mardi 22 novembre 2016 - par carnac

Quand la chasse aux fonctionnaires est ouverte ! DESINTOX

Ce 22 Novembre 2016, Monsieur Philippe MANIERE, Directeur du cabinet de conseil en stratégie Footprint, intervenait "doctement" dans les matins de France Culture pour nous expliquer que Monsieur FILLON n'aurait aucune difficulté à trouver des fonctionnaires à licencier (comme cela s'était fait en italie avec une indemnité de 16000 euros) et de préciser : "par exemple" dans le logement social.

DESINTOX : les gestionnaires du logement social ne sont pas des fonctionnaires mais des salariés de droit privé depuis qu'un décret de 1993 a remplacé une grande partie des bons vieux OPHLM par des OPAC organismes publics d'aménagement et de construction. Qui plus est la rémunération de ces salariés est payée par les frais de gestion inclus dans les loyers payés par les locataires de ces organismes !

L'émission de France Culture valait le détour ce matin ! Monsieur Philippe MANIERE, Directeur du cabinet de conseil en stratégie Footprint, qui ne cache nullement que les programmes tant de Monsieur FILLON que de Monsieur JUPPE l'enthousiasment nous a servi le contre exemple ABSOLU de ce qu'il prétendait démontrer à savoir que le statut de fonctionnaire couvrait des personnes qui pouvaient être aisément sorties de la fonction publique et de citer les "fonctionnaires gérant le logement social" 

https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins-2eme-partie/quelle-politique-economique-pour-francois-fillon-2eme

Salariée des organismes de logement social pendant 42 ans j'ai la prétention d'en connaître le fonctionnement autant que le financement aussi n'ai-je pas apprécié cet exercice d'intox.

En effet, ni l'Etat , ni les départements , ni les régions ni les communes ne rémunèrent les "fonctionnaires" gérant le logement social pour la bonne raison que depuis un décret de 1993 les "offices publics HLM" sont devenus pour la plupart des "offices publics d'aménagement et de construction" : OPAC dont le personnel est DE DROIT PRIVE est régi par le code du travail .

Les OPAC gèrent avec les SA HLM , les coopératives HLM le logement social c'est dire qu'il n'y pratiquement plus de "fonctionnaires". il peut rester des fonctionnaires un nombre réduit d'anciens OPHLM qui n'auraient pas opté pour le statut de 1993 !

Même si par miracle depuis 23 ans certains salariés demeuraient des "fonctionnaires", ILS NE SONT NULLEMENT PAYES PAR LA COLLECTIVITE dont ils dépendent pour la bonne raison que lorsque l'Etat, via la caisse de dépôts et consignation, donne une subvention pour la CONSTRUCTION d'un nouveau bâtiment HLM , les frais de gestion des logements SONT INCLUS DANS LE MONTANT DES LOYERS ;

Autrement dit, les locataires des HLM payent les SALAIRES des gestionnaires des logements sociaux où ils résident par une quote part de leur loyer.

C'est dire le niveau d'incompétence de Monsieur Philippe MANIERE à moins que cette intoxication ait eu pour objet de faire en sorte que la construction du logement social ne soit plus assurée par des subventions de l'ETAT issues faut-il le rappeler du livret A d'épargne ! 

En effet, LES PAUVRES financent AUSSI LA CONSTRUCTION DE LEUR LOGEMENT en déposant leurs maigre épargne sur le livret A .

Comment Monsieur Philippe MANIERE peut-il prétendre que le "public a échoué dans la gestion du logement social et qu'il vaut mieux confier ce rôle au privé ":Le logement social est essentiellement composé d'organismes privés depuis... 1993 ! Monsieur MANIERE aurait quand même pu mettre son logiciel ULTRA LIBERAL à jour et se rappeler qu'il a déjà vendu le logement social tout comme les autoroutes au privé ! le logement social est non seulement géré essentiellement par le PRIVE mais soyons honnêtes, les organismes de logements sociaux ne parviennent pas à construire des logements sociaux en nombre suffisant pour deux raisons :

1/ l'Etat a réduit les intérêts du livret A et donc tarit la source de financement du logement social ! Que ne ferait-on pas pour faire plaisir aux banquiers ! merci les gouvernement de droite et de gauche !

2/ les organismes d'HLM ont autant de difficultés à trouver un terrain constructible en ville que la Mairesse de Paris a du mal à installer des migrants dans le XVIième arrondissement !!

Je voudrais bien que Monsieur Philippe MANIERE me dise s'il apprécie qu'il se construire un bâtiment de logements sociaux à coté de son domicile personnel et combien il y en a dans un rayon d'un kilomètre autour de celui-ci ?

Ce qui est certain c'est que compte tenu du fait que les gestionnaires des logements sociaux ne sont pas des fonctionnaires et que la gestion du logement social est payées par les locataires ni Monsieur FILLON, ni Monsieur JUPPE ne pourront "dégraisser le mammouth" de ce coté là !

Marie-Jeanne GOZE

22/11/2016 DESINTOX



146 réactions


  • njama njama 22 novembre 2016 19:24

    Bien vu BRAVO !

    envoyez le lien de votre article à Footprint
     info@footprintconsultants.fr

    si ce n’est pas déjà fait


  • sarcastelle sarcastelle 22 novembre 2016 19:25

    Vous n’avez pas compris. On appelle fonctionnaire tout salarié soupçonné d’avoir un poste un peu stable. 


    • carnac carnac 23 novembre 2016 10:33

      @sarcastelle
      Je crains effectivement à la lecture de certains post que vous ayez raison ...


  • HELIOS HELIOS 22 novembre 2016 19:31

    ... peut etre qu’un fonctionnaire, comme les médecins, n’ont pas d’obligation de résultat...... a l’exception notable des verbalisateurs !!!


    Note : padamalgam svp,lol !

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 novembre 2016 20:28

      @HELIOS
      Tiens, je croyais que le FN soutenait les services publics ? On nous aurait menti ?


    • HELIOS HELIOS 22 novembre 2016 20:51

      @Fifi Brind_acier

      ... je ne sais pas si le FN soutient les services publics... mais moi oui, dans la mesure du raisonnable, c’est a dire les services régaliens de l’état et les obligations de services essentiels et/ou non rentables.

      Pensez vous que construire des voies de chemin de fer ou des routes c’est viable pour des entreprises privées lorsque les citoyens ne pourraient en payer l’usage ?

      Je défends également les délégations de services publics (faites a des entreprises privées) lorsque les conditions de commercialisations sont encadrées par l’état et pour des services incontournables pour le fonctionnement de notre société. Je pense là a l’énergie, l’eau, les télécoms par exemple.

      Cela dit, je ne défends en aucun cas la mauvaise gestion, l’irresponsabilité et la médiocrité. Collez cela où vous voulez, un fonctionnaire quine fout rien c’est intolérable, point barre.

    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 novembre 2016 22:32

      @HELIOS
      Vous devriez essayer de mettre 30 gamins dans votre séjour une seule journée, et de leur apprendre ce que vous voulez, nous en reparlerons après.

      Sinon, limiter la fonction publique aux fonctions régaliennes, c’est exactement le projet européen.


  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 22 novembre 2016 20:32

    Merci pour ces précisions ! Si le journaliste en question vérifiait ses informations, ce serait du journalisme, et cela se saurait...


    Quand Fillon parle de supprimer 500 000 postes de fonctionnaires, il ne fait qu’appliquer les décisions européennes d’en finir avec les services publics .

    • Armelle Armelle 23 novembre 2016 12:59

      @Fifi Brind_acier
      ...Tant mieux si l’objectif est de ne conserver que le régalien à savoir la défense, la police, la justice et l’enseignement. Et encore l’enseignement on peut se poser la question quand on voit les performances ; bons derniers de l’OCDE selon PISA !!! ...Après les couillons vont me dire que l’école est gratuite en France, oui c’est certain, juste 90 milliards !!! Sinon tout le reste n’a que la particularité de produire des emplois fictifs, comme dit Spartacus, « les adeptes de la gamelle ».
      L’interventionnisme d’état est l’ennemi de la liberté

      Fillon risque bien d’être le nouveau président et heureuse qu’il s’attaque enfin à cette gigantesque pieuvre apathique, devenue inopérante et asphyxiant chaque jour davantage un secteur marchand déjà à l’agonie !!! 


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 23 novembre 2016 14:36

      @Fifi Brind_acier

      Bonjour,

      Déjà un Thatchérien qui se prétend gaulliste cela fait désordre.

       Un auto-proclamé « gaulliste » qui prône une politique libérale-conservatrice, cela est un non sens.

       Un supposé « gaulliste » qui voudrait supprimer 500 000 postes de fonctionnaires, cela ressemble à une entreprise de démolition de l’Etat.

       On se demande bien dans quels secteurs iraient les préférences de monsieur Fillon, gaulliste patenté,pour les coupe-sombres de la fonction publique.

      Au fait, monsieur Fillon, candidat supposé gaulliste, songe-t-il à assainir la pléthore de personnel de l’Elysée, et de ses satellites ?

      On ne l’entend pas non plus, monsieur Fillon remettre en cause les cumuls de mandats.

      Non, attaquons-nous d’abord aux classes sociales les plus fragiles, les plus vulnérables, avec une loi travail bien pourrie et le reste viendra après !
       
      Rien de tout cela, le gaulliste supposé va directement prendre ses ordres chez la gauleiter Merkel ! L’OTAN et l’UE !


    • Enabomber Enabomber 24 novembre 2016 02:27

      @Armelle
      Et la santé ? Tu la mets aux enchères sur ebay ?


  • Pierre 22 novembre 2016 22:54

    Peu importe, ces organismes biberonnent les finances publiques directement ou indirectement et il y a sûrement pléthore de feignasses à lourder !


    • JL JL 23 novembre 2016 10:51

      @Pierre

       
      feignasse pour une mentalité d’exploiteur ça veut dire : « qui ne me rapporte pas un rond ».
       
      C’est précisément ça l’éthique des fonctionnaires, qui consiste à veiller à ne pas rapporter de profits illégaux ou illicites à des intérêts privés.

    • Yaurrick Yaurrick 23 novembre 2016 12:59

      @JL
      Si la fonction publique était parfaitement efficiente (ce qui ne peut être révélé qu’a travers de la concurrence), ça ne serait pas problématique.

      Dans les faits, c’est bien loin d’être le cas. Libre à vous de pensez que la situation actuelle n’est pas préoccupante, mais le nombre de fonctionnaires (y compris la fonction publique territoriale) ne fait qu’augmenter et que parallèlement l’efficacité est de moins en moins au rendez-vous.


    • JL JL 23 novembre 2016 13:46

      @Yaurrick
       

       ’’ le nombre de fonctionnaires (y compris la fonction publique territoriale) ne fait qu’augmenter et que parallèlement l’efficacité est de moins en moins au rendez-vous.’’
       
       Et vous croyez que l’efficacité du privé est meilleure ? 
       
       Encore une fois, le problème est à considérer sur plusieurs plans, et notamment, les souffrances au travail et la perte des emplois.

       Ces discours de rentabilité et d’efficacité sont intolérables dans un pays qui compte tant de demandeurs d’emplois insatisfaits et qui voit que les masses d’argent public dépensé pour soi-disant maintenir l’emploi vont gonfler les profits lesquels s’évadent au lieu de contribuer à payer l’impôt.
       
       En matière d’emploi, d’employabilité, de répartition du travail, les patrons sont d’une nullité crasse.
       
       Parce que le chômage n’est pas gratuit !
       
       



    • Trelawney Trelawney 23 novembre 2016 14:01

      @JL
      En matière d’emploi, d’employabilité, de répartition du travail, les patrons sont d’une nullité crasse.

      ils sont peut être nuls, mais c’est eux et personne d’autre qui décide d’embaucher ou pas. 
      Maintenant si on rend les choses difficiles, la mécanique se grippe.

      L’autre jour dans une réunion, j’ai entendu un préfet nous dire avec un aplomb comme on n’en fait plus : « Le patron est là pour faire ce que l’état lui dit de faire. Et si on lui dit d’embaucher, il doit le faire sans rechigner ». On s’est dépêché de lui répondre en lui demandant de faire le premier pas et de ne pas hésiter à embaucher dans sa préfecture, puisqu’il fallait lutter « solidairement » contre le chômage. La discussion s’est arrêté là et on lui a fait faire des économie en snobant son apéritif dinatoire

    • JL JL 23 novembre 2016 14:20

      @Trelawney
       

       ’’On s’est dépêché de lui répondre en lui demandant de faire le premier pas et de ne pas hésiter à embaucher dans sa préfecture, puisqu’il fallait lutter « solidairement » contre le chômage. ’’
       
       Et si le préfet n’embauche pas, c’est pour faire plaisir à qui, selon vous ?

  • carnac carnac 22 novembre 2016 23:29

    Cher Pierre Tout salaire permet de faire tourner la machine économique c’est sa première utilité puisqu’ avec vos ressources vous consommez n’est ce pas ? 


     De plus et toujours d’un point de vue économique il n’y a rien de plus utile pour le BTP que les commandes faites pour les logements HLM .... Donc même si le boulot d’un quidam ne consistait qu’à envoyer un bon de commande par jour .... il serait utile.

     il y a rien de plus concret que les métiers qui sont exercés dans les organismes d’HLM : êtes-vous capable de me citer ces métiers ? Ce sont des métiers extrêmement variés nécessitant de bonnes qualifications et extrêmement épanouissant ...

    Au fait quel est votre propre métier ? c’est peut être un métier de « feignasse » va savoir ?

    • Pierre 22 novembre 2016 23:51

      @carnac
      sauf si le salarié ne sert à rien ou presque. Cela dit, je ne prétend pas que tous ceux qui encombrent les bureaux de ces organismes sont inutiles mais suffisamment nombreux pour effectuer un brin de ménage ou alors ce serait le seul endroit parfait dans notre bureaucratie pléthorique. Dans mon métier, de la catégorie des professions libérales, ceux qui viennent me chercher ne le font que pour leur être utile sinon je dégagerais, donc la question ne se pose pas, CQFD !


    • Trelawney Trelawney 23 novembre 2016 07:47

      @carnac
      Dans le Nord de la France (région d’origine du logement social), beaucoup de SA HLM sont à 30 heures par semaines (payés 35) avec 4 jours de travail sur 7 (le vendredi c’est fermé). Ne pensez vous pas qu’en passant à 35 heures ont ferait des économie pour construire plus de logements ?


    • carnac carnac 23 novembre 2016 11:03

      @Trelawney

      LES 35H HEUREUSES

      Pour l’avoir constaté dans l’une des nombreuses sociétés dont j’ai fait partie les 35 heures y ont été particulièrement efficaces parce que l’organisation a été totalement chamboulée pour DEUX OBJECTIFS : GRANDEMENT AUGMENTER LES HEURES DE FONCTIONNEMENT de l’entreprise et EMBAUCHER .

      Je m’explique : ce qui grêve les résultats d’un organisme de gestion de logements c’est deux problèmes majeurs :

      1/ le fait qu’il se passe trop de temps après un départ avant que les travaux ne soient faits pour une relocation : on perd alors des mois de loyers

      2/ le fait que l’on laisse les gens sans aide lorsqu’ils ont des difficultés à payer leur loyer en générant à la fois des problèmes sociaux sans pour autant récupérer les impayés de loyer 

      L’idée a alors été de profiter de la baisse du temps de travail pour embaucher et cibler ces deux points noirs  : on est passé de 400 à 500 salariés …. En améliorant du coup la solvabilité de bien des résidents qui sont devenus nos salariés avec tout le bénéfice sociétal que l’on peut imaginer.

      Parallèlement l’organisme par ses différents métiers est resté ouvert longuement en journée : premiers au travail 5H du matin , derniers partis à 20H30 pour les services administratifs et techniques et permanences de nuit.

      En gros le personnel s’est partagé entre ceux qui étaient plutôt du matin et ceux qui étaient plutôt du soir, et pour la nuit c’était une rotation. résultat on a tellement réduit le temps de relocation des logements et tellement bien accompagné notre clientèle qui est pourtant précaire qu’on a pu rembourser nos principaux emprunts  PAR ANTICIPATION en 2010 générant ainsi du CASH pour les nouvelles constructions ….

      Les salaires qui étaient, il est vrai modestes,  comme dans tout le milieu HLM , (rapport de 1 à 5 en général entre les plus bas et les plus hauts salaires) se sont trouvés améliorés par un INTÉRESSEMENT très conséquent . DONC DANS CE CAS PRÉCIS vive les 35 heures !

      Ce que j’ai pu observer , cette fois de ma casquette de conseillère prud’homale, c’est que les 35 heures n’ont pas été financièrement heureuses partout mais , de mon point de vue, c’est par INSUFFISANCE DE RÉFLEXION DES DIRECTIONS SUR LES OPPORTUNITÉS DONT ELLES POUVAIENT SE SAISIR.

      Ce qui explique qu’un grand nombre d’entreprises , à commencer dans le BTP que j’ai beaucoup fréquenté , sont restées à 39 heures sans rien changer dans leur organisation , ce qui explique aussi que les 35 heures sont globalement UN MYTHE puisque les chiffres de l’OCDE précise qu’un temps complet en France se situe un peu au dessus de 39H. Il faut aussi souligner que bien des temps partiels aimeraient passer à temps complet…. D’oû l’intérêt qui demeure prégnant pour continuer à réduire le temps de travail .


    • Trelawney Trelawney 23 novembre 2016 11:28

      @carnac
      L’idée a alors été de profiter de la baisse du temps de travail pour embaucher et cibler ces deux points noirs  : on est passé de 400 à 500 salariés …. En améliorant du coup la solvabilité de bien des résidents qui sont devenus nos salariés avec tout le bénéfice sociétal que l’on peut imaginer.

      En gros on embauche les locataires pour qu’ils puissent payer leurs loyers (ça c’est pour l’humour).

      Vu que vous êtes très bien informée de ce qu’est le monde du travail et des salariés, je vais vous expliquer ce qu’est le monde de l’entreprise où le salarié n’est qu’une composante mais pas la seule.

      Le cout horaire moyen d’un salarié est d’environ 32 euro (ca comprend le salaire les cotisations, les taxes et divers, le chauffage, les bureaux, les stylos, l’outillage, bref tout). Donc un salarié coute en moyenne 50 000 euro par an à l’employeur. Si maintenant l’entrepreneur réalise un bénéfice, ce coût est directement rentabilisé.

      Lorsqu’on des petits génies de la politiques ont décidé qu’il fallait passer de 39 à 35 heures de temps de travail pour partager ce même travail et donc faire moins de chômeurs, ils n’ont pas pensé qu’un salarié coutait 50 000 euro par an. Donc comme on réduit d’à peu prét 10% la production, le salarié ne coute plus 50 000 euro mais 55 000 euro. Comme dans le privé on ne pouvait se permettre d’augmenter les couts de production de 10%, on a préféré faire faire des heures supplémentaires et ensuite bloquer les augmentations de salaires pour compenser. Si les entrepreneurs ont fait cela, c’est dans un but de rester compétitif et faire perdurer l’entreprise.

      Donc 35 heures c’est : pas d’embauche et baisse du pouvoir d’achat du salarié. Si, comme vous dites, avec les 35 heures vous passez de 400 à 500 employés, vous avez donc un cout salarial qui passe de 20 millions d’euro à 27,5 millions d’euro pour la même charge de travail. Et je doute que cela soit compenser par une meilleures rentrées des loyers.

      C’est ce qui fait toute la différence entre une gestion sociale et une gestion financière d’une entreprise. Patron c’est un métier !



    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 novembre 2016 11:54

      @Pierre
      Vous feriez bien « de faire le ménage » au niveau des fonctionnaires et des mamamouchis européens...
      Vous savez, ceux qui nous demandent de nous serrer la ceinture, mais pas la leur ...
      « L’Europe, c’est la PAIE ! »


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 novembre 2016 11:58

      @Trelawney
      Vous savez combien coûte un salarié aux contribuables avec le CICE ?
      1 million d’euros par emploi sauvegardé !


    • Trelawney Trelawney 23 novembre 2016 12:05

      @Fifi Brind_acier
      Est-ce que vous pensez que la petite entreprise a pleuré pour bénéficier du CICE ? Est-ce qu’elle en bénéficie ? Qui a mis en place ce CICE ?

      La première entreprise à bénéficier du CICE et de très loin, c’est la Poste. Vous ne pensez pas qu’il y a comme un petit problème de ce coté là


    • JL JL 23 novembre 2016 12:19

      @Trelawney 

       

      ’’La première entreprise à bénéficier du CICE et de très loin, c’est la Poste. Vous ne pensez pas qu’il y a comme un petit problème de ce coté là’’
       
      Un petit problème ? Je ne vois pas où. En effet, si tel était le cas, l’argent serait revenu dans la caisse du Trésor public ! Donc, n’ayant rien coûté aux contribuables.
       
       Vous voyez bien, les libéraux, que vous avez une vison complètement biaisé de l’économie : vous avez tort sur toute la ligne.

    • Yaurrick Yaurrick 23 novembre 2016 12:48

      @JL
      Sauf qu’entre temps, la somme qui sera rendue aura diminuée d’une part conséquente, tout en ayant occasionné du gaspillage.


    • JL JL 23 novembre 2016 13:47

      @Yaurrick
       

       du gaspillage ? Est-ce qu’il serait plus critiquable de faire travailler et de rémunérer des gens qui en l’occurrence ne produisent aucune richesse que de générer du profit considérable relativement aux salaires versés, à des gens qui ne produisent pas davantage de richesses ?
       
       Je vous rappelle le sujet : un million d’euros par emploi. Ce n’est pas à lire au premier degré : c’est une statistique.

       Par ailleurs, qui vous dit que La Poste ne fait rien de ces CICE ? Il est possible que les CICE de la Poste ne coûtent pas du tout ce prix-là.

    • Trelawney Trelawney 23 novembre 2016 14:22

      @JL
      La poste a reçu au titre du CICE 297 millions d’euro en 2013, 352 en 2014 et 341 en 2015. dans le même temps elles a licencié 6864 personnes en 2013 et autant en 2014 et 2015. Est-ce que l’argent est (comme vous le dites) revenu dans la caisse du trésor Public ? Pas si sure, car dans le même temps, la poste a investi cette argent pour sa fusion avec Natixis. Autrement dit, l’état par le biais de la poste et du CICE se construit un leader européen du conseil en investissement et de la gestion d’actifs immobiliers pour compte de tiers et dans le même temps détruit des emploi.


      C’est vrai que nous autre les libéraux on a toujours une vision biaisée de l’économie smiley

    • JL JL 23 novembre 2016 14:31

      @Trelawney
       

       je ne comprends pas : pourquoi ce que fait La Poste serait mal alors que si une entreprise privée fait la même chose, c’est bien ?
       
       Ce que je veux dire, et que vous ne comprenez pas, c’est que l’Etat ne mange pas l’argent ! S’il fait du bénéfice dans un secteur, ça rentre dans les caisses de l’Etat, ça compense les pertes ailleurs, mais jamais ça ne part dans les paradis fiscaux.
       
       Je dois vous rappeler le que vous avez probablement lu 100 fois sans jamais y comprendre une ligne : 
       
      « De quoi Ubu est-il fondamentalement la figure ? Du despote parasitaire. Avant l’Etat fiscal, il y a eu la servitude féodale… et après lui il y a la prédation actionnariale. …Quelle est la puissance despotique d’aujourd’hui qui soumet absolument le corps social et le laisse exsangue d’avoir capté la substance de son effort ? Certainement pas l’Etat – dont on rappellera au passage qu’il restitue en prestations collectives l’ensemble de ses prélèvements… – mais le système bancaire-actionnaire qui, lui, conserve unilatéralement le produit intégral de ses captations. » (Frédéric Lordon)


    • rocla+ rocla+ 23 novembre 2016 14:39

      @JL


      L’ Etat  ne mange pas l’ argent ? 

      Dites nous alors comment cela se fait-il que des connasses fonctionnaires 
      peuvent dépenser des milliers d’ Euros en frais de taxi et pourquoi ces mêmes 
      connasses sont  réintégrées  dans un autre service de l’ Etat au service des connasses qui....

    • JL JL 23 novembre 2016 14:45

      @rocla+
       

       il y a des tordus partout. 
       
      ps. Alors comme ça, vous voyez des connasses partout ? Vous devriez vous faire soigner.

    • rocla+ rocla+ 23 novembre 2016 15:00

      @JL


      Un employé  , dans le privé se fait foutre dehors pour un vol de yaourt .

      À l’ aise Blaise chez les fonctionnaires on peut piquer 40.000 euros et on
      est ré intégré . 

      Non il n’ y a pas que des connasses , il y a aussi des connards ...


    • JL JL 23 novembre 2016 15:08

      @rocla+
       

       j’espère que les chauffeurs de taxi vont restituer l’argent des courses. Sinon, je dirais qu’ils sont passibles de poursuite pour recel de détournement d’argent public ; ça vous va ?
       
       Vous auriez préféré qu’elle achète des petits pains pour donner aux petits zoiseaux ?
       

    • Yaurrick Yaurrick 23 novembre 2016 15:20

      @JL
      Le CICE est une usine à gaz qui n’aurait jamais dû apparaitre : on fait passer pour un cadeau le fait de rendre une petite partie de la charge fiscale alors que l’état s’est servi goulument.


    • JL JL 23 novembre 2016 15:25

      @Yaurrick
       

       combien de fois faudra-t-il vous expliquer que « l’Etat qui mange l’argent des contribuables » est une fable racontée ad nauseam aux enfants du néolibéralisme ?
       
       « Le libéralisme économique préside tous les imaginaires » (Edouard Glissant) 

    • Yaurrick Yaurrick 23 novembre 2016 15:45

      @JL
      Cette fable, l’état me la ressert chaque mois, où près de 50% de mon salaire part sans que je n’ai mon mot à dire sur la qualité ou la pertinence de ces dépenses.


    • carnac carnac 23 novembre 2016 15:45

      @Yaurrick
      Pourriez-vous m’expliquer en détail votre avis sur le CICE . Ce que je pointe c’est la promesse NON TENUE du patronat faite par l’intermédiaire d’un personnage autorisé .... de créer 1 million d’emplois avec ledit CICE ...


      Comme ce n’est pas ce qui s’est passé où est le BUG ? J’ai entendu des économistes patentés nous dire que les entreprises ont simplement amélioré leurs marges , il ne fallait pas alors que leurs représentants félicitent le Président de la République et affichent sur leur veste qu’ils destinaient cet argent d’abord à l’emploi ....

      C’est cette incohérence là que je pointe. A un moment au sein de la société civile que nous représentons tous , il faut dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit ...

    • Trelawney Trelawney 23 novembre 2016 15:49

      @JL
      Et ca y est on nous met du Frédéric Lordon !

      Je veux bien croire que vous ne soyez pas au courant de tout, mais faut quand même lire ce que j’écris (même s’il y a des fautes d’orthographe) ;
      Natixis (regardez un peu sur internet) est une entreprise qui a été introduite en bourse en 2006 avec une action à 20 euro. (petit conseil pour les investisseurs boursiers : lorsque l’on fait de la pub pour une introduction en bourse, n’achetez surtout pas). Donc les petits pigeons se sont précipités sur le truc et l’action a dégringolé à 2 euro 3 ans plus tard.
      Natixis est une coquille vide et un poids lourd pour la Caisse des dépôts. C’est ce truc qui est en passe d’être racheté par la poste qui pour se faire rogne dans ses comptes, dépense l’argent du CICE et licencie à tour de bras en espérant se refaire sur la masse salariale. Allez demander les conditions de travail d’un postier en ce moment.

      Si une boite privée ferrait cela, ce serait un scandale d’état

    • Yaurrick Yaurrick 23 novembre 2016 16:33

      @carnac
      Le CICE de mon point de vue est une aberration économique, qui effectivement coute fort cher aux contribuables (pas loin de 20 milliards d’euros en 2015) tout en ayant des résultats assez mitigés sur l’emploi (les chiffres parlent d’environ 150000 emplois). Outre sa complexité, son effet est ciblé pour les entreprises non exportatrices, souvent petites et peu soumises à la concurrence internationale.

      Vous avez raison de pointer sur la promesse non tenue du sieur Gattaz, qui ne représente que les grandes entreprises et donc celles qui ne créent pas ou peu d’emplois. Pour les grandes entreprises, le CICE a donc logiquement servi à reconstituer leurs marges qui sont parmi les plus basses d’Europe. Pour les petites, la complexité et les contraintes fiscales/administratives ont donc vite empêché l’embauche voire tout simplement l’obtention du CICE.

      Au final, le CICE est plus un coup d’épée dans l’eau, alors qu’il aurait fallu une réforme d’ampleur afin de simplifier les règles, et dans le même temps, baisser de façon claire la fiscalité.


    • carnac carnac 23 novembre 2016 16:46

      @Trelawney
      Vous expliquez tout à fait bien comment les choses se sont « en général » passée . Ayant une vue strictement financière de l’entreprise certains patrons ont pendant quelques années stoppé l’évolution des salaires pour réparer le contrecoup des 35 heures .... du reste dans l’exemple que je vous ai donné il y a eu dans un premier temps cet effet AVANT que les efforts du personnel améliore grandement les résultats et les salaires. 


      Cela je le comprends et je n’ai jamais trouvé cela détestable en soit , mais de prime abord « rationnel ».

      CEPENDANT j’ai pu constater dans ma vie de conseillère prud’homale que les entreprises qui ont joué l’emploi en plus de cette même réduction du temps de travail en améliorant leurs prestations y ont gagné.

       donc ce que je reproche à certains patrons c’est de n’avoir pas approfondi leur réflexion sur les OBJECTIFS qu’ils poursuivaient , en utilisant cette opportunité des 35 heures pour améliorer leur organisation , certains l’ont fait et vous ne les feriez pas revenir aujourd’hui sur les 35 heures parce qu’ils ont négocié des contreparties en terme de flexibilité et ont constaté l’avantage financier qu’il en tiraient .

      Ce que je reproche à un certain nombre de patrons (tous n’ont pas procédé ainsi) c’est effectivement d’en être restés à une vue strictement financière ET DE COURT TERME de la situation.

    • carnac carnac 23 novembre 2016 17:49

      @Yaurrick
      A mon avis il faudrait mettre à plat la fiscalité des entreprises et des particuliers ... mais dans chaque niche il y a un chien qui aboie ... Pas sur qu’un politique qui souhaite se faire réélire dans 5 ans s’y risque et c’est peut être là le problème. 


    • rocla+ rocla+ 23 novembre 2016 17:58

      @JL


      J’ aurais préféré , si j’ avais mon mot à dire par où passe mon argent 
      de contribuable , que cette espèce de pouffiasse soit virée de son état de 
       fonctionnaire . 

      C’ est  parfaitement inadmissible qu’ une personne  de son niveau opère des 
      malversations dans le cadre de son activité et qu’ elle réintègre la fonction publique . 

      Et pour  cette affaire  qui est venue aux oreilles des contribuables , combien 
      sont passées par pertes et profits ? 

      Je connais au moins une personne , placardisée depuis pratiquement trente 
      ans qui a continué de percevoir ses émoluments .

      La honte  les fonctionnaires , du menu fretin se prenant pour des nombrils .

    • JL JL 23 novembre 2016 18:01

      @Yaurrick et Relawney,

       
       de toutes façons l’Etat aujourd’hui est dirigé par les directives néolibérales de l’UE. Qui veut noyer son chien ... au besoin, il lui inocule la rage (*) : c’est ce qu’a fait à petite échelle cette femme qui a eu pour 4 mille euros de taxi ; c’est ce que font à grande échelle ceux qui gèrent les budget à coups de centaines de milliards d’euros. 
       

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 23 novembre 2016 19:34

      @rocla+

      Non il n’ y a pas que des connasses , il y a aussi des connards ... dîtes-vous

      Sortez un peu et allez voir dans les services hospitaliers le nombre de « connasses » et de « connards » exténués qui courent partout à la fois pour assurer des soins aux patients, lorsque le ministère opère des coupe-sombres dans les budgets et la répartition du personnel hospitalier.

      Faut-il vous faire un dessin ?

      Allez plutôt éructer votre haine ordinaire, @ Rocla auprès des vrais responsables, les politiciens, mais eux, si cela se trouve, vous iriez leur lécher les bottes !


    • Pierre 23 novembre 2016 22:48

      @Fifi Brind_acier
      Il faut toiletter tout ce qui dépend des finances publiques et pis c’est tout !


  • fred.foyn 23 novembre 2016 07:41
    fonctionnaires..fonctionnaires..J’ai une gueule de fonctionnaires ?..Au pays de l’assistanat pour éviter plus de 20 millions de chômeurs... ?

    ..

  • Trelawney Trelawney 23 novembre 2016 07:43

    Si vous pensez sérieusement que France Culture va vous informer, vous êtes déjà dans le faux. Entre 9 et 10H sur Business Info, il y de bon débat sur ce qu’est la fonction publique.

    Et lorsqu’un défenseur de la fonction publique débat avec un ultra libéral, il en sort toujours des choses intéressantes. Car l’ultra libéral a beaucoup de défaut et au moins une qualité : il est factuel.

    Lorsqu’en 2009 on se pose la question de savoir si 43 000 fonctionnaires territoriaux à Paris n’est pas un peu excessif et lorsque 5 ans plus tard on en est à plus de 50 000 fonctionnaires (hors ceux des organismes HLM comme la RIVP) soit 2.2 % du nombre d’habitants, vous comprenez de suite qu’il faut arrêter l’hémorragie. 2.2% de fonctionnaires territoriaux par nombres d’habitants, vous avez cela dans pratiquement toutes les villes de France.

    500 000 fonctionnaires en moins en 5 ans, ça ne se remarquera pas. Non pas parce qu’ils ne font rien (ça c’est faux), mais simplement parce qu’ils sont trop nombreux. La masse salariale de la fonction publique en France est de 278 milliards d’euro. Une réduction de 10% du nombre de fonctionnaires devrait nous économiser (comptablement ) 27.8 milliards d’euro. Comme il y aura beaucoup de départ en retraite et un peu de contrats non renouvelés ca ferra quand même une économie de 18 milliards et ça n’est pas rien dans un budget


    • carnac carnac 23 novembre 2016 09:38

      @Trelawney
      Encore une fois il faut vous désintoxiquer , un organisme de gestion des HLM est un organisme DE DROIT PRIVE qui vit de la collecte des LOYERS .... c’est le cas d’une société d’économie mixte qui est UNE SOCIETE PAR ACTIONS http://www.collectivites-locales.gouv.fr/societes-deconomie-mixte-locales-seml . son personnel relève du code du travail. 


    • carnac carnac 23 novembre 2016 10:12

      @Trelawney
      Philippe Manière est une référence quand même ... et c’est d’autant plus choquant qu’il fasse au mieux une telle erreur au pire qu’il se rende coupable de désinformation. https://www.franceculture.fr/personne/philippe-maniere

      Il fait partie des intervenants du domaine économique.

      Maintenant cela fait bien longtemps que ce qu’on appelle la RGPP est en marche et que les départs en retraite ne sont plus remplacés mais l’occasion d’une réorganisation comme vous le soulignez .

       DANS LE PRIVE on pratique à l’identique , les départs en retraite sont comptabilisés comme des départs « volontaires » dans le cadre des « plans sociaux ».

       Pas sur cependant que cela donne du travail aux jeunes générations il y a qu’à voir ce que le patronat a fait du CICE en matière d’emploi. GATTAZ avait pourtant un magnifique badge à 1 million de création d’emploi. On en est bien loin.

    • Trelawney Trelawney 23 novembre 2016 10:30

      @carnac
      un organisme de gestion des HLM est un organisme DE DROIT PRIVE qui vit de la collecte des LOYERS

      C’est ce que j’ai dit : dans les 50 000 employé de la ville de Paris, il n’y a pas ceux de la RIVP et autre SA HLM parisienne. Personnellement je ne connais que la RIVP, mais il me semble qu’il y a aussi I3F (SNCF)


    • Trelawney Trelawney 23 novembre 2016 11:05

      @carnac
       Pas sur cependant que cela donne du travail aux jeunes générations

      La fonction publique n’est pas là pour compenser le manque d’emploi dans le secteur privé.

      Parce que la réduction de fonctionnaires est un sujet tabou, lorsque les politiques suppriment des emplois dans la fonction publique, ils le font comptablement en délégant cette basse besogne à Bercy et on obtient des aberrations du genre : on ne touche pas aux douanes parce qu’ils logent à Bercy et on supprime à l’ONF parce que loin du seigneur. On se retrouve ainsi, avec un garde forestier qui a deux fois plus d’hectares de forets à couvrir avec vol de bois, pollution etc.

      C’est comme cela que le ministère de l’intérieur s’est retrouvé avec moins de policiers alors qu’on n’a pas touché aux effectifs du ministère de la culture où il y a des doublons avec les DRA et le ministère. L’arrière pensée des directeurs de la fonction publique étant : « vous avez vu que réduire les fonctionnaires ça ne marche pas »

      Le fait est que la France est le premier pays d’Europe en nombre de fonctionnaires (états et territoriaux et URSSAF et HLM exclu) par habitants


    • carnac carnac 23 novembre 2016 11:12

      @Trelawney
      Le patronat a aussi construit des logements HLM et le gère en général sous forme DE SA c’est à dire sous forme privée : par exemple dans le Nord les mines détenaient l’intégralité du patrimoine social.


    • Michel DROUET Michel DROUET 23 novembre 2016 11:30

      @carnac
      Juppé et Fillon peuvent surfer sur l’ambiguïté quand on voit le niveau de certains commentaires.
      S’agissant de la suppression de 500 ou 300 000 fonctionnaires (les vrais, c’est à dire ceux qui appartiennent aux trois fonctions publiques) l’objectif caché est de revenir sur les 35 heures dans la fonction publique. Une fois cet objectif atteint, les entreprises privées n’auront plus qu’à s’aligner...
      Cela nous donnera non seulement des emplois perdus dans le public mais également dans le privé et au final un accroissement du chômage.
      Les rigolos qui font des amalgames et crachent sur la figure des fonctionnaires riront moins quant on leur dira qu’avec 39 heures dans les entreprises en sureffectif on n’a plus besoin de leurs services et ils feront carrément la gueule quand on leur dira de payer des cliniques privées, et les dépassements d’honoraires qui vont avec, pour se soigner parce l’hôpital public sera mort.


    • Trelawney Trelawney 23 novembre 2016 11:37

      @carnac
      Le patronat a aussi construit des logements HLM et le gère en général sous forme DE SA c’est à dire sous forme privée : par exemple dans le Nord les mines détenaient l’intégralité du patrimoine social.

      La SNCF aussi et certaines entreprises étrangères comme l’industrie pétrolière (BP EXXON). La différence pour les mines est que les mineurs ne payaient pas de loyer. Leurs logements étaient offert par les mines. Cela a perduré longtemps après la fermeture des mines (car c’était un avantage acquis). Il existe des « corons » notamment dans le valenciennois où c’est la quatrième génération qui occupe le logement


    • Gasty Gasty 23 novembre 2016 11:38

      @Trelawney

      Si je compte bien, 500000 fonctionnaires en moins devrait représenter 500000 chômeurs en plus. Ou alors smiley qu’entend-on par en moins ?


    • Trelawney Trelawney 23 novembre 2016 12:00

      @Gasty
      Contrat non renouvelé donc chômeurs environ 250 000 et départ en retraite 250 000.

      De plus comme Fillon va égaliser les conditions de départ en retraite des fonctionnaires avec celles du prive, il y aura aussi des économies la dessus. Donc 250 000 à Pole emploi et des retraites de fonctionnaires moins importantes


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 novembre 2016 12:04

      @Gasty
      Il s’agit de privatiser les services publics en remplaçant des salariés qui ont un statut avec des protections sociales, par des précaires...

      Ceux qui trouvent cela génial riront beaucoup moins quand leurs enfants et petits enfants se verront proposer uniquement des emplois précaires, qui n’ouvrent plus droit à aucune sécurité, entre autre pour emprunter....


    • jean-marc D jean-marc D 23 novembre 2016 12:51

      @carnac
      « par exemple dans le Nord les mines détenaient l’intégralité du patrimoine social » : faux ! Pour les Mines et Charbonnages, il s’agissait des HBNPC (Houillières du Bassin Nord-PdC, devenu ensuite Soginorpa puis Epinorpa, désormais passée du statut de SASU à SA, il s’agissait des corons, situés pour leur intégralité ou presque dans le Pas-de-Calais. Dans le Nord, le patronat textile avait initié les HBM (habitations à bon marché), ancêtres notamment des actuels HLM privés, par le bais de SA et de coopératives.

      Mais ce n’est qu’une simple précision factuelle.
      Bien à vous,

    • Yaurrick Yaurrick 23 novembre 2016 12:53

      @Fifi Brind_acier
      En quoi avoir une entreprise privée ne pourrait elle pas faire aussi bien que le secteur public ?

      De plus, vous ne pensez pas qu’un emploi, fut il précaire, puisse être mieux que pas d’emploi du tout ?


    • Trelawney Trelawney 23 novembre 2016 13:09

      @Fifi Brind_acier
      Il s’agit de privatiser les services publics en remplaçant des salariés qui ont un statut avec des protections sociales, par des précaires...

      C’est quoi pour vous un emploi précaire. Parce que si on remplace les cantonniers par une société d’espace vert, je ne vois pas où est la précarité.
      De plus si lors d’un appel d’offre pour l’organisation des repas de cantine scolaire, on demande à la société d’intégrer les effectifs pour la surveillance et le nettoyage des locaux, je ne vois pas non plus où est le problème.
      En fait on remplace un salarié du public par un salarié du privé et on fait jouer la concurrence. 
      Mais vous vous préférez dire salarié du public et précaire du privé. Et ça veut moins d’Europe .....

    • Yaurrick Yaurrick 23 novembre 2016 13:25

      @sampiero
      C’est bien connu, les patrons licencient toujours les personnes qui font gagner de l’argent, et par plaisir en plus... L’entreprise qui fait cela ne durera pas bien longtemps.

      Le code du travail protège tellement qu’il dissuade de créer les emplois qui devraient remplacer ceux qui sont détruits. Voyez ce qui se passe avec le marché du travail en Suisse, vous verrez que ce n’est pas Zola.


    • Yaurrick Yaurrick 23 novembre 2016 13:28

      @sampiero
      C’est vrai que faire des ronds points inutiles, avoir des postes administratifs en doublons et nourrir grassement une clique de hauts fonctionnaires, c’est utile au peuple... A votre avis, quelle est la part réellement réellement allouée sur les sommes ponctionnées ?

      Le fruit du travail privé n’est pas dans le coffre de Picsou, et surtout, si le service n’est pas la hauteur on arrête de le financer ! Alors qu’en France, on continue de mettre la main à la poche, parce que l’état n’est pas capable de se remettre en question.


    • Eric F Eric F 23 novembre 2016 14:04

      @Trelawney
      Vous imaginez le déséquilibre d’âge dans la fonction publique si pendant 5 ans il n’y a quasiment aucune embauche de jeunes ?
      Il y a une optimisation à faire c’est certain, mais cela ne peut se faire que progressivement, avec notamment des changements d’affectation (ce qui nécessitera déjà de briser des forteresses !) par exemple du personnel administratif pour soulager les soignants et les forces de l’ordre de ce type d’activité.


    • Eric F Eric F 23 novembre 2016 14:12

      @Trelawney
      «  si on remplace les cantonniers par une société d’espace vert... » en ce cas il n’y a aucune économie pour la collectivité dans la suppression de postes dans la fonction publique, puisque le coût est reporté sur un autre poste de budget « achat de prestations ». C’est là qu’est l’arnaque du programme de droite, ils comptent les économies en salaires, mais pas le surcoût en dépenses ! Ce sera peut-être un tantinet moins cher ...dans l’épaisseur du trait.


    • Trelawney Trelawney 23 novembre 2016 14:51

      @Eric F
      Dans une ville normalement géré (selon les critères de la fonction publique) le ratio de salariés par nombres d’habitants est de 2 à 2.5%. Pour une ville de 20 000 habitant ça fait donc entre 400 et 500 employés municipaux. Pour un village de 500 habitants (mais heureusement c’est mieux géré) ca devrait être entre 10 et 15 employés.

      Je rappelle à toute fin utile qu’un salarié payé normalement (environ 1500 euro net par mois) coûte tout frais compris 50 000 euro par an. Donc si on devait appliquer le ratio au petit village de 500 habitants, Ca lui ferrait un coût salarial minimum de 500 000 euro , soit beaucoup plus que son budget. Comment fait-il ? Et bien il demande à l’agriculteur de traiter les bas coté des routes etc. Bref il se débrouille.
      Pour gérer les espaces verts, une municipalité pour des questions de sécurité ou autre est toujours en sur effectif. Donc transférer cette dépenses vers une société d’espace vert lui assure une maîtrise des dépenses.

      Quant à la pyramide des ages, le nouvel arrivant étant sur-diplômé (concours oblige), ca ne pose aucun problème de compétence pour sa fonction puisqu’il est capable de faire son travail et même celui de son chef direct souvent beaucoup mois formé que lui.

      Il s’agit d’être un minimum pragmatique

    • pemile pemile 23 novembre 2016 14:58

      @Trelawney "Je rappelle à toute fin utile qu’un salarié payé normalement (environ 1500 euro net par mois) coûte tout frais compris 50 000 euro par an"

      Non, pas pour un employé municipal !


    • JL JL 23 novembre 2016 15:04

      @Trelawney,

       
       « Je rappelle à toute fin utile qu’un salarié payé normalement (environ 1500 euro net par mois) coûte tout frais compris 50 000 euro par an »
       
       Vous avez vu ça où ? Ce n’est pas vrai, sauf si vous lui imputez des frais farfelus.

    • Trelawney Trelawney 23 novembre 2016 15:22

      @JL
      Pour vous le salarié coûte son salaire et les cotisations sociales. Donc si un jour vous créé votre entreprise avec ce principe vous coulez.

      Lorsqu’on embauche un salarié il faut lui procurer un bureau un ordinateur ou de l’outillage, bref investir et cela coûte environ 50 000 euro par an et par salarié (entre 32 et 34 euro de l’heure) c’est le fameux coût horaire et c’est ce qui fait qu’un artisan vous facture 45 euro HT de l’heure (non non ce n’est pas un voleur).
      Donc la réduction du temps de travail pour (soit disant) embaucher plus, ce n’est pas anodin pour une entreprise. Et c’est pour cela qu’en temps de crise la France est toujours handicapé par le chômage, car à 55 000 euro du salarié ça commence à faire lourd. Et comme en Allemagne on tourne plutôt à 50000 euro et beaucoup moins en Angleterre vous comprenez le décalage

      Vous comprenez aussi qu’un artisan ou chef d’entreprise, pour embaucher une personne et investir (car c’est un investissement) 55 000 euro par an, doit être certain de faire suffisamment de CA pour le payer. Et s’il n’est pas certain de lefaire vaut mieux qu’il s’abstienne

    • Trelawney Trelawney 23 novembre 2016 15:24

      @pemile
      surtout pour un employé municipal (tondeuse camions matériel, ordinateurs, bureaux etc)


    • pemile pemile 23 novembre 2016 15:56

      @Trelawney « surtout pour un employé municipal (tondeuse camions matériel, ordinateurs, bureaux etc) »

      Ouah, pas mal de compter le coût du camion et de la tondeuse dans le coût de l’employé smiley smiley


    • carnac carnac 23 novembre 2016 16:02

      @Trelawney
      A ma connaissance au moment de la fermeture des mines ce patrimoine a été progressivement vendu à ses occupants , c’est d’ailleurs le cas également du patrimoine HLM actuel car c’est un des moyens d’avoir des fonds propres pour continuer à construire en cette période où l’état se désengage .


       En général dans les comptes des organismes il y a un objectif de vente de x logements par an aux occupants qui le souhaitent. On gère donc de plus en plus des patrimoines mixtes comprenant ex locataires devenus copropriétaires et locataires sociaux . 

       Il y a aussi d’autres particularités locales de gestion dans les bassins d’emploi dans lesquels la désindustrialisation a frappé . dans ces régions le patrimoine HLM vacant est important et les critères d’attribution ne sont pas mis en oeuvre . Si PAR CHANCE le marché du logement redevient tendu , les règles sont réactivées et des SURLOYERS perçus et affectés à des constructions neuves.

      Maintenant il y a des abus qui doivent être dénoncés ... souvenez-vous de nos Ministres à Paris dans des logements HLM ....

    • Trelawney Trelawney 23 novembre 2016 17:10

      @pemile
      Lorsque que vous embauchez une équipe supplémentaire soit 2 ouvriers, vous ne leurs dites pas « vous irez à pied sur les chantiers ». Non vous achetez un camion qui vous coûte annuellement une certaine somme (leasing, assurance, essence entretien etc). C’est donc l’investissement que vous faites pour les deux ouvriers que vous embauchez. Cet investissement plus les salaires et cotisations, vous le divisez par le nombres d’heures qu’ils vont faire et ça vous donne votre coût horaire que vous facturez à votre client. C’est ce que j’explique plus haut.

      Donc lorsque l’état embauche des fonctionnaires qui en théorie ne « produisent » pas, c’est à dire ne créent pas de la valeur ajoutée, il faut ajouter l’investissement des bâtiments pour les loger et des ordinateurs etc. C’est le fameux effet de compas.

      Lorsque le département du Nord a réduit ses effectifs, il s’est retrouvé avec un étage complet inoccupé, qu’il a loué à des entreprise privés (économie sur la masse salariale + plus économie sur l’immobilier et divers).

      Vous saisissez l’enjeu ?

    • Trelawney Trelawney 23 novembre 2016 17:22

      @carnac
      L’ex Soginorpa qui se nomme maintenant Maisons et Cités (en rapport aux anciennes cités jardins) gère plus de 63000 logements avec encore 15 700 ayants droit du statut du mineur, âgés de 81,5 ans en moyenne qui ne paient pas de loyers . le reste des locataires est composés d’environ 42 000 locataires, dont la moyenne d’age est de plus de 50 ans. En fait trés peu de locataires ont racheté leur logement, car ça n’est pas dans la mentalité du mineur.

      A l’origine, les mines offraient à leurs mineurs un logements pour eux et leurs familles, ainsi qu’un lopin de terre, des clapiers et des poulaiers (il y avait aussi quelques pigeoniers), pour qu’ils puissent se nourrir, car le salaire n’était pas suffisant pour cela

    • carnac carnac 23 novembre 2016 18:13

      @sampiero
      Conseillère prud’homale j’ai maintes fois constaté de telles pratiques. Si le « marché » était sain et se débarrassait uniquement des services non rentables , peu de gens y trouverait à redire mais en réalité le court terme règne et un service parfaitement rentable peut être détruit parce que la maison mère a choisi de simplement ne pas développer cet axe, ou parce qu’elle a l’équivalent et que ce service devient concurrent en interne, ou encore simplement pour récupérer la valeur d’un terrain bien placé .... d’ailleurs à Lyon intra muros il ne reste rien des établissements ouvriers qui s’y trouvaient auparavant.


    • Pierre 23 novembre 2016 22:55

      @carnac
      Ah oui ? Les organismes d’HLM sont financés par l’état, la CDC (encore l’état qui pioche à cette occasion dans nos économies) et les fleurs fiscales (toujours l’état), bref dans ma poche gauche ou ma poche droite, non mais !


    • JL JL 24 novembre 2016 00:22

      @Trelawney
       

       ’’Lorsqu’on embauche un salarié il faut lui procurer un bureau un ordinateur ou de l’outillage’’
       Ah oui, le matos ! C’est con, hein !
       
       Et 50 000 euros c’est vraiment petit bras ! Il y a des secteurs très automatisés où le matos coûte 500 000 euros par salariés. Et même, parfois bien davantage ! 
       
      pfff !
       
       

    • JL JL 24 novembre 2016 00:25

      @Trelawney
       


      ’’Vous saisissez l’enjeu ?’’
       
      Faut-il saisir que si c’est l’Etat qui fait, ça coûte cher, mais si c’est le privé qui fait, ça tombe tout cuit du ciel ?
       
       Pfff ! Quelle bêtise.

    • carnac carnac 24 novembre 2016 12:10

      @jean-marc D
      Merci beaucoup de votre connaissance précise du logement social dans le Nord . J’ai exercé pour ma part dans le lyonnais


  • Spartacus Spartacus 23 novembre 2016 09:05

    Hoooo. Ma bonne dame. 

    Pinaillons à la marge, et ajout de baratin.....Des fois que !

    Que c’est vil de tirer sur les fonctionnaires dévoués et courageux...quand on est assimilé.
    Absentéisme. Pointage nul. Corruption. Efficience non mesurée et plus il sont gauchistes, plus ils ont la culture et l’état d’esprit d’en faire le moins possible et d’en prendre un maximum pour leur gueule. 

    Plus tu montes dans la hiérarchie, plus t’es un branleur car dans les services ou le branleur à été on lui a donné une promotion pour s’en débarrasser. 

    Mince alors la cours des compte se serait trompé ? 

    Le logement social est géré par des branleurs dont la devise est clientélisme et favoritisme. Un organisme ou les emplois fictifs sont la norme et les emplois de compétence l’exception.

    Et oui il y a des fonctionnaires dans le tas dans les OPHLM. Les comptables, les dirigeants et les employés avant 1993. 

    Et le financement des OPAC par le livret A est une fumisterie entretenue pour la bobosphère et se donner bonne conscience d’être des organismes en monopole géré comme EDF, AREVA, SNCF ou abreuvé à la gamelle de la charge des impôts et connivence d’état.
    Le coût d’emprunt de la Caisse des Dépots et Consignation est tellement élevé que les OPAC préfèrent des emprunts classiques. 


    • leypanou 23 novembre 2016 09:38

      @Spartacus
      Pinaillons à la marge, et ajout de baratin : réfuter d’être traité de fonctionnaires ceux qui ne le sont pas c’est du pinaillage à la marge ?


    • carnac carnac 23 novembre 2016 09:54

      @Spartacus
      cher TROL , l’organisation d’un organisme de gestion de HLM est la même que celle des régies d’immeubles privés , je suis bien placée pour le savoir ayant moi même exercé dans les deux . 


      • Les premiers personnels commencent à 5 heures du matin pour le service des conteneurs à ordures , 
      • il y a des permanences cadres et techniciens de nuit parce qu’un sinistre est toujours possible ,
      •  les techniciens arrivent pour mettre en route les chantiers de réparation aux mêmes heures que les compagnons du BTP , ils font ensuite la tournée des immeubles et vont voir les personnes qui ont signalé un problème technique et il font les états des lieux entrants et sortant et organisent la commande des travaux avec les entreprises ,
      • il peut y avoir des régies tout corps d’état et des régies espaces verts internes aux organismes qui effectuent les travaux le travail est alors celui de n’importe quelle entreprise du bâtiment
      •  pendant ce temps les services administratifs étudient les dossiers de demande de logements et dépatouillent les difficultés sociales de tous genres des locataires et évitent ainsi les impayés de loyer et les contentieux ;
      • Ces personnels trouveront en urgence un logement pour une femme battue et ses enfants , pour un jeune garçon à la rue parce que sans soutien familial , pour un grand père malade qu’il faut rapprocher de sa famille ....

      Penserez-vous un jour à laisser votre acrimonie au placard pour apprécier ce travail quotidien de milliers de personnes

    • Spartacus Spartacus 23 novembre 2016 11:25

      @carnac
      Cher misérabiliste...C’est beau !  smiley  smiley  smiley Du Zola !

      On va pleurer dans les chaumières qui ne cherchent pas a comprendre au delà de l’apparence de pseudo posture de ceux qui profitent de distiller l’information dans le sens d’une réalité faussée.

      Expliquez donc ou avez vous vu qu’un « logement contingenté » existerait dans le secteur privé ?
      J’ai hâte de voir l’explication du con concept de l’iniquité entre citoyens statutaire ou pas...A chaque fois c’est un régal de démagogie...

      Vous savez ces logement qui fait que la « femme battue » voit s’opposer un refus pour loger a la place les citoyens de gamelle de l’état.
      Expliquez donc pourquoi une caste est prioritaire sur les autres...Allez y !

      J’aime bien les explications de ce concept de l’iniquité exposé par les gauchistes....

      L’observatoire de la « pauvreté » « plutôt classé à gauche » 
       (ONPES) à constaté que 400 000 logements HLM sont occupées par des personnes dont les revenus dépassent de beaucoup ce qui est tolérable pour bénéficier d’un logement social.....
      C’est vrai vous les 
      vous les aimez sur le papier et en excuses pour vous donner bonne conscience mais pas au point de virer ceux qui abusent....

      Vous niez donc que les comptables et direction et les employés avant 1993 sont des statutaires ?
      C’est de l’acrimonie ou la vérité ?
      Vous niez l’absentéisme ? Mais c’est factuel.....
      Vous niez la gestion dégelasse et clientéliste ?..
      Allez donc ! Racontez la messe qu’aux naïfs.....

    • Gasty Gasty 23 novembre 2016 12:01

      @Spartacus

      Vous devriez plutôt nous expliquer les causes pathologiques, obsessionnel et compulsive de vos commentaires.

      Bon ! on connait déjà les facteurs déclenchant ou favorisants, mais ça serait bien d’en savoir plus.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 23 novembre 2016 12:08

      @Spartacus
      Quand les entreprises bénéficient de 173 milliards de niches fiscales par an, on vous entend moins parler d’impôts, étonnant, non ?


    • WALD 23 novembre 2016 12:17

      @Gasty

      Tout chez lui respire le type payé au lance-pierre pour raconter la propagande. C’en est même une caricature, les seuls à ce niveau ici sont toutes les Svetlana machin chose venues du jour au lendemain faire des articles pro-Poutine.


      les causes pathologiques  ?

      et que ce type est payé par de l’argent dépensé par ce genre de personnes via une cascade de structures. Il est l’équivalent libertarien des trolls pro-Poutine subventionnés ou des groupes de Tsahal chargés d’argumenter pour Israël sur le net.



    • Spartacus Spartacus 23 novembre 2016 12:45

      @Fifi Brind_acier


      Alors gauchiste au lieu d’essayer de détourner le débat des questions de privilèges accaparés par ta caste de la gamelle de l’état

      Si tu répondais à la question ?
      Explique donc le « logement contingenté » ce concept de l’iniquité entre citoyens statutaire ou pas...

      Vous savez ce logement qui fait que la « femme battue » voit s’opposer un refus pour loger a la place les citoyens « sûûûûupérieurs » obligés de gamelle de l’état.

      Expliquez donc pourquoi ta caste est prioritaire sur les autres...

      C’est beau la démonstration augmentée de l’hypocrisie ! Elle est ou la réponse ? 
      La honte ? 




    • carnac carnac 23 novembre 2016 16:14

      @Spartacus
      une information Spartacus : lorsqu’on construit un bâtiment de logements HLM on recherche des financements . 


      les financements de l’Etat ont une contrepartie l’attribution de logements au contingent de la préfecture : votre femme battue peut bénéficier de tels logements .

      On recherche aussi des financements privés via le 1% logement des entreprises dans ce cas les entreprises qui payent ont également leur logement contingenté : si le salarié qui réside dans ce logement s’en va on remet ledit logement à l’usage de l’entreprise qui l’a financé et ce n’est que si l’entreprise n’a pas de salarié intéressé qu’il est restitué POUR UN TOUR à la collectivité donc votre femme battue peut ne pas pouvoir avoir accès à un tel logement.

      De la même façon si la commune a participé à la construction du bâtiment par exemple en donnant un terrain elle a droit à son propre contingent et elle peut refuser votre « femme battue » parce qu’elle a peur qu’elle ne vienne trop souvent solliciter le CCAS (centre communal d’action sociale) : c’est aussi un problème

      Cela vous explique DONC qu’une grande partie des locataires gérés par un organisme d’HLM ne proviennent pas des candidatures directes faites dans une agence HLM mais d’ayant droits présentés par les financeurs du bâtiment et je comprends très bien que cela soit surprenant pour qui dépose tout simplement son dossier de demande dans cette agence sans relever ni de du contingent communal , ni du contingent préfectoral , ni du contingent du 1% logement et c’est là où le personnel fait des pieds et des mains pour résoudre le problème .... parce que pour lui aussi ce n’est pas simple.

    • Spartacus Spartacus 23 novembre 2016 18:30

      @carnac

      Merci mais je ne bat pas ma femme.....Je ne suis pas un fonctionnaire frustré de gauche d’en avoir une moche. 

      En résumé : « comme l’état prêterait il faut donc filer aux fonctionnaires des droits supérieurs d’attribution ».
      Quel beau concept de l’enculade des contribuables par la caste des fonctionnaires
      Un joyeux concept du favoritisme. L’argent du livret A n’est en aucun cas l’argent de l’état.....Et encore moins celui des fonctionnaires. Argument ridicule. 

      Et comble de la justification « vous comprenez il y a aussi à la marge des passes droits pour le 1% et la commune » « c’est pas bien bien grave.....Circulez faut pas le dire cette vérité ! 

      Notons que le gauchiste n’expose pas que les logements contingentés sont à 80% des logements réservés aux fonctionnaires »... Quelle hypocrisie à vomir !

      Et oui la « femme battue » se fait piquer le logement par le fonctionnaire de la caste...Cette caste fonctionnarisée qui se délecte de l’état pour sa gueule. 

      Quand on voit la réaction de ces gens gauchistes a défendre l’indéfendable. c’est une honte.....
      Les organismes HLM sont un furoncle a faire disparaître....

      Ils détruisent le marché réel qui correspond aux besoins, pour le substituer par un marche de mise en dépendance, de clientélisme et connivence dans des constructions qui enlaidissent, concentrent les niveaux sociaux entre eux et ont soviétisée les banlieues...

      Et ceux qui les défendent sont une belle rafale d’hypocrites qui tire profit d’être des proches de l’état et du favoritisme....
      Résoudre le problème commence par l’exposer au lieu de le dénier ou le minimiser.
      Avec 40% des logements sociaux de toute la CEE, pour des résultats aussi pourris, il est temps d’arrêter la gabegie et fermer ces organismes.

    • carnac carnac 24 novembre 2016 12:21

      @Spartacus
      je vous rappelle qu’un fonctionnaire doit plier ses bagages quand son administration de référence le lui demande .... Mon père était militaire et à mon 22 ième anniversaire notre famille avait déménagé 16 fois dont la moitié à l’international .


       nous avons toujours habité en France dans les logements HLM du contingent HLM de l’Etat puisque le salaire de mon père pour notre famille de 7 personnes étaient compatible avec les plafonds HLM ... où est le problème ?

      Il existe je vous le concède des passe droits que s’autorisent des personnes peu scrupuleuses mais croyez moi statistiquement il y a autant de personnes peu scrupuleuses dans les entreprises privées ..... que dans les organismes publics ..... 

  • JL JL 23 novembre 2016 09:50

    Merci pour cet mise au point utile.

     
    J’ai également écouté Philippe Manière, et j’étais outré par ses propos. Le libéralisme ne peut s’imposer que par le mensonge.
     
     Honte à Philippe Manière : !

     Mais !
     
     Mais honte aussi à France Culture ! Et par conséquent, quid des salariés de ce Service public financé par les contribuables ? La question en l’occurrence est ici posée à Guillaume Erner et sa hiérarchie.
     
     Ps. en 2014, j’ai publié un billet intitulé : Les idées claires de Philippe manière, ou de la non pensée libérale
     
     

  • carnac carnac 23 novembre 2016 10:22

    J’ai signalé cette émission au modérateur de France Culture , je souhaite un rectificatif . je vous invite à faire de même.


    • JL JL 23 novembre 2016 10:52

      @carnac
       

      j’ai beaucoup écrit à France Culture, du temps où je ne postais pas ici. Il faut bien évacuer sa colère quelque part.

  • covadonga*722 covadonga*722 23 novembre 2016 10:42

     les zones rurales votent pour les libéraux .

     moi comme les libéraux je suis pour que l’on supprime les services publics non rentable ou a minima a l’équilibre.
     dans les zones rurales les services publics ne sont ni rentables ni a l’équilibre .

    cqfd supprimons les services publics aux électeurs des libéraux !

    • carnac carnac 23 novembre 2016 11:19

      @covadonga*722
      C’est vrai que ce n’est pas rationnel de la part des milieux ruraux .... l’Ardèche n’étant pas très loin de la bonne ville de Lyon où je réside j’ai eu maintes fois l’occasion de constater que les services publics étaient un des premiers employeurs en Ardèche ... la notion d’aménagement du territoire semble échapper à certains habitants de nos belles régions. Encore que lorsqu’on essaye de supprimer un service public voire un bureau de poste les personnes concernées se mobilisent. Ainsi pour le bureau de poste de TREPT en Isère. chaque habitant qui n’en avait pas encore a ouvert un compte CCP .... smiley



    • Spartacus Spartacus 23 novembre 2016 11:40

      @covadonga*722
      Les habitants des zones rurales ne sont pas libéraux....Mais bon. Passons.


      Par contre si vous supprimez les services publics, supprimez donc aussi leurs impôts....
      Aujourd’hui dans ce pays soviétisé l’ensemble des Français travaille à 57% pour l’état et dans ces 57% près de la moitié c’est pour une gamelle aux droits supérieurs pour la caste des obligés de sa gamelle.

      Pourquoi un habitant de zone rurale paierait des impôts alors que les services public bénéficient en second aux habitants des villes.
      Les premiers profiteurs étant les obligés.

      Et faites les lois de liberté pour les autoriser a concurrencer les monopoles de services publics libéralement....
      Fin des limitations aux ouvertures d’écoles privées. Droit d’ouverture de lignes locales de ramassage. etc etc...

    • covadonga*722 covadonga*722 23 novembre 2016 13:32

      @Spartacus
      j’ai dit qu’ils votent majoritairement pour les libéraux qui leur promettent moins de fonctionnaires ce qui est leur droits le plus stricts.Je remarque juste que quand les élus tiennent leur promesses ceux que l’on voit dans la rue sont ces mêmes électeurs.Cette dichotomie existe dans d’autre domaines et s’agissant d’un autre électorat.Je m’étonne juste du manque de cohérence un peu du genre de celle de 

      mr Madelin thuriféraire du libéralisme s’il en fut et nonobstant élu d’un intercommunalité possédant le plus fort taux de fonctionnaire au prorata de la population de sa région .


       Droit d’ouverture de lignes locales de ramassage. etc etc...

      il se trouve que c’est un des rares domaine que je connais , j’attend avec impatience
      la soumission d’appel d’offres d’une entreprise acceptant de se fader 55 km et38 point de ramassage a un coût acceptable par l’usager pardon le client.

      ps : je conviens qu’il faut tailler dans le mille feuille mon étonnement tien a ce que bien des politiques tenant ce discours sont justement ceux qui l’épaississe .

    • covadonga*722 covadonga*722 23 novembre 2016 13:41

      @carnac
       bonjour je suis confus de vous contredire .

       mais a mon sens la charge régalienne de l’état concerne 
       la sécurité , la justice, les finances la santé et l’éducation qui elles seules devraient comporter des fonctionnaires dont le statut devrait être adapté au xxi siecle . 

    • carnac carnac 23 novembre 2016 18:20

      @covadonga*722
      J’ai repris un peu plus loin dans les post votre idée de mille feuille avec laquelle je suis d’accord


    • Spartacus Spartacus 23 novembre 2016 23:17

      @covadonga*722


      « j’attend avec impatience la soumission d’appel d’offres d’une entreprise acceptant de se fader 55 km et 38 point de ramassage »

      Ça c’est une vision étatiste. Aujourd’hui les monopoles de connivence avec l’état refusent d’ouvrir au secteur privé des lignes de - de 55kms.

      Une vision libérale est une politique de l’offre. C’est l’entreprise qui a le droit de proposer le voyage et choisir les destinations qu’elle souhaite. Elle ne répond pas à un appel d’offre. Elle fait l’offre.


Réagir