vendredi 29 mars - par Patrice Bravo

Quelle est la signification pour Israël de la résolution du Conseil de sécurité sur Gaza ?

Le Conseil de sécurité des Nations unies a adopté lundi une résolution sur le cessez-le-feu dans la bande de Gaza, la première depuis octobre dernier, lorsque la guerre entre Israël et le mouvement palestinien Hamas a commencé. Cette fois, aucun des cinq membres permanents du Conseil de sécurité n'a utilisé son droit de veto. Néanmoins, quoi qu'il en soit, la mise en œuvre de la résolution adoptée est extrêmement problématique. 

JPEG

Depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, le Conseil de sécurité de l'ONU a examiné quatre fois des projets de résolution sur le cessez-le-feu, et à chaque fois, quelqu'un parmi le groupe des cinq membres permanents du conseil a utilisé son droit de veto. Seule la cinquième résolution, présentée au vote le 25 mars, a été adoptée : 14 des 15 membres du Conseil de sécurité ont voté pour, les États-Unis se sont abstenus. Les auteurs du document étaient les dix membres non permanents du Conseil : l'Algérie, l'Équateur, la Guyane, le Japon, Malte, le Mozambique, la Sierra Leone, la Slovénie, la Corée du Sud et la Suisse. 

L'adoption de la résolution a brouillé davantage les relations entre Israël et ses alliés : le Premier ministre du pays, Benjamin Netanyahou, a annulé la visite d'une délégation prévue cette semaine à Washington. De son côté, la Maison Blanche a déclaré être déçue par cette décision. Israël a perdu sa couverture diplomatique, ce qui l'a conduit à une quasi-totale isolation sur la scène mondiale. 

Le président des États-Unis Joe Biden et les membres éminents de son équipe montraient semaine après semaine qu'ils étaient à bout de leur patience à l'égard d'Israël et de ses méthodes à Gaza, rapporte la BBC. Ils adoptaient des déclarations de plus en plus fermes, exprimant leur mécontentement à la fois à Israël et au reste du monde. Et le fait que Washington n'ait finalement pas mis son veto à la résolution sur le cessez-le-feu signifie une chose : Biden a décidé que de sévères paroles à l'encontre d'Israël ne suffisaient pas. 

Bien que le document adopté ne satisfasse pas pleinement les États-Unis : il diffère de la résolution américaine, récemment bloquée par la Russie et la Chine. Néanmoins, Washington n'a pas utilisé son droit de veto mais s'est simplement abstenu, et la résolution, après cinq mois d'impasse, a été adoptée sous les applaudissements généraux, note The Guardian

Le Premier ministre d'Israël a déclaré que la décision des États-Unis portait atteinte à son pays en guerre. Israël a annulé la visite des principaux conseillers de Netanyahou et d'autres officiels à Washington, ce qui a augmenté les tensions entre les deux alliés de longue date, souligne Politico. La décision des États-Unis de s'abstenir plutôt que d'opposer leur veto à la résolution est à ce jour l'action la plus sévère de Washington à l'ONU contre son allié. 

Après tout, cela fait longtemps que Washington défend fermement Israël à l'ONU, votant contre des dizaines de résolutions qui, à son avis, contreviennent aux intérêts de l'allié, rappelle Bloomberg. "Il n'y a aucune raison de considérer cela comme une sorte d'escalade", cite l'agence le représentant de la Maison Blanche, John Kirby. "Notre politique n'a pas changé. Nous voulons toujours parvenir à un cessez-le-feu et à la libération des otages." 

Les États-Unis veulent montrer qu'il y a des limites à l'impunité d'Israël. Il doit maintenant décider s'il va mettre en œuvre la décision de la résolution, soutenue notamment par le Hamas et la Palestine. 

La décision du Conseil de sécurité, contrairement aux déclarations de l'Assemblée générale et de la Cour internationale de Justice de l'ONU à La Haye, est obligatoire. Cela signifie qu'Israël et le Hamas sont désormais obligés de mettre fin aux hostilités. Mais comment le document sera mis en œuvre en pratique et quelles pourraient être les sanctions, cela reste une grande question. Le Hamas a déclaré qu'il accueillait favorablement la résolution appelant à un cessez-le-feu dans la bande de Gaza et était prêt à procéder immédiatement à un échange de prisonniers avec Israël. De son côté, le ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, a déclaré que son pays "n'a pas le droit moral d'arrêter la guerre à Gaza" tant que tous les otages ne sont pas rentrés chez eux.

Alexandre Lemoine

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram : https://t.me/observateur_continental

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=5808



22 réactions


  • amiaplacidus amiaplacidus 29 mars 17:01

    Une résolution inutile.

    De toute façon, l’état-voyou d’Israël, avec à sa tête le criminel Netanyahou, va s’assoir, comme il le fait toujours, sur cette résolution de l’ONU.


    • amiaplacidus amiaplacidus 29 mars 17:04

      @amiaplacidus
      je complète :

      Les USA devraient être moins hypocrites. Ils cesseraient d’alimenter Israël en munitions par un pont aérien, les massacres à Gaza cesseraient en quinze jours maximum, faute de munition.


  • Clocel Clocel 29 mars 17:24

    C’est pas dans l’ancien testament...

    Classement vertical.

    Combien de temps encore va-t-on trimbaler ce boulet préhistorique ?


    • mursili mursili 30 mars 00:10

      @Clocel

      Israël n’est pas grand-chose sans le soutien US.
      Nos gouvernements de larbins devront aussi être renversés mais ce n’est pas gagné compte tenu de l’idiocratie ambiante...


    • Clocel Clocel 30 mars 07:28

      @mursili

      En attendant, on rampe dans les bas-fonds de l’humanité...


    • mursili mursili 30 mars 09:49

      @mursili

      Forcément, avec Netanyahou, Smotrich, Ben-Gvir et toute la clique des tsahalopards, on ne peut pas s’élever beaucoup au-dessus de la lie du genre humain...


  • Com une outre 29 mars 18:50

    C’est un premier pas que cette résolution, mais des sanctions contre Israël devraient assurer son application. Genre gel des avoirs des israéliens dans le monde, pour financer la décolonisation.


  • chantecler chantecler 30 mars 06:29

    0n commence à parler des gisements de gaz fabuleux,(Gaza) qui se comptent par milliards de $ , qui vont être soustraits aux Palestiniens , pour alimenter les pays occidentaux, avec la complicité de l’Egypte qui récupère une partie des tuyaux mais au grand bénéfice de qui vous savez contre sa duplicité et son utilité dans cette affaire....

    Ca qui relativise l’attaque et la destruction des NS et le blocage du gaz russe qui échappe à nos démocraties occidentales ..

    Et là ça ne rigole plus ....

    En fait depuis le début et quand on réfléchit un peu rien d’étonnant .

    D’ailleurs ça a été signalé sur ce site ....

    Les colonisations sont une chose mais l’absence volontaire de paix , de consensus , de limites et de frontières en sont une autre ...


  • Croyez vous que Gaza est le seul pays ou la seule communauté en danger ???

    De toute évidence Gaza et sa population sont les victimes d’une punition collective qui s’est rapidement transformée en Génocide ....

    Hé oui c’est sans discussion , sans équivoque comme le fait que Macron et les élus nationaux soutiennent ce massacre , de femmes , d’enfants , de personnes en situation de fragilité ...etc Mais pas un juge ne bouge , tous vérolés dans leur confort sociétal ....

    En fait ce syndrome de la terreur politique appliquée en France est totalement monochrome ...les noirs, les blancs , les métissés, les jaunes .... n’existent plus .

    Politiquement la France est devenu monochrome les partis portent la même couleur celle du en même temps ou du n’importe quoi pour faire simple .

    Malgré tout et par conditionnement les français et françaises s’agitent frénétiquement à manipuler le Rubik’s Cube de la politique française sans avoir prit conscience que ce Rubik’s Cube est monochrome NOIR .

    Plus les jours défilent plus la population de la société française chavire dans la folie, la perte totale de sens enfermé dans ce Rubilk’s Cube monochrome de la dictature ....... 

     


  • Le site R I attaqué le serveur est planté , comme c’est merveilleux .....

    La commission européenne digne service porteur de toutes les libertés .

    Que du bonheur !


  • https://twitter.com/SierraTango74/status/1773734110646734915

    Le dur travail d’Oleksandr Yarmoshevich, commissaire militaire ukrainien chef du bureau de conscription de la ville de Rovno

    Une caméra cachée a filmé ses dures journées de labeur avec plusieurs de ses maîtresses qui travaillent avec lui


  • https://twitter.com/Brevesdepresse/status/1773798189117645210

    « C’est un nouvel outil de restriction de la liberté d’expression ». Le Parlement s’apprête à créer un « délit d’outrage en ligne » passible de prison pour des propos ni injurieux ni humiliants mais qui créent une « situation hostile ou offensante ».


    • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 30 mars 10:48

      @SPQR audacieux complotiste chasseur de complot
       
       ’’ un « délit d’outrage en ligne » passible de prison pour des propos ni injurieux ni humiliants mais qui créent une « situation hostile ou offensante ».’’
      >
       Autrement dit, il sera impossible de critiquer la doxa, puisque toute contestation de la doxa est par définition hostile ou offensante à ses apôtres et autres prosélytes ; missionnaires ; champions ; sermonnaires ; propagateurs ; zélateurs ; disciples ; tenants ; convertisseurs ; combattants ; prédicateurs ; professeurs.
       
      C’est rosemar, rakototo, gruni, fergus et j’en oublie, qui vont être contents.


    • @Francis, agnotologue

      Le Rubik’s Cube Monochrome, Noir, de la politique française commence à devenir une réalité pour tout le monde .


    • @Francis, agnotologue

      Ce n’est pas de mon fait , si dame Valérie Hayer s’est fait prendre en photo avec une grosse tâche d’urine entre les jambes ...
      Là , l’effet mouillé a du faire des dégâts ...

      Quant aux autres planches pourris d’AGV , ils devraient choisir la normalité plutôt que le mensonge , la bêtise ...


    • A l’Assemblée Nationale Sénèque n’est pas la tasse de thé de la majorité présidentielle .

      « J’aimerais mieux vous blesser par des vérités que vous plaire par la flatterie » ....


  • https://twitter.com/JohnnyRamone91/status/1773985603844989151

    Selon

    n’a pas de parti pris dans la guerre en Ukraine. Un petit montage édifiant de pour attester de cela…

  • LeMerou 30 mars 16:41

    Ne manque plus qu’une condamnation de l’état par la C.I pas pour génocide, mais peut être crime contre l’humanité, non ?

    En deux années M. Poutine à fait largement moins de mort en Ukraine, et il est condamné de partout smiley

    Marrant ça leur premier ministre se prend pour pharaon.....


  • Seth 30 mars 17:53

    Quelle est la signification pour Israël de la résolution du Conseil de sécurité sur Gaza ?

    A ce titre dramatique on ne peut que répondre : aucune, ils s’en torchent le cul comme ils l’ont fait pour toutes celles qui l’ont précédée.

    S’imaginer l’inverse serait de l’inconscience pure et reviendrait à supposer que l’onu aurait une autre importance que celle que les us qui la gère lui accorde : celle d’un outil permettant de justifier le pire. smiley


  • zygzornifle zygzornifle 31 mars 09:24

    Aussi utile qu’un pansement sur jambe de bois ....


  • zygzornifle zygzornifle 31 mars 09:27

    Quelle est la signification pour Israël de la résolution du Conseil de sécurité sur Gaza ?

    C’est comme demander a Macron une solution (non léthale) pour les 11 millions de sous le seuil de pauvreté, ça lui en touche une sans faire bouger l’autre .... 


Réagir