vendredi 14 avril - par carnac

Petit A B CEDAIRE des élections : T comme « TOTALITAIRE »

Hormis l’abstention stratégique du front national, de FILLON à MACRON en passant par certaines belles consciences, après des mois de profond mépris pour les idées de la France Insoumise, voilà que l’on s’avise que cette France là « existe » et frôle les 20% d’intention de vote.

Voilà que soudain l’on nous met en garde contre les dérives « totalitaires » de Monsieur MELENCHON ce qui a pour effet premier de faire silence sur les programmes dévastateurs des autres candidats.

L’adjectif « totalitaire » « qualifie une idéologie politique qui prétend embrasser la totalité de la vie sociale et régir la vie de la population au nom de « La vérité » qu’elle prétend détenir ».

Questionnons-nous : Quelles sont aujourd’hui les forces réellement totalitaires de notre pays ?

L’actualité nous permet d’y voir plus clair.

Vous avez aimé le 49.3 version Vals de la Loi EL KHOMRI,vous allez adorer les ordonnances détruisant les protections du Code du travail annoncées pour l’été 2017 par Monsieur MACRON tout occupé à chasser sur le territoire de Monsieur FILLON qui, quant à lui, a revendiqué de longue date une « Blietzkrieg » contre le droit du travail.

Objectivement, qui prétend régir la « totalité de la vie sociale » et notamment le quotidien du travail de millions de salariés au nom d’un capitalisme « libéré » ? Qui ? si ce n’est ces deux candidats FILLON et MACRON dont les programmes accélèreront les délocalisations purement financières style Whirlpool

  1. en étendant le droit de licencier à la sauvegarde de la compétitivité appréciée du point de vue UNILATERAL des actionnaires ;
  2. en réduisant à un forfait l’indemnisation des salariés ainsi évincés ; Les entreprises budgèteront ces licenciements et il y a fort à parier que l’automne verra une recrudescence des licenciements économiques nouvelles formules….
  3. Monsieur MACRON comme Monsieur FILLON, après avoir organisé la faillite de notre système d’indemnisation du chômage, nous expliqueront que celui-ci doit se réformer : There is no alternative

 

J’avais dans un précédent article indiqué combien j’étais méfiante quant aux résultats programmatiques de la stratégie de conquête du pouvoir de Mr. MACRON. Je vois les récentes déclarations de Monsieur MACRON sur la gestion par « ordonnances » comme une confirmation du fait que SEULES seront REELLEMENT mises en œuvre les dispositions défavorables aux salariés puisque Monsieur MACRON n’obtiendra de majorité qu’en s’alliant avec les élus du clan FILLON à qui il devra son élection.

Nous attendrons en vain les améliorations de la protection sociale des salariés car observez que, pour la première fois dans sa campagne, Monsieur MACRON n’utilise plus la formule « et en même temps ».

Il n’y aura d’ordonnances QUE pour détruire les quelques protections existantes en matière de licenciements économiques :

Où sont passées les ordonnances prévoyant des éléments du programme macroniste comme l’amélioration de la formation professionnelle continue pour la rendre accessible à toute personne ayant perdu son emploi, l’ouverture de l’indemnisation du chômage aux chefs d’entreprise, les ordonnances nationalisant la gestion de POLE EMPLOI … Là il n’y a soudain PLUS AUCUNE urgence à légiférer !

 

Après plus d’une année de louvoiement, Monsieur MACRON se dévoile ENFIN pour ce qu’il est : un des pions, avec Monsieur FILLON des forces totalitaires capitalistes, régissant le marché et la mondialisation au détriment des besoins élémentaires des populations.

FILLON MACRON même Blitzkrieg contre la France active « qui se lève tôt » !

Pour éviter que les électeurs ne s’attardent de trop sur Les changements de cap programmatiques du candidat MACRON, les médias acquis au duo FILLON-MACRON hurlent au caractère « totalitaire » du projet porté par Monsieur MELENCHON en oubliant de préciser que celui-ci n’est que le porte parole et non le concepteur du projet de la France Insoumise qui continue d’en travailler les différents thèmes.

Ainsi le parcours politique de Monsieur MELENCHON est totalement INDEPENDANT du projet COLLECTIF porté par les jeunes du mouvement de la France Insoumise nés après la chute du mur de Berlin et bien inscrits dans notre modernité.

Cette modernité amène la France Insoumise à promouvoir l’économie sociale et solidaire ce qui n’exclut nullement l’utilisation des outils capitalistes (banques populaires, mutuelles etc…) pour autant qu’ils soient compatibles avec le bien commun.

Les politiciens professionnels que sont FILLON et MACRON promeuvent quant à eux une idéologie capitaliste totalitaire maintenant datée et désormais largement contestée en s’appuyant sur une Constitution républicaine datant de l’après guerre et survivance d’un autre monde.

Rappelons à qui s’inquiète que la France Insoumise est un mouvement BOTTOM UP qui entend promouvoir la reprise en main de leur avenir par les français eux-mêmes si bien qu’avoir peur de la France Insoumise c’est en quelque sorte avoir peur de nous mêmes :

Il me semble quand même que chacun peut se faire raisonnablement confiance pour la connaissance de son environnement de vie. Les suggestions d’amélioration que chacun porte ont plus de chance d’être appropriées à sa situation que les « potions idéologiques » servies ad nauseam par des politiques tel FILLON VERSUS MACRON parfaitement déconnectés des réalités.

Adressons un message fort au club des tenants du « capitalisme totalitaire » en votant pour « nous » c’est-à-dire pour La France INSOUMISE.



23 réactions


  • Tall Tall 14 avril 09:09

    Le véritable totalitarisme est économique, et c’est maintenant qu’on le vit avec une UE qui s’en fout des peuples.


    L’UE, c’est la nouvelle Bastille. Il faut la détruire.

  • Daniel Roux Daniel Roux 14 avril 09:24

    Le totalitarisme est l’un des types de systèmes politiques avec la démocratie et l’autoritarisme.

    C’est un régime à parti unique, n’admettant aucune opposition organisée et dans lequel l’État tend à confisquer la totalité des activités de la société.

    Si l’on considère le système politique de la 5ème république :

    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/l-illusion-democratique-181445

    Nous ne sommes pas très loin du parti unique et de la dictature d’un seul homme. Le système électorale au scrutin majoritaire à 2 tours, favorise la bipolarisation partisane et nuit à la représentation et à l’influence de la plus grande partie des citoyens.

    L’Etat Français produit 57% du PIB, ce qui est loin d’être la totalité mais le plus haut niveau de l’UE.

    Conclusion : La France est un pays à tendance totalitaire, quasi dictatorial, alliant de faibles contrepouvoirs à une influence, à la fois non négligeable et non déterminante, de l’expression populaire par manifestations de rue.

    Fillon a clairement annoncé la couleur. S’il est élu, il imposerait sa politique sans tenir compte des manifestations de rue.

    Le Pen, n’ayant aucune chance, c’est Fillon, ex premier ministre de Sarkozy, co responsable du déclin moral et économique de notre nation, qui représente le risque de totalitarisme le plus important.


  • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 14 avril 09:26

    Cet article est une imposture, il prétend parler du totalitarisme et ne le voit que sous le seul aspect économique, ce qui permet au passage de dénigrer les candidats qui justement n’ont pas d’idéologie totalitaire.

    Car le totalitarisme, c’est surtout la surveillance constante des faits et gestes de tous les individus, leur accorder des faveurs s’ils soutiennent le régime et les enfoncer dans le cas contraire, c’est la main-mise complète sur les organes d’information et la l’interdiction de différents sites sur le net.

    Prétendre que ce serait du fait de Macron ou Fillon relève du fantasme, voire de la malhonnêteté.


    • erichon 14 avril 10:10

      @Gilles Mérivac

      Je pense que vous faites référence au totalitarisme « Vieille école » et au différents moyens de l’’exercer . Je pense que maintenant le totalitarisme est beaucoup plus insidieux car il est librement consenti, il est intériorisé !! Le plus bel exemple en est le TINA de Marguarette Tatcher.

      L’économie est devenue une religion, soit vous croyez ( et bien sur vous pratiquez ) soit vous êtes un hérétique. Et on sait ce qu’il advient de ces derniers !!

      Il n’y a plus besoin de surveillance maintenant . Soit vous êtes dans le système ( économique particulièrement ) soit vous subissez les lois que ce marché impose et malheur à vous si vous allez contre ( voir la Grèce ) . Les journaux et médias ( dans une très grande majorité ) sont bien moutonniers et n’imaginent même pas remettre en question cette doxa.

      Fillon , Macron , Holllande , Valls etc sont dans cette mouvance. ils nous répètent à l’envie qu’il n’y a pas le choix.

      Comment appelez vous une démocratie avec UN seul choix de société ???? 

      Sur le fronton de nos mairie vous voudriez écrire « Croissance , Rentabilité , Docilité » ?

      Donc non cet article n’est pas une imposture , il fait seulement référence à un totalitarisme qu’on pourrait qualifié de « Soft power » et qui est bien plus dangereux car durable une fois qu’il est entré dans les esprits de chacun !!


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 14 avril 12:01

      @erichon
      Si vous pensez qu’un système est totalitaire s’il est librement consenti, alors n’importe quel régime accepté par les citoyens est de facto totalitaire, et votre définition ne veut plus rien dire. Votre version est paranoïaque.

      Quand Fillon , Macron , Holllande , Valls etc nous répètent qu’il n’y a pas le choix, ils veulent simplement dire qu’un autre choix serait économiquement désastreux, et non qu’il est impossible de faire un autre choix. La preuve, je suppose que vous faites un autre choix et personne ne vous en empêche.


    • carnac carnac 14 avril 15:24

      @Gilles Mérivac


      Cet article parle NON DE « TOTALITARISME » qui est un régime politique mais de « TENDANCES TOTALITAIRES » suivant une définition qui ne m’appartient pas mais que je reprends à mon compte.

      J’approuve sans réserve le commentaire de Monsieur ERICHON et le complète

       — Selon la « vision » ULTRA LIBERALE actuelle du capitalisme il semblerait que vous naissiez POUR « PRODUIRE » au moindre coût pour les actionnaires et pour « CONSOMMER » , la consommation étant censée faire votre entier bonheur.

      ------------------------------------------------------------------->

      — Vous nous parlez de « CHOIX INDIVIDUELS » face cette tendance TOTALITAIRE du capitalisme«  ?


      Je ne peux vous suivre sur ce terrain :

       1/ à votre naissance vous dépendez entièrement de la société dans laquelle vous arrivez. Si votre famille ne peut payer les soins médicaux nécessaires et qu’aucun service public n’a organisé l’accueil sécurisé du nouveau né et la préservation de la santé de la mère , le taux de mortalité augmentera : quel choix a le nouveau né ? AUCUN

      2/ ultérieurement quels choix éducatifs auront vos parents  si le niveau de l’école baisse et si l’on sur spécialise les études pour les adapter aux emplois : AUCUN sauf à avoir de l’argent pour choisir une école alternative . FILLON veut d’ailleurs supprimer la carte scolaire , réduire le nombre d’enseignants et encourager l’école privée si bien que l’on aura une éducation à deux vitesses qui ne favorisera pas l’ascension sociale.

      3/ même adaptés à leurs futurs emplois les salariés n’en restent pas moins »jetables«  les  »Whirlpool« ont-ils eu un quelconque choix ? AUCUN or les LE PEN, FILLON, MACRON vont encore assouplir le droit de licencier ....

      COMME DANS TOUT REGIME TOTALITAIRE, LES CHOIX DE VIE DANS LE MONDE CAPITALISTE ULTRA LIBERAL SONT DE PLUS EN PLUS REDUITS et cette déviance du capitalisme n’est nullement remise en cause par les programmes LE PEN, FILLON et MACRON qui ne s’attaquent pas à la financiarisation de nos vies.

      ------------------------------------------------------------------->

      — Vous nous parlez d’absence de »surveillance«  ? 


       Votre âge , information obtenue par des moyens qui vous échappent totalement donne lieu à une débauche de propositions de produits anti alzheimer, anti ostéoporose , contrats obsèques , aménagements pour handicap .... Tout juste retraitée je trouve chaque jour cette publicité CIBLEE dans ma boite aux lettres. Le mot seul est d’ailleurs éclairant : vous n’êtes qu’une CIBLE . 

       C’est une surveillance DE FAIT des individus renforcée par le développement de l’informatique qui peut aisément être détournée de son objet .

       La POLICE des idées n’est pas en reste : 

      Des médias aux ordres de leurs détenteurs capitalistiques encensent  »de concert«  MACRON qui compte limiter comme FILLON et LE PEN la représentation des salariés au sein des entreprises , puis invectivent »de concert" MELENCHON qui fait ombrage à ce projet 
       parce qu’il entend faire prévaloir l’économie sociale et solidaire sur la financiarisation des entreprises ; 


      Voilà pourquoi je maintiens que les LE PEN, FILLON et MACRON se font les serviteurs d’un CAPITALISME TOTALITAIRE dont ils favorisent PAR IDEOLOGIE la dérégulation , malgré toutes les études contradictoires et les alertes des instances internationales alors que les candidats de HAMON à l’extrême gauche en passant par MELENCHON veulent revenir aux vertus d’une économie réelle et aider les entreprises à se définanciariser.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 15 avril 08:29

      @carnac
      Dans n’importe quel type de société, les nouveaux-nés n’ont pas le choix. Comment l’auraient-ils d’ailleurs, puisqu’ils n’ont aucun élément de comparaison ? Avaient-ils le choix dans l’antiquité, au moyen-âge, à l’époque industrielle ? Avoir le choix suppose une certaine expérience et une certaine autonomie.

      Pour les salariés, c’est la même chose, tout dépend de la démographie, c’est-à-dire de la concurrence des gens entre eux, chose dont vous ne tenez aucun compte. S’il n’y a pas assez de travail pour tout le monde, personne ne pourra en fournir, c’est malheureusement la triste vérité.

      Et cela n’a rien à voir avec une société totalitaire.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 15 avril 08:34

      @carnac
      Quelqu’un comme Fillon ou Macron ou même Le Pen ne peut pas verser dans une société totalitaire, pour la simple raison qu’ils non aucun réseau ni courroie de transmission dans la population.

      Les seuls ayant des relais pouvant mettre dans la rue des millions de manifestants sont les partis de gauche, c’est tout.


    • carnac carnac 15 avril 10:28

      @Gilles Mérivac


      Je vous renvoie aux témoignages des élus municipaux FN qui se sont ravisés après l’élection et ont démissionné de ce parti.

       ils vous expliqueront QUE LA FRANCE EST NOYAUTEE TERRITORIALEMENT PAR LE FN : l’organisation du FN est copiée sur celle de la France : ils ont un« préfet » par département et des responsables de secteurs locaux . 

      Les personnes qui ont quitté le FN à Brignolles par exemple ont connu des mesures de rétorsion calamiteuses POUR EUX et leur famille (vandalisme de leur maison, agressions verbales en pleine rue, d’où une impossibilité de rester sur place, divorce perte de l’emploi et impossibilité d’en retrouver un car ostracisés, l’un d’entre eux a vu sa mère qui travaillait comme vacataire pour la mairie licenciée .... 


      C’est tout autre chose croyez moi qu’une manif qui ne réunit du monde QUE parce qu’une décision gouvernementale parait INIQUE et bien au delà des forces réelles tant des partis que des syndicats ;
      Les partis de gauche comme les parti de droite sont profondément divisés.

      La gauche a été AU POUVOIR PENDANT PLUSIEURS MANDATS et nos institutions ne l’ont pas favorisées puisque l’alternance est possible

      Le FN est lui organisé comme une PME pour faire du cash : d’ailleurs il y a parmi les affaires bleu marine la surfacturation de kits de campagne . 

      un démissionnaire du FN expliquait que les responsables communaux avaient été formés dans le midi par les commerciaux de LOREAL au développement du parti et exactement avec les mêmes façons de procéder qu’un commercial. il s’agit de faire des adhésions puis de noyauter le terrain. Tout le monde est le référent officiel d’un nouvel adhérent et le prend en main.

      Cela fonctionne comme une secte : il est recommandé de favoriser les mariages entre célibataires du front par exemple .

      C’est convivial au début  : vous venez à la permanence intéressé par un tract , grande discussion .... vous voulez adhérer on vous dit « non réfléchissez , revenez me voir dans une semaine » . la semaine suivante vous venez ,

      vous êtes immédiatement invité à des pots et l’on vous présente l’équipe au sein de laquelle vous allez être embrigadé.

      Tout le travail militant est ainsi réparti . 

      Si l’on estime que vous avez des diplômes suffisants pour devenir encadrant vous êtes pris en main par le PREFET et ses équipes de formateurs.

      Ensuite onencadre sérieusement toute votre propagande qui doit être faite sur des formulaires qui comportent les messages avec des cases pour quelques mots sur des faits locaux et des photos et le tout est contrôlé par le préfet .

      Il arrive que vous n’ayez rien à signaler localement sur un thème .... alors on invente : ainsi un responsable local d’un petit coin très rural n’avait aucune agression à se mettre sous la dent.

      Il en a fabriqué une« d’une jeune fille un peu trop court vêtue à un arrêt de bus .... en rase campagne » .
       Il a démissionné parce qu’une fois son tract diffusé il y avait même des témoins des protagonistes de cette pseudo agression .... pour confirmer ce faits divers qui ne s’était jamais passé : il ne se voyait pas en manipulateur. 

      Cela voyez vous c’est du NOYAUTAGE et 25% de la population en âge de voter noyautée cela est largement suffisant pour que nos institutions soient modifiées en vue d’une captation du pouvoir par le FN au delà de 5 ans.



    • carnac carnac 15 avril 10:39

      @Gilles Mérivac
       je vous parle UNJIQUEMENT des LICENCIEMENT FINANCIER organisés pour satisfaire la RAPACITE des actionnaires : WHIRLPOOL et autres délocalisations.


      Les erreurs de gestion d’une entreprise comme un mauvais positionnement d’une fabrication sur le marché sont aussi « organisées » sans s’occuper le moins du monde des conséquences sur les salariés : j’ai eu à juger en tant que juge prud’homal de licenciements économiques dans une petite ville ardèchoise lié à la fermeture d’une usine de fabrication d’ampoules : 

      l’employeur n’avait pas fait d’investissement pour changer le matériel et produire des ampoules basses consommation ... à la place des anciennes ampoules .... en fait il avait laissé mourir cet établissement pour récupérer sa valeur immobilière et pour pouvoir assurer des emplois à des proches en tant que cadres du groupe à PARIS


    • Jao Aliber 15 avril 13:00

      @Gilles Mérivac

      Si l’Etat actuel n’interdise pas touts les sites sur le net, il surveille au contraire les individus sur le net(surveillance ciblée).Surtout sur Agoravox(et pas seulement, il y a aussi lefigaro, lemonde, etc. tes commentaires, articles, e-mails,etc.) et tente même de les empêcher de publier(cas personnel) à cause de leur opinion politique.

      Il y a une double surveillance : sur le net et dans la rue(sur une longue période, il faut que tu meurs pour qu’il te lâche) ! Il faudra qu’ à même se réveiller !

       Aujourd’hui, les services secrets sont un jouet entre les mains des dirigeants politiques.

    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 15 avril 13:12

      @Jao Aliber
      Sauf que c’est sous Hollande que ce phénomène s’est développé, et non sous les gouvernements précédents.


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 15 avril 13:22

      @carnac
      Dans une économie non dirigiste, les entreprises non rentables peuvent faire faillite. Si WHIRPOOL n’a pas trouvé repreneur, c’est qu’elle ne l’est plus ou que d’autres sont jugées plus rentables.

      Ce n’est pas seulement les actionnaires mais aussi les consommateurs qui poussent à éliminer les entreprises les moins productives, car ceux-ci cherchent à acheter au prix le plus bas. C’est bien pourquoi les produits chinois ont la cote, ils sont souvent moitié moins cher.

      Le dirigisme et le protectionnisme sont des outils dangereux à manier car ils entraînent presque automatiquement un décrochage économique par rapport aux pays environnant. Avec la rapidité de l’évolution technologique, le pays protectionniste est très vite relégué au rang de sous-développé.


    • carnac carnac 15 avril 14:57

      @Gilles Mérivac


      Faux , vous avez dans l’histoire pratiquement à toutes les périodes des dirigeants qui ont utilisé les services de l’Etat pour connaitre les opposants à leur politique .... et leurs arguments ... 

      D’autres comme Mr Sarkhozy y ont ajouté l’utilisation des fonds publics pour payer des organismes de sondage sur le fait de savoir si son remariage était vu positivement par les français

       .... 

    • carnac carnac 15 avril 15:05

      @Gilles Mérivac

      qui vous parle de dirigisme et de protectionnisme.

      1/ une entreprise a le droit de cesser de produire un bien ....

      2/ PAR CONTRE elle assume sa décision c’est à dire que contrairement au groupe dont je vous parle , elle ne fait pas des licenciements perlés pour ne pas appliquer les règles du licenciement économique et notamment le droit à reclassement des salariés y compris en leur proposant de reprendre sous forme collective ce bien

      3/ elle ne laisse pas une ruine industrielle sur un territoire d’une grande beauté très touristique

      4/ elle ne pratique pas le harcèlement pour contraindre certains de ses salariés à démissionner les uns après les autres et NE RIEN leur payer comme indemnisation

      ce n’est NI DU PROTECTIONNISME NI DU DIRIGISME ..... 

      PAR CONTRE ne rêvez pas trop le droit du travail est UN DROIT CIVIL autrement dit si vous cassez le code du travail ce cera LE CODE CIVIL qui s’appliquera et dans ce cas un article très simple qui dit que le contrat doit s’appliquer DE BONNE FOI et par ce seul article j’ai obtenu des indemnisations qui n’étaient pas prévues dans le code du travail.

    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 15 avril 15:54

      @carnac
      "vous avez dans l’histoire pratiquement à toutes les périodes des dirigeants qui ont utilisé les services de l’Etat pour connaitre les opposants à leur politique"

      Les opposants qui comptent, oui, mais je n’ai jamais vu l’expression des simples citoyens aussi surveillée que sous ce régime. Quant à Sarkozy, franchement, il était beaucoup plus naïf que malhonnête (je sais, vous ne serez pas d’accord, et pourtant c’est vrai).


    • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 15 avril 15:58

      @carnac
      On dévie sur un terrain complètement différent du sujet initial, il vaut mieux en rester là.


    • carnac carnac 15 avril 16:57

      @Gilles Mérivac

      Comme vous le souhaitez Gilles, nous aurons sans aucun doute l’occasion d’échanger nos points de vue en d’autres occasions.


  • carnac carnac 11 mai 13:34

    sur le totalitarisme industriel une émission intéressante :  https://www.franceculture.fr/emissions/la-grande-table-2eme-partie/la-religion-industrielle-de-pierre-musso


    la religion industrielle chez Fayard de Pierre MUSSO

Réagir