lundi 13 février - par Daniel MARTIN

Présidentielles 2017 : Mais, où est donc passée l’écologie ?

Vers Un nouveau mariage PS - EELV 

Après le rassemblement de Lyon en Novembre 2010 qui avait porté l’écologie politique sur l’avant scène politique avec la fondation d’EELV, la victoire de François HOLLANDE et la « tambouille » politicienne qui a suivi, notamment avec la prise de pouvoir d’EELV par les DUFLOT- PLACE et l’accession Ministérielle de Madame, EELV ou plus exactement les « Verts » sont devenus une caricature d’écologie.

Dans la perspective des élections Présidentielle de 2017, alors que Cécile DUFLOT qui oscillait entre MELENCHON et HAMON avait finalement choisi l’intérêt de la « gamelle », c'est-à-dire : tenter de sauver son siège de Député à Paris en appelant à un rassemblement EELV- PS derrière Benoit HAMON. Toutefois, les adhérents à Europe Ecologie-Les Verts et les votants à la primaire pourront se prononcer la semaine prochaine, sur la tenue de discussions avec Benoît HAMON et Jean-Luc MELENCHON (http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/02/10/eelv-les-negociations-avec-hamon-et-melenchon-soumises-au-vote-des-sympathisants_5077884_4854003.html). Si on se réfère au sentiment qui semble prévaloir chez de nombreux « Verts », nul doute que la décision se fera en faveur du candidat PS, jugé « écolo-compatible ». Il est vrai que Benoit HAMON n’a pas de gros efforts à faire sur la question écologique par rapport aux « Verts » qui ont depuis longtemps exclu les fondamentaux de cette problématique de leur champ de réflexion.

JADOT abandonnerait sa recherche de parrainages pour se ranger lui aussi derrière le candidat du PS, avec lequel il a engagé des discussions. Le même JADOT qui peine à recueillir ses 500 parrainages avait par ailleurs préalablement cherché à joindre MELENCHON, lequel, avec ses 10 à 15% d’intentions de vote, ne souhaitant pas se plier aux injonctions d’un candidat pesant électoralement moins de 2%, n’avait guère manifesté d’enthousiasme. Vu leurs positions guerrières réciproques pro atlantistes à l’égard de la Syrie et de la Russie qui sont aux antipodes de l’écologie, EELV et le PS de Benoit HAMON devraient s’entendre comme « larrons en foire »…

Benoit HAMON n’a que très peu de chance d’être présent au second tour et peut se permettre de faire beaucoup de promesses sur le volet sociétal et écologique, de ce point de vue, il n’a pas trop d’effort à faire, vu le déficit d’écologie des « Verts »… Entre les déboires de François FILLON qui, semble-t-il, aurait abusé des subsides que lui permettait ses fonctions, Mme. LE PEN et ses problèmes financiers avec le parlement Européen ou le refus qui parait suspect de MELENCHON, de publier aux médias son patrimoine, ainsi qu’Emmanuel MACRON qui n’échappera pas à certaines vindictes dénonciatrices, il n’est pas exclu que le candidat du PS parvienne par défaut au second tour. 

EELV ou l’art de se laisser volontairement berner par le PS et « d’abuser » les écologistes

En ne cessant d’affirmer, presque « les yeux dans les yeux » qu’ils voulaient un retour aux sources, c'est-à-dire : ne plus servir de caution au PS, ou à la Gauche, mais réaffirmer l’identité de l’écologie pour ces élections, dans un soucis de rassemblement des écologistes, EELV avait organisé des primaires pour désigner leur candidat(e) à l’élection Présidentielles …Aujourd’hui, pour justifier un rapprochement avec Benoit HAMON, voire MELENCHON, EEELV affirme : « pour la première fois, les combats et les propositions portés depuis toujours par les écologistes sont au coeur des projets des candidats de la gauche »… L'Ecologie est-elle soluble dans un programme de Gauche et de quelle Gauche ? Quel fut le bilan pour l’écologie d’un accord avec le PS sous JOSPIN avec VOYNET ou celle de l'accord EELV-PS en 2012 avec HOLLANDE ? Hormis un ou deux Ministère croupion et quelques parlementaires, dont certain(e)s se sont distingué(e)s par leur opportunisme ?... En quoi, le PS est-il vraiment écolo ? Et HAMON, au-delà de belles paroles électorales, donne-t-il un signe qu'il est devenu écologiste ? En quoi, être pour le cumul de trois mandats seulement (alors qu’il faudrait interdire tout cumul) et une dose de proportionnelle est-il écolo ? HAMON s'est déjà pas mal « recentré », se refusant à l'inventaire du quinquennat dont il a été Ministre et il doit composer avec les partisans de VALLS, dont on connait les positions incompatibles avec l’écologie.  A l’évidence, EELV se vautre dans une sorte de « vomissure » politicienne qui rejaillit très défavorablement sur l’écologie en général et sur les écologistes en particulier, alors que l’immense majorité d’entre eux, exempt de toute salissure politicienne, ne sont, ni ne se reconnaissent à EELV.

Non, l’écologie politique ne saurait se réduire à de la « vomissure » politicienne

Il serait d’ailleurs temps que les médias cessent de qualifier les DUFLOT, PLACE, DE RUGY, COSSE, POMPILI, JADOT et d’une manière plus générale EELV d’écologistes, alors que ce sont des « Verts », désormais et durablement un parti politique de gauche, dont certains d’entre eux se situent plus à la gauche de la gauche qu’à la Gauche…S’il reste encore quelques écologistes authentiques à EELV, ils se font de plus en plus rares et doivent de toute façon assumer les choix politiques de ce parti ou en sortir.

L’écologie sera-t-elle absente des débats aux élections Présidentielles de 2017 ?

Excepté la transition énergétique et quelques aspects environnementaux de l’écologie que d’autres d’ailleurs évoquaient aussi bien que lui à Gauche, y compris Emmanuel MACRON, même si comme tous les autres il fait une confiance absolue à la croissance et aux discours d’avenir portant sur la « croissance verte », on ne peut pas dire que la candidature de M. JADOT était réellement écologiste, quand il s’exprimait dans les médias. Son discours très politicien concurrençait souvent les autres candidats de Gauche sur le plan sociétal… Nous avons besoin d’une culture politique qui prétend être à l’égal des pensées libérales ou socialistes et ne peut être absente du seul débat national que nous offrent aujourd’hui les échéances électorales. Tel est le sens d’une candidature écologiste authentique et sincère afin d’informer nos concitoyens des risques qui les menacent et proposer des mesures indispensables pour permettre de relever les défis qu’impose la gravité de la situation écologique. Contrairement à JADOT et après le désistement de Nicolas HULOT, il ne reste plus que WAECHTER qui soit le représentant authentique de l’écologie pour une candidature de témoignage, mais parviendra-t-il à obtenir les parrainages suffisant ? Il appartient aux élu(e)s concerné(e)s qui sont sollicités d’en décider…                              

Mais pourquoi faudrait-il absolument une candidature écologiste aux Présidentielles ?

« Mon père se déplaçait à dos de chameau, moi je me déplace en voiture, mon fils se déplace en avion et mon petit fils se déplacera à dos de chameau » Dicton moyen oriental

Certains « démographoseptiques », « climatoseptiques » et tant d’autres partisans d’une croissance débridée qui est d’ailleurs totalement impossible pourraient se réjouir de l’absence d’une candidature écologiste, mais la nécessité d’une candidature authentiquement écologiste en 2017 et hors des clivages politique qui s’inscrit dans le prolongement de la candidature de René Dumont en 1974, et de la fidélité à sa pensée, est absolument nécessaire, pour rappeler l’essentiel des défis que nous devrons relever.

Aujourd’hui, personne ne peut contester que nous sommes face à une gravité croissante de la situation de la planète et qu’il nous faut affronter les défis écologiques du XXIe siècle qu’elle suppose. Malgré l’intérêt que tous semblent vouloir accorder à l’écologie, avec toutefois des nuances, les défis qu'il faut relever, n'ont été, ne sont et ne pourront être réellement placés au cœur des préoccupations des dirigeants et responsables politiques français de Droite comme de Gauche, au premier rang desquels la problématique démographique, la décroissance qui est inévitable ainsi que la sixième extinction animale de masse. Les espèces animales disparaissent environ cent fois plus rapidement que par le passé. Les estimations les plus optimistes montrent que la faune de la Terre est en train de subir sa sixième extinction de masse, selon une étude publiée par des experts des universités Américaines de Stanford, de Princeton et de Berkeley, notamment.

Au cours des quarante dernières années, la population de la planète a quasiment doublé, tandis que d’après le dernier rapport « Living Planet Index » de la Société zoologique de Londres, qui mesure l’état de la biodiversité mondiale, le nombre de populations animales (ensemble d’individus d’une même espèce vivant dans une même zone géographique) aurait diminué de moitié entre 1970 et 2010, ainsi que la population marines. Parallèlement, selon B. SUNDQUIST de l’université du Minesota, à l'échelle du globe, les pertes de surfaces arables sont estimées en moyenne à 100 000 km2 par an. Autrement dit, en quarante ans c’est la superficie des 28 pays Européens. Au cours des douze dernières années (2003 -2015) la population de la planète a augmenté d’un milliard d’habitants, quand il a fallu plusieurs millénaires pour atteindre ce chiffre.

A aucun moment la menace du réchauffement climatique avec le décalage entre les ressources disponibles et la croissance démographique, ainsi que la faiblesse des stocks alimentaires ou l’effondrement de la biodiversité n’ont et ne trouvent leur juste place dans les discours et à fortiori dans les actions politiques des responsables politiques Gauche – Droite et à fortiori du FN.

Depuis plus de deux siècles, nous sommes en train de nous extraire de l’Holocène, une période interglaciaire commencée il y a plus de 10 000 ans et qui a fourni des conditions environnementales extrêmement stables, permettant le développement mondial que nous connaissons. Par une expansion démographique non maîtrisée et grâce aux énergies fossiles, en particulier le pétrole qui lui ont permis un développement considérable, l’Homme est devenu une force géologique qui nous fait entrer dans une nouvelle ère que les scientifiques dénomment « l’Anthropocène. 

De plus, avec la quatrième révolution industrielle, des nouveaux gros besoins énergétiques

Avec la quatrième révolution industrielle on se retrouve au coeur d'un système global interconnecté qui va remplacer totalement l’intervention de l’homme dans de nombreux secteurs de l’économie, y compris dans des taches manuelles que n’avait pas fait disparaitre la troisième révolution industrielle (1970- 2010). Contrairement à certaines idées reçues qui laisseraient supposer que les nouvelles technologies du numérique seraient moins énergivores, il y aura besoin de beaucoup plus d’énergie, notamment d’électricité et des métaux issus des terres rares.

Pour rappel : Bien qu’il existe de grandes disparités dans l’accès à l’électricité selon les régions du monde. Si certains pays souffrent encore de pénurie électrique, la consommation électrique globale connaît pourtant une croissance constante depuis 1971 qui a été multipliée par 3,2, alors que la population mondiale a été multipliée par un peu moins de 2, ce qui est considérable et ne semble pas prêt de s’arrêter. Pas un pays n’a connu une stagnation de la consommation entre 1971 et 2013. Tous, sans exception, y compris parmi les pays les plus déshérités, ont eu une consommation annuelle en progression constante par habitants, qui va s’amplifier à cause des besoins légitimes des populations du tiers monde, de la croissance démographique et les exigences des nouvelles applications de l’intelligence artificielle, inhérent à la quatrième révolution industrielle.

Les terres rares (http://www.mineralinfo.fr/sites/default/files/upload/documents/Panoramas_Metaux_Strateg/rp-65330-fr_labbe-final_160119.pdf)

Les terres rares qui ne sont pas si rares que cela. Leurs gisements assez vastes pour que l’exploitation soit commercialement rentables avec les technologies actuelles. La Chine détient 48 % des réserves mondiales, mais représente aujourd’hui 95 % de la production mondiale. Rappel : Les terres rares sont un ensemble de 17 éléments rares qui présentent des propriétés chimiques voisines (exemples : lanthane, néodyme, europium). Le groupe des terres rares comportent 17 éléments, dont certains sont assez répandus. Par contre les réserves de certaines terres rares lourdes sont menacées : le dysprosium, le terbium, extraits à 99% en Chine... leur exploitation détruit les terres arables et est nuisible à l'environnement si elle n'est pas contrôlée. Le dysprosium permet d'alléger le poids des aimants composant les moteurs électriques de 90%. Le terbium permet de diminuer la consommation des ampoules électriques de 80%.

Grâce à un aimant de néodyme, les éoliennes nécessitent également des quantités de néodyme importantes : jusqu’à 600 kg pour une éolienne de 3,5 mégawatts ! Les voitures électriques qui sont une mauvaise solution énergétique aux déplacements individuels et les hybrides peuvent contenir plusieurs kilogrammes de terres rares, notamment dans la batterie et le moteur. Leur moteur consiste en puissants aimants faits de néodyme et de dysprosium, leur batterie nécessite du lanthane, du cérium, du néodyme et du praséodyme. Par exemple, chaque moteur de la Prius de Toyota exige 1 kg de Néodyme et environ 10 kg de lanthane. La voiture représente 70 % du marché américain pour les véhicules hydride.

L’indium n’est pas une terre rare mais est sur la liste des 14 matières critiques pour l’Europe. Sans lui, plus de Smartphones et plus de panneaux solaires photovoltaïques. Cet élément donne en effet vie aux écrans tactiles et est un constituant important des panneaux solaires.

Tous ces marchés sont encore à forte croissance et ne cesseront de l’être, alors que les réserves s’amenuisent… Quand est-ce que l’approvisionnement deviendra critique et quelles seront les conséquences pour les secteurs ? La question est posée et inquiète les spécialistes. Malgré des opérations de recyclages, assez marginales, la demande mondiale de terres rares augmente chaque année de 6 %, notamment du fait des nouvelles technologies, mettant le marché sous forte pression. Les secteurs de l'exploitation des terres rares correspondaient en 2010 à environ 1,3 milliard de dollars. D'une valeur annuelle de 1,35 milliard de dollars actuellement, ce marché devrait peser actuellement plus de 3 milliards de dollars.

La demande mondiale de terres rares (qui reflète la consommation) est estimée de 110 000 à 130 000 tonnes selon les sources. Le terbium et l’yttrium font partie des terres rares les plus dures à trouver et parmi les plus chères. Au rythme actuel de consommation, leur approvisionnement devient critique depuis 2014, estime l'Ademe dans un rapport. En savoir plus :

Pour conclure

Ni optimisme béat sur les nouvelles technologies du numérique, comme certains candidats potentiels aux Présidentielles peuvent le prétendre où l’espérer, persuadés que cela ouvrira de nouvelles perspectives de croissance, ce qui apparait d’ailleurs impossible. Ni catastrophisme exacerbé, à condition d’engager à l’échelle mondiale une réflexion urgente sur la problématique démographique, notamment par son inscription à l’ordre du jour de la prochaine COP 23 les 6-17 Novembre 2017 En Allemagne. Sans oublier que la diminution avec en perspective la fin des énergies fossile, la décroissance économique s’imposera de gré ou de force avec les violences que l’on peut imaginer, aggravé par des conflits inter cultuels, dès lors il faut informer la population et agir pour parvenir à une décroissance qui soit la plus équitable possible. Ne nous y trompons pas, l’élévation absolument souhaitable du niveau de vie des pays les plus pauvres ne pourra se faire que par une baisse du niveau de vie des pays riches, mais aussi par une décroissance démographique équitablement choisie. 

 



106 réactions


  • Old Dan Old Dan 13 février 09:41

    Méluche me parait cohérent. C’est mieux que rien...


    • Alren Alren 13 février 12:02

      @Old Dan

      Mais pourquoi, pourquoi, pourquoi, ne dites-vous pas Mélenchon ?

      Pourquoi ne lui reconnaissez pas le respect de sa dignité humaine comme à n’importe qui ?
      Vous aimeriez que vous collègues vous affublent d’un surnom hostile ?

      Vous le méprisez ? Vous le haïssez comme Hollande et les solfériniens le haïssent ?

      J’aimerais beaucoup savoir pourquoi vous dites « Méluche » ! 


    • Croa Croa 13 février 12:47

      À Alren,
      Un surnom n’est pas forcément hostile. Il y a des gens qui donnent aussi des surnoms aux gens qu’ils aiment bien ( Le vieux Dan te répondra je pense en ce qui le concerne .)


    • Le421 Le421 13 février 18:10

      @Croa
      Oui, c’est vrai.
      Il m’arrive de donner le nom de « Méluche » à Jean-Luc. Mais c’est purement amical.
      Ne pas toujours voir le côté hostile...

      Pour ce qui est de l’écologie, le programme de la France Insoumise (et non pas celui de Jean-Luc Mélenchon) parle de « planification écologique » avec une progression logique et construite.
      Pas du « n’importe naouaq ».
      On sait pertinemment que fermer des centrales du jour au lendemain, c’est impossible. Il faut le planifier.
      Dire que d’autres se préoccupent des « racailles » de banlieues alors que Tchernobyl rayonne encore pour des siècles et des siècles... Amen !!  smiley


  • Bartneski bartneski 13 février 09:42
    « Présidentielles 2017 : Mais, où est donc passée l’écologie ? »

    Chez les insoumis.

    • Croa Croa 13 février 10:01

      À bartneski,
      Pas seulement. Il existe aussi quelques prétendants vraiment écologistes. Monsieur Charolois par exemple... Mais leurs chances d’être suffisamment parrainés sont du même ordre que celles de décrocher un gros lot au loto ! smiley
      .
      Sinon effectivement la Règle Verte et la prise en compte d’autres réalités font du programme de JL Mélenchon un minimum tout à fait acceptable par les vrais écologistes qui, je le crois, vont probablement voter massivement JL Mélenchon.


    • Alren Alren 13 février 12:05

      @Croa

      On est vraiment écologiste si on propose des solutions pour que la planète puisse continuer à supporter l’humanité.

      L’Avenir en commun propose des solutions cautionnées par des spécialistes.

      J’aimerais connaître celles de M. Charolois si elles sont différentes ...


    • Croa Croa 13 février 12:52

      À Alren
      Dans les grandes lignes c’est pareil mais Monsieur Charolois est plus exigeant à propos de certaines dérives. Il est pour l’abolition de la vivisection par exemple... C’est aussi un anti chasse qui souhaite au moins la réduire sensiblement, en abolir tous les excès immédiatement et même l’abolir à terme.


    • Le421 Le421 13 février 18:13

      @Croa
      Et les propositions de Mr Charolois, si elles sont intéressantes, seront les très bien venues comme apport au programme. La France Insoumise, ce n’est pas un club fermé de sectaires anti-tous les autres... Comme certains.


  • alinea alinea 13 février 09:50

    J’ai du mal à comprendre comment vous avez pu à ce point occulter la FI !!


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 février 10:15

      @alinea
      Mélenchon veut créer des emplois verts, ce qui est très bien.
      Par ailleurs, il veut désobéir aux Traités, mais rester dans la construction européenne, et attend que la BCE lui prête 100 milliards d’euros ...
      Vous vous pouvez toujours rêver qu’en désobéissant aux Traités, la BCE vous prête 100 milliards...


    • julius 1ER 13 février 14:02

      @Fifi Brind_acier


      toi FIFI petit soldat de l’UPR, tu peux garantir qu’avec Assholineau, on récupérera les 100 milliards d’impôts que ne paye pas le CAC en France ??????

    • Le421 Le421 13 février 18:14

      @alinea
      C’est volontaire...
      Point.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 février 18:22

      @julius 1ER
      Pour empêcher la fuites des capitaux et leur départ vers des paradis fiscaux, il faut remettre en place le contrôle des mouvements de capitaux, et donc sortir de l’UE.

      Au fait, à quels Traités Mélenchon compte désobéir ?


    • alinea alinea 13 février 20:32

      @Fifi Brind_acier
      Au prochain commentaire, vous nous expliquez ce que vous cherchez là, d’accord ?


    • alinea alinea 13 février 21:37

      @Fifi Brind_acier
      Vous êtes sûr d’avoir bien suivi le scénario ?
      La BCE prête aux banque privées, pas aux États ; la banque d’investissement pourra recevoir, comme les banques privées !! la BCE ne prête pas sur bon rapport moral !!


    • Le421 Le421 14 février 13:18

      @alinea
      La BPI ne dispose pas de licence lui permettant d’emprunter à la BCE.
      C’est une décision qui dépends du gouvernement français.
      Encore une preuve, s’il en était besoin.


    • alinea alinea 14 février 13:27

      @Le421
      oui, n’ai-je pas été claire ? C’est ce que je voulais dire ! Mélenchon l’a dit et redit : il signera cette licence.


  • Croa Croa 13 février 09:52

    EELV-Les Verts sont écologistes comme moi je suis pape smiley
    Normal que ceux-ci soutiennent le faux socialisme (PS)... Entre imposteurs ils est facile de se comprendre !
    *
    Les « terres rares » ne sont pas des matériaux indispensables. On peut faire sans elles dans la mesure où on accepterait des pertes en rendement ou en petitesse des gadgets dont nous n’arrivons plus à nous passer.
    Par exemple les alternateurs d’éoliennes utilisent des aimants haute performance. De type synchrone à aimants (en franglais : type bruchless) le rendement de ces machines approche les 99% quand les mêmes à excitation dépassent quand même les 97% (mais exigent une maintenance annuelle). Les premières éoliennes étaient souvent à génératrices asynchrones : celles-ci doivent tourner à vitesse constantes (on les synchronisent mécaniquement) parce qu’à basse vitesse le rendement de ces machines s’écroule et qu’on ne savait pas faire d’onduleur de synchronisation au réseau (les éoliennes à génératrices synchrones produisent un courant à fréquence variable de quelques Hz seulement.) Dans le cas des éoliennes de pleine mer l’énergie est carrément transformée en courant continu parce que c’est mieux pour l’amener à la cote. Les mécaniques multiplicatrices des vielles éoliennes prélèvent énormément d’énergie au passage ( des ailes au réseau rendement ≤75% !) pour autant on n’envisage pas de les retirer du service.   


    • baldis30 13 février 11:47

      @Croa
      les alternateurs d’éoliennes sont asynchrones .... comme les groupes-bulbe ou les hydroliennes .

       Vous avez l’air d’avoir des connaissances d’électrotechnique et de mécanique exceptionnelles ... Que n’en faites-vous profiter la Terre entière ....

       et la meilleure :

      « Les premières éoliennes étaient souvent à génératrices asynchrones : celles-ci doivent tourner à vitesse constantes »

       A l’heure des fakes ....c’est une réussite ! Le reste est à l’avenant ....

       


    • Alren Alren 13 février 12:11

      @baldis30

      Si vous contestez les connaissance techniques de Croa, on attend (impatiemment) que vous nous communiquiez les vôtres !

      C’est un peu facile cette ironie !


    • Croa Croa 13 février 12:57

      À baldis30.
      Je ne suis pas entré dans les détails mais une génératrice asynchrone doit bien tourner à une vitesse constante très légèrement supérieure à la vitesse de synchronisation (en cas de branchement direct.) Il n’y a donc pas « fake ».


    • joletaxi 13 février 14:16

      @Croa
      il semblerait que ce soit d’ailleurs l’origine de la grande panne en Allemagne il y a quelques années
      dans le même temps, tous les gros consommateurs devaient payer les amendes pour non respect du cos phi, déjà on marchait sur la tête.

      Pour ce qui est des grands champs éoliens marins, il semblerait que la technique aie des « bugs » cf Bard 1, qui est toujours en panne


    • baldis30 13 février 14:16

       Et bien votre mépris je vous le renvoie et je vais mettre cela sur les forums USENET avec les élucubrations de Croa ... ce qui fera bien rigoler encore tout le monde

       


    • baldis30 13 février 14:27

      @Croa
      Par exemple les alternateurs d’éoliennes utilisent des aimants haute performance. De type synchrone à aimants (en franglais : type bruchless) le rendement de ces machines approche les 99% quand les mêmes à excitation dépassent quand même les 97% (mais exigent une maintenance annuelle). "

      et vous faites fonctionner cela ... ; en réseau séparé ... sans recours au pillage du réseau tant en fréquence que vous n’êtes pas en mesure d’assurer, et à sa stabilité .... comme une réponse a été fait par quelqu’un d’autre faisant référence

       Chiche on va devant un tribunal ... pour vérifier touts vos assertions ...

      Il n’est d’ailleurs pas impossible qu’elles viennent de Wikipédia dont on se doute d’où elles viennent


    • Croa Croa 13 février 16:49

      À baldis30,
      Non pas « en réseau séparé » puisque tout est lié au réseau. Sauf que la mise en réseau est faite par onduleur(s) aujourd’hui et tout ça est très stable vu les énormes progrès récents des électroniques de puissance. (À tel point que les lignes UHT vont un jour disparaître pour être remplacées par des lignes UHT en continu dont les rayonnements sont moins nocifs et surtout avec moins de pertes en ligne.) 


    • Croa Croa 13 février 16:56

      À Croa :
      Aux administrateurs du site  : Pourquoi le signe alternatif (Alt Gr + é) s’efface-t-il à la parution ?  smiley
      *
      Il faut lire bien sûr « les lignes UHT (alternatif) vont un jour disparaître pour être remplacées par des lignes UHT en continu »


    • Le421 Le421 13 février 18:16

      @baldis30
      1848 coms et 0 article !!
      Alors que vous disposez manifestement de connaissances élevés.
      Vous êtes un peu personnel, non ?

      Allez, vite, un article sur les éoliennes...
      Merci d’avance.
      Signé : Un modérateur


    • baldis30 13 février 18:17

      @Croa
      FAUX ......


    • baldis30 13 février 18:21

      @Le421

      il n’y aura jamais d’articles pour Avx pour une raison simple .... Aucun de mes articles n’a jamais été censuré et ils sont nombreux ... et très durs

      Même j’ai décliné une invitation à collaborer avec un organisme officiel parce que le mot collaborer avait le sens qu’il avait à Montoire .... Il n’en demeure pas moins que dans un certain domaine ils ont aussi été très lus ....


    • JC_Lavau JC_Lavau 13 février 18:24

      @Le421. Ecrire un article, facile.

      Qu’il passe quand n’est pas de la camarilla, alors là...

    • mmbbb 13 février 22:13

      @baldis30 oui peut etre mais les eoliennes personne n’en veut sur son terrain et meme Bove refusa de les voir installer dans ses Causses Asynchrone ou synchrone, in fine il faut les planter ces putains d Eolienne. Fergus de gauche de son etat pleura que ces maudites eloliennes offshore denaturerent la baie de st Brieuc .


    • baldis30 14 février 12:08

      @mmbbb
      bonjour,

      outre les problèmes techniques, et je ne me suis pas appesantis sur des choses comme les harmoniques de denture, la Pcc, le démarrage et autres, la politique éolienne française a été lamentable depuis le rapport « Gregory » qui date de ... 1974.

      On pouvait récupérer effectivement de l’énergie , tout en récupérant de la puissance ce qui est bien plus important.... mais à la condition de ne pas vouloir dénationaliser .... Il y avait des opportunités tant techniques qu’électriques ( je ne veux pas en parler parce que pour que ça tombe chez les écologistes et que cela devienne un mythe délétère ce n’est pas la peine ...).

      Le PS en particulier est coupable à 100 % 


    • Le421 Le421 14 février 13:19

      @baldis30
      Aucun de mes articles n’a jamais été censuré et ils sont nombreux...

      Ce qui veut dire ???


    • biquet biquet 14 février 15:10

      @Croa
      « Les mécaniques multiplicatrices des vielles éoliennes prélèvent énormément d’énergie au passage »
      Ah bon ! Parce que dans les nouvelles éoliennes il n’y a pas de multiplicateur ?


    • Croa Croa 14 février 22:16

      À biquet,
      Non,


  • Gabriel Gabriel 13 février 10:00

    Vous devriez écouter les conférences de la France Insoumise au travers de JLM et lire leur programme vous verrez alors que se sont les seuls qui abordent sérieusement les problèmes écologiques et qui en font même un facteur de relance économique important.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 février 10:27

      @Gabriel
      La priorité de Mélenchon, c’est de sauver l’ Europe, comme tous les néoconservateurs depuis 1945. Pour créer ses emplois verts, il s’en remet au bon vouloir de la BCE, dont rien ne prouve qu’elle lui prêtera 100 milliards....


      L’UPR prévoit de financer les emprunts de l’ Etat par la sortie définitive de l’ UE et la remise en place de la Banque France et ses prêts à taux 0%.
      Comme cela fonctionnait depuis la création de la Banque de France en 1801 jusqu’à la Loi Pompidou Giscard de 1973, et du Traité de Maastricht qui a interdit aux Etats d’emprunter à leur banque centrale.

    • Alren Alren 13 février 12:21

      @Fifi Brind_acier

      L’UPR n’ aucun programme écologique !!!

      Pour entrer dans votre obsession, ( tel un psy ! ) si la BCE refusait de prêter à la France, comme les initiés du monde connaissent sa solidité foncière en matière de finance malgré le chant alarmiste de ceux qui veulent faire passer ainsi le renforcement de l’austérité pour les producteurs de richesses, ils feraient la queue pour placer chez nous une partie des montagnes de capitaux qu’ils ont accumulés et qui ne rapportent pas assez actuellement dans des spéculations par ailleurs risquées.

      Donc, pas d’inquiétude pour le financement des énergies renouvelables.


    • julius 1ER 13 février 14:04

      @Fifi Brind_acier


      toi FIFI petit soldat de l’UPR, tu peux garantir qu’avec Assholineau, on récupérera les 100 milliards d’impôts que ne paye pas le CAC en France ??????

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 février 18:12

      @Alren
      Quelle solidité ? La France est endettée jusqu’aux yeux !


    • Le421 Le421 13 février 18:18

      @Fifi Brind_acier
      Ah bon, vous aussi vous dites ça ?
      Dites-moi Fifi, allez donc bronzer au Grau du Roi cet été et faites un tour par Port-Camargue.
      Vous verrez la tête de la France endettée jusqu’au cou...


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 février 18:25

      @Le421
      Evolution de la dette publique.

      Vous pouvez expliquer ce que vous prévoyez pour la dette, sans sortir de la zone euro, et sans revenir à la monnaie nationale ?


    • Yaurrick Yaurrick 13 février 22:32

      @Fifi Brind_acier
      Et si l’état apprenait à gérer un budget en bon père de famille, c’est à dire sans la tentation du clientélisme et en ne dépensant pas plus que nécessaire ?
      Parce qu’emprunter à 0% via la banque de France, c’est juste de l’inflation en puissance, et qui risque d’être mortelle vu la situation économique en France.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 14 février 09:02

      @Yaurrick
      inflation = emplois
      L’inflation dérange les financiers, à tel point que la BCE a créé un indice pour s’assurer d’un taux de chômage suffisant pour que l’inflation ne grignote pas les bénéfices des financiers :
      « L’indice NAIRU, ou pourquoi le chômage ne baissera pas »


    • Yaurrick Yaurrick 14 février 17:57

      @Fifi Brind_acier
      L’inflation est bien trop souvent due à une manipulation de la masse monétaire plutôt qu’à un problème de demande : la fameuse planche à billet (qui au passage n’est juste qu’un aveu déguisé de mauvaise gestion des états) qui fonctionne de manière soutenue.
      Et contrairement à ce qu’il est souvent dit, l’inflation dérange surtout les derniers dans la circulation de la monnaie : les travailleurs.
      Si la monnaie était gérée correctement, l’inflation très limitée, hormis dans les secteur où la demande n’est pas suffisamment comblée.

      L’indice NAIRU n’est rien d’autre que la mesure du taux de chômage structurel d’un pays, illustré par la variation de cet indice suivant les pays. Avoir un taux de chômage équivalent au chômage naturel, c’est à dire le quasi plein emploi passe par des réformes structurelles.
      Et avoir du chômage ce n’est pas bon d’un point de vue économique pour tout le monde, y compris pour les capitalistes.


    • capobianco 19 février 11:48

      @Fifi Brind_acier
      Ah, ah, ah ! Bravo la fifi enfin du neuf dans vos interventions.

      L’upr peut prévoir ce qu’elle veut, vue sa probabilité de victoire........


  • sweach 13 février 10:05

    L’écologie


    Nul doute que le sujet devrait être débattu, mais dès le départ ce sujet est en opposition avec l’économie.

    Quand les deux se réunissent tout va très bien, si ça coûte moins chère en polluant moins. 

    Malheureusement pour nous l’écologie se résume à arrêter des activités polluante chez nous pour les délocaliser dans d’autre nation avec moins de norme pour ensuite importer les produits.

    Ces dernières années l’écologie a fait du mal, 
    Quand on voit les éoliens et le scandale qu’ils représentent. 
    Quand on voit la politique anti-nucléaire qui pousse vers le charbon et le pétrole (en Allemagne).
    Quand on voit tout les produits importés a bas coût qui ne respectent pas nos normes.

    Pourquoi l’écologie décline au niveau politique ?
    On n’a aucune envies qu’on viennent nous mettre des Éoliens sous nos fenêtres, qu’on ferme des centrales nucléaire pour mettre à la place des centrales à charbon et faire monter le prix de l’électricité, qu’on interdisent des activités traditionnel de chasse ou d’utilisation de la nature 

    Donc oui l’écologie est en perte de vitesse, parce que vous avez des politiciens qui décident pour d’autres au nom de cette idéologie sans le moindre résultat, voir un résultat inverse.

    • Croa Croa 13 février 10:19

      À sweach
      « mais dès le départ ce sujet est en opposition avec l’économie. »
      *
      FAUX sauf à confondre économie et croissance !  smiley
      .
      La vérité c’est qu’il existe plusieurs conceptions de l’économie. L’écologie a la sienne bien meilleure surtout sur le long terme que l’économisme des banquiers qui de toute façon nous mène vers un précipice.


    • joletaxi 13 février 11:07

      surtout que toute cette hystérie qui mobilise des moyens énormes, repose le plus souvent sur des mensonges diffusés fort à propos, pour persuader Mme Michu que nous devons absolument faire pénitence si nous ne voulons pas aller en enfers

      https://notalotofpeopleknowthat.wordpress.com/2017/02/12/david-rose-how-can-we-trust-global-warming-scientists-if-they-keep-twisting-the-truth/

      ben dites donc,
      manipulations de données, connivences quasi maffieuses(Karl ,le directeur incriminé avait une ligne directe avec Obhama), rétentions d’informations,et silence radio dans notre presse, on se croirait revenu au bon temps du climate gate, vous savez, ce truc là, ... hein, il ne s’est rien passé
      finalement rien ne change, d’ailleurs on est dans le même problème avec les religions,sauf que celle-ci est universelle( le nombre d’idiots dans le monde est par essence sans limites
      en Angleterre, ils ont du mettre en place un système pour tenter d’éviter le blackout, et pour cela , suivant les humeurs d’éole, on paie des industries pour se déconnecter, on paie des centrales « fossile » pour rester en stand by , des fois que, on paie les producteurs éoliens pour se débrancher( bien entendu au prix imposé, et en fonction de leur capacité, ce qui généralement conduit à ce que le producteur gagne plus , déconnecté qu’en produisant),en paie cher la généralisation des groupes électrogènes etc...., tout cela pour un budget pouir 2016,... équivalent à celui de la sécurité sociale qui en en pleine déshérence

      en France, au moins nos candidats, très au fait de ces problèmes ( on construit même des routes solaires, première mondiale) proposent d’accueillir les pauvres scientifiques de la clique des fornicateurs climastrologiques

      https://wattsupwiththat.com/2017/02/12/french-socialist-presidential-candidate-offers-asylum-to-us-climate-scientists/

      et d’autres mettent au point des recettes de quinoa

      oncle Donald, au secours

       


    • baldis30 13 février 11:53

      @sweach
      bonjour,

      « Malheureusement pour nous l’écologie se résume à arrêter des activités polluante chez nous pour les délocaliser dans d’autre nation avec moins de norme pour ensuite importer les produits. »

      Absolument : par exemple il vaut mieux produire le silicium et les panneaux photovoltaïques en Chine parce que la pollution un peu plus un peu moins ... bof ... c’est pas grave ! On peut ajouter aussi la main d’œuvre pas chère et pas contestataire : facile si tu contestes tu vas au trou, voire si tu contestes fortement tu vas au trou avec un trou dans la tête.

      Autre pollution transférée avec répercussion sanitaire connue de tous : charbon sud-africain ( mêmes éléments sociaux que pour la Chine).

      Pour l’agriculture cela commence et la récente épidémie de grippe aviaire me pose des problèmes .... 


    • Alren Alren 13 février 12:36

      @joletaxi

      oncle Donald (Trump), au secours

      Vous préférez le pétrole de schiste et le gaz de schiste qui rend l’eau du robinet combustible ?

      Ils provoquent aussi de sympathiques tremblements de terre.

      Si vous ne votez pas Mélenchon, vous aurez le TAFTA et vous pourrez expérimenter en France les charmes que j’évoque.


    • joletaxi 13 février 14:10

      @Alren

      tiens un bobard de plus,un vrai régal

      si vos « sources » sont du niveau de gazland, pas la peine de discuter, c’est du niveau témoin de Jehovah

      essayez de trouver un seul cas avéré de pollution de nappe phréatique due au fracking, l’EPA( la maffia au service du gang de la poele à frire avec Obama en tête de gondole) a cherché, cherché, le seul cas trouvé s’est révélé être une manipulation de données, une sorte de mode de pensée chez les zozos verts

      quant aux terribles tremblements de terre, pas de chance, il s’agit de réinjection d’eaux usées de l’industrie pétrolière, technique maintenant interdite

      certains prétendent que Vlad aurait financé le lobby anti fracking ?
      perso je ne pense pas, les zozos verts sont assez idiots pour gober toute « découverte » de leurs gourous, cf Seralini
      Paraît qu’il y a un collectif pour interdire le glyphosate en Europe, c’est beau le réflexe citoyen
      après le DDT ,et ses millions de morts, ils ont jamais honte ces zigotos
      tiens au journal ce midi, gros problème de pollution
      les viticulteurs brûlent les sarments de vignes, un scandale
      vite , une réglementation, une taxe, une filière de recyclage « durable »

      mais quelle bande

       


    • baldis30 13 février 14:46

      @joletaxi
      « quant aux terribles tremblements de terre, pas de chance, il s’agit de réinjection d’eaux usées de l’industrie pétrolière, technique maintenant interdite »

      prudence : la séismicité anthropique liée aux exploitations pétrolières ( tous les hydrocarbures) existe, à tel point que les extractions ont été limitées dans bien des puits californiens.

      c’est assez facile à comprendre sur le plan mécanique : vous créez un vide par l’extraction alors que les roches sont sous contraintes . Qu’apprend la RDM ( c’est l’une des premières applications du calcul tensoriel, voir par exemple dans le Courbon) c’est que la contrainte qui va s’exercer autour du vide est le triple de la contrainte moyenne antérieurement ..(*).. 

      Il y avait un équilibre qui se détruit et d’autant plus facilement que des fluides naturels chauds vont circuler ( je n’ose plus appeler cela de l’eau ...) . Et la séismicité anthropique est en marche .

      Autre exemple qui me valut un tas d’injures en anglais, par des japonais, parce qu’en rassemblant trois renseignements, l’un sur l’exploitation des nappes profondes, le deuxième par un document de l’AISH, le troisième par un séisme ayant causé des morts cela ne faisait pas tellement plaisir .

      Le site de Darlène Cypser ( avocate spécialisée dans ce type de risques) n’existe plus mais il semblerait que toute la documentation qu’elle a tirée soit encore disponible .

      Pour le premier cas de réinjection, dans les environ de Denver, on n’a jamais su quel type de liquide avait été injecté ...

      ( * Voir aussi sur le même problème les hublots des Comet premier avion à réaction commercial) ..


    • joletaxi 13 février 15:08

      @baldis30

      L’EPA, mandatée par le président lui-même, a également effectué de nombreuses enquêtes sur la séismicité dans les champs de fracking, mais ils n’ont rien trouvé
      par contre, la réinjection dans des puits désaffectés a bien été démontrée comme source probable de faibles secousses.

      Depuis le temps que les « boys » font du fracking,s’il y avait eu un seul accident , vous ne pensez pas que toute la mouvance verte leur serait tombé dessus ?
      Car ce qui gêne vraiment, c’est que par cette technique, les USA ont baissé leurs émissions de CO2( vous savez le truc qui terrorise Mme Michu) bien plus que tout autre pays s’étant fourvoyé dans les renouvelables, cf l’Allemagne( qui a battu des records en matière de charbon ce mois de janvier.

      Les USA peuvent espérer redevenir indépendants sur les fossiles, d’ici 10 ans, nous on ira cirer les pompes de Vlad,


    • baldis30 13 février 18:28

      @joletaxi

      connaissez-vous Lacq .... et vous savez ce qu’est la décompression des roches ... même effet que la fracturation ... puisque de fait comme je l’ai exposé il y a variations des contraintes et donc libération d’énergie ...

      Pour se convaincre de la libération d’énergie il suffit de consulter le théorème de Maxwell-Castiglia no-Ménabréa d’y réfléchir dessus et de voir à quelle vitesse une contrainte peut se propager et évoluer ...


    • alinea alinea 13 février 21:41

      @joletaxi
      Jojo, vous êtes le ravi de la crèche, celui qui veut tellement que tout soit beau !! vous êtes touchant.


    • mmbbb 13 février 22:40

      @joletaxi vous devrez etayer cos propos d articles scientifiques au lieu de faire de l humour a deux balles avec les temoins de Jeovah Ce serait tout de meme un peu plus credible . Si la pollution n’existe pas et si ces zigotos de verts racontent n importe quoi, pourquoi une directive europenne impose aux agriculteurs le port du masque pour l epandage de pestcicide Allez respirer en pleins poumons ces pulverisations chimiques et buvez du glyphosphate au petit dej c’est bon pour la sante . Soyez coherent avec votre propos et arretez de prendre les autres pour des cons Votre argumentation est un salmigondis un fourre tout ou vous mettez cote a cote le DDT et les sarments de vigne faut le faire Jamais j’aurais ose. Quand le DDT a ete mis au point les normes de mise sur le marche n etait pas aussi strictes et les consequences sur le long terme peu etudiées comme le PCB qui pollue le Rhone desormais et dont un arrete municipal interdit la consommation de poisson Ecrivez donc au maire de Lyon au service sanitaire et dites leur que ce sont des zigotos des abrutis Ne me repondez ce n’est pas la peine Je deteste votre arrogance et votre mepris et votre argumention est si faible que je ne veux pas perdre de temps avec des personnes qui ne repondent que par des poncifs.


    • joletaxi 13 février 23:23

      @baldis30

      tout cela semble logique, sauf que dans le cas évoqué, ce qui a été trouvé, ce sont des zones de réinjection d’eaux usées d’origine pétrolière

      et de toute façon, ,il y a eu des séismes notables à Lacq ?

      bref du bruit pour rien


    • joletaxi 13 février 23:25

      @alinea

      bof, j’aime pas le quinoa, ce truc qui doit sauver la planète, c’est grave ?


    • joletaxi 14 février 00:01

      @mmbbb

      un croyant ne peut accepter que sa religion soit remise en question, et votre diatribe, un goulbigoulba indigeste démontre que vous y croyez

      par exemple sur les pesticides, on ne les a pas appelé ovomaltine, ou fruit de la passion
      depuis toujours, et j’ai assisté plusieurs fois , à des réunions d’information pour les agriculteurs organisées par BASF, il y a pas mal d’années, et tous avaient eu des recommandations précises d’utilisation.
      Le lendemain, on les voyait faire les mélanges en short, mains nues, et pour le masque ... avec des produits à manipuler avec circonspection.
      Concernant le glyphosate, cela fait combien d’années qu’il est utilisé, et malgré l’acharnement de la secte, on n’a jamais rien trouvé, ni démontré(comme pour les OGM d’ailleurs) ,mais à force Mme Michu se dit que... dans le doute, iln’y a pas de fumée sans feu etc, cela aboutit à bannir un produit efficace et peu cher.
      Pour le DDT vous racontez n’importe quoi, dès le début, les fameuses « découvertes » de la folle Carlsdon ont été battues en brèche, et le retrait forcé du produit, dont on n’a jamais trouvé une victime a fait indirectement des millions de morts
      Pour les sarments de vigne, je n’invente rien, bien que j’ai failli tomber de ma chaise

      pour les PCB, les zozos verts n’ont à ma connaissance pas été acteurs dans ce problème, et pendant des années tous les transfos étaient refroidis avec ce produit très efficace.Personne n’a eu d’intention malveillante, ni de lucre, c’est un accident industriel, regrettable.On ne mange plus de poisson du Rhone, et c’est très embètant, enfin pas pour moi, je ne savais même pas que l’on pêchait dans un fleuve bordé sur des dizaines de kms d’industries chimiques,

      et votre détestation de gens comme moi est n’en doutez pas tout à fait réciproque, j’ai horreur de votre suffisance de dépositaire autoproclamé du bien universel, pavé de mensonges, de manipulations, de violences, et de gachis.

      tiens, je vais encore vous énerver, si on discutait du bien fondé des normes nitrates, c’est que cela coûte un pont... pour rien, comme d’hab

      allez courage, continuez votre juste combat, pas en Russie, hein, ni en Chine, ni en Inde ,


    • alinea alinea 14 février 13:29

      @joletaxi
      Très.                    


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 février 10:13

    Certains élus écolos semblent en effet plus préoccupés de la survie de leur mandat que de celle de la planète... Toutefois, je crains que l’auteur ne prenne pas l’écologie par le bon bout.
    L’écologie dépend en partie du comportement des citoyens, mais pas seulement.
    Au niveau politique, l’écologie est-elle compatible avec l’Union européenne ?


    - 1- Les compétences dans ce domaine ne relèvent plus des Etats : l’agriculture, la mer, la pêche, l’environnement, la défense du consommateur, les règles du commerce, la santé, sont du ressort de la Commission européenne.

    - 2- La Commission européenne est à l’initiative des lois, chargée de les faire appliquer et gardienne des Traités.


    - 3- La Commission passe 90% de son temps avec les lobbies industriels.
    Comment peut-on imaginer que puisse sortir de là des décisions écologiques ??
    Il faut être aussi euronouilles que les Verts pour y croire !

    Voici quelques exemples de décisions écolos européennes :
    - 10% d’huile de vidange dans les huiles végétales.
    - le gaz de schiste est à l’agenda européen
    - hausse des seuils des résidus de pesticides.
    - les farines animales qui nourrissent ... les poissons d’élevage
    - maïs OGM, malgré l’opposition de la majorité des pays
    - les poulets chlorés US, pas sûr que Trump y mette fin, ce qu’il reproche à TAFTA, c’est de ne pas protéger assez les intérêts US...

    Commençons par sortir de l’ UE par l’article 50, interdisons les lobbies + un contrôle régulier des conflits d’intérêts, ce sera un bon début pour aborder les problèmes écologiques...

    • baldis30 13 février 12:10

      @Fifi Brind_acier
      bonjour,

      « Certains élus écolos semblent en effet plus préoccupés de la survie de leur mandat que de celle de la planète... »

      Je suis en désaccord complet sur l’adjectif « certains », c’est pour cela que je l’ai souligné ... on pouvait exprimer la vérité par « L’unanimité des... » ou encore plus brièvement « Tous les »

      A part cette remarque fondamentale je suis d’accord sur le reste ! En particulier lorsque vous évoquez le gaz de schiste que les zécolos n’attaquent pas de la façon dont il faut le faire, c’est-à-dire avec des arguments scientifiques solides ... On a l’impression que leurs attaques débiles sont expressément faites pour le faire passer ! Qu’en plein désert saharien, avec des précautions sérieuses, à condition d’avoir des ressources en eau ( voyez le tableau) on peut essayer !

      Pour les curieux vous recherchez la séismicité dans la zone « Wichita (Kansas) Oklahoma-city ( Oklahoma) » en recherchant « USGS Latest earthquakes maps » . ( on peut ajouter les noms des deux Etats)

      Pour les curieux dans les archives écrites vous recherchez les catalogues anciens de l’IPG où une rubrique était spécialement consacrée à la séismicité du gisement de Lacq ... ( et là il n’y avait pas fracturation en plus de la décompression) !

      Même c...... avec les injections d’eau du côté de Bâle pour récupérer la chaleur des roches profondes ....

      ( en fait je pourrais citer beaucoup plus ...).

      Ah.... essayez de connaître la séismicité anthropique chez nos chers amis bien décorés qui font du « bon boulot », ou du moins aident à faire du « bon boulot »............


    • julius 1ER 13 février 14:06

      @Fifi Brind_acier


      mais ce sont nos présidents élus qui définissent la politique européenne ils ne faut pas les dédouaner c’est trop facile !!! 

    • leypanou 13 février 15:03

      @julius 1ER
      mais ce sont nos présidents élus qui définissent la politique européenne : Fifi_Brindxxx enfume la terre entière avec ses affirmations comme si le pouvoir de Bruxelles vient de Dieu et non des états eux-mêmes qui s’en sont dessaisis.

      Avec sa propagande récurrente, elle n’est plus la bienvenue sur le site d’Olivier Berruyer les-crises car là-bas, toute propagande a des chances d’être refoulée.


    • alinea alinea 13 février 15:34

      @Fifi Brind_acier
      si votre critique allait dans le sens que, on peut bien faire ce qu’on veut chez soi, si les autres ne le font pas, ce sera pipi de chat ! je vous suivrais, mais quatre ans plus tard nous bassiner encore avec l’ue ue ue ue ! marre !
      Quand vous dîtes que le but de Mélenchon est de sauver l’UE, vous dîtes quoi ? À n’importe quel prix ?
      Vous savez bien que non, pourquoi vous comporter comme le pire connard ?


    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 13 février 16:00

      @Fifi Brind_acier


      « L’écologie dépend en partie du comportement des citoyens, mais pas seulement. »

      Et moi j’aime bien Fifi... qui me rappelle bien des choses !

      Ce n’est pas ce que j’ai toujours dit dans mes articles et dans mes commentaires ? Oui il faut en finir avec l’hypocrisie française qui trompe les pays afro-asiatiques plus qu’idiots ! 




    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 février 18:18

      @julius 1ER
      Ils ont intérêt à être d’accord !
      Quand ils sont en désaccord, la Commission européenne passe outre le vote majoritaire.
      Vous n’avez pas encore compris que nous sommes en dictature.
      « Malgré l’opposition de 19 pays sur 28, l’ Europe va autoriser le maïs de chez Pioneer »


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 février 18:33

      @alinea
      « La priorité c’est de sauver l’ Europe »
      Le plan A, c’est de négocier.
      Le plan B c’est de désobéir aux Traités.
      Il n’y a pas de plan C.
      Prenez au moins le temps d’écouter les explications du futur Ministre de l’économie de Mélenchon , informez-vous, au lieu de m’insulter !


    • glenco01 13 février 20:00

      @julius 1ER OGM : une amende de 10 millions d’euros pour la France


    • biquet biquet 14 février 15:22

      @baldis30
      Je suis en désaccord complet sur l’adjectif « certains », c’est pour cela que je l’ai souligné ... on pouvait exprimer la vérité par « L’unanimité des... » ou encore plus brièvement « Tous les »
      Tout à fait exact et je détiens personnellement des preuves.


  • ZenZoe ZenZoe 13 février 10:31

    Tant qu’on aura une écologie punitive et moralisatrice, on ne pourra pas avancer.
    Tant qu’on aura un parti d’abrutis pour la défendre, pareil.


    • baldis30 13 février 12:11

      @ZenZoe

      à 100% d’accord !


    • LE CHAT LE CHAT 13 février 13:37

      @ZenZoe

      Exactement , à part pour introduire des taxes nouvelles et des interdictions , à quoi servent les verts ??????

      quand font ils de la pédagogie ? quand nous font ils plus aiment la nature ?

      En revanche , on voit ces gauchos verts s’agiter sur le mariage gay ou les sans papiers ....

      Finalement le FN est plus écologique , il est pour le localisme et défend les espèces locales contres les espèces invasives ... smiley


    • Yaurrick Yaurrick 13 février 22:37

      @ZenZoe
      Tout à fait d’accord, c’est bien trop souvent un prétexte pour asservir la population sous de couvert de bonnes conscience.


  • JC_Lavau JC_Lavau 13 février 11:18

    A ce jour, l’écologisme n’est pas inscrit au DSM-5 (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders). La perversité et l’avarice non plus du reste. Alors que l’avarice était une maladie mentale déjà décrite par les dramaturges de la Rome antique, et encore au 17e siècle sous les plumes conjointes de Molière et de Corneille.

    Le malade, ici Daniel Martin, se signale par une crédulité sans limites, et une surestimation totalitaire de sa jugeotte : « personne ne peut contester que nous sommes face à une gravité croissante de la situation de la planète », « la menace du réchauffement climatique »... 
    Ou chez le malade « Croa » : « Les « terres rares » ne sont pas des matériaux indispensables. »

    L’écologisme a en commun avec les pervers et les avaricieux mentionnés plus haut, qu’il est un déguisement socialement accepté, pour la haine totale de ses contemporains, la joie de leur nuire.

    Fondateur du WWF, le prince Philip confiait qu’il souhait se réincarner en virus mortel, afin de tuer le plus de gens possible.

  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 13 février 15:53

    « L’écologie » en France est juste synonyme d’hypocrisie.


     Comme dirait Einstein s’il était encore en vie : Les choses étant ce qu’elles sont, la faute n’incombe pas totalement à la France perfide mais aux pays idiots qui jouent le mauvais jeu !

    Moi j’avais appelé les pays africains obscurs à tout point de vue de refuser l’invitation de Hollande à sa Cocu 21. Les soucis de l’Elysée n’avaient rien à voir ni avec le « climat », ni avec les « nouvelles technologies » !

    Au moins la France authentique du Front National ne verse pas dans cette immonde idéologie mariannesque qui veut tromper l’ensemble des pays ! 

    Pour 2017, faites bien le bon choix. C’est ce que je ne cesse de répéter depuis 2001 à ce jour et vous voyez bien le « niveau de la France » après le passage du Sorcier puis du Petit puis du Joufflu à l’Elysée. C’est à vous de voir s’il vous faut encore souffrir un autre mandat de la médiocrité !


  • Ruut Ruut 13 février 16:29

    Le parti écologiste n’as jamais existé en France.
    ça as toujours été un placebo du PS.


  • JMBerniolles 13 février 18:40
    Vous faites le constat juste que placer l’écologie au centre d’un programme de gouvernement ne marche pas. L’écologie politique est un échec.

    Ne pas remarquer que justement l’écologie, la planification écologique, l’éco socialisme, structure le programme Phi est un oubli sérieux. Cela vous aurait normalement amené à dire que ce programme ne tient pas compte des leçons politiques de notre époque, qu’il est irréaliste et conduit à l’échec, si tant est qu’il soit mis en œuvre un jour.



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 13 février 18:57

      @JMBerniolles
      Suite à notre conversation, vous pouvez contacter un upr, ancien ingénieur de Saclay , aeply.maurice@orange.fr.


    • JMBerniolles 13 février 20:17
      @Fifi Brind_acier

      Ok Merci je vais le faire

    • Croa Croa 13 février 22:03

      À JMBerniolles,
      Tu dis des idioties. JAMAIS AUCUN PROGRAMME ÉCOLOGISTE N’A ÉTÉ MIS EN ŒUVRE jusqu’à présent. N. Hulot en aurait voulu mais nos “élites” ne veulent rien qui aille à l’encontre de la déesse Croissance.
      *
      L’échec à déplorer est celui des politiques actuelles. Le programme de la Ø rompt nettement avec tout ça, il ne peut pas être mauvais !  smiley


    • JMBerniolles 13 février 22:48
      @Croa

      Il faut déjà comprendre correctement ce que je dis avant ces déclarations définitives.

      L’écologie politique est au pouvoir depuis les années 90.
      Je répète : Corine Lepage qui a commencé le mouvement d’abandon de Super Phénix, puis l’atroce « gauche plurielle » avec Dominique Voynet, Mamère, Cochet, puis nous avons eu la génération des Duflot, Placé, comme son nom l’indique, ce nul de Baupin rapporteur de Loi dite de Transition énergétique, en fait une Loi de privatisation de la production de courant.....

      Le résultat c’est un champ de ruines industrielles, une économie en récession, une pluie de Taxes « vertes » sur l’électricité, le moindre produit, ... 

      L’écologie politique est la façade du néo libéralisme... Avant de changer les choses il faut d’abord les comprendre

      J’attends toujours une explication de Brom et son équipe sur le programme énergétique de JLM, sur la justification des 900.000 emplois cités dans Phi pour la transition écologique dont on attend aussi une définition et un cadre un peu sérieux..... 

Réagir