mardi 12 mai - par Jean Dugenêt

Pourquoi je suis entré à l’UPR et pourquoi j’en suis ressorti ?

Je vais expliquer successivement pourquoi j'ai adhéré à l'UPR et pourquoi j'ai décidé plus tard d'en sortir et de créer l'AGIMO, une nouvelle organisation politique. A travers ces explications ce sont des questions politiques de première importance que je compte aborder.

J'avais de profonds désaccords politiques avec François Asselineau avant d'adhérer à l'UPR. Rien d'étonnant à cela puisqu'il dit qu'il n'y a pas de clivage gauche/droite à l'UPR. Cela pose déjà un problème de vocabulaire car je ne connais pas le sens des mots "gauche" et "droite". Il parait que Ségolène Royal est de "gauche" et que Simone Veil était de "droite". Mitterrand était de "gauche" aussi, du moins certains le disent, et d'ailleurs Macron, qui est apparu sur la scène politique comme ministre de Hollande, est sans doute lui aussi de "gauche". J'avoue que j'ai du mal à suivre. Je vais tout de même utiliser un peu ces termes, pour faire comme tout le monde, mais je préfère parler de nationalistes, d'internationalistes et de patriotes. Je vous renvoie pour mes définitions à la page du site de l'AGIMO intitulée "internationalisme". Grosso-modo les nationalistes correspondent à ce que les journalistes appellent "l'extrême-droite", les internationalistes à ce que la presse appelle "la gauche" ou "l'extrême-gauche" et les patriotes à "la droite". L'amour de la patrie des patriotes les amène en effet souvent à défendre les exploiteurs de leur pays. Sauver le capitalisme dans leur pays est souvent, en effet, à leurs yeux la preuve de l'amour qu'ils lui portent.

Après ce préambule sur les questions de vocabulaire, je peux situer les divergences que j'avais avec François Asselineau au moment où j'ai adhéré à l'UPR. C'est un gaulliste, voire, peut être un gaulliste de gauche. Il se définit à ce titre comme un patriote et, à mes yeux, c'est un homme politique de "droite" foncièrement anti-communiste. Rappelons que De Gaulle était lui aussi un fervent anti-communiste puisqu'il s'était engagé très jeune pour lutter contre le bolchévisme en 1918 alors que la révolution russe venait d'avoir lieu et qu'elle était suivie dans toute l'Europe par de grands mouvements révolutionnaires qui trouvaient leur origine dans l'opposition à la guerre de 1914-18.

Publicité

A l'opposé de cette position des gaullistes, et tout particulièrement de François Asselineau, je suis un internationaliste ce qui va de pair avec une forme de patriotisme (voir le discours de Jean Jaurès) mais je privilégie la solidarité entre les exploités du monde entier sans craindre pour cela de m'attaquer au capitalisme. L'espoir d'une construction du socialisme reste pour moi parfaitement réaliste. Il s'agit de construire une société sans exploiteurs et sans exploités. Ce n'est pas parce que les avancées qui ont été menées jusqu'à maintenant dans ce sens ont échoué et parfois abouti à des dictatures que cela est inéluctable. Il en va à ce sujet comme de la construction du capitalisme. Entre la révolution de 1789-93 et la réalisation avec la 3ème république d'un état "capitaliste démocratique", il aura fallu beaucoup d'échecs (2 empires, 2 restaurations, 2 formes de monarchie celle de droit divin et la monarchie constitutionnelle de Louis Philippe, la Commune de Paris). Cela fait beaucoup d'échecs avant la réalisation de ce qui correspondait à peu près aux idées des révolutionnaires de 1789. Je pense qu'il aura aussi fallu des échecs avant que le socialisme soit victorieux mais le capitalisme pourrissant nous mène tellement vers des catastrophes que nous sommes placés devant cette alternative : "socialisme ou barbarie". De longue date j'estime nécessaire pour cette perspective de rassembler une avant-garde du mouvement ouvrier car je ne vois aucune organisation qui puisse tenir ce rôle. Il me faudrait de longs développements pour l'expliquer. En quelques mots, j'estime qu'après que la révolution russe soit devenue, sous Staline, une infâme dictature c'est Trotsky qui a assuré pendant un temps la continuité du combat pour le socialisme mais je considère qu'il n'y a plus de trotskistes en France. Chez ceux qui se réclament du trostskisme on en voit qui votent pour Mélenchon d'autres pour Macron ; certains sont contre le Frexit, d'autres crachent sur les gilets-jaunes et, bien sûr, quelques-uns cumulent.

Quand j'ai adhéré à l'UPR, c'était donc pour rassembler une avant-garde du mouvement ouvrier au sein de l'UPR. C'était d'ailleurs le sous-titre de mon livre « De François Mitterrand à Jean-Luc Mélenchon ». Je suis convaincu de longue date de l'absolue nécessité du Frexit et j'avais remarqué que François Asselineau menait à ce sujet un rôle pédagogique de premier plan. Puisqu'il proposait un rassemblement provisoire et sans clivages de militants qui veulent le Frexit, il me semblait que je pouvais agir ainsi sans problème au sein de l'UPR. Mon bilan à ce sujet est globalement positif puisque j'ai pu exprimer librement mon point de vue dans de nombreux articles sur Agora Vox et j'ai écrit deux livres qui donnent toute mon analyse de la situation française notamment sur la nécessité du Frexit. Je n'ai pas caché mes divergences avec François Asselineau et je l'en ai même informé en lui offrant mon livre sur Mélenchon. Je suis certain que je n'aurais jamais pu faire la même chose dans les autres organisations politiques car la plupart sont contre le Frexit et j'ai aussi des divergences avec les diverses autres organisations qui y sont favorables : le POI appellent à voter pour Mélenchon, le POID crache sur les gilets-jaunes, le PRCF cautionne les crimes de Staline. Les partisans de Mélenchon, que ce soit ceux de la FI ou d'autres qui votent pour lui, tirent à boulets rouges sur tout ce que j'écris. Il en est de même pour tous les "révolutionnaires de la phrase" et autres renégats du trotskisme qui défendent l'UE.

Il y avait cependant un malentendu dès le départ entre la politique de l'UPR et ma position à propos du CNR. L'UPR se réclame beaucoup du CNR. Certes il n'en est pas question explicitement dans la charte de l'UPR qui parle cependant d'un "programme de libération nationale". Il en est par contre question dans le programme pour les élections de 2017 comme dans de nombreux discours de François Asselineau. Il y est expliqué que le CNR n'a été possible que grâce à la personnalité du général de Gaulle et à une politique sans clivage gauche-droite. Par ailleurs, le site de l'UPR donne des détails sur ce qu'était le programme et la composition du CNR. J'en ai conclu que la politique de l'UPR était de rassembler un nouveau CNR. Je reconnais que cela n'est écrit nulle part et que ma conclusion était sans doute abusive. Il reste que j'ai toujours pensé qu'une organisation politique qui "brasse large" (i.e. sans clivage gauche-droite) ne sera jamais l'équivalent d'un cartel d'organisations comme l'était le CNR. J'ai toujours été persuadé qu'une telle organisation ne parviendrait jamais au pouvoir en France surtout par des moyens purement électoraux. Ce qui s'est fait en Angleterre est absolument impossible en France principalement parce que tous les médias sont verrouillés par des milliardaires hostiles au Frexit ce qui n'est pas le cas en Angleterre. On sait de plus comment sont verrouillés tous les grands partis qui sont unanimement opposés au Frexit alors qu'une bonne moitié de la population y est favorable. L'épisode de Michel Onfray changeant radicalement d'avis en une nuit montre aussi qu'une véritable terreur s'abat sur les intellectuels. Tous ceux qui se prononcent en faveur du Frexit se voient immédiatement couper l'accès aux médias de masse. Dans ces conditions François Asselineau ne passera jamais de 1% à 20% ni en 2022, ni en 2027, 2032... Dire le contraire c'est semer des illusions et j'ai plusieurs fois expliqué au sein de l'UPR que pour éviter les déceptions le mieux était, justement, de ne pas semer des illusions. Je propose donc pour ma part de construire un nouveau CNR avec cette stratégie  :

"L'AGIMO propose de regrouper dans un nouveau CNR toutes les forces qui sont pour le Frexit. Nous savons qu'elles sont majoritaires puisque nous avons voté contre l'UE en 2005. Actuellement 7 organisations politiques se prononcent pour le Frexit : UPR, PRCF, ParDem, POI, POID, Patriotes, clubs "penser la France". Il faut les regrouper dans un nouveau CNR mais ce n'est pas suffisant. En particulier, il faut que les Gilets Jaunes cessent de tergiverser sur la question du Frexit sans lequel ils ne pourront jamais avoir le RIC en toute matière pour lequel ils se sont prononcés. Il ne leur resterait plus qu'un RIC applicable localement ce qui serait de peu d'intérêt. Ils peuvent même prendre l'initiative en lançant un appel dans ce sens. Le mouvement des Gilets Jaunes pourrait ainsi rebondir en entrant de plain pied dans le combat politique tout en restant apartisan. Il leur faudra pour cela surmonter la puissante pression des européistes qui s'exprime assurément jusque dans leurs rangs. Il faudra d'ailleurs plus que la participation des Gilets Jaunes. Il ne faut pas se résigner à accepter que tous les militants des organisations traditionnelles du mouvement ouvrier suivent les dirigeants actuels dans leurs misérables trahisons comme le vote du 19 mars 2020 à l'assemblée nationale."

Publicité

Je me suis aperçu petit à petit que cette politique que je préconise était sans rapport avec la stratégie de l'UPR. Plus précisément, je me suis aperçu que si l'UPR parle beaucoup du CNR c'est seulement pour retenir l'idée qu'il ne faut pas de clivage gauche/droite mais cette idée ne s'applique que pour ouvrir les portes de l'UPR à un large public. L'UPR devient ainsi ce que j'appelle une "organisation qui brasse large". Je regrette par exemple que François Asselineau n'ait rien évoqué de ce genre quand il a organisé une fête pour le Brexit. Je regrette que le meeting organisé à Aix en Provence à l'automne 2012 par le M'PEP (actuellement ParDem) et auquel François Asselineau avait participé n'ait jamais eu de suite. Il s'intitulait : "Un nouveau CNR est-il possible et nécessaire ?" A ma connaissance, jamais François Asselineau n'a tenté ne serait-ce que de faire une déclaration commune avec d'autres organisations ou personnalités et si, malgré tout, il a fait des démarches dans ce sens elles ont été très discrètes.

J'ai donc trouvé nécessaire de proclamer l'AGIMO pour avancer avec la stratégie que je propose vers la constitution d'un nouveau CNR. Mais cela était aussi nécessaire pour appliquer la stratégie du FUO (Front Unique Ouvrier) que j'ai aussi défendue au sein de l'UPR sans la moindre chance de succès. Pour faire écho au mot d'ordre "Macron démission" ou "Macron destitution" je le prolonge concrètement en proposant un gouvernement provisoire PCF/PS/FI qui sera chargé de mettre en place le RIC et le Frexit puis de convoquer une assemblée constituante. Bien sûr, je sais que les dirigeants de ces trois partis sont hostiles au Frexit mais je propose néanmoins de leur demander de le mettre en œuvre pour mobiliser les militants sur cette voie en sachant qu'au moins la moitié de la population y est favorable. C'est avec ces propositions que je pense regrouper une avant-garde du mouvement ouvrier tout en constituant un nouveau CNR.

Voilà ce qu'il en est de ma décision de proclamer l'AGIMO au moment où j'étais sollicité pour prendre ma quatrième adhésion à l'UPR. J'ai pensé un moment prendre cette adhésion tout en défendant la construction de l'AGIMO. Mais, quand "la crise de l'UPR" a éclaté j'ai jugé préférable de ne plus adhérer à l'UPR afin de ne pas tout mélanger.

Je déduis cependant de l'exposé que je viens de faire des conclusions sur la fragilité de l'UPR ce qui permet d'expliquer en grande partie la crise qui vient de surgir. Cette fragilité vient de la politique de l'UPR que je qualifie de bonapartiste. Il n'y a dans ce terme nulle injure. Ce qualificatif sert à désigner une démarche qui met en avant un homme providentiel (un Napoléon Bonaparte ou un Général de Gaulle) qui joue un rôle essentiel pour "sauver la France". On est dans ce type de démarche avec l'UPR qui cherche (à mon avis en vain) à faire élire François Asselineau à la tête du pays. Pour une politique bonapartiste on a un parti qui fonctionne sur un mode bonapartiste. Si le parti avait un mode de fonctionnement essentiellement démocratique tous les courants seraient représentés au Bureau National et il y aurait quelques communistes ou socialistes. Mais ce n'est pas ce type de fonctionnement qui est retenu pour l'UPR. Au congrès, les militants élisent en même temps le Président et le Bureau National qu'il a préalablement constitué. Ce bureau est homogène. Il est constitué de militants politiquement proches du Président. Le problème c'est qu'avec un mode de fonctionnement bonapartiste les cadres de l'UPR sont réduits à jouer un rôle d'instrument du Bonaparte et chez tous ces défenseurs du capitalisme cela risque fort d'heurter des égos fortement dimensionnés. Pour peu que le Bonaparte laisse apparaître une faille, ils risquent de s'y engouffrer... N'est-ce pas un peu ce qui vient de se produire ?



177 réactions


  • Pic de la Mirandole Pic de la Mirandole 12 mai 15:48

    De toutes façons, le problème est meRdiatique

    L’AGIMO pas plus que l’UPR n’arrivera à imposer le FREXIT dans les meRdias.

    Supposons qu’un tiers des meRdias se mettent à parler du FREXIT, et vous verrez des gens de LR ou du PS prendre parti pour le FREXIT.

    C’est ce qui s’est passé en Grande Bretagne : à force d’imposer le BREXIT dans les meRdias, des conservateurs (et même quelques travaillistes) se sont engagés aussi dans cette voie.

    La France est pour l’instant un pays en mort cérébrale.

    Mais les événements donneront toujours raison aux partisans du FREXIT, car à long terme, on sait bien que l’€uro et l’UE sont condamnés. Mais sur cette route, il y aura peut-être une guerre...


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 mai 16:07

      @Pic de la Mirandole
      Bonjour,
      Vous dites des choses un peu contradictoires mais la réalité est complexe et il faut souvent manier des contradictions avec la dialectique. En effet tous les grands médias sont opposés au Frexit. C’est un obstacle majeur... Mais il est certain que nous n’obtiendrons rien en ne faisant rien. Des individus et des organisations doivent œuvrer dans ce sens. L’AGIMO et l’UPR participent à ce combat avec des stratégies différentes... Seules elles n’y arriveront pas mais il faut essayer de mobiliser la majorité de la population qui y est favorable. Vous soulevez d’ailleurs une autre possibilité. Nous savons que l’euro est une monnaie qui peut s’effondrer d’elle même. Le plus grand danger pour l’euro semble en ce moment venir d’Italie. De toute façon, euro comme UE sont des édifices fragiles. On ne peut pas cependant attendre passivement une aléatoire disparition et admettre en attendant d’être sous la tutelle d’une puissance étrangère à la France et qui n’est là que pour défendre les milliardaires.


    • Onecinikiou 13 mai 02:52

      @Jean Dugenêt

      Il faut toujours interroger la cohérence des positionnements des uns et des autres, et finalement leur courage.

      Aussi, vous avez voté qui pour le second tour des dernières présidentielles ? Car Asselineau avait refusé de donner une consigne de vote, renvoyant de fait dos à dos Macron et Le Pen, et donc aussi leur programme respectif, ce qui était pourtant intenable d’un point de vue tant politique que de l’honnêteté intellectuelle.

      https://storage.googleapis.com/en-marche-fr/COMMUNICATION/Programme-Emmanuel-Macron.pdf

      https://rassemblementnational.fr/le-projet-de-marine-le-pen/

      Il arguait aussi à cette occasion, pour mieux justifier ce que j’estime être son piteux déballonage (qui est à mon avis un trait de sa personnalité), que la famille Le Pen avait échoué 7 fois à cette élection et représentait pour conséquent selon lui « l’assurance-vie du système ».

      Ce que ne semble pas comprendre ce gros con, mais sans doute le sait-il et ne le dit pas à ses militants, c’est que le FN fut fondé en 1972, qu’en 1988, soit 16 ans après, pour sa seconde participation aux présidentielles, Jean-Marie Le Pen fut crédité de 14,4% des voix. 

      Qui peut croire les yeux dans les yeux qu’Asselineau, qui sera peut-être mort d’ici là (même si je ne le souhaite pas), en 2022, 15 ans après la fondation de l’UPR, fera plus de 5% !!! Les mêmes cons qui le voyaient déjà au second tour en 2017 et qui sont pléthores sur internet (comptez-vous les cocus et autres dingos ignares), alors que je le rappelle il fit 0,92%... !

      Autrement dit son argument se retourne contre lui : sa progression de toute évidence sera bien moins rapide et importante que ne le fut celle du FN par le passé. Donc, fort logiquement, s’il se révélait que l’UPR avait un avenir  ce qu’il n’a pas, et sur ce point à Soral a mille fois raison, et il faut être de nouveau un gogo ignare de la politique pour croire qu’Asselineau aurait la moindre chance d’incarner la figure de l’homme providentiel  alors on doit en conclure que, au vue de cette progression factuelle et prévisible l’UPR, Asselineau représenterait une bien meilleure assurance-vie que feu le FR et Jean-Marie Le Pen ! C’est de la logique pure et du bon sens. 

      D’autre part cela dit autre chose de bien plus grande importance et de plus profond, et qui est au coeur des erreurs d’analyse et sinon plus sûrement des mensonges d’un Asselineau à ce sujet : comme le problème n’est pas, et n’était pas le RN et Jean-Marie Le Pen (qui avait au passage un charisme mille fois supérieur à Asselineau et une organisation politique bien plus puissante et structurée que la sienne à la même époque), on doit en conclure que le problème est autre et tient là encore évidemment, pour quiconque à des yeux pour voir et un cerveau pour comprendre, à l’incroyable puissance et capacité politico-médiatique du Système à sidérer les foules ébahies, relativement abruties et incultes, dans le but de diaboliser et discréditer à outrance tel candidat (et ses idées) jugé menaçant et dangereux pour lui (le Système), ses intérêts et sa pérennité ; et symétriquement de surmédiatiser tel autre en le valorisant grâce à toute sa force d’impact mise à sa disposition exclusive dans le but de le faire élire dans un chausson !

      Tant qu’on n’a pas compris ça c’est qu’on est le dernier des cons ou alors un fieffé menteur. 


    • babelouest babelouest 13 mai 05:01

      @Jean Dugenêt
      Si l’UPR me paraît piétiner, et peut-être l’AGIMO (que je découvre) aussi, c’est parce que le fait de vouloir sortir du traité de Lisbonne (légitimement nous, citoyens français, avons voté CONTRE) via un article du même traité qui ne nous concerne pas, paraît plutôt contradictoire, non ?
      .
      Quand le PARDEM a rejoint mes idées à l’occasion du départ de ceux qui étaient contre cette option, sa position a été claire : nous sortirons sur la base de conventions internationales, et non d’un traité dit « européen ». Comme chacun sait sans doute, le Pardem est antimondialiste, donc antitrotskiste. Qu’il s’engage contre l’union européenne, et pour un retour à un concert des nations, est logique. Évidemment cela heurte de plein fouet, avec bien plus de force que l’UPR encore, les options des patrons mondialistes des grands médias.
      .
      Mes positions politiques ? Quand sont arrivés les évènements de 1968 j’étais déjà encarté chez les jeunes gaullistes de gauche (j’en ai connus, qui étaient incontestablement « de droite », c’est-à-dire casseurs « de gauchos et de cocos » comme ils disaient). C’est vrai aujourd’hui, les notions de droite ou de gauche n’ont plus guère de sens, le clivage étant plutôt pour ou contre le mondialisme relayé par l"union européenne et l’otan, et dans la reconnaissance, ou non, de deux classes : les Patrons mondiaux, banquiers en général, et tout le reste.


    • babelouest babelouest 13 mai 05:41

      @OneCinikiou
      Personnellement, ce sera certainement la première et la dernière fois, j’ai voté CONTRE le pire, donc c’est un bulletin mlp que j’ai glissé dans l’urne. Je ne me faisais pas d’illusion, elle n’avait aucune chance avec des élections pipées depuis le début..
      .
      Mais cela réduisait le score....


    • Attila Attila 13 mai 08:22

      @babelouest
      le fait de vouloir sortir du traité de Lisbonne . . . via un article du même traité qui ne nous concerne pas, paraît plutôt contradictoire, non ? "
      Non.
      Le traité de Lisbonne est un contrat signé entre 28 pays. Comme tout contrat, il engage chaque pays signataire envers les autres pays.
      Comme tout contrat, il comporte une clause de résiliation. Sortir en respectant les clauses du contrat est beaucoup plus simple que d’attendre l’huissier.

      .


    • babelouest babelouest 13 mai 09:16

      @Attila
      Toujours la même chose : NOUS citoyens français l’avons refusé, DONC ce contrat n’existe pas pour nous. Vous aimeriez que quelqu’un signe un contrat à votre place et contre votre volonté, vous ? Un contrat qui VOUS lierait ? On appelle cela « nul, et non avenu » ou pire "coup d’État. Le jour où enfin nous, citoyens, pourrons dire au revoir à Bruxelles, qui ne NOUS concerne pas, d’ailleurs, tous les décideurs actuels en France seront en prison, et ce se sera passé forcément avec bris et fracas.


    • Attila Attila 13 mai 09:26

      @babelouest
      Nous avons refusé le traité européen mais nous avons élu ou laissé élire Sarkozy qui a fait voter le traité de Lisbonne comme la Constitution lui donnait le droit. Avec la complicité des députés et sénateurs saucialistes.
      La tambouille politique intérieure de la France ne concerne pas les autres pays : la France a officiellement signé, elle s’est engagée vis à vis des autres pays.
      Fallait pas laisser Sarkozy arriver au pouvoir, il y a une responsabilité collective des électeurs.

      .


    • babelouest babelouest 13 mai 09:37

      @Attila
      C’est pourquoi je dis bien que nous n’en sortirons QUE par la violence.


    • Attila Attila 13 mai 09:42

      @babelouest
      Violence contre les traîtres et les corrompus de France, si vous voulez. Mais nous n’avons pas à faire de violence contre les autres pays signataires des traités, c’était à nos représentants de ne pas signer, les autres pays n’y sont pour rien.

      .


    • babelouest babelouest 13 mai 09:51

      @Attila
      Je pense que nos deux positions sont irréductibles.


    • samy Levrai samy Levrai 13 mai 10:16

      @Onecinikiou
      Le RN voulant rester dans l’UE dans l’euro et dans l’OTAN , n’a pour difference avec la LREM que le racisme. Nous avons vu dans l’UE des partis d’extreme droite arriver au pouvoir et la politique a été exactement la meme que dans les pays ou c’était l’extreme gauche qui a été élu... en France nous avons eu la « droite » , la « gauche » et la « gauche/ droite » et nous avons eu la meme politique aussi ( politique d’extreme droite )...
      Es tu un idiot ou un escroc pour faire de la retap aux euro fascistes ?


    • leypanou 13 mai 11:46

      @samy Levrai
      la politique a été exactement la meme que dans les pays ou c’était l’extreme gauche qui a été élu... 

       : quels sont les pays où l’extrême-gauche a été élu ?


    • samy Levrai samy Levrai 13 mai 12:11

      @leypanou
      La Grèce... mais nous avons eu l’extrémiste de gauche Hollande pour qui l’ennemie était la finance et les riches et pas mal d’autres extrémistes de gauche décoiffant dans les discours pour une autre Europe ... y a t il des partis d’extrême gauche qui prônent la sortie de l’UE, de l’euro et de l’OTAN dans toute l’UE ? tu as leur profession de foi ?


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 13 mai 12:17

      @Onecinikiou
      Bonjour,
      Je vous remercie de participer avec sincérité à cette discussion. Vous défendez sans ambage la politique du FN-RN. J’y suis encore plus opposé qu’à celle de François Asselineau. J’ai suivi les liens que vous avez donné. L’un d’eux pointe sur le programme du RN. Il m’a suffi d’une fraction de seconde pour m’en détourner . J’ai compris en retournant chercher les références que le site donne en gros titre de manière aléatoire l’une des 144 propositions du programme de Le Pen. J’ai été gâté la première fois : il était question d’interdire le port du voile sur tout le territoire français comme si c’était un problème. Je suppose qu’il ne s’agit pas du voile des religieuses catholiques.
      Il me sera difficile de discuter. Je vais cependant essayer de répondre à vos interrogations.
      Je rejette autant le fond que la forme. Pour la forme j’évite de porter des jugements sur les qualités des personnes comme « un charisme mille fois supérieur à Asselineau » et je réprouve catégoriquement les injures comme « ce gros con ». Mais il y a pire. C’est le mépris affiché de la masse des français : « les foules ébahies, relativement abruties et incultes... » Comme beaucoup, je regrette qu’une majorité ait élu Macron mais mes explications ne sont pas les vôtres. Vous avez d’ailleurs mis le doigt sur les causes réelles de ce vote dans la même phrase : « l’incroyable puissance et capacité politico-médiatique du Système ».
      Pour répondre à votre première question : j’ai voté blanc au deuxième tour des élections en 2017. Pour moi cette question sur les élections est définitivement réglée depuis une époque où je n’étais pas né. Je veux parler de 1933 en Allemagne. Deux candidats étaient en tête Hindenburg et Hitler. Nombreux sont ceux qui ont eu tort d’appeler à voter pour Hindenburg en disant qu’ils votaient contre Hitler... Quelques mois plus tard Hindenburg donnait les clefs de l’Etat allemand à Hitler. Je crois qu’en 1933 vous auriez voté pour Hitler... Je n’aurais pas voté. J’aurais appelé à la mobilisation ouvrière dans l’unité des socialistes et des communistes contre Hindenburg et contre Hitler.
      Telle est encore aujourd’hui ma position car je propose un gouvernement provisoire du PCF/PS/FI qui mettra en place le RIC et le Frexit puis convoquera une assemblée constituante. Voilà ce qu’était ma proposition au moment où j’étais appelé à choisir entre Macron et Le Pen. Je rappelle que s’il y avait eu un seul candidat à la place de Hamon et Mélenchon, il aurait été élu. Ce système macroniste ne tient que parce que les béquilles que sont les traitres du mouvement ouvrier le maintiennent en place. Ils viennent d’ailleurs de voter tous ensemble (y compris le RN) un cadeau de 300 milliards aux banques pour sauver le capitalisme.
      J’espère avoir répondu, sinon à vos attentes, du moins à vos questions.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 13 mai 12:31

      @babelouest
      Bonjour,
      Merci de votre participation. Si je comprends bien vous soutenez le ParDem. Je reconnais au moins un avantage à ce mouvement. J’en ai parlé dans l’article. Il a organisé un meeting à Aix en Provence à l’automne 2012  auquel François Asselineau avait participé. Il s’intitulait : "Un nouveau CNR est-il possible et nécessaire ?"

      Il n’y a malheureusement pas eu de suite. Il me semble qu’il y a peu de différences entre l’UPR et le ParDem. Ce qui est mis en avant pour vous différencier c’est la question de l’application ou non de l’article 50 pour sortir. Cela me parait être plus un prétexte qu’une bonne raison. Il ne faudrait pas que cela interdise l’unité d’action. Je pense que cette question est maintenant dépassée avec l’expérience du Brexit. Il faudra pour sortir s’appuyer sur cette expérience. L’accord de sortie sur lequel ils ont mis un temps énorme pour se mettre d’accord peut maintenant être considéré comme un modèle qui peut être reproduit quasiment tel quel.
      Je n’ai pas compris cette phrase : « Comme chacun sait sans doute, le Pardem est antimondialiste, donc antitrotskiste. » Je ne vois vraiment pas le rapport entre les deux.


    • samy Levrai samy Levrai 13 mai 12:45

      @leypanou
      Quels sont les pays de l’UE qui appliquent une politique économique nationale propre ? 


    • Doume65 13 mai 20:57

      @babelouest
      « j’ai voté CONTRE le pire »
      Ce que tu croyais être le pire. Rétrospectivement, qu’aurait pu faire la Le Pen de pire que Macron ? Tu crois que l’Assemblée Nationale, le Sénat, les gilets jaunes et autres lui auraient laissé faire le quart de la démolition faite par Macron ? Tout ce qu’elle aurait pu faire, c’est montrer sa médiocrité.


    • Onecinikiou 13 mai 21:31

      @Jean Dugenêt

      Ok excusez-moi, je ne pensais pas avoir affaire à un tel gauchiste. 


    • babelouest babelouest 14 mai 06:40

      @Jean Dugenêt
      Bonjour, je réponds à votre texte du 13 à 12h31.
      Je pernse que malheureusement parmi les différences il y a plus qu’une méthode de sortie de l’union entre l’UPR et le Pardem. Celui-ci, bien plus social, a déjà élaboré toute une stratégie pour « l’après », car il faut être prêt face aux autres qui ne feront pas de cadeaux. L’UPR se le refuse, ce qui, je pense, est une faiblesse. Une autre faiblesse tient dans ce que m’avait raconté Jacques Nikonoff : le patron de l’UPR accepte d’autres formations, à condition qu’elles suivent sa bannière, et la bouclent. C’est pourquoi il a été impossible de s’entendre.
      .
      Quant au trotskisme, c’est une forme de mondialisme, donc de soutien OBJECTIF du capitalisme mondial. C’est d’ailleurs pourquoi Nikonoff, alors qu’il était président d’ATTAC, s’est rendu compte qu’à force d’entrisme les trotskistes avaient noyauté les instances d’ATTAC : alors il a démissionné parce que tous ses efforts étaient bloqués. Pour connaître des gens du POI,du POID, j’ai pu me rendre compte de leurs méthodes.


    • babelouest babelouest 14 mai 11:01

      @Doume65
      Oui, avec le recul, pour moi et depuis longtemps, Macron était, et EST de plus en plus, le pire. Le pire, parce que rien ni personne ne l’arrête qui emprunte les chemins du Pouvoir, à la différence d’autres qui auraient été freinés.
      .
      Comme je l’ai signalé quelque part, de toute façon je savais que ce serait lui qui passerait, parce que les décideurs de l’ombre en avaient décidé ainsi.
      .
      Autres solutions ? Relire « L’enfant grec » , de Victor Hugo.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 14 mai 15:42

      @babelouest
      Merci de bien vouloir évoquer le ParDem que je connais peu. Vraiment je ne vois pas de différences majeures avec l’UPR et en tout cas rien qui pourrait justifier qu’il n’y ait pas une action commune.

      1. Pour ce qui est du mode de sortie de l’UE j’ai déjà dit ce que j’en pense. La question me parait dépassée maintenant que nous pouvons tirer profit de l’expérience du Brexit.
      2. Vous me dîtes qu’il y a des différences majeures pour l’après Frexit. Il est évident (c’est de la tautologie) que celles-ci ne font aucun obstacle pour ce qui est de la lutte pour le Frexit. J’évite d’ailleurs pour ma part de discuter des programmes de l’après frexit. Il est facile de pondre n’importe quel programme avec des quantités de promesses alors que personne ne peut dire ce qui se passera effectivement après. Je n’accorde aucun intérêt au programme de l’UPR, de la FI, au programme commun de l’Union de la gauche... On les a déjà vu les belles promesses qui se sont envolées.
      3. « le patron de l’UPR accepte d’autres formations, à condition qu’elles suivent sa bannière, et la bouclent ». Je vous laisse la responsabilité de cette formulation mais j’ai dit qu’une organisation qui « brasse large » mais qui n’a qu’un seul discours par rapport au public (celui de son président) ne me parait pas satisfaisante. C’est pourquoi je suis pour un regroupement dans un nouveau CNR. Est-ce que le ParDem serait d’accord pour cela ou pour toute autre possibilité d’actions communes .
      « Quant au trotskisme, c’est une forme de mondialisme ». Là je ne vous suis pas du tout. Le mot « trotskisme » est apparu en opposition avec celui de « Stalinisme » pour caractériser l’opposition de Trotsky à la politique de Staline à partir de l’acceptation par Staline de l’isolement de la révolution russe et donc de sa volonté de « construire le socialisme dans un seul pays ». Il a ensuite continué à qualifier cette opposition jusqu’à la mort de Trotsky puis celle de Staline. Depuis les mouvements se réclamant du trotskisme sont assez divers. Les pires sont ceux qui en France s’opposent au Frexit, votent pour Macron, crachent sur les gilets jaunes, appuient les pseudo-historiens qui nient que Walter Hallstein était un nazi. D’autres comme le POI appellent à voter pour Mélenchon...

      « à force d’entrisme les trotskistes avaient noyauté les instances » Cela n’est que de la mauvaise littérature de roman policier dont la grande presse, dont on connait toutes les qualités, s’est emparée quand elle a appris que Jospin avait été membre de l’OCI. Les journalistes se sont alors mis à fantasmer...

      « Pour connaître des gens du POI,du POID, j’ai pu me rendre compte de leurs méthodes. » Oui. Je pourrais aussi vous en parler. Voir d’ailleurs mes articles.

      J’en ai d’autres comme celui-ci ou celui-là.


    • babelouest babelouest 14 mai 19:24

      @Jean Dugenêt
      Concernant le président de l’upr, de même qu’à propos d’ATTAC, ce que j’ai rapporté m’a été dit directement par Jacques Nikonoff.
      Pour Trotski, je soutiens Staline contre lui, c’est comme ça. Le mondialisme est pour moi une faute.


    • Captain Marlo Captain Marlo 14 mai 20:17

      @babelouest
      le Pardem. Celui-ci, bien plus social, a déjà élaboré toute une stratégie pour « l’après »,

      Pour qu’il y ait « un après », il faut l’union pour le Frexit, avec des partis, des syndicats, des associations, sinon avec des citoyens de tous bords. On ne vous a pas attendus pour se rassembler !

      NB : La souveraineté, ce n’est pas la sortie du capitalisme, ça se sont les Français qui en décideront. Et si les Français veulent faire la révolution & sortir du capitalisme, ils ne vous demanderont pas votre avis !

      Regardez donc la réalité en face : ils ne se syndiquent plus, et ils se méfient comme de la peste des appareils politiques, particulièrement de ceux de Gauche ! 


      La preuve, ce sont les résultats électoraux de Poutou et d’Arthaud aux élections européennes. En pleine crise des Gilets jaunes, et alors qu’ils sont connus de tous les électeurs : Poutou/NPA : 1,09% & Lutte ouvrière:0,64%....

      Un bide pour les révolutionnaires qui devrait vous faire réfléchir, non ?

      Les mécontents ne sont plus ceux des années 60/ 70. Ils ne vont plus voter, ils ne se syndiquent plus, ils regardent Hanouna & Zemmour, et ils votent Front National.
      Vos Partis révolutionnaires du 19e siècle, ils s’en battent les flancs.
      Vous dépensez votre énergie en pure perte.


      Sinon, vous n’avez toujours pas compris que l’UPR n’est pas un Parti politique. Comme le CNR, c’est un rassemblement provisoire pour le Frexit et appliquer le programme, puis se dissoudre.
      Comparer l’UPR avec des Partis politiques, est une idiotie.
      Personne n’a jamais comparé le CNR avec des Partis politiques.

      De plus, l’UPR est unique.

      Alors qu’il y a des dizaines de Partis de Gauche & d’Extrême Gauche, tous plus à Gôooche que le voisin, plus « révolutionnaires » que l’autre...

      Et devant le manque d’entrain des mécontents à s’encarter chez vous, il faut être plus « transgressif que le voisin », pour attirer le chaland.

      Mélenchon a bien compris la technique du marketing de la transgression !!
      Il tape sur la table, menace un ennemi européen imaginaire, promet de renverser la table et de violer les Traités, toussa, toussa ! Quel frisson révolutionnaire, Lénine s’en retourne dans son tombeau !!


      La réalité est plus prosaïque : pour retrouver la souveraineté, il suffit que la majorité des électeurs disent oui ! C’est ballot, hein !?

    • Captain Marlo Captain Marlo 14 mai 21:21

      @Jean Dugenêt

      Dis donc, tu vas pondre un billet tous les mois, pour te faire la pub sur le dos de l’UPR en nous crachant dessus à chaque billet ?? ça commence à bien faire, défends donc plutôt ta boutique !


      Tu a créé un nouveau Parti de Gauche, qui s’ajoute aux 36 Partis qui existent déjà, et qui n’intéressent plus personne.

      Tu pourrai écrire un billet pour expliquer en quoi ton projet est différent des autres, et nous lâcher un peu les baskets ???
      .
      Pour mettre les pendules à l’heure, l’UPR se porte très bien, mes condoléances !

      Et ce n’est pas à un trotskiste que je vais expliquer ce qu’est l’entrisme, hein ?

      Vous êtes des spécialistes hors catégorie pour aller mettre le boxon dans les Partis des autres, alors, camembert !!


      .
      Alors, ton socialisme à toi, c’est quoi, exactement ?
      Tu vois , je suis gentille, je te mâche le boulot..

      Le référendum d’initiative populaire est dans ton programme ?

      Le respect de l’état de Droit est une priorité ?

      Ainsi que le respect des libertés publiques ?

      Tu as trouvé un moyen magique d’éviter la corruption et la fabrication d’apparatchiks, qui ont permis à Staline de durer aussi longtemps ?

      Qu’est ce qui te différencie du NPA ou de LO, déjà présents depuis longtemps sur le marché de la « révolution » ? Le Frexit ? Et alors ?

      Les autres, que ce soit le PRCF ou le Pardem, ils sont 3 pelés et un tondu, et ils refusent de s’allier avec l’UPR, sous des prétextes bidons depuis 2012.

      Ils ne veulent pas de l’unité, ils veulent diriger !
      La vraie raison, c’est qu’ils ne veulent pas de l’UPR comme force dominante.
      Et ben, c’est raté, mes pauvres chéris !


      Si de Gaulle a signé le programme du CNR, c’est que le rapport de force en 1943, était en faveur du PCF, de la CGT & des mouvements de Résistance qui gravitaient autour. De Gaulle n’avait pas le choix. En France, le rapport de force était en faveur du PCF, qui a d’ailleurs largement écrit le programme du CNR.

      Comme de Gaulle était un homme politique fort intelligent, il a compris que l’alliance avec le PCF, la CGT et les Mouvements de Résistance du PCF étaient incontournables.
      .

      Mais comme vous n’avez pas l’intelligence d’un de Gaulle, vous crachez sur l’UPR, et vous prétendez diriger un rassemblement, alors que vous êtes divisés entre vous !

      .

      Et oui, le PRCF, le Pardem, et les autres « grands révolutionnaires » du meeting d’Aix en 2012 , ont été incapables de s’allier entre eux depuis 8 ans !!

      .
      Pour s’allier contre l’UPR, ils s’unissent volontiers, mais pour s’allier entre eux, 8 ans après, ils n’ont rien construit ! C’est ça la Gauche & l’Extrême-Gauche : divisés sur tout et d’accord sur rien !

      Où est l’unité des révolutionnaires français, qui donnent si volontiers des leçons d’unité à la planète entière ?? Et en plus ils sont 3 pelés et un tondu....
      .
      L’UPR, c’est 40 000 adhérents et le site politique le plus visité de France.

      Alors, petit conseil d’amie aux révolutionnaires sur canapé :

      Commencez donc par vous unir ! Et en attendant cet heureux jour, lisez les œuvres complètes de de Gaulle, au lieu de vos grimoires poussiéreux du 19e siècle !
      .
      Allez savoir ? Peut-être que l’intelligence politique est un fluide qui se transmet ??


    • cettegrenouilleci 14 mai 22:04

      @babelouest

      Bonjour

      « Le Pardem, bien plus social (que l’UPR) a déjà élaboré toute une stratégie pour »l’après« car il faut être prêt face aux autres qui ne feront pas de cadeaux. L’UPR se le refuse, ce qui, je pense, est une faiblesse.

      Ce que vous énoncez là est une contre-vérité.

      L’UPR a élaboré, et continue d’enrichir régulièrement, un véritable programme de gouvernement qui ressemble beaucoup aux mesures de sauvegarde et de redressement qui avaient été mises au point par nos ainés du Conseil National de la Résistance.( incluant la reprise du contrôle par l’état de secteurs clés de la production et des échanges, des avancées sociales et démocratiques, le rétablissement du contrôle de la circulation des capitaux, des droits nouveaux pour les salariés, le rétablissement de nos services publics....etc)

      Ce programme ne va peut-être pas dans le sens que vous souhaitez, mais il assure en tout cas que la politique suivie sera conforme aux intérêts du peuple et de la nation, et que le nouveau pouvoir aura, avec le soutien populaire et les mesures économiques , sociales, démocratiques, institutionnelles, ... qui seront appliquées, les moyens de conduire la politique nouvelle qui est nécessaire ainsi que les moyens de résister à la contre-offensive et aux sabotages que l’oligarchie euro-atlantique ne manquera pas d’organiser.

      Si vous voulez aider les lecteurs à mieux comprendre en quoi les solutions et les méthodes du PARDEM sont plus fiables, plus révolutionnaires, plus efficaces, plus sures que celles mises en avant par l’UPR, ayez au moins l’honnêteté de citer les unes et les autres en mettant en exergue leurs points forts et leurs faiblesses respectives tels qu’ils apparaissent lorsqu’on les compare .

      Pourquoi ne pas proposer aux lecteurs un joli tableau comparatif ?

      On verra qui se propose de donner aux Français les moyens de se rassembler et de se libérer vraiment, qui est sérieux, rassembleur, et pragmatique, et qui n’a guère que des chimères à proposer.

      Vous affirmez que Jacques Nikonoff se serait confié à vous et vous aurait raconté que »le patron de l’UPR accepte d’autres formations, à condition qu’elles suivent sa bannière, et la bouclent. C’est pourquoi il a été impossible de s’entendre".

      Je vois que pour vous, les propos de Jacques Nikonoff sont paroles d’évangile.
      C’est beau d’avoir la foi. C’est mieux d’avancer des preuves substantielles, vérifiables de ce que vous affirmez.

      En prenant connaissance du texte de la charte fondatrice de l’UPR, les lecteurs pourront se faire une bonne idée des efforts que l’UPR développe pour rassembler les Français de toutes conditions de façon à pouvoir libérer le pays de la dictature de l’UE pilotée en sous-mains par l’oligarchie mondialiste
      .

      Pour exister, ce rassemblement populaire majoritaire doit transcender les clivages politiques traditionnels devenus inopérants parce qu’ils divisent les Français au lieu de les rassembler pour la défense de leurs intérêts communs. 

      Il est vain de prétendre qu’on peut en finir avec la dictature de l’UE et retrouver le giron protecteur de la nation, ouvrant ainsi la possiblité d’un tournant radical vers la politique nouvelle que nos concitoyens espèrent sans trop y croire, sans construire d’abord, patiemment, ce grand rassemblement majoritaire du peuple de France capable de mettre un coup d’arrêt aux plans de casse de l’UE, puis de sortir la France de la dictature insupportable de l’UE, de leuro et de l’Otan.

      Sur le site upr.fr, le lecteur curieux trouvera sans difficulté le texte intégral de la charte fondatrice de l’UPR qui a vu le jour en mars 2007, et le programme présidentiel présenté par François Asselineau lors des présidentielles de 2017.



    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 15 mai 08:47

      @babelouest
      Bonjour,
      Je ne conteste pas ce que vous avez dit. Je pense qu’il n’y a là dedans rien qui empêche l’unité d’action. Je sais bien que l’UPR dit c’est de la faute au ParDem et que le ParDem dit c’est de la faute de l’UPR. Je maintiens que l’on peut passer outre ces petits désaccords sans importance puisque ce qui compte c’est de lutter pour le Frexit.
      A propos d’ATTAC et des trotskistes il faudrait que vous soyez plus précis. Je pense que les « lambertistes » ne se sont jamais intéressés à ATTAC. Il devrait donc s’agir du NPA.
      Si vous soutenez Staline on aura du mal à se mettre d’accord ensemble. Je lui reproche ni plus ni moins d’avoir exterminé toute l’opposition à son régime en commençant par les bolcheviks qui avaient fait la Révolution. Comme je vous l’ai dit à la suite des purges staliniennes il n’en restait que 5 dont le célèbre Hitléro-Stalinien Molotov. Les autres étaient aussi devenus des fervents Hitléro-Staliniens au moment de l’accord de non-agression puisqu’ils approuvaient pleinement toute la politique de Staline.
      Je suis contre le mondialisme mais je ne vois vraiment pas le rapport avec le trotskisme.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 15 mai 08:55

      @babelouest
      Je suis bien d’accord avec vous sur ce point.
      Il ne faut pas croire que la sortie de la France de l’UE qui aura comme conséquence la fin de l’UE se fera sans heurts. C’est pourquoi je refuse même de discuter de tout programme post Frexit que ce soit celui de l’UPR ou les autres. Personne ne peut dire ce qui se passera mais ne croyez surtout pas que Arnault et les autres milliardaires, notamment ceux qui contrôlent les médias, vont faire des gros titres avec « Chouette l’UE c’est fini ! » et passer gentiment à la suite avec notamment la lutte contre les fuites fiscales... J’imagine les émissions de BFM-TV avec Ruth Elkrief annonçant avec un grand sourire : « Patrick Drahi va rembourser les milliards qu’il a détourné »...


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 15 mai 09:01

      @babelouest
      « j’ai voté CONTRE le pire » Vous avez eu tort. Macron n’ai pas pire que Le Pen et Le Pen n’est pas pire que Macron.

      Je fais un copier /coller de ce que je viens de donner comme réponse à un militant du RN à propos de l’élection de 2017.

      Pour répondre à votre première question : j’ai voté blanc au deuxième tour des élections en 2017. Pour moi cette question sur les élections est définitivement réglée depuis une époque où je n’étais pas né. Je veux parler de 1933 en Allemagne. Deux candidats étaient en tête Hindenburg et Hitler. Nombreux sont ceux qui ont eu tort d’appeler à voter pour Hindenburg en disant qu’ils votaient contre Hitler... Quelques mois plus tard Hindenburg donnait les clefs de l’Etat allemand à Hitler. Je crois qu’en 1933 vous auriez voté pour Hitler... Je n’aurais pas voté. J’aurais appelé à la mobilisation ouvrière dans l’unité des socialistes et des communistes contre Hindenburg et contre Hitler.
      Telle est encore aujourd’hui ma position car je propose un gouvernement provisoire du PCF/PS/FI qui mettra en place le RIC et le Frexit puis convoquera une assemblée constituante. Voilà ce qu’était ma proposition au moment où j’étais appelé à choisir entre Macron et Le Pen. Je rappelle que s’il y avait eu un seul candidat à la place de Hamon et Mélenchon, il aurait été élu. Ce système macroniste ne tient que parce que les béquilles que sont les traitres du mouvement ouvrier le maintiennent en place. Ils viennent d’ailleurs de voter tous ensemble (y compris le RN) un cadeau de 300 milliards aux banques pour sauver le capitalisme.


    • cettegrenouilleci 15 mai 11:42

      @Jean Dugenêt

      « Il ne faut pas croire que la sortie de la France de l’UE qui aura comme conséquence la fin de l’UE.../... se fera sans heurts. »

      Je ne suis pas d’accord.

      Pour commencer, la sortie prochaine de la France de l’UE n’est pas acquise. 

      C’est bien pourquoi il faut rassembler plutôt que de s’éparpiller, fût-ce avec des slogans ronflants et des bannières rutilantes.

      La sortie ne se fera pas sans heurts, ça ,c’est sûr. Cela dépendra essentiellement de la puissance du rassemblement populaire majoritaire que les Français auront réussi à construire collectivement pour sortir de la dictature de l’UE, pour retrouver leur nation, pour retrouver leurs services publics, pour retrouver leurs libertés démocratiques, pour retrouver les moyens de permettre à chacun de mener une vie digne, et donc pour neutraliser d’une façon ou d’une autre les prédateurs qui détruisent le pays.

      La fin de l’UE telle qu’elle existe actuellement, si la France en sort pour de bon, c’est sûr. Mais « la fin de l’UE », ça, c’est moins sûr et cela dépendra d’abord de ce qu’en feront les peuples qui auront choisi d’y rester. Ce ne sera pas aux Français d’en décider.

      L’oligarchie et les ravages de la concurrence libre et non faussée, de l’absence ou de l’insuffisance du contrôle des mouvements de capitaux, de la baisse tendancielle du taux de profit et de la course aux délocalisations et aux restructurations qui en sont la conséquence directe, la misère induite par à la baisse des salaires et des protections des salariés pour préserver les dits profits, tout ça existait déjà avant l’UE. Mais ça craquait déjà de toutes parts dans chacun des pays qui ont été nassés dans l’UE .

      Ils ont été nassés dans l’UE pour préserver au mieux et verrouiller l’emprise des lois d’airain qui organisent l’asservissement des peuples par l’oligarchie et le grand capital .
      [Et ça existera encore au lendemain de la sortie de l’UE si les Frexiteurs n’ont pas élaboré, fignolé et popularisé, avant la sortie de ce piège diabolique, le programme politique qui convient.]

      C’est pour préserver tout ça que l’UE existe. Et, si la sortie de l’UE ne se fera pas chez nous sans résistance, il faut encore moins s’attendre à ce que ce système s’écroule sur lui-même par magie parce que la France en sera sortie.

      Observons d’ailleurs que, pour l’instant, l’UE ne s’est pas écroulée avec la sortie -en cours de la Grande Bretagne... Il est vrai que pour cette affaire, la messe est loin d’être dite. Que sait-on vraiment, par exemple, des accords de défense -secrets ? qui ont été mis au point dans le dos des peuples par la Grande Bretagne et les négociateurs de l’UE ?

      L’UE ne s’est pas non plus écroulée sous la crise sanitaire en cours, crise qui fait pourtant apparaître aux yeux de tous les peuples embrigadés dans l’UE que cette construction ubuesque, animée par les marionnettes du grand capital, fait obstacle à la satisfaction des besoins les plus élémentaires de la population...

      « C’est pourquoi je refuse même de discuter de tout programme post-Frexit, que ce soit celui de l’UPR ou les autres. »

      Libre à toi !

      Sur ce point, je pense que tu as tout à fait tort.

      Si tu espères entraîner le peuple derrière toi et tes amis en leur disant qu’il faut d’abord sortir de l’UE parce que ça nous tue, et que ce qui se passe après, il sera temps d’y penser à ce moment là, quand nous aurons claqué la porte de l’UE (celle de gauche ?), tu rêves.

      Le peuple a besoin de savoir où il va, de connaître les dangers qu’il va devoir affronter, de connaître l’inventaire des outils dont il dispose pour passer à l’offensive, d’avoir en poche sa feuille de route aussi bien pour les combats à venir que pour organiser le patient travail de reconstruction qu’il faudra engager après la sortie de la dictature.

      Cette intelligence là, cette compréhension de notre situation et des enjeux , des défis à relever, cette anticipation des difficultés qu’il va falloir affronter et résoudre, notre peuple se l’approprie de mieux en mieux, progressivement, grâce au magnifique travail d’éducation populaire de l’UPR, travail conduit depuis plus de treize ans à l’initiative de François Asselineau.

      Ce petit caillou là que l’UPR s’applique à mettre à la portée de chacun de nos concitoyens, c’est l’arme la plus précieuse qui a été forgée au cours des treize dernières années. Il montrera le moment venu qu’il est est bien là, malgré l’ostracisme et les mensonges des médias, et qu’il va falloir compter avec lui que ça plaise ou pas.

      « Personne ne peut dire ce qui se passera »

      Je ne suis pas d’accord.

      L’hostilité, les fourberies et les sabotages des ennemis de la nation sont prévisibles, et mêmes certains. Il faudra s’en prémunir. Il faut le faire dès maintenant.

      La charte fondatrice de l’UPR, et le programme politique de l’UPR sont là pour baliser le terrain et apporter des garanties sérieuses à nos concitoyens qui refusent désormais d’aller voter parce que les guignols qui s’agitent à la tête de l’état croupion qu’ils font semblant de piloter leur mentent constamment depuis plus de cinquante ans.

      Pour l’instant, aucun groupe politique, aucune personnalité politique n’a fait mieux que l’UPR et que François Asselineau pour éclairer le chemin à suivre pour libérer le pays de la dictature de l’UE et pour redonner au peuple français les moyens de décider de son destin, pour lui permettre de s’assurer qu’on ne va pas encore l’embarquer dans une nouvelle arnaque ou des chimères aux conséquences imprévisibles, catastrophiques, mortelles.

      L’agimo, depuis que tu l’as créée, s’applique, comme te l’a fait récemment remarquer Fifi, à dénoncer les imperfections de l’UPR, ce que tu appelles « ses fragilités », à brocarder son président, relayant ainsi, que tu l’aies souhaité ou pas, que tu le reconnaisses ou pas, les efforts déployés par l’oligarchie, le pouvoir en place et les grands médias pour empêcher notre peuple de se tourner vers l’UPR, vers ses analyses, vers ses solutions, vers la dénonciation des GOPES pour ce qu’elles sont, vers la résistance aux dictats de la Commission Européenne, vers la sortie de la dictature de l’UE en prenant la bonne porte.

      La bonne porte, c’est celle qui permet le passage de notre peuple rassemblé pour sortir de la dictature et rétablir l’indépendance de la nation.
      C’est la porte de France.

      En refusant de discuter du programme politique qu’il convient de construire, de défendre et de populariser pour informer, mobiliser, convaincre , rassembler, mettre en mouvement, fédérer, organiser la résistance aux saccages de l’UE, sortir de la dictature, se donner les moyens d’une politique nouvelle et de la défense de cette politique nouvelle comme l’ont fait nos ainés pour libérer le pays des hordes nazies, pour rétablir notre indépendance, pour retrouver notre nation,

      tu enfermes la nouvelle organisation que tu as créée dans une impasse.

      Cordialement

      Gérard


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 15 mai 19:10

      @cettegrenouilleci

      Bonsoir Gérard,
      J’aborde là une question importante dont j’ai peu, ou pas du tout parler, jusqu’à maintenant parce que je me suis concentré sur la question du Frexit.
      Il faudra sans doute que j’explique pourquoi mon projet est essentiellement de regrouper une avant-garde du mouvement ouvrier.
      Je maintiens bien évidemment que nous ne savons pas ce qui se passera après le Frexit. D’ailleurs je n’ai même aucune certitude sur la façon dont se fera le Frexit. Je n’ai surtout pas dit qu’il ne faut pas s’y préparer bien au contraire.
      Mais d’abord j’affirme que le Frexit signifierait la fin de l’UE alors que bien sûr ce n’était pas le cas pour le Brexit. En effet, toute l’UE ne tient que sur deux piliers : la France et l’Allemagne. Je pense que si l’un des piliers tombe tout l’édifice s’écroule. Ce n’est qu’un langage métaphorique mais il me semble suffisant. D’ailleurs il me semble que la France et l’Allemagne sont les principaux contributeurs nets.
      Pour ce qui est du programme post-Frexit, il n’y a aucunement lieu d’aller faire des promesses comme tous les politiciens qui ne les réalisent jamais. Il faudrait me donner un seul cas de programme élaboré par des politiciens qui ait été réalisé. S’il fallait entrer dans le détail on pourrait discerner des programmes écrits de bonne fois, comme le programme du CNR, et des programmes qui n’étaient que du foutage de gueule pour faire voter le peuple alors que personne n’a eu l’intention chez les politiciens de les appliquer. Il en fut ainsi du Programme Commun de la Gauche de 1981 et il est en ainsi du programme de la FI. Il est certain que Mélenchon se fout de la gueule des militants de la FI car il sait que son programme est inapplicable en restant dans l’UE. Il se prépare déjà à expliquer (au cas ou...) que ce sera de la faute des allemands s’il ne peut pas réaliser ses promesses (c’est toute son histoire raciste de lutte des latins contre les germains).
      L’autre exemple que je donne est aussi une preuve de la mauvaise foi de tous les politiciens en matière de promesses dans leurs programmes. Jamais un politiciens n’écrira dans un programme qu’il prévoit de donner des centaines de milliards aux banques. Ils viennent pourtant bien de prendre unanimement cette décision. Il est vrai que l’UPR, n’ayant pas de députés, n’y a pas participé mais François Asselineau n’a nullement critiqué cela et il n’aurait assurément pas été le dernier défenseur du capitalisme à voter ce genre de décision.
      Voilà exactement ce que deviennent les belles promesses des programmes de politiciens quand il s’agit de les mettre en œuvre. Ils expliquent que la situation (imprévue) ne permet pas de les réaliser et ils font l’inverse de ce qu’ils avaient promis au nom d’une urgence ou de n’importe quoi d’autre pour sauver le capitalisme.
      Quand je dis : ne croyez surtout pas que le Frexit se réalisera sans heurts c’est pour préparer tout le monde à cela. Bien évidemment que les milliardaires qui tiennent les médias rueront dans les brancards. Ils ont fait d’immenses campagne à sens unique pour faire passer le traité de Maastricht et le « oui » au référendum de 2005 . Quel aurait été le résultat s’il y avait eu égalité pour le « oui » et le « non » lors de la campagne ? Je rappelle par ailleurs que le traité de Maastricht est passé avec un « oui minoritaire » (Je m’expliquerai plus tard s’il le faut). Ils ont ensuite imposé le Macron avec les mêmes procédés. Ne croyez pas qu’il vont mettre tous les médias à trépigner de joie quand on aura imposé le Frexit contre eux.
      Il est vrai que les programmes des politiciens ne m’intéressent pas car il faut en regroupant une avant garde du mouvement ouvrier rassembler ceux qui pourront mettre en œuvre une politique pour contrer ces forces réactionnaires qui ont bien l’intention de conserver les privilèges qu’ils ont obtenus et les moyens qu’ils ont dans les mains. Ce n’est pas en mettant dans un programme qu’il faudra nationaliser 2 chaines de télé, 2 quotidiens et 5 mensuels qu’on va contrer ces milliardaires. Ce n’est pas en mettant dans un programme qu’on va faire la chasse à la fraude fiscale qu’une partie du fric des milliardaires va enfin rentrer dans les caisses.
      Il faut effectivement qu’une avant-garde du mouvement ouvrier se prépare à agir contre ceux qui dirigent la France pour imposer ces indispensables réformes. Si vous comptez sur les politiciens actuels pour le faire vous vous trompez. Ils sont tous prêts à plier les pouces devant les capitalistes et à expliquer que la Nation (ponponpon) est en danger (c’est à dire le capitalisme) et qu’il faut être gentil avec les milliardaires qui, sinon, vont partir avec leurs milliards et nous mourront de faim. Tout cela est cousu de fil blanc. Je ne fais pas plus confiance au programme de l’UPR qu’à celui de la FI à ce sujet. Je suis d’ailleurs intimement persuadé que si Asselineau avait été député le mois dernier il aurait voté le cadeau de 300 milliards aux banques.


    • cettegrenouilleci 16 mai 11:47

      @Jean Dugenêt

      Bonjour Jean

      Le programme de l’UPR n’est pas parfait mais ce n’est en aucun cas un catalogue de promesses.
      Il définit les grandes lignes des actions qui seront engagées après la conquête du pouvoir politique.
      Comme dans le programme du CNR de nos aînés, un socle de mesures de sauvegarde conséquent est programmé de façon à garantir que le nouveau pouvoir politique aura les moyens d’appliquer les décisions politiques , les mesures sociales, le bon fonctionnement de l’économie et des institutions de la nation retrouvée.

      Les nationalisations que l’UPR entend mettre en place immédiatement ont une toute autre envergure que ce que tu évoques (deux chaînes de télé, deux quotidiens et cinq mensuels).
      Elles prévoient par exemple de redonner à l’état le contrôle du secteur énergétique, des transports (voies ferrées, autoroutes).. Je n’ai pas en tête le détail. Je suis convaincu que le socle des nationalisations ou re-nationalisations prévues mérite d’être étoffé, par exemple avec la renationalisation de toute la filière de production (incluant la recherche) des médicaments.

      Je suis convaincu d’une chose, c’est que la mise en oeuvre du Frexit et l’avènement d’une politique nouvelle jetant les bases d’une société plus humaine, plus démocratique, organisant la production et les échanges pour satisfaire d’abord, avant tout, les besoins vitaux des travailleurs, des couches populaires, pour permettre à chacun de mener une vie digne,
      ça n’arrivera que si les travailleurs (et tout spécialement la classe ouvrière) mettent les pieds dans le plat, se font entendre, font valoir leurs droits et leurs revendications légitimes en s’organisant de façon pertinente, pour gagner la guerre qu’il faudra bien conduire contre le grand capital qui règne actuellement en maître absolu.

      Là où je suis à 100% d’accord avec toi, c’est que notre peuple a besoin pour se défendre et sortir du bourbier dans lequel il est prisonnier, des forces et de l’intelligence collective, du bon sens de la classe ouvrière dont les intérêts vitaux se sont toujours conjugués avec ceux de tous les Français qui vivent honnêtement de leur travail, avec ceux des salariés de plus en plus prolétarisés quel que soit leur secteur d’activité, avec ceux de la nation.

      Trahie depuis des décennies par les partis politiques et par les syndicats sensés défendre ses intérêts, la classe ouvrière à besoin de se doter d’une nouvelle avant-garde révolutionnaire capable d’éclairer la conscience collective et celle de chacun, capable d’expliquer comment fonctionne le système d’exploitation capitaliste, capable d’expliquer comment le combattre, comment réorganiser la société pour permettre à chacun de vivre dignement .

      Cette dimension de la crise et de la bataille nécessaire pour en sortir n’est aucunement contradictoire avec la bataille engagée par l’UPR pour sortir la France de la dictature de l’UE et retrouver notre nation.
      Comme tu en conviens désormais, ce n’est pas au sein de l’UPR que cette avant-garde nécessaire de la classe ouvrière peut se développer et s’organiser. Elle doit avoir son fonctionnement propre de façon à se battre efficacement pour ses objectifs propres en toute indépendance.

      Ce qui n’interdit en rien à cette avant-garde , bien au contraire, de conjuguer ses efforts à ceux de l’UPR pour se libérer des chaînes qui l’entravent, comme elles entravent la nation toute entière. Rien n’interdit par ailleurs aux membres de cette avant-garde d’être en même temps adhérents à l’UPR qui permet d’élargir l’horizon de la bataille qui ne peut être gagnée si elle se cantonne strictement à la seule défense des intérêts catégoriels des ouvriers.
      La classe ouvrière est la classe sociale qui est le plus directement intéressée à la réalisation du Frexit, à la sortie de la France de la dictature de l’UE, de l’euro et de l’Otan, à la récupération par notre peuple de ses prérogatives nationales et des garanties -à revoir à la hausse du giron protecteur de la nation.

      Ce sont d’ailleurs les prolétaires, les salariés et tout particulièrement les bataillons de la classe ouvrière qui ont permis la victoire dans les urnes du Brexit. Certes, beaucoup reste à faire pour améliorer le sort des plus humbles au Royaume Uni.
      De dures batailles devront encore être menées contre l’oligarchie qui ,avec Johnson comme avec Theresa May hier, ou avec Tony Blair avant-hier, conserve pour l’instant la direction des affaires du pays, mais voit se réduire considérablement ses prérogatives et sa capacité de nuisance, d’exploitation des travailleurs, de pillage des ressources du pays, de saccage des services publics, gràce à la sortie de l’UE.

      Evidemment, tout ce qui va maintenant advenir là-bas, comme chez nous, va dépendre de ce que les prolétaires, la classe ouvrière, le peuple entreprendront pour assurer durablement la défense de leurs intérêts et la reconquête de leurs droits, de leurs libertés, de leurs emplois.

      Cordialement

      Gérard


    • Doume65 16 mai 14:53

      @Jean Dugenêt
      « La question me parait dépassée maintenant que nous pouvons tirer profit de l’expérience du Brexit. »
      La période de transition n’est pas encore terminée, les discutions non plus, que déjà tu peux tirer profit de l’expérience du Brexit ! Tu me rappelles les MSM qui au soir du vote sur le Brexit savaient déjà comment la situation allait évoluer. Bien sûr, personne n’avait estimé que les européistes du RU feraient en sorte qu’il faudrait 3 ans et demi et non 2 pour faire l’accord de sortie.
      Alors STP, quel profit peux-tu tirer de cette expérience, sinon que les politiques sont prêts à tout, y compris jouer contre leur propre nation ?


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 16 mai 15:32

      @Doume65

      "La période de transition n’est pas encore terminée, les discutions non plus, que déjà tu peux tirer profit de l’expérience du Brexit ! "

      Oui assurément ! Et pourtant rien n’est fini. Certes ! La lutte des classes sera terminée quand nous aurons le socialisme sur terre ou la barbarie engendrée par le capitalisme aura quasiment détruit l’humanité. En attendant rien n’est fini.

      Mais avec le Brexit les anglais ont obtenu un accord de sortie avec l’UE. Alors nous pouvons bénéficier de cette expérience pour aller jusqu’à l’étape de la signature d’un accord de sortie avec l’UE. Après, rien ne sera fini... Bien évidemment.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 16 mai 15:39

      @Jean Dugenêt
      Bonjour Gérard,
      J’ai visualisé la vidéo que tu m’as indiquée. C’est discutable. Mais je laisse cela de côté.
      Ton message est très intéressant. Nous abordons là un sujet important dont nous avons peu parlé et sur lequel nous avons déjà un large accord. Je suis en effet d’accord avec l’essentiel de ce que tu dis et avec ta façon de poser les problèmes. Il faudra donc que nous discutions aussi des nuances. Je reporte cela à plus tard car je veux aller voir l’autre article que tu m’as signalé et il faut que je revoie la page « Contact » de mon site. Si tu as le temps j’aimerais que tu essaies de m’envoyer un message un peu bidon sur le site web de l’AGIMO avec le formulaire de cette page.
      Merci et A+
      Jean


  • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 mai 15:55

    Je viens de me relire et je m’aperçois que j’ai laissé traîner une erreur en écrivant

    « C’est avec ces propositions que je pense regrouper une avant-garde du mouvement ouvrier tout en constituant un nouveau CNR.  »

    Il faut bien évidemment comprendre « en œuvrant à constituer un nouveau CNR ». Rien ne permet d’affirmer qu’un nouveau CNR sera mis en place et si nous y arrivons, comme je l’espère, cela sera le résultat de multiples actions avec de multiples acteurs mais certainement pas le résultat du seul travail de l’AGIMO.
    En m’excusant.


    • doctorix doctorix 13 mai 10:49

      @Jean Dugenêt

      Tous ceux qui se prononcent en faveur du Frexit se voient immédiatement couper l’accès aux médias de masse. Dans ces conditions François Asselineau ne passera jamais de 1% à 20% 

      Votre conclusion est donc qu’il faut abandonner le Frexit pour passer dans les media, ou renoncer à être élu. Mais si FA renonçait au Frexit, il ne serait pas élu non plus, puisque c’est sa raison d’être.
      Nous pensons, nous, qu’il faut convaincre les Français de passer outre les directives des media, et pour cela persister dans notre projet. Les réseaux sociaux ont ce rôle d’équilibre, ou de tentative d’équilibre. Quand les Français voudront vraiment en sortir (et ils en ont de plus en plus envie), ils sauront vers qui se tourner, il n’y a qu’un parti qui le propose
      ( le vôtre n’a vraiment aucune chance, ne rêvez plus).
      Et je ne vois pas ce que votre projet diviseur va apporter à ce but. Vous faites beaucoup de mal à notre cause commune, comme souvent les renégats.
      Car vous êtes un renégat.


    • samy Levrai samy Levrai 13 mai 11:24

      @doctorix
      accord complet.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 13 mai 12:56

       @doctorix

      « Votre conclusion est donc qu’il faut abandonner le Frexit pour passer dans les media, ou renoncer à être élu. »

      Absolument pas. Je n’ai évidemment jamais rien écrit de ce genre et cela pour plusieurs raisons.
      1. Je ne crois pas qu’il n’y a que les élections qui ont de l’importance et il ne faut rejeter aucune possibilité pour parvenir au Frexit.
      2. Je propose de rassembler un nouveau CNR avec la stratégie que j’ai donnée dans l’article. Je pense qu’on peut se passer du soutien des médias de masse pour faire cela. Nous imposerons le Frexit contre et malgré les milliardaires qui tiennent les médias. Nous ne leur demanderons jamais leur autorisation, leur avis, ou leur aide. Nous sommes bien satisfaits de savoir qu’ils ne veulent pas de nous et font tout ce qu’ils peuvent pour cela.

      "Quand les Français voudront vraiment en sortir (et ils en ont de plus en plus envie), ils sauront vers qui se tourner, il n’y a qu’un parti qui le propose« .
      Pendant que vous y êtes vous pouvez écrire qu’il n’y a qu’un sauveur possible pour la France. Vous vous prenez pour le centre du monde. Il y a huit organisations qui se sont prononcées pour le Frexit et avec la stratégie que je propose, il me parait possible d’aller au delà de cela pour rassembler la majorité des français. Je ne vais pas recopier ce qui est écrit dans l’article.

       »Et je ne vois pas ce que votre projet diviseur va apporter à ce but« .
      Mon projet est rassembleur puisque je propose d’unir tous ceux qui sont pour le Frexit. Il s’oppose à tout projet sectaire qui dirait que la seule méthode pour réussir c’est de se plier à la politique d’une seule et unique organisation détentrice exclusive de la vérité.

       »Car vous êtes un renégat."
      C’est tout le contraire. J’ai changé de stratégie pour pouvoir toujours défendre mes idées. Il faut connaître le sens des mots qu’on emploie. Un renégat est celui qui renie ses idées. Parfois, certains deviennent renégat en voulant bêtement être fidèle à un parti. Ainsi, bien des militants de la FI étaient partisans de la sortie de l’UE et croyaient que les discours ambigus de Mélenchon allaient les amener effectivement à sortir. Quand Mélenchon est devenu plus clair en disant qu’il n’était pas question de sortir, ils ont changé d’idée pour être d’accord avec Mélenchon. Ils sont maintenant contre la sortie de l’UE. Ce sont des renégats. Je pourrais prendre des exemples du même genre au PCF...


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 13 mai 12:57

      @samy Levrai
      Alors ça tombe bien. La réponse que j’ai faite à Doctorix vaut pour vous.


    • Pierre 14 mai 11:43

      @Jean Dugenêt 
      Excusez-moi, mais pensez-vous sincèrement proposer quelque chose de nouveau avec un parti appelé AGIMO, « Avant garde internationaliste du mouvement ouvrier ? »

      1. AGIMO est une agence immobilière, donc le nom est à revoir
      2. Vous vous revendiquez du mouvement ouvrier... le mouvement ouvrier est un concept du siècle dernier. Je travaille dans une usine et je peux vous dire que 60 à 70% des ouvriers votent RN...

        C’est ce que confirme Emmanuel Todd. Il dit aussi qu’il y aura de moins en moins d’ouvrier. Alors pourquoi se cantonner aux ouvriers ?

      3. Si je comprends bien, le reste n’est qu’un copié/collé de l’UPR... donc quel est l’intérêt

      Signé : un militant de l’UPR


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 14 mai 12:16

      @Pierre
      Il n’y a pas de nom déposé pour AGIMO.
      Dans l’expression « mouvement ouvrier » le mot « ouvrier » ne fait pas référence à un statut social mais à l’existence d’un mouvement politique qui lutte depuis le XIXème pour l’abolition du capitalisme. En font partie les anarchistes, socialistes, communistes... Quelle que soit la composition sociale des membres.
      Si c’était un copié/collé de l’UPR ce serait effectivement inutile. En principe si vous êtes ici c’est pour discuter de l’article que j’ai écrit. Or, tout ce qui est dans l’article vise à monter que je propose autre chose que le PRCF, le ParDem, le POI, le POID... C’est habituel chez bien des militants de l’UPR cet espèce d’égocentrisme qui les amène à se croire dépositaire de la marque « Frexit ».


    • babelouest babelouest 14 mai 13:42

      @Jean Dugenêt
      D’une certaine façon ce n’est pas inexact : ayant oublié leur langue maternelle ces gens-là ont adopté le terme « frexit » qui a une connotation britannique, donc se basant sur des prémices qui n’ont rien avoir avoir avec le droit romain, le nôtre.
      .
      Défenseur de la langue française, base du Droit basé sur la personne, non sur la finance, je dois, JE DOIS intervenir. Ami de nombreux défenseurs de LA LANGUE comme peut l’être l’Académie dont c’est le rôle, en mars 2018 j’ai été co-organisateur d’une réunion entre de nombreuses associations et autres organisations à Paris, dont selon la vieille tradition gauloise il n’est pas sorti grand-chose. La façon dont en son for intérieur on PENSE est pourtant essentielle.


    • JC_Lavau JC_Lavau 14 mai 13:57

      @babelouest. Ah ! Les réunions efficaces ! Description due à Laurence Wylie :
      La société de chasse de Peyrane.



    • Attila Attila 14 mai 21:03

      @babelouest
       «  ayant oublié leur langue maternelle ces gens-là ont adopté le terme « frexit » qui a une connotation britannique »

      Qu’est-ce que le Frexit ? 

      Le frexit est la contraction de 2 locutions :

      etymologie : Le préfixe « Fr » sinigifie France et « exit » signifie «  elle sort » en latin (qui a donné par la suite « sortie » en anglais).

      Le terme exit demeure utilisé en français, comme le rappelle le Dictionnaire Larousse.

      Au départ, c’est le terme initial de Grexit qui a été popularisé partout en Europe et dans le monde, lors de la publication d’un document de la Citybank en date du 6 Février 2012, qui évoquait pour la première fois un risque de « Grexit » .
      Lien

      .


    • Captain Marlo Captain Marlo 14 mai 21:25

      @Attila
       « exit » signifie «  elle sort » en latin (qui a donné par la suite « sortie » en anglais).

      Merci de le rappeler régulièrement...
      Des révolutionnaires sur canapé incultes, ça va pas aider les Français, peuchère !!
      Si les mots utilisés ne sont pas dans un de leurs grimoires du 19e siècle, c’est caca boudin !


    • Le chat paumé CylonCyrusDeconfinated 14 mai 22:04

      @Captain Marlo

      fr , gr , es , sont des sigle utilisé abusivement en temps que préfixe.
      de plus , le brexit aurait du s’ appeler UKexit , mais ca faisait un peut trop Ukip :)

      Pour nous ca pourrais être FRévasion ,
      souveraineté renouvelé , ou même « de-confinement hors de l’ europe »...
      sans même parler de « libération » qui évoque bien la collaboration précédente ...


    • Captain Marlo Captain Marlo 14 mai 23:16

      @CylonCyrusDeconfinated
      fr , gr , es , sont des sigle utilisé abusivement en temps que préfixe.
      de plus , le brexit aurait du s’ appeler UKexit , mais ca faisait un peut trop Ukip :)


      .
      Si tu veux, mais cet enculage de mouche commence m’échauffer les oreilles...
      La souveraineté est une chose : c’est la démocratie, c’est un Gouvernement qui met en oeuvre ce que souhaitent les citoyens, c’est le respect du vote du référendum de 2005 etc.

      Et pas comme Macron : « Dites- nous de quoi vous avez besoin, nous vous expliquerons comment vous en passer ! »


      Et la révolution en est une autre, elle nécessite pour réussir, des conditions précises, dont aucune n’est présente aujourd’hui.

      En particulier, un Parti révolutionnaire, uni si possible !

      Or, depuis des lustres, l’Extrême Gauche, au lieu de s’unir, se divise comme les amibes. Pas de quoi susciter la confiance des citoyens....
      .
      Vas savoir pourquoi il y a 36 Partis et pas un, ou deux, ou 3 ?
      Quelle différence entre le NPA et Lutte ouvrière ?
      Mystère, je n’ai jamais compris ce qui les différenciait...
      Chaque fois que je pose la question : silence radio.


      Entre eux, il n’y a aucune volonté d’unité, ils se haïssent, ils ont des haines cuites & recuites entre staliniens et trotskistes, entre communistes et anarchistes, et entre tous les autres....

      C’est pire que le PS ou l’UMP ! Ils se détestent entre eux, encore plus qu’ils ne détestent le capitalisme !! C’est dire le boxon s’ils arrivaient au pouvoir ...
      .
      Qu’ils commencent donc pas s’unir et à écrire un programme en commun.
      Et les citoyens diront ce qu’ils en pensent... 


    • Le chat paumé CylonCyrusDeconfinated 14 mai 23:45

      @Captain Marlo

      Si tu veux, mais cet enculage de mouche commence m’échauffer les oreilles...
      >Tout t’ echaufe les oreilles smiley , et tu avouera que ce n’ est pas moi qui ais mit l’ enculage sur le tapis (lapsus) , parle de coupage de cheveux en quatre en ce moment ...

      La souveraineté est une chose : c’est la démocratie, c’est un Gouvernement qui met en oeuvre ce que souhaitent les citoyens, c’est le respect du vote du référendum de 2005 etc.
      >pas d’ accord , c’ est bien la démocratie qui as valider mastrich , 
      la souverainetés passe par une autonomie , et des produit français ...
      tout le monde a un portable iphone, samsung , ou chinois greffé a l’ oreille 

      Vas savoir pourquoi il y a 36 Partis et pas un, ou deux, ou 3 ?
      Quelle différence entre le NPA et Lutte ouvrière ?
      Mystère, je n’ai jamais compris ce qui les différenciait...
      Chaque fois que je pose la question : silence radio.
      >la réponse est simple diviser pour mieux régner , lutte de pouvoir 
      et transfuge soral qui passe du PC a l’ écriture des discours de lepen .
      Le gratin est moisi , ils se coopte et s’ entretient ..

      Qu’ils commencent donc pas s’unir et à écrire un programme en commun.
      Et les citoyens diront ce qu’ils en pensent...
      >d’ accord , commençons donc par réunir l’ agimo , l’ upr , nda , et tout les maire sans étiquette .... montrez l’ exemple , vous aussi vous entre déchirez pour le plaisir de l’ establishment ...

      A+ fifi bon jardinage .


    • doctorix doctorix 15 mai 15:33

      @babelouest
      Exit est d’abord latin avant d’être anglo-saxon.
      Et fr est france avant d’être french.
      Je ne vous pas d’ambiguïté franglaise la-dedans, ni de connotation britannique..


    • nun01 17 mai 11:33

      @Jean Dugenêt
      Si la justice était égale pour tous, plus de prud’hommes pour exonérer
      les dirigeants et il y aurai moins d’abus, moins de mensonges


  • berry 12 mai 15:58

    L’affaire Asselineau n’est pas close.

    Le jeune homme qui déclare avoir été harcelé a déposé plainte mardi dernier.

    https://www.fawkes-news.com/2020/05/francois-asselineau-accuse-de.html#more


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 mai 16:27

      @berry
      Je m’en tiens à ce que j’ai écrit : « Pour peu que le Bonaparte laisse apparaître une faille, ils risquent de s’y engouffrer... »
      Il y a eu une « faille » dans le vie de François Asselineau. Je n’en parlerai pas plus. Je suis rassuré que l’affaire soit traitée par la justice. Il faut laisser la justice suivre son cours. F. Asselineau a lui aussi dit qu’il déposerait une plainte. Je souhaite qu’il le fasse.
      Pour l’instant, et en laissant la justice agir, je propose qu’on s’en tienne aux analyses politiques. Mes deux décisions :

      1. Créer l’AGIMO ,
      2. Quitter l’UPR.
      sont, pour l’essentiel, indépendantes de cette affaire.

    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 mai 16:30

      @foufouille
      A propos des jeux de mots sur les noms des personnes, je rappelle la Charte de l’UPR et je souhaite qu’on en parle plus.


    • dimitrius 12 mai 16:34

      @Jean Dugenêt
      Sauf qu’ici tu n’es pas à l’UPR camarade !!! T’es sur Avox le média citoyen .


    • foufouille foufouille 12 mai 16:36

      @Jean Dugenêt

      il n’est pas inscrit ici, c’est juste un pseudo ( avec son accord ? )

      0.7% ça ne fera pas une grosse perte.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 mai 16:42

      @foufouille.
      Erreur de ma part. J’ai voulu dire, bien évidemment, que je rappelle la Charte de bonne conduite d’Agora Vox.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 mai 16:43

      @dimitrius
      Oui bien sûr. C’est un erreur de ma part. J’ai voulu dire « la Charte de bonne conduite d’Agora Vox ».
      Evidemment...


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 mai 16:45

      @foufouille
      ç« a explique mieux son emploi fictif durant 10 ans. »
      Là c’est de la calomnie...
      Dernier avertissement.


    • foufouille foufouille 12 mai 16:51

      @Jean Dugenêt

      encore une fois, il faut qu’il porte plainte contre les auteurs du livre, contre tyrhan, etc ce qu’il n’a jamais fait.

      il ne le fait plus depuis 2016 donc il est en règle et son poste le protège comme toute france d’en haut.

      il est pas tout seul et au moins il a fait quelque chose de son temps libre.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 mai 16:55

      @foufouille
      « Le détournement du nom ou du pseudo de son interlocuteur dans le but de l’humilier n’a pas lieu d’être dans les forum. »
      La règle s’applique pour toute personne dont on parle. Le fait qu’il ne soit pas là pour se défendre ne peut être qu’une circonstance aggravante.


    • Vipère Vipère 12 mai 16:59

      @Séraphin Lampion

      Foufouille place les faits au bon endroit 😀😃😄😁😅😂😂🤣


    • foufouille foufouille 12 mai 17:06

      @Jean Dugenêt

      faut demander aux auteurs et aux trolls upr de le faire.

      asslineau a aussi un faux compte ici.

      c’est tout le monde ou personne.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 mai 18:01

      @foufouille
      Je ne m’occupe que de ce qui se passe dans les discussions qui suivent mes articles. Je le fais sans parti pris. Je le fais pour tout le monde de la même façon.
      Vos accusations sont d’autant plus grave qu’elles sont sans identification possible : « aux auteurs », « aux trolls upr »... C’est toujours la forme du ragot malveillant qui vous convient.
      Pour ma part celui que j’accuse de diffamation à pour pseudo « foufouille » personne d’autre que lui n’a à aucun moment, sur aucun support médiatique (journal, livre, vidéo...) utilisé l’expression « emploi fictif » pour accuser François Asselineau. Accusation d’autant plus immonde qu’à chaque fois vous expliquez qu’elle vient d’ailleurs et en guise de ce que vous appelez des « preuves » vous invitez les gens à aller chercher par eux-mêmes ce qui n’existe pas.
      Je vous ai plusieurs fois mis au défi de citer une personne qui aurait employé l’expression « emploi fictif » pour accuser François Asselineau. Vous ne l’avez jamais fait parce que cela n’existe pas.
      Cela suffit !


    • foufouille foufouille 12 mai 18:08

      @Jean Dugenêt

      tu es certainement autiste car il ne s’agit pas d’une expression exacte mais d’un équivalent genre placard doré utilisé par fifi qui équivaut à il n’a pas le droit de travailler ou bureau près de la fenêtre pour le japon à une époque.

      reste qu’il n’a jamais déposé plainte.


    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 12 mai 18:11

      @Jean Dugenêt

      Vous faites une interprétation erronée de la charte d’AgoraVox. La charte dit expressément :

      « L’acharnement flagrant contre un auteur ou un commentateur, même en absence d’insulte, est interdit. »

      « Le détournement du nom ou du pseudo de son interlocuteur dans le but de l’humilier n’a pas lieu d’être dans les forum. »

      Dans tous les cas, il est question d’un auteur ou d’un commentateur que l’on ne doit pas humilier et non pas d’une autre personne hors du forum genre hommes politiques qui nous en font bien voir par ailleurs.

      La règle ne s’applique donc pas à toute personne dont on parle.

       

      Pour montrer la liberté que l’on peut avoir sans pécher, je rappelle que Jésus-Christ se permettait des invectives genre : Races de vipères, hypocrites, sépulcre blanchi, malheur à vous, dites à ce renard, ne jetez vos perles devant les pourceaux, le chien est retourné à ce qu’il avait vomi, il a même fait un fouet pour sortir les marchands du Temple, il a renversé leurs tables.


    • dimitrius 12 mai 18:13

      @foufouille
      Laisse tomber Foufouille , que veux tu obtenir d’un traitre qui a trahi son parti pour être calife à la place du calife.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 mai 18:54

      @foufouille
      Voilà déjà un aveu.
      Merci de faire un peu de progrès.
      On est bien d’accord qu’il n’y a que vous qui avez parlé d’un « emploi fictif » à propos de François Asselineau et qu’il s’agit d’une diffamation. Si vous voulez parler de « placard doré » c’est déjà autre chose car un fonctionnaire qui est mis dans un « placard » doré ou argenté est une victime et non pas un coupable.
      Les deux expressions ne sont nullement équivalentes. Elles sont mêmes opposées.
      La question des attributions de postes dans la fonction publique qui se font de plus en plus souvent par copinages ou affinités diverses et qui ont pour corollaire d’envoyer dans des placards des personnes compétentes mais qui ne sont pas du goût des nouveaux dirigeants est une question sérieuse dont il serait possible de discuter sereinement mais cela nous éloignerait du sujet. Vous pouvez écrire un article sur ce thème si vous voulez.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 mai 19:10

      @dimitrius
      « Laisse tomber Foufouille , que veux tu obtenir d’un traitre qui a trahi son parti pour être calife à la place du calife. »
      Tout l’article que j’ai écrit, et que vous êtes censé avoir lu parce que nous sommes ici pour en discuter, montre qu’il n’y a aucune trahison de ma part. Les idées que je défends en quittant l’UPR pour créer l’AGIMO sont exactement les mêmes que celles que je défendais quand j’ai adhéré à l’UPR. J’explique dans l’article qu’entre les deux j’ai pris conscience que la stratégie mise en œuvre dans l’UPR n’était pas celle que j’espérais. Je veux en effet œuvrer à constituer un nouveau CNR. C’est ce qui m’amène à mettre moi-même en œuvre cette stratégie qui n’est pas appliquée à l’UPR.
      Par ailleurs la « fidélité » à un parti n’est pas un principe que je défends c’est même un principe auquel je suis opposé. Le pire étant, par fidélité pour un parti, de contribuer à une politique qu’on réprouve voire même à exécuter des ordres sans réfléchir à leur opportunité ou à leur portée. Cela a existé et existe peut être encore (voir notamment le livre « Meurtres au maquis » écrit par Pierre Broué et Raymond Vacheron)


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 mai 19:21

      @foufouille
      Vous êtes toujours dans le style du semeur de ragots car il n’y a aucune citation précise dans ce que vous dîtes. On est dans le style quelqu’un a peut être dit à peu prêt quelque chose de ce genre là qui n’est pas une expression exacte mais qu’on pourrait toutefois considérer comme équivalente en faisant pour cela une bonne distorsion.
      Je note malgré tout un changement de discours ou de ragots. Il serait maintenant question de « placard doré » et non plus « d’emploi fictif ». Il n’y a aucune équivalence entre les deux et il y a même contradiction. Une personne qui occupe un emploi fictif est coupable. Une personne qui est placardisée est victime.

      « reste qu’il n’a jamais déposé plainte. »
      François Asselineau n’a aucune raison de porter plainte si des personnes ont expliqué qu’il a été une victime placardisée.

      Nous avons peut être fait un tout petit pas vers la vérité.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 12 mai 20:32

      @Daniel PIGNARD
      En étant formaliste, vous avez raison. J’ai peut être extrapolé. Mais il me semble que c’est pire de faire ce genre de truc avec une personne qui n’est pas là. La facilité et la lâcheté n’amoindrissent pas la faute.


    • Le Sudiste Le Sudiste 12 mai 21:34

      @Jean Dugenêt
      Les adeptes de Mangeboule, on a déjà donné.


    • babelouest babelouest 13 mai 05:30

      @Jean Dugenêt
      « Par ailleurs la « fidélité » à un parti n’est pas un principe que je défends c’est même un principe auquel je suis opposé. »

      Bravo ! Nous avons le même souci, c’est au point même que dans ma proposition de Constitution, explicitement les Partis sont interdits, ne sont autorisés que des groupement de pensée politique, qui ne sont que cela, et ne peuvent prétendre à présenter des candidats en leur nom. Cela bien entendu ne leur interdit pas de donner opinions et suggestions, à des médias désormais définis par la Constitution, cela me paraît suffisamment important pour le signaler.
      .
      Au fait, on ne voit plus Fifi : malade, changé de pseudo ?


    • dimitrius 13 mai 12:31

      @Jean Dugenêt
      L’article que tu as écrit est pour justifier ton changement d’opinion qui ne regarde que toi , nous on en a rien à foutre , d’autant que moi je ne suis pas UPR. C’est soit de la retape pour que les adhérents UPR viennent dans ton parti , soit pour te dédouaner de ta perfidie. Une simple démission et un article pour promouvoir ton nouveau parti aurait suffit .


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 13 mai 13:06

      @dimitrius
      « L’article que tu as écrit est pour justifier ton changement d’opinion qui ne regarde que toi , nous on en a rien à foutre ».

      Au revoir.
      C’est par erreur que vous êtes venu.
      Ici c’est un lieu de discussion de l’article dans lequel j’explique que je n’ai pas changé d’opinion.


    • Captain Marlo Captain Marlo 14 mai 21:41

      @babelouest
      on ne voit plus Fifi : malade, changé de pseudo ?

      Je suis là, et j’ai répondu plus haut.

      Vous êtes combien au Pardem, en tout, au niveau national  ?
      Dans mon département, la dernière photo que j’ai vu, ils étaient 6.
      Multiplié par 100 départements, ça fait 600 adhérents pour toute la France ?
      .
      C’est avec ça que vous comptez diriger un nouveau CNR à la place de l’UPR, qui a 40 000 adhérents ?
      .
      Et pourquoi les organisations présentes au meeting de 2012 à Aix, ne se sont pas alliées entre elles ?
      .
      Pourquoi le PRCF, le Pardem et les autres « grands révolutionnaires », présents ce jour là, ne se sont pas unies « Pour un nouveau CNR » ? 

      Merci d’être factuel et précis dans vos réponses.


      « dans mon projet de constitution, les partis sont interdits. »

      Peut-être faudrait-il que les Français soient consultés et qu’ils soient d’accord, non ?

      Le RIC est dans votre programme ?
      .
      En attendant votre merveilleuse Constitution, c’est le traité de Lisbonne qui sert de Constitution. Vous comptez en sortir comment ??

      Soyez factuel et précis, merci d’avance !


    • JC_Lavau JC_Lavau 14 mai 22:35

      @Captain Marlo. Pippi Långstrump (Longuechausse) : 
      https://www.youtube.com/watch?v=eI-THZvxzdI
      La plupart des vidéos originales sont interdites à voir depuis l’extérieur de la Suède. En voici une quand même :
      https://www.youtube.com/watch?v=QkU9Bjhp1y0

      https://www.youtube.com/watch?v=0Zh0sOnEthA
      https://www.youtube.com/watch?v=7w9aWlBCGOQ&list=PLmNTFGPl7ABxVAzYoXeCsDO68q4RDcdx5
      ...


    • Captain Marlo Captain Marlo 14 mai 23:48

      @JC_Lavau

      Salut JC ! Merci, je vais regarder ça, mais Fifi, c’est fini. Maintenant, c’est Captain Marlo, Fifi était une petite emmerdeuse, petit modèle....


      Marlo, c’est l’emmerdeuse gros calibre, made in France, avec missiles de croisière longue portée...  !!
      Un pseudo tout a fait adaptée à la situation politique actuelle.. !
      Une situation politique en or pour l’UPR.
      Ce qui explique, à mon avis, que ce soit le moment précisément choisi par les adversaires du Frexit, pour attaquer Asselineau et l’UPR....
      Le timing et impeccable, et ne doit certainement rien au hasard.

      Les Français ont compris que l’UE ne servait à rien en cas de problème.
      Pas plus que « Macron- Pensez Printemps ! » et sa bande de bras cassés....
      Et que la mondialisation et la mort des usines en France, était une mauvaise chose...
      .
      Le PS est d’une discrétion de violette, 7 Ministres viennent du PS, alors....
      Les Républicains ont Edouard Philippe comme 1er Sinistre..
      .
      L’opposition FI et FN n’a rien à proposer politiquement. Et surtout pas la destitution de Macron pour violations de la Constitution. Ils y tiennent à leur Macron !

      Le dossier de destitution proposé en Décembre 2018 par l’UPR roupille dans les tiroirs de l’opposition ...
      .
      Allez, bonne nuit les Loulous, demain, j’ai encore jardin, je reviendrai à la prochaine pluie !


    • Le chat paumé CylonCyrusDeconfinated 15 mai 00:03

      @Captain Marlo

      j’ ose pas t’ appeler captaine sinon il va au moins falloir que je me promotionne colonnel ...(glace citron plus vodka )

      Bonne nuit marlo et je te souhaite de bien travailler ton potager , mais vu ton opiniâtrée je ne doute pas de ton succes ...


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 15 mai 09:06

      @babelouest
      Elle revient sous le costume du Captain Marlo...


    • doctorix doctorix 15 mai 15:43

      @Jean Dugenêt

      « C’est toujours la forme du ragot malveillant qui vous convient. »

      Mais foufouille est depuis toujours un être fondamentalement malveillant.
      Je subis de sa part des agressions permanentes, des insultes à répétition, des attaques en dessous de la ceinture, et toutes les saloperies qui passent par sa tête de pervers dégénéré, aussi bien sur ma vie privée que sur ma vie professionnelle.

      Il y a longtemps qu’il aurait du être exclu, d’autant que ses apports aux débats sont d’une nullité remarquable.
      Je demande ici son exclusion, plussez si vous êtes d’accord.
      Ce site retrouverait un peu de dignité sans sa présence obscène.
      Ce n’est pas la censure que je demande, mais une mesure de salubrité publique.


    • Jean Dugenêt Jean Dugenêt 15 mai 16:26

      @doctorix
      Je vous comprends.
      Il ressort à tout bout de champ sa grossière diffamation sur F. Asselineau.
      Mais je répugne à exclure et à censurer.
      Je l’ai exclu une fois et j’ai levé son interdiction.
      J’en ai un autre qui m’em.... Un certain Cadoudal. C’est un raciste obsédé par la chasse aux arabo-musulmans qui n’intervient que pour cracher sa haine. Lui, je l’ai viré une première fois puis j’ai levé l’interdiction mais j’ai dû à nouveau le virer. Je crois que ça va durer un moment.
      Je voudrais bien ne pas en faire plus mais il est certain que je n’ai jamais vu Foufouille apporter quoi que ce soit d’intéressant au débat.


    • dimitrius 15 mai 16:32

      @doctorix
      Pierre Henri , non seulement tu es un charlatan et un fou dangereux , mais en plus tu es une abominable balance qui s’acharne sur un handicapé . Tu es lamentable.


    • doctorix doctorix 15 mai 17:02

      @dimitrius
      Ce handicap n’est pas que physique, ce pour quoi je pourrais avoir de la compassion.
      Il est mental également, apparenté à la perversion, à la monomanie obsessionnelle, au harcèlement, à l’injure gratuite et dans ce cas je ne vois pas pourquoi je lui chercherais des excuses. (Je pourrais vous faire un récapitulatif de ses insultes, mais il y faudrait au moins cinquante pages).
      Pas plus qu’à vous, qui ne savez pas ce qu’est un charlatan, une espèce qui constitue pourtant une bonne partie du corps médical, mais que vous êtes incapable de reconnaître pour ce qu’elle est : déjà, tout vaccinateur est un charlatan, mais ses méfaits ne s’arrêtent pas là, hélas.
      Quant à votre diagnostic psychiatrique à mon égard, il manque singulièrement de précision : mais je comprends mieux pourquoi vous avez des affinités et de la sympathie pour mon harceleur. Vous avez certaines ressemblances mentales, à propos desquelles je pourrais vous apporter bien des précisions, si ça m’intéressait de perdre mon temps avec vous.


    • doctorix doctorix 15 mai 17:15

      @dimitrius
      déjà, la multiplicité des pseudos que vous utilisez ici dénote votre fausseté et votre hypocrisie. Il y a un tas de gens biens ici, et ils ne se cachent pas derrière des pseudos multiples : seuls les fumiers de lapin recourent à cette pratique, qui leur permet de manier l’insulte d’un côté, la flagornerie de l’autre.
      Fouiller dans ma vie privée, faire des pseudos-révélations sur mon compte (mais qu’avez-vous à révéler qui ne soit dans mon CV, les multiples vôtres étant tristement vides, tout comme votre personnalité est tristement creuse ?), vivre aux crochets de votre épouse sans vergogne, dénote une personnalité pathologiquement perverse.
      La-dessus, je vous souhaite le bonsoir.


    • foufouille foufouille 15 mai 17:18

      @doctorix

      plus fort que d’habitude le diagnostique de pauvre charlatan qui n’a aucun diplôme de psychiatre ......... mais pas pire que le dosage de potassium inutile.

      il faut absolument t’inscrire sur disons, ils sont aussi barjot que toi.

      je ne suis pas wald, je ne vais donc pas mettre en ligne mes certificats médicaux ...


    • doctorix doctorix 15 mai 17:46

      Chez les vaccinateurs, vous en trouverez toujours qui vous diront qu’il y a de bons vaccins et de mauvaise vaccins, et donc de mauvais vaccinateurs et de bons vaccinateurs.
      Ils vous diront que le mauvais vaccinateur, c’est celui qui vaccine beaucoup. Mais le bon vaccinateur, c’est celui qui vaccine beaucoup aussi...mais c’est un bon vaccinateur.
      Ca doit vous rappeler quelque chose de pas tout à fait inconnu...


    • doctorix doctorix 15 mai 17:51

      @foufouille

      je ne vais donc pas mettre en ligne mes certificats médicaux ...
      Donc vous en avez : faut croire que vous en avez eu besoin et que ce sont des certificats de bonne santé mentale...que d’ailleurs n’importe quel charlatan peut vous fournir si vous le payez bien. Mais enfin vous en avez eu besoin, ce qui est un indice concordant avec le reste.

      Il n’y a pas ça chez moi.


    • foufouille foufouille 15 mai 17:57

      @doctorix

      je n’ai jamais consulté le moindre psy. tu n’es pas psy et donc ne peut délivrer un certificat de ce genre.

      tu délires complètement.

      je t’expliquerais bien le reste mais tu es incapable de comprendre ce qu’est une pancréatectomie par exemple.


    • Le chat paumé ColonelCylonCyrus 15 mai 18:03

      @doctorix

      J’ en ais jamais eu besoin non plus smiley

      mais tu sait le fait même d’ envisager théoriquement que la terre pourrait être ronde , plate , creuse ...ou en bretzel

      Pour ensuite tenter de valider la bonne hypothèse avec un pendule (même de foulcaut) suffirait déjà a pas mal de praticien :)

      Sans même parlé des préfet discipliné et le doigt sur la couture du pantalon ...

      Pour comprendre la genese de votre conflit il faut retrouvé vos premier commentaire ... 

      Faute de paix possible , ignorez vous smiley
      vous allez voir que vous allez finir par vous manquez :)


    • Le chat paumé ColonelCylonCyrus 15 mai 18:08

      @foufouille

      ha non tu trébuche , un simple généraliste te remplit ton certificat de tir sportif 
      il as donc bien cette compétence lié a la sécurité et peut te faire interner en accord avec le préfet de ton département si tu represente une menace pour toi ou autrui ...

      il ne pourra par contre pas te soigner psychiatrie ou psychothérapie ...
      Docteur X est particulierement souple avec toi , un medecin vicieux t’ aurais fait beaucoup d’ emmerde , elle est la la deontologie de doc X ...

      mais n’ abuse pas ca va finir par craquer .
      conseil de pote .


    • foufouille foufouille 15 mai 18:24

      @ColonelCylonCyrus

      c’est physique pour le tir sinon il faut consulter un psy.

      je ne suis pas dans son département.

      pierre henri utilise un pseudo, risque la radiation et un internement pour ses propos délirants, juste la terre creuse est suffisant.

      c’est un charlatan qui laisse crever ses patients.


    • foufouille foufouille 15 mai 18:43

      @ColonelCylonCyrus

      c’est ce que je dis, ilest pas spécialiste en psy donc son avis ne vaut rien et chtarbé en plus.

      il faut des preuves et ce n’est pas un dieu tout puissant.

      une fois, un notaire m’a sorti cette connerie après avoir répondu à ses insultes et menaces : j’ai chargé l’arbalète mais jamais vu sa tronche de facho.


    • Le chat paumé ColonelCylonCyrus 15 mai 18:50

      @foufouille

      c’ est toi qui voit midi a ta porte ...


    • foufouille foufouille 15 mai 18:53

      @ColonelCylonCyrus

      au pire il se mange un truc maison.


    • doctorix doctorix 15 mai 19:04

      @ColonelCylonCyrus
      Je dois même remplir des certificats pour la pétanque et le billard... C’est dire si ça vole haut... Pour la belote, on ne m’a pas demandé, mais ça ne saurait tarder.

      Foufouille, j’ai fait hospitaliser d’office, avec le concours du maire, obligatoire, parfois des forces de gendarmerie, un tas de pékins nettement moins atteints que vous, et qui, eux aussi, se disaient sains d’esprit.
      Quant à Dimitrius, il est tout heureux et tout aise de connaitre mon nom, mon prénom et mon adresse (me tutoyer tient sans doute de la revanche sociale, comme foufouille : on se paye les luxes qu’on peut, selon ses moyens).
      Je me demande juste quel genre de crétin peut tirer une satisfaction aussi jubilatoire d’une connaissance aussi dérisoire que mon nom, prénom, adresse...

      Ma folie de la terre creuse, je la partage avec Jules Vernes, Edmond Haley et un certain nombre d’autres génies dont je n’ai pas à rougir. On peut y ajouter un grand nombre de civilisations anciennes, dont certaines maîtrisaient l’espace et bien sur toute l’astronomie.
      J’ai toujours pris un peu d’avance, et foufouille est un attardé, dans tous les sens du terme.
      Donc tout reste dans l’ordre des choses.


    • foufouille foufouille 15 mai 19:11

      @doctorix

      je doute que tu ais raconté tes délires sur le net.

      ça marche pas avec moi tes conneries. tu t’enfonces encore plus.


    • doctorix doctorix 15 mai 19:21

      @foufouille
      Vous n’avez pas encore eu votre dose, le minus habens ?
      Je peux en rajouter une petite louche, si vous voulez.
      Vous devriez rester dans votre catégorie, genre ras des pâquerettes.


    • Le chat paumé ColonelCylonCyrus 15 mai 22:06

      @doctorix

      Ce n’ est qu’ une verif de « flagrance » , une obligation de moyen et non pas de resultat , c’ est en suite au spécialiste de commencer a creuser un peut plus .

      Au cas ou vous auriez un doute non je ne suis pas foufouille smiley

      oui c’ est vrai le maire peut intervenir , un juge sur référé egalement ...

      Haley était un sacré bonhomme , son modèle de coquille concentrique est très créatif , mais surtout il expliquait les « problème de boussole » .

      A+ doc

       


Réagir