samedi 26 décembre 2020 - par LVDL

Pourquoi en matière de transport le pétrole a encore de belles années devant lui...

Notre époque souffre du trop d'informations et nous sommes saturés et devenus incapables de tirer quelque marron du feu qui nous consume. A l'heure où notre Président de la République programme son suicide électoral avec une « proposition bobo » d'inscrire une revendication écolo dans notre Constitution, il conviendrait de simplement rappeler l'état global actuel de notre consommation d'énergie en France.

En premier lieu, ne pas confondre "consommation d'énergie" ET "consommation d'énergie ELECTRIQUE" : Cette dernière ne dépasse pas les 20% de la consommation totale d'énergie en France ! Ainsi, en terme de consommation d'énergie, et donc d'émission de Gaz à Effet de Serre (GES), quel que soit le contexte, dans 80% des cas, notre consommation d'énergie génère des GES !!! Qu’on se le dise.

Lorsqu'on écoute ce que la majorité des médias et commentateurs disent, on ne peut s'empêcher de penser qu'ils s'imaginent que SEULE la consommation d'énergie électrique constituerait le débat, alors même que cela ne représente que 20% du contexte comme rappelé ci-dessus : On dirait que le matraquage médiatique et historique des producteurs d'énergie électrique tel que EDF clamant à tout va que 75% de "leur production d'énergie" est d'origine nucléaire, et donc sans émission de GES, a abouti, en France, à faire penser à tous que nous serions les champions de la non émission de GES !!!

Ainsi, nous ne verrions à peine 20% du problème, mal typiquement français, pensant qu'en remplaçant le nucléaire par le photovoltaïque ou l'éolien, suffirait ! C'est juste oublier les 80% restant qui sont toujours et bien d'origine fossiles !!!

Voilà donc le premier point fondamental qu'il faudrait que tout intervenant sur le sujet de "la production d'énergie électrique en France" précise systématiquement avant d'émettre un quelconque avis ou conseil sur le sujet.

Publicité

Dans un second temps, et ce "détail mortel" des 20% du sujet étant précisé, regardons juste les possibilités d'action pour une diminution éventuelle d'émission de GES via la production d'énergie électrique : La première voie "médiatique" s'ouvrant apparemment à nous serait celle de l'utilisation des Véhicules Electriques (VE) en particulier pour les Véhicule dit « Particulier » (VP). Alors allons-y avec quelques chiffres clés pour la France uniquement :

1/ Les VP représentent environ 1/3 des émissions GES (40 millions de VP en France)

2/ Supposons remplacer la seule moitié des VP : 20 millions de VP, soyons modestes !

 2.a/ Cela coûterait, comme aujourd'hui avec une aide gouvernementale d'environ 10k€ par VE acheté, près de 200 milliards d'€, soit 10% du PIB, ou au moins 5 années de croissance standard (2%/an ce qui est très optimiste, hors COVID19 évidemment)

 2.b/ Cela nécessiterait, pour 12000 kms par an et par VE (le standard), le doublement de l'installation de la production électrique française : En termes de coût on dépasserait les 600 Milliards d'€, 1/3 de PIB à dépenser soit encore au moins 20 ans de croissance !!! Le COVID19 avec ses 120 milliards d’€ fait pâle figure, un petit joueur même !!!

 2.c/ Cela ne réduirait théoriquement que de 1/6 nos émissions de GES (15%) !!! Les ¾ du problème resteraient posés…

Publicité

 2.d/ Cela occuperait en termes d'espace l'équivalent d'un à deux départements français...

... 

Arrêtons-nous là !!! Ce projet ne tient pas, ce n'est pas 30 années qu'il nous faudra mais plutôt un siècle au moins, et sans doute plus et en étant très optimiste, pour juste réduire nos émissions de GES de moitié et cela rien qu'en France rappelons-le !!! Pire, tout cela ne tient pas compte des problèmes immenses de productions de batteries de VE et leur recyclage,...

 Sérieusement, les énergies fossiles ont encore un très bel avenir devant elles, 2 siècles semblent raisonnables, et les discours et mesures actuelles seront bientôt reléguées aux utopies du passé, sinon à celles des escroqueries. Et je ne parlerai pas des 5 à 10 années qui viennent rien que pour digérer le COVID19.

 Français, pensez au reste du Monde qui représente 99% des êtres vivants : Quand les hommes ont faim et froid les beaux discours ne tiennent plus (regardez « koh lanta » vous aidera à mieux comprendre…).

UN expert en conception de VE.



83 réactions


  • sophie 26 décembre 2020 11:21

    Bonjour, oui il faudra nécessairement réduire drastiquement les transports dans leur ensemble et rendre la vie sans voiture possible.


    • sophie 26 décembre 2020 11:30

      @sophie
      (bien sûr qu’il reste à identifier les causes des perturbations climatiques s’il y en a...)


    • xana 26 décembre 2020 11:57

      @sophie
      Les transports ce sont TOUS les transports !
      Tous les transports par route marchent au gasole... Sans parler des transports par air (kérosène) et par mer (mazout).

      Mais réduire les transports ca signifie aussi qu’on devra consommer « local ». Fin des légumes d’Espagne ou de la viande d’Argentine ! Que ces marchandises soient importées par terre, par mer ou par avion...

      ca signifie aussi qu’on devra abandonner nos villes tentaculaires pour vivre à la campagne. Etes-vous vraiment prêts à cela ?

      Quant au transport de personnes, qui semble tellement médiatisée, ce n’est qu’une toute petite partie du problème...


    • joletaxi 26 décembre 2020 12:24

      @xana
      mais puisque l’on vous dit que cela tue 50 millions de gens rien qu’en Europe, c’’est démontré, la sciences nitendo a parlé, ne discutons plus

      bon, à l’épreuve des réalités

      https://notrickszone.com/2020/12/25/stuttgart-air-quality-measurements-show-diesel-engine-bans-have-had-no-impact/

      ce constat avait été fait également à Paris, mais bon, chipotons pas

      il nous faudra un covid par an... pendant 20 ans si on veut réduire nos émissions pour que les ours polaires puissent faire de la patinoire
      sauf que ce covid ci n’a eu strictement aucun effet

      mais la réalité, ... l’important c’est de croire et se repentir


    • Francis, agnotologue Francis 26 décembre 2020 12:42

      @xana
       
       ’’Tous les transports par route marchent au gasole’’
       
       Aujourd’hui de nombreux bus fonctionnent au gaz naturel, et bientôt à l’électricité.
       


    • xana 26 décembre 2020 13:49

      @Francis
      Sans doute. Mais ce n’est qu’une minuscule goutte dans un océan.
      Et si le problème c’est le CO2, le gaz naturel ce n’est pas mieux !

      Les bus sont une partie minuscule du transport de personne qui n’est lui-même qu’une très petite partie des transports de marchandises. Alors, c’est sans doute très bien sur le papier, mais ce n’est pas cela qui changera quoi que ce soit au problème...


    • Francis, agnotologue Francis 26 décembre 2020 14:58

      @xana
       
       le problème n’est pas le CO2 mais les dioxydes d’azote.


    • goc goc 27 décembre 2020 05:42

      @sophie
      Bonjour, oui il faudra nécessairement réduire drastiquement les transports dans leur ensemble et rendre la vie sans voiture possible


      Je pense plutôt qu’on pourrait faire des efforts quand à la consommation et surtout à l’utilisation du pétrole dans les transports.

      Il y a quelques années, il existait un petit concours de courses de voitures, surtout destinés aux jeunes en fin d’étude de lycées professionnels. Cela consistait à faire le plus de kilomètres avec 1 litre d’essence. Le record était de plus de 5000km. Le plus drôle étant que ce concours était sponsorisé par SHELL. Autant vous dire que si par « malheur » on trouvait un procédé favorisant la baisse de consommation, le pétrolier se dépêchait de le faire breveter afin de bien l’enterrer. Donc je reste persuadé qu’on peut faire encore beaucoup de progrès autour de la conso.

      L’autre point qu’il serait bon d’étudier de façon précise et poussée, c’est l’utilisation du rail, pas par des train mais par des wagons autonomes embarquant un seul véhicule (petits wagons pour les VP, et grands wagons pour les PL). Ainsi quelqu’un qui veut aller de St Malo à Menton, irait en voiture jusqu’à la gare d’embarquement (exemple Rennes), puis monterait sur un wagon qui l’emmènerait via différents tronçons (suivant la charge du trafic, par exemple via Poitiers ou Tours, puis Clermont ou Lyon, etc..) jusqu’à Nice, puis finirait le trajet avec sa voiture jusqu’à destination. En effet pourquoi ne pas utiliser les systèmes de « voiture autonome » pour des wagons sur rail, bien plus sécurisant et moins cher en énergie, et donc en GES


    • devphil30 devphil30 27 décembre 2020 06:19

      @sophie
      La réduction des transports par le confinement .....
      La grande majorité est confiné et une élite se déplace tranquillement


  • sophie 26 décembre 2020 11:33

    Et comme expert en VE, pouvez vous expliquer le véhicule hybride ? je suis très sceptique à ce sujet.


    • CN46400 CN46400 26 décembre 2020 11:59

      @sophie
      Un véhicule hybride roule à l’électricité tant que la batterie en contient et à l’essence, ou fod, après. Il a deux moteurs plus une batterie conséquente, d’où un sur poids non négligeable qui se traduit par une surconsommation d’énergie mais aussi une recharge possible de la batterie dans les descentes.....


    • sophie 26 décembre 2020 12:08

      @CN46400
      OK et le bilan portefeuille ?


    • amiaplacidus amiaplacidus 26 décembre 2020 15:10

      @CN46400
      Les voitures hybrides ont été conçues à l’inverse du bon sens. Elles ont été développées comme des voitures thermiques avec, en double, une partie électrique rajoutée, un peu comme un gadget, pour les trajets courts. Il me semble que ces voitures ont été développées par des ingénieurs-mécanique plutôt que par des ingénieurs-électriciens.

      Il aurait été infiniment plus logique de développer une voiture électrique à la base, l’électricité étant contenue dans une batterie rechargée sur des bornes. En cas de batterie vide lors d’un long trajet, un moteur thermique, entraînant un générateur fournit alors l’électricité pour alimenter le(s) moteur(s) électrique(s).

      Plusieurs avantages à cette solution :
      Les moteurs électrique ont un rendement de l’ordre de 90 %.
      On économise la boîte à vitesse et son poids : les moteurs électriques utilisés ont un couple constant indépendant de la vitesse de rotation.
      Le groupe moteur thermique / générateur travaille à vitesse de rotation constante, on choisit cette vitesse de telle façon à optimiser le rendement du moteur thermique (rendement de l’ordre de 30-35 %).
      On économise le différentiel mécanique et son poids en mettant un moteur électrique sur chaque roue tractive ou propulsive, voire sur les 4 roues. Le différentiel devient une simple carte électronique.
      Le poids de la batterie est en bonne partie compensé par la réduction du poids des dispositifs mécaniques. En plus, la batterie peut être disposée sous le plancher du véhicule, ce qui améliore la tenue de route en abaissant le centre de gravité du véhicule.

      De toute façon, les hybrides ne sont qu’une transition (sans doute brève) en attendant les véhicules à piles à combustible alimentées par hydrogène. C’est la solution d’avenir, avec un bon rendement énergétique.
      Il y a déjà, en Allemagne et en Suisse (et sans doute ailleurs, mais je ne sais pas), des camions de livraison circulant avec de l’hydrogène. Un réseau de distribution d’hydrogène est en train de se constituer dans ces deux pays. Pour l’instant, la généralisation aux véhicules privés n’est qu’une question de prix, mais avec l’extension de la technique, les prix vont chuter.

      L’hydrogène peut être produit par électrolyse de l’eau, l’électricité nécessaire à cette production peut être obtenue par des sources renouvelables, au moment où ces sources sont en excès de production par rapport à la demande, l’été pour le photovoltaïque, la nuit pour l’éolien.


    • sophie 26 décembre 2020 15:10

      @CN46400
      Oui merci, j’ai vu chez MG des planches explicatives et même un moteur en coupe ( en fait l’alternateur est inclus dans le moteur thermique) un petit bijou de mécanique, effectivement je voudrais des chiffres en terme de consommation et de prix car ils sont très discrets là dessus.


    • JC_Lavau JC_Lavau 26 décembre 2020 15:31

      @amiaplacidus. Le poids de la propagande a été suffisant pour te faire sommedéquer à pleins tubes. Je cherche en vain laquelle de tes prémisses serait non fausse. Tu es 100 % dans la main de la propagande carbocentriste.


    • Pascal L 26 décembre 2020 16:32

      @sophie
      le budget dépend largement de l’usage qui en est fait et de la possibilité de recharger la batterie. J’ai un hybride rechargeable depuis un an et je n’ai pas à m’en plaindre. l’autonomie électrique est relativement fable, bien moins que les chiffres annoncés par le constructeur mais est suffisante pour mon usage quotidien. L’électricité me coute 3 fois moins cher que l’essence voire 4 fois si on peut recharger en heures creuses. Pour le prix d’achat, il faut comparer aux véhicules qui ont la même puissance totale, car il est possible d’utiliser conjointement les deux moteurs et dans mon cas, le véhicule devient une 4 roues motrices (moteur électrique à l’arrière et moteur à essence à l’avant) de plus de 200cv. Les accélérations dans ce mode sont foudroyantes mais comme on utilise rarement longtemps la puissance totale, l’autonomie électrique ne pose pas de problèmes. Les « petits » moteurs ont un meilleur rendement lorsqu’ils sont utilisés à leur couple maxi, c’est-à-dire bas en électrique et moyen en essence. Sur les longs trajets, il y a une optimisation à faire pour garder l’électricité pour les zones de bouchons. Il est toujours possible de recharger la batterie dans les zones rapides où le moteur à essence est à son aise.
      Depuis un an et demi, j’ai utilisé l’électricité sur 39% de la distance parcourue et la consommation d’essence varie de 0 à 8l/100 (autoroute avec recharge de la batterie). L’application du constructeur me dit que j’ai économisé 876 l d’essence depuis mon achat (13000km parcourus). Hier, sur un parcours mixte de 62 km, ma consommation d’essence moyenne a été de 4,2l/100km et j’ai rechargé pour 8kWh (38% de la distance en électrique).


    • CN46400 CN46400 26 décembre 2020 17:44

      @amiaplacidus
      « Les moteurs électrique ont un rendement de l’ordre de 90 % »
      Sauf que personne ne parle du rendement d’une batterie....
      Idem pour la production d’hydrogène par électrolyse de H2O...


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 26 décembre 2020 17:58

      @CN46400

      « Les moteurs électrique ont un rendement de l’ordre de 90 % »
      Sauf que personne ne parle du rendement d’une batterie....
      Idem pour la production d’hydrogène par électrolyse de H2O...

      En son temps j’avais fait un article tenant en compte tous les facteurs, et franchement, ça n’allait pas dans le sens de la voiture électrique : c’est une arnaque.

      Pour le reste, vous êtes un peu naïf, on extrait pas l’hydrogène par électrolyse mais on fractionne chimiquement du méthane.


    • Pascal L 26 décembre 2020 20:01

      @Philippe Huysmans
      le choix d’une voiture électrique n’est intéressant pour l’utilisateur que parce que l’essence et les véhicules à essence sont lourdement taxés. Il est difficile de séparer les usages de l’électricité pour taxer uniquement celle qui est dans la voiture. Ceci dit, les stations de recharge sur les autoroutes mettent l’électricité au prix de l’essence et il ne faut pas être pressé... Pour l’Etat, la voiture électrique permettrait éventuellement de diminuer la dépendance aux énergies étrangères, mais il faudra renforcer la production d’électricité par une ou deux centrales nucléaires supplémentaires et commencer à exploiter les métaux et terres rares (pas tant que ça) disponibles sur notre territoire. Les mines et les centrales nucléaires n’ont plus la cote.


    • LVDL LVDL 26 décembre 2020 22:44

      @sophie 

      D’abord merci pour tous vos commentaires qui sont toujours les bienvenus.

      « …pouvez vous expliquer le véhicule hybride ? » voilà une excellente demande.

      Je m’en vais tenter de vous convaincre du « Pourquoi le Véhicule Hybride (VH) est une première solution ? » 

      Pour ma part, j’ai pu essayer plusieurs véhicules hybrides de type PlugIn (que l’on peut recharger chez soi via une prise EDF standard en 4 heures environs) et j’ai pu constater pour une utilisation ville/autoroute/montagne sur environs 15000 kms qu’en définitive la consommation d’essence ressortait un bon ¼ en dessous de celle d’un véhicule thermique équivalent.

      Ce constat est très simple à faire car l’ordinateur de bord « compte tout » pour vous : Par exemple, une Prius Toyota PlugIn consomme environ 5,5 l/100 kms en global, en roulant sans faire d’effort particulier d’économie, par exemple, à 137 compteur sur l’autoroute pour obtenir un véritable 130 chrono... Avec un véhicule thermique de gamme équivalente, on se trouve plutôt franchement au-dessus des 7 l/100 kms. Alors d’où provient d’abord cette réelle économie ?

       Réponse : de part l’association,

      1/ D’un moteur thermique hyper-optimisé que l’on ne fait tourner qu’autour de son régime optimal : En mécanique, chaque moteur thermique présente un rendement maximal à un régime qui lui est propre, correspondant pour les puristes au « couple maximum » : C’est à ce régime qu’il donne le meilleur de lui-même ; conso mini + pollution mini. De plus, les moteurs thermiques équipant les VH sont spécifiquement calculés pour être très poussifs mais ultra-économes et beaucoup moins polluants : Utilisés seuls, personne n’en voudrait car ils sont « très lents pour monter dans les tours », conçus comme les « vieux moteurs », pour les puristed encore, pas du tout « super-carrés »…Ils ronronnent, sont adaptés à l’endurance, au régime stabilisés. Par exemple, le moteur « Miller » en est un exemple. Donc retenez que le moteur thermique d’un VH ne pourrait pas être utilisé SEUL : Il serait vraiment trop poussif, mais c’est quand même lui qui va fournir « la BASE de la puissance nécessaire » d’un VH (environ 80% de la puissance totale du véhicule). Cela ressemble au système à pompe à chaleur : On fait une BASE de 12 15 °C hyper-optimisée en tout temps, et on fait les degrés manquant avec une énergie d’appoint…

      2/ D’un moteur électrique dont tout le monde connaît la vivacité : C’est lui qui fournira le surplus de puissance nécessaire lorsque vous souhaiterez accélérer, le moteur thermique n’ayant qu’à prendre son temps pour augmenter sa puissance s’il l’accélération demandé perdure assez longtemps. De plus, dans le cas où le moteur thermique fournirait déjà trop de puissance, par exemple en fin d’accélération, alors le moteur électrique devient un générateur et recharge la batterie : Autrement dit, même les défauts de réactivité du moteur thermique du VH sont récupérés dans la batterie. Idéal !

      L’essentiel de l’économie provient donc du fait que l’on palie les défauts de réactivité d’un moteur thermique « non poussé » mais optimisé en consommation avec soit le surplus instantané de puissance du moteur électrique, soit en transférant son surplus momentané de puissance vers la batterie du VH. Remarque en passant entre les batteries de VH et de Véhicule Electrique (VE) :

      La batterie d’un VH est évidemment beaucoup plus petite que celle d’un VE, entre 1/4 et 1/7 plus petite, ce qui permet de ne pas se trimbaler par exemple les 350 kgs de batterie équipant une ZOé, soit 4 personnes de 85 kgs en permanence : Bonjour la consommation… Mais plutôt une seule : En effet, il faut avoir à l’esprit que chaque tranche de 10 kgs de masse transportée augmente d’environ 0,8% l’énergie nécessaire de déplacement, soit 28% de plus sur un véhicule ZOé, contre 4% sur un VH équivalent. Sur ce point, le Véhicule Thermique (VT) est imbattable : Avec 25 litres d’essence pesant 20 kgs on fait 300 kms, le réservoir étant vide à l’arrivée, cela ne représente qu’une charge moyenne de 10 kgs !!! Contre les 350 kgs d’une batterie pour 300 kms en VE.

       Une autre économie est réalisée par le VH : La récupération d’énergie lorsque l’on passe « en frein moteur » : Lorsqu’on lâche la pédale d’accélération, le VH simule un frein moteur en utilisant, encore une fois, le moteur électrique en génératrice pour recharger la batterie, récupérant ainsi l’énergie cinétique du VH en la transformant en énergie électrique immédiatement stockée dans la batterie. Et tout comme les VEs, les VHs vous encore plus loin que le simple effet « frein moteur » de relâchement de la pédale d’accélération : Si vous commencer à appuyer « gentiment » sur la pédale de frein, le VH augmentera l’effet de frein moteur sans avoir recours au freinage traditionnel. A noter que le qualificatif « gentiment » cité ci-dessus nécessite un apprentissage du conducteur : En effet, si vous freiner au-delà d’une limite, alors ceux sont évidemment les freins traditionnels qui prennent le relais et « perdent l’énergie en chaleur » définitivement. Mais, c’est donc encore cette récupération d’énergie cinétique en stockage électrique qui permet une économie d’énergie d’environs 3 à 5% au global. A titre d’anecdote, j’ai fait l’essai avec un Prius 2 Toyota dans les Alpes, partant de l’hôtel dans la vallée 100% chargée, effectuant une montée de 8 kms au bas des pistes en 100% électrique, déchargeant ainsi totalement la batterie (donnée pour 25 kms sur le plat), puis revenant en frein moteur en descente permanente, en respectant la non utilisation du frein traditionnel, et arrivant à l’hôtel avec une batterie rechargée à 90% !!! Il faut en revanche conduire « gentiment », mais tout VH indique simplement le moment où la récupération en freinage de véhicule commence à utiliser les freins traditionnels…

      ...la suite dans le 2ième message qui suit...




    • LVDL LVDL 26 décembre 2020 22:45

      @LVDL

      …Suite da la 1ière partie de ma réponse @Sophie...

      A savoir : Tout véhicule utilisant l’électricité comme énergie est d’autant plus efficace que l’on accélère et freine très gentiment : Une conduite nerveuse d’un VE effondre drastiquement son autonomie annoncée, jusqu’à un facteur 4 sans aucun problème, et c’est en plus sans compter la réduction de la durée de vie de sa batterie par un même facteur…Et oui, le VE n’est adapté ni à la conduite nerveuse, ni à la charge ou décharge rapide ! Bannissez à tout prix toute recharge inférieur à 1 heure, c’est tout bonnement un massacre écologique ! Quand je pense au tapage média sur les bornes à recharge rapide, 30 mn, 20mn !!! C’est scandaleux ! N’importe quel physicien chimiste pourrait vous le démontrer par A+B. Soit !

       Voilà, nous y sommes, un VH avec une batterie très raisonnable permet, en associant un moteur thermique poussif mais au haut rendement (type Miller) avec un « petit » moteur électrique juste pour soit accélérer « localement », soit freiner « gentiment », jusqu’à 25% de consommation d’énergie fossile en moins par rapport à un Véhicule 100% Thermique (VT). Et il s’agit d’une véritable économie, résultant pour 80% de la simple association, l’hybridation, thermique électrique, et pour 20% pour la récupération (gentil freinage).

       Et conduire un VH c’est exactement comme conduire un VE, il n’y a pas de vitesse, c’est entièrement automatique : Un savant couplage mécanique du moteur thermique, du moteur électrique et des roues, le tout piloté par l’ordinateur de bord qui s’occupe de tout pour optimiser les économies d’énergie « essence » et électrique.

       Ainsi, rouler en VH c’est réduire d’emblée d’un quart nos consommations d’énergie fossiles sans aucun autre inconvénient majeur, ni caché : La taille réduite des batteries permet une première industrialisation beaucoup moins risquées qu’avec un VE, et leur utilisation qu’en mode d’appoint local (accélération ou freinage) le principal étant fournit par le thermique permet une durée de vie sûre des batteries : On ne loue pas les batteries d’un VH parce qu’elles sont hyper-fiables parce que réduites et juste d’appoint (Les Prius Toyota existent depuis plus de 20 ans). Enfin, mais il faudrait écrire tout un nouvel article là-dessus, le VE n’est vraiment pas aussi écologique qu’on pourrait le penser : La seule chose qu’il permet, c’est d’éloigner « momentanément » et « égoïstement » la pollution, ce que le VH fait quasiment aussi bien aujourd’hui (30 à 50 kms/jour en 100% électrique avec un VH en conduite douce).

       J’espère avoir éclairé un tant soit peu votre lanterne sur ce que propose l’hybridation thermique électrique avec le VH.

      Pour finir, mon expérience en industrialisation de systèmes (mécanique, électrique, hydraulique, pneumatique…) m’a toujours démontré que le passage d’une technologie à une autre, ici du 100% thermique au 100% électrique, se fait par une phase irrémédiable d’hybridation, où les 2 mondes cohabitent pour s’entraider, chacun apportant le meilleur de lui-même en s’adaptant au contexte courant. Même la vie a recours à l’hybridation lorsqu’il lui faut s’adapter : C’est le seul moyen de « gagner du temps ».

      Le VE viendra un jour, c’est une certitude, et il le faut, mais pour ma part, je ne le vois pas sérieusement avant une centaine d’années : Le nouveau monde dont on nous parle, c’est bien celui-ci, celui des projets magnifiques, comme l’utilisation exclusive des énergies renouvelables (moi je parle plutôt des « énergies extra-terrestres » je trouve que cela « parle mieux », face aux « énergies terrestres » pour les fossiles). Mais justement, ces projets ne se feront que sous le jouc d’une programmation sérieuse et réfléchie sur au moins cent ans, voire plus…C’est bel et bien fini les plans sur la comète pour la veille, nous sommes rentrés dans le temps des cathédrales du 21 et 22 ième siècles…Et c’est cela qui me motive, des projets au-delà de toute vie humaine !!! Bienvenu au Moyen Âge Technologique qui fut une période magnifique sur bien des plans, contrairement à l’idée que trop s’en font.


    • JC_Lavau JC_Lavau 26 décembre 2020 23:08

      @LVDL. Et les armées de l’air, tu les motorises en hybride ?
      Le dernier qui pourra encore donner à glouglouter à son armée de l’air empochera toutes les mises.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 décembre 2020 23:24

      @LVDL

      très intéressant vos retours d’expérience.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 décembre 2020 23:32

      @LVDL

      chapeau !


    • LVDL LVDL 26 décembre 2020 23:35

      @amiaplacidus 

      Vite fait :
      "Les moteurs électrique ont un rendement de l’ordre de 90 % " 
      Certes, mais le moteur n’est qu’un élément dans la chaîne des éléments permettant de faire rouler un VE : Voici un premier bilan des pertes en chaleur suivant les # étapes de recharge/décharge d’une batterie de VE :
      1/ Les pertes pour faire venir l’électricité jusqu’à la borne : 10 à 15% de perte depuis la centrale : Pour le moment, personne ne s’équipe des 100 m² de panneaux photovoltaïques nécessaires pour recharger « SA ZOé » par exemple et cela quelque soit la période de l’année en France : Une telle installation coûte environs 50000 € en plus du prix du VE et a une durée de vie de 20 ans, non certaine !!!
      2/ Les pertes dans le système de recharge : -5 à 10% en chaleur dans le convertisseur EDF=>Batterie
      3/ Le perte dans la résistance interne de la batterie : Si vous chargez en 1 heure, c’est déjà 10% de perdu en chaleur pour une batterie neuve, et jusqu’à 50% pour une batterie au bout de 500 charges/décharges (eh oui !!!) C’est même un indice de mesure d’usure de la batterie !

      => Je fais une pause : A ce stade, on a chargé la batterie, juste « mis de l’essence dans le réservoir » pour imager...Maintenant, utilisons cette énergie : C’est simple, on inverse les flux...


      4/ Les pertes dans la résistance interne de la batterie en décharge : Les mêmes qu’en charge ; Si vous déchargez en 1 heure (conduite sportive), vous perdrez encore 10%. Disons 5% parce que vous roulez gentiment.
      5/ Les pertes dans le système de commande du moteur : 5% à 10%, suivant l’utilisation du véhicule.
      6/ ça y est ! On y est : là je suis d’accord : Les pertes dans le moteur : 5% à 10%, suivant l’utilisation du véhicule.

      Le bilan depuis le « cul de l’unité de production d’électricité » : En gros, et sous conditions de recharge en 1 heure au moins, 6 étapes à 0,9 de rendement, soit le calcul suivant « 0,9*0,9*0,9*0,9*0,9*0,9 »  (chacune des 6 étapes de charge/décharge) qui s’écrivent plus concisément (0,9)6 = 0,53 …On est à environ 50% de l’énergie initiale, la moitié est perdue en chaleur….loin de 90%...

      Maintenant, si vous rechargez en 20 mn, les 10% de pertes dans la résistance interne de la batterie (étape 3/) passent à 30% (sans compter que votre batterie aura un durée de vie réduite d’autant…de 30% car elle va beaucoup chauffer !!! C’est l’arnaque de la charge rapide pour vous faire acheter des VEs…), et si vous conduisez un peut trop nerveusement, c’est encore 20% de pertes à la décharge dans la résistance interne de la batterie. Là, on s’étouffe, car on obtient « 0,9*0,9*0,7*0,7*0,9*0,9 » soit 32% de rendement !!! (a titre de comparaison, un moteur thermique « Miller » équipant les VT avoisine les 38% !!!)

      Alors si la production d’électricité était 100% VERTE, OUI ! On se foutrait des 70% de pertes en chaleur en rechargeant les batteries en 20 mn et en roulant comme des bananes !!! Sauf qu’on est pas près de cette situation là. Et encore, vu qu’on bouzillerait 2 fois plus vite les batteries (en 50000 kms), et que rien qu’en France, il y a 40 millions de véhicules, personne ne pourra aujourd’hui vous dire ce qu’impliquera le retraitement de toutes ces batteries HS…


    • LVDL LVDL 26 décembre 2020 23:38

      @CN46400 Un peu trop simple comme description du concept du VH.


    • Shawford Shawford 26 décembre 2020 23:39

      @JC_Lavau

      Même pas en rêve JC ... -


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 décembre 2020 23:42

      @JC_Lavau

      c’est le blême des gaz de schistes et de leur possible exploitation locale. Le refus de la France de ne même pas chercher est une connerie. Mais ça vient du droit minier il me semble.


    • LVDL LVDL 26 décembre 2020 23:54

      @JC_Lavau Je n’ai pas aborder le problème du vol électrique ;
         Tout ce que l’on peut dire aujourd’hui, c’est que les batteries les plus performantes ne permettent pas de dépasser les 30 minutes de vol en voilure tournante (hélico) et 50 mn en fixes (avion).

      C’est juste de la physique, conséquence de l’énergie que l’on peut mettre dans un kg de batterie : Environ 50 fois moins que dans du pétrole... pour le même poids, on vole donc jusqu’à 50 fois moins longtemps !!!

      Allons plus loin encore ! Il est vrai, que même avec du kérosène on démontre que l’on peut peut pas mettre un satellite en orbite ! eh oui ! Et pour la même raison ! pas assez d’énergie par kg d’essence (on fait le calcul en classe de Seconde !).Il faut du propergol...sinon, même avec un immense réservoir, on n’y arrive pas...on retombe comme une pierre...pour rester poli.


    • Shawford Shawford 26 décembre 2020 23:59

      @Aita Pea Pea

      Yep because... ProoooOut ! smiley  

      Je sors !!


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 décembre 2020 00:08

      @Shawford

      bon Shaw , les vagues que tu aime prendre ou admirer elles viennent pas du néant.


    • JC_Lavau JC_Lavau 27 décembre 2020 00:10

      @aita etc. As-tu jeté un coup d’oeil sur ces dévastations américaines ?

      https://lesakerfrancophone.fr/petrole-de-schiste-qui-va-payer-pour-depolluer

      Faut-il que tu haïsses tes compatriotes !


    • CYRUS hψβƦιδ 27 décembre 2020 00:11

      @LVDL

      En plus , un reservoir se vide en fournissant l’ energie chimique, 
      mais les batterie garde un poid presque constant ce qui limite encore les possibilité .


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 décembre 2020 00:16

      @JC_Lavau

      c’est pas le blême , mais c’est savoir ce que l’on a sous nos pattes .


    • Shawford Shawford 27 décembre 2020 00:28

      @Aita Pea Pea

      Peut être du Christ-ailes alors ?

      Si mon, moi c’est Arnaud, Arnaud Bernier, pour continuer à te servir... ou pas . . .


    • Shawford Shawford 27 décembre 2020 00:33

      @hψβƦιδ

      ✈️♻️❤️😈👿


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 27 décembre 2020 00:38

      @Shawford

      Si mon, moi c’est Arnaud, Arnaud Bernier, pour continuer à te servir... ou pas

      Tout le monde te connaît ici, Shawshaw.

      Et pis tu nous a bien manqué aussi, mais je crois que je te l’avais déjà dit.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 décembre 2020 00:38

      @Shawford

      la trois poussin ...Offenbach ...Fantasio. Du délire.


    • Philippe Huysmans, Complotologue Philippe Huysmans 27 décembre 2020 00:42

      @hψβƦιδ

      mais les batterie garde un poid presque constant

      On pourrait être jouette en calculant la perte de masse par e=mc2.

      Quand j’ai raconté ça à mon gamin (master en info), il l’a pas cru. Et pis il a bien dû se rendre à l’évidence.

      J’aime ce genre de leçons, pas forcément intuitives.


    • Shawford Shawford 27 décembre 2020 00:45

      @Aita Duck Duck Go !

      https://youtu.be/BfOdWSiyWoc

       smiley :/ ; smiley


    • goc goc 27 décembre 2020 05:55

      @Pascal L
      Bonjour Pascal

      Je suis un chaud partisan de l’hybride, car je pense que c’est la seule solution d’avenir, car ne necessitant pas de nouvelles infrasctructure de distribution d’energie.
      Mais je pense qu’avec ce type de véhicules, on doit repenser totalement la technologie, un peu comme le passage de la lampe aux transistors, ou du téléphone à fil au smartphone. En effet on pourrait penser plutôt à des moteurs thermiques-chargeurs, avec plein de petits cylindres qui alimenteraient directement chacun, sa bobine électrique et sa micro-batterie, le tout fournissant l’energie de base pour les moteurs électriques de propulsion (avec freins et amortisseurs électriques par exemples) . Donc moins de pièces mécaniques, donc moins d’entretien, meilleurs rendements, etc..


    • lisca lisca 27 décembre 2020 11:42

       @Aita Pea Pea
      Le gaz de schiste est une idée à... enterrer.

      1. Il est cher à l’exploitation. Les US tentent de nous vendre le leur, mais cher, au-dessus des prix du marché. Car ils ont du mal à l’écouler. Il semble que la Merkel veut le gaz russe mais est prête à faire des concessions aux US-tendance Biden en achetant cher du gaz américain, partiellement. Si c’est Trump, elle ne veut plus du gaz américain.
      2. Le Northstream 2 va se faire, malgré les réticences du gouv Macron. Le gaz arrivera en Allemagne, tout à côté, moins cher, en toute logique qu’un gaz transporté par l’Atlantique.
      3. La France est un jardin ou sont plantées des villes proches les unes des autres, la France n’a pas énormément de territoire, et ce qui lui reste de terres non peuplées est d’une beauté à en faire des réserves naturelles. La France n’a pas à démolir son environnement en fractionnant des roches, déséquilibrant les nappes phréatiques ou les épuisant, provoquant des tremblements de terre.
      4. S’entendre avec la Russie est inévitable, et tant mieux. La France est faite pour s’entendre avec la Russie, même si la bande à Macron a fait obstacle à cette nécessaire coopération, tout à fait naturelle.
      5. D’ailleurs la bande à Macron a amplement démontré sa détestation de la France (cathédrale). Elle n’a plus de crédibilité.

    • sylvie 27 décembre 2020 11:53

      @lisca
      Exact, voir ce qu’il se passe près de Strasbourg un « test » de géothermie à -5000m provoque des séismes.


    • generation désenchantée 27 décembre 2020 20:03

      @sylvie
      un test , plusieurs séismes se sont produits ils ont étaient qualifiés « d’induit » cause humaine
      Heureusement qu’ils n’ont pas fait ces tests a « yellowstone » USA , c’est une caldéra géante , c’est une sorte de super volcan de 45 km de large et il est pas endormi


    • osis 28 décembre 2020 07:48

      @LVDL

      LLumineusement expliqué.
      Je vous en remercie.
      Je ne connais pas votre métier, mais vous avez un réel talent pédagogique.

      Par contre...
      Pour que les véhicules deviennent réellement écologiques, il faudra déjà prioritairement trouver un autre catalyseur de bêtise et de frime que la voiture.

      La priorité de choix d’un véhicule c’est sa représentation sociale.
      Le coût consacré à l’industrie du mensonge pour la vente de ces gadgets roulants le démontre aisément à défaut d’étude sociologique sur le sujet.

      80% de la constitution et du prix d’un véhicule, c’est de l’inutile, de la frime, du clinquant.
      Une bonne voiture devrait être juste un moyen de transport, un simple outil au même titre qu’un marteau ou une tenaille...
      La bêtise, l’orgueil et la connerie en ont fait tout à fait autre chose.
      Se déplacer est tout à fait accessoire dans le choix de sa voiture.
      Il faut avant tout paraitre.

      Plus la tête et/ou la quéquette* sont petites, plus la cylindrée est importante et plus vous roulerez dans une voiture au-dessus de vos moyens.

      Mais je généralise peut-être un peu trop.
      Chacun étant, par définition un cas particulier...

      *c’est complexe...


    • LVDL LVDL 28 décembre 2020 10:42

      @osis
      Merci pour votre appréciation positive quant à un éventuel talent pédagogique du style que j’emploie, somme toute, bien malgré moi : J’ai toujours essayé de rester un enfant face à la réalité : Je ne me mens pas et je pars du principe que si quiconque sait faire la différence entre le beau et son contraire, comme par exemple savoir si un interprète fait une fausse note ou pas, chante faux ou pas... alors, c’est sans doute la preuve que quiconque est à même de tout comprendre à partir du moment où l’explication est « bonne ».
      Et comme vous le dites, c’est une réalité que la voiture est un business mondial et tous les travers qui viennent avec...
         Maintenant, il faut commencer par faire avec, le principal étant de définir un objectif atteignable et surtout grandiose : Sans motivation réelle, ça ne marche jamais !
         Oui je suis pour changer réellement d’objectif, pour définir une destination, un cap, mais éviter les annonces fracassantes qui échappent au quidam... Il faut donc une destination qui fait rêver mais dans un temps de réalisation assez long pour emmener TOUT LE MONDE. 
         Pour ma part, l’intelligence n’est qu’une mesure de la vitesse d’exécution : Quand on donne le temps au temps (*), comme la Nature s’est donnée pour faite tout notre environnement et nous avec, et bien tout le monde finit son devoir à temps...
          La vitesse du « toujours plus », voilà sans doute notre véritable problème global actuel, faire tout à la va-vite pour la veille, sur le bord d’une table sans mesurer les conséquences, la qualité... avec en plus de nos jours une promesse technologique du soit disant « tout est possible », tout cela est en fait une chausse-trappe, un « pitfall » dit-on en UK, un trou dans lequel nous risquons tous de tomber, comme un traumatisme qui se répète malgré nous.

         Einstein en créant son Espace-Temps nous a informé que plus on va vite et moins nous pouvons communiquer : Par exemple, un photon qui se déplace lui à la vitesse indépassable c (il ne sait d’ailleurs faire que cela lui), reste inaccessible tant qu’il n’est pas détecté, auquel cas lorsqu’on le détecte, et bien on le tue tout simplement et l’on dit :« Tiens, j’ai reçu un photon ». Ainsi, plus on va vite, les uns par rapport aux autres et moins nous sommes atteignables : Il y a les temps de l’action et de la réflexion : En agissant sans cesse nous perdons notre cap commun, les multiplicités pullulent, plus rien ne bouge au global, nous sommes comme une énergie de température...sans même parler de la réponse de mère Nature au niveau global : Paraît-il que le climat se réchaufferait lui aussi ?

      ...Tout cela est réellement sans fin. Posons-nous un moment, et réfléchissons un peu. On dirait que l’Humanité a toujours peur que le ciel lui tombe sur la tête ! Mais c’est Elle qui est d’ores et déjà tombée sur SA tête ! Alors oui, un astéroïde de quelques kms nous détruirait sans doute, oui un effondrement gravitationnel trop proche de nous aussi, tout comme un sursaut gamma passant par notre planète, ou encore une éjection solaire de matière coronale trop fort dans notre direction...et alors ? De toute façon, même l’Univers a une durée de vie, et tout finira « un jour » par disparaître : Alors pourquoi avoir peur ? Jean-Paul II nous avait dit à la fin au siècle dernier « N’ayez pas peur »...Avait-il déjà raison ? 
         Pour info, je ne pratique aucune religion, je suis simplement face au « Pourquoi de l’Existence » comme mon chat face à l’opération « 1+1= ? » : ce n’est pas que je ne sais pas, c’est bien plus que cela, c’est tout bonnement que cela me dépasse...Et cela ne m’empêche aucunement de communiquer avec mon chat.

      (*) : ça c’est le 2nd principe de la thermodynamique qui nous démontre qu’en créant la quantité X d’ordre on crée d’emblée en miroir une quantité Y de désordre supérieure à la quantité X : En miroir, car pour aller dans une direction il faut obligatoirement s’appuyer sur quelque chose (le bien connu action-réaction qui s’annulent, le 1er principe, la conservation de l’énergie), mais que le rendement étant < 1, et bien la réaction inclue en plus du désordre, ce qui l’on assimile en terme d’énergie à de la simple Température : Quand on chauffe uniformément une boule, elle ne se mets pas à avancer...C’est de l’énergie perdu, autrement appelée de la Température. Pour info, on peut imaginer des transformations dont le rendement tendrait vers 1 : C’est assez simple : Il suffit de prendre un temps infini pour les faire...Le rendement 1 est donc une opération ne se terminant jamais ! Mais comme je le soutiens, en prenant son temps, on améliore grandement le rendement. Inversement, en se pressant, on diminue son rendement, on passe alors en zone rouge...attention à la fusion possible...trop de Température et ça fond !!!


    • HELIOS HELIOS 28 décembre 2020 11:32

      @osis
      ... avec ce raisonnement, le téléphone en serait resté au porte-voix..... lol

      donc, de retour au siege en bois, essieu rigide, chaine a la place des portes, un seul phare devant, oubliez le GPS, pas d’essuie glace sauf pour les vehicules de secours, un marche avant et une marche arriere, pas trop vite pour un seul frein (a main bien sur) ... et j’en passe juste pour se déplacer quoi... on peut aussi retirer le moteur et tous ses accessoires si on accepte le... cheval !

      Au fait, Osis, c’est comment chez vous ? vous faites la cuisine au feu de bois ? et pour la musique vous faites venir un orchestre ?

      J’adore... tout ce petit monde qui pense pour les autres,.. et si moi cela me plait, d’avoir 4 roues motrices ? je ne vous oblige pas...


    • simir simir 28 décembre 2020 14:06

      @Pascal L
      4,2 l/100 ... c’est ce que je fais avec un Modus 1,5 DCI..... et payé beaucoup mions cher qu’un hybride.
      Même un site Renault comme planète Renault reconnait qu’à mois de faire une grande majorité de ville on est toujours perdant au niveau du porte monnaie avec un hybride.
      Et je ne parle pas du fait qu’au bout de 5 années les batteries seront en fin de vie.
      En somme les défauts des 2 systèmes


    • osis 28 décembre 2020 16:38

      @HELIOS

      "Au fait, Osis, c’est comment chez vous ? vous faites la cuisine au feu de bois ? et pour la musique vous faites venir un orchestre ?"

      Chacun son truc...
      Mais je vous laisse la frime, moi, je n’en ai jamais eu besoin pour exister.

      Pour le reste je ne vois pas du tout la relation entre la frime et le progrès...
      Par contre, pour le rapport entre complexes et besoins de paraitre ce que l’on est pas... Je vous imagine bien...


    • JC_Lavau JC_Lavau 29 décembre 2020 12:28

      @osis. La rosemarde et met-l’usine-en-faillite aussi nous la jouent sentencieuse. Bôf !


  • joletaxi 26 décembre 2020 11:52

    ce genre d’article devrait être... sera bientôt d’ailleurs interdit

    https://wattsupwiththat.com/2020/12/16/wuwt-big-changes-returning-to-a-war-footing-on-climate/

    nos penseurs verts ont réussi à imposer leurs « visions »,et ils ont la solution, point barre

    pendant ce temps, la Chine...

    https://wattsupwiththat.com/2020/12/25/china-recolonizes-africa/

    nos efforts (une crise covid par an, durant 20 ans)de réduction d’émissions vont être balayés par l’expansion chinoise

    si en plus, on ajoute les curiosités de l’apparition du virus chinois et sa rapide explosion mondiale, on se dit qu’il y a de ces coicidences troublantes


    • xana 26 décembre 2020 12:01

      @joletaxi
      Je pense que la Chine a beaucoup plus de chances que nous pour y parvenir.
      Evidemment je ne suis pas un sinophobe compulsif comme vous.
      A moins que vous souffriez encore d’une aversion maladive contre le communisme ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 décembre 2020 12:10

      @xana

      la Chine ? le communisme ?


    • joletaxi 26 décembre 2020 12:18

      @xana

      la Chine a une stratégie, elle s’y tient ; s’en donne les moyens, pour devenir la puissance hégémonique mondiale
      on ne peut que le constater, elle l’affiche d’ailleurs ouvertement
      n’oublions pas que ce pays a réalisé un prodige ces dernières 30 années, passer d’un communisme archaique, à un communisme pragmatique, mais cela reste du communisme, et cela induit quelques petits désagréments

      Nous avons cru pouvoir coloniser la Chine,et son marché potentiel, en nous prévalant de notre supériorité technologique et scientifique, et nous nous retrouvons en passe d’être nous même colonisés

      La soi disant crise climatique est une véritable arme de guerre contre nous, et les verts sont les idiots utiles dans cette catastrophe,annoncée( comme ils l’étaient au service de l’URSS

      L’élection de Biden doit être d’un grand soulagement pour XI, avec Kerry comme VRP de la poele à frire

      préparez vous à un baril à 150,200 $, et donnez une petit coup de fer à repasser à votre GJ


    • xana 26 décembre 2020 14:09

      @joletaxi
      Je comprends bien cette sinophobie et cet anticommunisme : C’est la déception comme vous le dites de ne pas avoir été capable de coloniser la Chine et ses marchés, (comme vous avez étés incapables de coloniser la Russie et ses marchés). C’est le renard qui dit des raisins hors de sa portée « ils sont trop mûrs et bons pour des goujats »...
      Si maintenant la Chine s’intéresse à coloniser l’Occident (paraît-il) permettez-moi de ne pas m’en indigner. Ce n’est pas eux qui ont commencé avec les canonnières. Après tout il n’y a aucune raison qu’ils soient plus doux que les occidentaux. Et franchement ça ne nous fera pas de mal de nous mettre dans la peau d’une nation colonisée : Nous commençions a nous croire indispensables !
      Je vous prie de bien vouloir ne pas généraliser : Les Français ne sont pas comme vous et vos pareils, ex-colonisateurs, ex-esclavagistes, des nostalgiques de l’Empire occidental.

      En fait j’attends les Chinois avec impatience, car j’ai un certain nombre de salauds comme vous à leur dénoncer. Et une ère communiste ne pourra pas être pire que de continuer avec la dictature soi-disant « démocrate »...


    • amiaplacidus amiaplacidus 26 décembre 2020 15:16

      @xana

      Les Chinois vont nous faire payer les écriteaux « Chiens et Chinois interdits » à l’entrée des magasins, bars et restaurants des concessions étrangères à Shanghai, Pékin ou autre Canton.
      L’avantage, si j’ose dire, avec les Chinois, c’est qu’ils le feront avec politesse.


    • LVDL LVDL 26 décembre 2020 23:39

      @joletaxi Mais bien sûr.


    • HELIOS HELIOS 28 décembre 2020 11:38

      @joletaxi

      ... excusez du peu, mais sur un site français, on cite en français ou, le minimum aurait été de poster un resumé en français de vos liens, interressants, certes, mais incomprehensibles pour beaucoup d’entre nous.

      Je lis et parle parfaitement le british, mais d’autres ne le font pas et de plus même sur internet, il y a un minimum de respect... d’autant que jusqu’a présent vous semblez bien sous tous rapports...

      OK, je sais, moi je suis c.


    • simir simir 28 décembre 2020 14:15

      @Séraphin Lampion
      La Chine communiste ? Lénine va se retourner dans son mausolée.
      Capitalisme d’état serait plus juste.
      Même l’URSS et ses alliés n’ont jamais été communiste mais sur un chemin-le socialisme qui aurait du, sans les rénégats Elstine et Gorbatchev y mener.


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 décembre 2020 12:08

    Vive le cheval connecté GPS fournisseur de méthane pour produire le courant nécessaire aux peux rouges, le bateau à voiles fabriquant son électricité par éolienne, et les centrales marémotrices pour faire fonctionner les smartphones !

    Parce qu’il n’est pas question d’abandonner les joies du SMS et du smyley intercontinental !


  • McGurk McGurk 26 décembre 2020 12:42

    Merci pour votre article.

    Il aurait néanmoins été intéressant de préciser que le « tout électrique » ne fonctionnera pas sans batteries.

    Ce qui signifie : étendre les mines et en créer de nouvelles, pollution plus intense des sols dans les régions minées et impossibilité d’y construire, pollution du sol par les batteries jetées dans la nature, augmentation incroyable du nombre de batteries pour faire face à la demande, etc.

    Sachant que les principaux fournisseurs de batteries en France ont fait faillite et que les véhicules parcourent à peine plus de 100 km, pas besoin d’être mathématicien pour voir que l’électricité seule n’est pas un avenir.

    D’ailleurs, il y a toujours autant de fous qui veulent « se débarrasser du nucléaire » et tout remplacer par « des énergies renouvelables qui, en terme de rendement et de production, n’arrivent pas à la cheville de la filière nucléaire.

    Sans compter que l’énergie de demain ne se fera pas via des »technologies vertes" mais grâce à une recherche poussée dans le nucléaire afin de trouver une source abondante d’énergie et facile à produire.


    • xana 26 décembre 2020 14:27

      @McGurk
      Vous avez cent fois raison, mais on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif. Tous ces gens-là se figurent qu’on pourra continuer à gaspiller comme avant, voire bien plus qu’avant, quand ils auront mis au point « l’énergie de demain ».
      Ils n’oublient qu’une chose : La crise de l’énergie n’est qu’un (petit) élément d’une crise plus générale, crise des matières premières, crise de l’eau, crise des déchets, crise des terres agricoles. Or le point commun à toutes ces crises c’est l’appropriation par des industries du bien commun limité de notre planète pour pouvoir vendre toujours plus de choses inutiles. C’est le gaspillage de toutes nos ressources pour que certains s’enrichissent. C’est aussi la conséquence d’une prolifération incontrôlée de notre espèce sur la foi en de vieux récits nous donnant le statut de « fils de Dieu ».
      Mais comme dit plus haut, on ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif. L’humanité aurait pu devenir raisonnable, limiter la propriété individuelle et sa propre descendance pour vivre éternellement dans un paradis Mais elle n’a pas voulu cette solution raisonnable, elle préfère les guerres, la compétition et le malheur de sa propre race. Tant pis pour elle,


    • HELIOS HELIOS 28 décembre 2020 11:45

      @xana

      Le choses inutiles... hmmm... cela dépend pour qui, mais...

      ... moi je preferera limiter la population plutot que de rendre l’homme plus econome.... parce que vous voyez, on ne sais pas où s’arrete l’économie. aujourd’hui vous demandez qu’on limite la consommation d’eau... demain on vous limitera le nombre de verre d’eau ! 
      Comme je trouve cela insupportable, je prefère pouvoir gaspiller mon verre plutot qu’etre contraint d’attendre la pluie pour boire... et probablement être taxé à la goutte qui tombe !


  • markos 26 décembre 2020 14:34

    voila des chiffres précis et inattaquables car factuels.

    la réduction des émissions de GES passe essentiellement par la réduction des distances des lieux de fabrications des produits de consommation vers les endroits ou ils sont consommés.

    s’attaquer juste à la production d’électricité est au mieux une stupidité au pire une escroquerie intellectuelle.


  • binary 26 décembre 2020 14:43

    Sauf qu en UE, les lois successives vont vers l interdiction pure et simple du moteur thermique, par la restriction des émissions de CO2.

    Le jour où un constructeur sort un piège à CO2, on va se marrer.


    • JC_Lavau JC_Lavau 26 décembre 2020 15:22

      @binary. Ça marche avec quoi, la photosynthèse des plantes ? Terrestres ou marines.
      Avant notre Quaternaire où il y a des glaciations, les plantes n’avaient nul besoin de s’adapter à cette grave pénurie en dioxyde de carbone atmosphérique : elles ne connaissaient pas encore la pénurie.
      95 % des espèces terrestres, soit toutes celles à filière photosynthétique en C3, réclament 1200 ppm pour atteindre leur optimum photosynthétique. Beaucoup ont survécu tant bien que mal à la pire pénurie, vers 200 ppm ; d’autres ont disparu. Nous sommes encore très loin de l’optimum, et ne l’atteindrons jamais : le présent interglaciaire ne nous laisse plus que peu de temps avant la prochaine glaciation.

      Cela, la propagande aux ordres ne vous le dit jamais.


    • binary 26 décembre 2020 18:02

      @JC_Lavau
      Pour comprendre que le CO2 n a pas d effet de serre prouvé, il n est pas nécessaire d aller chercher dans les lois de la physique moléculaire ou de la biologie. Il suffit de suivre le discours de l urgence climatique, du « dérèglement » de ce dont ils sont incapable de donner les règles.

      Un simple raisonnement par l absurde suffit : Imaginons qu il y ait une expérience qui prouve l effet de serre du CO2. Cette expérience serait alors citée dans tous les journaux en permanence. On ferait des émissions en direct, pour nous montrer « l urgence » du phénomène directement au labos. Après chaque message carbo-sceptiques , il y aurait 20 liens vers « la preuve ». Sauf, qu il n y a rien !
      Les premiers à nous dire qui savent qu ils mentent, sont ceux qui n ont que la violence du discours comme argument.

      La guerre contre le CO2, c est de la politique. Le but n a rien à voir avec le climat, C est juste du contrôle du prix du pétrole. Contrôle qui est devenu « urgent » quand on a compris que le pic pétrolier n aurait pas lieu avant des lustres. Il fallait bloquer le pouvoir de nuisance des cartels producteur. Diminuer la consommation en pétrole des sans-dents, permet de maintenir les prix au cout de production, et de maximiser le rendement pour les élites du pipotage.


    • HELIOS HELIOS 28 décembre 2020 11:49

      @binary

      cette methode va rapidement cesser, on a trouvé mieux : les Pandemies !!!

      et je ne comprends pas pourquoi Shell, Exxon, Total ne soit pas les proprietaires majeurs de Gilead, Moderna Pfizer etc...


  • rhea 1481971 26 décembre 2020 15:26

    Connaissez vous les travaux d’Edgar Lazare : la centrale solaire aérothermique ? 


  • JC_Lavau JC_Lavau 26 décembre 2020 16:32

    La propagande a toujours eu pour objectif de tromper, et ici elle a réussi à 100 %. Tu gobes « émission de Gaz à Effet de Serre (GES) ». C’est fraude à 100 %.

    Etc.

    Un « problème » présenté de façon fallacieuse n’a aucune solution honnête. Commencer par remettre à plat tous les présupposés, que la propagande hégémonique t’a dictés.


  • jymb 26 décembre 2020 16:53

    Les véhicules hybrides et électriques ne peuvent pas tenir leurs promesses, tout simplement car les villes sont truffées de dispositifs archi-polluants : casses voitures hypertrophiés obligeant à freiner ( donc par ailleurs résidus de freins) escalader, redémarrer à partir d’un quasi arrêt ; ronds points incessants ( dans ma ville ils,ont réussi à mettre des casses voitures dans le rond point lui même ! ) stops disposés stupidement sur les axes principaux, feux « punition » se déclenchant au moindre mouvement à l’horizon ( même en vélo...) feux cadencés pour bloquer les véhicules de manière répétés..bouchonnage organisé par réduction des voies, stationnement quasi impossible ( sauf quelques places exploitées à prix d’or grâce à cette possibilité d’escroquerie légale qu’est le stationnement payant raréfié et spéculatif) avec véhicules qui tournent sans fin et gaspillent de l’énergie...

    Les villes et villages sont une folie énergivore et des des bombes à pollution.. les usagers de la route n’y sont pour quasi rien et il n’y a personne pour remettre du bon sens à la place des ces délires 


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 26 décembre 2020 20:39

    Toute manière avec les zecolos ce sera tous a pieds et les cyclistes taxés un max sur les pinces à vélo obligatoires , même en short .


  • zygzornifle zygzornifle 27 décembre 2020 09:10

    Tous les gros engins du BTP fonctionnent au gasoil .....


  • fcpgismo fcpgismo 27 décembre 2020 17:45

    LVDL on va lui acheter un cerveau pour qu’il puisse ce le faire greffer au dessus de la moelle épinière, le pauvre il fait pitié en cette fin d’année.


Réagir