samedi 30 mars 2019 - par Spartacus Lequidam

Pourquoi le communisme n’est-il pas aussi détesté que le nazisme ?

En aparté : l'actualité très récente confirme les points de cet article. Déclaration de C Battisti le terroriste communiste sur ses soutiens des intellectuels Français : « Je n’ai jamais été victime d’une injustice, je me suis moqué de tous ceux qui m’ont aidé, je n’ai même pas eu besoin de mentir à certains d’entre eux »...

Comme quoi au nom de l'idéologie les intellos communistes ont une complaisance immorale éloignée de la farce humaniste qu'ils fantasment se drapper.

 

Pourquoi avons-nous laissé faire une compassion plus faible pour le communisme que le Nazime ? Pourquoi des partis qui se réfutent à cette idéologie en France trouvent une telle complaisance ? 

Le communisme est l'idéologie la plus sanglante de l'histoire. On estime qu'entre 100 et 162 millions millions de personnes en furent des victimes directes.

Quand vous décrivez des personnes ou des régimes particulièrement mauvais, pourquoi utilisez vous le terme « Nazi » ou « Fascistes », mais jamais « Communistes » ?

Le communisme a causé plus de souffrances, a plus exécuté de gens, pourquoi le terme « Communiste » donne beaucoup moins un sentiment de dégoût que le terme « Nazi » ?

Les Communistes ont tué 70 millions de personnes rien qu’en Chine,

Plus de 20 millions dans l’Union Soviétique (Sans compter les 5 millions d’Ukrainiens).

victim ok kmers rouges 

Les communistes Français du PCF ont formés idéologiquement et intellectuellement la quasi totalité des cadres Cambodgiens et Vietnamiens tous coupables d"épuration de masse à Paris dont Pol PotHô Chi MinhSon SenHou YuonIeng Thirith. Personnes qui ont engendré une épuration humaine d’au moins 2 millions de morts par une idéologie formatée à Paris. 1 Cambodgien sur 3 est mort par leur responsabilité.

L’Union des étudiants khmers de Paris ont suivit les formations politiques de l’université populaire du Parti Communiste Français. C’est bien en France à Science Po qu’a été présenté le mémoire de Hou Yuon de transformation du Cambodge « la paysannerie du Cambodge et ses projets de modernisation ». Elle a bien été écrite 100% en français en 1954. Pas au Cambodge.

Le PCF est responsable d’incitation aux politiques totalitaristes qui ont engendré le génocide au titre, à minima, du 3eme cercle de l’ordre de la complicité des responsabilités.

Et les communistes ont mis en servitude des nations entières en Russie, Vietnam, Chine, toute l’Europe de l’Est, la Corée du Nord, Cuba et une grande partie de l’Asie Centrale, l’Angola.

Ils ont ruiné la vie de plus d’1 000 000 000 de personnes.

Alors pourquoi le Communisme n’a pas la même et terrible réputation que le Nazisme ?

 

staline-coco-amour

Raison numéro 1 : La gauche domine l’enseignement.

Une grande partie des enseignants sont majoritairement favorables aux idées de gauche ou sont intellectuellement proche des mouvements de gauche, l’histoire dans les programmes scolaires et universitaires est largement orienté pour ne pas souligner trop le communisme.

Tout est fait pour réduire ou minimiser ou faire ignorer la connaissance des actes Communistes.

Alors que tous les partis de l’échelle politique de gauche, droite et autres détestent le Nazisme et enseignent sa terrible histoire, la gauche majoritaire dans le corpus enseignant ou corpus médiatique, n’a jamais diabolisé le communisme autan que le Nazisme.

Presque personne n’apprend l’histoire répugnante du communisme tel qu’il est réellement.

 

Raison numéro 2 : Les Communistes ont surtout tué leur peuple.

Des assassins en communautés fermées. Les Nazis, eux, n’ont pas tué que des allemands.

L’opinion médiatique remarque bien moins les génocides et meurtres de masses au sein d’un même groupe, alors qu’envers des tiers, le meurtre d’étrangers est beaucoup plus médiatique.

C’est pourquoi, par exemple, les noirs tuant des millions d’autres noirs en Afrique n’ont pas provoqué une attention particulière de « l’opinion mondiale » par rapport à des conflits moins meurtriers. 

 

Raison numéro 3 : L’absence d’images.

Les images des goulags russes, des laogaïs chinois, de l"épuration Cambodgienne, ou des camps Nord Coréens communistes contrastent avec les nombreuses images des camps Nazis.

Les Allemands ont étés envahis par des armées étrangères, et l'Allemagne Nazi n’a pu cacher les horreurs comme les communistes.

A contrario, les Russes, les Chinois, les Coréen du Nord ont surtout tué leur peuple. Les images ont étés mieux contrôlées et les images frappantes sont aujourd’hui rares et bien plus absentes. 

Publicité

 

meltingpot-communistes

Raison numéro 4 : Les Nazis ont fait l’Holocauste.

L’Holocauste est un événement passé tellement unique et affreux, l’énorme attention qui lui a été portée a aidé à construire une échelle de valeur qui voudrait dire que le Nazisme est pire que le Communisme.

L’idée même de l’horreur de l’holocauste vous laisse médusé et suffoqué même encore aujourd’hui.

Le fait d’envoyer à la mort les Juifs, les tziganes, les Polonais, les handicapés hommes, femmes, enfants, et bébés du continent européen dans une froideur humaine si diabolique est terrible.

Les Communistes qui ont tué bien plus de personnes que les génocides Nazis. Pourtant les génocides Nazis ont tendance a faire oublier ceux des communistes.

 

Raison numéro 5 : Le communisme est un fantasme idéaliste.

Le Communisme est basé sur de charmantes théories utopiques égalitaristes, le Nazisme est basé sur d’atroces théories de domination de races les unes sur les autres. 

Les intellectuels de gauche en général, les comprenant, sont séduits par les mots, pour des intellectuels les mots et les idées dans l'écrit est au dessu de la réalité. Un intellectuel fantasme son idéologie communiste comme de l'amour humaniste, sans comprendre que l'amour forcé c'est le viol et et que des victimes n'ont rien d'humanistes.

Ils vivent souvent dans des vies plus fantasmées que réelles. Par exemple, ils fantasment que leur idéologie n'est qu'amour entre les hommes, sans comprendre que leur amour forcé c'est le viol et ne fait que des victimes.

C’est pour cette raison qu’ils ne donnent pas autant d’importance aux horribles génocides des communistes comparés aux semblables actions horribles des Nazis. Ils fantasment leur idéologie, même si la réalité et différente.

 

staline-censure

Raison numéro 6 : Une vérité qui dérange ? Les adeptes du communisme censurent.

Il n’y a qu’a regarder Agoravox. Ils se dévoilent et censurent la contradiction comme cet article qui doit passer plusieurs fois avant d’être publié. Si ces gens étaient mis face à l’inadéquation entre les objectifs humanistes revendiqués et les conséquences, la vulgarisation des résultats ferait rechigner les naïfs à participer à l’aventure communiste. C'est tout leur shéma de pensée intellectuel qui est détruit. Ils ont certainement dû oublier le premier emploi de Karl Marx rédacteur à la gazette de Cologne, ou il écrivait l'importance de la liberté d'expression.

Ils censurent pour protéger leur idéologie et refusent d’assumer ou en débattre et sont dans le déni total. 

Leur censure n’a qu’une motivation. La censure est surtout un aveu et une panique de la peur de se voir en complicité intellectuelle avec le crime communiste, objet dénoncé de cet article. Pas téméraires les communistes.  :-))

 

Collusion-communiste-mao

Raison numéro 7 : Ils se défaussent en accusant que ce n'était pas le "vrai communisme".

 Ils excommunient les « mauvais communistes » en disant qu’ils ne représentent pas le « vrai » communisme mais par opposition voient en revanche les atrocités Nazies comme le résultat logique et inévitable du Nazisme.

Ils transfèrent les échecs patents sur les autres, et éternelles excuses idiotes, les USA, les riches, l’oligarchie pour dédouaner sans cesse leur idéologie de sa responsabilité.

De nombreux actes parmi les plus monstrueux de l’histoire humaine ont été perpétrés au nom de la recherche du bien, dans la poursuite d’un objectif « noble ». Le communisme illustre l’illusion fallacieuse que la fin justifie les moyens. Ils interdissent aux hommes de vivre tels qu'ils ont envie de vivre pour imposer une utopie comme ils la fantasment à n'importe quel prix.

 

Raison numéro 8 : Les Allemands ont RECONNU, pas les communistes.

Les Allemands ont reconnu les crimes des Nazis, ils ont pris la responsabilité sur eux et ont tenté de les expier.

Les Russes n’ont rien fait de semblable pour les atrocités de Lénine ou Staline.

Au contraire, Lénine, le père du Communisme Soviétique, est vénéré presque partout en Russie.

En Russie même c’est un tabou et les gens nient ou refusent le sujet, par xénophobie ou implication, l’holocauste de Stalinien.

Encore plus en Chine qui a eu le plus immense tueur et esclavagiste de masse de tous, Mao Zedong.

Mao le plus grand assassin connu de la planète est toujours vénéré en Chine.

renminbiLa monnaie Chinoise a même sa tête dessus.

Publicité

Tant que la Russie et la Chine le Vietnam, Cuba, et la Corée du Nord ne reconnaîtront pas les crimes que leur pays a commis sous le Communisme, ceux-ci resteront moins connus que les crimes de l’Allemagne sous Hitler.

 

Raison numéro 9 : Le Whataboutisme comme système d’évitement des questions qui gênent.

Lorsque les Goulags ont commencés à être connus, les soviétiques ont engendré une politique systémique pour détourner la question. Les Américains l’on nommé « whataboutism » de l’anglais « what about…(qu’en est-il de…) ». Technique que vous retrouvez chez tous les militants communistes et gauchistes de la terre.

Vous parlez des millions de morts du communisme, le communiste se lance toujours dans un hors sujet « qu’en est il de .. » en parlant d’un conflit qui n’a rien a voir. En accusant en général, les Américains ou le grand capital ou n’importe quoi du moment que ça le détourne de son paradoxe entre idéologie et résultat de son idéologie qu’il se nie même à lui-même.

 

StalineHumanite

Et la Raison numéro 10 : La gauche est complaisante avec ses criminels.

Selon la vision de la gauche, la dernière guerre « légitime » était la Seconde Guerre Mondiale, la guerre contre le Nazisme Allemand et le fascisme Japonais.

Toutes les autres contre le communisme ne le seraient pas. Un assassin impitoyable et brutal et sans pitiée comme "Che Guevara" a été présenté comme un idéaliste charmant a mettre sur des T-shirt. Ses actes criminels sont savanment cachés volontairement. 

La gauche n’a jamais vu la guerre contre le communisme comme une « bonne » guerre.

Par exemple, la guerre Américaine contre le communisme Vietnamien a été présentée comme immorale. Certains d'entre eux Franco-Français s'y sont engagés et furent les pires boureaux et protégés indécement à leur retour.

boudarel2Boudarel militant communiste Français immonde tortionnaire responsable de 130 camps de ré-éducation assassin entre 1 à 8 personnes par jour a tué à bout touchant les prisonniers des Viêt Minh (même des Français). Après conflit Il a été recueilli en France par le PCF et protégé et ils lui ont même trouvé un emploi dans l’éducation nationale universitaire.

Aujourd’hui nous voyons bien avec le militant assassin Battisti que la France a protégé et protège encore des criminels communistes. En le sachant.

Tant que la gauche, et toutes les institutions influencées par la gauche, ferment les yeux sur l’atrocité dont le communisme a fait preuve, on continuera à vivre dans un monde immoral.

 

Ne tolértons pas que la semence et le fruit, puissent être dissociés et qu'ils continuent a nier devant les évidences.

Il est encore temps de renvoyer les communistes devant leur Nuremberg.

Il y a des coupables en France qui doivent répondre. La France peut montrer l’exemple. Nous devons imposer le procès du PCF sur ses responsabilités.

Renvoyer les formateurs idéologues du PCF a Paris aux juges Cambodgiens qui viennent de condamner en 2018 les gens qu’ils ont formés a Paris.

Renvoyons à l’Italie les 14 militants assassins acolytes de Battisti qui sont venus se réfugier en France.

Chasser le prosélytisme militant communiste de l’occupation militantiste dans nos écoles et livres de classe.

De dé-communister les institutions, dé-communister les programmes d’histoire, de dé-communister le monopole de raisonnement dans sciences sociales et économiques de notre pays et permettre de retrouver la liberté de pensée.

Il est temps d’instruire nos enfants de ce qu’est le communisme. Une abjection criminogène totalement similaire au nazisme. Que le communismle n'est pas naturel mais un fantasme, et qu'il ne peut exister que par la coercission inhumaine et contre la liberté de vivre comme l'entend chaque individu.

 

Liens pour en savoir plus :

La france pépinière des dictateurs

Le bras d'honneur de Cesarre Battisti aux intellos de gauche qui l'on soutenu

Ici l'humanité fait l'éloge de l'assassin Battisti et le met "l'homme du jour".

Non repentance du communisme

Indochine : toute la gauche a protégé le tortionnaire stalinien Boudarel

Quand le PCF négociait avec les Allemands

Quand les communistes aimaient les nazis

Moi et ma famille ont fuit le communisme quand j’avais 6 ans



175 réactions


  • dr.jambon-beurre dr.jambon-beurre 30 mars 2019 21:31

    Parce que le docile communisme joue mieux son rôle de faux opposant que le turbulent nazisme.


  • CoolDude 30 mars 2019 22:19

    Et pendant ce temps, dans le pays merveilleux du rêve...

    L’effondrement américain en image. Plus d’eau courante ni potable aux Etats-Unis !

    https://insolentiae.com/leffondrement-americain-en-image-plus-deau-courante-ni-potable-aux-etats-unis/

    Il y a des pays ou il n’y a plus de courant... D’autre plus d’eau courante !


    • CoolDude 30 mars 2019 22:36

      @système D

      Moi aussi je t’aime ! LOVE KISS


    • Spartacus Lequidam Spartacus 31 mars 2019 16:58

      @Julien S
      Réveil smiley Parfois une mise a jour de la propagande est nécessaire.

      Une scène du film « Gasland (2010) » montrant un homme en train d’allumer de l’eau du robinet.

      On sait aujourd’hui que c’était une inexactitude et utilisé à des fins de propagande écologistes pour un film.

      Fadaise qui a accusé la fracturation hydraulique à tors, en fait dans ce film, le gaz dans l’eau est un phénomène naturel du lieu, le mensonge d’un film nominé aux Oscars a pris le pas dans les castes antiaméricaines primaires élevées au bolchévisme sur les démentis et la réalité.

      Mais c’est tellement beau et contre les USA que les cocos aiment y croire....


    • Oceane 3 avril 2019 16:59

      @Julien S

      Très juste pour la ménagère dont le robinet ne lui fournit plus que des flammes. Vu sur Arte dans un « Théma » sur le fameux pétrole de schiste. Eau polluée, explosion de cancers, malformations foetales.


    • joletaxi 3 avril 2019 17:05

      @Oceane

      à peine gogoravox ouvert, on tombe immédiatement sur une de ces innombrables imbécilités qui font le bonheur des « citoyens éclairés »
      et de répéter tel des derviches tourneurs les même mensonges , déjà dénoncés 100 fois.
      je ne vais pas en remettre une couche, d’autant que si cela se trouve, demain, la semaine prochaine les mêmes viendront régurgiter leurs fadaises

      En tout cas, dites merci à l’oncle Sam, et son président, car s’il n’y avait pas eu la révolution des « non conventionnels », le baril serait à 150 $, avec des gilets de toutes les couleurs dans les rues

      ingrats va


    • Spartacus Lequidam Spartacus 4 avril 2019 08:10

      @joletaxi
      Le litre de super vient de passer sous les 0.50€ le litre, à 0.47€ le litre aux USA.

      Moins cher que le lait.

      Mais là bas ils ont 3 fois moins de politiciens pour 7 fois plus de population à financer..


  • titi 30 mars 2019 22:27

    @L’auteur

    L’article soulève de vraies question…

    Pourquoi les trahisons communistes contre la France en Indochine (les militaires sur place prenaient connaissance de leurs ordres de mouvement par la radio chinoise) ou en Algérie (les porteurs de valises) n’ont elles jamais été jugées ?

    Pourquoi les personnes ayant un lien avec le génocide Khmer n’ont jamais été jugées ?

    Il y a une vraie complicité de la justice à l’égard de ces criminels.


    • amiaplacidus amiaplacidus 31 mars 2019 13:50

      @titi
      Votre commentaire amène une question :
      Que faisait la France en Indochine ?
      .
      Jusqu’à preuve du contraire cette contrée est historiquement peuplée de Vietnamiens, de Laotiens et de Cambodgiens.
      .
      Je ne sais pas comment les fanas du RN arrivent à gérer la contradiction entre la théorie de l’invasion de la France par les migrants qu’ils dénoncent et les invasions françaises des colonies qu’ils soutiennent.
      .
      Poour eux, y aurait-il de bonnes et de mauvaises invasions ?


    • Spartacus Lequidam Spartacus 31 mars 2019 17:10

      @titi

      Exactement !

      Nous savons que la justice en France est majoritairement rouge (mur des cons), les médias journalistes formatés aux enseignements littéraires, sciences sociales et économiques ouvertement gauchistes et 90% de l’’éducation nationale sont des complice ou complaisant aux idées communistes, voire même le vecteur de leur diffusion dans la société.

      Oui il y a complicité, c’est sans équivoque. Il est temps de lever le lièvre.

      En 2018 il y a eu un premier jugement des criminels Kmers rouges formés a Paris.

      Les personnes en France ayant un lien avec le génocide Khmer doivent aujourd’hui comparaître devant les juges Cambodgiens et ils doivent répondre de leur actes.

      Nous avons eu une pourriture immonde de Boudarel qui est mort dans son lit.

      Il ne faut pas que ceux là s’en tirent comme cela !

      2 millions de morts. Les Français n’ont pas le droit de protéger ces gens, dont des anciens élus du PCF et extrême gauche.


    • titi 31 mars 2019 18:06

      @amiaplacidus
      « Votre commentaire amène une question : »

      Très certainement. Mais la France de 1954 étant un pays démocratique, avec des décisions prises par une représentation élue, à laquelle participait le PCF, le bien fondé ou non des décisions prises ainsi que leur légitimité sont fondés : il s’agissait des décisions de la majorité de Français.

      Et donc là on parle de comment définir des Français qui ont apporté un soutien direct aux ennemis de la France ?
      Comme définir des Français qui par leur action ont pu provoquer directement ou indirectement la mort d’autres Français, civils ou militaires ?
      La définition qui parait la plus adaptée c’est : des traitres.


    • titi 31 mars 2019 18:23

      @amiaplacidus

      Pour mémoire la colonisation est principalement le fait des gouvernements de gauche de la IIIè république qui voulait apporter les « Lumières » aux peuples colonisés.
      Le slogan de la droite c’était plutôt « la Corrèze plutôt que le Zambèze ».

      A ma connaissance le RN ne soutient pas vraiment les « invasions » des colonies.
      Ce que soutient le RN c’est l’application des décisions des assemblées, et des engagements des gouvernements.
      Un truc vraiment fou quand on y pense : qu’un gouvernement fasse se qu’il dit !


    • amiaplacidus amiaplacidus 1er avril 2019 03:55

      @titi
      Vous avez parfaitement raison en se qui concerne le soutien de la gauche à la colonisation.
      Soutien, qui avec le recul, était parfaitement imbécile. aller apporter la civilisation à des gens qui, pour le Vietnam, avait déjà un état parfaitement structuré il y a plus de 1200 ans, alors que la France était dans l’obscurantisme moyenâgeux.
      .
      Le RN n’a pas soutenu et soutient pas les pieds-noirs et leurs descendants (c’est un exemple entre autres) ?
      Première nouvelle, vous allez faire de la peine au père Le Pen.


    • CN46400 CN46400 1er avril 2019 07:56

      @amiaplacidus
      Toute la gauche n’est pas impliquée, les communistes, communards ou « partageux » de diverses obédiences ont été hostiles aussi bien contre l’esclavage (ex Haïti) que contre les colonisations....


    • Ruut Ruut 1er avril 2019 14:04

      @Spartacus
      Donc Macron, c’est pour vous, un rouge puisqu’il est obtus ?


    • titi 1er avril 2019 14:46

      @CN46400

      … ce qui a permis aux Sénégalais d’acquérir la citoyenneté française dès 1789 !
      Et donc des les soumettre au service militaire pour former les tirailleurs sénégalais et ainsi pouvoir participer au 1er conflit mondial.

      Vous voyez, même ça c’était pas une super idée.


    • titi 1er avril 2019 17:36

      @amiaplacidus

      « Le RN n’a pas soutenu et soutient pas les pieds-noirs et leurs descendants (c’est un exemple entre autres) ?
      Première nouvelle, vous allez faire de la peine au père Le Pen. »

      Euh soutenir les pieds noirs, qui ont été victimes d’une grande injustice de la part de l’Etat Français, ce ne fait pas de Le Pen un apôtre du « fardeau de l’homme blanc ».

      https://www.youtube.com/watch?v=V8Pc0VdCt7w
      Si vous ne voulez pas tout voir, alors démarrer à partir de 4 min 22’’
      Le Pen parle de son engagement en Indochine et de l’Algérie.


  • steklo steklo 30 mars 2019 23:03

    En attendant, comme dirait XJP, l’homme le plus puissant de l’humanité, l’avenir de l’homme c’est le communisme, .... et comme dirait Brassens également, on t’emmerde en attendant !


  • Dom66 Dom66 30 mars 2019 23:50

    Arrêtez de nous bassiner avec les gentils.

    Un village empoisonné par la CIA ? - Pont-Saint-Esprit 1951  ICI et ICI

    Vidéo enlevée du l’US youtube ??


  • Pierre 31 mars 2019 00:13

    Ben oui, la gauche tue plus propre !


  • Christian Labrune Christian Labrune 31 mars 2019 01:46

    Je me souviens que j’avais voté pour la publication de cet excellent article il y a déjà quelques semaines. Je l’attendais mais, ne le voyant pas publié, je n’ai pas été trop surpris. Etant donné l’idéologie ordinaire de la plupart des « rédacteurs » d’AgoraVox., laquelle relève d’un fascisme de gauche qui me donne la nausée, il était prévisible qu’on ferait tout pour ne pas lire ça.

    Pas le temps de commenter ce soir, mais j’y reviendrai demain.


    • nono le simplet 31 mars 2019 03:51

      @Christian Labrune
      Etant donné l’idéologie ordinaire de la plupart des « rédacteurs » d’AgoraVox.,

      surprenante réflexion pour quelqu’un qui a deux fois plus de votes négatifs que positifs à son compteur ... l’idéologie de la censure n’est ni droite ni de gauche, elle vient des imbéciles qui, malheureusement, sont de toutes les couleurs ...


    • CN46400 CN46400 31 mars 2019 10:56

      @système D
      Oh ! le beau gilet jaune tendance Macron bleu Marine...


    • nono le simplet 31 mars 2019 11:14

      @système D
      tu vas trouver ça bizarre, peut être, mais mes camarades « gogochons » auteurs censurent peu d’articles, j’ai vérifié ce matin ... et moi-même gogochon revendiqué je n’en ai censuré aucun à ce jour et nous sommes deux gogochons (au moins) à avoir voté pour l’article de Spartacus ... ta théorie s’écroule ... pour les autres articles ce ne peut être que « suppositoire » puisqu’on ignore qui vote pour qui et toutes façons ça représente 10 à 15 modérateurs maximum par article voire 6 ou 7... et il y a 3400 modérateurs potentiels ... du coup je tire mon chapeau à Spartacus qui est 800 + contre 100 par contre, comme je l’ai écrit, Labrune grand offusqué par la censure de « gauche » est à 261+ contre 410
      tu sens pas comme une contradiction ? genre « faites ce que je dis , pas ce que je fais » smiley



    • Christian Labrune Christian Labrune 31 mars 2019 11:35

      Ah là je peux pas te laisser dire çà , la majorité des auteurs publiés sur ce site sont d’affreux gogochons Merluchiens bornés

      =============================
      @système D

      Merci d’avoir répondu à ma place : je n’aurais pas pu mieux dire !
      La moitié ou presque des articles que j’ai envoyés ne sont jamais passés. Je ne perds donc plus mon temps à en proposer même si, sur certains sujets, je suis bien autrement informé que beaucoup. Je me limite donc à des suites d’interventions à la suite de ce qui paraît, lesquelles, mises bout à bout, seraient souvent plus longues que l’article lui-même.

      Le mode de fonctionnement de ce site est profondément imbécile et contraire à tout principe démocratique puisqu’il n’y a aucun filtre en amont de la liste de modération. Les pires conneries que la charte du forum prétend refuser peuvent donc être proposées à la modération, et quand celle-ci est tombée, comme c’est le cas, aux mains d’une majorité d’imbéciles incultes et fanatisés, le conspirationnisme, l’antisémitisme, l’idéologie terroriste même, seront plébiscités. De là vient que cet article de Spartacus, très bien documenté et argumenté, aura été refusé plusieurs fois, et ce n’est pas le premier qui subisse un tel sort.

      Par dessus le marché, et comme si cela ne suffisait pas, il est désormais possible qu’un rédacteur puisse empêcher un intervenant de commenter ses articles, pour « non respect de la charte », mais comme le motif d’une pareille décision n’est vérifié par personne, il est est devenu loisible à n’importe quel imbécile incapable de faire face à la critique d’empêcher toute argumentation qui le mettrait en péril. Une bonne dizaine de ces sortes d’énergumènes ont fait en sorte que je ne puisse plus intervenir à la suite de leurs élucubrations.

      J’ai déjà écrit bien des fois à la Rédaction d’AgoraVox, J’ai pu obtenir que des articles infâmes soient retirés de la liste de modération voire supprimés après publication, mais je ne peux pas passer mon temps à éplucher tout ce qui apparaît sur le site, et nous sommes probablement trop peu nombreux à veiller sur ces questions. Beaucoup, pourvu qu’on les publie, se soucient fort peu de ces choses, mais ils ont tort. Il serait tout à fait urgent que ceux qui ont un minimum de culture et de jugement s’organisent pour imposer un fonctionnement différent d’un site dont la réputation ne cesse de se dégrader. Sa fréquentation diminuerait probablement : un certain nombre de trolls disparaîtraient, mais ils ne tarderaient pas à être remplacés par beaucoup de gens qui, accédant à AgoraVox par hasard, sont tellement dégoûtés par la faiblesse du niveau qu’ils n’y reviendront jamais.


    • Pierre 31 mars 2019 18:24

      @système D
      Eh oui, l’hémisphère droit du cerveau de la plupart sur AV n’a pas tout à fait terminé sa décongélation !


    • Patrick Samba Patrick Samba 1er avril 2019 17:09

      Salut nono !
      "Et moi-même gogochon revendiqué je n’en ai censuré aucun à ce jour « 

      Un vrai pur quoi ! Et tu t’abstiendrais de voter aussi sur l’article toujours en modé à cette heure de La France Républicaine et Souverainiste : »Rumeurs d’enlèvement d’enfants : les Roms etc..« (qui a réussi à obtenir quelques avis favorables. C’est incroyable de propager une rumeur délirante !!)
      Ça serait prendre une sacrée responsabilité !

      A propos de censure, apparemment ton article »forum libre" a disparu de la modé et toujours pas publié alors qu’il avait un nombre de + très proche du seuil de publication....


  • nono le simplet 31 mars 2019 03:11

    comme velosolex j’ai voté pour ton article au nom de la pluralité d’expression ... ce sera mon seul commentaire


    • nono le simplet 31 mars 2019 03:53

      @nono le simplet
      ce sera mon seul commentaire

      mon seul commentaire sur le texte ... puisque je viens d’en écrire deux autres smiley


  • ninportequoi 31 mars 2019 04:29

    « Pourquoi des partis qui se réfutent à cette idéologie en France trouvent une telle complaisance ? » (dixit Spartacus).

    Peut-être est-ce parce que dans les pays communistes on apprend à lire et à écrire et même le sens de ce qu’on écrit. Allez savoir...


  • UnLorrain 31 mars 2019 08:48

    Le communisme ? Une belle kunnerie ! ...écrira Meric aux alentours de 1907,en effet,il dû rencontrer un homme important du nom de Kun Bela,instigateur de fausse révolution,hongrois, il manipule instrumentalise trahi Meric.

    Il y eu des a-crates bien avant les anarchistes, des sociétés se dirigeant elle-même sans qu’il y ait un pouvoir qui la dirige la morigene ou la châtie. Mais de quelles sociétés parle là Reclus ? De celles qu’il étudie probablement, cette peuplade au tréfond de l’Amazonie, une poignée d’individus..car a propos de quelques individus,en 2010 ne voit-on pas dans un état des USA un petit village s’être former de quelques dizaines de personnes vivant en communis...autėe,en quasi autarcie et déjà, de fortes divergences ont pris place ? Ce qui tend a prouver indéniablement - un billet de Contrepoint démontrait le même fait,une expérience aux États-Unis ne marche que pour un nombre restreint d"individus,au delà de ce petit nombre la communauté se divisera - que le communisme ne marche pas.


  • machin 31 mars 2019 09:05

    Très difficile de faire plus débile.

    Pas eu le courage de lire jusqu’au bout...

    Mauvaise foi, mensonges, ou plus simplement fatigue congénitale ?

    Vu le rémanence du personnage,Il n’y a aucun doute...


  • sleeping-zombie 31 mars 2019 09:16

    Hello,

    Il manque peut-être la raison 0 : discutez une heure avec un communiste, puis discutez une heure avec un nazi.

    Les idéologies ne sont jamais que des drapeaux. Quelle que soit la couleur du drapeau, si ceux qui s’y rallient sont les pires crevures que vous ayez jamais croisés, vous n’aimerez pas le drapeau...

    Et ça fonctionne aussi dans l’autre sens.


  • Jelena Jelena 31 mars 2019 09:50

    Je ne dirais qu’une chose. En URSS ou SFRJ, les taux de natalité étaient 2 fois supérieurs à ceux d’aujourd’hui, il n’y avait donc pas besoin de faire venir des étrangers afin de remplacer les autochtones.


  • julius 1ER 31 mars 2019 10:15

    « le communisme çà ne marche pas » nous assène Spartacus depuis plus d’une décennie alors que la Chine dans les 10 ans qui viennent va être la première puissance mondiale..... même si le communisme stalinien à la chinoise n’est pas ma conviction profonde ... il faut juste constater que la Chine sera omniprésente !!!

    je viens sur ce site depuis des années, mais je ne dis jamais que parceque le Capitalisme américain a tué 100 millions de peaux-rouges, il est le plus terrible des systèmes et pourtant ????

    et nous et nous pour paraphraser .... Dutronc, responsables des 2 plus grands conflits de toute l’histoire humaine on doit donner des leçons aux chinois ?????

    c’est vrai qu’en France il n’y avait pas de Goulag entre 1914 et 1918 mais on n’envoyait quand-même pour les jours les plus meurtriers entre 15 et 30 000 citoyens en âge de procréer, se faire massacrer au nom d’un monde libre et sans entrave !!!!!!

    pauvre Spartacus qui n’a pas encore compris que ce n’est pas la Démocratie ou le Communisme, ou le Capitalisme qui tue mais c’est justement l’absence de Démocratie à tous les étages qui tue le plus aussi sûrement que la maladie la plus féroce !!!!!

    le Capitalisme adémocratique tue !!!

    le Communisme adémocratique tue !!!!

    la Démocratie adémocratique peut tuer !!!


    • CN46400 CN46400 31 mars 2019 10:39

      @julius 1ER
      « le communisme çà ne marche pas »
      C’est vrai ! Le communisme court, et Spartacus en est épouvanté. Ses petits enfants vivront, peut-être, dans une société socialiste, donc pré-communiste. Mais qu’il se rassure, ses ancêtres, comme les miens, croyaient que la terre était plate et que le soleil tournait autour. Et puis ils ont tous évolué et maintenant Spartacus croît que le capitalisme est indépassable, alors que moi je pense qu’après avoir beaucoup apporté à la société des hommes, il est, en Occident notamment, devenu une calamité....
      Qui a raison : Le conservateur ou le révolutionnaire ?
      L’avenir, avant de parler, est en train de retenir son souffle..


    • julius 1ER 31 mars 2019 10:52

      @CN46400

      le problème de Spartacus c’est qu’il est emblématique d’une pensée complètement fossilisée qui additionne les chiffres comme les perles comme si additionner les morts pouvait servir de bilan !!!!
      Europe premier conflit mondial 20 millions de morts !!! faute du Communisme !!!
      Europe second conflit mondial 60 millions de morts !!! faute du Communisme !!!

      c’est facile l’Histoire selon Spartacus, c’est vrai qu’enseignée comme cela il vaut mieux ne rien enseigner du tout.... et laisser les gens se faire leur idée de l’Histoire 
      en venant sur Avox !!!


    • CN46400 CN46400 31 mars 2019 11:02

      @julius 1ER
      Reste qu’il faut plaindre les sociétés qui ont recours à des experts comptables aussi fiables que Spartacus....


    • julius 1ER 31 mars 2019 11:43

      @julius 1ER

      j’ai oublié les destructions aussi massives qu’irréelles presque surréalistes !!!

      Allemagne année Zéro, le bel exemple du Capitalisme rhénan triomphant  !!!!
       


  • gaijin gaijin 31 mars 2019 11:06

    autre question : pourquoi le capitalisme n’est il pas aussi détesté que le communisme et le nazisme réunits ?


  • Christian Labrune Christian Labrune 31 mars 2019 12:02

    Je lis beaucoup d’âneries, à la suite de cet article, formulées par des gens qui, de toute évidence, n’ont pas une connaissance bien claire de l’histoire.

    Ont-ils seulement lu Le passé d’une illusion, l’excellente analyse, remarquablement documentée, de François Furet ?


    • CN46400 CN46400 31 mars 2019 12:37

      @Christian Labrune
      Vos lectures ne sont pas plus opportunes que celles des autres. Furet est un renégat du communisme qui s’est aperçu, comme Courtois et d’autres, que « l’anti-révolutionnarisme » pouvait rapporter gros, mais son décès prématuré sur un court de tennis l’a privé de la jouissance du magot...


    • DACH 1er avril 2019 09:11

      @CN46400=Ah quand on est enfermé dans ce qu’on a envie de faire croire...Vos affirmations ne sont pas plus opportunes que les défenseurs des succès communistes ! Au moins certains d’entre eux ne le sont plus...Merci à leur intelligence !


  • Christian Labrune Christian Labrune 31 mars 2019 12:12

    Les Allemands ont étés envahis par des armées étrangères, et l’Allemagne Nazi n’a pu cacher les horreurs comme les communistes.

    =====================================

    On oublie trop souvent que les méthodes violentes du communisme russe ont été pour les nazis une véritable source d’inspiration. Par exemple, l’élimination des prisonniers dans des camions fermés où l’on injecte les gaz d’échappement du moteur, c’est une invention soviétique. C’est simple, rapide, économique.

    Le massacre de l’élite de l’armée polonaise à Katyn, jusqu’à l’effondrement du communisme en Russie, passait pour avoir été commis par les nazis. De fait, c’était tout à fait leur style. Mais c’était l’armée Rouge qui en avait été responsable, et cela ne fait désormais plus aucun doute. Qu’on lise cet article de Wikipedia :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_de_Katy%C5%84


  • Matlemat Matlemat 31 mars 2019 13:43

    Les Japonais pendant leur invasion de la Chine n’executaient pas les prisonniers chinois avant de les enterrer, ils les enterraient vivant directement, ou alors à coup de baïonnette...


  • Christian 31 mars 2019 15:47

    Pour reprendre le titre du sujet, on doit d’abord admettre que les idéologues précurseurs du socialocommunisme, tel que Marx, n’étaient pas des fêlés et pervers comme les idéologues nazis. Personne non plus ne peut contester les souffrances de la classe ouvrière au 19è et également plus tard. Seulement le principal problème et en cela, sans même sans rendre compte ils usurpaient la véritable gauche, qui appartient aux seuls ouvriers. C’est facile à démontrer. Un ouvrier ne va pas déclarer tous les patrons comme des ennemis, comme l’ont fait les idéologues socialocommunistes. L’ouvrier appartenant à une entreprise, se rend bien compte s’il est exploité, dans ce cas c’est normal qu’il agisse en se syndicalisant. Mais l’ouvrier peut aussi travailler dans une entreprise saine, avec un patron et des chefs humains, l’ouvrier se rend également compte qu’il y a des êtres inventifs, y compris d’ailleurs chez des ouvriers (j’ai travaillé 4 ans dans une entreprise fondée par un ouvrier) et donc va aussi avoir une certaine reconnaissance d’avoir un travail et un salaire lui permettant de nourrir et loger sa famille. Les idéologues socialocommunistes ne sont pas racistes mais il n’empêche que le concept d’éliminer physiquement la classe sociale ennemie a bel et bien existé, déjà d’ailleurs lors de la Révolution française, il suffit de se référer aux propos de Marat. Et ce concept a beaucoup tué depuis 1917 et même aveuglément.


    • CN46400 CN46400 31 mars 2019 18:27

      @Christian
      « le concept d’éliminer physiquement la classe sociale ennemie a bel et bien existé, »
      Fadaise, il suffit de lire le chapitre 1 sur les 2 que compte le Manifeste communiste de Marx pour constater que d’après lui « la bourgeoisie a joué un rôle éminemment révolutionnaire »


    • Christian 4 avril 2019 20:00

      @CN46400
      Ah, en tout cas en France Aragon est très poétique à ce sujet, voyez plutôt :

      Aragon quant à lui compose le poème Front rouge à la gloire de la police stalinienne :« Vive le Guépéou », figure dialéctique de l’héroïsme. Dans Prélude au temps des cerises, il appelle à un procès monstre et si possible sanglant en France :" Aiguisez demain sur la pierre, préparez les conseils d’ouvriers et soldats, constituez le tribunal révolutionnaire. J’appelle la Terreur du fond de mes poumons. je chante le Guépéou qui se forme en France à l’heure qu’il est. Je chante des Guépéou de nulle part et de partout. Je demande un Guépéou pour préparer la fin du monde etc.
      On trouve ceci dans le livre de Vladimir Fédorovski Le Roman vrai de la manipulation page 51

      Et l’on s’étonne que dans les années 30 certains aient eu une légère crainte du communisme...Plus concrètement, c’est ce genre de déclaration qui a eu pour effet de ne pas avoir été attentif à la montée du nazisme. 


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 31 mars 2019 22:02

    Si je crois nécessaire le maintien des nations, et que je défends la mienne, je suis un nationaliste. C’est mon cas. Si je pense que la solution aux plus graves problèmes du monde sera de type socialiste, je suis un socialiste. C’est aussi mon cas, et ça fait donc de moi, en quelque sorte, un "national socialiste". En Allemagne et ailleurs, dans les années 30 et depuis, ça se contracte dans le mot nazi.

    La libre parole offerte aux dernières générations par des réseaux dits « sociaux », l’encouragement - y compris à l’école par des enseignants « de gauche » - à la pratique réductrice, simpliste, démagogique, irresponsable de cette liberté d’expression, par de nombreux intellectuels, politiciens, journalistes, gouvernants... fait que, parfois, et jusque sur Agoravox, je suis, avec d’autres, qualifié de nazi. Ou plus simplement de fasciste, de « facho », de détestable individu d’extrême-droite.

    Avec, tout de même, une petite réserve à cause du mot « socialiste », considéré comme typiquement de gauche, et que les militants « de gauche » oublient eux-mêmes délibérément quand ils qualifient un adversaire de nazi .../...


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 31 mars 2019 22:05

      Pierre Régnier

      (suite 1) Cependant, la grande majorité de ceux qui expriment une opinion politique sur autrui, y compris chez les jeunes que l’on cherche à « décerveler », considèrent que ce qui a fait, et reste, la caractéristique principale du nazisme c’est son « antisémitisme » (plus justement nommé judéophobie, la haine des juifs) et, pire encore, franchement inhumain, ignoble, sans mot suffisamment fort pour en souligner l’abjection, la volonté d’exterminer la communauté juive et sa mise en application dans des chambres à gaz et des fours crématoires, où furent effectivement massacrés des millions de juifs.

      Pour la grande majorité des français c’est toujours la justification, ou simplement l’acceptation, plus ou moins explicite, de cette abjection qui entraîne la qualification de nazi. C’est ce qui maintient, fort heureusement, sa détestation par les êtres humains dignes de ce nom, pas le « nationalisme », encore moins le « socialisme ».

      Pourquoi le communisme n’est pas au moins aussi détesté, lui qui a fait encore beaucoup plus de victimes, et dans le monde entier, que le nazisme ? Je crois totalement justifiée cette question de Spartacus. Je suis satisfait qu’elle puisse enfin être posée sur Agoravox, et j’ai souvent pensé que, si elle avait longtemps été refusée, c’est qu’il se trouve encore, sur le site, de nombreux modérateurs de "pensée stalinienne" .../...


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 31 mars 2019 22:09

       

      (suite 2) Il est clair que, dans l’esprit de nombreux observateurs, la répression par l’exécution massive, la torture et l’envoi au Goulag des « anticommunistes », c’est ce qui exprime très justement le « communisme ». Ce n’est pas mon opinion, laquelle est, je crois, très largement partagée, et c’est ce qui indigne Spartacus.

      Le communisme reste pour moi, et dans l’esprit de beaucoup d’autres, un idéal qui n’a rien de commun avec sa monstrueuse déformation stalinienne, et rien de comparable à la principale caractéristique du nazisme. Le stalinisme reste très largement ressenti comme une trahison de l’idéal communiste, de l’objectif qui était celui de Gracchus Babeuf, une "volonté d’égalité totale, basée sur la communauté des biens", idéal qui fut par la suite précisément exposé, théorisé, par Karl Marx et ses successeurs. 

      Cette trahison n’enlève rien à l’aveuglement, au « nouveau négationnisme » de nombreux communistes refusant de voir et de reconnaître les biens réelles causes de la trahison engendrées par l’anticapitalisme tel qu’il était préconisé par Marx, refus qui fit et fait toujours des « nouveaux négationnistes » les complices de toutes les formes du stalinisme maintenu, très justement présenté comme épouvantable par Spartacus .../...


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 31 mars 2019 22:12

      (suite 3) Socialiste (ou communiste, comme on voudra) j’entends sereinement les critiques valables de l’objectif de Marx et de ses adeptes : il y a là de la naïveté, de la méconnaissance de la nature humaine, il est bien évident qu’on travaille et produit plus efficacement si on est directement intéressé par les résultats, si on n’est pas contraint, par d’autres plus compétents et plus intelligemment intéressés, à produire plus on ne le fera pas... La violence, même, risque de venir à l’esprit des communistes si on conteste leur conception, a fortiori si on n’en veut pas... Rien, cependant, qui rend méprisable l’idéal des communistes. Rien qui les rend comparables, si peu que ce soit, aux monstrueux nazis. C’est pourquoi je pense que Spartacus se trompe gravement.

      Mais il est clair pour moi, surtout, que le problème a pris, ces dernières décennies, un nouvel aspect : l’économisme mondialisé, dont le capitalisme est le principal outil, mais pas le seul, conduit très rapidement le monde à sa perte. Il crée des conflits intérieurs et extérieurs épouvantables. La compétition économique surproduit et gâche énormément, détruit les moyens naturels de vivre sur la planète tout en répartissant la production de manière scandaleusement inégale.

      On peut cependant affirmer que le socialisme, ou le communisme tels qu’ils sont actuellement voulus par « les Gauches » ne sont nullement plus rassurants.


  • shayologo 1er avril 2019 09:21

    L’auteur devrait s’instruire et replonger dans ses livres d’idéologie politique

    Pour faire un gros résumé :

    Communisme = mise en Commun des ressources

    Nazis = Une race d’homme (aryenne) est au dessus des autres et doit diriger le monde et éliminer les races inférieurs

    Capitalisme = Capitalisation des ressources

    Ne pas mélanger l’idée et comment certains l’applique (comme la religion)

    A une échelle de micro économie, une famille est communiste, elle met en commun les ressources des parents pour faire vivre tout le monde

    Si vous cherchez l’idéologie qui fait le plus de mort c’est sans aucun doute le capitalisme avec des guerres (Vietnam, Libye, Syrie ...) de l’esclavages (commerce triangulaire), des génocides (amérindien)

    et massacre (Amérique du sud) et laisser des millions de gens mourir à travers le monde et dans nos rue car ils sont « pauvres » (ou bien que le système leur a tout volé)

    L’auteur doit se réjouir de la mort des migrants en mer et se permet de dénoncer les mort des autres mouvements politiques.


  • Pale Rider Pale Rider 1er avril 2019 09:35

    Lisez L’Homme révolté de Camus : il explique très bien le thème de votre article. En gros, comme vous le dites, le communisme avait un idéalisme, alors que le nazisme ne visait que la gloire d’Hitler et le pangermanisme ; et surtout, Staline a vaincu Hitler côté est, ce qui a largement suffi à l’absoudre alors qu’il était au moins aussi satanique qu’Hitler :

    « Hitler présente le cas, unique peut-être dans l’histoire, d’un tyran qui n’a rien laissé à son actif. Pour lui-même, pour son peuple et pour le monde, il n’a été que suicide et meurtre. »


    • Zolko Zolko 1er avril 2019 12:15

      @Pale Rider : "Hitler présente le cas, unique peut-être dans l’histoire, d’un tyran qui n’a rien laissé à son actif"
       
      c’est faux : il a inventé les autoroutes. Il a aussi formé Werner von Braun, l’Homme qui a créé la fusée qui propulsa les Hommes sur la Lune.


    • sleeping-zombie 1er avril 2019 16:47

      @Zolko
      Et la communication politique moderne,
      Et l’informatique appliquée aux humains,
      Et la guerre moderne...

      Et plein de choses en fait.
      Les nazis ont inventés pleins de choses qui leur ont survécu, au moins dans leur concept. Mais le plus rigolo, si j’ose dire, c’est qu’on leur reproche les camps de concentration qui sont une invention... anglaise :D

      Mais, grâce à Hitler, on a le point Godwin. C’était pas gagné d’avoir l’image d’un mal absolu après l’effondrement des religions...


    • Oceane 3 avril 2019 19:20

      @sleeping-zombie

      Il y a aussi « La voiture du peuple » devenue mondiale, puisque la Volkswagen se trouve partout dans le monde. Il y a d’ailleurs un doc diffusé sur Arte à ce propos. L’UE serait un projet hitlérien.

      Rien laisser à la postérité ?

      https://www.lesechos.fr/2014/07/1937-comment-hitler-impose-lauto-du-peuple-306277


    • sleeping-zombie 3 avril 2019 20:40

      @Oceane
      J’avais oublié la bagnole du peuple.. honte à moi.

      Pour l’UE, on pourrait dire aussi qu’avant Hitler, il y a eu Napoléon, Charlemagne, César, Alexandre, et probablement d’autres...


  • Ilan Ilan Tavor 1er avril 2019 09:39

    Islam, communisme, nazisme : quel est le pire ?
     
    https://www.dreuz.info/2018/03/16/islam-communisme-nazisme-quel-est-le-pire/


  • révolQé révolQé 1er avril 2019 10:07

    Raison numéro 11 :

    On ne nous bassine pas 7/7 

    depuis 70 piges 

    avec le communisme 

    comme c’est le cas avec lé-zeure-lé-plus-sombres... on-a-beaucoup-souffert...tout ça tout ça ... smiley


  • Zolko Zolko 1er avril 2019 12:12

    « l’Allemagne Nazi n’a pu cacher les horreurs comme les communistes. A contrario, les Russes, les Chinois, les Coréen du Nord ont surtout tué leur peuple »

     

    l’Allemagne a aussi surtout tué son peuple : le plupart des Juifs exécutés étaient Allemands (et un peu Polonais et Français).


  • CN46400 CN46400 1er avril 2019 13:10

    Le pb est ailleurs que dans cet article.

    1-Combien de morts depuis que la lutte des classes régit les rapports humains...

    2-Existe-t-il une classe sociale qui n’a rien à se reprocher ?

    3-la violence des révoltés est-elle, toujours, moins légitime que celle des puissants ?

    4- Les criminels, même les plus chargés ont tous droit à l’examen des circonstances même si elles ne sont pas toutes atténuantes. Par exemple, le traité de Versailles, signé par ce qui se faisait de mieux dans la bourgeoisie mondiale de l’époque, est-il blanc comme neige sur le développement, et ses conséquences, du nazisme ?


    • CN46400 CN46400 2 avril 2019 05:57

      @CN46400
      Curieux, dès qu’on parle des classes sociales les fachos de service disparaissent, Spartacus ne compte plus les morts. pourtant , derrière la violence de masse, il y a toujours un pb de classe. Comme si les classes dominantes, les addicts au profit maxi et immédiat étaient exonérées de toutes les responsabilités. Là les famines pullulent, ici les silos à grain débordent et Spartacus compte les morts du « communisme » d’hier, sans un regard pour ceux du capitalisme d’aujourd’hui....


    • Spartacus Lequidam Spartacus 2 avril 2019 08:03

      @CN46400
      Parler de « classe sociale » c’est faire acte de communisme et communautarisme..
      Il n’y a que les cocos qui séparent les gens en classes de bons et mauvais.
      Le capitalisme est la promotion de l’individu. Il n’y a pas ce concept criminogène.


    • Zolko Zolko 2 avril 2019 10:06

      @Spartacus : « Le capitalisme est la promotion de l’individu »
       
      euh ... non, fôt pas exagérer. Le principe fondamental du capitalisme est le retour sur investissement (ROI), tandis que le principe d’une économie de marché est une compétition libre et ouverte. Les 2 sont distincts, on peut avoir une économie de marché sans capitalisme (avec des coopératives par exemple) et on peut avoir du capitalisme avec des monopoles, sans économie de marché (Microsoft, Google, Facebook...).
       
      On peut même dire que le capitalisme est l’ennemi naturel de l’économie de marché, que le but ultime d’une entreprise capitaliste est l’obtention d’un monopole qui permet de maximiser le gain. C’est d’ailleurs le but des brevets. En cela, le capitalisme est similaire à une économie centralisée et planifiée ... ce que démontrent d’ailleurs les banques centrales : dans une vraie économie de marché, les banques auraient fait faillite en 2008 et n’auraient pas été sauvées par les banques centrales.


    • CN46400 CN46400 2 avril 2019 10:28

      @Spartacus
      Quand les bourgeois capitalistes ne se reproduiront plus entre eux, on cessera, peut-être, de parler de classes sociales. Et aussi dès qu’ils cesseront de squatter le « triangle Auteuil-Neuilly-Passy »....


  • Emohtaryp Emohtaryp 1er avril 2019 13:59

    Spartanus, le thuriféraire de PINOCHET en pleine propagande...

    N’est-ce pas monsieur « Spartacus finance » ???


  • nico31 1er avril 2019 20:56

    « S’il n’y avait pas de patrons égoïstes, il n’y aurait pas de communistes. »

    Dom Camillo in Le Petit Monde de Dom Camillo by Giovanni Guaresci


  • titi 1er avril 2019 21:54

    @L’auteur

    Il y a aussi une raison simple pour laquelle le communisme n’est pas aussi detesté que le nazisme. C’est que les médias « filtrent ».

    Si on prend le film « des terroristes à la retraite » sorti en 1985, il a été « blacklisté » de toutes les télés françaises jusque dans les années 2000.

    Le film évoque une responsabilité du PCF dans la disparition de la cellule Manouchian, pour des motifs de politique intérieure : la francisation de la résistance.

    Alors que dans le même temps la francisation de la 1er armée par De Gaule est un sujet largement débattu.


  • Christian 2 avril 2019 07:41

    C’est juste, cependant il n’en reste pas moins vrai également que même à droite et ceci très majoritairement, le nazisme reste et restera une horreur absolue parce que ses crimes sont d’une nature autre que tous les crimes de guerre qui se sont commis à travers les siècles, y compris ceux du socialocommunisme.


  • Hallala Hallala 28 août 2019 09:49

    Très schématiquement : le communisme, surtout en Russie fut l’œuvre des Juifs, ce sont eux qui dirigeaient les exactions. Donc on ne parle de leur responsabilité que dans certains livres d’histoires, collants à la vérité.

    Le Nazisme, a commencé par vouloir exporté les Juifs d’Europe vers Israël, et devant l’opposition des sionistes américains, les Juifs sont restés avec les Tziganes, les fous, les handicapés, les homosexuels et tous les déportés du nazisme, et sont morts de maladies, de malnutrition, de mauvais traitements, de déchéance morale dans les camps de déportation gérés par les « SS ».

    Les juifs étant victimes et maitrisant l’info et l’histoire, le nazisme sera voué aux gémonies comme l’horreur des horreurs, bien que responsable de moins du dixième de victimes du communisme.

    Le nazisme étant le vaincu, il est naturellement le plus méchant et le coupable. « Vae victis »

    La question est : qu’avaient donc en tête, ces sionistes américains pour s’opposer au fameux Contrat de Transfert créé par Hitler, et qui devait envoyer les Juifs déportés, vivre en Terre Promise, à condition de se fournir en matériel auprès de l’Allemagne, alors victime d’un boycotte commercial ?


Réagir