lundi 17 octobre 2016 - par Nicole Cheverney

Poutine, Cicéron et les bottes d’Hillary !

Cicéron, grand orateur romain, nous apprit que «  le Verbe est action et agit sur l'esprit humain » !

Il se trouva d'innombrables émules au fil des siècles.

Ses émules, on les retrouve aujourd'hui, plus cicéroniens que jamais, chez les politiques et les journalistes, deux castes inter-pénétrantes qui ne font rien l'une sans l'autre, comme les bretelles et les pantalons de Bouvard et Pécuchet.

Nous avons donc eu droit, hier, Dimanche matin, à la radio sur une chaîne publique, à une de ces démonstrations où les spécialistes du genre, comme l'on pèle les oignons, ont épluché soigneusement toutes les techniques de la désinformation/manipulation. Toujours calomniatrices, pas de place pour la timidité, le manque d'ardeur, et, surtout, aucune place non plus pour le discours contradictoire, car seule ma parole de journaliste compte dans cette émission à une voix, un soliloque nommé « débat ». Débat d'idées, surtout si l'idée turgescente, c'est la mienne, la seule, l'autorisée, la valable, la meilleure !

De quoi donc ont parlé nos Cicéron de café-théâtre ? De Poutine bien entendu ! Car ce personnage a bien l'air de les intriguer au plus haut-point, jusqu'à en « débattre » ensemble à une voix, pendant près d'une heure durant.

La tribune que s'offraient les deux ou trois journaleux pour nous parler de Poutine, ne laissaient aucune place évidemment à l'impartialité et du propos, et de l'information, à l'absence de mensonge, et au contrôle de l'information d'où qu'elle vienne. C'était la Vérité Vraie, comme Pinocchio l'aurait juré à Gepetto. Il était impératif de soulever l'indignation populaire. Nous aurons donc à cœur de remplacer « Cicéron » par « un expert » de la chose internationale, et nous remplacerons « Marc-Antoine » par « Poutine » !

Et vous aurez le « verbe » en action, agissant directement sur l’esprit humain, dixit le grand orateur romain, mais dixit aussi les deux experts en expertitude qui faisaient office de rhéteurs et de caisse de résonance du « bien penser comme-il-faut dans les cercles autorisés contre l'axe-du-mal, décrété par l'Hillary et néo-cons, : Syrie-Russie-Iran-Chine ! ».

Et bien sûr, remplacer illico le « verbe » par « verbiage » et « gargarisme », « esprit humain » par « cortex absorbant » et nous aurons une émission de radio discursive, bavarde, « débauchée », débandée, débridée, un dimanche matin. Et détonante, par la montée crescendo des propos-anti-russes et anti-Poutine, à l'approche de l'élection de Clinton, annoncée par les oracles, cette va-t'en-guerre avec la peau des autres ! Une Clinton au plus mal de sa forme physique, qui chancelle et tombe, mais qui comme le vent frappe à la porte, elle et ses otanesques généraux, frappent à la porte de la Russie et de Poutine, pour y amonceler leur arsenal naval et aérien, et comme l'écrit l'excellent « Saker » à propos de Clinton, le doigt sur le bouton... nucléaire ! Brinquebalante, flageolante, Clinton avec la peau des autres, comme Babette s'en va-t-en-guerre, revêtira le grand uniforme de Commandante en Chef, et qui enfilera ses bottes ferrées, et, si elle ne s'est pas entre temps ramassé une gamelle aux élections, on ne sait jamais, la terre.... tremblera.

Mais pour l'instant, en attendant Novembre, les Us et leur arsenal, le petit monde des journaleux et des politiques, se préparent à lécher les bottes de la Commandante en Chef, au cas où.

Et ce dimanche matin, ce fut donc un florilège, un cas d'école ! Par le maniement des sophismes, pour canaliser les émotions, bref, faire entrer dans le « moule », le cortex mou des foules. Que d'eau ! Que d'eau ! se serait exclamé un Mac Mahon. Convergence de bacilles, les journaleux nous déversent leurs grosses tornades, un véritable phénomène climatologique, une inondation d'eau croupie à la clé, de quoi mettre sous les eaux, le PAF tout entier. Avec ce déversoir de haine envers le dirigeant de l'ex-URSS, on insiste lourdement avant d'aller plus loin, sur le fait que Poutine était un ancien du KGB ! Ca pose tout de suite le côté grisouille et dissimulé de « l'Espion qui venait du froid » ! Scrogneugneu, l'ex du KGB, il est sinistre ! Pour que les journaleux en déversent autant, c'est que le phlegmon va-en-guerre avec la peau des autres des Atlantistes et de l'Hillary, il est bien mûr et prêt à éclater, purulent.

C'est ainsi que j'ai le plaisir de vous faire partager une volée en haute altitude des commentaires les plus journalesques, à croire qu'ils avaient tous avalé des planeurs à la place de leur café ! Ca commençait ainsi. L'invité, un Expert en expertitude des relations internationales, une pointure donc... renommée, et redoutable !, avec quelques accents toniques à la manière de Giscard, dans le ton, la façon de s'exprimer, la préciosité, la voix posée, calme et sûr de lui, ouvre le débat sans autre débatteur que le soliloque en question ; personne en face, c'est pain bénit.

« La politique de Poutine est agressive  ! »

Diantre ! Celle d'Obama, de Clinton, de Bush, et de leurs comparses, Non ! C'est le silence des agneaux de lait !

« Notre cécité à nous les Européens, nous menace »

La cécité des Atlantistes envers les US, leurs menées hégémoniques, par contre, ne menacent personne, eux !

« Poutine, c'est une menace militaire et unilatérale ! « 

Là, au moment où j'enfourne le poulet pour le repas de midi, je manque de flanquer ledit volatile par terre et rater l'entrée du four, à tel point le posé et calme expert en expertitude vient de débiter une autre énormité flagrante, une insulte au bon sens, un soufflet à la réalité de la situation. Car qui prône l'hégémonie économique sur le monde ? Sinon les USA, qui ne supportent pas l'idée de perdre un jour leur leadership. Et qui, pour le conserver, seraient prêts à tout !

« Poutine c'est un partenaire menaçant  ! »

Ainsi, d'après l'expert en expertitude, Poutine c'est le Max la Menace russe ! La Russie d'ailleurs, et pan ! Et vlan ! « C'est un colosse aux pieds d'argile ! Comme l'URSS est tombée, pérore l'expert, la Russie tombera ! »

N'est-ce pas là, le rêve dévoilé des Atlantistes qui font des pieds et des mains pour déstabiliser de l'intérieur Poutine ? Et mettre le grappin sur la Russie, ses matières premières, son gaz, son or, son pétrole, bref onze fuseaux horaires d'un territoire au sous-sol très fourni, ça crée des convoitises.

Et l'expert d'agiter ses grelots en déclarant :

« Poutine d'ailleurs a réinstallé la « guerre froide », « unilatérale ». C'est une guerre froide ! bis repetita. « Il est le seul à jouer cette partition contre l'Occident où les Américains sont absents de ce jeu ».

Autrement dit, l'expert en expertitude nous informe que le vilain petit garnement Poutine est tout seul, assis dans son parc, et fait mumuse avec ses jouets, mais que les garnements ricains le snobent, absents, refusent, veulent pas jouer avec le méchant russe, parce qu'ils ont quelque-chose de plus important à faire en ce moment, et l'expert de nous dire quoi ? : les élections américaines !

« Et d'ailleurs, les Américains ont renoncé définitivement à cette partition ! »

Là, j'entends dans mon four, mon poulet doré entrain de cuire, souffler... même lui craque sous les coups de boutoir des allégations ridicules de l'expert en expertitude.

Alors bien sûr, restent l'Europe, l'UE !

Ah ! Cette UE, divisée entre philes et phobes !

Ah ! Cette France divisée sur la question Syrienne, russe, poutinienne !

C'est alors qu'une intervenante intervient à son tour. Son nom, je l'ai oublié et puis ça n'a pas d'importance, car elle le vaut bien ! Sa voix nasillarde et son débit rapide et accéléré me rappellent un Donald Duck commentant l'actualité, la politique internationale, et vous aurez l'atmosphère.

« Nous devons, dit-elle, appliquer une méfiance positive envers Poutine en raison de la menace qu'il fait peser sur l'Europe, en cherchant à la déstabiliser avec l'Ukraine ! Nous n'en sommes pas assez conscients ! »

De devoir accentuer le trait, la Donald Duck en service commandé, nous parle de « relents de l'histoire ». Remarquez le choix odorant des mots.

« Poutine ! Il ne se sent bien que dans la guerre froide, c'est culturel chez lui, ça marche ! La guerre froide repose sur la force ! « 

Sous-entendu, la force « virile » de Poutine ! Force militaire aussi, car de l'armement défensif de la Russie les deux ou 3 journaleux n'en parlent évidemment pas beaucoup, ils se contentent de jacter sur le bellicisme de Poutine et les intentions que l'on lui prête. Et puis les éternelles resucées :

« l'économie de la Russie qui va très mal, un PIB à peu près équivalent à celui de l'Espagne  !

"Et un taux d'abstention qui augmente !"

La question qui brûle est enfin abordée : il s'agit de la Syrie ! Alors là, nous atteignons le stade du « Climax », à l'américaine. Le « climax », c'est le point culminant d'un scénario où le spectateur ou auditeur doit trembler, pleurer, rire ou tout à la fois ! La voix de Donald Duck s'est soudain mue en celle de Dracula pour bien marquer par sa profondeur caverneuse, les « crimes » du « monstre » !

« Alep est un bain de sang parce que les Russes ont décidé que ce serait un bain de sang ! »

« D'ailleurs, reprend Duck, la diplomatie française s'est mobilisée. Il s'agit de crimes de guerre ! »

« Et Hollande a bien fait de demander que Poutine soit jugé devant un tribunal international pour crimes de guerre ! »

Là, sans honte de se couvrir de pipi, fusent de droite et de gauche, toutes les pipelettes présentes. C'est un concert sur la Syrie, et d'évoquer le 4e veto et le comportement de monsieur Herr Poutine !. Et puis, il y a la visite de Poutine prévue pour l'inauguration de la cathédrale de rite orthodoxe et de style byzantin, à Paris.

Or, Hollande, comme chacun sait est un homme qui sait se poser les bonnes questions.

« Poutine, se faisait une joie de venir à Paris, inaugurer la cathédrale russe ! En présence de l'Archiprêtre.... » fait remarquer la voix de Dracula.

On saute ainsi du coq à l'âne, de la Syrie à Paris, on voyage...

Hollande, d'un tempérament questionneur s'est questionné sur la question tout du long dans une longue cogitation intime. Comment accueillir un homme d'Etat tel que Poutine sous sanctions économiques ? Vais-je lui dérouler la tapis rouge ? Irai-je l'accueillir en voiture présidentielle blindée ? C'est bien trop luxueux ! En scooter, alors ! Ce sera largement suffisant pour un Moujik ! Mais il faudrait un scooter blindé, et deux casques blindés également !

Extrapolons, extrapolons... C'est que les journaleux experts en expertitude sont si narratifs, qu'au « climax » nous sommes parvenus au sommet du suspens » ! D'ailleurs, cela va bien au-delà du climax, c'est «  petting on the climax  », le coït journalistique !

-Je viendrai quand il sera prêt !

Donald Duck rapporte les paroles de Poutine. Mais qui sera prêt ? Hollande ou le scooter ? Car les journaleux avec leur sale habitude de tronquer les déclarations, nous laissent dans le mystère et le doute. On optera tout naturellement pour le scooter ! Car monter à deux sur un scooter, cela crée obligatoirement certain rapprochement, des vacances romaines, en quelques sortes !

La voix de Donald Duck qui s'est tue pour laisser parler son écho, réapparaît :

"Moi, je ne comprends pas pourquoi un Président de la R épublique devrait aller inaugurer un édifice religieux !"

L'expert en paradigme inversible modère le ton : "C'est un édifice culturel !"

La voix de Donald Duck : "C'est ostentatoire ! La loi de la laïcité doit être respectée !"

Du coq à l'âne nous sautons du faisan au blaireau ! Du blaireau à la courge ! Le débat s'anime. Les échos s'interrogent et se répondent.

Mais Sarkozy l'avait fait, à St-Jean de Latran !

Le Président de la République est aussi Chanoine de Latran ! C'est une tradition !

A la réflexion, Hollande aussi est Chanoine de Latran ! Alors la voix devient de plus en plus grave, monocorde, caverneuse, pour remettre le couvert sur la guerre froide. Et puis soudain, le ton change encore pour devenir non pas léger, mais dubitatif, car si le journaleux expert en expertitude, ne croit pas aux soucoupes volantes, il est encore plus étonné que l'on puisse en France, en Europe et ailleurs, être un homme politique Ru-sso-phi-le ! Et il égrène la liste... et le verdict

Mélenchon... : russophile !

MLP.. : russophile !

Fillon... : russophile !

Les autres... beaucoup trop !

C'est sûr qu'un Juppé ne passera pas par les fourches caudines journaleuses, il affiche d'ores et déjà sa poutinophobie, faut bien plaire à ses Suzerains.

« Je suis russophile » ! Mais comment cela peut-il être ? "Ce n'est pas tout de la russophilie ! C'est la poutinophilie qui est inquiétante !" s'exclame le volubile.

« C'est grave ! C'est fascinant ! Ca m'interpelle ! Les Apologues de Poutine ! »

s'étrangle l'expert en expertitude ! Je ne comprends pas les raisons de la poutinophilie !

Ce serait d'après lui une étrange maladie qui mériterait une attention plus pointue des chercheurs pour en expliquer l'irrationnel, pour celui qui se targue de l'être tant, rationnel, si proche de la réalpolitik, mais que la « poutinophilie » ce n'est pas à l'évidence assez « climax » ! Aussi, le sensationnel expert en rationalité paradigmatique inversible et renversante, nous sort de son chapeau, la... Poutinolâtrie ! Là, on défie les lois de l'apesanteur !

Cette émission me donna l'étrange sensation d'être témoin de l'obscénité d'un discours de gens qui croient s'adresser au peuple avec un irrespect et une audace peu ordinaires. A la longue, se rendent-ils comptent que leur démarche est suicidaire ? Car être journaliste à la radio, à la télé aussi, et dans les papiers mainstream, c'est du sérieux, de l'exaltant, et que le credo de ces gentils communicants, vous pourrez toujours croire que c'est digne des tactiques psychologiques les plus efficaces, même si ce qu'ils avancent est l'exact contraire de la réalité !

Car « Cicéron, c'est point carré  » s'amusait à dire ma petite camarade d'école, eh bien, justement, ce que veulent à tout prix nous faire avaler les journaleux, « Cicéron, c'est que c'est carré » !



34 réactions


  • fred.foyn 17 octobre 2016 11:14

    Jolie messe anti Poutine du Dimanche !

    Les soutanes laissées au vestiaire pour enfiler la tenue de l’élysée afin de distiller la propagande Hollandaise du moment celle de la collaboration (une habitude au PS) depuis « Mite et rend » avec Pétain... !

  • Doume65 17 octobre 2016 13:35

    « Nous avons donc eu droit, hier, Dimanche matin, à la radio sur une chaîne publique »

    Quelle émission et sur quelle radio SVP ?


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 17 octobre 2016 15:01

      @Doume65

      Je ne fais jamais attention au nom de la chaine, je prends au hasard !


    • doctorix doctorix 17 octobre 2016 19:37

      @Nicole Cheverney

      Epoustouflante prestation littéraire !
      Je suis partagé entre le dégoût pour ces journalopes et l’admiration pour votre style.

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 17 octobre 2016 19:53

      @doctorix

      Merci beaucoup. Il est vrai que je suis plus à l’aise dans le style pamphlétaire. Quant aux journalopes, ils jouent le triste rôle de rabatteurs. Ce n’est pas à leur honneur.


    • doctorix doctorix 17 octobre 2016 19:57

      J’ai retrouvé cette émission ordurière.

      C’est sur France Culture.
      L’émission de Phlippe Meyer. « L’esprit public »

      Les intervenants pourris sont :
      • François Bujon de l’Estang : Ambassadeur de France
      • Nicole Gnesotto : présidente du conseil d’administration de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale, professeur, titulaire de la chaire sur l’Union européenne au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM)
      • Thierry Pech : directeur général de la fondation Terra Nova
      • Michaela Wiegel : Correspondante à Paris du Frankfurter Allgemeine Zeitung


    • doctorix doctorix 17 octobre 2016 20:26

      @doctorix

      J’en suis aux bombardiers russes « interceptés » en Bretagne !!! par Thierry Pech.
      Ils sont passés à 100 km des cotes bretonnes, c’est-à-dire largement en dehors de notre zone territoriale, ce qu’aucun journaliste n’a cru bon de signaler.
      Il y a même un canard breton qui se demande si la Bretagne n’a pas échappé à une attaque Russe !
      Si, si !!!
      Les avions ont été déroutés vers la base de Mont-de-Marsan, dans les Landes, avant d’être escortés par l’aviation européenne jusqu’à leur retour en Russie
      Mais dans le texte qui suit, on peut lire :
      « A 13h57, deux Rafale de la permanence opérationnelle de Tours décollent pour les intercepter à 100 kilomètres des côtes bretonnes. Ils escortent les Blackjack jusqu’au large de Mont-de-Marsan », a-t-il relaté. 
      Au large de Mont-de Marsan...
      pourquoi pas au large de Bourges ?
      En fait, les avions russes ont tranquillement longé ensuite les côtes espagnoles, toujours en eaux internationales, où ils ont été « interceptés » par l’aviation espagnole.
      Avant de rentrer tranquillement chez eux.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 17 octobre 2016 20:33

      @doctorix

      J’ai écouté également une émission similaire l’autre jour où il se disait à un ou deux mots près la même chose. Mais cette fois ci sur Trump, à croire qu’ils ont un canevas qu’ils suivent en changeant le nom, le date, et quelques petites variantes pour faire sérieux, documenté, et à jour. Les intervenants extérieurs sont je suppose « sommés » de s’émerveiller sur Clinton et de taper à bras raccourcis sur Trump ou Poutine.

      Des professionnels de cet acabit, dans une entreprise, ils seraient virés sans tambours ni trompettes.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 17 octobre 2016 20:37

      @doctorix

      Au large de Chamonix, Hollande aurait envoyé les Chasseurs Alpins ! smiley


    • doctorix doctorix 18 octobre 2016 13:01

      @Nicole Cheverney

      Ce qui est marrant avec cet épisode grotesque, c’esr de taper « bombardiers russes bretagne » sur google.
      Apparait une liste d’une centaine de sites qui reprennent le titre pratiquement à l’identique :
      « Deux bombardiers russes interceptés par des Rafale au large de la Bretagne »

      Sans doute une news de l’AFP reprise sans vérification, sans la moindre enquête complémentaire.
      Pas un travail de journaliste, mais de copiste. Et tous les journaux sont concernés, à se demander si la « liberté de la presse » à le moindre intérêt, vu que tous reprennent la même info sans la moindre critique.


    • pemile pemile 18 octobre 2016 13:15

      @doctorix « J’en suis aux bombardiers russes « interceptés » en Bretagne »

      Surtout qu’ils n’ont pas été interceptés au large de la bretagne, mais « accompagnés » depuis le nord de la Norvège par 10 avions de 4 pays !

      Deux F16 Norvégiens les accompagnent depuis le nord de la Norvège vers le nord de l’Ecosse, deux Typhoon britanniques prennent le relais, contournant l’Irlande par l’ouest, et incitant les intrus à se diriger vers la Bretagne, deux rafales décollent de Tours et les accompagnent vers le sud, deux rafales décollent de Mont-de-Marsan et prennent le relais, puis deux F18 espagnols !


    • doctorix doctorix 18 octobre 2016 15:05

      @pemile

      Et toujours en zone internationale, quand on voudrait nous laisser croire le contraire.
      C’est un truc pour nous montrer qu’on est vachement bien défendus.
      En tous cas, tant qu’il s’agit de menaces inexistantes...
      Si un jour les bombardiers russes arrivaient, ils ne seraient pas deux, mais cinquante, et je ne suis pas certain que nos rafale auraient le temps de décoller.
      Le plus sage serait de rester copains avec les russes, non ?

    • Doume65 19 octobre 2016 11:31

      @doctorix
      Merci doctorix. Je vais pouvoir écouter cette émission et, à la lumière de cette article, m’en faire une opinion « contradictoire ».


    • Doume65 19 octobre 2016 12:50

      @Doume65
      Bon, eh bien j’ai tenu une demie-heure. Pas très héroïque, a priori, mais cette demi-heure a été franchement très éprouvante. C’est pire encore que ce que décrit Nicole Cheverney. Pire encore que ce que j’aurais pu imaginer. Et risible, en même temps, lorsqu’un intervenant anticipe que l’émission va recevoir du courrier pour propagande. C’est le seul moment de lucidité sur cette demi-heure que j’ai affrontée.


  • alinea alinea 17 octobre 2016 13:56

    Bravo !
    mais ne vous faîtes pas trop de mal à écouter ces salauds !
    Dimanche matin, il y avait, en direct, les invités, venus de partout, de la Convention des Insoumis à Lille ; mon dimanche en fut tout éclairé ! smiley


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 17 octobre 2016 15:11

      @alinea

      Bonjour,

      Je pense qu’il faut au contraire tenter de décrypter dès que l’on peut leurs mensonges, et leur propagande.

      Malheureusement je n’ai pas toujours le temps d’en faire des petits pamphlets comme ce week-end.


    • alinea alinea 17 octobre 2016 15:16

      @Nicole Cheverney
      Bien sûr, et je ne crache pas sur ce pamphlet, ou d’autres, qui, personnellement, me réchauffe en me « désisolant » ; seulement, ce sont toujours les mêmes, ils se répètent à satiété, parfois on découvre une indécence de plus mais qui ne change rien au fond !


  • roman_garev 17 octobre 2016 15:00

    Liberté de parole à l’occidentale : la G-B vient de fermer tous les comptes bancaires de RT.

    « Cette décision n’est plus à reexaminer. » 
    Vive la démocratie britannique !
    À quand le tour de la France ?

    • Dantès (---.---.176.58) 17 octobre 2016 20:45

      @roman_garev

      C’est bizarre que l’on nous en dise pas grand chose dans les merdias...

      Les merdias privés du Vénézuéla crachaient sur Chavez jour et nuit. Lorsqu’il en fît finalement fermer un (pour des raisons fiscales) c’était les cris d’orfraie contre le « muselage de la presse libre » et « atteinte aux libertés individuelles » et « l’atteinte à la liberté d’expression ».

      Serait-ce qu’il y a de bonnes et de mauvaises fermetures de chaînes télévisées ;)


  • franc 17 octobre 2016 15:22

    Merci pour cet excellent article tout à fait éclairant de la veulerie des journaleux et des experteux en expertitude , j’ai passé un bon moment .


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 17 octobre 2016 19:54

      @franc

      @ Merci également pour le néologisme : « experteux » si vous me l’autorisez, je m’en servirai dans un de mes prochains articles. Bien à vous.


  • Dantès (---.---.176.58) 17 octobre 2016 20:23

    La pleurniche des perdants... lamentable !

    Ils ont tout (enfin presque tout) essayé, et perdent de toute manière. Comme c’est beau. Parions que s’ils avaient remporté, on n’en entendrait même pas parler dans les merdias ; ce serait tout simplement la marche inexorable de la liberté, de l’anglicisation et des droits de l’homme et bla bla bla.

    Quel sujet trouveront-ils en guise de diversion ? Que diront-ils pour re-contextualiser la fin de leur expansion hégémonique ? Impossible d’admettre que l’on se fiche de leurs dogmatismes puritains reconvertis en défense des minorités sexuelles et débandade marchande, désormais en fin de course. Mis face aux multiples contradictions de leur...mauvaise foi, par ceux qui ont non seulement la volonté mais également les moyens de se moquer de leurs discours (dé)moralisants et de leur renvoyer à la figure, ils risquent le pire : le ridicule ! 


  • gargamel4 (---.---.70.136) 17 octobre 2016 20:29

    Quel fatras. Même du temps de Morice, on voyait mieux où l’auteur voulait en venir. 


  • Piere CHALORY Piere CHALORY 17 octobre 2016 21:40

    Bonsoir Nicole,


    Merci pour ce décryptage, cette mise en perspective des procédés lourds qu’emploient ces officieux suppôts d’une info dégénérée, au sens large. 

    L’ignardise massique justifie-t-elle le parti-pris mensonger de ces gens ?

    France ’Culture’ est tombée bien bas !

    Indigne indigence.

    On parle beaucoup d’islamo-racaille ces temps-ci,

    Zemour feeling, toussa toussa...

    Intello-racailles définirait assez bien ces beaux (?) parleurs, ces menteurs-baveurs de fiel certifié paf-compatible, ces pignoufs, ces rats.

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 18 octobre 2016 20:34

      @Piere CHALORY

      Bonsoir,

      Intello-racailles, pour ma part je supprimerais le mot intello, ce serait leur faire trop d’honneur. Je viens encore d’entendre, ce soir, une assertion d’un journaleux sur la Russie et la Syrie, à propos d’un cessez-le-feu immédiat de la part de la Russie, tout en précisant bien lourdement que les occidentaux restaient sceptiques quant aux bonnes intentions de Poutine. Encore une inversion paradigmatique !


  • arthes arthes 18 octobre 2016 08:12

    Au moins, on parle de lui (Poutine) , bon , ensuite le niveau est bas, mais ca fait longtemps que les lumieres s eteignent aux etages chez les journaleux et specialistes , tout comme chez les politiques (cf le pathetique non debat des primaires de droites) et bref, le paysage politique en france est tres chiant , quoique je trouve Melanchon en forme en ce moment, Marine se debrouille pas trop mal non plus...


    Ensuite, si Juppe passe, c est que le peuple francais est sapiosexuel maso, je vois pas d autre explication smiley

  • doctorix doctorix 18 octobre 2016 08:59

    Ce matin, sur France Inter, géopolitique.

    Nicolas Demorand dit que Poutine a osé déclaré qu’il n’y avait pas grande différence entre l’attaque Russe sur Alep, et l’attaque américaine sur Mossoul.
    Ce qui est parfaitement sensé, semble-t-il.
    Mais non, voyons !
    Dans un cas, c’est un dictateur qui martyrise son peuple, dans l’autre on agit au nom d’un président démocratiquement élu pour débarrasser la ville de 5000 jihadistes.
    Va comprendre, Charles...
    D’un côté un président élu à plus de 80%, de l’autre une potiche sans majorité claire...

  • michel49 (---.---.135.52) 18 octobre 2016 09:45

    Je crois que c’est Sacha Guitry qui disait « la femme est un animal qui s’attrape par la parole », qu’en pensez-vous ? est-ce applicable à la « reine du chaos » H.Clinton ?


    • roman_garev 18 octobre 2016 10:44

      @michel49
      Non, cette dame-ci attrape elle-même des gens et des pays entiers dans sa toile d’araignée... Sauf qu’avec la Russie elle a toutes les chances de s’étrangler, le morceau étant trop gros pour sa gueule...


    • arthes arthes 18 octobre 2016 12:22

      @michel49
      C est surtout applicable a beaucoup d electeurs, quelque soit le sexe.


    • doctorix doctorix 18 octobre 2016 15:08

      @michel49

      « la femme est un animal qui s’attrape par la parole », qu’en pensez-vous ? est-ce applicable à la « reine du chaos » H.Clinton ?
      Cette femme là s’attraperait plutôt comme les morpions ou la vérole, la grande : ça va être dur de s’en débarrasser.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 18 octobre 2016 20:36

      @roman_garev

      le morceau étant trop gros pour sa gueule...

      Excellent !


  • michel49 (---.---.230.227) 18 octobre 2016 20:25

    Bien entendu on ne peut pas souhaiter à HRC de finir sa vie comme Ciceron mais celà devrait servir d’avertissement aux innombrables avocats marrons tentés par la  carrière politique...




Réagir