mardi 13 février - par kelenborn

On était entré en guerre et vous ne le saviez pas

La PART MAUDITE de Georges Bataille est un ouvrage assez déconcertant dans la mesure où il remet en cause un certain nombre de dogmes ou de paradigmes sur le fonctionnement de l’Economie et des sociétés humaines.

Tout comme Marcel Mauss avait mis en relief, avec le « potlatch » le fait que l’échange primitif n’était peut être pas le troc mais une lutte pour le pouvoir, Bataille, quatre ans après la fin d’une guerre particulièrement destructrice remet en question les certitudes selon lesquelles l’homme était guidé par le souci de satisfaire au maximum ses intérêts. C’était, en simplifiant ce que disait l’économie classique depuis Adam Smith.

Bataille estime que les sociétés humaines produisant plus que ce qui leur est nécessaire, sacrifient et gaspillent périodiquement les richesses en excédent, et ce de manières diverses et variées dont les guerres

Beaucoup donne à penser que chacun ou presque peut trouver midi à sa porte chez l’auteur mais, il est vrai, en toute première ligne les décroissants qui y trouvent la preuve du caractère fou de la croissance quand bien même à l’instar de Malthus, ils préfèrent appliquer ce principe aux autres plutôt qu’à eux même. Les besoins élémentaires de Nicolas Hulot doivent en effet être supérieurs à ceux du commun des mortels si on en juge par son patrimoine « déclaré ».

Mais revenons-en à la guerre. Après tout, cette habitude qu’à l’espèce humaine de déclencher des guerres à toutes occasions cadre assez mal avec l’intention qui était celle de son créateur (si l’on en croit les croyants). Elle est en tout cas incompréhensible pour un esprit habité par la Raison et Voltaire , plus enclin à voir dans le créateur un grand horloger sans intentions autres que de faire tourner la machine, le rappelle dans Zadig .

La première guerre mondiale est, à cet égard édifiante car si on écarte les élucubrations marxistes qui tiennent de la cabane au fond du jardin, rien d’autre n’explique au fond le conflit que le désir des généraux de se « désennuyer « un peu comme disait Brassens à propos de Saturne. Et la fête a été endiablée !

Mais voila Ares est au chômage depuis plus de 70 ans si on excepte quelques guerres coloniales ou quelques règlements de compte entre dictateurs. Pire, c’est après la guerre que les gens ont commencé de devenir riches, les européens d’abord, puis ensuite, hypothèse folle il y a encore un demi siècle les chinois et même les indiens !

C’est au moment où la richesse s’accroit comme jamais dans l’histoire que les guerriers rentrent sous la tente pour y faire une partie de cartes.

Bon, on objectera que égard aux armes disponibles, un conflit risquait de faire disparaitre plus que la « part maudite » mais enfin…

Et bien détrompez vous, la guerre a commencé vers la fin des années 60. Il suffisait d’y penser ! Il fallait être vraiment con pour faire une vraie guerre alors qu’il suffisait de dire « peace and love » pour arriver au même résultat

ET oui, la guerre qui est alors déclarée va s’attaquer, non pas à la richesse produite mais au « ventre qui produit la bête immonde » : la CROISSANCE !

Club de Rome, Rapport du MIT, une offensive est lancée au nom d’intérêts les plus divers, les hommes mais aussi la planète qui est appelée au banc des plaideurs sans qu’elle n’ait rien demandé.

L a guerre a été déclarée mais s’est progressivement enlisée dans les tranchées : les thèses vertes et décroissantes se sont heurtées à leurs propres armes. La crise du pétrole est peut être un révélateur de la rareté de la ressource (pour le MIT on en a pour jusqu’en 1998 (sic) mais elle ouvre une crise qui va faire regretter la croissance à ceux qui en avaient enfin profité.

Ce n’est pas faute de faire des efforts (appels larmoyants sur les offenses faites à Gaia, farce de la couche d’ozone (envolée avec son trou) puis farce du réchauffement, encore tenace) Las, les idées des descendants de Malthus sont comme les paroissiens du bon pasteur : minoritaires et même les idiots utiles pourtant débarrassés de la charge de soutenir Staline sont à la peine !

Mais c’était sans compter sur quelque chose de plus pernicieux : l’instrumentalisation des peurs a pris le relai. Peurs écologiques évidemment mais on l’a déjà dit, peurs sanitaires mais aussi sécuritaires.

Les sociétés occidentales ont plongé dans une obsession du risque zéro. La peur de Fukushima ou Tchernobyl est bien plus forte que la préoccupation du CO2

Dans le domaine sécuritaire, le moindre accident devient une calamité nationale : rappelons qu’en 1944 certains villages normands voient la moitié de la population envoyée au cimetière en une nuit. De même, à Berlin, les bombardements font chaque jour 3500 morts.

Il suffit aujourd’hui que 3 gamins trouvent la mort dans un accident de car pour qu’on en ait les oreilles et les yeux saturés pendant trois jours. Pis ! Il neige ! Quelle catastrophe !!! Que serait-ce si on était à Yakoutia en Sibérie par -62 ou en Amérique du Nord par moins 40 ! Bon, évidemment, le GIEC avait promis Paris Plage pour mi-février mais ce n’est pas au GIEC que l’on s’en prend mais… à la DDE qui… n’existe plus.

Pas besoin de dire que l’on a la même chose dans le domaine sanitaire. La moindre intoxication est un complot satanique organisé par les laboratoires ou les entreprises. D’ailleurs, si la pollution n’existait pas nous pourrions vivre 100 ans ! Ni rigolez pas c’est ce que l’on doit tirer des conclusions de Santé publique qui explique que la pollution tue 80 000 personnes par an ! Pas de chance, c’est à Paris et en région parisienne que l’espérance de vie est la plus élevée en France ! Circulez rien à voir ?

Ce n’est pas grave, on peut manipuler les statistiques comme on veut, sortir des chiffres qui n’ont ni queue ni tête : l’AFP reprend sans sourciller : comme disait Goebbels, « plus c’est gros, plus ça passe » !

Faut il ajouter à cela (mais c’est déjà une autre histoire) qu’il faut trouver un coupable pour permettre aux familles de faire leur deuil ! Et si ce n’est pas … il faut bien que ce soit…

Alors quel rapport avec la part maudite ? Elle n’a jamais si bien mérité son nom !

Pour conjurer les peurs, il faut des mesures et des normes : interdire l’usage de tel produit ou de telle activité, embaucher des gens pour assurer la sécurité, contrôler ou rassurer sans oublier les psy de la désormais incontournable cellule d’assistance du même nom.

A toutes fins utiles le ministère de l’équipement a été sabordé par Sarkozy et les fameuses DDE transformées en commissariats de fics verts qui passent leur temps à pourrir la vie des gens qui travaillent quand…ils ne sont pas en réunion !

Cela a un coût considérable, qu’il faut bien faire payer par le contribuable ou le consommateur selon les cas. Le père Noel se transforme en pompier ou en infirmier, en flic vert ou en « lanceur d’alerte » !!! Il y en avait bien au Moyen-âge en haut du donjon ; alors !!!

Dans cette affaire les gouvernants et l’Etat sont ravis !!! Ils peuvent renforcer leurs pouvoirs et leurs moyens, réguler la vie des citoyens, restreindre les libertés ! Pas grave !!! Cela fait augmenter le PIB essentiellement non marchand cependant ! Ce qui veut dire que vous êtes plus riche des réunions et des rapports des fonctionnaires (On a supprimé les cocottes en papier par mesure d’économie) On tue la croissance mais les gens sont plus heureux ! Puisqu’on leur dit enfin ! Ecoutez bêler le troupeau des idiots utiles !

Il suffisait d’y penser ! La régulation par la peur a fait ce que la guerre ne pouvait plus décemment faire ! Et franchement, même si on vous prend de l’argent de toutes parts même si vous perdez votre boulot, c’est quand même mieux qu’une guerre non ? Merci qui ? ( non non pas qui vous croyez)

Une dernière chose : tout cela n’est pas non plus étranger à une montée des valeurs féminines dans nos sociétés : les femmes n’aiment pas la guerre, d’ailleurs elles préfèrent y envoyer les hommes, comme cela pendant ce temps ils ne vont pas les harceler.

Mais elles ont une nette préférence pour la sécurité. A l’époque de Cro-Magnon, il est probable qu’elles ne sortaient guère pour aller chasser le mammouth ou l’auroch !!!Ce sont les hommes qui produisaient la richesse ! Les femmes faisaient la popote

C’est d’ailleurs là où le pouvoir des femmes est le plus important que la croissance est la plus faible !

On n’a pas encore interdit la chasse mais…ça va venir !

Et c’est justement là qu’est le problème ! Si la femme de Cro-Magnon lui avait interdit la chasse, tout le monde serait mort de faim ! Si demain on interdit la chasse (parce que c’est dangereux qu’on peut y attraper le grippe et que cela nuit à la bio-diversité) il restera aux dames à devenir bonnes à….Pekin

En toute sécurité bien sûr !



162 réactions


  • Christian Labrune Christian Labrune 13 février 11:58

    @kelenborn
    Il y a dans votre article beaucoup de remarques tout à fait décapante et auxquelles je souscris sans réserve, mais je n’ai pas lu l’ouvrage de Georges Bataille ni beaucoup fréquenté les sociologues, et je ne sais pas si on peut vraiment considérer cette pathologie dont vous décrivez les symptômes comme une forme de guerre. Je n’ai rien contre cette idée, mais elle ne me paraît pas non plus très évidente. Il faudrait que je relise, ce que je ferai plus tard.

    L’ouvrage de Delumeau sur les « grandes peurs » s’arrêtait au XVIIIe siècle, mais on voit bien qu’on n’est toujours pas sorti, avec la mystique écologiste, d’un obscurantisme médiéval qui se pare d’une pseudo-rationalité à deux sous que seuls de parfaits imbéciles peuvent prendre au sérieux. Et il y aurait beaucoup à dire, encore, sur la réapparition absolument sidérante, ces dernières années, d’un atroce puritanisme qui aurait fait beaucoup rigoler les contemporains de Louis XIII.

     


    • kelenborn kelenborn 13 février 12:37

      @Christian Labrune
      Je ne sais pas non plus si Bataille a raison mais il fait partie de ces gens qui ont, un jour mis le doigt sur quelque chose que personne n’avait jamais vu : Je pense au désir mimétique de Girard très bien exposé dans « Mensonge romantique et vérité romanesque »

      Dans tous les cas, oui, je crois que tous les ingrédients sont la pour nous envoyer au Moyen Age ! Et lorsque Polony qui fait preuve de lucidité adhère à la farce climatique il y a de quoi être inquiet ! Il y a des gens comme Ferry qui dénoncent mais ils sont rares

    • Julien Esquié Julien Esquié 13 février 16:24

      @Christian Labrune

      Quel « atroce puritanisme » ?
      Où est-il ?


    • baldis30 14 février 08:19

      @Julien Esquié
      bonjour,

      « Quel « atroce puritanisme » ?
      Où est-il
       ? »

      ouvrez les yeux ..... !  smiley


    • Djam Djam 14 février 10:42

      @kelenborn

      Avant d’évoquer façon réflexe pavlovien le « retour à l’obscurantisme du Moyen Âge », enocre faudrait-il remettre les pendules à l’heure de vérité quant à ce fameux Moyen Âge que l’école républicaine a consciencieusement transformé en période « obscure, violente, horrible, cruelle, pauvre, etc etc »...

      On peut relire Bataille car l’homme était indiscutablement un brillant prospectiviste en matière sociétale, comme Debord et ses camarades constructivistes qui croyaient, eux aussi, en une forme de laisser-aller positif de l’homme par sa nature hédoniste, ludique et hédoniste, mais il me semble tout aussi important de relire les médiévistes sérieux, Régine Pernoud entre autres, qui tentent au milieu de la falsification historique admise, de remettre le Moyen Âge dans sa réalité, c’est-à-dire l’un des plus créatifs moment de l’histoire. Une Histoire qui vit surgir des cathédrales, des découvertes techniques, scientifiques et artistiques majeures.

      Mais les voltairiens sont passés par là. Se prenant pour des lumières (sans rire), ils s’ingénièrent à noircir jusqu’à la caricature ce Moyen Âge qui portait aussi en lui la religion catholique qui leur donnait des pustules. La république française a été imposée par une violence inouïe, une intolérance telle que un véritable génocide fut possible en Vendée et que ce fait monstrueux contre une histoire dense et profonde est aujourd’hui sciemment minoré par les républicains.

      La république est le pire régime que l’occident enfanta contre les peuples. Tous les dysfonctionnements actuels démontrent son caractère pourri et criminel.


    • kelenborn kelenborn 14 février 13:59

      @Djam
      Une remarque préalable : je ne suis sans doute pas d’accord avec votre argumentaire mais vous ne pouvez savoir à quel point c’est réconfortant de lire un commentaire construit, bien écrit et intelligent, plutôt que les élucubrations éjaculatoires de certains qui se reconnaitront, même les plus crétins !

      Ceci étant, il est de bon ton, par les temps qui courent de considérer que l’on a injustement méconnu le Moyen-âge Ceux qui soutiennent cela n’utilisent jamais que la même méthode que ceux qui ne sont pas loin de nous expliquer que l’Afrique abritait de brillantes civilisations. Bon c’est vrai qu’ils avaient inventé Carrefour, mais c’était pour les ventes promotionnelles d’esclaves.
      Alors, s’agissant du Moyen-âge et bien désolé, je persiste à dire que c’est une longue nuit entre l’ère gallo-romaine et la renaissance ! Qu’a inventé le Moyen-âge : rien !
      Il est clair que, cependant, si vous considérez que la déclaration des droits de l’homme est une calamité et que les vendéens représentaient le progrès, ...je dois vous confier que comme le dit une marque de rillettes, nous ne partageons pas les mêmes valeurs ! Mais il y a bien des paléo communistes qui ont trouvé sur ce site leur arche de Staline, alors, pourquoi des nostalgiques du temps des Gargouilles ne trouveraient-ils pas le confessionnal de l’abbé Frauleau ? Ici, tout est possible ! les lecteurs (à tout le moins ceux qui savent lire) sont juges

  • symbiosis symbiosis 13 février 12:13

    Kelenborn,

    Je suis déçu, je pensais, après notre échange concernant le Potlatch, ,échange qui m’avait laissé dubitatif sur tes connaissances dans le domaine, que tu ’t’étais instruit après coup et que tu nous aurais pondu un bel article sur le sujet.
    Au lieu de cela tu réduis cette notion de Potlatch qui était pour résumer au maximum un code d’honneur ou une manière d’affirmer le prééminence du don sur l’échange, tu réduis donc ce fonctionnement très complexe du don avec ou sans contrepartie et socialement régénérateur à une approche occidentaliste belliqueuse et intéressée, comme nous sommes pathologiquement inaptes à une autre vision des rapports humains. 
    C’est très réducteur de mettre dos à dos Potlatch et guerre car il n’y a strictement aucun rapport entre eux. 
    Tu aurais du lire Mauss et Bataille comme je te l’avais conseillé plutôt que de survoler nonchalamment le sujet sur wikipedia avant de te lancer dans de tels comparaisons et surtout t’informer sur les innombrables sites amérindiens qui traitent de ce sujet. 
    Qui mieux qu’eux peut en parler ?


    • kelenborn kelenborn 13 février 12:39

      @symbiosis
      Ben écoute explique nous parce que.... c’est ce qui est généralement admis !!! Mais si tu as des idées différentes, moi je ne censure pas !


  • pemile pemile 13 février 12:14

    Les femmes vous ont fait tant de misères que vous êtes obligé d’écrire un article anti écologie pour régler vos comptes ? smiley


    • kelenborn kelenborn 13 février 12:42

      @pemile
       Encore toi !!! un instant j’ai pensé que ton vrai nom était Bondieu (pas Bourdieu) à cause de Pémile Bondieu ( Emile c’est le prénom du Bon Dieu- tu vois tu apprends des choses) mais non, ton vrai pseudo c’est Pe-troll et franchement tes réserves sont inépuisables mais on s’en passerait !


  • Jeff Parrot Jeff Parrot 13 février 12:19

    le systeme economique a besoin de nouveaux marches pour perdurer et la on est au bout du bout.
    Une guerre est tres efficace pour creer de nouveaux marches, en fait elle recree les marches existants en repartant de zero. Son inconvenient majeur est qu’elle redistribue les cartes, donc c’est toujours risque pour les detenteurs du pouvoir, et elle n’a donc lieu qu’en dernier recours.

    La peur et l’insatisfaction sont en effet une des sources de la consommation de masse, par la creation de nouveaux services, nouvelle normes etc, bien analyse par l’auteur.

    C’est vrai que si demain, la peur et l’insatisfactio reculent, bref de l’harmonie s’installe,il est probable que ca precipite un crach economique, (puis logiquement la guerre ...).


  • kelenborn kelenborn 13 février 12:45

     Non mais je ne sais pas si l’analyse de Bataille est juste ! Si elle l’est ( mais la guerre n’est pas le seul moyen de gaspiller la part maudite), on peut supposer qu’en l’absence de guerre il faut trouver un autre moyen de détruire

    Maintenant je ne suis pas un spécialiste de Bataille ! Symbiosis semble l’être tout comme Pemile qui re-lit Proust !!! C’est cela les gens cultivés (lol)

  • JL JL 13 février 13:52


     
     Difficile de savoir ici ce que dit Bataille et ce que dit kelenborn.
     
    ’’ ... chasser le mammouth ou l’auroch !!! Ce sont les hommes qui produisaient la richesse ! Les femmes faisaient la popote’’
     
     Ah bon ? Parce que faire la popote ce n’est pas produire des richesses ?


    • kelenborn kelenborn 13 février 14:32

      @JL

      Si si mais...pour faire la popote il faut avoir de quoi mettre dans la marmite !!!
       Mais votre remarque est très intéressante car l’économie est fléchée : Les hommes ont d’abord du se protéger du froid, de la faim ...si personne n’avait été la pour faire la popote ils auraient mangé cru !!! ce qui se passait avant qu’on ne maîtrise le feu !
      Tout cela pour dire que l’économie des services n’a pu se développer qu’à partir du moment où agriculture et industrie produisaient suffisamment pour satisfaire les besoins fondamentaux ! Il n’y a pas d’assistantes sociales ni de travailleurs sociaux chez cro-magnon car on n’aurait pas les moyens de les entretenir ! Tous les emplois ne se« valent » donc pas : c’est d’ailleurs une des erreurs (parmi une pléthore) des décroissants : on ne remonte pas le temps économique sauf...pour plonger dans les abimes !

    • JL JL 13 février 14:49

      @kelenborn
       
       ’’Tous les emplois ne se« valent » donc pas ’’
       
      Vous croyez que chasser le mammouth était un emploi ?


    • Attilax Attilax 13 février 14:50

      @kelenborn

      Vous ne pouvez pas vous prétendre anarchiste, fut-ce de droite, si vous êtes incapable de vous projeter dans un monde autre que capitaliste. Un monde sans maîtres ne peut pas exister si on accepte l’accaparement des richesses, des ressources et des pouvoirs par une minuscule élite dominante qui impose sa loi à l’écrasante majorité. Il n’y a pas plus opposé que l’anarchisme et le capitalisme. Alors il faut choisir son camp, camarade. Soit l’énarque s’assume, soit l’anarchiste le vire, mais ils ne peuvent pas cohabiter dans le même cerveau, c’est de la schizophrénie...


    • kelenborn kelenborn 13 février 15:00

      @JL

      Non non je vous rassure, si vous êtes contrôleur de l’URSAFF ...c’est du noir !

    • Attilax Attilax 13 février 15:12

      @kelenborn

      Rassurez-vous je ne suis contrôleur de rien.
      mais vous me parlez de votre haschich ou de votre drapeau ?


    • Ratatouille Ratatouille 13 février 17:05

      @JL
      .
      le mammouth ça existe plus,maintenant c’est inter marché ,faut sortir de chez toi.
      et puis plus besoin de chasser ,les filles elles ont des carte bleues magique.
      restons au lit avec nos maitresses pendant le shopping.
       smiley


    • kelenborn kelenborn 13 février 17:48

      @Ratatouille
      Ah Rapatouille, ça va ? C’était bon avec Rosemar ?


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 13 février 17:49

      @kelenborn

      La femme de cromagnon ne faisait pas la popote ; elle passait son temps à s’épiler dans la salle de bain.


    • Attilax Attilax 13 février 17:55

      @Aita Pea Pea

      Elle cueillait surtout, ce qu’oublie totalement Kelenborn. C’était des chasseurs/cueilleurs et si les hommes chassaient les femmes cueillaient. Nous avons toujours été complémentaires.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 13 février 18:07

      @Attilax

      D’accord...D’où ce besoin qu’avaient nos ancêtres de pratiquer la galipette dans les meules de foin . L’histoire avance !


    • Ratatouille Ratatouille 13 février 18:41

      @JL
      je cause à mon pote JL ,occupe toi de tes oignons ,je sens que ça va cramer .
      trou du cul de droitiste , l’anarchie la honte.tu te prend pour dieu tu vas me dire ce que je doit dire ou pas à JL .tu vas me faire mettre à genoux devant toi aussi ?. smiley  smiley  smiley


    • Ratatouille Ratatouille 13 février 18:45

      c était pour l’auteur kelenborn (et pas pour JL qui est une merveille d’intelligence et de sensibilité) smiley


    • kelenborn kelenborn 13 février 20:14

      @Ratatouille
      Oui Rapatouille, gratte toi les couilles si tu veux mais t’es pas obligé de faire partager tes morpions. Va voir Melusine ; vu le nombre de mecs qui tirent la langue, elle doit faire de bonnes pipes !


    • JL JL 14 février 09:32

      @Ratatouille
       
       bonjour mon pote
       smiley
       
      je profite de l’occasion pour dire que vu l’esprit et la formation de kelenborn cette phrase : ’’les hommes qui produisaient la richesse ! Les femmes faisaient la popote’’, me parait autant dictée par son mépris de la Fonction publique que par son machisme. 
       
       
       Ps. Merci pour votre compliment.  smiley


    • kelenborn kelenborn 14 février 17:50

      @JL
      LES DEUX MON ADJUDANT !


    • JL JL 14 février 18:27

      @kelenborn
       
       REPOS !


    • kelenborn kelenborn 14 février 22:56

      @JL
      Bande de petits salopards, je vais vous mater !!! 

      Moi au moins j’ai l’expérience du terrain !

    • kelenborn kelenborn 14 février 23:00

      @Ratatouille
       Sur Causeur, il y avait un mec qui se faisait appeler Will et qui était de son propre aveu , toujours bourré au point qu’il a dit s’être fait virer car, en écrit du moins , il voulait mettre la main au cul de Babette ! Et Babette se laisse pas faire !!! Un instant , j’ai pensé que c’était toi mais...il habitait Louveciennes et pas StEtienne du Rouvray ! Cela étant, peut être que , cuité (avec ta promise) t’as descendu la Seine sans t’en rendre compte !


    • kelenborn kelenborn 14 février 23:05

      @Attilax
       Je ne vois pas ce que vous allez chercher ! Quand on a fait l’ENA et que l’on a vécu le fonctionnement de la haute administration, devenir anarchiste devient presque un devoir !!!

      Avant de partir en retraite, j’ai expliqué à mes collègues que je ne travaillais pas ( comme eux d’ailleurs mais il ne fallait pas briser l’Omerta) mais que ce faisant j’étais inutile. Si j’avais travaillé j’aurais été nuisible ! J’imagine quand même que ce que je raconte ne devrait pas étonner tant est ahurissant le naufrage de ce pays depuis 20 ans !

    • JL JL 15 février 08:28

      @kelenborn
       
       mais qu’est-ce que vous en savez de l’expérience des autres ? De la mienne ? Pfff !
       
       Tout le monde n’est pas comme vous, un autoritarien qui a besoin pour compenser son manque d’arguments, d’afficher des diplômes qu’il n’a peut-être pas, vu qu’il se présente masqué.
       
      Quand on crache dans la soupe, on ne se glorifie pas d’en avoir mangé.
       
       A bon entendeur ...


  • amiaplacidus amiaplacidus 13 février 14:18

    J’ai commencé à lire l’article, puis, étonné, j’ai été voir la brève présentation de l’auteur et je n’ai plus été étonné.

    Il faut dire que pour se vanter d’être un « ancien élève de l’ENA », il faut plus que de l’aveuglement.


    • Gorg Gorg 13 février 16:56

      @amiaplacidus

      « Il faut dire que pour se vanter d’être un « ancien élève de l’ENA », il faut plus que de l’aveuglement »

       smiley smiley smiley J’aime bien votre coup de griffe amiaplacidus... Il y a certains parcours (fumeux ?) qu’il vaut mieux passer sous silence...


    • petit gibus 13 février 17:30
      @Gorg

      Il y un énarque dans ma famille 
      lorsque on l’écoute glousser on ne peut s’empécher de pouffer de rire

      mais là notre ami Kelenborn décroche le pompom smiley

    • kelenborn kelenborn 13 février 17:51

      @Gorg
      Parce que t’es quoi toi ? Suceur de quéquettes au bois de Boulogne GORGE profonde quoi ! enfin, infiniment plus que ta réflexion !


    • foufouille foufouille 13 février 17:57

      @Gorg
      il existe un autre pseudo presque identique. énarque aussi et haut fonctionnaire européen.


    • amiaplacidus amiaplacidus 13 février 18:01

      @kelenborn

      Moi qui pensait qu’à l’ENA on apprenait au moins la politesse, je déchante,

      La violence, physique ou orale, n’est que l’arme des faibles.


    • totrob 13 février 18:49

      @amiaplacidus
      Mais des fois la violence orale débouche les oreilles de certains bornés.


    • kelenborn kelenborn 13 février 20:17

      @petit gibus
       Et toi retourne à Longevernes te faire mettre ! C’est quoi ta famille ? Ca glousse , comme les dindons !

      Et puis ont dit le ponpon parce que les pom pom girls t’es pas assez haut pour leur becoter la moule !

    • kelenborn kelenborn 13 février 20:38

      @totrob
       Oh tu es trop optimiste...surtout que Bousecrotte lui a rempli de JAUNE les oreilles !


    • petit gibus 14 février 09:52
      @kelenborn

      Au niveau où tu les fais chauffer !
      gaffe à la désydratation de tes voies neuronales 
      et leurs éclatement par dilatation excessive 

    • kelenborn kelenborn 14 février 14:01

      @petit gibus
      Oh Gibus, si tu veux faire de la physique, fais d’abord certifier tes élucubrations par Bousecrotte, l’inventeur des lunettes infra-jaunes


    • petit gibus 14 février 14:51
      @kelenborn

      « si tu veux faire de la physique »

      J’ai été recalé à l’ENA
      mais j’ai par contre réussi
      un certificat en expertise de durites 
      inutile d’en faire un examen approfondi
      pour sans lunettes infra-rouges
      constater que les tiennes sont hyper boursouflées 
      et prêtes à éclater !


    • kelenborn kelenborn 14 février 17:51

      @petit gibus
      Expert en durites ...waouhhh !!! ça fait quel effet de tâter des queues bien dures toutes la journée ?


    • kelenborn kelenborn 14 février 22:51

      @amiaplacidus
       Je vous rassure !!! les faibles ont aussi le ridicule et sur ce plan vous êtes armé jusqu’aux dents !


    • kelenborn kelenborn 14 février 22:54

      @Gorg + amioplacidus !

      Je vous rassure !!! Personne n’attend que vous fassiez état de vos titres !!! Tout le monde a déjà compris que vous êtes des pitres !

    • Gorg Gorg 15 février 14:41

      @kelenborn

       Ben dis donc keke, je constate qu’ils recrutent du beau monde sur les bancs de l’ENA... Tes éructations nous confirme, s’il en était encore besoin, que la racaille y est pleinement représentée... smiley smiley smiley
       
      « Parce que t’es quoi toi ? Suceur de quéquettes au bois de Boulogne quoi ! enfin, infiniment plus que ta réflexion ! »... « retourne à Longevernes te faire mettre »...« ça fait quel effet de tâter des queues bien dures toutes la journée ? »

      Tu m’as l’air d’avoir de gros fantasmes, il va te falloir consulter...Tu devrais te rapprocher de p’titvélo (velosolex) qui est un(e) grand(e) psychologue... Elle pourrait sans doute te donner, en urgence, quelques indications sur le traitement à suivre afin de soigner tes refoulements... smiley smiley smiley sinon essaies rosemar... enfin c’est toi qui vois...

      "Gorg + amioplacidus ! Je vous rassure !!! Personne n’attend que vous fassiez état de vos titres"

      Ce n’est pas mon intention... de toute façon qu’y comprendrais l’âne que tu es... ?... Hein... ?


  • Elliot Elliot 13 février 14:34

    Quelle accumulation de poncifs nichés dans un fatras d’évidences indiscutables !

    Vous avez bien entendu parfaitement le droit de rêver à des ressources inépuisables sur cette terre voire à l’exploitation du sous-sol de la planète Mars, l’utopie est parfois créatrice.

    Néanmoins par nature les ressources minérales ne sont pas inépuisables de même que la terre abrutie d’engrais augmente certes les rendements pendant un temps mais s’épuise à terme dangereusement. 

    Les anciens pratiquaient volontiers la culture alternée ( pas faussement pour passer du blé à la betterave et retour, deux cultures qui épuisent les sols et nécessite un usage intensif de produits chimiques.

    Ils plantaient aussi des haies pour protéger des vents tempétueux et éviter l’érosion des sols, ces haies que la mécanisation a arrachées pour accroître la vitesse d’exécution des travaux agricoles.

    Bien sûr, on ne reviendra pas en arrière et le plus misérable des paysans a aujourd’hui son tracteur qui le soulage dans son labeur mais le ruine par les frais fixes qui sont attachés à ses emprunts bancaires.

    Les anciens réservaient aussi des périodes à la jachère pour rendre à la terre la possibilité de se régénérer.

    Il est vrai qu’à l‘époque les rendements étaient modestes et sans commune mesure avec ceux que l’on connaît aujourd’hui et qui nous valent des produits de qualité médiocre bourrés de pesticides mais en quantité industrielle.
    Quand le Club de Rome a établi ses prévisions, il l’a fait sur la base des connaissances de l’époque.
    L’épuisement des ressources pétrolières comme minérales est de toute manière inscrit dans la logique : la terre ne peut donner plus de gaz et de pétrole qu’elle n’en recèle et même si le tarissement n’est pas pour l’immédiat notamment pour les ressources énergétiques, il aura inévitablement lieu.

    D’où la nécessité de réorienter la croissance vers les énergies renouvelables, car la volonté n’est pas de ramener la population en arrière mais d’améliorer son cadre de vie et donc sa vie en faisant mieux avec moins.

    S’il y a encore du charbon ou du minerai de fer en France ou dans d’autres pays européens, leur coût d’extraction est hors de portée du moins dans les conditions salariales actuelles..

    Encore faudrait-il aussi se mettre d’accord sur le sens de décroissance ou encore sur les facteurs qui font le chiffre de la croissance et qui sont à peu près aussi abstraits et malléables que cet argent, produit par parthénogenèse sans qu’aucun bien matériel tangible en soit le fruit, qui circule dans la spéculation et court inévitablement à ce que Marx dans le Capital a fort bien analysé et prévu : la destruction à un moment donné de la monnaie superflue.

    Que ce soit par la guerre ( qui n’est pas une fantaisie de généraux mais appartient au cycle économique normal ) ou maintenant par des corrections boursières de plus en plus violentes et douloureuses non seulement pour ceux qui ont risqué leur patrimoine mais pour la collectivité invitée à colmater les pertes et qui paie durement la cupidité de quelques uns et la sottise des banques centrales émettrices de monnaie qui font tourner la planche à billets pour inonder un marché où cet argent ne trouve pas à s’employer car ceux qui en auraient le plus besoin sont aussi ceux qui en reçoivent toujours moins. 

    On sait ce qu’il en est advenu de la folie des assignats...


    • kelenborn kelenborn 13 février 14:46

      @Elliot
      Ca y est, ça vous reprend ! Il y en a plusieurs qui vous ont expliqué mais cela ne rentre pas !

      Je ne sais pas quel boulot vous faites mais selon toute probabilité le boulot que vous avez ou avez eu n’aurait pas existé si les rendements étaient restés ce qu’ils étaient : 6qx/ha pour le blé dans le Lot vers 1830) Vous êtes de ceux qui pensent que les gigots poussent au coeur des gentianes dans la ferme de José Bové ! libre à vous de la croire !!!
      Quant à l’épuisement des ressources je vous ai expliqué que c’était une ânerie non parce que les ressources comme le pétrole sont inépuisables mais....parce que quand le pétrole devient rare son prix explose et que l’on passe à une autre énergie et une autre technologie !
      Mais il y a une différence : les écolobarjots proposent des éoliennes à l’inefficacité démontrée alors qu’il faut substituer au pétole peut être l’hydrogene qui est lui, inépuisable ! 
      Mais...on ne fait pas boire un êne qui n’a pas soif !
      Quant aux assignats...bon réduisez le pastis !

    • Buzzcocks 13 février 15:09

      @kelenborn
      L’hydrogène n’existe pas naturellement sauf dans le soleil donc on oublie.

      Pour produire de l’hydrogène, il faut casser des molécules d’eau par électrolyse, donc en consommant de l’énergie. Ou alors à partir de composés organiques, ce qui nécessite de casser les liaisons Carbone-hydrogène. Donc il faut des catalyseurs, et de forte chaleur. On utilise actuellement du biogaz ou du gaz naturel. Et les catalyseurs actuels sont du platine, donc bon, vu son coût, on oublie aussi. Bon, y a quelques alternatives avec du nitrate de nickel mais là encore, les quantités sur terre ne sont pas inépuisables.

      Vous pouvez aussi diminuer le pastis.


    • foufouille foufouille 13 février 15:31

      @kelenborn
      si le pétrole est épuisable, il faudra revenir à la voile. on pourrait produire du méthane avec des algues par contre.
      l’uranium est épuisable comme le lithium encore plus rare. la solution thorium n’est pas encore au point.
      il faudra donc vite miner la lune pour survivre.


    • L'enfoiré L’enfoiré 13 février 16:05

      @Buzzcocks

      « L’hydrogène n’existe pas naturellement »

      Que dire à la suite d’une telle déclaration ?
      Ouille ?

      « L’hydrogène naturel, un eldorado énergétique »
      Puis « L’hydrogène est l’élément chimique de numéro atomique 1, de symbole H. L’hydrogène présent sur Terre est presque entièrement constitué de l’isotope stable 1H (un proton, zéro neutron), mais comporte environ 0,01 % de 2H (un proton, un neutron), stable également. Un troisième isotope 3H (un proton, deux neutrons), instable, est produit dans les explosions nucléaires. Ces trois isotopes sont respectivement appelés protium, deutérium et tritium.
      Suite ici
      mais, désolé, je n’ai pas vu le mot »pastis"...
      Iciç, ce serait plutôt du CH3-CH2-OH.


    • Buzzcocks 13 février 16:59

      @L’enfoiré
      Vous me filez un lien wikipedia que vous devriez lire au chapitre « abondance ».
      Donc oui, je maintiens, l’hydrogène pur n’existe pratiquement pas sur terre (c’est là où j’ai fauté en disant n’existe pas naturellement, j’aurais du dire presque pas), pour en avoir, il faut le produire et donc dépenser de l’énergie pour casser les relations H2O ou CH4).


    • Nestor Nestor 13 février 17:19

      Salut L’enfoiré !

      Ce que l’on appelle souvent l’hydrogène qui est censé être un atome (H1) c’est le dihydrogène qui sont en fait deux atomes d’hydrogène liés entre entre là il s’agit d’une molécule ... Mais ça reste de l’hydrogène ...

      Il me semble que Buzzcocks a raison ... C’est un gaz très léger et n’est apparemment pas retenu par la gravité terrestre ...


    • kelenborn kelenborn 13 février 17:53

      @L’enfoiré
       Et comment a fait Honda pour faire un moteur à Hydrogène ? 

      Quant à ton exposé rejoins donc Bousecrotte l’ingénieur qui fabrique des lunettes à infra jaune !

    • foufouille foufouille 13 février 18:07

      @kelenborn
      tu sais ce qui est arrivé au Hindenburg ?
      il a fait boum car l’hydrogène a tendance à fuir.


    • Nestor Nestor 13 février 18:24

      Salut Foufouille !

      C’est clair, j’ai souvent fait l’expérience de l’hydrolyse de l’eau ... Rien qu’au bout de quelques minutes quand tu as récupéré le peu d’hydrogène et que tu passes l’éprouvette sous une flamme c’est comme un coup de tonnerre ... Ça surprend grave ! 

      J’imagine avec de grosse quantité les dégâts que ça pourrait infliger ... Pfouuu ...


    • kelenborn kelenborn 13 février 18:27

      @foufouille
      Oui Foufouille mais, le Hindenbourg était comme toi : incontinent ! alors il a pété !


    • Buzzcocks 13 février 19:33

      @foufouille
      Laisse tomber foufouille, Kelenburn a vu star wars petit, et il pense qu’on peut aller chercher de l’hydrogène dans l’espace en passant en vitesse lumière.


    • foufouille foufouille 13 février 19:51

      @Buzzcocks
      ce qui me fait rire est que ce débris se donne un titre ronflant mais sans son vrai nom.
      et même pas les moyens de payer un lifting.
      aucun kelenborn ou kellenborn n’a obtenu de diplôme de l’ENA.


    • Attilax Attilax 13 février 19:59

      @Buzzcocks

      Vous délirez, les mecs. L’hydrogène est facile à fabriquer, faut juste du courant électrique. Levez les yeux : vous en avez une source inépuisable au dessus de la tête. On peut même en faire avec les éoliennes, quand elles tournent au lieu de perdre bêtement cette énergie. Après, on peut le stocker dans des fûts, comme les allemands, pour le brûler en cas de besoin (ça fait de la vapeur d’eau) ou en faire des pains pour pile à combustible. Ça marche, il y a même une BMW en vente sur le marché, avec des perfs impressionnantes et une autonomie digne d’un diesel. L’UE a lancé un programme qui se chiffre en dizaines de milliards d’euros pour que les réacteurs d’avions tournent tous à l’hydrogène d’ici 2040. Vous croyez qu’ils ont trop regardé Star Wars eux aussi ?


    • Attilax Attilax 13 février 20:08

      @foufouille
      C’est vrai que l’hydrogène s’enflamme à l’air libre, c’est ce qui le rend dangereux à manipuler. Mais la pile à combustible a réglé ce problème. Le Hindenburg, c’était il y a 100 ans, on a fait des progrès depuis. Pour l’instant c’est cher, mais quand ils le produiront en masse ça sera moins cher que l’essence. Beaucoup moins cher, et beaucoup moins nocif, tant économiquement que stratégiquement ou écologiquement. Vous aimez dépendre des Saoud, vous ? Si la France, qui va petit à petit perdre ses centrales nucléaires car nous n’avons plus l’argent pour les refaire ni même pour les démanteler, n’est pas capable de développer une alternative crédible, on l’a dans l’os pour l’indépendance énergétique. Donc ne crachez pas sur l’hydrogène, c’est une piste intéressante qui pourrait nous sauver dans quelques années...


    • kelenborn kelenborn 13 février 20:20

      @Buzzcocks
      Non mais je rêve !!!revoila Bousecrotte , l’ingénieur inventeur des lunettes à infra-jaune ... T’es ingénieur où ça ? Chez Gargamel ! c’est pour ça que les schtroumpfs courent toujours


    • foufouille foufouille 13 février 20:46

      @Attilax
      pour l’instant le stockage revient à trop cher pour que ce soit rentable.


    • Buzzcocks 13 février 21:42

      @Attilax
      Faut de l’électricité pour fabriquer de l’hydrogène qui permet de faire de l’électricité :)
      Bon, certes, on peut plus facilement stocker de l’hydrogène que de l’électricité, mais bon, le rendement est vraiment pas terrible.
      En prime,comme je le disais plus haut, il faut des catalyseurs potentiellement du platine. Donc oui, ça marche avec un parc automobile de 15 voitures à hydrogène pour que Ségolène Royal débloque des millions captés par Bolloré qui se marre dans son coin.

      Mais pour substituer notre parc automobile actuel + le kérozène des avions, + le mazout de chauffage par de l’hydrogène éolien « inépuisable », c’est bien dans Star Wars, ou à l’ENA qu’on voit ça.


    • Buzzcocks 13 février 22:18

      @kelenborn
      Vu votre niveau scientifique étalé ici, je serais vous, je me ferrais discret. Mais alors vraiment discret.
      Parce que votre hydrogène inépuisable, franchement déposez illico le brevet, vous seriez sûrement l’homme le plus riche du monde et pas un petit prof à deux balles à enseigner Schumpeter et Bastiat devant 3 boutonneux de seconde pour 2000 balles par mois.


    • kelenborn kelenborn 13 février 22:30

      @Attilax
      Non mais Attila c’est pas la peine ! Ce type nous a déjà expliqué que si on mélangeait de la peinture rouge et de la verte, cela donnait du jaune, il a inventé les lunettes à infrajaune, il pense que l’hydrogene, c’est dans le ventre des licornes, ; demain il nous racontera que l’on peut faire du beaujolais à partir du rutabaga ! Il est tout simplement dérangé frapadingue...Bon il n’est pas le seul ici mais à part l’arroser de glyphosate, je ne vois guère de remède ! Et moi je ne censure pas les imbéciles même s’il y a peu de chances qu’il soit conscient de son ridicule puisqu’il est CINGLE !


    • Attilax Attilax 13 février 23:03

      @Buzzcocks

      C’est irréaliste rapidement, bien sûr, mais si on s’organise autour de cette idée, ça peut devenir une réalité d’ici 50 ans. On aura pas le choix de toute façon, va falloir évoluer. Alors pourquoi pas un réseau avec l’hydrogène comme denrée commune, à consommer ou à produire ?
      Je n’y vois que des avantages, et c’est bien moins cher à produire en masse que le pétrole ne coûte à extraire et à raffiner. Mais ça viendrait en plus, ça ne pourrait pas tout remplacer, c’est évident... Pour info, toutes les grandes sociétés pétrolière s’y intéressent et investissent lourdement dans ce domaine. À votre avis, ce sont de doux rêveurs ou des gens sérieux qui prévoient leurs profits de demain ?


    • totrob 14 février 08:40

      @foufouille
      A voile et à vapeur ??? non merci c’est pas le style de la maison


    • Buzzcocks 14 février 09:35

      @Attilax
      La mode est au vert donc les états subventionnent massivement tous les projets de substitution du pétrole.
      Vous avez donc des énarques totalement incompétents qui ne savent même pas ce qu’est un catalyseur chimique qui balance des milliards dans la nature. Normal que des industriels s’intéressent à cette manne.
      Et effectivement, les motoristes vont dire qu’ils savent faire un moteur à hydrogène.
      Et on sait aussi produire de l’hydrogène, mais avec les mêmes problématiques que pour le pétrole, c’est que pour produire de l’hydrogène, il faut des catalyseurs (des matières premières rares), et de l’électricité donc là encore des terres rares pour faire des panneaux photovoltaïques ou des éoliennes.


    • baldis30 14 février 11:46

      @Buzzcocks
      bonjour,

      sans aller à la dernière ligne, pour le reste vous êtes exactement dans la bonne direction, en oubliant toutefois que stocker de l’hydrogène ce n’est pas simple même dans le cas d’un stockage fixe ... alors que dire d’un stockage mobile ( car, voiture, etc...) ?

      Ensuite l’explosibilité ...... en cas d’accident de la circulation .... Donc sur le plan de la sécurité l’hydrogène c’est pas le Pérou ... c’est même bien en-dessous du Bengladesh ... !

      Qu’il soit utilisé dans des conditions technologiques extrêmes sur des bases de lancement de fusées ... O.K. .... chez le particulier c’est autre chose. les entreprises qui l’utilisent en connaissent tous les inconvénients !


    • baldis30 14 février 11:50

      @Attilax
      bonjour ..

      meuh oui ....... meuh oui ....

      On a fait des progrès ... oui dans la ; mesure où les normes de sécurité sont telles que si des expériences sont possibles l’industrialisation c’est autre chose ....

       c’est incroyable le nombre de géniaux petits chercheurs méprisés par les institutions qui ont tout inventé, de la roue carrée au moteur à eau, et des neutrinos supraluminiques actionnant les voiles des OVNI ...


    • kelenborn kelenborn 14 février 14:04

      @Attilax
       Ben oui Attilax !!! Il y a H2O pour ceux qui se lavent et même H2S pour Bouscrotte ! La, on comprend qu’il nie l’hydrogene !


    • Buzzcocks 14 février 14:17

      @kelenborn
      Expliquez moi comment vous cassez les molécules d’eau de manière inépuisable ? Je vous dis, si vous le savez, vous déposez le brevet et vous êtes l’homme le plus riche du monde.

      Parce que de l’eau dans un moteur pour produire une combustion, ça ne marche pas très bien.


    • kelenborn kelenborn 14 février 17:53

      @Buzzcocks
       Mais oui....t’es fou à lier !!! Bousecrotte ! tu te chies dessus !


  • Attilax Attilax 13 février 14:35

    Curieux cet article. Des trucs très bien vus, d’autres moins heureux. J’ai pas d’avis sur le pourquoi de la guerre en dehors des conflits d’intérêts, mais je veux réagir sur un truc : la croissance.
    Une croissance qui ne s’arrête jamais, ça s’appelle un cancer. L’idée même d’un mode de production qui ne ferait que croître chaque année est absurde dans un monde fini. Or, c’est la base du capitalisme. Nous vivons donc selon une équation qui nous mène droit à l’épuisement des ressources à très court terme, ce qui nous mènera droit à la guerre, puis probablement à l’extinction.
    Mais les grains de sables peuvent être nombreux et gripper la machine devenue folle. On verra bien.


    • kelenborn kelenborn 13 février 14:58

      @Attilax
      Mais vous posez une excellente question Attilax 

      Un sesterce , placé à 10% à la naissance de JC donnerait, 2000 ans après un montant supérieur aux richesses produites par le monde entier ! De même si on avait extrapolé la croissance de la construction de chemins de fer en 1880 à aujourd’hui, on aurait 35km de lignes au km2. L’erreur que commet Eliott est bien la ! il est évident que la croissance démesurée de la production d’un seul produit ou de l’utilisation d’une ressource est absurde ! Simplement, les choses se transforment : si grâce à la technologie vous pouvez passer d’un rendement de 15 qx à 80 qx en blé, cela veut dire que vous avez besoin de moins d’agriculteurs et que le prix du blé va baisser : la conjonction des deux fait que l’on pourra créer un emploi d’instituteur ou de pompier
      Je suis persuadé que l’on pourrait conserver le pétrole pour de meilleurs usages futurs, plus intelligents mais à condition de trouver une énergie qui soit aussi efficace et moins coûteuse.La poursuite de la croissance signifiera aussi sans doute plus de temps libre car, ne pas travailler est aussi permis par la croissance ! Par la décroissance aussi mais à condition de manger des pissenlits lesquels sont une ressource épuisable n’en déplaise à Eliott
      PS , au fait comment ça c’est terminé avec ce connard de Nifenecker ? Un type propose un article en réponse à cet abruti !

    • Attilax Attilax 13 février 15:31

      @kelenborn

      Vous oubliez une chose essentielle : l’argent est une construction intellectuelle humaine, il n’existe pas en tant que ressource naturelle. L’agent ne vaut rien en soi, à part le prix du papier. En revanche, les ressources naturelles ne sont pas infinies, elles. Calquer l’un (virtuel) sur l’autre (réel) est une aberration mathématique très dangereuse, à mon avis.
      Je rêve d’une société sans argent, pas vous ?

      D’accord avec vous pour l’hydrogène, je pense aussi que l’avenir est là, surtout couplé avec les panneaux photovoltaïques, on n’aura pas besoin de vider des centrales pour faire la transformation. Il n’y a rien de plus énergétique, on a la technologie pour, ça ne pollue pas et on peut le produire à l’infini, il n’y a même pas à se poser la question : let’s fucking do it !

      PS : Nifenecker m’a viré pour non respect de la charte (! !!) après m’avoir traité de tous les noms et sans possibilité de réponse. J’ai juste regretté de ne pas pouvoir le dire aux autres, à part à Ouam à qui j’ai envoyé un mail pour info. Il a viré un paquet de gens des commentaires, apparemment. C’est rigolo comme ces gens « ouverts, larges d’esprit, tolérants et généreux » (dixit himself) ne supportent aucune contradiction. Il ne répond à rien, d’ailleurs. J’adore ce genre de démocrate à la générosité subventionnée, très rafraîchissant !


    • L'enfoiré L’enfoiré 13 février 15:33

      @Attilax & kelenborn,

      « Sacré croissance » en parle avec des vidéos à l’appui.
      Aujourd’hui, on produit plus qu’on ne pourrait consommer localement.
      Cela oblige d’exporter ce que l’on produit et d’importer ce qu’on ne produit pas en manque d’expertise ou de matières premières pour le produire.
      Le monde est devenu un village si on ne le sait pas encore


    • Attilax Attilax 13 février 15:40

      @kelenborn

      J’ai plussé l’article. C’est bien que ce gars entende un droit de réponse à sa censure abusive, ça lui rapelle qu’AV est une lame a deux tranchants. Je suis sûr qu’il ne s’attendait pas à avoir un petit post rien que pour lui après son généreux et grandiloquent message... La vie est pleine de surprises.


    • Attilax Attilax 13 février 15:41

      @L’enfoiré

      merci !


    • Attilax Attilax 13 février 16:10

      @L’enfoiré

      Je pense qu’en favorisant les cycles courts (produire près de là où on consomme, quand c’est possible), on peut déjà changer beaucoup de choses. C’est d’ailleurs la seule solution pour les petits paysans s’ils ne veulent pas crever : se grouper en collectifs et fournir de la qualité en local. Les italiens le font naturellement beaucoup, et ce qu’on mange là-bas provient généralement des collines avoisinantes... mais les italiens ne mangent qu’italien ! pas de Mc Do là-bas, très peu de restos étrangers, quelques chinois histoire de dire que ça existe, mais c’est symbolique. Vu comment c’est bon chez eux, on les comprend. Cela dit, ils sont encore plus dans la merde que nous.
      Bref, « décroissance » je ne sais pas, mais une croissance adaptée aux besoins et pas ultra-productiviste, ça me paraît une évidence. Encore une fois, la terre est un système fini aux ressources limitées et nous touchons aux limites des capacités de renouvellement de ces ressources. C’est une addition/soustraction de base, si on continue on sera bientôt dans le négatif, le problème c’est que dans le monde réel, c’est pas viable.


    • kelenborn kelenborn 13 février 17:57

      @Attilax
       Oui mais j’ai vu à la modération qu’un type lui a préparé une réponse ! J’attends qu’elle vienne sur le site pour en coller plein la gueule à cet enfoiré ! Enfin , le vrai

      Pour le reste, j’ai déjà expliqué, que bien sûr une ressource naturelle n’est pas infinie mais que, quand elle devient rare et chere on la remplace par une autre. C’est pour cela que les exponentielles ne sont pas applicables à l’économie car le marché leur casse les reins !

    • Ar zen Ar zen 13 février 18:05

      @Attilax

      Un article qui explique bien la croissance. A méditer !


    • kelenborn kelenborn 13 février 18:26

      @Attilax
      Ah TB et je pense que si l’article est publié, il ne faudra pas manquer de le poster , avec les commentaires, là où il enseigne ses conneries ! Cela lui fera de la pub ! ET...il évitera peut être de refaire le déplacement


    • Ouam Ouam 13 février 18:55

      @Attilax : (& Kelenborn)
      Salut a vous deuxs.
      Attillax, je n’ai rien recu mais ca doit etre ma faute, la boite la bas n’est valide que pendant un an.
      J’en donne une autre provisoire : Jpettepoub2(Arrobas)free.fr si tu a besoin (toi ou un autre)
      Faudra que je remette mon profil à jour désolé.

      Pour revenir à notre 1rere discussion, ben c’est pas toi, kelebern ou moi, c’est tous ceuxs qui ont étés les contradicteurs, meme archi polis qui se sonts fait exclure, meme ar_zen y est passé à l’exlusion, il n’en revenais pas lui même, c’est pour dire.
       
      Cela remet en question le principe de l’exclusion d’un intervenant, car si l’exclusion d’un troll agressif peut se comprendre, exclure tous ceuxs qui objectent une forme de pensée distribué cela à un nom : « Dictature »
       
      @Kelborn autant j’ai été d’accord avec ton artcle sur les lampes, autant je peut etre d’accord aussi avec la manipulation servie à dessins pour cacher différentes causes que tu cites ici.
       
      Autant pour la croissance (infinie), la tu fait fausse route, mais pas un peu, tu est completement en vrac, et je rejoins attillax à 100% dans sa réponse.
       
      Sauf bien sur si tu (nous) explique que l’on est sur une planète infinie avec des ressources infinies, qu’on peut se ballader à notre guise dans le système intergalatique pour voir ailleurs smiley
       
      Tu sais bien que c’est pas (encore) possible, le jour ou cela le sera, la je réviserai mes positions sur ta croissance « ricadienne » ou d’autres penseurs neo liberauxs qui nous la disille à qui mieu mieux cette pensée éculée.
       
      Meme sur BFM buisness, j’ai entendu hier ou avant hier un superbe costard taillé à amazon et à son créateur en particulier (sur l’accaparement), je l’ai dit à ratatouille ailleurs aussi.
       
      @Altillax : Pour l’argent ok pourquoi pas ?
      Mais tu le remplace par quoi ?
      un système glissant quii me semble pas mal genre ce que propose A J Holbeck, ou quoi d’autres (demandes d’infos)
       
      Parce que si tu part vers un sysème styles bons alimentaires qui contiens la meme chose pour tous, un paquet de café, un de sucre, 10 bananes, 30kkg de patates (etc... enfin t’a compris mon exemple ou raisonnement)
       
      Tu repart vers un forme de dictacture qui nie l’individu, sachant par ex que si tu préfère les poireauxs aux patates, ben ce modèle ne te sied pas et de plus il mécontente tout le monde.
       
      De même celui qui fait attention payera pour celui qui s’en fous royalement
       
      Tu comprends ma pensée ?
      J’ai pris cet exemple comme point de reflexion sur l’échange (car la monnaie c’est ca) et l’accumulation et le gaspillage comme points de réflèxion.

      a + ouam


    • Ouam Ouam 13 février 19:04

      @Attilax
      Je sortira ce simple vieux proverbe paysan

      Nous n’héritons pas de la terre de nos aieuxs, nous l’EMPRUNTONS à nos enfants.
       
      C’est pour cela qu’il est criminel de penser croissance infinie, c’est impossible.


    • Ouam Ouam 13 février 19:06

      @Ouam
      Je sortirai ... (chier ce clavier bouffe lettres)


    • Attilax Attilax 13 février 19:44

      @Ouam

      Oui, je comprends et je suis totalement d’accord, ce n’est pas à ça que je pensais. Je n’ai pas de solution, je constate seulement que l’argent est une cause première de soucis, aussi bien économiques qu’humains. L’argent est corrupteur comme le pouvoir, dont il est indissociable. L’argent a remplacé Dieu le siècle dernier, ainsi que les idéologies, le symbole du grand Architecte plane sur chaque dollar de la planète, vous l’aurez sans doute remarqué. Si on pouvait s’en passer ce serait mieux, mais je ne sais pas comment. En fait ce n’est pas la monnaie en tant que moyen d’échange qui me pose problème mais le manque ou l’accumulation excessifs qui forment des monstres, d’un côté comme de l’autre de la richesse : monstres chez les miséreux qui sont en guerre contre le monde, monstres chez les oligarques qui sont aussi en guerre contre le monde... Sans tomber dans la dictature du prolétariat, il est évident qu’une redistribution un peu plus juste serait bienvenue.


    • Ouam Ouam 13 février 19:53

      @Attilax
      Pour ton constat 100% d’accord.
      Ok j’ai donc zonouillé dans mon interprétation (concernant l’argent)

      Dans les pistes (si tu en à d’autres ?) regarde ce que propose André Jaques Holbeck
      C’est pas mal son système d’argent glissant (qui se dégrade tres lentement ce qui empeche l’acumulation exessive)
      Si on tente une dégration rapide, pas bon car tous vonts diversifer les actifs.

      C’est déja une forme de lutte contre cette croissance qui nous tuera tous à long termes.

      Comme la bourse, un échange à heure fixe par jour, pour lutter contre cette spéculation financiere qui crée une croissance artificielle.

      Ps T’en penses quoi keleborn, tu va pas etre d’accord évidemment
      J’attends bien sur ton argumentation sur nos remarques, c’est ton article ...
      Et hop... à ton clavier pour nous répondre avec tes arguments.


    • kelenborn kelenborn 13 février 20:22

      @Ouam
       Oh la la les mecs...en tout cas la vodka elle est exponentielle !!!


    • Ouam Ouam 13 février 20:42

      @kelenborn

      Si c est toi qui regale, bien glacée alors smiley

      Et si tu argumentais plutot autour de ce bon verre de vodka smiley


    • totrob 13 février 21:29

      @Attilax
      L’argent est peut etre une construction intellectuelle , mais si t’en a pas , t’es grave dans la merde.


    • Attilax Attilax 13 février 23:07

      @totrob

      Pas si tu vis dans la nature, seulement chez les hommes, camarade.


    • Attilax Attilax 13 février 23:19

      @kelenborn

      « Oh la la les mecs...en tout cas la vodka elle est exponentielle !!! »

      Vous voyez ? Vous n’arrivez même pas à concevoir ce que pourrait être l’absence de l’argent. Je ne sais pas si c’est les restes d’un formatage de l’ENA ou simplement le résultat de la doxa ambiante, mais c’est triste. Rêver n’est pas optionnel pour un anarchiste. Et en plus ça ne fait même pas mal ! Vous devriez essayer.


    • Ouam Ouam 14 février 00:05

      @totrob
      C’est vrai mais ce n’est pas l’INDISPENSABLE

      C’est quoi ton billet de 50 € à part etre un bout de papier, ou un billet d’ordres.
      Si demain j’estime que ton billet ne vaut rien et que tout le monde en
      fait de meme, ton bout e papier il vaut quoi ? (l’argent)
      Autant qu’un morceau de PQ en gros, voir le morceau de PQ plus car il sert lui..
       
      Alors que le gratuit (l’indispensable) cad ce que te donne le soleil et la planète, cad ton lait (la vache qui broute de l’herbe), des salades (la pluie, le soleil etc), le reste tabac itou, ta biere pareil
       
      Sans la planete qui est finie ET PAS Infinie (croissance infinie)
      et qui te permet de vivre... l’argent n’est rien, ou juste une illusion.
       
      Il faut savoir prioriser (enfin c’est mon aviis)
      Voila je pense t’avoir répondu.
      A +


    • totrob 14 février 08:53

      @Ouam
       J’ai très bien compris mais là tu es dans le domaine de la pensé pure et des réalités des ressources de la planète , mais quand je passes à la caisse du supermarché , la fille qui m’encaisses , elle veut voir des espèces sonantes ou une carte bleu et çà c’est du concret aussi. Pas d’argent , pas de bouffe et il me restes quoi , la philosophie c’est bien mais pas pour nourrir son homme. Moi je serais plutôt du genre bassement matérialiste tu vois.


Réagir