mardi 16 juin 2015 - par Séraphin Lampion

Rambo fait le ménage chez les guignols !

Hier, nous avons relaté l’annonce de la deuxième mort de M. Marlboro, Mokhtar Belmokhtar et aujourd’hui, nous apprenons que l’oncle Sam a décidé de sacrifier une pièce maïtresse, Lead3, autrement dit Le chef d'Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), Nasser al Wouhaïchi. Ca fait du vide, d’un seul coup !

Al-Qaïda a annoncé la mort de son chef, Nasir al-Wuhayshi, dans un raid aérien américain au Yémen, le dernier coup porté à cette organisation ambigüe soutenue par le Qatar et combattue par les Etats-Unis qui soutiennent le Qatar. Il faut dire que ce groupe, qui est engagé dans de violents combats au Yémen contre des adversaires intérieurs, est sous la pression incessante de frappes de drones américains. Son influence et sa crédibilité sont manifestement en déclin.

Des journaux arabes affirment que trois membres présumés d'Al-Qaïda ont été tués le 9 Juin dans une frappe de drone américain à Mukalla, une ville du sud-est le port au Yémen. Batarfi dit Qassim al-Raimi, surnommé Abou Hourayra. Un commandant militaire a été élu par le conseil de direction du groupe à la tête d’ AQAP.

Wuhayshi, avait combattu en Afghanistan, et accompagné Oussama ben Laden dans les grottes de Tora Bora. Il a été son secrétaire et proche collaborateur. Sous sa direction AQAP maintenu un semblant d'influence dans la direction centrale d'Al-Qaïda en refusant de prêter serment d'allégeance au chef d'Isis, Abu Bakr al-Baghdadi, quand il a déclaré la fondation d'un califat l'année dernière.

Washington considère qu’AQAP est une menace et a entrepris une politique de frappes de drones contre le groupe au Yémen quand le pays a sombré dans le chaos au cours d'une campagne aérienne de l'Arabie Saoudite. AQAP a revendiqué la responsabilité d'un certain nombre d'attaques terroristes contre des cibles occidentales. Les hommes armés qui ont perpétré le massacre dans les bureaux de Charlie Hebdo en Janvier sont censés avoir été formés par ce groupe.

Wuhayshi était né le 1er Octobre 1976 et avait été désigné par Zawahiri en second commandement en 2013. Les États-Unis avaient offert une prime de 10 millions de dollars pour toute information menant à son arrestation, le mettant au même rang que IBaghdadi et Sirajuddin Haqqani, le chef du réseau Haqqani, basé au Pakistan.

La stratégie US et les alliances seraient-elles en train de changer ?

 



2 réactions


  • Le p’tit Charles 17 juin 2015 08:55

    bof...une « Parade » merdiatique pour faire croire que les belles démocrachies luttent contre ces agresseurs...Sauf que la réalité est tout autre...Ces fous de dieu avancent tous les jours un peu plus au nez et a la barbe de nos indignes représentants.. !


    • Allexandre 17 juin 2015 12:16

      @Le p’tit Charles
      ..« indignes représentants » qui ne valent pas mieux et qui souvent les soutiennent, quand ils ne les créent pas !!!


Réagir