lundi 11 mars - par rosemar

Peut-on encore avoir des enfants ? Ce qu’en pense Michel Onfray...

Sommes-nous trop nombreux sur cette planète ? Faut-il renoncer à avoir des enfants pour l'avenir de notre planète ? C'est un sujet à la mode.

Nous serons donc presque 10 milliards sur Terre en 2050. Mais les 7,5 milliards que nous sommes aujourd'hui consomment déjà plus que la planète ne peut produire.

 

Pollution, surconsommation, dégradations, déforestations : voilà le résultat d'une surexploitation des ressources de la terre.

On a favorisé longtemps en France une politique nataliste : prestations, mesures fiscales, actions sociales...

Mais, cette tendance semble s'inverser, face aux problèmes de surpopulation. En Europe, notamment, la natalité a baissé, grâce aux nombreux progrès accomplis, grâce à la contraception.

 

Peut-on encore avoir des enfants ? En lisant Sagesse de Michel Onfray, on serait presque convaincu qu'il ne faut pas avoir d'enfants...

"De quel droit un homme et une femme, puis, depuis peu, deux partenaires avec ou sans sexe, voire trois, sans relations sexuelles, décident-ils que leur vouloir suffit à faire sortir du néant un être qui n'a rien demandé, en ne lui proposant pour seul projet que de perdre chaque jour un peu plus de la vie qui le conduira un jour à la tombe ?"

Alors, là, Michel Onfray y va fort !

Plus loin, il écrit : "Ne pas faire d'enfants ne relève ni de l'égoïsme ni de l'individualisme mais de l'altruisme : il s'agit d'éviter d'infliger de la souffrance et de la douleur à autrui, de le préserver de la négativité du monde en ne l'y exposant jamais puisqu'on en a le choix."

 

La vie ne mériterait-elle pas d'être vécue ? La vie ne serait-elle que douleurs et souffrances ?

Certains ne manquent pas de dire que c'est un parcours d'obstacles, et c'est vrai, mais on ne peut oublier et ignorer tous les bonheurs de la vie.

Ce n'est pas un hasard si beaucoup de gens tiennent à la vie... "Plutôt souffrir que mourir, telle est la devise des hommes", écrivait La Fontaine, dans une de ses célèbres fables, La mort et le bûcheron...

La vie offre tant de découvertes passionnantes : la nature, les paysages, la littérature, les arts, la peinture, la musique. L'être humain est à l'origine de tant de merveilles.

 

Il est vrai que la population mondiale ne cesse de croître... et que les ressources de la planète ne sont pas illimitées - on consomme déjà plus que de raison.

Il nous faut, sans doute, faire des efforts pour consommer moins, nos modes de vie étant encore voués à une hyperconsommation : c'est cela qu'il faut changer...

Mais est-ce possible ?

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/02/peut-on-encore-avoir-des-enfants-ce-qu-en-pense-michel-onfray.html

 

Source :

https://www.franceculture.fr/emissions/lhumeur-du-matin-par-guillaume-erner/lhumeur-du-jour-par-guillaume-erner-du-jeudi-28-fevrier-2019



111 réactions


  • Jean 11 mars 12:09

    a t’il des enfants ?


    • rosemar rosemar 11 mars 21:14

      @Jean

      Non pas d’enfants : il est au moins fidèle à ce qu’il écrit...
      Et il n’hésite pas à écrire : « Si l’enfant n’a pas tous les droits, il a du moins celui d’avoir des parents à la hauteur. Est-ce si souvent le cas ? Pas si sûr... ! »


    • Ouam Ouam 11 mars 21:51

      @Rosemar.

      Bah pourquoi pas, pour acceuillir plus de migrants ?
      Ce n’est pas moi qui prone ce « génocide » loinb de la,
      c’est l’ancien ministre Yves Cochet, je source pour que vous puissiez le vérifier...
      https://www.ouest-france.fr/environnement/yves-cochet-pour-sauver-la-planete-il-faut-limiter-nos-naissances-et-mieux-accueillir-les-migrants-6161206

      « ....

      Yves Cochet : pour sauver la planète, il faut « limiter nos naissances » et « mieux accueillir les migrants  » »


      Il à juste le courage de dire « tout haut » ce que ce gvt et les précédents fonts eux « tout bas » et depuis les années 80’s


      J’aimerai bien aussi tant qu’on y est l’avis de notre fine léttrée qu’est Rosemar sur le mot « génocide » de notre Larousse

      est il faux ?


      https://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/g%C3%A9nocide/36589


      Crime contre l’humanité tendant à la destruction totale ou partielle d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux  ; sont qualifiés de génocide

      les atteintes volontaires à la vie, à l’intégrité physique ou psychique, la soumission à des conditions d’existence mettant en péril la vie du groupe,

      les entraves aux naissances

      et les transferts forcés d’enfants qui visent à un tel but.


      Bien curieux de votre réponse de bisounoursienne...

      Ces « migrants » EUXS ayant encore le minima de BON SENS se rappellent EUXs qu’ils onts des ancetres et aussi d’ou ils viennent ce qui de fait ne peut qu’engendre le résultat suivant :
      https://www.dailymotion.com/video/x3p9qz9

      ps : A leur place j’agirai de même
       
      Les parametres suivants évoqués, le choix d’une sage politique de la décroissance, pour laquelle j’adhere évidemment totalement pour ne pas faire payer à nos descendants le résultat de nos errances
      Sachant que la terre, sauf pour les ultracapitalistes et les open-baristes, no-borderistes etc... enfin bref pour les gens « normauxs » elle est une planète finie...
       
      https://www.rue89lyon.fr/2019/02/03/demographie-responsable-limiter-la-taille-de-la-population-mondiale/
      ou bien sur LE site de référence
      https://www.demographie-responsable.org/
       
      Et que de l’autre coté en Afrique vu son extraordinaire « taux de ponte » de presque 8 enfants / femmes et la moyenne d’age de la population qui est de ... 15 ans !!!
      ....avec 7,6 enfants par femme en 2012, en augmentation par rapport à 2006 quand la fécondité était de 7 enfants par femme

      ...

      https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_du_Niger

      Le Nigéria n’est guere mieux avec 6/femme et 18ans de moyennbe d’age....
      Enfin bref presque toiute l’Afrique sub-saharienne est comme cela...
       
      Et maintenant en désirant acceuillir l’Afrique, enfin pardoon « génocider » la partie de l’europe aculturée , ce qui est je le rappelle un « génocide »,
      ou meme Orban récemment préfere sortir de l’europe que de faire subir cela à son peuple avec Monarc qui non content de génocider les siens désire AUSSI génocider « les autres »
       
      https://www.marianne.net/politique/migrants-quand-emmanuel-macron-fait-mine-d-envisager-de-bouter-la-hongrie-hors-de-l-europe
       
      Vous faites comment la ? il faudra juste l’expliquer.
      Vous en etes à vider un ocean qui se remplis a une vitesse grand V à la petite cuillère...
       
      Ouam,


    • Alren Alren 17 mars 13:12

      @rosemar

      Une Intelligence Artificielle totalement dénuée de sentiments dirait, dans une perspective eugénique d’amélioration de l’espèce humaine, qu’il est dommage que Michel Onfray, dont on ne peut nier l’intelligence supérieure, n’ait pas d’enfants alors que de parfaits imbéciles (qui votent Macron en étant pauvres, par exemple !) se multiplient sans se poser de questions !


      On a constaté une baisse aux résultats des tests de QI (qui ne meurent qu’un aspect de l’intelligence) et l’on se demande ce qui en est la cause.

      Elle pourrait être dans les lignes ci-dessus.


      J’ai longtemps soutenu la thèse que « l’intelligence » dépendait essentiellement du milieu éducatif global et que l’hérédité jouait un rôle mineur.

      Mais des travaux récents ont montré qu’un cerveau fonctionnait d’autant mieux qu’il y avait de nombreuses liaisons en la zone préfrontale et d’autres zones éloignées dont le gyrus qui joue un grand rôle dans la mémoire.

      Il semble que le cerveau d’Albert Einstein jouissait de ces nombreuses connexions.

      Or le développement de l’encéphale est forcément dépendant de l’ADN donné par les parents, quel que soit l’environnement.


      Si l’on a longtemps encouragé les naissances en France, c’était pour avoir une armée forte car nombreuse, constituée à l’époque essentiellement de fantassins et d’un main d’œuvre abondante pour travailler dans des usines, des ateliers ou des exploitations agricoles peu mécanisées et pas du tout automatisées.

      Ces exigences sont obsolètes aujourd’hui. Donc il faudrait cesser d’encourager le natalisme par des mesures dissuasives après le deuxième enfant. Mais cela soulèverait un tollé, le « droit à l’enfant » étant considéré comme un droit humain primordial.

      On ne peut donc qu’espérer que les couples soient raisonnables et limitent le nombre de leurs descendants pour que ceux-ci reçoivent davantage.


      Mais ne nous faisons pas d’illusions : la croissance insupportable à terme de la population mondiale est le fait des familles les plus défavorisées de la planète. En Afrique, avoir de nombreux enfants fait encore la fierté de femmes sans éducation.

      Et les religions auxquelles ces défavorisés se soumettent, sont toujours bêtement natalistes, ce qui était une nécessité quand elles ont été conçues dans l’Antiquité ou le Haut Moyen âge, mais n’a plus d’intérêt aujourd’hui.


    • dixit la vévéritude 17 mars 17:21

      @rosemar
      Bonjour,fidèle ,fidèle à quoi ? Et de fait doit-il dire ou faire comprendre aux autres qu’il ne faudrait pas avoir d’enfants ? faut-il aussi être nanti ou tout du moins s’élever dans le confort pour en avoir ? Car notre espèce ,nous humains se renouvelle comme tous les êtres de la nature sans aucune espèce de choix édicté et dépendant d’un raisonnement calculé ! Maintenant s’il y a de nombreux gueux ,très nombreux gueux qui en font par esprit de survie.Il faudrait commencer par changer l’ordre des choses en ce bas monde pour équilibrer équitablement les choses.le reste n’a rien a voir avec la procréation,mais bien plus de son égoïsme et dans son confort personnel de vie dans son environnement au présent.


  • Bonjour Rosemar, c’est bien LE SUJET. Nous constatons de toutes façons qu’à l’inverse des siècles précédents, plus l’humain est instruit, plus il est conscient et donc inévitablement, plus intuitifs, éclairé il réfléchit à l’avenir (l’éducation d’un enfant nécessite au moins 15 années contrairement aux animaux) et décide en toute conscience soit de limiter le nombre d’enfant, ni même d’en faire. Ce fut mon choix en 1985 alors que je rêvais d’avoir des enfants (mais heureux). Détestant très longtemps les nouvelles technologies et l’informatique je ne voyais pas mon enfant épanouis dans un tel monde. Bien sûr, si nous sommes très riches, nous avons la possibilité de déménager. Mais j’estimais aussi que ce serait couper l’enfant de ses racines. Tout le monde de me dire : tu vas regretter de ne pas avoir d’enfants. pour quelles raisons ? Tu n’auras pas de bâton de vieillesse,...C’est beau... mettre des enfants au monde en se disant : mon ticket pour l’avenir,....la pension. Maintenant je peux me dire : ouf, heureusement que j’ai n’ai pas conçu. Que répondrais-je aux inévitables questions ? : chômage, climat, augmentation du nombre de pervers narcissique. Quoi, juste m’excuser de ne pas avoir réfléchit avant. OUF !!!! Et maintenant ceux-ci de me dire : on aurait dû t’écouter,....


    • JC_Lavau JC_Lavau 11 mars 12:55

      @Mélusine ou la Robe de Saphir. « climat » ?
      Tu y connais quelque chose en climatologie ?


    • @JC_Lavau

      J’ai une relation au GIEC.


    • JC_Lavau JC_Lavau 11 mars 13:31

      @Mélusine ou la Robe de Saphir. Les petits scouts cathos parlaient de l’enculée conception. Je présume qu’ils savaient ce qu’ils disaient.


    • hunter hunter 11 mars 13:35

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      L’argument du bâton de vieillesse, ne tient plus depuis longtemps !
      dorénavant, en Occident consumériste, quand le vieux empêche de « s’épanouir » dans le travail et le consommation, on le place au mouroir ( appelé pudiquement « maison de retraite »), en espérant qu’il cassera bientôt sa pipe, pour récupérer ce qu’on peut vendre le tout, et ainsi encore plus « s’épanouir » !

      Donc sur ce point ( et le reste aussi d’ailleurs), votre argumentaire tient parfaitement la route !

      Be seeing u

      H/


    • J’ai regardé hier un beau et unième reportage sur les morts du Titanic. Une toute autre époque. Les enfants ont décide de mourir avec leur père parce que c’était lui qui leur avait permis de vivre par son travail et que sans lui, la vie ne valait pas la peine d’être vécue. Quelle différence avec la mentalité actuelle,... 


    • hunter hunter 11 mars 13:46

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Une autre époque, effectivement.

      Adishatz

      H/


    • Le Gaïagénaire 11 mars 17:16

      @Mélusine ou la Robe de Saphir 11 mars 13:42

      Félicitation pour votre choix de 1985. S’aurait pu être un petit Mozart que les « Salieris » auraient fait mourir de même.

      Quelle est la part de votre ontogenèse dans ce choix éclairé ?

      Quand au film, c’est bien une fiction valable hier, aujourd’hui et demain « because » les mitochondries dont l’ADN est de souche matriarcale. Le nom du père n’est qu’une arnaque.


    • L'enfoiré L’enfoiré 11 mars 17:33

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      « Détestant très longtemps les nouvelles technologies et l’informatique je ne voyais pas mon enfant épanouis dans un tel monde. »

       Là, en lisant cela, j’ai souri.
       Qu’est-ce que vous en connaissez de ces nouvelles technologies sans fantasmer ?
       Si au début de ma carrière, il n’y avait pas de femmes sur les bancs de l’école technique, cela a beaucoup changé.
       Ma mère, ce n’était pas cela non plus qui l’inquiétait, Elle a pris sa retraite quand les nouvelles technologies sont arrivées, c’est de ne plus pouvoir s’amuser au lendemain de la dernière guerre.
       Vivre sa vie, quoi.
       Cela veut dire quelque chose. C’est en avoir les moyens en potentiels et fianciers tout simplement ;
       Savez-vous que comme les Chinois n’ont plus à suivre les règles de l’enfant unique, n’ont rien changé : la population diminue.
       C’est en Afrique, qu’il faut peut-être se poser des questions.
       Malthus devrait en avoir des sueurs froides dans sa tombe...

       
       .


    • @L’enfoiré en parlant de ma détestation de l’informatique qui a prévalu dans le choix de ne pas faire d’enfant, je fais une révélation personnelle importante. Rien que le mot : battant dynamique me foutait le bourdon. De plus je ne voulais pas placer mon enfant dans une crèche. Très écolo-artisanale dans ma vie, j’ai toujours préféré l’originale, l’authentique et l’enfant fruit de l’amour avec un homme. Je sais, ce point de vue est très idéaliste et d’une autre époque, fruit de mon éducation. J’ai vu la tristesse de mes parents de ne pas voir leur enfant poursuivre l’entreprise familiale de tissage. La tradition et la transmission avaient un sens pour moi. Vois les dessins et tableaux de Carl Larsson. https://fr.wikipedia.org/wiki/Carl_Larsson


    • Xenozoid Xenozoid 11 mars 20:03

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      qui a prévalu dans le choix de ne pas faire d’enfant

      mois c’est un manque de femme...joke


    • rosemar rosemar 11 mars 21:15

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Un choix qui est de plus en plus admis à notre époque...


    • mmbbb 11 mars 21:20

      @JC_Lavau toi tu es le king de la climatologie, on le sait Ne serais tu pas paye par TOTAL . in n y a pas de honte , Hulot lui n en a pas lui qui fit son commerce avec des sponsors . Faches toi cela me fera plaisir 


    • JC_Lavau JC_Lavau 11 mars 23:59

      @mmbbb. Rappelle nous qui détient le WWF et pisseVerte.
      Rappelle nous les trois pétroliers qui ont financé le GRU, 17 ans avant que Maggie les couvre d’argent public.


    • hans-de-lunéville 12 mars 12:02

      @JC_Lavau
      "Tu y connais quelque chose en climatologie ?

      " la climatologie, quelle université l’enseigne ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 12 mars 12:15

      @hans-de-lunéville. A Rome Marcus Tullius Cicero se plaignait que deux augures ne pouvaient se regarder sans rire de leur fourberie, et de la crédulité des romains.


  • Julien S 11 mars 12:56

    Civilisations qui vous croyez sorties de l’obscurantisme, n’ayez plus d’enfants. Qu’est-ce que ça peut faire ? Les civilisations dont la métaphysique n’a pas encore mangé le cerveau ne se posent pas ces questions et auront des enfants.

    Je regrette seulement de ne pas connaître les enfants de Rosemar. 


    • hunter hunter 11 mars 13:37

      @Julien S

      Effectivement, nous ne serons pas la première civilisation à disparaître !

      Il y en a eu de nombreuses dans le passé !

      La planète s’en remettra !

      Be seeing u

      H/


    • @Julien S

      Quand on regarde les enfants du djhad dans le désert entre les bombes, on se demande comment ils tiennent debout. C’est simple : un religieux ne doit jamais se poser la question de son existence. C’est Dieu qui l’a voulu. Réponse qui me fut faites d’un catho intégriste, parlant d’un enfant du viol (dans le cadre d’un inceste à 9 ans). Réponse : qui vous dit que ce ne sera pas le futur Mozart ? A ce stade, tout échange est impossible, puisque l’enfant n’est pas le fruit de l’éducation qui leur est donnée mais la volonté de DIEU. 


    • L'enfoiré L’enfoiré 11 mars 17:35

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.,
       C’est dieu qui l’a voulu ????
       Encore une ineptie.


    • tiers_inclus tiers_inclus 12 mars 11:14

      @Julien S

      « Les civilisations dont la métaphysique n’a pas encore mangé le cerveau ne se posent pas ces questions et auront des enfants. »

      Quand la sélection naturelle s’inverse. Perdurent donc ceux qui ne se posent pas de questions ? A quoi bon alors être sapiens sapiens ? Un beau gâchis en perspective avec à la clé sont lot de souffrances. 

      De plus cette question n’est en aucun cas civilisationnelle. Dans toutes les civilisations la question est posée, et de tout temps. 

      Michel Onfray n’est pas un précurseur. Pour approfondir le SUJET comme l’exprime Mélusine avec acuité, et bien qu’unilatéral et engagé, lisez donc Théophile de Giraud :

      http://theophiledegiraud.e-monsite.com/medias/files/manifeste-anti-nataliste.pdf


  • Reiki 11 mars 14:26

    Manque de repére .... notre civilisation au sens le plus large es Européenne..... la ou nous avons un temps sois peu de Pouvoir. Nous ne somme pas le monde... 

    Ni Africains, ni Indiens , ni Chinois.... 

    Les Européenne on cette esprit feminin mondialiste qui les détruit ... juste par les idées. 

    Des enfants ils y en aura, mais notre culture, littérature, croyances seront absorbés. 

    Ne pas faire d enfants, c est être un parasite qui compte sur les enfants d autre pays pour avoir des Nike avec le plus gros bénéfice possible pour les plus Riches ....

    40ans qu on soutiens cette politique par des échanges commerciaux.... Évidemment c est moins douloureux 1 enfant Roi, mais cela crée un véritable déséquilibre et une injustice au sein de notre civilisation. 

      

    Le Capitalisme n est pas fais pour la décroissance alors c est l Homme qu on sacrifie. 

     

     


    • tashrin 11 mars 16:18

      @Reiki
      Ne pas faire d enfants, c est être un parasite qui compte sur les enfants d autre pays pour avoir des Nike avec le plus gros bénéfice possible pour les plus Riches

      Quelle connerie...


    • Reiki 11 mars 16:26

      @tashrin
      Je sais c est moche...


    • tashrin 11 mars 16:35

      @Reiki
      Ca c’est subjectif. L’absence de sens en revanche, c’est différent
      En quoi le fait de ne pas vouloir d’enfant fait de moi un egoiste ? Je suis bien plus contributeur que consommateur de prestations sociales, à la difference de ceux qui se reproduisent à grand renfort d’argent public
      Et le fait d’avoir des enfants n’empeche pas d’acheter des nike réalisées par des ptits bangladais, que je sache...
      Bref


    • Reiki 11 mars 16:50

      @tashrin
      Un vieux chef Cherokee a enseigné ceci sur sa vie à son petit fils : 
      - Il y a un grand combat qui se passe à l’intérieur de nous tous, lui dit- il. Et c’est un combat entre deux loups l’un est le mal, il est colère, l’envie, culpabilité, tristesse et ego, et l’autre est bon, il est joie, amour, espoir, vérité et foi. 

      Le petit fils demande :
      - Quel est le loup qui gagnera ? 

      Et le chef répondit :
      - Celui que tu nourris.


    • tashrin 11 mars 16:51

      @Reiki
      Voila voila voila


    • mmbbb 11 mars 19:15

      @Reiki

      Vous ne semblez pas cerner le problème Au Bangladesh la population a ete multiplie par 4 depuis les années 60. Un réservoir de main inépuisable pour les industries La révolution industrielle s est batie sur le même schéma , une croissance démographique qui a accompagne une croissance industrielle. L analogie est aussi l absence de droit . Les pauvres procréent plus que les riches, un pauvre par essence est un peu con c ’est connu , il donnera la même condution humaine a sa progéniture cela ne le gene pas . Par ailleurs selon, les prospectives economiques ce sont les pays a forte croissance demographique qui auront de bonne performance economique notamment L Inde et le Bresil en 2050 . L Europe sera cuite ou presque . 


    • Reiki 11 mars 21:25

      @mmbbb
       Je ne remet pas en question la liberté mais le faite qu on regarde un autre continent pour faire falloir notre chute démographique depuis 200ans..

       Pour respecter l autre il faut d abord se connaître... 
      Pour moi l ennemi ça ne peu pas être les enfants à naître, mais notre civilisation qui traite l économie comme une religion.  
      Le Capitalisme n est pas faite pour la décroissance alors on sacrifie les droits humains...


    • Arnould Accya Arnould Accya 12 mars 09:56

      @Reiki
      Très belle histoire.
      La seule chose un peu maladroite, amha, est le choix d’un combat entre 2 loups, parce qu’on doit se figurer un loup de la « joie, amour, espoir, vérité et foi ». Un peu étrange pour l’imaginaire ; oxymore, presque.
      Je raconterai cette histoire à mon gamin aujourd’hui, quand il rentrera de l’école, en évoquant un combat entre un loup et un ours smiley


    • Reiki 12 mars 10:38

      @Arnould Accya

      Dictons amerindien, nous choisisons un coté ou l autre en se figurant que seul un gagnant peu apporte la paix... On comprend avec le temps que la force c est l équilibre des deux, il faut apprendre a se connaitre pour respecter l autre. 
      On retrouve cette idée aussi dans le ying et yang. 


  • foufouille foufouille 11 mars 15:38

    c’est juste l’auteur qui surconsomme en achetant un iphone.


    • Armelle Armelle 12 mars 09:53

      @foufouille
      t’en a pas marre de ressasser tes âneries ?
      Rosemar fait ce qu’elle veut, si elle a envie d’acheter un IPhone à 800 euros ça la regarde, en revanche toi ça ne te regarde pas !!! Est-ce qu’on vient commenter et critiquer la nature de tes achats ?
      Et puis surconsommer c’est « acheter des biens de manière excessive » en quantité et non en prix, imbécile !!! Bah décidément, la nature ne t’a pas aidé mon pauvre garçon !!!
      Et serais tu toi, un modèle de vertu ? pour te permettre de juger constamment ce que pensent et font les autres
      Jaloux ? Frustré ? Ours mal léché ?


    • foufouille foufouille 12 mars 10:06

      @Armelle

      rosemar rappelle sans cesse dans ses articles que c’est pas bien de consommer des trucs inutiles. et c’est pas écologique non plus. ça ne me viendrait pas l’envie d’acheter un iphone surtout que c’est hyper propriétaire comme marque et peu réparable.


    • Armelle Armelle 12 mars 12:46

      @foufouille
      Mais !?!? l’envie ne te viendrait pas, peut être mais de quel droit Rosemar n’en aurait pas le droit sans être critiqué de toute part !!! C’est incroyable cette histoire ! Et puis si parfois elle est en contradiction, à partir où cette contradiction ne nuit pas à autrui, elle en a le droit et de quoi je me mêle ?
      Que les gens s’occupent de leur cul et laissent les autres vivre. Je commence à comprendre pourquoi notre monde en est là aujourd’hui, c’est en lisant des gens comme toi Foufouille, sans doute des frustrés de la vie, qui se sentent dévalorisés parce qu’ils ont raté leur vie et du coup ne font que critiquer et juger les autres.
      Remets toi en question Foufouille, tu ne représentes pas un « modèle », loin de là !!!


    • foufouille foufouille 12 mars 15:49

      @Armelle
      avant de critiquer le comportement des autres, il faut au minimum montrer l’exemple.
      balayer devant sa porte avant celle d’autrui.


  • Loatse Loatse 11 mars 15:45

    Est ce qu’on peut se poser la question :« peut on encore avoir des enfants », sans s’être au préalable demander : « qu’est ce que la VIe, A t’elle un sens, un but ? »

    et donc comme notre philosophe, on peut la percevoir sans autre but que celui de la transmission de nos gènes... au service de la survie de l’espèce

    Evidemment avec un tel schéma de pensée dans lequel notre présence sur terre ne vise qu’à la reproduction/sauvegarde de nos gènes (dans la souffrance), elle même engendrant inévitablement de la souffrance pour nos futurs enfants, il y a de quoi se révolter et tout mettre en oeuvre pour mettre fin à cet esclavage..Bref souhaiter l’extinction de l’espèce (autant ne pas faire les choses à moitié)... pour son bien évidemment.

    Maintenant s’offre une autre possibilité, celle de percevoir notre existence « ici bas » comme un processus d’évolution d’une âme. Ce qui de facto, fait de nous autre chose que des amas de cellules jetés dans ce monde à l’insu de leur plein gré par des parents égoistes..

    Dans ce schéma là, nous choisissons nos parents, de naître dans telle ou telle famille, tel pays, tel milieu, voir les épreuves qui vont jalonner ce « bout de chemin » dans un corps périssable..

    D’une manière ou d’une autre, la peur du néant n’a pas lieu d’être.. : si la conscience ne survit pas à la mort, elle ne peut logiquement ressentir/souffrir de cet hypothétique néant...

    pour beaucoup, la mort est perçue comme une étape débouchant sur une suite de l’aventure - soit dans une autre dimension (enfer, paradis ad vitam aerternam  ce qui doit être chiant au possible —) soit par le biais de la réincarnation (après ré initialisation)

    Cette dernière conception de la Vie offrant l’avantage de ne plus voir la souffrance comme une injustice ou une punition infligée par une quelconque entité extérieure...

    Toujours est il que, quelque soit notre conception de l’existence, la décision de transmettre/donner la vie nous appartient... ou pas, car si tout est écrit d’avance, alors nos choix eux mêmes n’en sont pas...

    Mais ceci est un autre débat... smiley


    • @Loatse

      Bonjour, j’ai tendance à suivre votre philosophie (lire : Femmes qui dansent avec les loups). Mais malgré tout quand je vois un IMC (infirme moteur cérébral), je me demande quel karma il a bien transporté avec lui dans la suite de la généalogie. Enfin, lui, en général ne se pose pas de question.


    • Loatse Loatse 11 mars 17:18

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Bonjour

      « Mais malgré tout quand je vois un IMC (infirme moteur cérébral), je me demande quel karma il a bien transporté avec lui dans la suite de la généalogie. Enfin, lui, en général ne se pose pas de question.  »

      Je m’y attendais... Remarquez que je n’ai pas parlé de karma..(ce qui impliquerait que l’être lourdement handicapé de naissance purge dans cette vie ci, une peine pour ses actions mauvaises commises dans une vie antérieure...

      le problème de la notion de karma est que, pour éviter donc d’en avoir un « mauvais », il faudra se forcer à faire le bien toute sa vie de peur de « payer la note » dans la suivante...

      Werber dans un de ses romans avait développé ce que cela entrainerait comme absurdités...

      nan, j’envisage l’hypothèse selon laquelle certaines âmes, pourraient choisir de leur plein gré, de traverser de grandes épreuves à des fins d’évolution, dans des buts altruistes ou non... (sans jugement aucun)

      Qui un jour ne s’est pas posé la question du pourquoi ces choses là arrivaient...

      Combien il doit être dur de vivre en plus cela comme une injustice ; comme le résultat d’un hasard qui aurait frappé telle famille plutôt que telle autre... ou d’une punition (culpabilité garantie à vie)

       


    • Le Gaïagénaire 11 mars 17:32

      @Loatse 11 mars 15:45

      Avez-vous remarqué que vos deux hypothèses ont pour résultat d’éviter de culpabiliser les génitrices ?

      Qui disait que pour améliorer l’humain il fallait commencer 21 ans avant la naissance ?

      Même Onfray a abdiqué devant cette « utopie ».

      C’est donc la troisième voie qui devient évidente. Rien à voir avec l’instruction ou l’éducation mais avec l’inné.


    • L'enfoiré L’enfoiré 11 mars 17:43

      @Loatse

       Aujourd’hui, il est possible d’avoir des enfants très tard dans sa vie.
       Là, il y a moins de problèmes de ne pas pouvoir assumer ses désirs d’avoir des enfants.
       La pensée de Onfray ne m’étonne pas. Il est athée. 
       Les animaux auto-régulent leur descendance.
       Je voyais hier sur notre télé, la vie des guépard. Quatre petits au départ.. 
       Beaucoup moins sont arrivés à l’âge adulte.
       Maladie, attaques de lions....
       Puis, après avoir réalisé la tâche de mère, elle abandonne ses petits pour se remettre en chasse d’un autre mâle....
      sans aucune autre forme de procès...


    • mmbbb 11 mars 19:37

      @L’enfoiré la mortalité infantile etait importante en Europe avant l avènement du progrès , Atteindre 40 ans au XVIIII siecle etait un ages canonique . Par ailleurs dans le monde agricole , le pays avait besoin de bras , il fallait faire des gosses . La donne economique a totalement changée . Il y a un paradodoxe , des pays tres developpes tels l Allemagne ou le Japon ont une natalite mediocre C ’est normal , l education dans ces pays est primordiale mais a terme l Allemagne sera une colonie de la Turquie et le Japon verra sa population s effondrée ..


    • Gasty Gasty 12 mars 09:03

      @Loatse
      Ne cherche-t-on pas à maîtriser et à reproduire ce que nous sommes réellement ? Un système hautement sophistiqué qui a perdu sa genèse et qui tente de la retrouver.
      L’intelligence artificiel risque-t-elle de nous dépasser ou risque-t-elle seulement de prendre vie ?


  • Matlemat Matlemat 11 mars 15:50

    Les riches ont besoin de plus de pauvres pour être plus riches.


    • spearit 11 mars 20:32

      @Matlemat
      ça c’est vrai tant qu’il n’auront pas tout, mais une fois leur basse oeuvre effectuée, pensez-vous qu’il s’emmerderont encore longtemps avec les parasites que nous sommes...


    • spearit 11 mars 20:33

      @spearit
      500 millions nous seront selon la stèle de pierre je ne sais plus trop où....


    • Matlemat Matlemat 11 mars 22:00

      @spearit
      Qui dit maître dit esclave...


    • Armelle Armelle 12 mars 10:01

      @spearit
      "ça c’est vrai tant qu’il n’auront pas tout, mais une fois leur basse oeuvre effectuée, pensez-vous qu’il s’emmerderont encore longtemps avec les parasites que nous sommes...

      "

      Ca c’est sûr !!! et ma foi ils n’auraient pas tort vu ce qu’on peut lire de vos raisonnements... La famille Caliméro débarque... 


  • zygzornifle zygzornifle 11 mars 15:59

    On fait ce que l’on veux non ?

    De toute façon on est 7,5 milliards et un moment il faudra bien baisser la population pour revenir a un chiffre raisonnable .....


    • aimable 11 mars 22:37

      Pour un enfant une seule chose dans son avenir qui est une certitude pour lui dès qu’il nait , c’est qu’il va mourir .
      La peine de mort , si celle prononcée par les hommes a disparu celle prononcée par la nature existera toujours .
      Ne pas faire d’enfants ne fera pas de ceux qui ne veulent pas procréer les complices de cette nature .


  • JC_Lavau JC_Lavau 11 mars 16:18

    Il y a eu la méthode du curé d’Uruffe.


  • L'enfoiré L’enfoiré 11 mars 17:23

    Bonjour rosemar,

     Vaste question que vous posez là par l’intermédiaire Michel Onfray.

     Je n’étais pas désiré par ma mère. Pourtant, on dit qu’une femme est plus maternelle qu’un homme.

     C’est un choix...

     Je n’ai pas eu d’enfant. Point.

     Dans les deux cas, en avoir ce sont deux vies complètement différentes.

     On vit plus pour soi et pas pour des suivants.

     « L’esprit de famille » ai-je écrit.

     En fait, tout dépend de l’endroit où l’on vit.

     Il y a des pays dans lesquels, les populations vieillissent et il faut « importer » des parents et enfants sinon, il n’y aura plus personne pour apporter un relais suffisant. 


  • julius 1ER 11 mars 17:42

    Il nous faut, sans doute, faire des efforts pour consommer moins, nos modes de vie étant encore voués à une hyperconsommation : c’est cela qu’il faut changer.

    @ rosemar, 

    il faudrait plutôt consommer « mieux » cad recycler davantage et gérer les ressources plus intelligemment ....or on est loin de cela et il faudrait davantage d’altruisme et d’empathie ne serait-ce que pour l’ébauche d’un commencement de mouvement vers cela !!!

    et puis davantage financer des projets communs ne serait-ce qu’en créant de nouvelles formes d’économies participatives et collectives !!!

    tous actionnaires/propriétaires de sociétés à but non-lucratif pour simplement assurer une certaine qualité de vie et multiplier des initiatives individuelles et collectives en occupant les médias au moins un jour par semaine pour des projets à la manière du téléthon mais cela implique une toute autre organisation sociétale....

    cette société étant complètement verrouillée par l’ordo-libéralisme il va falloir ramer sévère !!!!!


    • L'enfoiré L’enfoiré 11 mars 17:50

      @julius 1ER,

       Oui, mais...
       J’ai eu une petite déception sur ce dont on dispose pour le faire.
       J’ai un stylo que j’aime utilisé pour raison sentimentale.
       Arrivé au bout de l’encre. Je cherche une recharge....
       Très rare dans les grandes surfaces (les papeteries sont devenues presque inexistantes), j’en trouve une ou deux mais elles ont un autre standard et ne sont pas utilses..
       Donc, que reste-t-il à faire à acheter des bics en vracs, ils sont tellement bon marchés.
      Olé...
       


  • Montdragon Montdragon 11 mars 18:12

    Enfants..il serait bon de distinguer qualité et quantité.

    J’affirme ici que les miens sont moins nuisibles que d’autres, pour toutes les raisons qui vont comparer un parasite à une fourmi.


  • Claire Claire 11 mars 18:18

    Ne sommes-nous pas trop nombreux et pouvons-nous encore faire des enfants comme si de rien était ?!!!

    Bien sûr que oui... si on est Noir smiley Hi Hi Hi Hi !


    • mmbbb 11 mars 19:29

      @Claire l Afrique verra sa population double ; ce sera le continent le plus jeune de la planète. L africain ne se pose pas des questions pata physiques . L europeen lui est somme de venir en aide a ce continent . Moins aussi je me marre 


  • Raymond75 11 mars 19:05

    Qui suis je et où vais je ? A quel étage ère je ? Est ce que c’est drôle et si c’est drôle est ce que je dois rire ?

    Les discours intellos cons des penseurs médiatiques comme celui que vous citez me lassent de plus en plus.

    Les Français, comme tout les pays qui ont atteint un niveau de développement correct, ont deux enfants ou un seul. Deux c’est la stabilité de la population, moins c’est un pas vers une moindre consommation. Ils n’ont pas besoin de se prendre la tête entre deux mains pour trouver la solution.

    Mais ce n’est pas vrai pour tous les peuples : en Afrique, la moyenne est de cinq enfants par femmes, sept au Niger : l’Afrique est foutue, et ils vont traverser la Méditerranée et l’Atlantique à la nage pour se faire prendre en charge, tout en nous traitant de salauds de colonialistes.

    En France métropolitaine, 20 % des naissances sont dues aux 8 % de la population d’origine arabo-musulmane.

    Dans les Antilles et à la Réunion, <<l’argent braguette>> génère les familles nombreuses alors que personne n’est capable de créer du travail. Mais pourquoi travailler quand il y a des aides sociales ?


    • @Raymond75

      Non c’est pas drôle Monmond votre citation « à quel étage ère-je » ne veut rien dire, qui plus est , indigne des authentiques blagues Carambar .

      je vous donne la V.O de votre approximation , ...vous me remercierez plus tard .

      Où vais-je ...où cours-je , dans quel état j’erre ?


       C’est tout de même plus la classe ...non ?  smiley


    • rosemar rosemar 11 mars 21:20

      @Raymond75

      Onfray est parfois excessif mais ses discours ne sont pas cons. J’aime lire Onfray, c’est tout un horizon de culture et d’érudition...


    • Raymond75 11 mars 21:59

      @Armand Griffard de la Sourdière

      Beaucoup plus classe en effet ! Je vous prie d’accepter mes excuses pour mon approximation fort maladroite, sans doute causée par mon grand âge ... smiley


    • JC_Lavau JC_Lavau 11 mars 22:03

      @Armand Griffard de la Sourdière. A quoi sers-je ? Où cours-je ? Où mes potes iront.


    • Ouam Ouam 11 mars 22:09

      @Raymond75
      "Mais ce n’est pas vrai pour tous les peuples : en Afrique, la moyenne est de cinq enfants par femmes, sept au Niger : l’Afrique est foutue, et ils vont traverser la Méditerranée et l’Atlantique à la nage pour se faire prendre en charge, tout en nous traitant de salauds de colonialistes.

      « 

      J’en ai parlé comme yttoi plus haut et j’ai en revanche »étayé« les propos...

      Ce que j’attends avec bonheur, c’est lorsque un peu plius tard, quand les decendants ironts en bloc cracher et à juste titre sur la tombe des ancetres totalement décérébrés qui les auronts mis dans cette situation et que l’Europe sera pleine, que se passera t’il ?
       
      Le peuple Russe se laissera génocider, et au vu de ce que j’en sais, son histoire (24 millions de morts pour repousser les nazis avec rien pour combattre)
      Bref, ils préferereronts laisser place à l’hiver nucleaire que se faire génocider...
       
      Les Ricains, il y a trump, et visiblement cela est parti pour durer, euxs non plus ne seronts pas génocidés car le bvent à tourné.
       
      L’inde, inutile, c’est déja plein smiley
      La chine c’est impensable vu la nature du Gvt ET du peuple Chinois.
       
      L’australie a mis le »hola« depuis longtemps...
       
      Bref il reste qui ? comme (peuples) totalement décérébrés du bulbe pret à se faire »génocider" ?
      La réponse est dans la question smiley


    • Raymond75 11 mars 22:51

      @rosemar

      Rosemar, dites moi à quelle époque les conditions étaient optimales pour ’faire’ un enfant ? Quand les parents de Onfray ont copulé ?

      L’histoire de l’humanité est faite de guerre, de famines et de catastrophes. Je fais partie de la première génération d’homme français qui n’a pas été mobilisée ...

      C’est vraiment un discours intello-con que de dire il ne faut pas faire d’enfants en ce moment parce que les conditions ne sont parfaites. Ce qu’il faut, c’est ne pas en faire de trop, un ou deux maximum. Au delà, on accroit la population mondiale et ça c’est irresponsable. Un enfant, c’est toujours l’espoir d’un monde meilleur ; quel espoir avoir en prônant la disparition de l’humanité ?


    • Armelle Armelle 12 mars 10:32

      @Raymond75
      "Dans les Antilles et à la Réunion, <<l’argent braguette>> génère les familles nombreuses alors que personne n’est capable de créer du travail. Mais pourquoi travailler quand il y a des aides sociales ?"

      Heu... En métropole c’est le même schéma Raymond !!! et pas seulement nos anciennes colonies !!!
      De toutes façon, l’escalade exponentielle des aides sociales atteindra un jour ses limites, et ce jour là, ce beau système de répartition explosera et créera une sélection naturelle qui elle régulera d’elle même la démographie !!!
      Ce magnifique système, qui endort les masses est déjà venu à bout de la classe moyenne en moins d’un demi siècle, et vu que celle-ci en était les fondations à travers le prélèvement devenu confiscatoire, ce joli conte ne pourra donc durer éternellement !!!
      Chômeurs 5.6 M
      Fonctionnaires et assimilés 6 M
      Retraités 14 M
      Population « survivant » avec les aides 2 M
      Moins de 18 ans 16 M
      Donc 1 total de près de 44 M retranchés des 67 M de Français, Donc 23 Millions qui doivent en faire vivre 44 autres M !!!?!???
      Et en 2030 les retraités seront 9 M de plus !!!!

      Ce qui fera 14 M pour 53 M

      Alors les imbéciles qui pensent naïvement que ces 14 millions continueront à se casser le cul pour financer l’oisiveté, feraient bien de se réveiller pour ENFIN créer des richesses eux même plutôt que de sans cesse battre le pavé pour exiger pouvoir vivre sur celle des autres à travers la redistribution, laquelle bientôt ne sera plus possible !!!


  • Matlemat Matlemat 11 mars 19:15

    L’éducation, les droits des femmes, voilà ce qui limite la natalité.

     Il faudrait peut-être remettre en question les religions qui contre cela, sans être forcement traité de racisme.

     Vaut mieux être moins nombreux et vivre mieux, mais certain pour mieux vivre ont besoin d’exploiter beaucoup de gens.


  • covadonga*722 covadonga*722 11 mars 20:52

    Et je regardai, et je vis paraître un cheval de couleur pâle ; et celui qui était monté dessus se nommait la Mort, et l’Enfer le suivait ; et le pouvoir leur fut donné sur la quatrième partie de la terre, pour faire mourir les hommes par l’épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre. .....


  • Redline 11 mars 21:01

    Si ses parents n’avaient pas été aussi égoïstes, selon ses critères, Onfray ne serait point, et nous ferions l’économie de sa faconde méprisante. Le problème d’Onfray est qu’il cherche à déguiser en altruisme sa profonde lâcheté. Car gloser sur l’état du monde et les méandres de l’âme est infiniment plus facile qu’éduquer des enfants et leur offrir un avenir contre vents et marées !


    • rosemar rosemar 11 mars 22:53

      @Redline

      C’est certain, mais Onfray argumente avec précision : conformisme, soumission à la nature, manque de réflexion, etc.


  • Waspasien 11 mars 21:26

    Foutaise !

    Je ne sais pas pourquoi, mais ce que je sais, c’est que nous sommes sur terre seulement pour nous reproduire, comme tout ce qui est vivant sur la planète.

    Ce qui entoure, c’est de la sauce pour favoriser l’affaire.

    Si ça marche au moins une fois, tant mieux, sinon, tant pis ; on reviendra plus tard.


    • Matlemat Matlemat 11 mars 22:03

      @Waspasien
      Nous avons rompu l’équilibre naturel avec les progrès de la médecine et de l’hygiène et ça manque de guerre ces derniers temps pour réguler....


    • rosemar rosemar 11 mars 22:55

      @Waspasien

      C’est ce que dit Onfray et ce faisant, l’homme se soumet aux lois de la nature, sans réflexion...


    • Gasty Gasty 12 mars 09:23

      @Waspasien

      Mais nous nous reproduisons d’une tout autre manière. Nous créons l’intelligence artificielle jusqu’à ce qu’elle finisse par prendre vie.
      Ainsi nous accéderons au statut de Créateur « DIEU ».


  • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 11 mars 23:32

    On a favorisé longtemps en France une politique nataliste : prestations, mesures fiscales, actions sociales...

    Mais, cette tendance semble s’inverser, face aux problèmes de surpopulation.

     ?!?!?! En France ?!?!?! Des problèmes de surpopulation ?!?!?! Avec à peine plus de 100 h/km2, on est bien loin d’être un pays surpeuplé ! Que dire de la Belgique, de l’Allemagne ou de l’Italie alors qui sont bien moins étendus. Je ne parle même pas du Bangladesh ou de l’Inde.

    En Europe, notamment, la natalité a baissé, grâce aux nombreux progrès accomplis, grâce à la contraception.

    Inversion du sens des mots, novlangue, vision Orwellienne. La dénatalité française à l’aide de la contraception est tout l’inverse d’un progrès, c’est plutôt une mort lente et à petit feux, un déclin, une déchéance, une régression, une dégénérescence... Se féliciter de la disparition de sa propre culture ne laisse aucun doute sur l’idéologie politique sous-jacente.

    Il nous faut, sans doute, faire des efforts pour consommer moins, nos modes de vie étant encore voués à une hyperconsommation : c’est cela qu’il faut changer... 

    Bien entendu, mais ce n’est qu’une conséquence d’une cause bien plus profonde et supérieure : notre système economico-monétaire basé sur la croissance, la dette et l’usure. Sans croissance le système se grippe, sans dette pas de croissance, sans usure pas de crédits donc pas de dette inique. Notre libération viendra du contrôle populaire de la monnaie et de l’économie, tous les autres pans de nos sociétés en seront directement impactés et nous pourrons reconquérir notre état, nos institutions, nos médias qui nous ont été subtilisés par le pouvoir occulte du Dieu Argent.




  • Paul Leleu 11 mars 23:38

    @ l’auteur

    très beau sujet, très bel article qui me touche personellement... je suis dans les âges où on se pose ces questions.

    En un sens je partage l’idée qu’il ne faut pas faire d’enfants. Parce-que la vie ici-bas est une triste impasse. On fait « contre mauvaise fortune bon coeur » (comme dit le proverbe). Mais justement, si on fait « bon coeur », c’est bien parce-que la vie est une « mauvaise fortune ». Dès lors, pas la peine de la faire subir à d’autres.

    D’un autre côté, comme vous dites : « La vie offre tant de découvertes passionnantes : la nature, les paysages, la littérature, les arts, la peinture, la musique. » Mais je pense que Onfray ne peut pas comprendre cela. Il est un peu comme Houellebecq. Fermé à l’art et à la beauté. Ce sont des intellectuels, des philosophes, des cérébraux. Pour eux la vérité n’est que pensée. Ils sont fermés au sensuel qu’ils considèrent avec dédain. Pourtant « le beau » est vraiment la ressource de l’âme, la ressource de l’homme.

    Il y a « le beau », et son corollaire « l’amour »... mais pas l’amour des philosophes et des cérébraux. L’amour des gens de goût, l’amour des gens de sens, l’amour des gens de coeur et d’émotion. Ceux qui osent se laisser aller à l’émotion sans passer par le concept. Ceux qui osent justement lacher le contrôle de l’esprit. L’amour seul peut justifier la vie. Sinon, c’est vrai qu’elle est vaine.

    Le problème des gens comme Onfray, c’est qu’ils veulent tout contrôler, et qu’ils se coupent de la notion de mystère, de la notion d’ignorance. Hors, la « part d’ignorance » est ce qui nous rend toujours jeune, toujours enthousiaste, toujours humble, toujours recommençant. C’est mon ignorance que je souhaite partager, et non mon absurde savoir.

    Enfin, une grande utopie collective (l’édification du socialisme, un grand projet religieux) aurait pu constituter une raison valable. Mais l’heure n’est plus aux grandes utopies.

    Bon, reste à trouver la personne avec qui fomenter éventuellement de tels projets... mais là, j’en suis loin smiley


    • JC_Lavau JC_Lavau 11 mars 23:54

      @Paul Leleu. Que de mépris !
      Maladif.


    • Paul Leleu 12 mars 01:13

      @JC_Lavau - mépris pour qui ? Pour Onfray ou Houellebecq ? Je pense que ces deux sbires ne manquent pas de leur côté d’exprimer leur mépris à longueur de temps. Pareil pour les philosophes, qui depuis la nuit des temps jettet leurs oukazes et leurs outrances à la tête des gens. Ce qui est drôle, c’est que quand on leur parle de la même manière qu’eux, ils sont totalement attérés de la violence...

      Ce sont des esprits fondmentalement régressifs et puérils... ils ont les caractéristiques de l’enfant prépubère, qui n’a pas encore accédé à la dualité du monde... c’est à dire à l’autre... Non pas l’autre en tant que projection de notre propre désir, mais l’autre en tant que sujet autonome... Normalement, cela se passe à l’âge adulte. Et cela fait passer de la logorrhée à la sobriété verbale... ce qui ne caractérise pas vraiment Houellebecq et Onfray.

      Leur rejet du « beau » est caractéristique de leurs insécurités prépubères cérébrales. Le beau remet en question leur désir de contrôle resté au stade anal. Ils ont projeté leur contrôle anal dans leur contrôle intellectuel (c’est d’ailleurs pour cela qu’ils ont tous les deux un problème avec l’homosexualité et la sodomie). Le beau fait sauter le contrôle intellectuel. Normalement cela ne pose pas de problème chez l’adulte sûr de lui. Mais pour les êtres comme Onfray ou Houellebecq, cela réveille des blessures profondes.


    • JC_Lavau JC_Lavau 12 mars 08:31

      @Paul Leleu : «  Ce sont des intellectuels, des philosophes, des cérébraux. ».
      Il s’agit bien de ton mépris générique contre les « ils ».
      Mais pourquoi trouves-tu de l’intérêt aux figurines de ta télévision ?
      Si la TV les exhibe, c’est qu’elle est sûre qu’ils l’aident à nuire à tous.
      Éteins ta TV. Il y a bien mieux à faire ailleurs que sous cette hypnose.


    • rosemar rosemar 12 mars 22:31

      @Paul Leleu

      Merci pour ce message : non, Onfray n’est pas hermétique à l’art, à la beauté, je conseille à tous de lire COSMOS, un magnifique hymne à la nature, à l’art, la poésie...

      Bonne soirée


  • Jean Keim Jean Keim 12 mars 08:25

    Comment penser sainement sur ce sujet, sommes-nous dans un monde surpeuplé ? Difficile de répondre autrement que par l’affirmative.

    Dans ces conditions faire des enfants agrave-t-il le problème ? La réponse coule de source.

    Tous les enfants existants bénéficient-il de conditions de vie acceptables, il suffit de regarder autour de soit pour répondre, alors on fait quoi ? Et bien on arrête et on se comporte comme des êtres soi-disant humains.


  • JC_Lavau JC_Lavau 12 mars 08:43

    Rachida Dati a une autre idée de la question. Les hormones commandent, et c’est comme cela chez tous les gnatostomes, depuis l’Ordovicien.

    Voir bien avant les gnatostomes, mais alors on est à plus court d’études éthologiques.


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 12 mars 09:09

    Pour poser clairement la bonne question d’aujourd’hui, le titre de l’article devrait être  :

    Doit-on encore faire des enfants pour les lancer dans un futur invivable ?

    Car c’est bien ainsi que la situation se présente. Partout dans le monde les politiciens aux pouvoirs, et plus encore les financiers et les responsables des Multinationales dont ils sont les simples exécutants, sont des adeptes de l’économisme mondialisé, poussé jusqu’à ses pires capacités de destruction.

    La compétition économique est désormais leur seul objectif, et la jouissance dans l’exercice du pouvoir la seule jouissance humaine qui les mobilise. Les interminables conflits, internes aux nations et internationaux sont, avec la destruction des moyens naturels de vivre le résultat de leur fol égoïsme, une réflexion sérieuse sur l’avenir de leurs propres enfants n’ayant pas même une place dans leur démarche.

    Mais, le pire, c’est qu’ils ont l’approbation d’une très large majorité de la population


    • Gasty Gasty 12 mars 09:46

      La chair à canon ( consommateurs en période de paix ) c’est indispensable pour le bon fonctionnement de nos sociétés de consommations.
      On ne peut qu’approuver le renouvellement du stock.


  • Spartacus Spartacus 12 mars 09:42

    « les 7,5 milliards que nous sommes aujourd’hui consomment déjà plus que la planète ne peut produire  »

    Haaaa ! ca y est nous mourrons tous. Il n’y a plus rien dans les frigo. On a tout épuisé...  smiley   smiley

    Qu’allons nous faire ? Emprunter aux extraterrestres ?

    Quelle statistique ridicule répétée dans les milieux de gauche Maltusiens...

    Quel pédence intellectuelle ridicule de ces gauchistes a savoir soi-disant ce que la terre peut produire et le déni en l’homme et la technologie a optimiser et modifier la production et ses sources de besoins.

    La France dans l’ignorance de l’économie cornucopienne.

    La France qui ignore que les Maltusiens ont toujours perdu car l’économie est cornucopiene.

    La France qui n’a jamais entendu parler des travaux économiques de Simon  sur les ressources et de son pari contre Ehrlich....

    Aujourd’hui il parierait qu’il gagnerait encore.....

    Les mêmes écolos-nostradamus des bac à sables prévoyaient la fin du pétrole....

    On a creusé plus profond, à l’horizontale, dans des roches de schiste là ou avant on savait pas. 

    Les USA sont devenus 1er producteurs du monde.

    Et la terre entière va cracher du pétrole pour les 200 ans a venir.


    • Gasty Gasty 12 mars 09:50

      @Spartacus

      J’aurais deux mots à dire à vos parents  smiley





    • samuel 12 mars 11:51

      @Spartacus

      « On a creusé plus profond, à l’horizontale, dans des roches de schiste là ou avant on savait pas. »

      Le pétrole de Schiste est connu depuis le début de l’exploitation du pétrole. Mais pourquoi creusé plus profond et à l’horizontal en utilisant la fracturation hydraulique alors qu’à l’époque il suffisait littéralement de se baisser pour ramasser du pétrole. Cette époque est finie et les organistations pétrolières elles-même ont avoué avoir passé le pic du conventionnel en 2006.

      « Les USA sont devenus 1er producteurs du monde. »

      Production nette ou brute ? Combien investissent-ils de barils pour extraire 100 barils ? 1, 10, 50 ? 


    • Spartacus Spartacus 12 mars 12:53

      @samuel
      En 2018 tout confondu les USA sont passé 1er producteurs tout confondu.

      A la différence des productions conventionnelles, le schiste est le fait de PME indépendantes et de rares multinationales et l’investissement de production a amortir est très faible.

      ll faut environ 5 millions de dollars pour un équipement complet permettant de creuser dans un rond de 5kms de rayon sur une profondeur en dessous des nappes phréatiques soit entre 800 et 2kms de fond. C’est très abordable pour du capital risque.

      Au Texas le gisement du Panhandle a jusque 20 couches successives de plusieurs mètres chacune de schiste pétrolifère.
      Le pétrole et gaz de schiste est rentable au dessus de 35$ le baril.

      Pendant que la France et l’Europe nous entraîne dans le suicide idéologique et écoloqique économique, le monde entier construit du nucléaire, recherche du pétrole, du gaz et construit des usines a charbon et autre...

      Nos éoliennes pourriront de rouille le jour ou on enlèvera les subventions, et tué l’économie qui les subventionne.


    • samuel 12 mars 14:13

      @Spartacus

      Ma question ne portait pas sur le coût en $ de capital immobilisé (équipement de forage et d’exploitation) mais sur le EROEI (Energy Return On Energy Invest). C’est à dire, quelle quantité faut-il pour extraire une quantité d’energie donnée. Ce que j’ai traduit par « combien de barils pour extraire 100 barils ». 

      C’est pour moi la seule donnée pertinente.


  • Reiki 12 mars 10:08

    Que voulez vous faire face au probléme devant vous ? 

    Cessez de donnez la vie .... 

    Ok...donc se n est plus une Societe, ... Occupez vous de mourrir, ne vous inquieter pas du reste tous es deja prévu.

    On ne peu pas remplir un verre deja plein... Au moin tous le monde vas vers la prochaine Crise avec le sourire au levre. Cool 


    • Reiki 12 mars 11:41

      @Reiki
      Ça parle de distinction et de réflexion profonde ... 
      Et ça fini par boudé face à des mots.
      Vous pouvez bien me mettre dans un coin avec le bonnet d ane. Mais je ne chanterai pas joyeusement, Je tiens le monde dans mes mains... 
      Quand les hommes se prennent pour des Dieux, d autres se charge de les descendre sur terre.

       


  • Jean S 12 mars 12:48

    Faire des enfants ,que l’on soit blanc, jaune, rouge, noir, qu’importe quand les églises catholique, protestante, orthodoxe, islamiste considèrent que dieu le veut.

    Mais nous constatons tous que la situation économique, sociétale, religieuse est à l’abandon des responsabilités solidaires.

    Faire des enfants pour les abandonner comme ce cher curé savoyard Rousseau est ce vraiment idéal ?

    Savoir que l’on a des problèmes génétiques et voir les gynécologues catholiques laisser des enfants handicapés naître parce que les commandements disent ’ tu ne tuera point’ et que les réactionnaires refusent systématiquement l’avortement, même la contraception est-ce moral ?

    Voir des parents porteurs du SIDA avoir des enfants et voir l’industrie pharmacieutique mettre en pénurie les medicaments contre le VIH est-ce moral ?

    Voir la sécurité social en Europe et partout dans le monde se déliter et laisser les parents dans la mysère se débrouiller seul, est ce moral ?

    Laisser la NSA vendre des armes et voir des gosses tirer dans leurs classes et tuer leur condiciples est-ce moral ?

    Au Brésil voir les gosses se faire tirer comme des lapins par la police ou par l’armée est-ce moral ?

    Avoir un ou deux enfants pour un couple c’est la loi du remplacement mais avoir des familles nombreuses de cinq, six enfants et les éléver en cage en les laissant à la limite crever de faim comme au USA est ce moral ?

    Faire des enfants oui mais les assumer pleinement et pour la vie ! C’est vachement plus difficile !

    Il faut peut-être lire vraiment Michel Onfray avant de l’envoyer au bucher !


  • JC_Lavau JC_Lavau 12 mars 12:53

    Les enfants ? Il semble que ceux qui en élèvent le moins en parlent le plus.


Réagir