samedi 9 février - par GARANCEVIB

« On peut être un Gitan voyez-vous Monsieur le Président, avoir quelques références culturelles, et citer Boris Vian » 

« On peut être un Gitan voyez-vous Monsieur le Président, avoir quelques références culturelles, et citer Boris Vian » Voici la lettre de Marc Noegelen à Emmanuel Macron, massivement partagée sur les réseaux sociaux, publiée à la demande de Karine Dettinger, femme du boxeur, par Le Media Presse  : 

Monsieur le Président
Je vous fais une lettre
Que vous lirez peut-être
Si vous avez le temps….

On peut être un Gitan voyez-vous Monsieur le Président, avoir quelques références culturelles, et citer Boris Vian (Diable ! Il connaîtrait même l’auteur !?).

Votre serviteur, Monsieur le Président, est issu de cette communauté.

Il a grandi dans une caravane, a été éduqué avec amour, respect d’autrui, de soi et des institutions de la République.

Le Gitan que je suis a été scolarisé le plus normalement du monde et a même eu l’outrecuidance d’être bien souvent le premier de sa classe, malgré bien des difficultés d’intégration qui n’étaient pas de son ressort…

Je suis aujourd’hui âgé de 43 ans, suis titulaire d’un Bac +5, Master 2 en Droit, économie et gestion, mention Sciences du Management.

Je suis salarié depuis 17 ans dans une grande entreprise nationale et exerce mon métier avec le plus grand professionnalisme.

J’ai 4 enfants, vis en couple avec une femme « normale » qui est professeur des écoles et auteure reconnue dans son domaine.

J’ai moi-même été déjà publié chez un éditeur assez connu.

Mes deux aînés ont une scolarité exemplaire à leur tour, suivent des cours au Conservatoire de notre Ville, font du sport…

Nous payons chaque mois rubis sur l’ongle, le crédit de notre maison.

Et nos impôts pour financer les services publics de la collectivité avec l’esprit de solidarité qui va
de pair.

Je m’étais promis de réagir lors de vos derniers écarts de langage, si c’était amené à se


reproduire.

Et ça y est, cela vous reprend Monsieur le Président. Vous venez, une fois de plus, d’insulter une grande partie de la population française.

Celle des gens du voyage donc, dont font partie les gitans, qui vous l’ignorez peut-être,
représentent environ 500 000 personnes en France.

Vous avez stigmatisé, humilié, ces 500 000 personnes en commentant la vidéo de M. Christophe Dettinger enregistrée peu avant qu’il se livre aux autorités. (Quelle conscience et quelle honnêteté pour un Gitan !)

Il serait donc selon vous, incapable de s’exprimer autrement que par des borborygmes, et dans l’impossibilité d’avoir de lui-même un discours humaniste justifiant ses actes ?

Que sont exactement les mots d’un « boxeur Gitan », Monsieur le Président  ?

Au-delà des propos nauséabonds, vous ignorez peut-être que cette communauté entière que vous venez d’insulter, a subi au même titre que la communauté juive durant la seconde guerre
mondiale, ce qui s’appelle un génocide :

Le « Porajmos » ou « Samudaripen ». Qui n’est toujours pas reconnu au même titre que l’Holocauste…

Selon les historiens, ce peut être jusqu’à 500 000 personnes qui ont été déportées, internées, décimées, dans les mêmes circonstances que ce qui advint au peuple Juif.

La stigmatisation ne s’arrête pas à cela, puisque avant et après-guerre cette communauté s’est vue entravée dans sa liberté d’aller et venir, dans sa liberté de travailler, de commercer, assignée à visa obligatoire sur leur carnet de déplacement à chacune de leur aller et venue, facilitant par là même aux heures les plus sombres, et avec le concours du régime de Vichy, les actions violentes menées contre eux (internement, stérilisation, extermination,…).

Pour l’anecdote, sachez, Monsieur le Président, que nombre d’entre eux ont combattu, durant la première guerre mondiale, notamment aux côtés de leurs concitoyens. Car oui, ce sont bien des citoyens français, et en aucun cas des citoyens de seconde zone.

On les a envoyés en première ligne très souvent, car on reconnaissait aux hommes de cette communauté un sens aigu de la liberté, un courage hors norme et une absence de peur qui fut
fort utile à la Nation, lorsqu’il fallut user de chair à canon pour monter en première ligne de front afin de défendre notre Mère Patrie.

Tout cela pour sauver notre démocratie.

Tout cela pour rester libre.

Tout cela pour qu’un jeune homme comme vous puisse, un jour, recueillir 24,01% de voix lors d’un premier tour de scrutin présidentiel. En vous exprimant comme vous l’avez fait, vous vous êtes rendu coupable de racisme et de discrimination.

Vos petites phrases, comme vous les appelez, portent atteinte à la fonction que vous êtes censé incarner.

Au lieu de rassembler, vous clivez. Nuisez à la cohésion du peuple français.

Vous faites déshonneur à la devise républicaine en tentant, vous et votre gouvernement, de priver les Français de leur liberté, qui veulent manifester fraternellement, dans leur quête d’égalité.
Tout ceci est d’autant plus dommageable que vous étiez censé, vous et les représentants de votre parti, incarner le renouveau.

Mais quel renouveau ?

Celui de la répression ? De l’usage de la force disproportionnée sur ses concitoyens ? Celui de l’intérêt de quelques particuliers fortunés au détriment de l’intérêt collectif ? Celui du détricotage permanent des valeurs et des institutions de la République qui nous ont été léguées après-guerre, au lendemain du CNR (Conseil National de la Résistance) ?

Votre vision de l’avenir de notre pays est laide et je crois, Monsieur le Président, que de moins en moins de monde partage votre vision élitiste de l’exercice du pouvoir et votre capitalisme
suranné.

J’ai voté pour vous aux tours de l’élection présidentielle, le comble.

Las de vos petites sorties et de votre politique mortifère, soyez assuré qu’à compter d’aujourd’hui, monsieur le Président, je serai votre plus farouche opposant, dans le plus strict
respect du cadre démocratique et du Droit.

À la républicaine.
Vive la République.
Vive la France.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, mes sincères salutations.

Marc NOEGELEN

Légende : Emmanuel MACRON, ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, sort du Conseil des ministres, au Palais de l’Élysee, le 20 janvier 2016

Francois Lafite / Wostok Press / Maxppp



32 réactions


  • sophie 9 février 17:00

    Excellent et émouvant, merci


    • aimable 9 février 17:48

      @sophie
      Il faudrait que sa majesté Mr Macron qui a des apriori , apprenne pour sa culture personnelle que quelque soit la souche , de tous les scions qui en sortent certains peuvent s’élever , très haut voir très très haut et que certains surpris par l’altitude peuvent êtres pris de vertiges .


    • Le421 Le421 10 février 16:03

      @sophie
      Lettre perdue à un type qui va allègrement confondre « gitan » et « voleur de poules ».

      Merci à l’auteur pour ce rappel. Je tiens à le rassurer sur les bons sentiments de la majorité des gens à l’égard des communautés diverses du pays. J’en suis convaincu. En un seul mot !!  smiley


  • Pauline pas Bismutée 9 février 17:21

    Un seul mot : bravo


  • amiaplacidus amiaplacidus 9 février 17:26

    Je ne comprends pas comment il se trouve des gens qui ont qualifié cet article autrement que « Excellent ».


  • waceri 9 février 17:32

    Bonjour,

    Tu l’a envoyé a d’autres ? Au secrétariat de l’Élysée tu peut être sur qu’elle vas disparaître dans le warp, l’interface vide, la sourde oreille, le réservoir de la déchiqueteuse. Dans l’ensemble, les secrétariats de députés se donnent le mal de te répondre (preuve qu’il lisent, déjà) qu’il en tiendrons compte, ce qu’il ne font pas.

    Des provocations, il y en aura d’autres, des mise en scène d’impunité de la police et des élus, d’autres clown viendrons peupler les unes mainstream de scandales si tout le monde fini par ignorer Nicolas&Claude. Alexandre&Vinctent. Benjamin&Emanuel, excetera. Ils ont une infinie réserve de clown a nous présenter pour nous divertir.

    Pert pas ton temps a analyser la communication du président, elle est trop haut niveau, trop privée, trop a l’ouest, trop crypté par une culture que l’on as pas. A part de foutre le sum, t’enrager ca sert a rien. Ils veullent en découdre par ce qu’il pensent gagner par terreur, nous faire taire, nous soumettre, nous on veux la guerre des mots par ce qu’on pense la gagner, les éveiller, les éclairer, les retourner.

    Tenez la ligne. CRD++


  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 9 février 18:35

    Hé paf. ! Dans le museau , M le Président des Ultra-Riches !

    Infecte roquet, tenu en laisse par B Trogneux sa maman ....

     smiley


    • Le421 Le421 10 février 16:06

      @SPQR Sono Pazzi Questi Romani
      Tiens !! Un qui se fait avoir aussi !!
      Après renseignement, ce n’est pas sa mère...  smiley
      Même si tout le laisse penser.


  • malitourne malitourne 9 février 19:10

    Je suis gitan


  • Fergus Fergus 9 février 19:27

    Bonsoir, l’auteur

    Belle lettre de Marc Noegelen dont j’approuve très largement le contenu indigné.

    « Le « Porajmos » ou « Samudaripen ». Qui n’est toujours pas reconnu au même titre que l’Holocauste »

    C’est exact, et c’est en partie pour cela que j’ai rédigé il y a quelques semaines cet article : Shoah : une dérangeante enquête de l’Ifop.


    • machin 10 février 11:33

      @Fergus

      « C’est exact, et c’est en partie pour cela que j’ai rédigé il y a quelques semaines cet article »

      .
      On n’est jamais mieux servi que par soi-même.

      ..

      Toujours égal à vous même.
      Vous ne reculez devant rien pour faire votre auto-promotion...
      .


    • Fergus Fergus 10 février 16:04

      Bonjour, machin

      Aucune « auto-promotion », et pour cause : les liens ne sont presque jamais ouverts.
      Mon but : montrer qu’il y a, de temps à autre, des personnes qui s’intéressent sur ce site à des questions négligées.


  • Eric F Eric F 9 février 21:39

    « Le « Porajmos » ou « Samudaripen ». Qui n’est toujours pas reconnu au même titre que l’Holocauste »

    En réalité, le génocide des Tziganes figure au même titre que celui des Juifs dans le programme de la seconde guerre mondiale en classe de 3ème (pdf sur le site gouvernement) page 42 :

    « thème 3. LA SECONDE GUERRE MONDIALE, UNE GUERRE D’ANEANTISSEMENT (1939-1945)

    Connaissances :

    -La guerre est un affrontement aux dimensions planétaires.
    -C’est une guerre d’anéantissement aux enjeux idéologiques et
    nationaux.
    -C’est dans ce cadre que C’est dans ce cadre que le génocide des Juifs et des Tziganes est perpétré en Europe. »



    • Fergus Fergus 10 février 09:15

      Bonjour, Eric F

      C’est exact au niveau de la déclaration d’intention, mais cela ne percute pas dans l’opinion. Il est vrai que les Tziganes ne disposent pas d’associations puissantes ni de relais influents dans les sphères du pouvoir. De même sont-ils très largement absents de l’industrie cinématographique qui a très largement contribué à une connaissance élargie de la Shoah et quasiment pas au génocide des Tziganes.


    • Eric F Eric F 10 février 12:38

      @Fergus
      Au niveau de l’enseignement, le génocide des Tziganes est reconnu au même titre que celui des Juifs, mais il est vrai qu’il n’est pas relayé aussi abondamment dans la société (cultures, associations...). J’ai appris récemment qu’il y a eu des dispositions spécifiques anti-Tziganes par le régime de Vichy, qui n’ont cependant pas contribué à des déportation de masse.


  • .landrau 9 février 22:58

    Bravo, excellente réponse , encore une preuve que les « gens du peuple » sont moins violents et plus intelligents que cette caste qui nous dirige et qui se prend pour « l’élite » .

     


  • zygzornifle zygzornifle 10 février 08:30

    Mieux vaut être un Gitan qu’une crapule de banquier creveur d’œil et arracheur de mains de chez Rothschild .....


  • JL JL 10 février 09:27

    Bonjour GARANCEVIB,

     

    j’apprécie cet article.

     

    Incidemment et sans rapport, pourriez vous me dire svp, ce que vous inspire de cette citation de Guy Debord :

     

     « Les gitans jugent avec raison que l’on n’a jamais à dire la vérité ailleurs que dans sa langue ; dans celle de l’ennemi, le mensonge suffit » Guy Debord


  • leypanou 10 février 11:30

    Je suis aujourd’hui âgé de 43 ans, suis titulaire d’un Bac +5, Master 2 en Droit, économie et gestion, mention Sciences du Management

     

    J’ai voté pour vous aux tours de l’élection présidentielle, le comble : l’auteur a le profil type des macroniens.


    Mais quel renouveau ?

     

    ...Celui du détricotage permanent des valeurs et des institutions de la République qui nous ont été léguées après-guerre, au lendemain du CNR (Conseil National de la Résistance) ? : c’est un ancien banquier d’affaires. Vous espériez quoi, qu’il devienne communiste ?


    Ça fait sourire ces gens qui votent pour un ex-banquier d’affaires et qui regrettent leur politique économique.

    Et encore, vous n’avez pas encore tout vu là, car les privatisations, on va en avoir. Et le suivisme vis-à-vis de l’atlantisme (Bilderberg, Young Leader), pareil.


    Le texte est très bien, sincère. Mais l’étonnement par ce qu’a fait E Macron est du manque de lucidité au moins.



    • Le421 Le421 10 février 16:11

      @leypanou
      Beaucoup de gens ont arrêté leur information politique à la lucarne du petit écran. Combien sont venus dans les meetings écouter la parole des candidats « en live », pas déformée par un J.M.Apathie ou une Léa Salamé, combien ??
      Comme je le répète à l’envi, les régressions, enfin, les « réformes » de Macron ne me déçoivent pas du tout. Il fait exactement, voire pire, ce que j’avais prévu début 2017... Et écrit d’ailleurs !!


  • Ecométa Ecométa 10 février 11:47

    Rappelle de la petite phrase d’Emmanuel Macron à Grand-Bourgtheroulde devant les Maires de la région et qui montre son mépris du peuple français !

    « Une partie du traitement de la pauvreté est dans la personne en situation de pauvreté. Pas dans le face à face entre ceux qui profiteraient et d’un côté et ceux qui seraient les vaches à lait de l’autre. Elle est dans un travail collectif très fin. Les gens en situation de difficulté, on va davantage les responsabiliser car il y en a qui font bien et il y en a qui déconnent ».

    Les profiteurs seraient les pauvres et les vaches à lait les riches ! Il nous explique, raisonnement au raz des pâquerettes, avec un sophisme et un cynisme grandiloquent, que le problème de la pauvreté ce sont les pauvres eux-mêmes.

    Bien sûr, le système économique, si tant est qu’on puisse le qualifier de réellement « économique » au sens complexe du terme, « sociétal » ; le système versé financiarisme : n’y est pour rien ! Le rationalisme exacerbé... comme si les arbres pouvaient monter au ciel ; une « concurrence mondialisée » portée à son paroxysme ; un système mondialisé qui nie les Nations, la République, la justice sociale ; un « libre-échange » porté au libre-échangisme ; la finance portée au financiarisme… que des paroxysme ; un travail pourtant meilleur système de répartition en économie qui a été tué ; un dirigisme gouvernemental à la botte des « Bilderberg » et de son corollaire la « trilatérale » : tout ceci n’y serait pour rien ? Il faut cesser de nous prendre pour des cons !

    Comment, et sans que les journalistes ne réagissent à de tels propos ; comment un Président de la République digne de cette fonction : peut-il tenir de tels propos sur la pauvreté, ceci, sans aucune vergogne et sans aucune sanction possible ?

    Concernant les « cons », je ne peux m’empêcher de penser à Michel Audiard :

    « Vous savez à quoi on reconnaît un « con » ; au fait qu’il ose tout » !

    « Celui-là, le jour où ils voleront:il sera chef d’escadrille » !

    Il vole très haut, au niveau stratosphérique, et à lui seul il est une « ode » à la connerie !


  • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 10 février 12:13

    La licra si prompte à accuser tout le monde de racisme etc etc.. Reste d’un silence coupable(de racisme) sur les propos du président Macron concernant les gitans ...

    Il est donc évident que Macron sait qu’il bénéficie du soutien des nantis (juifs et autres) quelque soit ses propos et ses provocations .

    La démocratie est effectivement en danger car c’est une excellente manœuvre pour faire monter le vote blanc ou l’abstention ...

     smiley

    A l’assemblé nationale l’abstention est prise en compte, curieux n’est ce pas !


     


  • ticotico ticotico 10 février 12:45

    - « Mr le président, vous avez reçu une lettre d’un gitan. »
    - « Vous l’avez lue, mon bon Griveaux ? ».
    - « Oui, votre incommensurable altesse. »
    - « Il y a des fautes d’orthographe ? »
    - « Non, votre sublime mégalithe. »
    - « Y trouve t’on de ces typiques expressions, du genre mange tes morts » ?
    - « Que nenni, votre démesurée clairvoyance. C’est écrit en bon français. »
    - « Ce texte comporte au moins quelques menaces ? »
    - « Il promet seulement de ne plus voter pour votre divine immanence. »
    - « Je ne la lirai donc point... Il est clair qu’il s’est fait aider... »


  • zygzornifle zygzornifle 10 février 12:48

    Les gitans ont de un code d’honneur ce qui n’est pas la cas de Macron ....


    • Le421 Le421 10 février 16:15

      @zygzornifle
      Comme disait P.Sébastien, ma mère faisait des ménages chez des bourgeois et chez des gitans aussi. La différence, c’est que chez les bourgeois, on lui passait la main au cul !!


  • Orion Patrick 10 février 18:00

    Marc

    Bonjour,

     Ce jour là dans les paroles de celui qui gouverne la France il y a tant eu de mépris envers la communauté que cela méritait bien une bonne correction et ce coup si sans les poings, juste avec des armes que ce président conçoit certains comme totalement dénués, l’expression et l’écrit ! Bravo, bien dit ! Comme le disait un ancien que j’ai connu : « Toi tu parles comme un homme ».


  • ETTORE ETTORE 11 février 18:31

    En fait ce gars, qui se dit Président de tous les Français....

    N’est même pas bon pour remplacer l’âne qui tire la roulotte du gitan.

    Dommage que ce soit les chevaux roumains qui aient finis dans les raviolis...

    Par égard aux animaux, celui là, il est à prohiber même en mélange dans le Canigou.


  • microf 12 février 11:16
    C´est dommage pour vous qui avez voté Macron et qui ne le découvre qu´aujourd´hui, il n´est jamais trop tard.

    Comme vous l´avez écrit, á savoir que désormais vous serez un farouche opposant á Macron pour lequel vous voté et qui n´a pas tenu á ses promesses, rejoignez les gilets jaunes, ils ont besoin de vous.


    Voici le point de vue d´un africain qui savait, lui qui est Macron.


    Gilets Jaunes point de vue d’Afrique par Tatsinda Bertrand

    https://youtu.be/O7E8oJ_BUJ0


  • Macha 14 février 10:30

    Merci Monsieur Noegelen pour cet article. Titulaire également d’un master d’histoire, fonctionnaire de l’Education Nationale et issue d’une famille manouche, je me suis sentie profondément blessée par les paroles du président de la République voire remise en cause dans ma légitimité à enseigner.


  • Clocel Clocel 26 mars 08:51

    J’espère que l’avocate de Christophe Dettinger va obtenir gain de cause et faire cracher un maximum Leetchi dont l’actionnaire majoritaire, ancien taulard, est un ami intime du très respectable Monsieur Macron.


Réagir