mercredi 5 mars 2014 - par nouche

Nouveau gouvernement de Kiev : qui sont les extrémistes au pouvoir ?

Cet article a pour but d'informer sur le gouvernement en place actuellement a Kiev, et soutenu par les occidentaux, et aussi de vous apprendre à reconnaitre des visages, des logos et couleurs, afin de vous aider à mieux comprendre l'information qui vous est presentée.

Il y a donc un portrait de ministres, et responsables, non élus, et tous proches de la mouvance fasciste.

Tout d'abord, et afin d'aider à la compréhension, il est important de faire l'historique d'un parti qui a joué un role central dans les évènements récents à Kiev.

Ce parti s'appelle Svoboda (Liberte en ukrainien).

Voici le logo actuel du parti

Ce parti a été formé en 1991, par deux personnes : Andriy Parubiy, et Oleg Tyagnibok.

Oleg Tyagnibok est toujours le leader de ce parti.

Il est à noter que ce parti, à son origine, s'appelait le Parti National Socialiste d'Ukraine.

Une référence claire et direct au Parti National Socialiste allemand, plus couramment appelé le parti Nazi.

Le logo du parti était alors celui-là :

Là aussi les références au nazisme sont évidentes.

Gardez bien en tête ce logo, vous le retrouverez beaucoup sur les drapeaux, bandeaux, etc.

En 2005, le parti change donc de nom pour Svoboda, et le logo. A cette même époque l'un des leaders quitte le parti pour rejoindre des partis plus 'fréquentables'.

Il est à noter que Svoboda fait partie, à titre de membre puis d'observateur, de l'Alliance Europeene des Mouvements Nationaux, fondee par Mr Gollnisch, bien connu en France.

Il fait aussi parti du Front National Europeen, qui regroupe Aube Doree, le NPD, etc.

http://www.youtube.com/watch?featur...

 "notre but ensemble c'est la construction d'une europe des nations" dit le leader de Svoboda à Le Pen

 

Ce parti est originaire de la ville de Lviv, qui se trouve dans l'ouest de l'Ukraine, proche de la Pologne.

Svoboda a reçu de 30 à 40% de votes aux dernieres élections dans cette région, et même plus de 50% à Lviv.

Vous pouvez retrouvez toutes ces informations sur le wikipedia du parti.

http://en.wikipedia.org/wiki/Svobod...

Lviv est une ville au passé très lourd, et qui entretient des relations très fortes avec les ultranationalistes.

il y a beaucoup de defilés dans cette ville, en la mémoire du passé, de la dernière guerre.

Par exemple, chaque année, il y a eu un defilé en la memoire de la création de la Division SS de Galicie.

Voici une vidéo montrant ce defilé, en 2013, pour le 70ème anniversaire :

http://youtu.be/ICNof2839GI

Nous pouvons noter qu'un blason apparait souvent, comme sur cette photo prise en 2010 à Lviv, pour célébrer toujours la mémoire de la création de la division SS

29401_900.jpg

Le blason est celui de la division SS Galicie, une des plus grosses divisions de volontaires, et ukrainienne.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Divisi...

Dans ce defilé vous pouvez reconnaitre le symbole originel de Svoboda, ainsi que des drapeaux rouge et noir, du groupe paramilitaire Secteur Droit (nous en reparlerons plus tard).

Les deux fondateurs de ce parti ont été dans le conseil de ville de la ville de Lviv. En fait quasiement toutes les personnes présentées dans cet article viennent de Lviv ou ont etudié à Lviv.

defilé à Lviv dans les années 90 de ce qui était alors nommé le Parti National Socialiste Ukrainien

Svoboda a un programme clair : l'Ukraine aux Ukrainiens. L'Ukraine au dessus de tout.

Leur programme montre une volonte rapide de rejoindre l'OTAN, et de reconstruire un arsenal nucléaire, et enfin de reconstruire une grande ukraine.

 

Voici la liste des membres de Svoboda ayant un pouvoir dans le nouveau gouvernement de Kiev :

Vice Premier Ministre   : Oleksandr Sych

Ministre de la Défense : Ihor Tenyukh

Responsable du Conseil de Securité et Défense Nationale : Andriy Parubiy (police intérieure)

Ministre de l'Ecologie : Andriy Mokhnyk

Ministre de l'Agriculture : Ihor Shvaika

Procureur General : Oleg Mokhnytsky (bras exécutif de la justice)

 

Maintenant un portrait de chacun de ces membres :

Andriy Parubiy :

Cette personne est très connue dans les derniers évènements de la place Maiden, on l'appelait alors le "Commandant", car il dirigerait toutes les forces militaires d'oppositon en place, coordonnait les différents groupes extrémistes ensemble.

http://www.metronews.fr/info/ukraine-andriy-parubiy-nous-sommes-la-pour-la-revolution/mnbs !cSw0WJ6VjTN8/

rôle dans le maidan : le Commandant du Maidan, reconnu par tous

rôle dans le gouvernement : A la tête du conseil national de securité et de défense (police intérieure)

il est l'un des fondateurs du parti national socialiste d'Ukraine, appele Svoboda

En 2004 Andriy Parubiy participe activement à la révolution Orange. Il a ensuite rejoint le parti Pour l'Ukraine.

Nous le retrouvons donc en plein milieu de cette révolution, et il est unaniment reconnu comme en étant le "commandant".

Il a organisé les forces militaires, les siennes, pour encadrer le mouvement Maidan, former les jeunes, les équiper, etc

Ses militaires sont des anciens d'Afghanistan, des vétérans donc. Chaque jour des réunions sont faites pour suivre et organiser le Maiden

réunion du "Commandant" durant la révolution Maiden, 2014.

 

Oleksandr Sych, Vice Premier Ministre

membre du parti Svoboda.

son rôle dans le gouvernement : Vice Premier Ministre

Ce monsieur s'est fait connaitre pour des positions tres tranchées depuis son entrée dans le gouvernement.

Il a déjà proposé une loi sur l'avortement :une interdiction pure et simple, complète même dans les cas de viol.

Il a ajouté une petite phrase :

"Les femmes feraient mieux d'apprendre a mener un genre de vie pour éviter le risque de viol, y compris celle de la consommation d'alcool et d'être en mauvaise compagnie."

 

Andriy Mokhnyk, Ministre de l'ecologie

membre du parti Svoboda

 

Ihor Shvaika, Ministre de la politique agraire et de la nourriture d'Ukraine

membre du parti Svoboda

Oleg Mokhnytsky, Procureur General

membre du parti Svoboda

Ihor Tenyukh, Ministre de la Défense

membre du parti Svoboda

 

nom : Dmytro Yarosh

 

rôle : le leader de Pravy Sektor 

rôle dans le maidan : bras armé

position dans le nouveau gouvernement : membre du conseil national de sécurité et de défense, cela n'a pas ete confirmé, du fait de sa mauvaise image.

il dirige un groupe paramilitaire, néofasciste, et peut être considéré comme le bras armé de la révolution. Très organisés, très determinés (lisez son interview)

une vidéo le montrant dans un camp d'été que son groupe paramilitaire organise régulièrement dans la région occidentale de l'Ukraine

ces camps d'été, non sans rappeler ceux des chemises brunes, sont organisés depuis longtemps dans la région de Ternopil, dans la zone 'ultranationaliste' de Svoboda. Dmytro Yarosh lui même a commencé par ces camps d'initation. Le but de ces camps est de former les plus jeunes, endoctrinés aussi.

Il est à noter cette interview de Dmyto Yarosh au Time, ou il dit clairement avoir un arsenal d'armes à sa disposition et qu'il est là pour faire tomber le gouvernement. Il y a donc eu préméditation, nous ne sommes pas dans un mouvement spontané : on ne crée pas magiquement des arsenaux, tout comme on ne s'entraine pas des années pour le plaisir.

http://world.time.com/2014/02/04/ukraine-dmitri-yarosh-kiev/

Yarosh, dont la marque militant nationaliste rejette toute influence étrangère sur les affaires ukrainiens, a révélé pour la première fois que Pravy Sektor a amassé un arsenal d'armes mortelles. Il a refusé de dire exactement combien d'armes dont ils disposent. « C'est assez », dit-il, « pour défendre toute l'Ukraine des occupants internes » - par quoi il entend le gouvernement au pouvoir - et de poursuivre la révolution si les négociations avec ce gouvernement se décomposent.

Rappelez-vous les couleurs de ce groupe : rouge et noir, nous les avions déja vu dans le defilé a Lviv

des paramilitaires posant devant le logo originel de Svoboda.

Secteur Droit est connu aussi par un autre de ses leaders :

Aleksandr Muzychko

Il est connu des russes pour avoir combattu aux côtés des Tchétchènes, devant meme un héros de la nation Tchéchène. Il dit avoir tué des centaines de russes.

Nous le voyons souvent agir dans les mairies, tribunaux, afin d'appliquer les demandes du nouveau gouvernement

Par exemple celle-ci ou il insulte et menace un fonctionnaire

http://www.youtube.com/watch?v=SedA...

Celle-ci ou il explique que personne ne lui retirera son AK47

http://www.youtube.com/watch?v=Loaq...

il a dit aussi : « Je combattrai les communistes, les Juifs et les Russes jusqu’à la mort ! » –

http://www.youtube.com/watch?v=xY3B...

 

 Avant de terminer je vais vous présenter deux derniers membres de Svoboda

Oleg Tyagnibok :

rôle : leader et fondateur de Svoboda

role dans le maidan : l'un des trois grands leaders reconnus et appués par l'occident, il a fait partie de toutes les négociations avec l'occident

rôle dans le gouvernement : député

Il a fonde le parti nazi avec son ami Andriy Parubiy, l'a renommé en 2005 en Svoboda (liberté) et change le logo pour quelque chose de plus innocent.

Oleg Tyagnibok est connu pour avoir fait plusieurs déclarations antisémites, parlant par exemple de la "mafia juive moscovite qui dirige le pays"

Il a été a toutes les négociations, son parti etait présent en masse sur la place, on voyait leur drapeau partout.

ici avec Nuland, chargee du gouvernement américain

ici avec McCain, Sénateur US

ici avec Fabius, je pense que vous le connaissez

Yuri Mykhailyshyn

2427403849.jpg

membre svoboda, membre du conseil municipal de Lviv, deputé au parlement

ami proche du leader, il est l'intellectuel et le conseiller

fondateur du ‘Joseph Goebbels Political Research Centre", renommé depuis en 2005 Centre d'études politiques. Ernst Junger.

il a écrit l'ABC du National Socialism

(je ne donne pas le lien pour ne pas promouvoir une telle horreur, mais en gros cela explique simplement ce qu'est le nazisme, comment manipuler la presse, les politiciens, etc)

parmi le lot de déclarations antisémites, et nazis, nous pouvons noter celle ci :

Yuriy Mykhalchyshyn a qualifie l’holocauste comme « une période de lumière dans l’histoire » (http://uainfo.org/heading/accident/...)

La majorité de ces informations proviennent du Wikipedia anglais (le français étant pauvre) http://en.wikipedia.org/wiki/Svobod... et ont été vérifiées par recroisement avec d'autres sources.

 

Nous avons donc la défense, la justice (procureur et police intérieure) et un vice premier ministre du côté nazi. Pour se faire une idée, mettre en perspective, voici les ministères qui ont été donnés aux activistes euromaiden, ceux qui nous sont présentés souvent à la presse :

Ministère de la Santé, Ministère de la Culture, Ministère des jeunes et du sport

 

Pour terminer deux vidéos de propagande de secteur droit, de cette année, plus un defilé de Svoboda et Secteur Droit de 2011. Vous reconnaitrez les blasons, et couleurs, vous voila maintenant informés et capable de mieux analyser l'information qui vous est donnée.

 

une vidéo ou Secteur Droit parle de la reconquète de l'Europe

http://www.youtube.com/watch?featur...

 

une vidéo de secteur droit tournée durant les évènements de Maiden en 2014

http://www.youtube.com/watch?featur...

 

un defilé en 2011 en la mémoire d'un officier Nazi ukrainien Stepan Bandera .

http://www.youtube.com/watch?featur...

 



99 réactions


  • jako jako 5 mars 2014 09:26

    Au moins c’est clair, merci de ces informations qui devraient tourner en boucle sur TF1 et BFM


  • claude-michel claude-michel 5 mars 2014 09:37

    BRAVO pour cet article+++++

    Voila ce que Obama et ses putains de l’UE veulent mettre en Ukraine pour contrer la Russie.. !


  • chapoutier 5 mars 2014 09:57

    étonnant comme votre article a eu du mal à passer la modération.

    par curiosité j’ai tapé les noms de ces individus dans un moteur de recherche ( G... pour ne pas le nommer ) et quasiment aucune réponse en français.

    ce qui revient à dire qu’aucun des ces types ne sont nommés dans les ’’’’ journaux ’’’’ français.

    nos ’’’’ journalistes’’’’ auraient-ils quelque chose à cacher, par exemple que le ’’’’ gouvernement ukrainien est composé d’un ramassis de racailles ?


    • jako jako 5 mars 2014 10:04

      Exact Chapoutier, maintenant il y a cet article dans le référencement Goo..


    • agent ananas agent ananas 5 mars 2014 14:32

      étonnant comme votre article a eu du mal à passer la modération.

      Curieux de savoir en effet quel a été le vote (la procédure sur agoravox ?). Ceux qui d’habitude ne manquent jamais une occasion de pourfendre le FN sur AVOX étaient ils aux abonnés absents ou pire, ont ils voté contre cet article ? Je crains hélas que ma curiosité ne sera jamais comblée.

      Bref, pour compléter ce trombinoscope, d’autres belles images.

      Le premier ministre « Arsenic » Yatsenyuk, faisant une quenelle inversée, aussi connue sous le nom de « salut nazi » smiley
      Arseniy Yatsenyuk avec Condi
      Oleg Tyagnibok (autre quenelle inversée)

      Oleg Tyagnibok avec MacCain

      Dmytro Yarosh (pendant ses vacances au « Club Med » en Tcétchénie)
      L’armée ukrainienne
      Néo-nazis ukrainiens


    • eric 5 mars 2014 21:22

      Ouai... et cela gagne..
      http://ripostelaique.com/wordpress/wp-content/uploads/2013/12/Taubirasalutnazi.png
      Cela pour votre premier lien
      Sur le dernier, votre nazi ukrainien porte un tee-shirt ou il est écrit « je suis russe »....

       Vous avez recopie directement des liens de propagande russe ou cela vient indirectement via Damas, Beyrouth et le réseau Voltaire ?


    • agent ananas agent ananas 6 mars 2014 00:35

      Vous avez recopie directement des liens de propagande russe ou cela vient indirectement via Damas, Beyrouth et le réseau Voltaire ?

      Non, d’un site israélien : Israeli in Odessa - We’re attacked by neo Nazis. J’espère que la « propagande » israélienne vous est plus convenable ? smiley

      Cette info a été publiée, 2/3 semaines avant le sommet de Vilnius où Yanoukovih a refusé de signer l’accord avec l’UE, refus qui a entrainé les évènements que l’on connait.

      Il est vrai que depuis les néo-nazis ukrainiens sont devenus les chouchous du camp atlantiste.


    • agent ananas agent ananas 6 mars 2014 00:45

      PS : Message précédent à propos de la photo du néo-nazi ukrainien portant un t-shirt « je suis russe ».


    • eric 6 mars 2014 09:01

      Bref,deux arabes, israéliens (mais qui pouvait le savoir ?) se sont fait taper par des jeunes russes ultra nationalistes paumés, comme de vulgaires azéris, exactement comme a Moscou ou d’autres villes de Russie et des alentours et vous en concluez au caractère nazi des ukrainiens de l’ouest....
      Il faut vraiment ne rien connaître a ces régions et avoir un fort parti pris a l’origine.


    • agent ananas agent ananas 6 mars 2014 10:02

      Il faut vraiment ne rien connaître a ces régions et avoir un fort parti pris a l’origine.

      Odessa est en Ukraine, dont la population est ukrainienne (62%) et russophone (29%)*. C’est vous qui avez un problème avec la géographie.

      * chiffres Wikipédia


    • eric 6 mars 2014 11:08

      Si j’étais comme votre pote, je dirais, « tais toi, physiquement » si on peut dire sur internet.. Odessa est une ville a peu prêt a 100% russophone et a 29% « russe ». Cela veut dire que tous le monde parle russe et très peu ukrainien, et que les gens qui avaient dans leur passeport de type soviétique, « nationalité » c’est a dire appartenance ethnique russe sont 29%. Tous cela ne voulant pas dire grand chose compte tenu du pourcentage de mariages « mixtes » et de la faculté de parents de choisir ce qu’ils veulent sur le passeport des gosses. Par ailleurs de mémoire, une vingtaine de pour cent de la population a un passeport russe.
      Vous vous livrez a des exercices de propagande assez grossiers pour démontrer on ne sait trop quoi dans on ne sait trop quel but. Vous cherchez a illustrer un « fascisme antisémite » ukrainien" sur la base d’un type qui lève le bras comme une vulgaire Taubira, d’une photo de hooligans qui se proclament russes sur leurs tee shirt, du témoignage de deux arabes. Le tout sans être capable de distinguer un russe d’un russophone, d’un russisant ou d’un russophile. Qu’est ce qui vous passionne tant dans ces questions dont vous ignorez a l’évidence a peu prêt tout pour avoir des positions aussi tranchées ?


    • agent ananas agent ananas 6 mars 2014 14:00

      Odessa est une ville a peu prêt a 100% russophone et a 29% « russe ».

      L’Ukraine est un pays où le russe est parlé quasiment partout comme deuxième ou première langue, dû à son appartenance à l’URSS et de sa vassalité à l’empire russe précédemment. La langue parlée à Odessa est un dialecte de mélange russe, ukrainien et yiddish.

      Vous cherchez a illustrer un « fascisme antisémite » ukrainien" sur la base d’un type qui lève le bras comme une vulgaire Taubira, d’une photo de hooligans qui se proclament russes sur leurs tee shirt, du témoignage de deux arabes.

      L’antisémitisme néo-nazi en Ukraine n’est pas à démontrer et puise ses racines dans le mouvement « bandériste » dont les membres constituaient la « Division SS Galizen ». Cette Division SS a commis les pires atrocités de la Seconde Guerre Mondiale, atrocités seulement rivalisées par les « oustachis » croates de Ante Pavelic.
      Il faut aussi rappeler que 900 000 juifs ukrainiens ont péri durant l’holocauste (selon les chiffres du mémorial de Yad Vashem).


    • eric 7 mars 2014 09:39

      Allez expliquer aux Odessites qu’ils parlent un dialecte.....Beaucoup des principaux comiques russes sont originaires d’Odessa et ils n’ont pas besoin de traduction. Les juifs éliminés en Ukraine l’on ete notamment a odessa ce qui explique qu’il ne reste pas 30 000 juifs dans cette ville et que le Yddish.....
      Bandera a passé l’essentiel de la guerre dans un camp de concentration nazi et a toujours refusé de collaborer. Au contraire, ses maquis ont été considérées comme un des mouvement de resistance anti nazi les plus massifs et les plus efficaces jusqu’en 44. A cette date, certains parmi eux, ont pense que le danger communiste était pire, sur la base de leur expérience avant guerre et lors du partage de la Pologne entre Staline et Hitler et de l’arrivée des soviets en Galicie. Cela na pas été le cas de Bandera. Quand on sait que Vlassov, communiste historique, héro de l’union soviétique, vainqueur de la bataille de Moscou contre les allemands, a finit par être tellement ecoeure par les comportements staliniens, notamment après son offensive pour débloquer Leningrad, qu’il est lui, passe a la collaboration active...

      La division Galicie s’est battue pour l’essentiel hors d’Ukraine et aurait donc été bien ne mal de participer a des genocides en Ukraine. Il ya une controverse sur un massacre 1000 polonais. Mais comme les rapports entre polonais et ukrainiens dans la region ont toujours ete que les seconds habitaient les villes et possedaient la terre, et que l’occupation polonaise après la défaite autrichienne ne s’est pas faite dans le climat de relative tolérance qu’entretenaient les autrichiens, il n’est nul besoin de faire l’hypothèse d’un nazisme ukrainien pour comprendre qu’il y ait pu y avoir des dégâts entre ces deux camps.
      A nouveau, je comprends mal l’intérêt personnel que vous trouvez a essayer de faire passer les arrieres grands parents de ukrainiens actuel pour des nazis....qui plus est en toute meconnaissance de cause


    • nouche 8 mars 2014 03:52

      pour eric, incroyable ce deni de l’histoire.

      A propos de la division SS Galicie :
      deja nous parlons bien de SS, donc des forces speciales nazis, pas de simples soldats, qui etaient connues pour leur fanatisme. Elle a ete formee a la demande des ukrainiens, des banderistes (les hommes de bandera) qui avait alors promis de mettre aux pieds d’Hitler, les tetes des juifs.
      ensuite je vous conseille de regarder ce documentaire historique sur les SS en Ukraine, ils parlent des massacres :
      http://www.youtube.com/watch?v=guziIIutKEE
      ils parlent aussi du bataillon Nachtigall. Il se trouve que justement la ville de Lviv a renomme l’une de ses rues, qui s’appelait la rue de la paix, en rue des guerriers du bataillon Nachtigall, ce tristement fameux bataillon sous les ordres de Stefan Bandera et qui a commis des massacres, en pologne par exemple.
      Regardez aussi le documentaire francais : La Shoah par Balles : l’Histoire Oubliée
      Nous voyons alors l’ampleur de cette shoah, et a la fin, une question est posee a Mme Veil : « en dehors de ces fosses communes, il y a eu en ukraine, avant meme que les allemands interviennent, la population locale qui assassine des quantites de juifs... ...la population a ete tres impliquee »
      Comment nous faire croire que Bandera n’etait pas implique ?

      Pour finir je vais citer des extraits du livre « Smoke in the Sand : The Jews of Lvov in the War Years 1939-1944 »
      il s’agit de l’arrivee des nazis a Lviv, page 77 :

      Le jour suivant, dimanche, 30 juin 1941, les premieres unites de la Wechmacht entrerent dans Lviv. Le matin, de grands panneaux, prepares a l’avance par les ukrainiens, sont apparus sur les murs de la ville. Ils saluaient l’arivee des allemands, et du « grand leader ukrainien », Stefan Bandera, ceux qui sont finalement venus "pour liberer le peuple ukrainien du pouvoir juif« ... ... des panneaux appelaient a »Tuer les juifs et les communistes«  »Long vie a Stefan Bandera, longue vie a Adolf Hitler"


    • eric 8 mars 2014 09:31

      Bon, je laisse tomber, je vois que le sujet ne vous intéresse absolument pas, sinon, vous auriez au moins pris la peine d’ouvrir ne serait-ce que wiki sur Bandera, l’histoire de la Galicie, le génocide ukrainien, la division Galicie etc...


    • nouche 8 mars 2014 15:56

      desole cela ne vous interesse pas, j’ai lu tous ces articles et j’ai regarde les videos, ecoute les temoignages, lu sur les contreverses.

      les temoignages de personnes qui ont vu les exactions de la division galicie dans le documentaire parlent d’eux meme.

      il y a aussi des articles sur le revisionnisme qui frappe l’histoire dans l’est de l’europe, les avez vous lu ?


    • Nemrod Nemrod 17 mars 2014 11:55

      eric, vos info sur Bandera viennent de Wikipédia.
      Heureusement qu’il existent des gens qui ne se contentent pas des dépèches AFP.
      http://blogs.mediapart.fr/blog/xavier-d/080314/propos-de-stepan-bandera


  • César Castique César Castique 5 mars 2014 10:07

    A une époque où on marie des hommes entre eux, on ne s’étonne pas de voir Bernard-Henri Lévy, l’auteur de « L’idéologie française », haranguer une foule sous la protection de baïonnettes néo-nazies, tandis que des gens réputés extrémistes de droite soutiennent sans mais, ni si, la croisade antifascistes de Vladimir Vladimirovitch Poutine.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 mars 2014 19:00

      Si, si on s’étonne vachement qu’un pingouin comme BHL, élu par personne, représente la France dans les zones de conflits, aussi bien sous Sarko que sous Hollande... .

      C’est dire à quel point de déliquescence en est arrivée la Diplomatie française.
      Ces abrutis vont finir de nous fâcher avec le monde entier.


    • baldis30 6 mars 2014 08:58

      @fifi brin d’acier

      dans la diplomatie il y a le ministre et ses conseillers choisis par lui ou par le président ( donc blanc bonnet et bonnet blanc) et puis il y a les diplomates qui souvent ont des visions bien plus pertinentes . Or comme ces visions ne sont pas celles de BHL , elles sont ignorées du ministère et partant de la presse.

      Parce qu’il n’y a pas que le Monde qui est au niveau zéro de la considération internationale pour la presse française. La presse quotidienne française n’est plus libre parce qu’elle est en crise et a besoin d’argent et contrairement à ce que pensait Vespasien l’argent à une odeur ... .et une couleur. Vespasien était donc un demeuré ! 


  • Bernard Pinon Bernard Pinon 5 mars 2014 11:04

    Ce n’est pas la première fois que les élites dirigeantes occidentales soutiennent des personnages douteux lorsque cela sert leurs objectifs. L’Ukraine est un pivot géopolitique important, y mettre « nos salauds » à sa tête vaut bien quelques compromissions. N’a t-on pas à une certaine époque soutenu des islamistes contre les Russes en Afghanistan en aidant un certain Ben Laden ? La fin justifie les moyens...

    Sauf qu’ici en face on a un Poutine coriace qui comprend parfaitement la manœuvre et qui n’est pas plus prêt à lâcher l’Ukraine que la Syrie.
    Et pendant ce temps au Venezuela...

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 mars 2014 12:38

      Bernard Pinon,
      Malheureusement au Venezuela, c’est la même chose ! Site Venezuela infos.
      En Syrie, encore pire !
      Inscrivez vous sur le site « Venezuela Infos », vous aurez des infos au moins une fois par semaine.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 mars 2014 11:54

      Démosthène,
      Mettre en place 40 000 ONG pro américaines et pro européennes, financées par la Fondation Soros, s’associer à des mouvements d’extrême-droite, organiser des manifestations et prendre le pouvoir en envahissant les bâtiments publics armes à la main, cela s’appelle fomenter un coup d’Etat.

      Et c’est formellement interdit par la Charte des Nations Unis. Point.

      Que Poutine intervienne pour protéger ses ressortissants et ses intérêts stratégiques, c’est dans la logique du Droit International.


    • Pyrathome Pyrathome 5 mars 2014 14:11

      Démosthène qui vient défendre les néo nazis maintenant ??
      Bravo ! les masques tombent.....
      Les Ukrainiens n’ont vraiment pas de chance, après la corruption mafieuse Russe, voilà les nazillons qui reviennent soutenus par les occidentaux...
      À gerber !!


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 mars 2014 18:47

      Démosthène,
      Il a dû vous échapper que tout au long des négociations entre l’ Ukraine et l’Union européenne, aucun de nos Mamamouchis euro béats, ne trouvaient absolument rien à reprocher au Président élu d’Ukraine.

      S’il avait signé, il aurait été un Président Ukrainien normal, reçu à Bruxelles, un Président PARFAIT !

      Ce n’est qu’à partir de Novembre, quand il a refusé le maigre plan proposé par l’ UE, et qu’il s’est tourné vers Moscou, que tout d’un coup, l’ UE, l’ OTAN,les 40 000 ONG de Soros et les médias occidentaux, se sont rendus compte qu’il s’agissait d’un Président corrompu, anti-démocratique, affairiste, incapable etc etc.

      C’est la même méthode que les armes de dissuasion massive de Sadam Hussein...
      Tout d’un coup, un allié devient l’ennemi à abattre !

      Les euro-atlantistes ont fait une erreur majeure d’appréciation en s’attaquant aux intérêts vitaux de la Russie.
      Maintenant, ils passent pour ce qu’ils sont, des provocateurs et fouteurs de m... .

      Ce qui vous étonne, tant la France joue les carpettes de l’ OTAN, c’est qu’il puisse exister des dirigeants qui défendent leur pays, ses intérêts stratégiques, et ses ressortissants...

      Voici la carte des villes d’Ukraine qui ont hissé le drapeau russe.


    • Pyrathome Pyrathome 5 mars 2014 21:34

      Pyrathome, vas t’acheter un cerveau...
      .
      L’insulte est toujours l’argument de celui qui n’a rien à dire....


    • Gaston La Baffe Gaston 5 mars 2014 21:36

      Pareil, v’là un chaton de m..., ça y’est t’as tourné kermit pour de bon. Retourne à la SPA smiley smiley


    • sirocco sirocco 5 mars 2014 22:53

      "Transposez la situation à n’importe quel pays souverain attaqué par un autre pays après que ses ’ aides ’ n’aient pas ’ privilégiées ’ le donateur et vous aurez une autre vision...« 

      Sans problème : le Vietnam.

      L’avez-vous déjà oublié ? Il était »partitionné« entre communistes au nord et pro-américains au sud. Jusqu’à ce que les USA décident d’intervenir militairement aux côtés du sud dans ce pays souverain, avec la violence et la barbarie dont chacun se souvient.

      Rappelons que les Russes n’ont encore tué personne en Crimée. Alors pour une »attaque", elle est plutôt cool...


    • baldis30 6 mars 2014 09:05

      @fifi brin d’acier

      Mais non Soros est un philanthrope... ! il vient même d’investir dans les coopératives italiennes crées par le PCi et les organismes qui y étaient associés

      http://www.repubblica.it/economia/2014/03/05/news/soros_coop_rosse-80237590/

      certes ça pose quelques problèmes , mais on ne va pas en faire l’Everest, on se contentera de l’Aconcagua ....


  • eric 5 mars 2014 11:41

    Cela commence des le début. Le parti en question ne s’appelle pas « National socialiste » mais « Social Nationaliste ». Un détail ? Pas uniquement. A ce niveau, le PCF, avec son « communisme au couleur de la France » a l’époque, rentrerait dans la même catégorie.
    Erreur de traduction ? Sans doute pas. Le meme article présente Bandera comme « officier Nazi ukrainien » Pour un type qui a passe l’essentiel de la guerre prisonnier dans un camps Nazi, il faut oser...http://fr.wikipedia.org/wiki/Stepan_Bandera
    Il faudrait demander a Bach Zalewski ce qu’il a pense de ses rapport avec l’armée de liberation ukrainienne....Parce que pendant que les partisans « rouges » se préoccupaient surtout de terroriser les populations qui se trouvaient mieux de l’occupation allemande que de la domination communiste, eux, se sont vraiment battus avec les nazis, et avec succès.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Arm%C3%A9e_insurrectionnelle_ukrainienne.

    On pourrait continuer longtemps.Tous cet article est une reprise a l’identique de la propagande soviétique justifiant les terribles répression qu’ont connu les province annexées après la seconde guerre mondiale. Dans les pays baltes, la Moldavie, l’Ukraine de l’ouest polonaise et avant autrichienne.
    Dans les pays baltes aussi, les soviets et désormais les russes parlent de bandes fascistes.

    En dehors du fait que ce sont des anachronismes, cela ne fait pas avancer le schlimblick.

    Il y a de vraies différences entre ukrainiens de l’ouest et russes. On peut se mettre a la place des ukrainiens de l’ouest, qui ne trouve pas très sympa d’être gérés avec la brutalité toute russe qui caractérisait Iakunovitch et assez largement au profit d’intérêts russes. On peut comprendre que le rapport de force économique et culturel se traduisent pour ceux de l’ouest par une domination,une russification progressive et que cela ne leur plaise pas. On peut, comprendre que la Crimée est russe et que les russisant de l’est ne tiennent pas a abandonner leur langue au profit de ce qui est pour eux une sorte de jargon qu’ils méprisent un peu. On peut comprendre que le régime de Poutine ressuscite les vieux discours staliniens de l’après guerre pour enflammer ses foules bercées de ces légendes pendant toute leur scolarité.
    Quand a l’antisémitisme, il est culturel et général dans les discours de l’ensemble des peuples ex soviétiques. Fort heureusement, cela se traduit peu en actes. Les discours anti caucasiens ont plus de conséquences, en particulier en Russie.

    On comprend moins les intérêts des occidentaux qui jettent ainsi de l’huile sur le feux. Si mêmes vous parveniez a prouver que les 50, 60 % et plus des ukrainiens de l’ouest qui votent svoboda sont des nazis pire qu’Hitler, serait ce une bonne raison de les obliger a vivre ave leurs concitoyens de l’est ? Ou le contraire ?

    La caracteristique des totalitarisme, c’est qu’ils savent ou sont le bien et le mal. En général, le mal est identifie a une catégorie de population : les juifs, les bourgeois, les Koulaks. Et c’est promis, le jour ou on les aura élimine, tout ira beaucoup mieux.

    Si je jargonnais a gauche, je dirai que votre article est "Ukrainophobe, stigmatisant, et raciste. Donc, a l’évidence nazi.....


    • nouche 6 mars 2014 02:35

      Mr eric, je vous ai repondu dans un autre message a propos du national-socialisme. A ce propos, je me permets de relever une erreur dans votre texte, il y a une difference entre national-socialism et national socialisme, le tiret a une importance.

      A propos de Stepan Bandera, il y a de la lecture sur cet officier nazi.
      Prenons cet article, ecrit par un professeur specialiste dans l’Holocauste, http://hnn.us/article/122778
      je cite :

      L’historien Karel Berkhoff, entre autres, a montré que Bandera, ses adjoints, et les nazis ont partagé une obsession clé, à savoir l’idée que les Juifs en Ukraine étaient derrière le communisme et l’impérialisme stalinien et doivent être détruits. « Les Juifs de l’Union soviétique », d’apres une déclaration du groupe Banderiste,  »sont les plus fidèles soutiens du régime bolchevique et l’avant-garde de l’impérialisme moscovite en Ukraine.«  Lorsque les Allemands envahirent l’URSS en Juin 1941 et ont capturé la capitale Lviv, de la Galicie Est, les lieutenants de Bandera émis une déclaration d’indépendance en son nom. Ils ont en outre promis de travailler en étroite collaboration avec Hitler, puis aidé à lancer un pogrom qui a tué quatre mille Juifs de Lvov en quelques jours, en utilisant des armes allant de canons à poteaux métalliques. « Nous allons mettre vos têtes aux pieds d’Hitler », declare un pamphlet Banderiste a l’attention des juifs ukrainiens.
      ... ...

      Mais quelle que soit leur déception avec les Allemands, les Banderistes n’ont jamais ete en désaccord avec leur politique juive en Ukraine, qui a finalement tué plus de 1,5 millions de Juifs ukrainiens.

      Fin de citations

      Pour terminer, je vous demanderai de regarder cette photo
      Nous y voyons un defile a la torche organise par Svoboda (nous reconnaissons le logo drapeau bleau avec une main jaune) avec en premiere ligne un drapeau avec une croix celtique, signe distinctif neonazi
      http://fr.wikipedia.org/wiki/N%C3%A9onazisme


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 mars 2014 11:45

    à l’auteur,

    Merci des infos et des détails. On s’en doutait, l’ OTAN a toujours recyclé les pires pour leurs basses besognes, voir GLADIO, et les Réseaux Stay Behind.

    C’est sans doute pour cela aussi que Meyssan est dans la liste des diabolisés... « Qui sont les nazis du gouvernement ukrainien ? » site Voltaire.net

    Quelle idée aussi, des nazis dans la démocratie profonde et universelle du NOM !
    En fait, vous n’êtes que 2, Meyssan et vous, à voir le mal partout....

    Nos Mamamouchis euro-atlantistes, dont BHL le Vampire des carpettes, n’en n’ont vu absolument aucun... . C’est pourtant pas faute d’y aller souvent et de regarder dans tous les coins...

    Nettoyage aussi au FN, la vidéo montrant Jean Marie Le Pen, en 2009, recevant en grande pompe le chef du Parti Svoboda, à Nanterre, a été supprimée en version française. Circulez, ya rien à voir !

    Cela n’existe pas ! C’est bien ce que nous répètent en boucle nos médias.
    « C’est le peuple ukrainien - qui - a - fait - une- révolution », toussa, toussa...

    Poutine les rend fous. Il soutient tous les Etats souverains attaqués par l’OTAN et ses bombes démocratiques. Il s’en fout du G8, il protège ses ressortissants.
    Il est donc le Grand Satan.

    Et qu’on se le dise, par amalgame, contamination et propositions inversées, tous ceux qui soutiennent Poutine, sont... des fachos !

    C’est ce que nous explique BHL, mais aussi un expert qui publie sur le site Atlantico : « Pourquoi l’extrême-droite française aime Poutine ? »

    Pourquoi les Russes aiment Poutine ? et tous ceux qui aiment la souveraineté des Etats aiment Poutine ? Evidemment, c’est qu’ils sont tous fachos.

    La démarche d’amalgame des euro-atlantistes :

    * Si vous voulez sortir de l’UE , de l’euro, et pire, de l’ OTAN, c’est que vous êtes des fachos !

    * Si vous voulez vivre dans un pays indépendant et souverain, fachos que vous êtes !

    * Si vous soutenez Poutine, qui soutient la souveraineté des Etats, vous êtes d’extrême-droite ! Suffisait d’y penser !

    Le Vampire des carpettes a dit, il y a deux jours, que « Poutine avait envahi la Crimée, comme Hitler avait envahi les Sudètes, et qu’il fallait éviter un nouveau Munich. » Doit pas fumer que la carpette...

    En disant le contraire de la pensée profonde officielle, garantie avec révolution, OGM, poulets javellisés et drones incorporés, vous et Meyssan êtes de Grands Satans aussi. Voilà, et pi c’est tout !
    Et Asselineau en est un autre...

    « François Asselineau, entretien pour l’Agence Infolibre sur l’ Ukraine »


  • chapoutier 5 mars 2014 11:48

    A en croire le le Monde , les nazis sont à chercher du coté de Moscou

    Quel but poursuit le pseudo journal le Monde en publiant un tel torchon dont vous trouverez les gros titre ci-dessous



    http://www.lemonde.fr/idees/reactions/2014/03/04/l-expansion-russe-se-poursuivra-si-l-occident-ne-fait-pas-preuve-de-fermete_4377036_3232.html

    L’expansion russe se poursuivra si l’Occident ne fait pas preuve de fermeté

    POUR L’UKRAINE, LE CHOIX DE L’EUROPE EST UN CHOIX DE CIVILISATION

    LE MÉPRIS ET LA HAINE DE LA RUSSIE

    OÙ LE KREMLIN VA-T-IL S’ARRÊTER ?

    La manipulation des Allemands des Sudètes par Berlin en 1938 rappelle celle des Russes de Crimée. Par l’intensité de la haine qu’elle véhicule, par l’énormité des mensonges qu’elle charrie, la propagande russe contre les Ukrainiens pourrait rendre des points à celle de Goebbels contre les Tchèques. La commission de la Douma aux relations avec les compatriotes dirigée par Leonid Sloutski ressemble au bureau Ribbentrop chargé de mobiliser en faveur du Reich les Allemands de la diaspora.


    Que recherchent les journalistes du Monde ?


    • chapoutier 5 mars 2014 11:49

      je précise à toutes fins utiles que je ne partage en rien le point de vue du Monde !!!!


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 mars 2014 12:04

      chapoutier,
      Le Monde, (lisez Médiapart, c’est pareil), défend les intérêts de l’ OTAN, de l’ UE, et donc des USA. L’explication se trouve dans « le Grand Echiquier » écrit en 1997 par Bzrézinski :

      « Si la Russie reprend le contrôle de l’ Ukraine, de ses 52 millions d’habitants, des richesses de son sous-sol, et de son accès à la Mer Noire, elle redeviendra une grande puissance sur l’ Europe et l’Asie. » Ce qu’il faut éviter.

      « Entre 2005 et 2010, l’ Ukraine doit être prête à des discussions sérieuses avec l’ OTAN. »

      « Après 2010, le principal noyau de sécurité en Europe sera : la France, l’ Allemagne, la Pologne et l’ UKRAINE. »

      C’est pour faire entrer l’ Ukraine dans l’ OTAN qu’ils veulent tous qu’elle entre dans l’ UE.


    • chapoutier 5 mars 2014 12:33

      fifi

      je n’ai aucun doute quand au positionnement de Monde.

      c’était à titre d’info.

      mais comme le Monde se permet des parallèles je puis librement faire le suivant qui est parfaitement adapté au journal le Monde :
       « Plus le mensonge est gros, plus il passe. Plus souvent il est répété, plus le peuple le croit ... » Joseph GOEBBELS


    • joelim joelim 5 mars 2014 19:50

      Que recherchent les journalistes du Monde ?


      Peut-être cherchent-ils à se persuader que ce ne sont pas eux les nazis 2.0.

      Seule façon de faire : tordre la réalité pour faire passer le camp adverse pour ce qu’ils sont.


    • baldis30 6 mars 2014 08:46

      Le Monde ( ex Le temps jusqu’en août 1944.....) a repris les vieilles habitudes et les anciens intérêts de celui dont il a pris la suite .

      ce n’est pas pour rien qu’il a perdu une grande partie de sa crédibilité dans toutes les chancelleries. De crise en crise il est tombé dans la Géhenne, un petit cours d’eau, où il s’est noyé. 


    • galafrin 8 mars 2014 17:22

      C’est la position des faucons étatsuniens que reprend Le Monde mot pour mot. La semaine dernière, il en allait des milliards de Poutine, élevé au rang d’un vulgaire Fidel Castro. Le jounal à l’air littéralement noyauté par la CIA à moins que ce soit seulement la voix de ses oligarques d’actionnaires, ce qui reviendrait au même, en passant.


    • Venceslas Venceslas 9 mars 2014 12:16

      Le Monde, qui ne ressemble plus au grand journal d’Hubert Beuve-Méry depuis bien longtemps, chercher à désinformer désormais comme il en a pris l’habitude depuis pas mal d’années. 


  • Vipère Vipère 5 mars 2014 11:51


    « Il y a de vraies différences entre ukrainiens de l’ouest et russes » dit Eric

    Qu’on me dise quels sont les critères qui pourraient bien lier les Ukrainiens et leur adhésion a l’Europe, permettant d’envisager plutôt un rapprochement t vers l’Ouest que vers la Russie ?

    - géographique ?
    - culturel ?
    - économique ?
    - langue  ?
    - politique commune ?
    - monnaie ?
    - ect...


  • Vipère Vipère 5 mars 2014 11:58

    vers l’Est (erreur)


  • Grandloup74 5 mars 2014 13:32

     Que ceux qui ont usurpé le pouvoir en Ukraine soient des nazis, on en était convaincus, d’ailleurs, ils ne s’en cachent pas. Que l’Otan et ses caniches les aient financés, armés, appuyés, renseignés et même formés, ça sautait aux yeux, connaissant la perversité de ces pays avec en tête les USA et les aveux même de la sodomite V Nuland. Mais que ces mêmes ordures crient à l’ingérence de la Russie, c’est à se tordre de rire ou d’indignation !
     Et le pire, c’est qu’il y a une multitude de gens sensés être intelligents qui croient aux mensonges de l’OTAN, et qui même les approuvent. Parmi eux, nombre de « journalistes » qui devraient être les premiers à vérifier les allégations, et informer des véritables faits.
     Il est vrais qu’ils sont tous formés dans les même genre d’instituts formatant et conditionnant les esprits. Les Allemands des années 40 avaient bien été aussi persuadés que le nazisme était une bonne chose...
     Les mêmes recettes et l’histoire se répète !
     Ceux qui n’avalent pas ces propagandes ignobles, sommes les résistants d’aujourd’hui.
     Les collabos sont déjà démasqués.


  • Grandloup74 5 mars 2014 13:47

     Oublié de préciser :
     Devant cette scission des idéaux en Ukraine, il est quasi inévitable, afin d’éviter des affrontements sanglants entre fascistes de l’Ouest et pro Russes (ou simplement anti fascistes),de l’Est, il est en tous cas bien préférable de scinder le pays en deux. Chacun vivra à sa manière.
     L’ouest qui a toujours été fascisant et qui veut rejoindre l’ UE, n’a qu’a le faire, et l’Europe et otan devront se satisfaire de ce que leurs admirateurs les rejoignent. L’Est qui ne veut pas suivre ce chemin là, doit s’auto déterminer, après tout c’est ça la démocratie, non ?
     L’UE/USA qui ont semé leur merde, épongeront les dettes de leurs protégés. La Russie, aidera les régions de l’Est qui veulent continuer à commercer avec elle !
     C’est pas le libre choix, le libéralisme et la démocratie tant prônés par ceux qui prétendent soutenir la démocratie ? 
     En empêchant (ou en tentant d’empêcher) un tel dénouement pacifiste et pérenne, les occidentaux dévoileront leur véritable visage une fois de plus. Et bien crétins seront ceux qui ne sauront comprendre.


  • Brice Bartneski bartneski 5 mars 2014 15:08

    Lepen d’accord avec Jean-Luc !!!

    Ils soutiennent tous les deux Poutine !!!

    Hé ho ! Y’a quelqu’un ?


    • JL JL 5 mars 2014 15:41

      Le pen soutient Poutine ?

      C’est nouveau, ça. Vous avez lu ça où ? Ici ? En diagonale ?


  • filo... 5 mars 2014 15:28

    Si la France est véritablement une démocratie (pas seulement une démocratie à géométrie variable) et si la justice en Occident existait, alors votre président F. Hollande, son ministre des AE L. Fabius et leur vrai patron BHL devraient finir devant la CPI pour crimes de guerres et crimes contre humanité.

    J’ai presque oublié N. Sarkozy également.


  • tinga 5 mars 2014 15:34

    Marrant de voir les faux culs du Fn faire semblant de prendre parti pour poutine contre leurs amis nationalistes ukrainiens, si il fallait encore des preuves de la duplicité de l’extrême droite française, en voici une de plus, mais il est vrai que ces gens se foutent royalement de leur incohérence pathologique.


    • tinga 5 mars 2014 18:44

      N’importe quoi, umpsfn sont des enfoirés on le sait depuis des décennies, quant aux nazillons ukrainiens, ils doivent faire baver de jalousie les soral et cie, pas des lopettes ces ukrainiens.


    • Brice Bartneski bartneski 6 mars 2014 10:15

      ah bon ?

      Lepen est plus proche idéologiquement de Poutine que Jean-Luc le bolchévique ????


  • Sylvain62 5 mars 2014 16:12

    On commence à reconnaître « qu’il se pourrait que », on sourcille, on renifle, on minimise « oui mais sont pas représentatifs.. », « Oh boaaarf »...


    Pensez donc bonnes gens, l’Immonde Envahisseur Russe est sur nous, déjà les chars de Moscou sont prêts à franchir la frontière, les cosaques égorgeront les bébés, violeront filles et éventreront mères ! Je suis stupeur ! Je suis indignation ! Mais qu’attend donc Superman pour intervenir ? 

    Heureusement une aide financière promise par l’UE à l’Ukr...aux oligarques ukrainien du camp du bien, permettra, à nos frais, de sauvegarder le démocratique et très recommandable nouveau pouvoir jaune sur fond bleu (c’est plus tendance que le noir sur blanc smiley ). 

    C’est en gros l’actualité (et j’exagère à peine la médiocrité des analyses mainstream sur le sujet) les canards les plus modérés prenant le parti de la division de l’Ukraine en deux blocs, comme cela dans le pire des cas on aura au moins réussi à couper un pays en deux et souvenez-vous les enfants : l’Europe c’est la paix. 

    • Antoine Diederick 5 mars 2014 20:58

      BHL a raté l’occasion de se faire tout petit....le poète de la révolution permanente et romantique a applaudi les descendants idéologiques constructeurs de camps de concentration....

      Le nouveau monde en marche échappe à l’intelligence de BHL, sans doute a-t-il rangé sa perspicacité légendaire au vestiaire smiley


  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 5 mars 2014 17:17

    Merci pour cet article fort bien documenté. Le travail est considérable. Comment avez-vous pu vous procurer toutes ces informations ??


  • bahia50 5 mars 2014 17:32

    édifiant , voir monsieur fabius avec un néo nazi .... je comprend plus rien...il pense a quoi notre ministre des affaires étrangères ? 


  • nouche 5 mars 2014 18:44

    Beaucoup de recherches, en favorisant comme sources les textes et vidéos de ces groupes directement.

    Ils sont assez décomplexés en fait, un sentiment d’impunité.


  • millesime 5 mars 2014 18:51

    site à écouter : blog.realpolitik.tv
    il est intéressant d’y écouter la conférence donnée le 24/02 en Suisse, par Aymeric Chauprade relative à la géopolitique et les enjeux en cours pour un monde « unipolaire » voulu par les Etats-Unis (bilderberg et autres) par rapport à un monde « multipolaire » (BRICS et autres pays émergents) (souhaité par moi) et l’affrontement existant depuis ..1945 !

    http://millesime57.canalblog.com


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 5 mars 2014 18:54

    Un dessin qui résume la situation en Ukraine : ici


  • nouche 5 mars 2014 18:56

    la différence principale entre National-Socialisme et Social-Nationalisme tourne autour de la notion de nation, et plus particulièrement de la notion de race. Pour les premiers, il y a l’idée d’une race, d’un sang pur.
    Hélas les ukrainiens de Lviv ne peuvent prétendre a ce sang pur, cette nation se trouvant a un croisement des peuples, d’Asie, d’Europe, du Nord et du Sud d’où l’inversion.
    si vous voulez j’ai une référence, un texte parlant du probleme de la purete de la race provenant du site du think tank Centre d’études politiques. Ernst Junger, cree par Yuri Mykhailyshyn, membre de Svoboda, conseiller du leader de Svoboda. Cependant je ne le posterai pas en public, afin de ne pas promouvoir cette idéologie.

    Mais revenons aux faits montrent par contre la celebration de faits de gloires nazis (creation de la division SS Galicie par exemple), de symboles nazis (utilisation de l’heraldique Wolfsangel), et promotion de la pensee de Goebbels et autres nazis.
    Nous pouvons donc parler de nazis sauce ukrainienne, et non des nazis allemands.


    • Rensk Rensk 5 mars 2014 19:37

      Tiens j’ai cru que je ne passais plus...

      Le lien du dessus est en anglais, C. Ashton sait depuis février que le tireur d’élite qui a tué des deux côtés n’était pas sous les ordres du Président élu... mais par les extrémiste de droite aujourd’hui au gouvernement !
      C’est le ministre des affaires étrangères de l’Estonie qui le lui a dit qu’il avait des documents a sa disposition.


    • Rensk Rensk 5 mars 2014 19:49

      Une analyse plus poussée du tireur d’élite et de son cameramen
      http://rutube.ru/video/93802748ac84d98b69294da71162d03f/?ref=logo


    • Antoine Diederick 5 mars 2014 20:01

      17h49 : L’Estonie confirme une conversation piratée avec Ashton sur les snipers en Ukraine
      « Le ministre estonien des Affaires étrangères Urmas Paet regrette vivement que cette conversation avec la représentante de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, ait fuité, mais nous en confirmons l’authenticité », a déclaré sa porte-parole Minna-Liina Lind à l’AFP. Cet entretien téléphonique a eu lieu le 26 février, a-t-elle précisé.
      Urmas Paet s’était rendu à Kiev, la veille, le 25 février, pour rencontrer le nouveau gouvernement provisoire après les violences attribuées au président déchu Viktor Ianoukovitch ayant fait des dizaines de victimes lors des manifestations sur la place Maïdan. Le ministre estonien a déclaré à Catherine Ashton que selon ses sources à Kiev, « c’étaient les mêmes tireurs embusqués qui ont tué des gens des deux côtés », aussi bien parmi les manifestants que les policiers. « Là-bas, ils pensent de plus en plus que ce n’était pas Ianoukovitch qui était derrière les snipers mais quelqu’un de la nouvelle coalition », a-t-il dit. « C’est assez troublant que la nouvelle coalition ne veuille désormais plus enquêter sur ce qui s’est vraiment passé », a-t-il ajouté. « Je pense que nous devons enquêter. Moi, je ne sais pas. Je n’ai pas entendu cela », lui a répondu Catherine Ashton.
      Selon sa porte-parole, Urmas Paet a exprimé « sa préoccupation concernant la situation sur le terrain », lors de cette conversation. « Nous rejetons l’affirmation selon laquelle M. Paet évaluait la participation de l’opposition à la violence », a-t-elle ajouté.


    • Antoine Diederick 5 mars 2014 20:02

      source : 20minutes.fr


    • joelim joelim 5 mars 2014 20:18

      Incroyable. Les preuves sont là (voir la vidéo rutube, vraiment). Il ne faut pas lâcher l’affaire, et bouter cette UE nazie 2.0 hors de leur terrain de nuisance. Les élections arrivent, ne les ratons pas. C’est probablement notre dernière chance.


    • Antoine Diederick 5 mars 2014 20:40

      a Joelim

      en effet incroyable, un petit air de déjà vu en ex Yougoslavie ?


    • Antoine Diederick 5 mars 2014 22:00

      attention tout de même, ICI, on voit aussi des snipers qui semblent être des policiers (seconde vidéo)....bref il faut une enquête !


    • nouche 5 mars 2014 22:15

      je ne l’ai pas mis dans l’article, car cela depasse le sujet, mais il faut garder en memoire deux choses :
      on peut lire dans le programme officiel de Svoboda qu’ils ont deux idees en tetes :
      1) rejoindre rapidement l’OTAN
      2) reconstruire un arsenal nucleaire

      pour le 1er point, nous pouvons voir qu’ils jouent clairement la carte de la peur de la Russie, avec ou sans raison, difficile de juger, surtout quand le ministre de la defense ukrainien fait parti de Svoboda, la manipulation devient alors simple a realiser.
      Pour le 2eme point, il y a deja eu une annonce officielle comme quoi ils allaient refaire un arsenal nucléaire, et qu’ils comptent l’avoir dans 3 a 6 mois.

      « Nous allons retrouver notre statut de puissance nucléaire et cela va changer la donne. L’Ukraine a tous les moyens technologiques nécessaires à la création d’un arsenal nucléaire -. ce qui nous prendra environ trois à six mois », a déclaré Mikhail Golovko député du parti Svoboda.
      http://rt.com/news/ukraine-nuclear-arsenal-threat-314/

      L’Ukraine a ete le 3eme arsenal nucleaire, avec plus de 5000 tetes nucleaires, l’Ukraine a aussi fabrique des missiles intercontinentaux Satan, d’une portee de 16 000km. La menace donc de recreer un arsenal n’est pas a prendre a la legere, surtout si cela fait des annees qu’un groupe motive s’y prepare.


    • Rensk Rensk 5 mars 2014 22:53

      Et qu’en pense l’AIEA (au service des USA) ?


  • Antoine Diederick 5 mars 2014 20:15

    dans ce contexte troublé

    signalons tout de même que l’Europe vient de lancer un avertissement à la France et à l’Italie concernant les dépassements des dépenses publiques....

    signalons que les dettes publiques sont galopantes et signalons que nous aurions besoin en Europe de relance économique....

    11 milliards pour l’Estonie, soit...

    sans doute et surement il faut aider l’Ukraine, mais quelle Ukraine ??? Représentée par qui ?


    • Antoine Diederick 5 mars 2014 20:17

      euh pardon....pas lire Estonie mais Ukraine, merci de rectifier....


    • Rensk Rensk 5 mars 2014 21:19

      Ce n’est pas que la France qui donne ce fric, c’est l’UE dans son ensemble donc la Grèce aussi...

      Pour aller faire de la « politique » contre l’Iran c’est gratuit, il manque 1.6 millions d’€ a l’AIEA pour aller faire les contrôles... pourtant 17 pays avaient proposés leurs fric (c’est moins que le salaire du PDG de Nestlé, d’UBS de Novartis et consorts... partagé entre 17 États svp...)


  • millesime 5 mars 2014 20:39

    site à écouter : blog.realpolitik.tv
    il est intéressant d’y écouter la conférence donnée le 24/02 en Suisse, par Aymeric Chauprade relative à la géopolitique et les enjeux en cours pour un monde « unipolaire » voulu par les Etats-Unis (bilderberg et autres) par rapport à un monde « multipolaire » (BRICS et autres pays émergents) (souhaité par moi) et l’affrontement existant depuis ..1945 !

    http://millesime57.canalblog.com


    • Antoine Diederick 5 mars 2014 20:50

      après avoir suivi la conférence de Chauprade sur Avox tv , je comprends pourquoi il fut renvoyé des Ecoles de la Défense.

      mais je sors du sujet.

      Bravo à l’auteur de cet article qui montre l’envers du décor.


  • kergen 5 mars 2014 21:24

     URGENT A VOIR ET FAIRE CIRCULER : ce sont les mêmes hommes qui ont tiré sur les civils et les policiers à Kiev.  http://russeurope.hypotheses.org/2051


    • wesson wesson 6 mars 2014 00:01

      Bonsoir Kergen,

      cette info - confirmée donc par l’Estonie - tourne un peu partout depuis ce matin, y compris d’ailleurs dans les commentaires des lecteurs des mass média.

      Pour résumer, les snipers qui ont plombé les flics et les manifestants sont les mêmes, et vu le peu d’empressement du nouveau pouvoir à enquêter, ils sont très probablement commandités pas eux. En 3 mots : une véritable bombe !

      Mais ce qui me fascine toujours autant, c’est de constater le silence médiatique qui entoure cette information capitale. Iront-ils jusqu’à nier l’évidence ?


  • Antoine Diederick 5 mars 2014 22:41

    nos apprentis géopoliticiens européens et américains feraient bien de relire les écrits Madame Carrère d’Encausses sur le rôle historique de la Russie dans l’histoire européenne...

    Historiquement l’Europe et la Russie ont toujours trouvé des équilibres ...et la Russie a joué un rôle historique comme tampon des visées asiates conquérantes sur
    l’Europe.

    On marche sur la tête...plus rien n’a de sens, c’est l’anomie complète et la destruction, le chaos ....


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 mars 2014 22:55

      Ils ont trop lu « la sortie de l’histoire » de Fukuyama ...Né à Chicago ,la ville de toutes les conneries universitaires (néo libéralisme) .
      Y a que le MIT qui peut sauver cette ville , et Elliot Ness ! smiley


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 mars 2014 23:11

      Merde ,le MIT c’est à Boston ...Elliot tiens bon ,et fait confiance à la vieille école de blues ...


    • Gaston La Baffe Gaston 5 mars 2014 23:17

      Boston blues, chicago flouz smiley


  • nouche 6 mars 2014 02:09

    je me permets de rajouter quelques videos, pour mieux comprendre l’ambiance dans la ville de Lviv, a l’ouest de l’Ukraine, le berceau de Svoboda et de ce social nationalisme aux couleurs nazis :

    a Lviv, on dedicace des livres neo nazis, ecrit par Yuriy Mykhalchyshyn, membre de Svoboda, conseiller du leader de Svoboda.

    On nous apprend que le jour de la dedicace, la salle etait pleine, ils ont meme du refuser du monde, les 150 exemplaires sont partis en moins d’une heure.

    une soiree flambeau a Lviv en l’honneur des heros

    on tabasse les veterans de la seconde guerre mondiale, le jour de la victoire, qui est le jour de celebration de la capitulation des nazis (leur 14 juillet), video du jour de la victoire en 2011 a Lviv . Cela avait cree une grosse emotion dans la communaute russe.


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 6 mars 2014 07:15

    Voici la carte (provisoire sans doute) des villes d’Ukraine où flotte le drapeau russe.


  • mortelune mortelune 6 mars 2014 07:26

    En France ils emm Dieudonné pour une quenelle et pour ’chaud ananas’. Ceux qui proclament haut et fort qu’il est une honte pour l’esprit républicain français soutiennent ouvertement les SS en Ukraine. Pauvre France !


  • Denzo75018 6 mars 2014 08:28

    Fascistes ou Communistes, c’est du Kiev-Kiev !!!!


  • Docteur No Docteur No 9 mars 2014 13:50

    ce qui me sidère c’est que ceux là même qui condamnent les sociaux-nationalistes, les « fascistes » de Kiev, sont eux mêmes des sociaux nationalistes dans leurs propres pays. ceux qui condamnent les nationalistes le sont aussi, par exemple en France ils trouvent que leurs pays est à la solde de l’Empire (expression plus qu’ inopportune) et veulent un retour au nationalisme, pour s’opposer au mondialisme à la « gouvernance mondiale ». Ceux qui condamnent leurs cotés socialistes de leurs « social nationalisme », sont ceux là mêmes qui condamnent la tyrannie de l’économie de marché, du capitalisme. Preuve en est de ce parti pris hypocrite pour Poutine de deux leaders politiques, quoiqu ’antagoniste , en accord sur le sujet. Le très bolchevique Mélenchon, qui soutient l’intervention russe en Crimée de Poutine, car c’est « essentiel à la nation russe », mais il oublie qu’à Kiev, ses camarades d’idéologie sont aux pouvoirs, puisqu’ils sont patriotes comme lui, et selon l’intitulé socialiste aussi, de même pour Le Pen, qui, on s’y attendait, soutient Poutine, alors que Le Pen est « socialement de gauche, économiquement de droite », et nationaliste devant l’Éternel. pourtant ses camarades d’idéologies sont au pouvoir à Kiev. Alors ce qui lie en fait ces deux hypocrites (plus leurs fidèles), c’est plus le rejet de prétendu complot atlanto-mondialiste, Atlanto, pour Mélenchon, car il serait dirigé en sous mains par les Etats Unis, laboratoire du vilain pas beau capitalisme, et mondialiste pour Le Pen, car c’est anti national par définition. Alors ce qui lie au fond ces deux menteurs, c’est leurs haine xénophobe (oui oui je le dis et je signe) des Etats Unis, pas l’amour de Poutine, et de sa clique oligarchique pétrolifère (donc mauvais pour Mélenchon) constituée d’anciens du KGB bolchevique (donc mauvais pour Le Pen).


    Cordialement.

  • nouche 9 mars 2014 17:24

    un court reportage de la BBC sur les neo nazis en Ukraine :
    http://www.youtube.com/watch?v=5SBo0akeDMY

    on note bien la difference entre les discours officiels, tournes vers l’occident, et la realite, aupres des jeunes.



Réagir