samedi 3 octobre 2015 - par J.MAY

Onfray : du libertaire atrabilaire à l’épicurien libertarien

 

On aime ou on a aimé : 

-Le Onfray de l'Université populaire.

-Le Onfray briseur d'idoles et barbouilleur d'icones.

-Le Onfray qui nous invite à pratiquer une réflexion complexe, à rejeter les jugements binaires, et à cultiver une pensée multiple détachée des grilles de lecture préétablies ou des aprioris dogmatiques.

-Le Onfray qui estime que la pensée unique s'accorde avec toutes les idéologies, qu’elles soient de droite ou de gauche.

-Le Onfray qui nous incite à ne pas quémander les images pieuses d'un "calendrier de l'avent" au demeurant dépouillé de toute religiosité pour n'être plus qu'un "attrape-petit-nigaud" bassement commercial.

-Le Onfray qui fustige avec férocité le bouffon moraliste BHL et ses palinodies de démocrate professionnel, interventionniste et belliqueux.

-Le Onfray qui remet à sa juste place certaine bécasse prétentieuse, acrimonieuse et suffisante, qui sévit dans la sphère médiacratique, et qui pense que pour remplir son office de vestale de la pensée dominante et de l'ordre établi, il suffit d'accabler ses interlocuteurs de questions aussi stupides que répétitives.

-Le Onfray qui ne trouve ni saugrenue ni pernicieuse une alliance entre souverainistes de droite et de gauche contre l'Europe et l'Euro.

 

On aime moins :

-Le Onfray qui s'érige en porte parole d'un "peuple" au demeurant sommairement défini.

-Le Onfray médiatique, devenu plume prolixe et philosophe ultra lucarnier se plaignant d'être ostracisé, voire lynché par l'establishment mais se délectant apparemment de l'extension de sa notoriété, oubliant par ailleurs que celle-ci corrompt autant que les Pouvoirs qu'il se plait à dénoncer.

-Le Onfray qui se laisse aller à une certaine "sculpture de soi" et affiche parfois un contentement de ses réparties qui frise le cabotinage,

-Le Onfray aux formulations brillantes mais lapidaires ou réductrices, qui certes mettent en joie les téléspectateurs ou les lecteurs, mais qui ôtent à l'expression de ses idées le sel de la nuance ou lui confèrent une connotation démago-populiste.

-Le Onfray pour qui le brave et sympathique Poutou qui présentait pour une fois l'image d'un trotskysme innocent et pacifique, servit un soir chez Ruquier de tête de Turc un peu facile.

-Le Onfray qui invoque son passé chaque fois qu'il est interpellé sur ses nouvelles orientations, comme s'il suffisait d'évoquer ce que l'on a été pour nier les évolutions de son parcours.

-Le Onfray qui condamne haut et fort (à juste titre) les turpitudes de l'Occident et ses multiples campagnes guerrières à l'encontre des Musulmans pour arguer de sa non-islamophobie personnelle, et qui dans le même temps se plait et complaît à relever dans le Coran tous les versets qui viennent au secours de son argumentation anti-musulmane déclarée, ou rejoint ouvertement le camp des Zemmour, Finkelkraut, Houellebecq et autres contempteurs d'un Islam déclaré irréversiblement islamiste.

-Le Onfray tellement ambigu qu'il permet au Figaro, à Marine Le Pen, voire à Soral de le récupérer sans difficulté.



17 réactions


  • Jonas Jonas 3 octobre 2015 15:20

    "Onfray se plait et complaît à relever dans le Coran tous les versets qui viennent au secours de son argumentation anti-musulmane déclarée, ou rejoint ouvertement le camp des Zemmour, Finkelkraut, Houellebecq et autres contempteurs d’un Islam déclaré irréversiblement islamiste.« 

    Et il a raison.
    Le Prophète Mohamed, Guide Spirituel de tous les Musulmans, était un chef de guerre, un Jihadiste qui a mené plus d’une vingtaine de batailles sous son commandement direct pour amasser son butin, commettant meurtres, pillages, viols et réduction en esclavage de populations pour imposer l’Islam, et a même ordonné l’exécution de la tribu des Banû Qurayza (après la batailles des Coalisés), entre 600 à 900 Juifs par décapitation car refusant de se soumettre.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Batailles_de_Mahomet
    Lire par exemple toute la Sourate VIII du Coran »le butin"(al-Anfal), où le Prophète Mohamed explique quand il faut attaquer, quand il faut défendre, comment gérer le butin et les otages, etc...
    http://www.coran-en-ligne.com/Sourate-008-Al-Anfal-Le-butin-francais.html
    Les batailles de conquêtes contre les païens, les Juifs et les Chrétiens sont enseignées dans toute bonne Mosquée qui se respecte (la Bataille de Badr, celles menées par le Calife Abou Bakr, la bataille des Coalisés, etc...), alors que dans une Église, aucun Curé ne vous enseigne la guerre ou l’Art militaire.
    http://www.youtube.com/watch?v=Ak4MbymWLrQ
    http://islamineurope.unblog.fr/2013/09/23/video-conference-du-cheikh-saoudien-abderrahmane-al-barak-au-centre-deducation-du-palmier-cep-de-saint-denis-les-chretiens-seront-avilis-et-humilies-le-jour-de-la-resurrection/
    http://islamineurope.unblog.fr/2013/07/12/pour-amine-nejdi-imam-de-la-grande-mosquee-assalam-de-tomblaine-nancy-le-jihad-combat-arme-est-une-obligation-contre-les-non-musulmans-hostiles-a-lislam/
    http://elyatim.free.fr/la_bataille_de_badr.html

    La conquête militaire afin d’étendre l’Islam est indissociable du Dogme, car la vie du Prophète Mohamed est l’exemple parfait à suivre pour le Musulman. (Sunnah)

    Mosquée de Saint-Denis (Centre éducatif du Palmier) Tarek Ben Driss enseigne aux fidèles musulmans la stratégie militaire déployée par le Prophète Mohammed et son armée, pour vaincre ses adversaires quraychites, lors de la bataille de Badr.
    http://www.dailymotion.com/video/xvd3o1_ouhoud-et-moi-1-4-tarek-ben-driss_webcam?start=1474#.UctXoX1aNA8


    • Le421 Le421 4 octobre 2015 12:02

      @Jonas
      Ah !!
      Enfin.
      Un qui a compris que musulman voulait dire terroriste sanguinaire !!  smiley

      Bon.
      On n’est pas obligé de partager...

      Et puis des fois, je me relis quelques passages sur l’Inquisition en Espagne, il y a bien peu de temps au regard de l’Histoire avec un grand « H ».

      C’était certainement des musulmans qui s’ignoraient et faisaient croire qu’ils appartenaient à la « sainte » église.

      Marrant.
      Dès qu’on parle « religion », on parle guerre et sang.


  • Laulau Laulau 3 octobre 2015 16:06

    Onfray le philosophe à coups de marteau

    Michel Onfray est brillant, on a plaisir à l’écouter. C’est quelqu’un dont un "homme de gauche" apprécie la carté du langage et la verve souriante. Rien à voir avec la nullité crasse d’un BHL.
    Pourtant si l’on suit de près ce qu’il propose, on constate que cela revient toujours à garder les choses en l’état. Onfray se dit pour un « capitalisme libertaire » et on a beau chercher, lire et réfléchir, on a beaucoup de mal à comprendre ce que ça peut bien vouloir dire. Onfray se dit de gauche, il a voté Besancenot en 2007 puis à combattu Mélenchon et donc soutenu Hollande lors de l’élection de 2012. Aujourd’hui il dit ne plus vouloir voter..... comme il est contre toute idée de révolution cela revient à proposer .... la résignation. Désolé mais proposer la résignation au peuple n’est pas vraiment une idée de gauche.
    Bref cet homme me mettait un peu mal à l’aise, il se revendique à la fois sioniste pro-palestinien, Nietzschéen anti nazi, tout un tas de termes contradictoires qui font peut-être « classe » sur un plateau télé mais qui ne signifient pas grand chose.
    J’ai don lu un bouquin de Michael Paraire : « Michel Onfray, une imposture intellectuelle ». Si vous vous posez les mêmes questions que moi sur ce philosophe à l’emporte-pièce, lisez ce livre.


    • J.MAY MAIBORODA 3 octobre 2015 16:46

      @Laulau


      Il est vrai qu’Onfray est pour le moins « complexe ». Globalement, cependant, j’aurais tendance à approuver sa conception « plurielle » de l’idéologie.

      Il est bon de manifester une certaine circonspection par rapport aux « endosphères », en d’autres termes aux sphères dans lesquelles des groupes humains s’enferment ou se replient. Elles justifient leur existence par la nécessité d’organiser « le bien » ou « le mieux », mais elles sont susceptibles de produire le mal, par excès de zèle perfectionniste ou par souci d’efficacité maximale. 
      Qu’il s’agisse de religion ou de politique, l’histoire abonde en tragiques dérives doctrinales, car un tel processus guette toutes les idéologies qui s’organisent en groupements de pensée et d’action, surtout lorsqu’elles se donnent un chef suprême. Rappelons les dérives de l’inquisition, celles des restaurations réactionnaires, celles du fascisme, celles du bolchevisme,et celles tragiquement actuelles de l’islamisme (ou de l’Islam radical et fondamentaliste).


    • Laulau Laulau 3 octobre 2015 17:37

      @MAIBORODA
      Onfray n’est pas complexe, il se donne un aspect « contradictoire » par les déclaration assez énigmatiques, comme «  capitalisme anarchique » par exemple. Par ailleurs ses jugements sur les personnages historiques ou politiques sont à l’emporte pièce quand il ne sont pas totalement biaisés. Ses déclarations sur Robespierre, par exemple relèvent plus de l’image d’Épinal que connaissances réelles. Encore une fois, je vous conseille de lire l’ouvrage que j’ai cité dans mon premier message. 


  • Esprit Critique 3 octobre 2015 16:29

    Il faut lever les ambiguïtés

    « Le Onfray....qui....se plait et complaît à relever dans le Coran tous les versets qui viennent au secours de son argumentation anti-musulmane déclarée, ou rejoint ouvertement le camp des Zemmour, Finkelkraut, Houellebecq et autres contempteurs d’un Islam déclaré irréversiblement islamiste. »

    Ces « quatre salopards » sont d’évidence la cause des malheurs de l’humanité.

    Il faut lever les ambiguïtés c’est sur, c’est pourquoi j’évite d’utiliser le plus souvent le mot Islam, je lui préfère « Nazislamisme », ça correspond beaucoup mieux a la « Décapitude » ambiante et Galopante.


  • chantecler chantecler 3 octobre 2015 16:46

    Ben moi je n’aime pas votre article .
    M.Onfray est ce qu’il est avec ses qualités et ses défauts .
    Ce n’est pas le parangon de la connaissance ni de la philosophie actuelles .
    On peu combattre ses idées .
    Il peut se planter .
    Mais il ne dit pas que des choses fausses .
    Il évolue : il a voté F.H en 2012 : il n’est pas le seul à s’être fait avoir et souhaité le départ du petit teigneux , celui que l’on pense nous refiler en 2017.
    Ca n’en fait pas un adepte des « Républicains » ni du FN .
    Et sa définition du « peuple » n’est pas vague .
    Elle déplait à notre bourgeoisie et à ses porte flingues.
    Et s’il se trouve attaqué sur son jugement par exemple de la décrépitude de nos médias et de ses hauts salariés et porte paroles , il n’a certainement pas tort .
    Il faut aussi savoir contre quoi on se bat :
    http://www.les-crises.fr/mafia-detat-en-grande-bretagne-par-george-monbiot/#comment-316937


    • J.MAY MAIBORODA 3 octobre 2015 17:17

      @chantecler


      Il m’importe assez peu que l’on « aime » ou « n’aime pas » mes billets d’AGORA. J’exprime simplement ma pensée dans un média qui autorise encore ce genre d’exercice. Vous êtes donc parfaitement en droit de ne pas aimer mon « article ».
      Par contre, s’agissant précisément d’ONFRAY, je ne suis pas loin de partager votre commentaire. Je ne comprends donc pas votre émoi.
      Pour le reste, le système des « étoiles » permet à tous les commentateurs de se défouler dans le rejet ou le mépris, voire la haine, et accessoirement de louanger ou gratifier tel ou tel « auteur ».

    • chantecler chantecler 3 octobre 2015 17:46

      @MAIBORODA
      Cher monsieur,
      Je n’utilise jamais le système des étoiles et du classement favorisant les avis les plus démagos , les plus extrémistes , y compris les plus délirants cad affirmant sans preuves .
      Je n’ai pas donc pas « voté » votre article .
      Et ne me « défoule » sur qui que ce soit .
      Vous êtes libre effectivement de vous exprimer sur M.O mais je ne suis pas obligé de partager votre analyse .
      Je peux aussi passer mon chemin et ne pas réagir .
      Après tout !....
      Le sujet est polémique en ce moment , dans le vent  : pour ou contre Onfray.
      Il est même devenu manichéen .
      Ce qui est certain c’est qu’il dérange et il y a de quoi se poser la question du pourquoi à l’heure où toute « l’info » semble lissée par ses attachés du coté de la doxa et de l’anomie .
      Blabla et TINA .
      De quoi « le peuple » est il réellement informé aujourd’hui et avec quoi notre théorique démocratie est-elle nourrie ?
      Voilà qui dépasse je le crains le cadre du sujet et d’un intervenant quidam se réclamant de la philosophie .
      Bon WE.


    • Laulau Laulau 3 octobre 2015 18:05

      @chantecler
      Ce qui est certain c’est qu’il dérange

      Vous êtes sûr de ça ? Dans ses dernières interventions politiques, il prône l’abstention, ça dérange qui ?
      Il se dit sioniste pro-palestinien, ça dérange qui ? A part ceux qui se creusent la tête pour essayer de comprendre ce que cela peut bien vouloir dire, je ne vois pas.
      Par contre Il a défendu la candidature de Hollande, contribuant à briser l’espoir d’une vraie politique de gauche et là je le reconnais, il m’a dérangé.
      Mais quand il se dit déçu aujourd’hui par son candidat, ça devrait le rendre un peu plus modeste sur la qualité de ses choix ou de ses analyses politiques,


    • L'enfoiré L’enfoiré 4 octobre 2015 09:37

      @chantecler Bonjour,


       Comme l’auteur vous répond assez bien.
       Il n’y a pas question d’aimer ou de ne pas aimer un article, mais cela donne très bien la manière de pensée de l’auteur.
       Je hais la censure par dessus tout. Souvent, j’ai accepté des contestions et des oppositions d’idées à la suite de mes billets.
       L’important ce n’est pas d’apporter des idées contraires, mais comment y répondre avec ses propres idées.
       Je parlais plus bas d’un article, il suivait trois articles que j’ai écrit récemment. 

  • L'enfoiré L’enfoiré 4 octobre 2015 09:17

    Bonjour, 


    Je me permets de réagir à quelques points de ce que vous n’aimez pas
    Je viens de lire la « Traité d’athéologie » en livre de poche. .

     -Le Onfray qui s’érige en porte parole d’un « peuple » au demeurant sommairement défini.
    >>> Donc pour vous, les athées ne sont pas bien défini. Il le fait très bien dans son livre et distingue les vrais et les faux athées : « un athée est quelqu’un qui ne croit pas en un dieu ». C’est pourtant simple. 

    -Le Onfray médiatique et ostracisé, 

    >>> En effet, en fait, comme ceux qui croit il est engagé. Si vous avez vu le Pape aux USA, ce n’est ni plus ni moins.

    -Le Onfray qui frise le cabotinage,

    >>> Même remarque que le point précédent.

    -Le Onfray aux formulations lapidaires ou réductrices

    >>> Encore une fois, doctrinaire, le Pape parle de choses qu’il ne connait en ne modifiant pas la curie à l’intérieur de la maison.

    -Le Onfray tellement ambigu qu’il permet au Figaro, à Marine Le Pen, voire à Soral de le récupérer sans difficulté.

    >>> Si vous avez lu Le Point, vous avez la réponse dans l’édito et l’article sur Debray


    • L'enfoiré L’enfoiré 4 octobre 2015 09:24

      Extrait d’un de mes articles en provenance du « Monde diplomatique » qui en parlait :

      Cette visite est pour lui un synode sur la famille comme « en terrain ennemi » pour prêcher la bonne parole dans une usine d’espérance.

      Une usine dans laquellle l’amour filial entre l’homme et la femme était principal malgré « les assiettes qui volent et les »belles-mères« .

      Amusant de constater qu’il parlait de choses qu’il ne connaissait pas dans sa propre réalité de tous les jours, mais il confiait « je dois mon succès à ma foi catholique ! ».

      Voyons, faites ce que je dis, mais pas ce que je fais.

       »C’est Dieu qui donne sa carte d’identité à la famille« .

      Une carte d’identité pour entrer où ? Au paradis ?

      La Pape était dit »promoteur d’une écologie intégrale responsable« . Il poursuivait en disant que l’économie tue l’individu avec la capital érigé comme une idole qui veut mettre fin à la dictature subtile aux relents de »fumier du diable« .

      Il lançait des mots de »néolibéralisme« , de techno-centrisme et de »système de relations commerciales et de propriété structurellement pervers".

      Le populisme du Pape pour ses ouailles n’est pas une caricature. c’est une réalité.

      Il faudrait que vous écoutiez la discussion de Kiosque en fin d’émission


    • J.MAY MAIBORODA 4 octobre 2015 09:39

      @L’enfoiré


      1. Lorsque j’emploie le terme de « peuple », je ne songe pas au « peuple des athées », mais simplement à ceux dont Onfray s’érige en défenseur, et que l’on pourrait traduire par « petit peuple ».
      2. Entre le Pape et Onfray, je choisis Onfray.
      3. Abonné au « Monde diplomatique » j’en apprécie depuis des décennies le contenu.
      Cordialement.

    • L'enfoiré L’enfoiré 4 octobre 2015 10:36

      @Maiboroda,


       Si vous avez lu mes articles, vous avez pu constater que je ne parlais que très vaguement de Onfray, mais d’économie. Mais il y a un lien, un lien que l’on retrouve dans l’athéisme. C’est ce que je reprenais dans le premier d’entre eux. C’est aussi ce que j’ai dû répondre quand on m’a demandé d’écrire sur l’EI alors que je suis athée. 
      Et le « petit peuple » des exclus de pouvoir et de la richesse, de la connaissance de ce qui fonctionne au dessus d’eux, ne fait pas partie des athées en général.
      Ils on reçu une éducation très ’fais pas ci, fait pas ça". Le massacre dans l’école qui s’est passé aux USA, n’en est qu’une preuve de plus. Toutes les religions qui ont des idées très contraignantes, étaient visées. 
      N’oublions pas que les relgions sont fondés en maitrisant le sexe. Pas de Boogie Woogie avant les prières du soir comme le chante Mirchell
      Quand j’ai lu ce Traité d’athéologie, j’ai eu des craintes pour lui. 
      Salman Rushdi est encore sous le joug d’une fatwa.
      Mais Onfray, comme je le fais souvent, n’attaque pas une religion mais remonte à l’idée de présence ou non d’un dieu, elle-même. Ce qui est complètement différent. 

      Bien à vous

  • Le421 Le421 4 octobre 2015 12:11

    Je n’arrête pas de penser que ces personnages sont devenus des « chasseurs de buzz », des Biraben en puissance qui, pour attirer l’attention, provoquent une réaction épidermique en tenant des propos équivoques voire plus.

    L’école Le Pen... L’histoire du « détail » de l’histoire.
    Certains vous diront - ont-ils tort - que les camps de concentration n’étaient pas le seul point de la guerre du IIIème Reich. Ce n’était pas un détail, loin s’en faut, mais les dégâts « collatéraux » étaient également très importants. Ca peut se défendre.

    Et puis, Bolloré et ses journaux gratuits de mer.. expliquent en long et en large que Canal n’a jamais été aussi bon !!

    Le mensonge est permanent. Même dans un petit pot d’anchois en supermarché !!
    Alors, au niveau de nos « grands » penseurs...  smiley

    Maintenant, les Attali, BHL, Onfray et autres « has been », je pense qu’ils devraient laisser la place aux jeunes. Et tous ne sont pas « sur(face)bookés » !!


    • L'enfoiré L’enfoiré 4 octobre 2015 13:57

      @Le421,


       Et oui, quand il y a ping d’un côté, il y a toujours un pong de l’autre.
       Si ce n’est pas du buzz, c’est par la notoriété.
       Le Pape, mère Théresa & Co, croyez-vous un instant qu’ils n’aim(ai)ent pas se faire mousser devant des micros de journalistes ? 
       Lisez ceci ;
       Mais vous avez raison qu’il faut laisser la place aux jeunes.
       Les « petits vieux » dont je suis font passer des messages comme dans une course relais.
       Facebook est pour moi un Fakebook.... Alors... Concluez.... 

Réagir