samedi 10 décembre 2011 - par Fatma Benmosbah

Rached Ghannouchi et le sionisme aux épices tunisiennes

Avant de prendre les rênes du pouvoir et sur les conseils de son ami Richard Pearl, le Premier ministre turc Erdogan s’était rendu en 2003 à Washington pour présenter ses lettres de créance. Aujourd’hui c’est à Rached Ghannouchi de quémander l’accord américain pour jouir en toute tranquillité du pouvoir tunisien. 

JPEG - 557.9 ko
Ghannouchi invité de Foreign Policy

Au début du mois de décembre, M. R. Ghannouchi s’est rendu à Washington pour assister à la cérémonie organisée par le magazine Foreign Policy au cours de laquelle il a reçu la distinction de l’un des plus grands intellectuels de l’année 2011 décernée par le prestigieux média américain.

Il est à noter que parmi ces 100 plus grands intellectuels dont fait partie Rached Ghannouchi on retrouve les sinistres Dick Cheney, Condoleezza Rice, Hillary and Bill Clinton, Robert Gates, John McCain, Nicolas Sarkozy, Rajae Tayeb Erdogan et comble de tout le sioniste Bernard Henri Lévy comme on retrouve certains de nos « intellectuels arabes » tels que Wadah Khanfar, Mustapha Barghouthi, Wael Ghonim ou Sami ben Gharbia, Mohamed Baradei et une liste malheureusement encore bien longue de laquais bien rodés à la tartufferie révolutionnaire par des organismes comme Freedom House ou Global Voice Project. Curieux nationalistes que ces « héros » qui acceptent les honneurs d’un organisme américain qui a de tout temps soutenu les dictatures et qui continue à clamer haut et fort par la personne de son président qu’aucun allié n’est plus important aux Etats-Unis qu’Israel. Il est vrai que comme l’estime le Foreign Policy « le Printemps arabe a remodelé la région et Obama s’est adapté, comme les valeurs et les intérêts de l’Amérique l’exigeaient. C’est vrai qu’en politique américaine, les alliances changent, les intérêts restent les mêmes.

 Et comme si ce n’était pas suffisant, Rached Ghannouchi a profité de son séjour pour se rendre au Washington Institute for Near East Policy où il a tenu une conférence sur sa conception de l’Islam moderne et modéré et où il a répondu à plusieurs questions posées par l’assistance. Avant de rendre compte de la teneur de ses discussions avec les dirigeants du WINEP, il est utile d’expliquer que cet organisme est un thinktank très influent fondé en 1985 par M. Martin Indyk, auparavant chargé de recherche à l’American Israel Public Affairs Committee ou AIPAC, le lobby israélien le plus puissant et le plus influent aux Etats-Unis. Son influence s’exerce principalement sur les médias et le pouvoir exécutif américain. A cet effet, le Winep convie les journalistes à des déjeuners hebdomadaires, publie des analyses et fournit des « experts » aux stations de radio et aux talk-shows télévisés. Les collaborateurs israéliens du WINEP, et parmi eux les journalistes Hirsh Goodman, David Makovsky, Ze’ev Schiff et Ehud Yaari, bénéficient également d’un accès direct aux médias américains.

 C’est donc devant un parterre composé de journalistes, de politiques et décideurs dans leur majorité plus soucieux des intérêts d’Israel que de ceux des Etats-Unis eux-mêmes que Rached Ghannouchi a exposé sa vision du futur rôle joué par les Frères Musulmans en Tunisie, en Afrique du Nord et dans le monde arabe et de leur collaboration avec les Etats-Unis. Non content de montrer son allégeance totale au gouvernement américain en ponctuant ses discours par des compliments mielleux, Rached Ghannouchi a tenu à rassurer le lobby sioniste quant à l’article que lui-même avait proposé d’inclure dans la constitution tunisienne concernant le refus du gouvernement de collaborer avec Israël. Il ne sera jamais inscrit dans la Constitution tunisienne que la Tunisie n’établira jamais de relations de quelque nature que ce soit avec l’entité sioniste. Le problème n’est pas tant dans l’inscription de l’article dans la Constitution (bien que réclamée à cor et à cris par les sitinners du Bardo) mais les dans les voltes-faces et les revirements du Cheikh comme il aime à se faire appeler. Le peuple tunisien n’est pas le seul à le taxer de menteur. Son passage au WINEP n’a pas été un moment de plaisir, On ne plaisante pas avec le lobby juif qui est très rancunier et n’oublie pas la moindre phrase ou déclaration faite à son sujet. Croyant jouer au plus malin, notre pauvre Cheikh s’est fait épingler avec vidéo à l’appui quand il a renié avoir traité les Etats-Unis de Grand Satan en 1989. La honte pour une personne qui prétend devenir une é en matière d'enseignement islamique. Mais bon, notre serviteur de service accumule les sciences et les expériences et les alliances qu’il en tire. Il a commencé par le nassérisme égyptien, puis le baathisme syrien, en passant par le tourabisme soudanais, le khomeïnisme iranien, le belhadjisme algérien, le saddamisme irakien, le kadhafisme libyen, l’erdoganisme turc, le hamadbenkhalifisme qatari et même le benalisme tunisien, le voilà qui aujourd’hui s’essaie au sionisme israélien et à l’atlantisme américain. Son appétit est grand, c’est pourquoi il aura mangé à tous les râteliers. Mais lors de sa visite à Washington, il s’est réservé le morceau du chef en déclarant qu’il s’engage à respecter la démocratie et à coordonner ses actions avec l’OTAN. Clair et net, la Tunisie de Ghannouchi sera occidentale ou elle ne le sera pas, comme l’a été celle de Ben Ali. On appelle cela le changement dans la continuité. Avec cependant avec deux nuances de taille. La première est qu’aujourd’hui les choses ont changé et les Tunisiens ont appris à séparer l’Etat du parti. Si Ennahdha a obtenu le plus grand nombre de voix, ce parti n’est pas l’Etat. M. Ghannouchi qui n’est que chef de parti, doit se souvenir que la Tunisie plus à l’ère du RCD-Etat et à ce titre il n’a aucun droit de parler au nom du gouvernement qui est composé de plusieurs partis. La seconde est que dire une chose et faire son contraire a un prix et dans le cas de la Tunisie de 2011, la maison ne fait pas de crédit.

 M. Ghannouchi doit garder en tête que la révolution s’est faite par les braves et sans son soutien. S’il est vrai que les millions de dollars du Qatar l’ont mené au pouvoir, les millions de Tunisiens qui ont renversé Ben Ali sont autant capables de le renvoyer en Grande Bretagne si jamais il lui prenait l’envie d’en faire des collaborateurs du sionisme ou de l’impérialisme. Il est dommage qu’un Cheikh qui se prétend « Haut Guide Musulman » se place en tête de peloton de ceux qui ruent dans les bras du sionisme international alors qu’on attendait de lui qu’il soit le chef de file du combat contre l’occupation d’Al Qods et le projet de destruction de sa Mosquée. 

 

Fatma Benmosbah



5 réactions


  • Jason Jason 10 décembre 2011 12:11

    Je me suis arrêté au titre, ça me suffit.

    Dites-moi, si le sionisme n’existait pas, contre qui pourriez-vous exercer votre hargne ? Ca ferait un sacré trou dans vos arguments. A méditer...


  • non667 10 décembre 2011 15:42

    moi je me suis arrêté au milieu ! avant de vomir !
     sur les NAZISRAÉLIENS !


  • ali8 10 décembre 2011 15:46

    salamalaycoum

    j’aime bien « l’Islam moderne et modéré »

    sur ce site est paru un article signé d’un auteur se disant Tunisien qui désire « adapter » le Noble Coran aux circonstances actuelles ; rien que çà !!

    Saytan se frotte les mains


  • Alef Alef 10 décembre 2011 18:20

    Presque tout le monde se sert de boucs émissaires.

    C’est une disposition de l’homme à blâmer les autres pour ses échecs.

    Au cours de la journée deYom Kippour à l’époque du Temple les grands prêtres sacrifiaient un bouc consacre à Azazel et suppose emporter avec lui les péchés de la nation .

    Vos révolutions arabes sont des échecs, l’islamisme vous collent aux basques, blâmez donc les sionistes si cela vous chante mais cela ne vous fera pas progresser smiley



  • Reflexions 23 mars 2012 13:56

     DERIVE « ISLAMISTE » DU PRINTEMPS ARABE

    MANIPULATION DE LA FRACTURE NORD/SUD AU XXI EME SIECLE

    ( notamment avec les attentats du 11 Septembre qui restent douteux quant aux auteurs )

    ANTITHESE DU CHOC DES CIVILISATIONS

    Les Etats Unis sèment les fractures communautaristes ( ici l’islamisme radical, là, le gangstérisme maffieux, plus loin la division des Européens...) ; ensuite ils viennent « libérer »les Pays......
    Dans le cas de l’Islamisme Radical, comment s’organise la manipulation américaine ? :
    En semant l’intégrisme musulman partout dans le monde, entre autres actions ..........
    Le choix par les E-U de la manipulation de l’Islam est ancienne et remonte au XIX èm siècle, avant la 1er guerre mondiale.... En effet, les américains ( il faudrait dire Etats-uniens), comme leurs parents anglo-saxons, sont des férus de prospectives, et celles-ci, dès la fin du siècle dernier, avaient dû leur fournir les scénarios des développement géopolitiques futurs, notamment en Europe et en Orient ..... Si la modernisation des deux rives de la méditerranée s’était poursuivie de façon naturelle, les rives Sud de l’Europe et les rives Nord de l’Afrique auraient connues un développement économique beaucoup plus important. Ce développement intense aurait construit un bloc économique Euro Oriental puissant, avec d’une part, le bloc France Allemagne Italie Espagne Russie( et Angleterre ) et le Bloc Maroc- Algérie- Tunisie- Libye- Egypte- Palestine- Syrie Turquie. Etant entendu que ce bloc oriental était, avant la 1ere guerre mondiale, regroupé sous l’influence Ottomane.......
    Si cette agglomération économique s’était poursuivie, les Etats Unis aurait été marginalisé sur la scène économique mondiale au second rang ; la première zone économique mondiale serait aujourd’hui Euro Orientale avec la méditerranée comme centre ......
    Cela, les Etats Unis ont tout fait pour l’empêcher.
    Après la 2eme guerre mondiale, alors que l’Europe en avait pour 50 ans pour se remettre de l’aventure nazie ( dont en se demande bien qui a pu leur souffler ce délire ? ? ? ..), toute une stratégie a été développée pour construire une fracture en pleine méditerranée. D’abord une couveuse maffieuse a été créée aux Etats Unis (notamment New York ) dans le but d’exporter de la maffia et de l’installer en Sicile pour couper ainsi la 1ere voie de communication économique possible entre l’Europe et le Maghreb ; il faut reconnaître que l’objectif a été atteint au-delà des espérances américaines : l’Europe s’arrête à Naples ! Au-dessous, c’est le Mezzogiorno sous développé.....la Sicile, pont naturel entre l’Europe et l’Orient reste en panne ! ! !
    Et puis, un Mezzogiorno sous-développé, c’est plus pratique pour installer une base atomique..
    Les Anglo-saxons ont toujours eu un comportement prospectif ; on ne peut pas leur faire le reproche de ne pas avoir une politique étrangère constante : c’est pour cela que le petit rocher de Gibraltar est Anglais.....
    Et oui....ils ne s’en cachent pas : ils veulent dominer la Méditerranée..... oui, mais tous seuls ; par-dessus les Espagnols ; par-dessus les Français, par-dessus les Italiens ......
    Leur prétention n’a pas d’égal
    Au passage, il faut savoir que les Etats Unis sont des spécialistes de couveuses en« isme » ; partout ou il y a un activisme en « isme », il faut rechercher si la couveuse ne se trouve pas aux Etats Unis .....
    Mais revenons à notre sujet :
    Puis, il y a eu la fracture franco-algérienne (notamment sur des critères « ethniques ») qui a fini de couper les espoirs de développement communs entre l’Europe et le Maghreb ; il faut aussi se demander quels ont été les intérêts américains dans l’affaire franco-algérienne.
    Cela pour faire bref ; mais si nous creusons cette thèse, nous voyons qu’elle éclaircie de nombreuses zones d’ombre d’une politique qui semble chaotique sans ce décodage de la manipulation américaine...
    Cependant, cette fracture limitée au Maghreb, ne tiendrait pas longtemps si elle ne trouvait pas une assise idéologique puissante qui permettrait de la maintenir et de l’amplifier ....
    C’est là qu’intervient la manipulation de l’Islam ..... ( qui reste une religion respectable autant que le Christianisme, le Judaïsme ou autres religions )
    Tout comme l’Inquisition ne représentait pas le Christianisme, l’Intégrisme Musulman ne représente pas l’Islam....

    Avec l’Inquisition nous avons assisté à l’instrumentalisation du Christianisme, avec l’Intégrisme Musulman, nous assistons à l’instrumentalisation de l’Islam......


    Pour empêcher au XIX eme siècle l’Europe Économique de supplanter les États-Unis, il fallait empêcher l’ Europe qui commençait son industrialisation d’accéder a l’énorme marché potentiel que représentait l’Orient.
    La méthode utilisée a été de re-fondamentaliser ( d’instrumentaliser ) l’Islam et l’empêcher de se séculariser. Cette ainsi que depuis le début du siècle, il y a une alliance tacite entre les États-Unis et les fondamentalistes Musulmans. Ce retour a un Islam archaïque (obscurantiste et médiéval ) fait en sorte que les rives de l’Europe et les rives de l’Orient s’éloignent un peu plus tous les jours depuis la fin de la 2eme guerre mondiale .
    Il faut savoir que toutes les écoles coraniques du monde sont en majeur partie financées par l’Arabie Saoudite, et l’Arabie Saoudite est l’alliée des États-Unis : chercher l’erreur ! ! ! La Mecque est une machine a re-fondamentaliser sous l’oeil bienveillant des USA.

    En y regardant de plus près, on pourrait se demander si les États-Unis n’ont pas fait à la fin du XIX em siècle un marché avec les Fondamentalistes ( type « Frères Musulmans » ) : Aux Etats-Unis la domination économique de l’Occident ( hormis la Chine ), aux Fondamentalistes, la domination sur toute la sphère Musulmane ( avec , pourquoi pas, un Ben Laden comme « Calife à la place du Calife » ; c’est un délire très « Buschien ».........) . Al Quaïda ne sert d’ailleurs que les intérêts Étasuniens dans le monde..... Al Quaïda est d’ailleurs le cache-sexe du viol conceptuel organisé par les États-Unis sur la planète depuis le 11/09 ......

    AQMI relève de la même manipulation Atlantiste que cautionne l’actuel ( et piètre ) président Sarkozy.......

    Resultat :

    Un Orient qui rétrograde et qui ne peut plus être un marché porteur pour les économies Européennes ; un affaiblissement de l’Europe qui reste sous domination américaine ( y compris la Russie )
    Un Orient qui rétrograde et qui reste lui aussi sous une domination américaine relayée par des roitelets locaux ( type Ben Ali et autre Moubarak ) avec lesquels ils monnayent pétrole et autres richesses.......
    De façon subsidiaire, je pense, contrairement aux idées générales, que les Etats Unis ne sont pas allé voler seulement le pétrole en Irak, mais ils sont allés y voler leur Laïcité. En effet, cette stratégie d’obscurantisme développée par les Etats Unis, pouvait être mise en danger par l’exemple Irakien, pays arabe qui, petit a petit, était en train de s’ouvrir à la modernité en sécularisant l’Islam .....Saddam Hussein ne devait pas vivre cent ans, et si les Etats Unis n’étaient pas intervenu, on aurait eu une relève jeune et laïque plus porteuse encore d’espoirs de progrès et de relations fructueuses avec l’Europe .... Comme nous avons eu une relève à Franco en Espagne ...sans avoir eu besoin d’intervenir...Les peuples se suffisent à eux-mêmes, souvent. ( La Tunisie vient de nous en donner un exemple lumineux ! ! ! )
    Au lieu de cela, les Etats unis, en intervenant, essaient de favoriser la mise en place de régimes religieux intégristes qui freineraient les relations Euro Orientales.
    Pourquoi n’ont-ils pas déloger Saddam Hussein lors de la 1 ère guerre du Golfe ?
    Parce que, à ce moment-là, une relève Laïque était possible puisque les classes moyennes et aisées pouvaient fournir les hommes
    Dix années de blocus avaient pour but de vider le pays de ses classes moyennes et dessécher le terreau Laïque afin de laisser la voie ouverte aux intégrismes.
    Il faut reconnaître que les dirigeants Etats Uniens ont de la suite dans les idées...
    Un pays arabe musulman républicain et laïque : voilà un exemple qui pouvait être dangereux pour les Etats-Unis.

    La Syrie est dans la ligne de mire des Etats Unis pour la même raison ..........

    Les Etats Unis ne supportent pas ce qui pourrait créer une contagion laïque en terre islamique et permettre la jonction économique Euro Orientale........

    Les capacités technologiques de l’Europe couplées avec les richesses minérales de l’Orient feraient du bloc Euro Oriental le plus grand espace économique pour les mille ans à venir !!!

    Cette perspective les inquiètent plus que le décollage Chinois ! ! !

    Les Etats unis ne supportent pas que les pays musulmans se modernisent car ils deviendraient alors le marché naturel de l’Europe.
    Il y a deux façons de moderniser les pays musulmans :
    1/ par l’installation de Républiques démocratiques laïques. On peut appeler cela la « modernisation » de l’islam. C’est ce qui se passait en Irak. On a vu ce qu’en pensent les Etats unis : ils n’en veulent pas ........
    2/ il y a l’Iran qui propose une autre voie : C’est « l’islamisation » de la modernité. Cela aussi ne plait pas du tout aux Etats Unis. Un Iran ou les femmes au tchador siègent comme députés au Parlement, en plus grand nombre que dans certains Parlements Occidentaux, voilà qui fait désordre. Cette modernisation aussi fait peur aux Etats Unis ; cela risque de réussir et d’être contagieux ...et nous avons là, la raison du montage en épingle de l’affaire Iranienne ! ! ! ; L’histoire de la bombe atomique Iranienne c’est le nuage de fumée qui cache la véritable motivation.
    Les Etats unis ont une peur panique de voir la « modernité » éclore ou s’épanouir en Orient....et être le ferment du rapprochement économique Euro Oriental.. Pour eux , l’éclosion de cet espace économique Euro Oriental central ( au niveau mondial ) leur fait plus peur que le décollage Chinois !
    Cette peur, il la nourrisse depuis le XIX em siècle, depuis la raréfaction de l’or des mines des Etats Unis ....et toute leur stratégie se résume à cela :

    EMPECHER LA JONCTION NATURELLE EUROPE ORIENT

    Le credo des Etats Unis c’est donc :
    1/ Islam, oui, mais archaïque et rétrograde ....un Islam moderne et républicain, type « Iran » pas question ! ! !
    2/ Musulmans, oui, mais intégristes et rétrogrades ...des musulmans laïques et modernes, type « Irak » , pas question ! ! !

    C’est dans ce délire que nous entraîne la manipulation américaine ( depuis le 11 Septembre ) et sa marionnette Ben Laden ( on ne doit pas oubliés que les deux familles Ben Laden et Bush sont amies et intimes ! ! ! !) .

    La seule façon de la contrer est de la déjouer et de ne pas s’y laisser prendre .....
    Comment ?
    Pour nous Européens, en soutenant les efforts de modernisation et de démocratisation des pays musulmans.....
    Pour les musulmans de tous les pays, y compris de France, en refusant l’archaïsme ou veulent les entraîner des prêcheurs fanatiques et manipulés .....

    A ce moment-là, ce n’est plus de Choc des Civilisations dont nous parlerons, mais de la Fusion des Civilisations .......


    .....si les Etats unis de Bush ( ou d’Obama ) et aujourd’hui, sarkozy, n’interdisent pas ce rêve à l’Europe et à l’Orient par un chantage aux armes de .........

    Je vous laisse continuer...

    ( Reflexions 1 ) ( 12 Mai 2007 )
    ….................................................

    Aujourd’hui, la Révolution Tunisienne ouvre la voie de cette Fusion Euro Orientale ! ! ! !

    Et si nos hommes politiques, en France, n’ont pas le courage ou la force d’accompagner ce mouvement de fond, le Peuple saura peut-être les obliger ( comme en Tunisie ) à être à la hauteur de ce moment Historique.

    Au lieu d’échanger notre savoir-faire sécuritaire comme l’a dit indignement proposé MAM, c’est notre savoir faire Educatif, notre savoir-faire Economique, Industriel, notre savoir-faire en Développement que nous devons leur apporter.

    Notre savoir-faire Moral, Philosophique, qu’il faut partager

    Ces Peuples jeunes ont besoin de nous ; ces Peuples jeunes peuvent représenter la Renaissance de notre Europe déclinante ….Nous avons besoin de leur jeunesse, de leur vitalité, de leur soif de Modernité.

    L’Europe et son Sud peuvent écrire une histoire commune faite d’échanges et de richesses, pour le bien être des Peuples des deux rives d la Méditerranée. : un Nord avec son savoir-faire, un Sud avec une population jeune, une jeunesse disponible pour la Modernité ; un Sud avec des potentialités minières énormes …

    Seul manque le courage de nos hommes politiques pour amorcer cette histoire commune.

    Nous vivons des moments Historiques ! ! ! Nos hommes politiques ont le devoir d’être des éclaireurs dans cette voie nouvelle qui s’ouvre à nous.

    Il faut changer le schéma conceptuel de la lecture du réel et opter pour la Fusion Euro-Orientale .

    L’Europe ( y compris la Russie ) a besoin de son Sud

    Le Sud a besoin de son Europe ….

    C’est la leçon que me donne, personnellement, cette première secousse de la Révolution Tunisienne .

    ( REFLEXIONS 1 ) 26 01 2011


Réagir