vendredi 30 septembre 2016 - par ddacoudre

Pourquoi il faut voter

Le vote.

La démocratie indirecte n’est pleinement effective que depuis 1974 avec la majorité du vote à 18 ans, Durant le débat pour son adoption est revenue la critique récurrente de leurs savoirs politiques pour voter en toute connaissance de cause. Ce même raisonnement s’est tenu envers les femmes. Le vote censitaire lui éliminait tous les citoyens qui ne pouvaient payer en impôt indirect le cens, et le vote capacitaire prenait en compte leur capacité intellectuelle.

Le vote capacitaire fut peu mis en vigueur en France, mais nous avons retrouvé son intention au travers l’affirmation de la nécessité de disposer des savoirs nécessaires pour obtenir le droit de vote. Nous pourrions étendre le droit de vote dès l’âge de 15 ans. J’ai le souvenir qu’à 13 ans j’allais déjà dans des réunions politique pour jeune. Je laisse chacun avec son opinion là dessus mais je suis assuré que seront avancées les conditions économiques, bref l’équivalent du vote censitaire. Si tout homme dispose d’une intelligence quasi identique nos anciens jugeaient que l’exercice de la démocratie requiert de détenir des savoirs.

Condorcet.

Condorcet dans son projet pour l’éducation du peuple mais comme condition nécessaire que l’instruction doit assuré le bonheur et l’épanouissement de chacun dans le progrès indéfini de l’esprit humain. Il a ainsi un espoir dans la démocratie et considère que l’instruction est pour les pouvoirs publics un devoir imposé par l’intérêt commun de la société et de l’humanité entière. Il avait même étendu le rôle des instituteurs à donner des conférences publiques tous les dimanches pour les citoyens de tout âges afin d’enseigner les principes de la morale, la constitution et la loi, les connaissances sur la culture et les arts.

Pourtant la partie de sont projet la plus intéressante qui est contemporaine de nos difficultés est la suivante. L’instruction doit conserver son indépendance par rapport à l’autorité publique. Aucun pouvoir public ne doit avoir ni d’autorité ni crédit d’empêcher le développement des vérités nouvelles, l’enseignement de théories contraires à sa politique particulière et à ses intérêts momentanés. L’école doit fonder les vertus publiques sur la raison critique et non sur l’enthousiasme. Il plaçait l’instruction au centre de l’avènement d’une démocratie à inventer. S’il n’est pas nécessaire d’être instruit pour exercer son droit de vote il reconnait que l’ignorance est un handicap.

"Toutes les fois que la tyrannie s'efforce de soumettre la masse d'un peuple à la volonté d'une de ses portions, elle compte parmi ses moyens les préjugés et l'ignorance de ses victimes."
"Plus un peuple est éclairé, plus ses suffrages sont difficiles à surprendre [...] même sous la constitution la plus libre, un peuple ignorant est esclave."

"Toute société qui n'est pas éclairée par des philosophes est trompée par des charlatans."

"Il ne peut y avoir ni vraie liberté ni justice dans une société si l'égalité n'est pas réelle."

"Que la morale fasse partie d'une éducation publique commune à toutes les classes de citoyens. Que l'on écarte avec soin de cette éducation toute influence sacerdotale."
Je laisse à chacun le soin de faire les liaisons contemporaines.

Publicité

Si comme libéral Condorcet voulaient que les citoyens s’instruisent volontairement par un enseignement gratuit. L’histoire a montré que sans obligation, les citoyens ne vont pas s’instruire. Alors si l’on ne force pas le citoyen à recevoir de nouvelles « vérités » de développer sa raison critique et l’on ne donne pas la parole aux « philosophes » pour éclaire son suffrage il devient tout simplement de la graine d’esclave, enfermé dans la pensée unique et abusé par ses émotions.

Paradoxalement.

C’est le paradoxe de notre société où il n’y a jamais eu autant de savoirs disponibles, l’information politique se fait pour 8 français sur 10 par les JT. Difficile alors de disposer des moyens d’une critique dans une info où l’émotion et le storytelling sont la règle et les mêmes informations circulent sur tous les médias.par exemple tous les médias nous ont vendu l’état d’urgence et leur silence s’est fait sur ceux qui dénonçaient son inutilité. http://cortecs.org/accueil/.

Ainsi, le vote emporte de disposer d’une raison critique et de se tenir au courant des innovations de notre monde et cela ne peut pas être le cas avec l’information des JT disponibles, ni avec ceux qui profitent de cet état de fait pour nourrir les préjugés. Si Condorcet pose ses espoirs dans l’instruction afin de développer la démocratie, nous assistons au phénomène inverse. Les citoyens malgré une instruction obligatoire ont cessé de développer leur raison critique car ils sont absorbés par la société hédoniste et se laissent flatter, comme le corbeau pour abandonner leur fromage, qui est le pouvoir du peuple pour le laisser entre les mains d’une oligarchie politique choisie par les faiseurs d’opinion qui détiennent l’information. Bourdieu disait que l’opinion publique n’existait pas, remarque fondée à juste titre car l’opinion publique ce sont les instituts de sondage qui la font. Déjà qu’ils ne sont pas à cours de ficelles pour sans le paraitre orienter les réponses, le pire sont ceux qui interrogent directement ceux qui veulent bien donner leur opinion. Ces sondage ont encore moins de valeur que les précédents mais ils deviennent florilèges tant les citoyens aspirent à donner leur avis.

Il y a pléthore de partis.

Généralement c’est un choix entre deux réponses, au-delà c’est trop compliqué, comme en politique il y a environ 431 partis politiques, ceux régionaux compris dont 51 partis nationaux de l’extrême droite à l’extrême gauche. Il, ne faut pas se laisser abuser par le classement des uns et des autres en extrême, indépendamment de leur place dans l’hémicycle. Cette appellation est faite généralement pour rendre effrayantes les programme des uns et des autres et éviter que les citoyens n’aillent voir chez eux. Ce vocabulaire sert de repoussoir, d’épouvantail et sert à les discréditer tout en légitimant les autres.

L’absence de raison critique.

L’absence de raison critique jumelée à des classements fait de préjugés conduit à ne pas faire d’analyse politique de leurs convictions, alors que 56% des français disent s’intéresser à la politique. Cela conduit à des absurdités que j’ai eu l’occasion de mentionner où 92% des citoyens veulent réformer le capitalisme mais votent pour les partis qui le soutiennent quand, comble de l’abêtissement, ils attendent des partis qui soutiennent le capitalisme que ceux-ci s’entendent pour écouter leurs opinions. 77% attendent que les hommes politiques fassent des changements majeurs et 71 % pensent que le gouvernement devrait changer de politique en fonction de ce que la plupart des gens pensent. 76% pensent qu’il faudrait que les responsables politiques des deux camps opposés parviennent à s’entendre. Curieusement ils démentent cela. 12 % font confiance dans les partis, 82 % ont un jugement négatif de la politique, 81 % des hommes politiques et 65 % n'ont confiance ni dans la gauche ni dans la droite. De plus ils sont 71% à se méfier des gens. 56 % ne font pas confiance à l’assemblée nationale et 71 % au gouvernement.

Le désir d'être entendu.

Malgré ces contradictions sur lesquelles l’on peut s’interroger, 77 % pensent que le référendum et un bon moyen pour prendre des décisions, et là nous rejoignons le projet d’émancipation de Condorcet qui voulait que les citoyens s’instruisent pour prendre des décisions éclairées. Si je mentionnais le désir d’une réforme du capitalisme par 92% des citoyens, ils sont 60% qui demandent plus de liberté pour les entreprises. C'est-à-dire le lieu où s’exerce le capitalisme, là où il est effectif. En 2011 73% veulent prendre aux riches, ils ne sont plus que 53 % en 2016 bien que les français pensent à 75% qu’ils peuvent changer la société par leurs votes et leurs actions, ce que contredisent leurs votes, entre blancs et abstentions, leurs confiances dans les syndicats 27% et dans les partis 12%.

Les citoyens ne sont pas à la hauteur de leurs dires, car généralement un sondage modifie la réalité de son opinion.

Pourtant quand on les interroge 53 % en 2016 et 66% en 2015 pensent manifester. Cela fait que nous aurions dû avoir dans les rue 28 millions de citoyens lors de manifestations, mais en réalité ils ne sont que 31 % à vouloir manifester dans la rue ce qui nous laisse tout de même plus de 16 millions de citoyens. 20% sont d’accord pour faire grève soit 10 millions de citoyens. Compte tenu des chiffres avancés dans les manifs beaucoup doivent être translucides, ou alors ils refusent de le faire ensemble. Une fois de plus je pointe une contradiction entre vouloir changer les choses par ses actions et passer à l’acte.

L’abandon des lieux de débat.

Publicité

Seulement 8% militent dans un parti c'est-à-dire qu’ils vont là où s’élaborent des projets qui tiennent compte de leur avis (en principe, ce qui est une autre histoire). Le lieu où ils peuvent donner leurs opinions, débattre, choisir, se faire représenter et élaborer un projet et le soumettre au peuple. Comment voulez-vous que 53 millions d’adultes se fassent entendre individuellement. Ce n’est pas possible et toutes les heures l’on ne peut pas faire un référendum pour prendre des milliers de décisions. Alors les faiseurs d’opinion le font pour nous, ils nous mettent en débats le choix des sujets ou de l’actualité qui leur convient. Ou plutôt convient aux oligarchies qui détiennent l’information et le pouvoir. Entre en scène à la suite les sondages d’opinion qui ne sont que des sondages sur les sujets développsé par les faiseurs d’opinions. Chacun a pu se rendre compte que sauf période électorale la politique ne fait plus l’objet d’un réel intérêt. Faute de se rendre là où elle s’élabore ce sont des monarques républicain qui se sont installés aux commendes. Ces monarques moderne ont été instruit dans nos grandes écoles ont investi tous les partis, ont été choisis pour leurs compétences.

L’instruction n'est pas la garantie de la démocratie.

Au bout, le résultat que nous observons est que 67% des citoyens considèrent que la démocratie ne va pas bien. Curieusement dans une société où le niveau d’instruction est globalement élevé, nous devrions avoir comme le pensait Condorcet une démocratie qui œuvre pour le bien être de la société et de l’humanité. L’humanité avec la crise des migrants et tous ceux qui veulent faire rendre gorge aux autres est loin d’être effective.

Alors dans une société où 7% des français se disent favorable au capitalisme pourquoi n’élisons-nous que ceux qui le défendent. Il y a au total 15 partis politique anti libéral et anti capitaliste (n’y cherchez pas le FN il n’en fait pas partie) et autour de qui se déroule le débat présidentiel, le LR, le PS, le FN. Accessoirement Mélenchon s’est creusé un espace, mais encore faut-il qu’il obtienne les 500 signatures, bien qu'il soit le seul à avoir un projet novateur et qui œuvre pour l'humain d'abord.

Certains plaident pour libérer l’entreprise, or cet article montre qu'une bonne partie des citoyens sont "bloqués".

Avec cet article j’essaie de faire toucher du doit l’emprisonnement psychique dans lequel nous sommes avec des citoyens qui n’ont plus confiance dans l’organisation économique, dans les hommes et les femmes politiques, dans les lieux syndicats et partis où s’exerce la liberté d’opinion, les choix de société, dans leur parlement dans leur gouvernement.

Devant un tel vide politique qui ne se justifie pas par le nombre de partis disponibles. Il nous faut bien admettre que l’impact simultané de la recherche de l’homme salvateur, et celui d’attendre que les cailles tombent toutes rôties par des entreprises qui donnent du travail, les citoyen n’ont que le courage d’être des moutons à tondre en toute conscience, ce qui est encore plus grave, car l’on ne peut plus dire que c’est en toute ignorance qu’ils voteront pour une organisation économique qui les exploite en attendant celle qui suivra 2017 où ils seront pelés.

Alors votez.

Les citoyens disent que le Vote permet de changer les choses, alors, votez pour ceux qui vous proposent un changement économique, et non ceux qui vous vendent des slogans, comme la France en marche et j’en passe. A moins que ce soit, ce qui est le cas, la peur de laisser la proie pour l’ombre et de souhaiter comme c’est le cas que le gouvernement ou des hommes politiques mettent en place une politique qui n’est pas la leur. A quoi est dû toute cette incohérence. Certainement à une multitude de facteurs dont au moins deux sont indicateurs. Les citoyens attendent que l’état s’occupe d’eux individuellement et que l’entreprise invente des solutions aux problèmes contemporains. Devant cette cacophonie d’opinion l’on comprend mieux que les partis au pouvoir propose aux citoyens des schémas simplistes et clivants qui, comme les sondages bidons, ne proposent que deux réponses le bien ou le mal.

Peu s’émancipent de l'information générale.

Pourquoi donc ne débattons-nous que sur deux ou quatre partis au plus. Ce n’est pas son voisin de bureau ou d’atelier qui va l’informer des idéaux des uns et des autres, mais bien les médias. Le citoyen lambda s’il ne va pas sur le net où chaque parti a son site il ne saura que ce que leurs vendront les faiseurs d’opinions. Or seulement 2,5 millions de citoyens s'informent sur d’autres sites que ceux des médias traditionnels et de l'actualité, commune à tous, distribuée par Google ou Yahoo.



112 réactions


  • UnLorrain (---.---.213.241) 30 septembre 2016 22:40

    Beh....c est pas Fabius qui voulait instaurer l obligation de voter ? Behh qu il le fasse ! 7..8 9 sur l echelle de Richter le resultat huhuhu !


  • Djam Djam 1er octobre 2016 00:51

    Les hommes n’ont pas besoin d’état et par conséquent pas besoin non plus d’élus censés représenter les peuples. Pour cela, il faudrait que les « représentants » soient courageux, honnêtes, probes, visionnaires et Sages. C’est-à-dire tout le contraire de ce que nous avons depuis des lustres.
    Donc, désolé pour vous ddacoudre mais vous irez mettre votre petit bout de papier sans moi. Je rappelle en passant que je me contrefous des réponses du genre « nos aïeus se sont battus pour ça » et bla bla bla. S’ils se sont battus pour précisément se faire entuber chroniquement par des salopards, c’est leur problème.
    Quant aux chiffres sortis de sondages en tout genre, je vous suggère d’en faire des napperons, ça leur conférera au moins une utilité de surface smiley


    • ddacoudre ddacoudre 1er octobre 2016 09:25

      @Djam

      bonjour je ne t’ai pas tenu le discours de nos aïeux seulement celui de tenir conte de l’environnement politico économique qui est le notre qui impose pour en changer de participer a l’élection ou de faire la révolution, quand l’on ne veut faire ni l’un ni l’autre l’on pense sont temps a espère le déluge qui viendra forcément un jour peut être bien avec l’élection américaine ou les deux candidats semblent belliciste vis a vis de la Russie ce qui de fait nous entrainera dans sa suite du fait que nous sommes dans l’OTAN comme les USA nous ont entrainé à leur suite en nous vendant la guerre contre le térrorisme et aller foutre le bordel dans des états qui ne nous avaient rien fait. en ce qui concerne les sondages quels qui soient et les statistiques en général et les études en tous genres, si aucune n’est parfaite c’est le seul moyen donc nous disposons pour connaitre le monde sans cela nous serions des aveugles qui comme les mésopotamiens croyaient que la terre était plate, ce n’est pas avec un regard qui porte a 20 kilomètre que l’on saurait combien il y a de français et combien il nous faut de kilo de patates pour nourrir les français. l’avenir repose sur l’aptitude à apprendre et savoirs avec toutes les marges d’erreurs que cela comporte. effectivement ce qui se sont battu pour le vote n’imaginaient pas que cela déboucherait sur une démocratie autocratique ou une dictature molle ou tous les cinq ans l’on élit le tyran au service d’une oligarchie financière.
      mais c’est cela la vie rien ne reste dans l’état où on le voudrait, Condorcet espérait trouver dans le développement de l’instruction le bonheur de l’humanité et avec nous nous sommes entre tué comme jamais et disposons des moyens de détruire la planète. alors pour changer cela l’on ne peut rester dans son coin, même si le changement on ne l’obtient pas de son vivant. j’avais un ami âgé un militant de la SFIO quand Mitterrand fut élu il s’étonnait de ne pas me voir particulièrement débordant de joie, habitué à côtoyer la réalité je lui disais que les cailles ne tombent pas toutes rôtie mais que j’étais heureux pour lui qui toute sa vie en tant que militant rêvait de voir la gauche arriver au pouvoir avant de mourir.https://www.youtube.com/watch?v=yUMGHeLoLbA
      http://ddacoudre.over-blog.com/55c7d999-e91f.html.
      cordialement


  • ouam2 (---.---.41.186) 1er octobre 2016 04:30

    rha...la vache...

    ca me déprime....

    que des gens ne comprennent pas que l’oligarchie à tout veroullié..nan...plutot...

    sur-verouillé (il suffit de voir les dernieres modifications concernant les 500 signatures p ex)

    ou le système archi verouillé des pré-élections dans les grands partis ou des types qui se disent soit socialos iront veauter sans vergogne pour un juppé (qui lui est un type d’extrème droite, un vrai)

    Bref tous les partis qui pourraient etrent un peu alternatifs (virer un peu cette oligarchie dominante installée) genre mélanchon, le pcrf, le fn, dupont aignant, l’upr, (etc dans l’idée) n’ont aucune chance, la proportionnelle acttive chez nos voisins n’existe meme pas (la honte totale quoi !)

    Restez chez vous c’est juppé qui passera (la droite (lr) et l’ultra droite (ps))

    Et meme si c’etait allez mélanchon au pif qui passait, il serait renversé comme on à fait avec le vote de 2005 sur le non...

    Circulez....’y à rien à voir....

    Et lorsque je pense que certains tentent de nous culpabiliser lorsque l’on ne va pas veau-ter (parce que SI le vote blanc etait pris en compte) mais meme pas il est rajouté au % des veau-tants de leur % respectifs..ben.... je ne dirai pas ce que j’en penses pour garder un zeste de courtoisie...


    • ddacoudre ddacoudre 1er octobre 2016 09:32

      @ouam2

      bonjour il ne s’agit pas de culpabiliser ceux qui ne vote pas ou vote blanc, mais seulement de dire que s’ils se plaignent comme tu le souligne dans ton commentaire d’une main mise sur la politique par des oligarques, ne vouloir ni voter ni descendre dans la rue fait leur bonheur car ils sont assurés de conserver le pouvoir. l’information a été faite pour vider les cerveaux (trop long a expliquer je te mettrais un lien). oui même si mélenchon été élu ceux qui détiennent le pouvoir lutterai contre lui pour l’évincer nous l’avons vu avec la Grèce et Chypre.Télévision : de l’info sans infos https://www.youtube.com/watch?v=yUMGHeLoLbA ddacoudre.over-blog.com cordialement.


    • ouam2 (---.---.41.186) 2 octobre 2016 04:14

      « @ddacoudre

      bonjour,

      j’ai visionné ton lien (pseudo scientifique) il y a vcp d’incohérences, par exemple le gars confonds une vitre d’aquarieum (basique) avec une vitre blindée0.

      04:18 dans la video...

      il confonds accélleration (Gs) avec vitesse, et accélleration avec energie sans inclure le parametre masse, etc... avec es chiffres faux (le vrai se situe dans les 80 km/h ce qui est déja un exploit sous l’eau au passage), une balle de kalash (ak47) vu qu’il parle fusil d’assaut c’est :

      Vitesse initiale  710 m/s ce qui donne 710m/s x 3600 sec (heure) = 2556 Km/h a la bouche du fusil et pas 80 km/h de la vitesse de frappe de la mante...

      https://fr.wikipedia.org/wiki/AK-47

      la Squille (mante religieuse, c’est 20m/s)

      http://www.maxisciences.com/crevette/l-039-attaque-fulgurante-de-la-redoutable-crevette-mante_art33410.html

      Bref un vrai site de l’école de l’islam .Ou je suis d’accord...c’est pour la connerie est infinie..

       

      C’est mal monté (multi coupures), ca me fait penser à un site de djihadistes, du postulat non démontré et bourré d’erreurs et d’à peu près...

      Mais au fait le rapport avec le vote etait ou ?

      ou tu t’est gourré de lien en me mettant celui ci ?

      https://www.youtube.com/watch?v=yUMGHeLoLbA

       

      Pour revenir à notre discussion et ceci

       »bonjour il ne s’agit pas de culpabiliser ceux qui ne vote pas ou vote blanc,« 

      pourtant c’est iien ce que ytu fais (peut etre non volontairement, dont acte), tu n’est pas seul je te rassure au vu des commentaires .

       » ne vouloir ni voter ni descendre dans la rue fait leur bonheur car ils sont assurés de conserver le pouvoir"

      Mais tu en est à croire (sérieusement) que ton vote pour des oligarche sur un système verrouillé va changer ton statut d’esclave... si tu veut y croire...

      ouhlala, je ne veut surtout pas te faire changer d’avis, c’est bien les gens positifs...

      je suis passé du coté obscur, je ne peut plus y croire, juste pardonne moi comme némo d’avoir pris la pillule rouge, pas la bleue (ou quelque part c’est bien on se sent bien mieux, ou par exemple on croit que lorqu’on va voter dans un systeme verouillé et pipé cela changera les choses)

      Si ca peut t’aider... Matrix 3 sa fin (super)

      https://www.youtube.com/watch%3Fv%3DTgfLNObfwLg

      bonne soirée 


  • ENZOLIGARK 1er octobre 2016 04:40

    ... ( desole pour ceux qui ne comprennent pas la langue russe ... )  ; ... Bonghjornu @ РОМАН Г . ... Vibor Vibori Candidats - Выбор Выборы Кандидаты - [ Music / VIDEO by Leningrad - Ленинград ... ] ... , ... AhAhAhAhAh ... ( Ti Amo НАША РОССИЯ  !!! ) . ... АФФ ИСС ... 


  • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 1er octobre 2016 12:10

    La démocratie ne peut qu’aller mal... la vraie démocratie n’existe pas, c’est une utopie.


    Le suffrage universel lié à la loi de la majorité ne peut conduire qu’à la médiocrité et au nivellement par le bas.

    A la rigueur l’élection d’un maire au suffrage universel direct dans une petite localité peut être pertinent...

    Commençons par abolir cette élection présidentielle grotesque, vectrice de divisions et clivages idéologiques, d’égocentrisme, de mensonges, de détournements en tous genres, d’instabilité politique, d’intrusion du « tout pouvoir » dans toutes les strates de la société à l’image d’un cancer.

    • ddacoudre ddacoudre 1er octobre 2016 13:00

      @Axel de Saint Mauxe
       bonjour les choses n’arrivent pas par hasard ce sont les événement qui les ont précédé qui y conduisent, c’est pour cela que la bagarre de l’information fait rage et que les communiquant font.
      il n’y a aucun système qui puisse faire en sorte que 68 millions de citoyens s’écoute est se parlent encore moins 7 milliards d’humains. le local est la dimension appropriée à notre perception psychique au delà pour faire entrer une raison critique il faut apprendre et toujours apprendre pour maitriser ou ne pas se perdre dans l’incertitude car la certitude et les vérité absolu implosent.
      c’est sur le savoirs que c’est construit notre société nos sens ne nous permettent pas de savoir que la terre est ronde et que quand l’on entend le tonnerre c’est qu’il n’y a plus de danger.
      je suis d’accord avec toi sur une chose c’est que notre destin se déroule sans que nous en ayons conscience non parce qu’il est tracé mais parce que nous ne pouvons pas analyser les milliards d’actions que nous réalisons et qui vont le changer. certains rêvent de l’aide de la machine pour cela sauf que c’est nous qui lui donnent les information. si on lui indique d’analyser le monde avec une structure d’économie capitaliste ce n’est pas elle qui proposera des changement.http://ddacoudre.over-blog.com/2016/05/la-morale-en-pillule.html
      http://ddacoudre.over-blog.com/d-une-grenouille-a-l-autre.html
      https://www.youtube.com/watch?v=yUMGHeLoLbA
      cordialement bon WE


  • Novae Novae 2 octobre 2016 01:29

    Le temps n’est plus a voter, mais à se révolter !

    L’entonnoir du pire ou du moins pire nous conduira tous inévitablement à la seule destination pour laquelle il a été conçu : le broyeur !


  • Raoul-Henri Raoul-Henri 2 octobre 2016 05:49

    Une démocratie ? Où çà ?
    Ça doit pas sentir très bon à l’assemblée vu le nombre de « compétents ».
    Vous me faites marrer dd ; vous avez l’air d’y croire encore. Des paroles à visée politique (vote) sans financement individuel ne sont pas des actes. Une gigantesque illusion planétaire nous tient dans le creux d’une main et de l’autre écrase les becs.

    Les politiciens sont élus pour faire des chèques. Il n’y aura aucune souveraineté et aucun échappatoire tant que nous ne considérerons pas que la seule politique démocratique possible est monétaire, et ce, à titre individuel. Vive l’antéchrist !


Réagir