mardi 24 janvier - par César JULES

Que sera l’espèce humaine dans... 10 millions d’années ?

Que sera l'espèce humaine dans......10 millions d'années ?

A première vue, voici bien une question stupide parce qu'il s'agit d'un temps beaucoup trop lointain !!!

Et pourtant, cette question pose, tout simplement, le "statut fondamental" de l'Homme dans l'Univers et donc le but de notre vie.

En effet, cette question introduit inévitablement une question découlante : Qu'était l'espèce humaine il y a 10 millions d'année ? Quelle est la place de notre existence au regard de l'univers ? Poser cette question nous rappelle que nous ne sommes, au mieux, qu'une poussière au regard de l'éternité ?

Bon, je vous sens irrité de ce chiffre (10 millions), mais voilà, que dois-je envisager, 1 million peut-être ?, encore trop ?, hum, la grotte de Bruniquel a livré des traces d'une activité humaine datant de 176 000 ans ! Il y a peu de temps encore nous en étions à Néandertal, seulement 30 000 ans. Et puis, nos chercheurs travaillent actuellement sur l'Homme de Denisova datant de 450 000 ans ! A noter que la planète se charge de digérer très rapidement les traces laissées par notre espèce ce qui ne facilite pas la recherche.

Evidemment, nous sommes dans l'impossibilité de donner une réponse constructive à ces deux questions posées ci avant, puisque nous alléguons que l'Homme n'existait pas il y a 10 millions d'années, et que nous pouvons légitimement penser (ou pas) qu'il n'existera probablement plus dans 10 millions d'années.

D'aucuns vont quand même me dire : Et pourquoi l'Homme n'existerait probablement plus dans 10 millions d'années ? Je répondrais : soit, alors disons 5 milliard d'années et le problème sera le même, il sera juste décalé dans le temps.

Or, il y a 5 milliard d'années la Terre n'était pas formée (nous dit-on) et dans 5 milliards d'années le soleil lui-même sera censé disparaître par épuisement et conséquemment son extinction fera disparaitre toute vie qui a besoin de chaleur au moins.

Et, pendant tout ce laps de temps, 5 milliards d'années, les montagnes se créent ou s'érodent, les continents se séparent ou se rapprochent etc., sans qu'un monde d'humains puisse efficacement s'y opposer.

Voici donc prouvé que l'espèce humaine est mortelle et n'est qu'un "avatar" de l'Univers.

Mais cette évidence ne convient pas à notre orgueil d'animal abouti.

De tout temps, l'Homme, revendiquant sa qualité d'Etre supérieur, s'est plu à s'attribuer une puissance concurrente à celle de la Nature. Déjà, dans l'antiquité on se plaisait à croire que la Terre était le centre de l'univers et que le soleil tournait autour.

Les riches Romains se faisaient construire des tombes en énormes blocs de granit qui en moins de deux mille années ont perdu toute fierté. (ex : Hiérapolis actuellement en Turquie.)

De nos jours, nous sommes convaincus que notre planète n'est qu'une miette de l'Univers, aussi nous reportons notre avidité orgueilleuse sur l'évolution de la surface terrestre. Notre "crédo" est devenu : toute génération humaine doit transmettre à la génération suivante une planète en bon état et même dans un meilleur état que celui où elle l'a reçue.

Ainsi, et par exemple :

- Nous construisons des digues contre les assauts de la mer.

- Nous canalisons fleuves et rivières.

- Nous draguons les lacs ou étangs.

- Nous plantons des forêts dans des déserts.

- Nous protégeons certaines espèces animales ou végétales contre une éventuelle disparition.

Et, ce faisant, nous agissons contre la nature, nous contraignons l'érosion !

Pour autant, nous sommes impuissants face aux volcans, à l'érosion des montagnes, aux tremblements de terre et à tous les mouvements tectoniques des grandes failles de la croute terrestre ou encore au risque d'être percutés par une météorite de grand volume.

Mais, irréductiblement, notre espèce ne connait pas l'humilité et nous déployons des énergies considérables pour montrer notre puissance. L'Homme du 21ème siècle prétend vouloir maitriser, par exemple :

- les particules fines que nous combattons en établissant des contraintes généralement coûteuses, en faisant fi des poussières végétales ou pierreuses transportées par les vents et de ce fait impliquées dans l'équilibre général de la vie du globe. !

- Le CO2, considéré par certains comme ayant un pouvoir "majeur" sur le réchauffement actuel de la planète, mais nous oublions (pour beaucoup très volontairement), que les phases de réchauffement et de refroidissement n'ont pas attendu nos velléités pour se succéder. On vient de retrouver des traces végétales sous les glaciers du Groenland par ex.

- La consommation des matières fossiles car les stocks ne sont pas inépuisables. Cela est en effet une affaire de bon sens encore faut-il ne pas traiter cette question sous l'angle de l'idéologie. Les milliards dépensés pour cette idéologie pourraient aussi être utilisés pour fournir une eau potable à tous les citoyens du monde ou encore pour lutter contre l'analphabétisme.

L'Homme, maître du monde.

Les populations applaudissent aux exploits des scientifiques comme elles applaudissent aux exploits guerriers.

Ainsi les Italiens ont applaudi Mussolini qui disait rendre à l'Italie la puissance qu'elle détenait sous l'Empire Romain.

Ainsi les Allemands ont applaudi Hitler qui disait rendre sa suprématie à la race Arienne.

Ainsi les Anglais ont applaudi Thatcher pour sa guerre aux Malouines.

Ainsi les Etasuniens ont applaudi Trump pour son slogan : USA Maîtres du monde.

Ainsi les Anglais, encore, ont applaudi le Brexit de Boris Johnson prétendant le Commonwealth plus fort que l'Europe.

Pour les élites politiques, donner ainsi satisfaction à l'orgueil populaire s'appelle "Le populisme" et cela fonctionne toujours malgré l'évidence que chaque période dictatoriale se termine toujours par des désastres.

Aujourd'hui, l'hégémonie de la religion chrétienne dans le monde occidental est achevée, nous sommes passés sous la dictature des "savants", cela arrange bien le monde politique, on peut, par exemple, taxer sans vergogne, les factures d'électricité de tout un chacun, pour alimenter le tonneau des Danaïdes des énergies dites propres.

Un "savant" est un scientifique qui "sait" et qui cherche la gloire et l'argent par le biais des plateaux télévisés. C'est l'exact contraire d'un chercheur qui découvre qu'après chaque découverte il faut chercher encore plus.

Un savant du 21ème siècle est un chercheur qui sait comment empêcher de réchauffer la planète de 1.2° par exemple. Même Dieu doit être outré d'un tel culot ! et pourtant les populations ne rechignent pas car cela flatte, quelque part, leurs égos d'êtres humains du 21ème siècle.

Un "savant" est aussi quelqu'un qui sait comment utiliser "des milliards" par exemple, pour envoyer un engin sur Mars tandis que des millions d'hommes meurent de faim sur terre.

Les forces financières et politiques.

En démocratie, les politiciens doivent plaire au peuple, ils sont donc soumis aux dictats des idées générales circulantes, souvent ils en rajoutent pour attirer encore davantage leurs électeurs.

Les financiers attirés par les profits s'engouffrent eux aussi dans les orientations qui plaisent aux peuples. Alors ils affichent la couleur populaire dans toutes leurs publicités provoquant par là même une légitimation de la pensée à la mode. Depuis déjà de longues années, il n'y a pas une publicité notoire sans "bon pour la planète", par exemple.

La force du mouvement.

Nos civilisations sont, ou ont été, largement dépendantes des grandes religions. Que ce soit sous les pharaons, les grecs, les Romains, en Asie avec notamment Bouddha ou encore l'Islam et le Christianisme et donc aujourd'hui en occident notre vénération pour nos "savants".

Tous ces mouvements constituent un rouleau compresseur qui voue à l'échec toute tentative de discussions contradictoires car les éventuels plaidants sont rejetés comme les renégats au temps de l'inquisition, ou encore comme Galilée au 16ème siècle ou Claude Allègre au 20ème.

Conclusion

Pendant ce temps, la Terre continue à tourner et nous, l'espèce humaine, nous disparaitrons un jour de l'Univers.

 Alors, pour notre temps de vie, nous aurions grand intérêt à ranger notre orgueil collectif mais aussi bien individuel, pour vivre paisiblement avec les moyens dont nous disposons. 

 César Jules



74 réactions


  • Clocel Clocel 24 janvier 09:45

    « Vivre paisiblement » !? 

    Comme les moutons entre deux attaques de prédateurs !?

    La qualité de la vie en société est directement liée à la vaillance de nos luttes, pour ce que j’observe, c’est mal barré.


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 24 janvier 10:09

      @Clocel
       
      ’’« Vivre paisiblement » !?’’
      >
      « À force de ne jamais réfléchir, on a un bonheur stupide. » Jean Cocteau
       
       Build Back Better : « Vous ne possèderez rien mais vous serez heureux.  »


    • charlyposte charlyposte 24 janvier 10:30

      @Francis, agnotologue
      Jean Cocteau me souffle à l’oreille que L.OPIUM m’a aidé à réfléchir à l’envers !!! no comment smiley


    • César JULES 24 janvier 11:27

      @Clocel
      L’avantage pour les moutons, c’est qu’ils ne se battent pas entre eux et peuvent vivre « tranquilles » entre deux attaques. Pour ma part, je préfère le chat comme animal.


    • charlyposte charlyposte 24 janvier 11:38

      @Clocel
      Vivement le mouton connecté via un GPS smiley


    • Clocel Clocel 24 janvier 12:36

      @César JULES

      Ils ne se battent pas parce qu’on ne conserve que les brebis et un bélier, sinon, met-les en compétition pour la bouffe ou la reproduction et ils se tarteront comme toutes les autres bestioles.

      Pour ce qui est des chats, on les apprécie généralement stérilisés, entiers, ce n’est pas du tout la même ambiance, sexualité un peu trop compliquée à mon goût...


    • César JULES 24 janvier 13:01

      @Clocel
      Certes le monde animal n’est pas plus paisible que le monde humain, je reprenais le cas du mouton préalablement cité car on dit : « doux comme un mouton » et j’aime la douceur ! ...qui permet des échanges dans un forum.


    • chat maigre chat maigre 24 janvier 18:41

      @César JULES

      @Clocel
      Certes le monde animal n’est pas plus paisible que le monde humain, je reprenais le cas du mouton préalablement cité car on dit : « doux comme un mouton » et j’aime la douceur ! ...qui permet des échanges dans un forum.

      Et non smiley
      on dit doux comme un agneau !!!
      et con comme un mouton smiley


    • César JULES 24 janvier 19:23

      @chat maigre
      Finalement les moutons c’est comme les bourgeois (Jacques Brel) plus ça devient vieux, plus ça devient... (je me considère moi même plutôt comme un vieux bourgeois)


    • chat maigre chat maigre 24 janvier 20:01

      @César JULES

      beh moi pareil, j’ai l’impréssion que plus je vieillis et plus je le deviens smiley


    • charclot charclot 24 janvier 21:21

      @César JULES
      L’avantage pour les moutons, c’est qu’ils ne se battent pas entre eux
      CQFD faut faire un tour à la cambrouse


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 janvier 07:47

      @charclot
       
       un bélier n’est pas un mouton


    • charclot charclot 25 janvier 12:43

      @Francis, agnotologue
      un bélier est le male de l’espèce la femelle c’est la brebis... C comme les porcs le male c’est el verrat et la femelle la truie 
      Pourquoi y’a des gens qui sont persuadés de posséder la science infuse alors qu’une ou deux vérifications empêches d’écrire des conneries... et d’en avoir l’air !

      Le bélier n’est pas un mouton du coup c’est le berger qui doit faire tout le boulot... !


    • charclot charclot 25 janvier 12:54

      @Francis, agnotologue
      en fait même la référence que tu donnes spécifie le bélier comme le male actif c’est a dire non castré
      Wiki 
      Le moutonOvis aries, est un animal domestiquemammifère herbivore ruminant appartenant au genre Ovis (ovins) de la sous-famille des Caprinés, dans la grande famille des Bovidés. Comme tous les ruminants, les moutons sont des ongulés marchant sur deux doigts (Cetartiodactyla). Dans le langage courant, les moutons désignent un ensemble où la femelle est la brebis et le mâle le bélier, tandis que le jeune mâle est un agneau et la jeune femelle une agnelle.

      C’est du à une absence de désignation sur l’animal non laissé entier. Chez les porcs le male castré devient un cochon...le male non castré un verrat la femelle une truie etc etc valable dans toute les espèces animales domestiquées un chapon c’est un coq castré et il est intéressant de voir qu’ici la désignation de l’espèce c’est la poule... les poules... 


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 janvier 13:34

      @charclot
       
       ’’Pourquoi y’a des gens qui sont persuadés de posséder la science infuse alors qu’une ou deux vérifications empêches d’écrire des connerie’’
        >
       Vous manquez de suite dans les idées : si j’ai fait cette boutade c’était en réponse à votre phrase : « L’avantage pour les moutons, c’est qu’ils ne se battent pas entre eux ».
       Mais ça n’excuse pas votre insolence, monsieur le donneur de leçons.
       
       
       


    • charclot charclot 25 janvier 16:03

      @Francis, agnotologue
      @César JULES
      L’avantage pour les moutons, c’est qu’ils ne se battent pas entre eux
      CQFD faut faire un tour à la cambrouse

      En fait non seulement tu connais rien aux montons et aux porcs mais en plus tu ne sais même pas distinguer ce qui est une réponse de ce qui est une intervention Faut juste être attentif et du coup la boutade me monte au nez...
      Et pour ce qui de l’insolence c’est toujours mieux que la morgue


    • charclot charclot 25 janvier 16:07

      @chat maigre
      en fait c’est con comme un balai parce qu’il ramasse les moutons... !


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 janvier 18:23

      @charclot
       
      ’ la boutade me monte au nez...’’
        >
      Ce que d’autres auraient pris pour de l’humour vous a vexé. Dont acte.
       


    • charclot charclot 25 janvier 18:35

      @Francis, agnotologue
      d’où t’as de l’humour tu ressembles à ces vieux comiques poussifs qui finissent par faire leurs spectacles en maison de retraite... Sans rire tu crois vraiment que t’es drole ou tu camoufles ton ignorance en te parant de l’hypocrite légèreté qui sert de parure aux miasmes de l’intellect Tu commences par le bélier c’est pas un mouton et tu finis par « votre insolence ne me sied point manant » Franco je me fous complet de ce que tu peux penser de ma propre existence et des diatribes qu’elle génère
      Sic transit autrement t’es constipé


  • 2 ans suffront.... chacun d aller avec un fantasme personnel. Je suis occupée à lire le propétie des Andes de James Redifield. A ce stade. Et je suis à la moitiée du livre. Les doutes m’envahissent. L’homme capable par ses ondes positives de fairepousser des pantes en bonne santé.... On peut toujours rêver... Wiki : 

    Au début du récit, le héros de l’histoire a rendez-vous avec une amie, Charlène, qu’il n’a pas vue depuis plusieurs années, dans un aéroport aux États-Unis. Elle lui dévoile qu’une importante découverte archéologique a vu le jour au Pérou, et lui explique qu’elle compte prendre l’avion dans la journée pour aller dans ce pays et en savoir davantage pour ses recherches personnelles.

    Cette découverte serait un manuscrit vieux de 2 600 ans rédigé en araméen, dans lequel seraient consignées neuf prophéties. Chacune de ces prophéties annoncerait une élévation spirituelle et philosophique de l’Humanité dans les années à venir. L’amie du héros détient une copie de la première prophétie, dans laquelle il est expliqué que chaque être humain ressent en lui-même ce pour quoi il est fait, quel est son but et son destin, mais que la société actuelle ne permet qu’à très peu d’entre nous de se réaliser et de découvrir le pourquoi de notre existence. Selon le texte, la vie sèmerait sur notre chemin des coïncidences, des synchronicités, qui se manifestent par des signes, des pensées abstraites voire des rêves, des rencontres, ou une conversation avec un inconnu. Si l’on apprenait à reconnaître ces signes, à les suivre ou à les écouter, puis à les interpréter, nous avancerions irrémédiablement vers la vie qui nous est destinée, c’est-à-dire vers le meilleur que nous puissions accomplir. Quand il n’y a plus que le rêve, à s’offrir en partage....


    • César JULES 24 janvier 11:30

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Un peu de rêve, c’est bien, mais trop c’est chimère...


    • @César JULES Pour le moment je suis plutôt pied sur terre, ce qui m’amène à penser que cela finira mal...


    • charlyposte charlyposte 24 janvier 12:27

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Bien vu smiley


    • César JULES 24 janvier 12:48

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.
      Et mal.. comment ?


    • chat maigre chat maigre 24 janvier 18:46

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      bonjour Mélusine,

      « Selon le texte, la vie sèmerait sur notre chemin des coïncidences, des synchronicités, qui se manifestent par des signes, des pensées abstraites voire des rêves, des rencontres, ou une conversation avec un inconnu. Si l’on apprenait à reconnaître ces signes, à les suivre ou à les écouter, puis à les interpréter, nous avancerions irrémédiablement vers la vie qui nous est destinée, c’est-à-dire vers le meilleur que nous puissions accomplir »

      ça colle à ma philosophie tout ça, merci pour le conseil de lecture smiley


    • Gilbert Gosseyn Gilbert Gosseyn 24 janvier 19:47

      @chat maigre
      Si tu as du temps à perdre je te conseille de lire aussi les bouquins de Carlos Castanada, Don Miguel Ruiz (Les Accords Toltèques), et pour continuer à rever : Le Matin des Magiciens et L’Homme éternel de Louis Pauwels.
      C’est très amusant de constater qu’en des temps difficiles l’homme se tourne souvent vers lui-même. Cette introspection ne lui permettant pas de régler ces problèmes (principalement d’aliénation), il se raconte de belles histoires, se fait peur. Il aime ça, se faire peur, cela lui rappel qu’il est en vie. 


    • chat maigre chat maigre 24 janvier 20:07

      @Gilbert Gosseyn

      merci pour ces conseils de lecture

      moi, quand je lis je n’ai pas l’impression de perdre mon temps
      ici des fois et devant la télé trés souvent  smiley


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 24 janvier 10:06

    ’’Tous ces mouvements constituent un rouleau compresseur qui voue à l’échec toute tentative de discussions contradictoires car les éventuels plaidants sont rejetés comme les renégats au temps de l’inquisition, ou encore comme Galilée au 16ème siècle ou Claude Allègre au 20ème.’’

    >

     Surtout vrai quand certains plaidants traitent de complotistes et de mabouls d’autres plaidants dont les discours ne coïncident pas pile poil avec les leurs.


    • César JULES 24 janvier 11:32

      @Francis, agnotologue
      Ah que l’esprit de tolérance est un bonheur pour ceux qui en profitent plutôt que pour ceux qui en abusent.


  • charlyposte charlyposte 24 janvier 10:22

    Dans moins de 40 ans on sera tous liquéfié la fleur au fusil en chantant la marseillaise le cul dans les sables mouvant.... bon courage smiley vive la ripouxblique et vive la RANCE smiley


  • confiture 24 janvier 10:32

    Cela me préoccupe sans cesse, seront-nous fossilisés ?


    • charlyposte charlyposte 24 janvier 10:45

      @confiture
      Je confirme.


    • Joséphine Joséphine 24 janvier 10:50

      @charlyposte

      On sera atomisés dans moins de deux ans Charly ! 

      Ursula et Macron font tout pour qu’il y ait une guerre continentale de grande ampleur en Europe. 


    • charlyposte charlyposte 24 janvier 11:13

      @Joséphine
      Pas de doute possible... ce sont deux imbéciles psychopathes smiley l’un victime d’un acte de pédophilie et l’autre conne victime d’un Bourla comme pourvoyeur de vaccin bidon pour bobos pèlerins en quête d’une vie éternelle ! smiley il est évident avec une marge d’erreur de 5% que cette Europe est en déclin en sachant que le peuple en son sein payera cher le droit d’être et de fait le droit de vivre smiley


    • César JULES 24 janvier 11:36

      @Joséphine
      Et, au passage, que faites vous de l’Empire du milieu et de son « hitler » ?


    • Joséphine Joséphine 24 janvier 11:52

      @charlyposte

      Les Pfizer-liquidés ne feront pas de vieux os et ne verront sans doute pas le désastre . L’Europe sera lessivée.

      Au fait, personne dans les médias français pour dire que ces sanctions contre la Russie furent une erreur monumentale ? En quoi la ruine de l’Europe aiderait les ukrainiens ? J’avoue ne plus comprendre mes semblables. 


    • charlyposte charlyposte 24 janvier 12:00

      @Joséphine
      Une Europe déclinante et fatiguée qui se couche devant son nouveau maître colonialiste qu’ils ont créés depuis l’an 1620 avec des pionniers puritains et stupides smiley


    • Joséphine Joséphine 24 janvier 12:01

      @César JULES

      "Que faites vous de l’Empire du milieu et de son « hitler » ?

      J’avoue ne pas comprendre pas le sens profond de votre question. Pourquoi me demander « Que faites vous » ? Car moi je ne fais rien mon bon Monsieur, je ne suis rien. Il serait bon que vous le réalisiez également car vous n’êtes rien non plus , pas plus que moi. Nous ne sommes que poussière ! La caste parasite de Davos n’a qu’à appuyer sur un bouton pour nous supprimer avec un bon virus ou une bonne guerre. C’est entre leurs mains, pas entre les miennes, ni les vôtres. 

      Et pourquoi parler d’Adolf Hitler en 2023 pour désigner « L’empire du milieu » ? Quels sont donc ces amalgames nuls et non avenus de la part d’un auteur qui vient de gagner un joli Point Godwin.


    • Joséphine Joséphine 24 janvier 12:04

      @charlyposte

      Tout doit disparaitre ! Y compris la baguette française ! 

      « L’économie russe sera à genoux » qu’il disait. 


    • charlyposte charlyposte 24 janvier 12:06

      @Joséphine
      J’ai hâte de saluer un Ukrainien normal foutre au bout d’une corde le fameux pianiste de KIEV... le champagne attend depuis un certain temps dans mon frigo....ça urge smiley


    • Joséphine Joséphine 24 janvier 12:06

      @charlyposte

      Ce que nous serons dans 10 millions d’années, je l’ignore, en attendant moi je ris de voir des jeunes cons de 16 ans manifester pour leurs retraites sous la bannière NPA et LFI ! Y sont vraiment très très cons. 


    • charlyposte charlyposte 24 janvier 12:13

      @César JULES
      HITLER n’est donc pas mort !!! on me souffle à l’oreille qu’il est depuis très longtemps délocalisé aux USA ! un sosie ???


    • César JULES 24 janvier 12:53

      @Joséphine
      Le rapport est que le plus gros risque de destruction potentielle de notre planète vient (actuellement) du potentat chinois Xi.


    • chat maigre chat maigre 24 janvier 18:57

      @César JULES

      « Le rapport est que le plus gros risque de destruction potentielle de notre planète vient (actuellement) du potentat chinois Xi. »

      ils ont bon dos les chinois smiley
      la grande menace pour la planète serait les chinois alors smiley
      bon je note et ça me rassure car j’avais encore peur d’une escalade entre USA et Russie avec ce qu’il se passe en ce moment !!!
      merci, me voilà définitivement rassuré smiley


    • César JULES 24 janvier 19:32

      @chat maigre
      Bien sûr, Taiwan est un enjeu autrement plus dangereux que l’Ukraine.
      Mais en fin de compte ce n’est pas si grave que ça, au pire l’univers peut bien se débrouiller sans la race humaine ! D’ailleurs beaucoup de nos concitoyens se plaignent en permanence, cela pourrait les soulager de leurs difficultés.


    • chat maigre chat maigre 24 janvier 19:58

      @César JULES

      les chinois ont récupéré hong kong des britannique et macao des portuguais et je pense qu’ils y a moyen de négocier Taîwan avec les amercicains, ils attendent juste le bon moment et d’avoir les bonnes cartes en main
      mais c’est un peu comme pour l’ukraine et la russie, la chine ne pourra pas accepter éternellement d’avoir des bases et missiles US à ses frontières !!!


    • César JULES 24 janvier 21:47

      @chat maigre
      « ils attendent juste le bon moment et d’avoir les bonnes cartes en main » Ceci est très juste, mais Taiwan n’est ni Macao, ni Hong Kong et la Corée du Sud, comme le Japon (l’ennemi ancestral) ne sont pas loin et Xi doit montrer ses muscles à son peuple ...et les peuples aiment bien ça.


  • Clocel Clocel 24 janvier 10:50

    Faudrait pouvoir examiner le « cerveau » de Patrick Cohen, il semble que là, l’évolution a trouvé ses limites ! smiley


  • troletbuse troletbuse 24 janvier 10:56

    Des milliers d’années ???????

    Il suffit de regarder en ce moment.


    • charlyposte charlyposte 24 janvier 11:17

      @troletbuse
      On me souffle à l’oreille que dans un million d’années vous aurez tous une retraite par répartition !!! hum smiley


  • Bof, l’Atlantide a sombré. C’est ce qui nous guette tôt ou tard. C’est le Kali Yuga. Le monde touche le fond et risque peu à moins d’une énorme catastrophe, d’évoluer. Je pense plutôt à une coupure anthroposphérique....


  • tashrin 24 janvier 12:21

    un souvenir peu glorieux


  • charlyposte charlyposte 24 janvier 12:23

    On vient de me TWITTER que la planète terre n’est qu’un grain de poussière quasi invisible via le cosmos grandiose droit dans ses bottes ! smiley


  • Pour ceux qui ignorent ce qu’est l’antroposphère : L’anthroposphère est la partie de l’environnement qui est fabriquée ou modifiée par l’homme pour être utilisée dans les activités humaines et les habitats humains.


  • Lire : anthroposphère...


  • Si comme je le pense, le monde court à sa fin. Tant sur le plan humain que climatique. Qu’il y ait une coupure. La question qui se pose ? Est-ce pour recommencer la même chose et les même erreurs. Ou pour enfin rectifier la trajectoire.... ! relire Malevil de Robert Merle...


    • Clocel Clocel 24 janvier 14:27

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      De quel monde parlez-vous ?

      Le concept de climat disparaîtra en même temps que les escrocs qui l’ont forgé, quant à l’humanité, il reste encore de belles races résilientes qui ne sont pas corrompues dans la civilisation et qui seront capables de poursuivre l’aventure humaine dont nous ne sommes plus que des sous-produits.


  • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 24 janvier 13:50

    Tout n’est que spéculation quand on connait la fiabilité du carbone 14 pour daté les fossiles...

    Notre perception du passé et du futur sont celles de nos croyances du présent à laquelle nous donnons corps.

    Penser que nous pouvons connaitre avec une précision chaque minute de l’histoire de l’univers de -X à +X millions d’années est une pure hypocrisie

    D’ailleurs on vient récemment de découvrir que les dinosaures auraient eu des plumes alors qu’il y a 20 ans on aurait rit au nez et ridiculisé cette hypothèse.

    https://www.nationalgeographic.fr/animaux/2017/03/une-decouverte-en-siberie-suggere-que-presque-tous-les-dinosaures-avaient-des-plumes


  • Tolzan Tolzan 24 janvier 19:39

    Entre nous, vous êtes-vous posé ces deux simples questions :

    1) Combien de personnes vont-elles citer mon article dans les dix millions d’années que vous considérez ?

    2) Pourquoi certains articles sont-ils cités et servent de référence ultérieure tandis que d’autres n’apportent rien ?


    • César JULES 25 janvier 15:13

      @Tolzan
      La réponse à ses questions dépend des effets de mode et du hasard. Et d’ailleurs, cela n’a aucune importance au regard de l’éternité !


  • Ffgismo 24 janvier 20:18

    Homo sapiens est un être profondément insignifiant, mais la conscience d’être, d’envisager son environnement lointain est intrinsèquement lié aux fondamentaux de la vie dans l’univers connu, dans des milliards d’années cette conscience aura irrigué dans cet univers, sapiens y aura contribué.


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 janvier 20:43

    Pas envie de connaître vu déjà le processus en marche de changement physique chez les gonzesses , comme Alice Coffin.


  • cassandre4 cassandre4 24 janvier 22:13

    Dans 10 millions d’années nous en serons à la 120ème humanité ! (d’après Hubert Reeves nous en sommes actuellement à la 7ème !..)


  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 janvier 07:53
    Humanité et demie Thomas J. Bass
      :
     « ’’ Rien ne bougeait à la surface de la planète, mis à part les Agrimaches et de rares fugitifs comme Moon. Les Agrimaches fidèles et obtuses se donnaient beaucoup de peine pour extraire le moindre quantum de l’énergie solaire et le transformer en hydrates de carbone. Leur intelligence mécanique était adaptée à leurs tâches. En ce jour de l’an 2349. Après Olga, un autre cerveau mécanique s’éveilla sur le Mont Rocheux. Ses circuits étaient beaucoup plus complexes ; il était subtil, et dévoué à rien ni personne d’autre que lui-même ...
     
    « ’’ En l’an deux mille trois cent quarante-neuf de l’Ère d’Olga, Moon et Dan s’en retournaient vers le Mont Rocheux. En ce troisième millénaire, la Terre était couleur avocat, et paisible. Couleur avocat, car le sol était entièrement photosynthétisé ; et paisible, car l’humanité dans son évolution avait abouti au Néchiffe à quatre orteils, citoyen-fourmi ne songeant pas à contester ...’’
     
    « Voici le premier tableau, la première scène, presque immobile, d’une odyssée telle que la science-fiction ne nous en avait pas donnée depuis longtemps. Une histoire des temps à venir écrite avec le souci de la vérité scientifique du biologiste et l’émotion profonde d’un grand écrivain.. »
     
    nb. Les néchiffes sont les humains fantasmés par Yuval Harari : des êtres dénués de libre arbitre.

  • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 25 janvier 08:05

    Les néchiffes et la prison numérique

     

    Le dieu baleine

    « Dans un avenir très éloigné, l’humanité a conquis la surface entière de la Terre. Elle s’est transformée et divisée en deux espèces.

    « D’un côté, les Néchiffes à quatre orteils qui habitent d’immenses cités fourmilières où ils mènent sous terre une existence programmée d’hommes-insectes. Ils sont plus de trois trillions. Les Agrimaches cultivent pour eux les champs et ont éliminé toute forme de vie inutile.

    « De l’autre, les Broncos, libres, affamés, traqués comme des parasites par les chasseurs Néchiffes. Ils ne sont plus qu’une poignée, errant à la surface, pillant les récoltes. Ce sont les humains sauvages à cinq orteils.

    « Mais les humains sauvages et les renégats des cités s’efforcent en toute innocence de maintenir les anciennes valeurs de l’humanité. Avec d’étranges alliés comme le Rorqual Maru, un navire robot qui a la nostalgie des grandes pêches d’antan... Ou comme Trilobite, le petit cyber sentimental.

    Déjà, l’humanité s’estompe... »

     

    Complotiste la SF ?


  • zygzornifle zygzornifle 25 janvier 08:57

    Dans 10 millions d’années la Russie sera encore en train de bombarder l’Ukraine ....


    • chantecler chantecler 25 janvier 09:08

      @zygzornifle
      D’accord , mais au vingtième sous sol .
      Nous habiterons dans quelques caves et tunnels .
      Et mangerons quelques rares cafards .
      Enfin , dans dix millions d’années il n’y aura plus internet .
      Nous n’aurons plus non plus la même morphologie .


  • Jean Keim Jean Keim 25 janvier 09:58

    Nous devrons ou peut-être devons mourir, et ensuite on fait quoi ?


  • xana 25 janvier 12:34

    Article idiot servant juste à faire bavarder les singes qui se croient savants.

    Et ils sont bien contents d’exposer toute leur connerie.

    Ils en avaient bien besoin !


Réagir