mardi 27 avril - par roman_garev

Poutine : « Nous nous comportons de manière extrêmement retenue »

Le Président de la Russie a prononcé le discours à l'Assemblée fédérale. La cérémonie a eu lieu dans la salle d'exposition centrale de Manezh le 21 avril 2021.

La cérémonie a été suivie par les sénateurs de la Fédération de Russie, les députés de la Douma d'État, les membres du gouvernement, les chefs des cours constitutionnelle et suprême, les gouverneurs régionaux, les présidents des assemblées législatives régionales, les chefs des confessions religieuses traditionnelles et les militants publics.

Voici la traduction d'un extrait de ce discours consacré à la politique internationale de la Russie.

Collègues,

JPEG

Le sens et le but de la politique de la Russie sur la scène internationale — je vais juste dire quelques mots à ce sujet pour conclure mon discours — est d'assurer la paix et la sécurité pour le bien-être de nos citoyens, pour le développement stable de notre pays. La Russie a certainement ses propres intérêts que nous défendons et que nous continuerons de défendre dans le cadre du droit international, comme le font tous les autres États. Et si quelqu'un refuse de comprendre cette évidence ou ne veut pas dialoguer et choisit avec nous un ton égoïste et arrogant, la Russie trouvera toujours un moyen de défendre sa position.

Dans le même temps, malheureusement, tout le monde dans le monde semble être habitué à la pratique de sanctions économiques illégales à motivation politique et aux tentatives brutales de certains acteurs d’imposer leur volonté à d’autres par la force. Mais aujourd'hui, cette pratique dégénère en quelque chose d'encore plus dangereux — je fais référence à l'ingérence directe récemment révélée au Bélarus dans une tentative d'orchestrer un coup d'État et d'assassiner le président de ce pays. Dans le même temps, il est typique que même de telles actions flagrantes n'aient pas été condamnées par le soi-disant Occident collectif. Personne ne semblait le remarquer. Tout le monde prétend que rien ne se passe.

Mais écoutez, vous pouvez penser à ce que vous voulez, disons, du président ukrainien [Viktor] Ianoukovitch ou de [Nicolas] Maduro au Venezuela. Je le répète, vous pouvez les aimer ou ne pas les aimer, y compris Ianoukovitch qui a failli être tué aussi et retiré du pouvoir par un coup d'État armé. Vous pouvez avoir votre propre opinion sur la politique du président bélarussien Alexandre Loukachenko. Mais la pratique consistant à organiser des coups d'État et à planifier des assassinats politiques, y compris ceux de hauts fonctionnaires — eh bien, cela va trop loin. C'est au-delà de toutes limites.

Il suffit de mentionner l'aveu fait par les participants détenus à la conspiration sur un siège prévu de Minsk, y compris des projets de blocage des infrastructures et des communications de la ville, et un arrêt complet de l'ensemble du système électrique de la capitale de la Biélorussie ! Cela signifie en fait qu'ils préparaient une cyberattaque massive. Quoi d'autre cela pourrait-il être ? Vous savez, vous ne pouvez pas tout faire avec un seul interrupteur.

De toute évidence, il y a une raison pour laquelle nos collègues occidentaux ont obstinément rejeté les nombreuses propositions de la Russie visant à instaurer un dialogue international sur l’information et la cybersécurité. Nous avons présenté ces propositions à plusieurs reprises. Ils évitent même de discuter de cette question.

Et s'il y avait eu une véritable tentative de coup d'État en Biélorussie ? Après tout, c'était le but ultime. Combien de personnes auraient été blessées ? Que serait devenu la Biélorussie ? Personne n'y pense.

Tout comme personne ne pensait à l'avenir de l'Ukraine lors du coup d'État dans ce pays.

Pendant tout ce temps, les mouvements hostiles envers la Russie se sont également poursuivis sans relâche. Certains pays ont adopté une routine inconvenante où ils s'en prennent à la Russie pour quelque raison que ce soit, le plus souvent, sans aucune raison. C'est une sorte de nouveau sport de qui crie le plus fort.

À cet égard, nous nous comportons de manière extrêmement retenue, je dirais même modestement, et je le dis sans ironie. Souvent, nous préférons ne pas répondre du tout, pas seulement à des mouvements hostiles, mais même à une impolitesse pure et simple. Nous voulons entretenir de bonnes relations avec tous ceux qui participent au dialogue international. Mais nous voyons ce qui se passe dans la vraie vie. Comme je l'ai dit, de temps en temps, ils s'en prennent à la Russie, sans raison. Et bien sûr, toutes sortes de petits Tabaquis courent autour d'eux comme Tabaqui a couru autour de Shere Khan — tout est comme dans le livre de Kipling — hurlant piteusement [подвывая] pour attendrir leur souverain. Kipling était un grand écrivain.

Nous voulons vraiment maintenir de bonnes relations avec tous ceux qui sont engagés dans la communication internationale, y compris, soit dit en passant, ceux avec qui nous ne nous entendons pas ces derniers temps, pour le moins dire. Nous ne voulons vraiment pas brûler les ponts. Mais si quelqu'un prend nos bonnes intentions pour de l'indifférence ou de la faiblesse et a l'intention de brûler ou même de faire sauter ces ponts, il doit savoir que la réponse de la Russie sera asymétrique, rapide et dure.

Ceux qui seraient à l'origine de provocations qui menacent les intérêts fondamentaux de notre sécurité regretteraient fort ce qu'ils ont commis — tant qu'ils n'ont regretté rien depuis déjà bien longtemps.

En même temps, je dois juste être clair, nous avons suffisamment de patience, de responsabilité, de professionnalisme, de confiance en soi et de certitude dans notre cause, ainsi que le bon sens, lorsque nous prenons une décision de quelque nature que ce soit. Mais j'espère que personne ne songera à franchir la « ligne rouge » vis-à-vis de la Russie. Nous déterminerons nous-mêmes dans chaque cas particulier où elle sera tirée.

JPEG

Je dirai maintenant, comme je le fais toujours lors des allocutions annuelles à l’Assemblée fédérale, que l’amélioration et le renforcement qualitatif des forces armées russes se poursuivent régulièrement. En particulier, une attention particulière sera accordée au développement de l’enseignement militaire tant dans les écoles et académies militaires que dans les centres de formation militaire des universités civiles.

D'ici 2024, la part des armes et équipements militaires modernes dans les forces armées atteindra près de 76%, ce qui est un très bon indicateur. Cette part dans la triade nucléaire sera de plus de 88% avant la fin de cette année.

Les derniers systèmes de missiles intercontinentaux hypersoniques Avangard et les systèmes laser de combat Peresvet sont en service de combat, et le premier régiment armé de missiles balistiques intercontinentaux super-lourds Sarmat devrait entrer en service de combat à la fin de 2022.

Le nombre de systèmes aériens de combat équipés de missiles hypersoniques Kinzhal et de navires de guerre armés d’armes hypersoniques de précision comme le Kinzhal dont j’ai parlé et des missiles Kalibr est en augmentation. Les missiles hypersoniques Tsirkon seront bientôt mis en service de combat. Des travaux sont en cours sur d'autres systèmes de combat modernes, notamment Poséidon et Burevestnik, conformément aux plans de développement des forces armées.

En tant que chef de file dans la création de systèmes de combat de nouvelle génération et dans le développement de forces nucléaires modernes, la Russie exhorte à nouveau ses partenaires à débattre des questions liées aux armements stratégiques et à assurer la stabilité mondiale. Le sujet et l'objectif de ces pourparlers pourraient être la création d'un environnement pour une coexistence sans conflit basé sur l'équation de sécurité, qui inclurait non seulement les armements stratégiques traditionnels, tels que les missiles balistiques intercontinentaux, les bombardiers lourds et les sous-marins, mais — je voudrais souligner ceci — tous les systèmes offensifs et défensifs capables d'atteindre des objectifs stratégiques quel que soit l'armement.

Les cinq pays nucléaires ont une responsabilité particulière. J'espère que l'initiative de réunion personnelle des chefs d'État des membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, que nous avons proposée l'année dernière, se concrétisera et se tiendra dès que la situation épidémiologique le permettra.

La Russie est toujours ouverte à une large coopération internationale. Nous avons toujours plaidé pour la préservation et le renforcement du rôle clé de l'ONU dans les affaires internationales, et nous essayons de fournir une assistance au règlement des conflits régionaux et avons déjà beaucoup fait pour stabiliser la situation en Syrie et lancer une politique dialogue en Libye. Comme vous le savez, la Russie a joué le rôle principal dans l'arrêt du conflit armé au Haut-Karabakh.

C’est sur la base du respect mutuel que nous construisons des relations avec la majorité absolue des pays du monde : en Asie, en Amérique latine, en Afrique et dans de nombreux pays européens. Nous développons constamment des contacts prioritaires avec nos partenaires les plus proches de l'Organisation de coopération de Shanghai, les BRICS, la Communauté des États indépendants et nos alliés au sein de l'Organisation du traité de sécurité collective.

Nos projets communs au sein de l'Union économique eurasienne visent à assurer la croissance économique et le bien-être de nos populations. Il y a ici de nouveaux projets intéressants, comme le développement de couloirs de transport et de logistique. Je suis sûr qu'ils deviendront une infrastructure fiable pour un partenariat eurasien à grande échelle. Les idées russes de cette large association ouverte sont déjà mises en pratique, en partie, via l'alignement sur d'autres processus d'intégration.

JPEG

Tous ces projets ne sont pas seulement des idées géopolitiques mais des instruments strictement pratiques pour résoudre les tâches de développement national.

Source : site officiel du Kremlin, traduction



37 réactions


  • The White Rabbit The White Rabbit 27 avril 10:11

    Poutine, après avoir annexé la Crimée, menace la paix en Europe avec « beaucoup de retenue ».

    Ça fait du bien de lire la propagande en direct du Kremlin, on se sent très rassuré.


    • Ben Schott 27 avril 10:17

      @The White Rabbit
       
      « Poutine, après avoir annexé la Crimée, menace la paix en Europe »
       
      Ça, c’est le marronnier complaisamment relayé par les éternels ignares !  :))
       
      Poutine contre l’humanité, saison 5 !...
       


    • roman_garev 27 avril 10:48

      @The White Rabbit
      Selon des rabbits et des tabaquis de toutes couleurs, la Russie a tort de s’annexer toujours elle-même, tandis qu’à juste titre elle aurait dû depuis longtemps déjà être annexée et annihilée par les forces du bien telles que la France du 1812, l’Allemagne du 1941 ou bien les États-Unis de nos jours.
      Mais vous pouvez toujours espérer, chers rabbits... 


    • Attila Attila 27 avril 12:20

      @The White Rabbit
      Les faits :
      Référendum de 2014 organisé par les autorités de Crimée :
      Votants : 83%
      —Réunification de la Crimée avec la Russie et adoption du droit de la Fédération de Russie : 96,77%
      —Rétablissement de la Constitution de la République de Crimée de 1992 et maintien du statut de la Crimée dans le cadre de l’Ukraine : 2,51%
      Lien
      .
      Vous vous disqualifiez avec votre grossière propagande impérialiste.

      .


    • JPCiron JPCiron 27 avril 13:39

      @Attila

      Référendum >

      Tiens ! C’est vrai : Il y a le référendum démocratique au menu des peuples. Nos Grandes Démocraties pourraient l’imposer en Palestine.... Car tout le monde civilisé est contre les annexions sauvages, paraît-il.


    • troletbuse troletbuse 27 avril 13:49

      @JPCiron
      Celui de 2005, un exemple de démocratie


    • mmbbb 27 avril 20:33

      @The White Rabbit . Rappel la Crimee est dans le giron de la Russie depuis Catherine la Grande Annexé un pays qui a son sein une forte communaute russe notamment et d autres en l occurrence 12 % , battus par Yvan le Terrible est étonnant Les Russes representent 65 % de la population de Crimée La Crimée a déjà une longue histoire .Etre aussi idiot est assez surprenant


    • mmbbb 27 avril 20:36
      @The White Rabbit . Rappel la Crimee est dans le giron de la Russie depuis Catherine la Grande Annexé un pays qui a son sein une forte communaute russe notamment 65 % et d autres en l occurrence les Tatars 12 % , battus par Yvan le Terrible . La Crimée a déjà une longue histoire .Etre aussi idiot est assez surprenant.



    • V_Parlier V_Parlier 27 avril 23:32

      @The White Rabbit
      Demandez à ceux qui habitent en Crimée s’ils appréciaient ces propositions de projets que vous auriez préférés, très en vogue après le putsch de Maidan :
      https://www.youtube.com/watch?v=IdzBfD0kfW4
      https://www.youtube.com/watch?v=bnwTKRqvLZk


  • Cette attitude retenue, modeste, dont nous reconnaissons la valeur, n’est hélas pas du tout comprise par ceux qui s’en prennent à la Russie. Leur pensée est trop grossière, trop fruste. Cela les pousse à voir en Poutine un ours en peluche.


  • grangeoisi grangeoisi 27 avril 11:00

    Bref il se retire...la queue basse. Quel homme ce Poutine !


    • roman_garev 27 avril 11:10

      @grangeoisi
      Il s’est retiré déjà plus qu’une fois... Par exemple, en Crimée en 2014, en Syrie en 2015. Avec Assad qui « doit partir », selon une douzaine de vos chefs ayant « la queue haute »... Ça fait combien d’années déjà qu’ils partent, tous les deux, tandis que vos queues atlantistes restent alignées sous le ventre ?


    • JPCiron JPCiron 27 avril 13:42

      @roman_garev

      chefs ayant « la queue haute »..>
      L’ont-ils ? Mais est-ce vraiment la leur ?


    • Aimable 27 avril 17:20

      @JPCiron
      Eux, pensez donc ce sont des boulangers,ils ont la brioche qui tombe sur la baguette . 


    • JPCiron JPCiron 27 avril 20:53

      @Aimable
      C’est une vision bien aimable...
      La mienne était plus osée...


  • grangeoisi grangeoisi 27 avril 11:20

    Qu’il se retire de Kaliningrad et de la Crimée aussi, pas la peine d’éteindre les lumières on s’en chargera. En Syrie ça ne serait pas mal de reconstruire quelques hôpitaux, détruits avec discernement et avec beaucoup de retenue aussi.


    • roman_garev 27 avril 11:45

      @grangeoisi
      Des rêves dignes d’être tirés de l’ouvrage « Comment gérer le monde sans alerter les infirmiers ». Continuez, c’est bien marrant.


    • arthes, Britney for ever artheslichepèdetologue 27 avril 14:05

      @grangeoisi
      https://youtu.be/VYf0gvGcRQ8

      Marrant, cette chanson c’était une des préférées de ma belle mère...Une antiquaire anarchiste, abonnée à Charly Hebdo, , devenue un peu folle sur la fin (enfin elle l’a toujours été, ça s’est accentué), et morte assez tragiquement, mais avec beaucoup de flamboyance quand même.

      C’est la prem’s que je lis cet extrait de cette chanson.

      z’êtes un démocrate libéral mondialiste droit de l’hommiste ?


    • sylvain sylvain 27 avril 19:45

      @artheslichepèdetologue
      c’est une insulte pour vous de défendre la dictature ou les droits de l’homme ? Je serais curieux de savoir quel principe vous parait si ignoble dans cette déclaration ??


    • sylvain sylvain 27 avril 19:46

      @sylvain
      euh la démocratie et les droits de l’homme, desolé


    • arthes, Britney for ever artheslichepèdetologue 28 avril 15:13

      @sylvain
      Je dénonce une nouvelle dictature qui agit sous prétexte de démocratie et de droits de l’hommiste... CAD Une interprétation idéologiste de ces deux thèmes qui veut légitimiser éthiquement et moralement des jugements, des actes guerriers , de déstabilisation, d’invasion et d’ingérence , de la part des atlantistes, dans des états  sous prétexte que ces derniers ne sont pas conformes à cette idéologie occidentale , afin d’y imposer, dans les esprits et dans la vie de leurs habitants un système démocratique à l’occidentale, sans tenir compte des réalités du terrain, ni de leur propre manière de vivre et de gérer leur existant, m^me si en effet, ces régimes ne sont pas parfait, dans le but de créer une gouvernance mondiale ,et de piller et asservir ces pays, comme il est voulu de le faire chez nous..... c’est le mondialisme, et la négation des états et de l’être.

      Occupons nous de nos problèmes, ne serait ce qu’en France, avant de donner des leçons aux autres, et, rassurez vous, je ne demanderai jamais à Poutine de les régler, on est franco/français, ce serait un déshonneur que de chercher ailleurs ce que l’on peut régler soi même, sur notre propre sol

      Cela étant dit, la Russie de Poutine est plus fière et mieux gérée que celle d’Eltisne..Enfin, celle des agents américains.


    • sylvain sylvain 28 avril 18:29

      @artheslichepèdetologue
      ok, mais que pensez vous de ceux qui, pour lutter contre le racisme ou le patriarcat ne parlent pas de ceux qui le pratiquent ou le promeuvent mais des blancs ou des hommes en général ?? Parce que vous faites un peu la même chose a mon avis, a votre manière .
      Une personne qui passe sur AV et lit les commentaires en déduira que vous êtes contre la démocratie ou les droits de l’homme . Il se dira aussi qu’il y a une belle communauté de facho qui rêvent de casser du gauchiste ( de la gauchiasse ) ...

      Sinon je suis d’accord avec votre vision des choses, sinon que je ne pense pas que les ingérences et invasions aient voulu installer une quelconque démocratie ni promouvoir notre style de vie ou les droits de l’homme . Il me semble que si l’occident avait réellement voulu promouvoir ça il ne serait pas aussi mal vu aujourd’hui . La démocratie, plus généralement les droits sociaux ont été arrachés par les peuples occidentaux à leur élite, l’ingérence ne vise pas à les installer là bas, elle vise à les détruire ici


    • arthes, Britney for ever artheslichepèdetologue 28 avril 19:34

      @sylvain

      Bon, pour moi....
      Le racisme et le patriarcat font partie aussi des idéologies destinées à non pas assembler les humains mais à les diviser. à partir d’exactions isolées qui sont montées en épingles.
      Cela a commencer avec le fameux « touche pas à mon pote » de la mitterandie ...Mittérand (pour moi) était nul et juste suiviste des amerlokes en politique extérieure, mais très fort pour créer des clivages à l’intérieur de la France.

      Pour moi il y a une race, c’est l’homo sapiens, donc qui comprends toutes les ethnies, ensuite des différences ethniques, culturelles, identitaires dont il faut tenir compte et qui ne sont pas toujours très compatibles, mais qui peuvent s’entendre et échanger., à partir du moment ou chacun respecte l’autre et s’adapte au lieu où il se trouve.

      Le soucis est que le mondialisme et l’idéologie droit de l’hommiste etoussa voudraient abolir l’identité culturelle et ethnique sous prétexte d’abolir le racisme et que ce faisant ce sera le vivre ensemble superbe... ...Cocasse...En réalité, l’identité etnhique existe, et c’est bien le racisme qui n’existe pas et qui est une vue de l’esprit qui veut détruire, en y accolant des biais moraux et éthiques controuvés à ce qui existe pour le dénier , dénier quoi ? à savoir la diversité culturelle, ethnique, identitaire nationale et religieuse. (et je te passe l’identité biologique sexuelle elle même déniée, alors que bon...Dans le fond keske on s’en fiche que un homme ou une femme se sentent une attirance pour un ..MM sexe ?)°

      Pour le patriarcat, il s’agit d’une idéologie portée par les minorités LGBT, à 20 ans , donc années fin 70/80 jamais je n’ai eu le sentiment que nous étions dans une société occidentale dominée par les hommes, ou alors c’est une régression de nos jours, je capte pas que les femmes soient aussi concons pour pas savoir s’imposer quand nécéssaire, et entre nous, je trouve que les hommes occidentaux n’ont plus de coucouilles, en général.

      Quant aux pays muz, et les muzz en France (puisque on devient muzzz) sorti des intégristes tarés (et bravo, en en arrive à de plus en plus de zinzins chtarbés et de conasses ou /et victimes qui vont avec) , ce qu’on nomme du patriarcat n’est qu’une apparence et interprétation de traditions, car les femmes sont respectées .

      Bon, chez nous, c’était pas mal, faut faire en sorte que ça le reste et surtout pas se laisser bouffer, par la mondialisation, bref, j’en parlais il y a 10 jours, faut pas que la France soit détruite, 40 ans de conneries, ça suffit.
      .


    • roman_garev 28 avril 20:25

      @artheslichepèdetologue
      Bonjour et merci pour ce credo que vous venez d’exposer.
      À vrai dire, je n’ai pas compris même la moitié de ce que vous venez de raconter ci-haut, et c’est très bien comme ça.
      Dieu merci, en Russie on est très, très loin de toutes ces perversions, grâce au bon sens propre à notre peuple, et j’espère que l’on se tiendra bien longtemps à l’écart de toutes ces soi-disant valeurs dernier cri, qui chez nous ne sont perçues qu’avec un sourire, un peu comme une fourberie enfantine. Mais parfois c’est un sentiment d’angoisse, comme c’est pour le cas du BLM, un racisme noir pur souche.
      Ce qu’on ne va jamais tolérer en Russie, c’est une tentative de nous imposer les soi-disant valeurs occidentales actuelles.
      Savez-vous que la dernière version de notre Constitution, redigée l’été dernier au moyen du référendum, détermine le marriage comme une union entre un homme et une femme ?


    • arthes, Britney for ever artheslichepèdetologue 29 avril 16:43

      @roman_garev
      Bonjour Roman

      Voui, pour mon dernier post après relecture, chuis pas super claire dans ce que je veux exposer...Mais ça tourbillone pas mal en ce moment dans la tête, je commence à être très exaspérée ....Et, entre autre, je me  disais ces jours ci : Poutine est élu, de toutes manières et quoi qu’en disent les détracteurs depuis 20 ans, Merkel, depuis 18 ans, et en France, voici la chose : Sarko plébiscité et haït, il dégage en perdant pour le second mandat, Hollande, mm pas il se représente  tellement haït, Macron (le comble du mondialisme destructeur de la France,c’te merde contre qui j’ai voté) the Jupiter plébiscité  par les médias (de merde) devient haït très vite (Gilets jaunes) et on sait mm pas s’il se représentera....Bref, toujours la même ligne atlantiste mondialiste destructrice de notre pays, poursuivie par des types de présidents de plus en plus crétins (mm si tête bien pleine, sachant que Macron est un banquier, pas un politique) , et toujours un rejet en cours de mandat des présidents en place...Et une dictature de plus en plus explicite pour brider toute vélléité elle même de plus en plus manifeste de la part du peuple... .....y a un problème grave franco/français, que seuls les français doivent résoudre, ya du boulot !!!!

      ...................................................................... ...................................................
      Savez-vous que la dernière version de notre Constitution, redigée l’été dernier au moyen du référendum, détermine le marriage comme une union entre un homme et une femme ?
      ...................................................................... ........................................................

      Lol, c’est du patriarcat, rhooooo !!!! c’est contre les « droits de l’hommiste » et des préceptes LGBT !!!! (affreux)
      Bin , sinon, je trouve ça normal, logique

      Remarque, je n’ai rien contre le fait que les zhomos vivent ensemble et aient les mm droits fiscaux que ceux dont profitent les couples hétéros mariés, mais, chez nous, en France, un aménagement du pacs aurait suffit.


  • gerard JOURDAIN 27 avril 12:08

    je pense qu’en France il faudrait au moins deux Poutine pour nous en sortir.


    • roman_garev 27 avril 12:24

      @gerard JOURDAIN
      À mon humble avis, un seul suffirait, celui qui est en Russie.
      Mais il faudrait le lui demander à haute voix et distinctement.


    • Aimable 27 avril 17:28

      @roman_garev
      Pour l’instant , nous avons d’anciens militaires qui sont prêt a assurer le job et la , il y a juste a les soutenir , par contre si cela foire là il faudra demander très gentiment a Poutine .


  • amiaplacidus amiaplacidus 27 avril 17:21

    La Russie a un grand tort : avoir placé son pays en plein milieu de centaines de bases militaires US.


    • roman_garev 27 avril 19:12

      @amiaplacidus
      Oui, mais, d’autre part, comme ça il devient très facile de les éliminer toutes à la fois, comme des blattes par un coup de pantoufle.


  • sylvain sylvain 27 avril 20:20

    ils sont toujours rassurant les discours de poutine, c’est un peu le gentil papa ours, il nous dit que tout ira toujours bien avec la russie, qu’il s’en occupe, faut juste pas l’embêter .

    Ensuite il nous présente tous ses nouveaux missiles, il y en a un qui fait 100 tonnes et lance 15 têtes nucléaires a la fois, pas mal . Desfois qu’on voudrait l’embêter, on sait jamais . Il a tenu a en avoir un parce que les ricains en ont fait un gros aussi . 

    Ca laisse tout de même une drole d’impression . On aimerait y croire au papa ours, mais un papa ours avec 15 tête nucléaire ça a forcément une drole de gueule quand même .


    • roman_garev 27 avril 21:14

      @sylvain
      Vous avez complètement raison. Sans ces têtes nucléaires il n’y aurait plus ni « papa ours », ni sa mère Russie. À demander confirmation chez le pépé Joe Biden.


    • sylvain sylvain 27 avril 21:24

      @roman_garev
      Avec pépé biden tout ira bien aussi . Il va assurer la paix et le respect des transgenres et des pandas dans le monde entier . Il aime aussi les très gros missiles, mais il n’en parle pas dans ses discours, ça pourrait faire peur aux pandas . On se demande bien pourquoi il n’aime pas papa ours alors qu’ils sont tous les deux très gentils


    • roman_garev 27 avril 21:30

      @sylvain
      Pépé n’en parle pas, car il n’a pas à s’en vanter, de cette ferraille des années 1960...
      Sinon il en parlerait, vous en pouvez être sûr.
      Autre chose : de cette ferraille étatsunienne, tout le monde est au courant. Tandis que des missiles russes, il faut absolument en parler et les montrer en action, vu la nullité actuelle des services amerloques de renseignement. Sinon le pépé, se croyant fort, aurait pu appuyer sue le bouton rouge. 


  • ETTORE ETTORE 27 avril 21:25

    C’est fou !

    On dirait que Poutine parle VO française, tellement cela parait être dans une logique gouvernementale, pour l’orientation civilisationnelle de SON peuple !

    Alors que Macrounet, semble parler et appliquer du soviet Stalinien, pour le «  sien »

    ( Mais peut être qu’il ne le considère pas ou plus, comme le « sien » .Mais plutôt, le genre de cheptel déjà hypothéqué par ses amis de l’abattoir mondialisé. )

    Je comprend mieux, alors, l’abattage rituel dans les rues !


  • QAmonBra QAmonBra 28 avril 11:07

    Merci @ l’auteur pour la traduction et le partage.

    Hormis les habituels « mougeons » occidentaux et leurs affidés, tous conditionnés jusqu’à la moelle par la quasi totalité de leurs « politichiens » et les merdias à leur solde, tout ce beau monde prétendant représenter, à la louche, le 1/5 de l’humanité, mais se prenant pour la seule « opinion publique internationale », je ne pense pas me tromper en affirmant que l’écrasante majorité des peuples et nations se félicite que la Russie ait un Président de l’envergure de V. Poutine, dont la popularité mondiale a explosé ces dernières années, au point, pour certains, d’en faire un des leurs !

    Pour s’en convaincre, il nous suffit seulement d’avoir la folie, car s’en est une pour tous ceux ayant de sains neurones entre les deux oreilles, en premier lieu nos amis russes, d’imaginer à la tête de la Russie un autre taré sénile comme « Jobidon » !

    Il m’est avis que nous serions déjà dans une merde cauchemardesque, voire que 90% d’entre nous ne seraient plus là pour en discuter. . .


Réagir