mercredi 30 novembre 2016 - par Christophe Bugeau

Primaire des républicains : les Cathos parlent aux Bobos

La primaire des républicains est terminée (ouf !). Elle aura était l’occasion d’un vrai débat idéologique (je plaisante) entre d’un côté les bobos partisans d’une ligne dure, celle d’Alain Juppé et de l’autre les Cathos partisans d’une ligne encore plus dure, celle de Fillon. Les sondages avant la primaire avait prouvé que ce serait les personnes âgées et les plus riches qui feraient la désignation du candidat : ils n’ont pas menti ! C’est bien la ligne la plus dure qui l’a emporté.

Certains trouvent de nombreuses qualités au candidat désigné. F. Fillon est ancien séguiniste (donc gaulliste social, rions un peu !), il est pour un rapprochement avec la Russie (ce qui va bien dans le sens du retournement qui s’opère en Occident), enfin et surtout, il est partisan d’une révision de la Loi Taubira sur le mariage homosexuel (ce qui lui a valu le soutien de « sens commun » le mouvement issu de la manif pour tous). Et dernière raison de ses soutiens : il serait favorable à un durcissement vis-à-vis des pays du Golfe, de l’islam en général et de l’islamisme en particulier (voir http://www.christophebugeau.fr).

Il a donc obtenu une forte majorité à cette primaire : 70 % des suffrages exprimés (dont 41 % de personnes âgés de plus de 65 ans ! Alors qu’ils ne représentent que 19 % de la population générale !). François Fillon est aussi surreprésenté dans les classes supérieures : 31 % pour 15 % dans la population générale !

Cette primaire sous couvert de donner le pouvoir au Peuple a confisqué le débat public au profit d’un seul mouvement et d’une seule tendance : les républicains ! Il a donné en théorie à ces derniers (et donc au groupe social qu’il représente) le pouvoir de désigner le théorique candidat de toute la Droite : il s’agit bien d’un dévoiement de la constitution de la V° République et de la mise en place de facto d’un système de suffrage censitaire !  

François Fillon n’est donc pas le candidat de la droite populaire mais bien des classes supérieures. Ses propositions le prouvent : il s’agit d’un passage en force pour démanteler la sécurité sociale, les retraites, et ce qui restera du droit du travail. Il s’agit d’un programme idéologique qui va à l’encontre de ce que veut l’immense majorité des français et qui va à l’encontre du mouvement qui se dégage en occident.

F. Fillon ne représente pas la rupture, mais au contraire, la fin d’un système qui va jusqu’au bout de sa logique néo-libérale et austéritaire : n’oublions pas qu’il veut faire 100 milliards d’économie soit 5% du PIB en 5 ans : ce qui aurait de facto pour effet de nous lancer dans une récession. François Fillon s’il est élu (ce qui n’est pas gagné) serait notre Honecker national. Le dernier dirigeant issu d’une classe politique et d’une idéologie à l’agonie qui s’accroche désespéramment au monde d’avant.

Au mieux, il ne gagnera pas l’élection, car il n’aura pas l’assentiment des classes populaires, au pire, nous risquons d’avoir une révolution, le jour où il mettra ses menaces à exécution !



20 réactions


  • baldis30 30 novembre 2016 11:12

    Fillon séguiniste ...... oups .... ! hips .... 

    « et donneur de séné par désir de rhubarbe

    avoir toujours son encensoir dans quelque barbe »

    Non merci !


  • oncle archibald 30 novembre 2016 11:21

    Votre analyse de l’électorat de Fillon à la primaire de la droite me parait assez bonne, mais si l’électorat « populaire » s’est désintéressé de ce scrutin « partisan » il se désintéresse tout autant des scrutins nationaux et cela parce que depuis trente cinq ans au moins il a le sentiment que son vote ne sert à rien. A mon avis ça n’est pas le spectacle que donne le parti socialiste actuellement qui va le faire revenir aux urnes.

    Quant au « gaullisme social » qui vous fait rire, dois-je rappeler que la tranche dite « résiduelle » de l’impôt sur le revenu était à 65% sous de Gaulle et Pompidou contre 45 % sous François Hollande. Je ne vois pas de quoi faire rire quelqu’un qu se veut de gauche ! Idem pour « la participation des salariés aux benefices des entrerpises » qui a été instaurée sous de Gaulle.

    L’ordonnance prévoyant la participation financière des salariés aux bénéfices de leur entreprise a été prise en 1959. Ce dispositif est alors facultatif ; il est soumis à la conclusion d’un accord de branche ou d’entreprise.

    Ce mode de rémunération est devenu obligatoire dans les entreprises de plus de 100 salariés en 1967. La participation est exonérée d’impôt et de cotisations sociales et son mode de calcul est fixé. Ces ordonnances subiront très peu de modifications par la suite.

    En 1973, une loi est votée, reprenant les ordonnances de 1959 et 1967 et précisant les champs des entreprises concernées et les conditions de conclusion d’un accord de participation.

    Ces lois existant déjà avant l’avènement de François Mitterand précisez moi ce qui l’aurait empêché d’en tirer le meilleur parti en modifiant les seuils à partir desquels son application est obligatoire et la part des bénefices qui devrait être redistribuée aux salariés ?


  • njama njama 30 novembre 2016 11:35

    « les cathos »... combien de divisions ?
    où sont-ils ?
    c’est un peu comme un « hologramme » comme dit Bayrou en parlant de Macron !
    ceux qui parlent du danger de l’islam en France, ... qu’ils nous disent combien d’élus ? combien de chefs de PME et de grandes entreprises ? combien de médias contrôlent-ils ? combien parmi eux de personnes influentes ? où sont leurs élites qui seraient si dangereuses ? combien de partis politiques ?
    la réalité de terrain, c’est que les musulmans font partie des classes laborieuses comme la plupart des autres français

    les « cathos », un danger ? non juste un hologramme politique dans une république laïque.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 30 novembre 2016 12:12

      @njama
      « les « cathos », un danger ? non juste un hologramme politique dans une république laïque. »

      je suis assez d’accord, mais cet hologramme est entretenu par les intéressés eux-mêmes, qui s’expriment bien et fréquemment (notamment sur le net), et ont fait de Fillon leur porte-drapeau... même si c’est presque à l’insu de son plein gré.

      Vieille ruse : faire comme si on avait influencé des événements sur lesquels on n’est objectivement pas pour grand chose.


  • Coriosolite 30 novembre 2016 12:11

    Il a donc obtenu une forte majorité à cette primaire : 70 % des suffrages exprimés (dont 41 % de personnes âgés de plus de 65 ans ! Alors qu’ils ne représentent que 19 % de la population générale 

    L’honnêteté serait de calculer cette proportion par rapport à la population en âge de voter.

    il s’agit bien d’un dévoiement de la constitution de la V° République et de la mise en place de facto d’un système de suffrage censitaire !  

    Le vote était ouvert à toutes les catégories sociales, ensuite votent ceux qui veulent. Le suffrage censitaire c’est autre chose, mais ça ne vous gène pas de mentir dirait-on.

    Dévoiement de la Constitution ? Peut-être. Mais je n’ai rien lu de votre part à ce sujet concernant la primaire des Verts ou celle à venir du PS. Je me trompe ?

     il s’agit d’un passage en force pour démanteler la sécurité sociale, les retraites, et ce qui restera du droit du travail.

    Bien entendu le 49-3 pour la fameuse Loi Travail n’est en aucun cas un passage en force. Avez-vous écris un article pour le dénoncer ?

    d’un programme idéologique qui va à l’encontre de ce que veut l’immense majorité des français et qui va à l’encontre du mouvement qui se dégage en occident.

    Ce que veut la majorité des français, vous le saurez comme moi après la présidentielle et les législatives.

    Le mouvement « qui se dégage » en « occident » (qu’est que c’est que l’occident ?) c’est (au moins en Europe) un populisme de droite anti-mondialisation et anti-immigration. Vous en faites partie ?


  • sarcastelle sarcastelle 30 novembre 2016 14:12

    Oui, oui, Christophe Bugeau, on a instauré un « suffrage censitaire » en invitant à voter qui voulait. 

    .
    Action de grâces : 
    Merci, Seigneur, de na pas m’avoir donné la tête politique ; vous m’auriez donné alors aussi la stupidité dont les têtes politiques ne peuvent se passer puisqu’elles doivent raisonner toujours dans le même sens et donc déraisonner lorsque le sens est contraire. Donnez aux têtes politiques, Seigneur, un peu de cette raison que dans vos impénétrables desseins vous leur avez si chichement mesurée. Je sais que la passion, seigneur, est précisément ce qui nous distingue des animaux qui en sont incapables ; mais voyez, Seigneur, où elle égare parfois vos brebis. Prenez-les en pitié et ne les soumettez pas à des épreuves trop lourdes pour elles. Ainsi soit-il.
    .
    PS : faites connaître aux méchants, Seigneur, votre colère en renvoyant et gauche et de droite aux ténèbres extérieurs ; et envoyez à vos brebis un bon pasteur qui leur descendrait par exemple des pâturages pyrénéens. 

  • tf1Groupie 30 novembre 2016 14:26

    « Il s’agit d’un programme idéologique qui va à l’encontre de ce que veut l’immense majorité des français »

    Affirmation purement gratuite de l’auteur, à moins qu’il ne confirme ce constat par des éléments factuels.

    Quant au « dévoiement de la constitution », ce serait bien que l’auteur nous donne les extraits de la constitution qui sont dévoyés.
    Sinon c’est du pur fantasme et cela montre que l’auteur a sa version personnelle de notre constitution.

    Bref si l’auteur demande que l’on élise le président qu’il veut, sur les bases d’une constitution qui est la sienne, je crois que ça ne va pas être possible...


    • V_Parlier V_Parlier 30 novembre 2016 16:02

      @tf1Groupie
      « Il s’agit d’un programme idéologique qui va à l’encontre de ce que veut l’immense majorité des français »
      Il s’agit simplement d’un programme économique euro-compatible (emballé dans du conservatisme qui se fera tout petit le moment venu, car non euro-compatible). Si les français sont européistes alors ils sont favorables à ce programme.


    • francesca2 francesca2 30 novembre 2016 16:22

      @tf1Groupie


      Affirmation purement gratuite de l’auteur, à moins qu’il ne confirme ce constat par des éléments factuels.

      Il suffit juste de jeter un coup d’oeil aux manifs lors de la loi El Khomry. 

      Si Fillon croit qu’on va lui laisser saccager la Nation, la Sécu, la feuille de paye et les fonctionnaires qui nous soignent et nous protégent, c’est qu’il rêve en couleurs. 

      Gauche ou droite vous importent peu pourvu qu’il soit libéral...

    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 30 novembre 2016 16:28
      @francesca2

      Tu te mets à penser comme Cabanou et Jean-Lucien maintenant ?  smiley

    • sarcastelle sarcastelle 30 novembre 2016 17:54

      @francesca2

      .
      Il suffira de promettre aux CRS le maintien pour eux de l’assurance-maladie de la Sécu en l’état actuel. 

    • Sergio Sergio57 30 novembre 2016 19:33

      @francesca2

      Les syndicats ont l’habitude d’organiser les manifestations et grèves, c’est pour eux du pain béni, et l’on sait aussi comment tous les gouvernements savent les gérer, « Il suffit juste de jeter un coup d’oeil aux manifs lors de la loi El Khomry ». Je suis d’accord avec vous





    • francesca2 francesca2 30 novembre 2016 19:55

      @Sharpshooter - Snoopy86


      Il n’y a pas de risque, je suis trop facho pour ça. 

    • francesca2 francesca2 30 novembre 2016 20:10

      @sampiero

      Grazie paisà. Je te suis à 100% (Bien la référence à Marine, tu vois qu’on peut s’entendre smiley )

  • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 30 novembre 2016 16:57
    Toi aussi mon Sampi, fils de résistant, père de résistant, grand-père de petits résistants, sans doute même arrière grand-père de bébés résistants tu te convertis au FN smiley

    J’en suis sur le cul smiley

    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 30 novembre 2016 17:18
      @sampi

      Il y a dix minutes, j’avais mis un commentaire à ton attention sur Bruxelles, capitale du Maroc, et la prostate du Manneken Pis. Censuré smiley

      Ton copain Philouie étant apparemment parti en Syrie, c’est sans doute encore un coup de Jean-Lucien !!!!

  • ddacoudre ddacoudre 30 novembre 2016 18:42

    bonjour C.B

    je parage assez ton analyse et nous avons eu droit à la batterie médiatique les français ont choisit Fillon. un jour j’expliquais à un frontiste qu’avec 5 millions de voix l’on ne peut pas gagner une élection. c’est pareil pour Fillon. c’est primaire son une mascarade. cordialement.


  • eric 30 novembre 2016 22:15

    Et allez donc, les éléments de langages comme d’hab. remplacent l’intelligence, la connaissance et la réflexion.

    D’abord, regardez la pyramide des âges des électeurs.
    https://www.insee.fr/fr/statistiques/1287472

    Vous verrez qu’il y a de multiples raisons pour que les anciens pèsent plus.
    L’une d’entre elle est liée au fait qu’aux plus grands âges, il y a moins d’étrangers qui n’ont pas le droit de vote par exemple...
    Mais c’est vrai de toutes les forces politiques.

    Et alors ? Les vieux, ne valent pas moins que les jeunes, et l’ascenseur social aidant, il y a plus d’ouvriers en proportion chez les retraités que chez les jeunes...et toc...

    Donc si avoir un électorat ouvrier est « mieux » que pas ouvriers, alors la droite est sans doute« mieux » si vraiment elle est plus âgée...

    Il y a un parti qui recrute plus que la moyenne chez les jeunes, c’est le FN donc si avoir un vote jeune est mieux alors...

    Enfin, le vote « populaire » « ouvrier » à 2 caractéristiques majeures ; Aujourd’hui, plus qu’à leur tour, les « ouvriers sont des migrants, donc n’ayant pas toujours la citoyenneté. C’est du reste pour quoi Terra Nova...Mais ils se trompent, car étranger ou pas, la caractéristique des »ouvriers," c’est qu’ils ne votent pas en général.

    Les gauches ont pu essayer de faire croire le contraire en recourant à la catégorie de fonctionnaire qui est étiquetée ouvrier. Or, sociologiquement, ces gens ne sont pas des ouvriers, ce sont des fonctionnaires : par leurs conditions d’emploi, leur statut, leurs salaires, leurs culture, leur encadrement, etc...

    On est encore en tendance à 70% d’abstention chez les ouvriers, même en comptant les faux ouvriers. C’est un grand progrès, avant, c’était plus. Autre mensonge des gauches qui prétendent que les ouvriers votaient et votaient pour eux. Cela veut dire aussi que hors ouvriers publics, les vrais ouvriers quand ils votent, votent de façon écrasante à droite...

    Donc tous ce que vous dites est mensonger et passablement obscurantiste. Cela repose sur des pseudos analyses qui étaient déjà erronées au 19 ème siècle...

    Tenez, en 1905, l’Humanité est un journal fait par des Normaliens pour des normaliens, alors que 40% des conscrits n’ont pas le français pour langue maternelle en 14, vous imaginez comment le prolo lit la presse socialiste...

    Enfin, rappelons que les primaires écologiques ont réuni 12 000 votant de mémoire et le choix par les communistes d’un candidat 48 000.
    Pour le PS on en attend pas mal plus parce que moi et certain nombre de mes copains de droite attendons avec impatience de nous livrer à l’exercice très compliqué de choisir le plus nul pour aider à le désigner. réponse du Berger à la Bergère.

    Mais on sait que sa sociologie c’est comme les deux précédents mais avec 5 ans de différence et un peu moins de femme. Les coco sont un peu plus âgés et un peu plus féminin ( c’’est le côté église du PC) Les écolos légèrement moins âgés, mais le PS c’est des hommes de 55 ans et plus appartenant à la classe moyenne sup semi lettrée.

    Les droites sont caractérisées par la mixité sociale, l’ouverture, le progressisme et l’engagement bénévole.

    D’où le très large succès vraiment populaire de ces primaire. C’est un immense peuple, au regard des critères d’engagement contemporains qui se prononce pour faire des efforts collectifs pour sortir notre pays de ses difficultés.

    En face, des populistes dans votre genre jouent sur les peurs, menacent de révolutions de descente dans la rue, de bloquer le pays etc...

    Dites vous bien que si cela continue comme cela, avec de l’ordre de 60 à 70% des voix, Fillon aura le poids démocratique nécessaire pour imposer les lois de la république et de la démocratie aux gens comme vous.


  • julius 1ER 1er décembre 2016 09:00

    Au mieux, il ne gagnera pas l’élection, car il n’aura pas l’assentiment des classes populaires, au pire, nous risquons d’avoir une révolution, le jour où il mettra ses menaces à exécution !


    @ C Bugeau
     pourquoi au pire ?????

    un coup de tonnerre parfois nous rappelle que la « foudre » çà existe et qu’un orage peut-être dangereux, il ne faut pas se cacher sous les arbres en cas de foudre, nous dit-on alors se regrouper derrière Fillon qui nous ramène à une société passéiste ne peut -être la solution !!!

  • L'apostilleur L’apostilleur 2 décembre 2016 09:12

     « Il s’agit d’un programme idéologique » 

    c’est mal ? C’est le cas de tous les programmes de tous les candidats me semble-t-il.

    « .. qui va à l’encontre de ce que veut l’immense majorité des français »
    Si c’est le cas Fillon ne passera pas. Et s’il passait, la révolution que vous annoncée serait antidémocratique, non ?

     « ..et qui va à l’encontre du mouvement qui se dégage en occident. » 
    Quel mouvement ? Le populisme ? Pas sûr...



Réagir