jeudi 10 janvier - par seniorenforme

Retraités : le pêché originel du quinquennat Macron ?

Pendant sa campagne électorale, Emmanuel Macron avait dit qu'il fallait demander aux retraités des efforts afin de favoriser l'emploi et notamment celui des jeunes. En contrepartie d'une hausse de la CSG des aînés, les charges allaient baisser sur les salaires. Cette proposition iconoclaste n'est-elle pas la faute majeure d'Emmanuel Macron ? S'en prendre aux retraités en augmentant la CSG, en désindexant les pensions de l'inflation est non seulement une faute morale mais aussi une faute politique. D'ailleurs, les seniors sont très nombreux sur les ronds points avec les gilets jaunes et assurent souvent l'intendance quand les actifs sont au travail. Les retraités avaient massivement voté pour Emmanuel Macron mais ils ont l'impression d'avoir été trahis. Alors l'erreur majeure du quinquennat du Président de la République n'est elle pas cet acharnement vis à vis des retraités ?

http://blog.seniorenforme.com

Emmanuel Macron n'a pas épargné les retraités depuis le début de son mandat : hausse de la CSG puis non indexation des retraites sur l'inflation même si le 10 décembre le Chef de L'Etat a fait un peu marche arrière sur la CSG en reconnaissant que l'effort demandé aux aînés avait été trop violent sont des décisions qui ont fortement pénalisées les seniors.

Dans la majorité, on s'inquiète des conséquences électorales car les seniors sont un mammouth électoral qui ont quoi qu'en pensent certains de la mémoire. Rien qu'hier nous avons publié un sondage montrant que la majorité des retraités voulaient que le mouvement des gilets jaunes s'arrête. Que n'avions-nous pas écrit en relayant juste quelques chiffres ?

Sur les réseaux sociaux, les commentaires étaient très nombreux et surtout vindicatifs : faux archi faux, collabo, sondage bidon, à la botte de Macron, Je n'aime pas la violence mais je suis pour les gilets jaunes je les soutiens mon côté " soixanthuiarde" qui ressort, Je suis retraitée et pour que les gilets jaunes continuent, suis retraitée et gilet jaune ......stop aux manipulations et bon sens metter des gilets, nous sommes un couple retraité depuis 7 mois. Au début, nous avons manifesté très intensément. Ça se faisait dans la convivialité. Mais quand on voit ce qui se passe maintenant, je ne manifeste plus, ni mon mari. Nous préférons tout larguer, et partir dans un autre pays avec un net pouvoir de vie supérieur d'environ 30% avec nos retraites. Nous avons vécu les 3/4 de notre vie outremer et à l'étranger. Et bien, nous préférons repartir !!!! Nos enfants sont également expatriés !!!! La France se meurt. Surtout avec la bande à Picsou au gouvernement !!! On vous les laisse, je suis retraité et je suis et je soutiens les gilets jaunes, je suis contre ce gouvernement qui taxe les retraités, c'était prévisible, c est pas vrai moi retraitée suis tout a fait d accord avec les gilets jaune continuer et un tres grand merci....

http://blog.seniorenforme.com

Voilà un échantillon qui n'est peut-être pas représentatif des retraités mais il faut reconnaître que rares sont les seniors qui défendent la politique du gouvernement. 

Un chiffre : 74% des retraités ont voté pour Emmanuel Macron au deuxième tour de la présidentielle mais on dirait que tous ses soutiens chez les aînés se sont évaporés ! Le chef de l'Etat a perdu 42% d'opinions favorables depuis son élection et on ne voit pas vraiment ce qui pourrait inverser la tendance.

Demander aux retraités un effort alors qu'ils ont cotisé et travaillé toute leur vie est une aberration économique mais aussi morale. Un pays qui ne s'occupe pas dignement de ses aînés est un pays qui se meurt. 

Il faut que le gouvernement revienne sur la hausse de la CSG pour tous les retraités, qu'il indexe à nouveau les pensions sur l'inflation et peut-être les retraités lui feront à nouveau confiance.

De notre côté nous devons nous prendre en main, au lieu de nous plaindre et de créer le Parti des Retraités, seul moyen de peser et de nous faire entendre ! 

Qu'en pensez-vous ?

 



13 réactions


  • Arthur S François Pignon 10 janvier 16:53

    La situation actuelle ne peut pas s’expliquer par une seule erreur, pas plus que par un errement soudain de ce gamin. Elle est le fruit d’une accumulation d’aveuglements datant d’au moins trois quinquennats et d’un déni de l’exacerbation d’un sentiment d’injustice croissante au fur et à mesure que l’écart s’est creusé entre les familles nanties et la population défavorisée. La paix sociale était jusque là achetée par des formes de redistribution disparates des richesses qui laissaient espérer aux moins chanceux que l’élu ququel ils avaient donné leur voix allait les faire profiter des largesses qu’il pouvait dispenser dans un système de clientélisme. 

    Les enveloppes se sont rétrécies et le malaise a augmenté.

    Mais bizarrement, l’élément déclencheur n’est pas celui-là. Beaucoup d’observateurs considèrent qu’il se situe dans l’augmentation prévue pour les carburants, en particulier la fin de la détaxe pour certains professionnels. C’est bien de ce côté-là qu’il faut chercher, mais je crois que c’est encore plus con que ça !

    Leur grosse connerie a été la limitation de la vitesse à 80 km/h, mesure perçue comme un diktat soudain sur les populations vivant en zone rurale et asservies à l’utilisation d’une voiture dont elles ont de plus en plus de mal à assurer l’entretien.

    Pour vérifier cette impression, il existe deux symptômes :

     l’investissement des ronds-points, symboles de la mise en liberté conditionnelle des axes « secondaires »

     la destruction systématique des radars

    Paradoxalement, les retraité sont très « actifs » dans ce mouvement, mais ils ne sont qu’un des éléments, déterminant mais pas déclencheur.


  • sls0 sls0 10 janvier 17:01

    Les charges sociales sont du salaire indirecte, les baisser c’est baisser les salaires.

    Déjà récupérer l’argent où il y a eu pas mal de cadeaux fiscaux ces dernières années.

    C’est vrai que retraité à l’étranger c’est moins couteux.

    Je vis à l’étranger et je suis retraité, ce n’est pas l’économie que je cherchais mais avec 1000€ on vit bien.

    Il y a 33 fois plus d’homicides qu’en France, si on a pas la bonne carte assurance médicale, on peut parfois attendre une à deux heures sur le bord de la route le temps qu’on trouve une ambulance avec de l’essence.

    La dernière fois qu’on a essayé de rentrer chez moi de nuit pour voler ça remonte à 9 jours. Pas de bol pour eux, d’habitude je traite à l’essence ce qui me laisse la maitrise de la mise à feu, cette fois ci je n’avais que de l’acide chloridrique, je n’ai pas visé les visages.

    Les flics ne sont pas chiants, un voleur mort c’est 4-5h au poste max, pour l’acide ils en tiennent compte pour leur recherche c’est tout.

    Si on sait rester zen en toutes circonstances, l’étranger moins cher c’est pas mal.

    Camembert et pinard hors de prix, manque d’hygiène, violence, coupure d’eau et électricité, langue ne sont pas de gros problème, c’est le coté désert culturel le plus pénible.

    Nota : je ne suis pas trop pinard et camembert, j’ai passé plus de la moitié de ma vie hors de France où je paie mes impôts.


    • Arthur S François Pignon 10 janvier 17:11

      @sls0

      et dans ce pays de cocagne, les filles sont belles, mais ne regardent pas vraiment les retraités, enfin pas pour leurs beaux yeux...
      c’est une façon de vivre comme une autre, si ça plait


    • sls0 sls0 10 janvier 18:47

      @François Pignon
      Avec ma description pas trop cocagne le pays.
      Un âge moyen de 23 ans, le métissage effectivement les filles sont très jolies, elles sont aussi très allumeuses et sont aussi chiantes. La période pour trouver l’âme soeur c’est de 15 à 30 ans, après cette âge elles ne s’estiment plus dans la course.
      Les hommes ici ont une adolescence tardive, ça se calme vers la quarantaine, localement il y a souvent un gros écart d’âge. Hier j’étais à l’anniversaire d’Erica, 31 ans, sont mari approche la soixantaine. C’est un des rares couples stables, pas riche le mari mais respectueux.
      L ’étranger ce n’est pas seulement le fric, le féminicide n’est pas trop à la mode, on laisse pas trop voler le dragon, une culture.
      Même dans le milieu aisé l’étranger est très prisé.

      Pour votre info d’après le consulat il y a plus de femmes que d’hommes qui viennent ici pour trouver l’âme soeur plus jeune si possible. 90% de divorces à la réception des papiers, c’est beau l’amour.
      Un ermite assez zen peut s’en passer.

      Ailleurs c’est pas mieux, c’est différent, certains apprécient ces différences d’autres non.
      Mon commentaire c’était surtout pour les gens qui n’ont que l’éconnomie en point de mire, il y a d’autres paramètres.
      Ici c’est plus facile d’être utile, pour moi si on ne sert à rien on peut crever. Ca oblige une retraite active.


  • zygzornifle zygzornifle 10 janvier 17:15

    Les retraités sont vieux , fatigués , malades , ils ne s’organisent pas ont peut des coups de matraque et les médias leur pissent a la raie , c’est du pain béni a ratisser pour Macron le sérial-taxeur , en plus ils ont veautés en masse pour lui ....


  • Attila Attila 10 janvier 17:40

    « Les retraités ont voté à 74% pour Macron au second tour »

    Vous êtes donc responsables de la situation. Personne ne vous a obligé à voter Macron. Plein d’informations montraient quelle serait la politique de Macron une fois élu : vous ne les avez pas lues avant de voter ?

    .


    • sls0 sls0 10 janvier 19:48

      @Attila
      24% des retraités seraient responsables de l’élection de Macron ?
      Les retraités c’est 33,6% des électeurs, ces 24% dépassant les 50% ne représententent que 8% des 66,1% qu’a eu Macron. Il y a 8,1% qui ne sont pas dus aux retraités.
      Les retraités c’est assez bas de laine pour leurs petits enfants et enfants. Ils n’aiment pas trop le chamboulement, ils ont horreur des extrêmes. Macron avec ses promesses était le moins pire. Ca explique un peu.
      Macron dans les 20% qui sont d’accord avec sa politique maintenant, il est parti de 66,1%, ils n’y a pas que les retraités qui se sont fait flouer.
      On regardant dans mon historique on verra que je n’ai pas fait de propagande pour l’un ou l’autre mais j’ai fais de l’anti macronisme. Je n’ai pas voté au deuxième tour.
      Mais je ne jette pas la pierre à ceux qui ont écouté les mensonges.


    • Attila Attila 10 janvier 20:49

      @sls0
      Je n’ai pas dit que les retraités étaient responsables à 74% de l’élection de Macron. 53% des sympathisants de la France Insoumise en ont fait autant.
      L’ensemble des votes en faveur de Macron a une lourde responsabilité dans son élection. D’autant plus que toutes les informations sur la politique qu’il allait conduire étaient largement disponibles.

      .


    • Attila Attila 11 janvier 08:01

      @Attila
      Bien sûr, le vote en faveur de Macron n’est pas le seul facteur de son élection : la loi Urvoas et le matraquage médiatique, une partie de l’opposition qui est factice, les abstentionnistes qui ne sont pas venus voter contre Macron et se plaignent aujourd’hui de sa politique, etc.

      .


  • ticotico ticotico 10 janvier 19:11

    Une citation récente du retraité Emmanuel Todd : « Macron fait preuve d’un réel acharnement à l’encontre de la génération de sa femme. »

    C’est sa façon à lui de faire sa crise d’ado...

    En ce qui me concerne, j’ai voté avec mes pieds avant même l’arrivée du Macronator Bancarius. Je regarde donc de très loin se débattre le dernier dinosaure d’un monde agonisant...


  • Taverne Taverne 11 janvier 12:15

    Personnellement, je rejette cette idée de « péché originel » que les médias ne cessent de véhiculer.

    D’abord, elle est connotée de catholicisme, ensuite parce que cela signifie que, quoi qu’il fasse, celui qui a commis une erreur est condamné moralement et de façon définitive pour « faute » (l’erreur devient faute). Si l’erreur est érigée en faute morale impardonnable qui ne s’effacera jamais, en ce cas, je vous le demande, à quoi bon chercher à corriger son erreur ? Son auteur sera condamné aux Enfers pour l’éternité quoi qu’il dise et qui qu’il fasse ?

    Notez que je ne parle ici que de l’emploi, à mes yeux abusif, d’une expression, je n’évoque pas le fond de la question.


  • zygzornifle zygzornifle 11 janvier 12:39

    Quand on est retraité (ce qui est mon cas) on devrait avoir assez de vécu et d’expérience pour se rendre compte que de faire élire un énarque banquier trader de chez Rothschild en plus ancien ministre d’Hollande allait amener le pays dans un chaos social et financier , si on n’a pas compris cela a quoi ça a servi de vivre aussi longtemps et de ne rien en retirer sauf si se faire sodomiser tout au bout du chemin vous donne du plaisir ....


    • Ouallonsnous ? 12 janvier 12:13

      @zygzornifle

      C’est juste, mais il faut prendre en compte la faiblesse de raisonnement d’une partie des retraités, l’âge aidant, combinée à l’abrutissement par la propagande des merdias conjugué à la culture de la violence effrénée mise en eouvre par la propagande yankee omniprésente sur une population ayant oublié ses racines républicaine, donc revenant à un état d’inculture historique dont elle est victime !


Réagir