samedi 6 septembre 2008 - par Allain Jules

Salah Hamouri, une honte française

Il est de notoriété publique que la France estime que tout ce qui est Arabe ou considéré comme tel, n’est pas français. Pourtant, ils nient cette assertion. Or, chaque jour davantage, l’histoire revient au visage de ceux qui prône cette idéologie dans les faits, tous les jours, s’aidant d’une dialectique hypocrite.

Les autorités israéliennes retiennent un jeune français depuis 3 ans… pour rien. Il a le tort, me semble-t-il, d’avoir du sang arabe qui coule dans ses veines. Sollicité, je n’ai pas hésité un seul instant à crier mon indignation face à cette injustice. Peu m’importe les conséquences et, adviendra que pourra, sachant que le « deux poids deux mesures » qui sévit ici, et qui est finalement la règle. Qu’est-ce qui me tombera dessus ? Je n’en ai cure.
 
L’histoire de Salah Hamouri est totalement incongrue et fait de la France, un pays raciste, à défaut d’être à la botte de l’Etat hébreu. Prompt à libérer des voleurs d’enfants, confère Arche des zozos déclinée en Arche de Zoé aka Children Rescue, ou encore à courir dans la jungle amazonienne pour l’immaculée conception Ingrid Betancourt, elle est aujourd’hui incapable de faire libérer son fils Salah.
 
Les autorités israéliennes semblent jouer avec la vie de ce jeune homme, brillant étudiant à l’université de Bethléem, qui aurait « penser » tuer un dignitaire israélien. Penser. C’est à croire qu’elles sont entrées dans sa tête, par effraction sans doute, pour penser à sa place. Une simple accusation, sans fondement, qui conduira le jeune homme de 22 ans, à croupir dans les geôles pendant encore…4 ans car, il a été condamné à 7 ans de prison. Excusez du peu.
 
Sans arme, pour sa supposée idée ou liberté de penser, ce qui est en plus une grosse arnaque judiciaire, on a moins d’importance que Gilad Shalit, qui, lui, est bel et bien, un prisonnier de guerre. Un McCain des temps modernes si l’on veut, dont l’héroïsme et les appels en faveur de sa libération se multiplient.
 
Les autorités françaises sont face à leur lâcheté. Ceci reviendra sur eux comme un boomerang. Demain, après-demain. Lorsqu’on leur rappellera cet épisode, elles seront surprises, joueront les vierges effarouchées. La justice ne doit pas avoir de couleur ni de parti pris. Sinon, la boîte de Pandore s’ouvrira, pour le malheur de la France.
 
Les Français doivent se poser la question de savoir s’il y a une quelconque fierté de l’être, lorsqu’on accepte l’injustice, l’anachronisme, et la diversion malsaine sur le dossier de Salah Hamouri. Une phrase d’un homme célèbre me revient à l’esprit : « J’irai également chercher ceux qui restent quoi qu’ils aient fait ». Ah bon ?
 
Le témoignage de sa mère est effarant.
 
 


91 réactions


  • Hakim I. 6 septembre 2008 12:36

    Reveillez vous, la boite de pandore est ouverte depuis longtemps...


  • del Toro Kabyle d’Espagne 6 septembre 2008 12:48

    C’est scandaleux, c’est inqualifiable ! Il n’y a pas de nom pour cette diplomatice raciste !
    Il faut faire pression au plus vite !


  • Leila Leila 6 septembre 2008 13:33

    Oui, Kabyle, c’est inqualifiable. La France n’est pas raciste, mais ses dirigeants sont profondément racistes et la presse, du Figaro à Libération, est à leurs ordres.

    Le cas de Salah Hamouri est aussi tragique et aussi injuste que celui d’Ingrid Bettancourt, mais en parlant de cette femme tous les jours et pendant des années, la presse française ne risquait rien. Au contraire si elle parlait une seule fois de Salah Hamouri, elle se ferait taper sur les doigts.

    Comment faire pour éveiller une opinion publique indifférente ?


  • miwari miwari 6 septembre 2008 14:27

    Et on nous parle de "pays des droits de l’homme", avant peut-être plus maintenant.

    Un lien pour la PETITION : Liberté pour Salah Hamouri.


  • Sébastien Sébastien 6 septembre 2008 15:55

    Dire de Gilad Shalit qu’il est un prisonnier de guerre est enorme. De quelle guerre parlez-vous ? D’ailleurs les terroristes qui le retiennent ne respectent meme pas la convention de geneve. Comment pouvez-vous serieusement parler de prisonnier de guerre ?

    Comparer Salah Hamouri et Gilad Shalit est aussi enorme. L’un est retenu en toute illegalite. L’autre a eu un proces dont il est sorti coupable. Il a eu droit a des avocats, il a pu assurer sa defense. Est-ce que Shalit a eu ce droit ? Je precise que Hamouri a reconnu les faits. Il a reconnu une tentative d’assassinat. Fallait-il attendre qu’il tue pour le condamner ?

    D’ailleurs si la France ne fait rien, il y a peut-ere une raison autre que la France est a la botte des sionistes... C’est un peu facile quand meme, non ? Toujours la meme rengaine...


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 6 septembre 2008 17:14

       Bravo Sébastien.

      Arguer du fait que l’un des deux prisonniers - dont les histoires respectives sont incomparables - demeure en prison uniquement parce qu’il est arabe, c’est vraiment n’importe quoi. Racialiste au plus haut point. Dégoûtant.


    • Yep Yep 6 septembre 2008 17:35

      Je suis d’accord avec les commentaires ci-dessus.
      M. Julles, vous ne donnez même pas le chef d’accusation de ce procès. Vous dites qu’il a été condamné simplement parce qu’il avait du "sang arabe". Où sont les preuves de ce que vous avancez ?

      Quand on accuse à tout va, quand on fait des raccourcis faciles du genre "il a été condamné parce qu’il a pensé tuer", sans la moindre justification, la moindre preuve, le moindre argument, on ne se prétend pas journaliste.

      C’est trop facile d’écrire ce genre de tribunes à charge, sans même prendre la peine de donner des sources fiables.

      Quand à votre affirmation de départ ("il est de notoriété publique que la France estime que tout ce qui est Arabe ou considéré comme tel, n’est pas français") ou vos accusations de racisme contre "les autorités’" (belle manière d’accuser nos représentants sans se mouiller), je vous engage à faire un petit tour dans notre pays... A vous lire, on dirait que vous ne vivez pas en France...


    • Serpico Serpico 7 septembre 2008 00:13

      Seb59 :"D’ailleurs les terroristes qui le retiennent ne respectent meme pas la convention de geneve."

      ********************

      Vous avez l’air de trouver tout à fait naturel qu’Israel n’ait jamais respecté la même convention. Ni aucune règle du droit international d’ailleurs. mais Israel exige que les autres respectent ces règles, c’est à dire qu’ils s’attachent une main dans le dos.

      Sans parler de son absence totale de morale.


    • Yep Yep 7 septembre 2008 00:48

      Dans ce cas précis, il s’agit d’une comparaison faite par l’auteur entre un procès et une prise d’otage. Quelle que soit l’opinion que l’on a sur Israël, ce rapprochement est ridicule.

      A moins que vous ne sous-entendiez que ce procès viole la convention de Genève, ou une quelconque règle du droit international. Dans ce cas, je vous invite à le prouver, ce que l’auteur se garde bien de faire.


    • Serpico Serpico 7 septembre 2008 04:30

      Yep

      Je pense que l’affaire est plus banale qu’il n’y paraît : ce jeune homme a reconnu ce qu’on lui reprochait.

      Même si Israel est un Etat fasciste, ce n’est pas pour autant que TOUT ce qu’il entreprend est forcément injuste. Il lui arrive de condamner un coupable.

      Ce que je relève dans le propos de Seb, c’est la prétention à invoquer des règles que l’Etat d’Israel méprise en permanence.


    • Allain Jules Allain Jules 7 septembre 2008 09:00

      @Sebastien,

      Qui a parlé de sioniste ? Surtout pas moi. Selon vous, la Palestine et Israël ne sont donc pas en guerre ? Moi je pense bien qu’ils le sont et par conséquent, malgré ce qu’on cherche à dire, il est prisonnier de guerre. Et, que pensez-vous des milliers de prisonniers palestiniens qui croupissent dans les prisons israéliennes, parfois arrêtés arbitrairement ?

      Ne nous trompons pas de sujet. Ce que j’ai voulu dire ici, malgré certaines interprétations galvaudées, fuites en avant surtout, c’est de savoir ce que la France fait pour un de ses citoyens. Point. Le cas Hamouri, seul l’Humanité en parle. Pensez-vous que ce soit normal ?

      Pensez-vous vraiment que ceux qui retiennent le militaire israélien et/ou français soient vraiment ce qu’on dit ? Savez-vous que le terrorisme d’état existe et qu’Israël le pratique ?

      ***Précision : je parle des autorités israéliennes, pas du peuple. Les choses doivent être claires, à l’image de Sarkozy qui prend tout seul l’initiative d’envoyer des militaires français en Afghanistan.

      Et par conséquent, je n’ai rien contre la population israélienne où il y a des milliers de pacifistes qui disent non à cette guerre que vous ne semblez pas voir.


    • Allain Jules Allain Jules 7 septembre 2008 09:02

      @Yep,

      Ne nous voilons pas la face. Être Arabe en France c’est être suspect. A moins d’être autiste, ce que vous n’êtes pas, ouvrez donc les yeux. Des cas sont légions, pas besoin de vous faire un dessein. Passons.


    • Allain Jules Allain Jules 7 septembre 2008 09:06

      Pour ceux qui lisent un tant soi peu, pas besoin de démontrer que l’Etat hébreu n’a jamais respecté une seule résolution de l’ONU. Une seule. Mais apparemment, c’est normal, les autres doivent le faire. Soyons serieux un moment. On ne peut demander aux autres de respecter des lois et d’en refuser les mêmes.


    • Sébastien Sébastien 7 septembre 2008 09:39

      Mais etre arabe en France ce n’est pas suspect ! Qu’est-ce que vous racontez ?? Ca va bien de faire passer la France pour un pays raciste.

      Ce type a ete arrete, il a reconnu les faits et il est en prison. Je ne vois pas ce que la France fait la-dedans.

      Si un francais est en prison a l’etranger et qu’il a ete juge pour ca, la France doit respecter la souverainete du pays. C’est pour ca que votre comparaison avec shalit est ridicule. Lui est retenu en otage au mepris de toutes les regles internationales.

      En plus la personne dont vous parlez a ete assistee par le consulat francais. Vous n’en parlez pas dans votre article. Vous dites que c’est une honte francaise mais pas du tout. Vous occultez totalement les informations qui ne vont pas dans votre sens.

      C’est malhonnete un point c’est tout.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 7 septembre 2008 13:55

       "Le cas Hamouri, seul l’Humanité en parle."

      Non mais attendez, Jules. Vous ne savez plus googliser, tout soudain ? J’ai trouvé des articles du Monde, si on parle de journaux, et des dizaines de pages de presse alter et d’associations !


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 7 septembre 2008 14:00

  • ouallonsnous 6 septembre 2008 16:23

    Une seconde honte francaise, c’est de faire mine d’ignorer que des individus connivents aux théocraties ultras orthodoxes, juive, musulmane ou autres ne représentent pas un danger pour la république et ses principes fondateurs.

     Une autre honte francaise, c’est de faire mine d’ignorer qu’une religion n’est pas une nationalité, et que l’octroi de double nationalité à titre religieux, car c’est hypocritement, bien de cela qu’il s’agit dans toutes ces affaires, est un non sens absolu.
    Tout comme les discriminations pratiquées à l’égard de certains au titre des croyances religieuse pratiquées dans l’espace personnel, sans prosélytisme par affichage sur la voie publique et en toute conformité avec la laïcité et le respect d’autrui.

    Raison de plus pour ne pas octroyer la nationalitée francaise en plus de la leur, à des individus appartenants à des états voyous, au banc de l’humanité, taclant par leur comportement les régles des sociétés dans lesquelles ils s’incrustent au lieu de s’y intégrer.

    Soit on est français et respectueux de nos lois et des principes qui guident la France depuis toujours, même s’ils sont suspendus par la mauvaise passe que nous traversons actuellement avec ce gouvernement et ce président valet des anglo-Usraéliens et contre l’unniversalité française, soit ces gens restent chez eux et ne se réclament pas de notre pays.

    Evidemment, il n’est pas question actuellement de compter sur les pouvoirs publics démissionnaires pour faire respecter notre souveraineté.

    Les dits pouvoirs publics préférent faire la chasse aux pauvres gens de tous horizons, venus chercher chez nous en échange du meilleure d’eux mêmes, ce qui manquent chez eux, plutôt que de s’atttaquer au "paratisme" de certaines communautés bien en "cour" sarkozienne.


    • ouallonsnous 6 septembre 2008 20:23

      Rectification d’une coquille dans mon précédent commentaire ; c’est "parasitisme" qu’il faut lire à propos des communautaristes qui nuise à l’ordre public français.

      Je remarque qu’ils sont de garde sur Agoravox ce soir ! Déjà -2 pour mon article, vraiment parler de la laïcité et du respect des lois les interpellent gravement.


    • Allain Jules Allain Jules 7 septembre 2008 09:09

      @Ouallonsnous,

      Je suis d’accord avec vous à 90%. Où, on est laïc, à fond, ou on ne l’est pas du tout. Valable pour tous. Pour toutes les religions qui doivent rester dans la sphère privée. C’est mon avis.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 7 septembre 2008 14:02

       @ Allainjules
      "Je suis d’accord avec vous à 90%. Où, on est laïc, à fond, ou on ne l’est pas du tout. Valable pour tous. Pour toutes les religions qui doivent rester dans la sphère privée."

      Quel sens de l’humour. Pas sûre que cette déclaration convienne au Hamas. Article 8 de sa Charte : Dieu est son but, l’Apôtre son modèle, le Coran sa constitution, le jihad son chemin et la mort sur le chemin de Dieu la plus éminente de ses espérances."


    • Allain Jules Allain Jules 7 septembre 2008 09:19

      @Arthur Mage,

      Vous avez raison. Certains veulent polluer le débat pour qu’il vogue en eau trouble, hélas.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 7 septembre 2008 14:05

       "Certains veulent polluer le débat pour qu’il vogue en eau trouble, hélas."

      Les certains qui polluent selon vous, ce sont ceux qui apportent des informations, vous questionnent et donnent des sources ! Evidemment, ça ne vous arrange pas. Il est tellement plus simple de n’être contredit par personne, de balancer des "vérités" que rien n’étaye et d’éviter soigneusement d’argumenter.


  • Lino Pralino La Praline 6 septembre 2008 18:01



    1/ Article racialiste répugnant d’Allain-Jules Menye.

    2/ Les précisions du secrétariat d’Etat chargé des Affaires étrangères et des droits de l’homme sur ce dossier :

    Paris, le 13 mai 2008

    Monsieur le Député,

    Par votre courrier en date du 11 avril, vous avez bien voulu appeler mon attention sur le procès de Monsieur Salah Hamouri, ressortissant franco-palestinien, accusé d’appartenance au FPLP et de tentative d’assassinat d’une personnalité religieuse, et je vous en remercie.

    Afin de répondre à vos inquiétudes sur la situation de Monsieur Hamouri, je tenais à vous faire part d’un certain nombre d’informations sur le sujet.

    Lors de l’audience le 10 avril dernier, Monsieur Hamouri a reconnu avoir été en compagnie de Monsieur Moussa Darwish, accusé d’avoir voulu assassiner le rabbin Obadia Yossef et condamné pour cette tentative d’assassinat à 12 ans de prison. Monsieur Hamouri a reconnu qu’il avait essayé d’expliquer à son camarade qu’il valait mieux reporter cette tentative par manque d’armes et de munitions. Le juge a alors accusé le prévenu de tentative d’assassinat avec préméditation. Monsieur Hamouri a déclaré être en accord avec l’énoncé des faits et n’avoir rien à ajouter.

    Le 17 avril dernier, le juge a relevé que Monsieur Salah Hamouri n’a exprimé aucun regret et l’a condamné à une peine de réclusion assortie d’une peine probatoire de 3 ans à sa libération.

    Des agents consulaires représentant notre poste ont été présents durant tout le déroulement du procès de Monsieur Hamouri et ont assisté la famille du prévenu. Naturellement, notre représentation consulaire continuera de porter assistance au détenu et à sa famille dans le cadre de la protection consulaire.

    Je vous prie…

    Signé : Rama Yade







    • Lino Pralino La Praline 6 septembre 2008 18:05

       -

      Paris, le 11 juillet 2008


      Monsieur le Député Honoraire,

       Le Président de la République a bien reçu votre lettre du 27 juin….

              Rappel du suivi du Consulat, etc.

       Comme il vous a été indiqué lors de vos différents échanges avec le Ministère des Affaires étrangères et européennes, je vous confirme que le situation de Salah Hamouri a été évoquée à haut niveau en marge de la visite d’Etat du Président de la république en Israël afin que, compte tenu des trois années déjà passées en prison, de son jeune âge au moments des faits qu’il a reconnus et de la demande officielle déposée par son avocate, notre compatriote puisse bénéficier d’une réduction de peine.

       Nous sommes actuellement en attente de la réponse des autorités judiciaires israéliennes à cette demande. Soyez assuré, Monsieur le député Honoraire, que la France ne manquera pas d’apporter toute l’assistance consulaire à notre compatriote qui est désormais incarcéré à la prison de Gilboa et de poursuivre l’action afin d’obtenir, dans le strict respect de l’indépendance de la justice israélienne, une issue humanitaire positive à cette situation difficile.

      Cédric Goubet (Chef de Cabinet)

    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 6 septembre 2008 18:34

       Merci Lino.

      Faut-il rappeler à Alain Julles ce qu’est une source que l’on vérifie avant de raconter des conneries ?


    • Sébastien Sébastien 7 septembre 2008 09:42

      vous sortez une déclaration de la négresse de service du sarkozysme

      Voila le niveau de cet auteur. C’est lamentable.

      On peut vraiment parler de honte francaise.


    • Lino Pralino La Praline 7 septembre 2008 10:29

       "sang arabe", "nègresse de service" : du Allain-Jules Meynié dans toute sa splendeur racialiste (sic)



    • Castor 7 septembre 2008 10:30

       ????? "Négresse de service du sarkozisme" ?????
      On a encore le droit de dire des trucs pareils et de prétendre combattre un racisme français ?


  • non666 non666 6 septembre 2008 18:16

    Si je comprends bien, vous avez un type qui s’appelle Salah Hamouri,
    qui possede entre autres la nationnalité française,
    qui est musulman (arabo-français en vocabulaire politiquement correct) ,
    et qui va faire ses etude en Israël.

    Déja rien que dans l’enoncé, je me marre.

    Je ne suis pas vraiment pro-israelien, mais, meme moi ,je trouve que ça sent l’agent infiltré cette histoire.
    J’arrive meme à comprendre les israeliens, c’est dire !

    Chacun chez soi et les vaches seront bien gardées.


  • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 18:20

     Sur cette sale affaire lire ce passionnant témoignage. C’est édifiant.


    • Allain Jules Allain Jules 7 septembre 2008 09:43

      @Marsupilami,

      Merci pour ce lien de J.C. Lefort. je comprend pourquoi, cet éclairage est décrié...par la notation. Il ya des pollueurs, qui ne veulent pas faire avancer le débat. Salah n’a pas le droit de "penser". certains demandent l’éradiquation des Arabes en toute impunité c’est dire. Mais bon, que pouvez-vous faire contre la bêtise ?


    • Allain Jules Allain Jules 7 septembre 2008 10:22

      "Je comprends" autant pour moi.


    • ouallonsnous 9 septembre 2008 10:53

      Le voici ce témoignage ;

      Ma rencontre avec Salah Hamouri dans sa prison le 18 février
      publié le mercredi 20 février 2008

      Jean-Claude Lefort
       
       
      Lundi dernier, 18 février, avec l’aide du Consulat général de France à Tel-Aviv, j’ai pu rencontrer le jeune franco-palestinien Salah Hamouri dans sa prison de Rimonim, au Nord de Tel-Aviv. Notre rencontre a duré une heure.

      Après les fouilles et autres démarches administratives, j’entre avec le Consul adjoint dans la prison composée de plusieurs bâtiments où sont retenus 700 détenus. Un gardien nous accompagne au bâtiment où se trouve Salah. Un vrai labyrinthe. Le bâtiment où se trouve Salah est neuf. On nous conduit, à travers une succession de couloirs hermétiquement fermés, vers le lieu exact où doit se tenir la rencontre. Nous négocions un endroit adapté. Les gardiens nous installent dans un bureau. Nous entendons du bruit derrière la fenêtre. Nous regardons. C’est une petite cour bétonnée où se trouvent une trentaine de détenus qui prennent « l’air » en marchant activement. Nous voyons Salah faire les cents pas en compagnie d’une autre jeune avec qui il discute. Puis il se retourne vers quelqu’un qui l’appelle. Il disparaît de notre vue. On entend rapidement des pas dans l’escalier qui mène au bureau. Accompagné d’un gardien il entre. C’est un grand gaillard. Je me présente. Il dit connaître mon nom. Sa mère, qui lui rend visite à chaque fois que possible mais qui ne peut l’approcher, lui a dit dans le parloir, où une vitre les sépare, qu’un mouvement de solidarité s’est déclenché pour lui en France. Nous nous embrassons. On s’assied dans le bureau où nous sommes quatre : un gardien qui ne parle pas le français, Salah, le Consul adjoint et moi.

      Aussitôt il parle. Il parle pour remercier à travers moi toutes celles et tous ceux qui lui ont assuré de leur solidarité. Ce sont ces premiers mots qu’il me répète et me répète encore. Il est visiblement très sensible et heureux de tous ces messages qu’il reçoit. Aux lettres. Il s’excuse de ne pas avoir encore répondu à chacune et chacun : il n’a pas encore pu se procurer de timbres.

      Je lui transmets tous les saluts qu’on m’a demandé de lui transmettre lors de mon passage à Ramallah. Parmi ceux-ci celui de Fadwa Barghouti, la femme de Marwan. Il est resté 9 mois durant avec Marwan dans le même endroit. Ils se côtoyaient quotidiennement. Ses parents m’ont donné une photo de lui avec Marwan en prison. Ce dernier souhaitant apprendre le français, Salah lui a donné des cours. Marwan comprend désormais à peu près le français. Je lui dis aussi que ses parents ont rencontré le ministre Kouchner, le samedi soir, au Consulat général de Jérusalem.

      Je lui demande de m’expliquer les conditions de son arrestation. Il me dit tout d’abord que c’est la troisième fois qu’il va en prison. La première fois il avait 16 ans. Il a passé 4 mois derrière les barreaux pour avoir collé des affiches. Puis il a été arrêté une seconde fois, à 18 ans, sans savoir pourquoi. Il est resté en rétention administrative pendant 5 autres mois. Puis il me parle de sa dernière arrestation. Il y a 3 ans. C’était le 13 mars 2005.

      Habitant à Jérusalem-Est, il dispose d’une carte d’identité dite « de Jérusalem ». Il peut circuler. Ce jour-là 13 mars 2005, il allait en voiture avec des copains à Ramallah. Arrivés au « chekpoint » de Qalqiliya il présente ses papiers. Les soldats consultent, le font descendre du véhicule et l’arrête sans aucune explication. Il est conduit aussitôt en prison. Ses parents ne savent rien, ils ne sont informés de rien mais ils ne le voient pas rentrer le soir.

      Salah ne sait pas pourquoi il est arrêté. Puis les accusations lui sont dévoilées. Trois mois exactement avant son arrestation il est passé de nuit, en voiture, devant la maison sous surveillance d’un rabbin particulièrement extrémiste, le rabbin Yossef Ovadia.

      Ce rabbin est aussi le chef d’un parti tout aussi extrémiste, le parti Shass, qui dispose de députés à la Knesset et qui soutient le gouvernement Olmert. Ce rabbin est particulièrement connu pour ses propos d’une violence et d’un racisme absolus. Depuis la chaire de la synagogue de Jérusalem il n’a pas mâché ses mots. Parlant des Palestiniens il a déclaré : « Il faut anéantir les Arabes. Il ne faut pas avoir pitié d’eux, il faut leur tirer dessus avec des super missiles, les anéantir, ces méchants, ces maudits ». Pour lui les Arabes sont des « vipères », des êtres nuisibles et venimeux. Même la « Shoah » est considérée par lui comme étant de la faute des juifs. S’ils ont subi ce sort c’est qu’ils avaient pêché, dit-il…

      Trois mois plus tard le fait d’être simplement passé devant sa maison il est accusé de « complot » contre ledit Rabbin Ovadia lequel coule toujours des jours heureux malgré les propos effroyables qu’il tient et qui auraient lui valoir condamnation.

      Alors qu’il n’y a eu aucun acte d’aucune sorte de Salah contre ce rabbin et tandis que sa maison a été fouillée de fond en comble et que rien n’a été trouvé qui pourrait alimenter une seconde cette thèse, Salah est soupçonné de « complot » parce qu’il est membre d’une association de jeunesse réputée proche du FPLP.

      L’accusation est donc la suivante pour les israéliens : « puisque Salah est membre du FPLP (ce qui n’est pas le cas) il projetait forcément un complot contre le rabbin ». Voilà la charge qui pèse contre lui. Une charge qui peut lui valoir d’être condamné à 7 ans de prison fermes. Il n’a rien fait mais il aurait pu faire – telle est l’accusation.

      Comme me disait Salah qui n’est pas surpris de ces méthodes « si je projetais pareil complot j’aurai pu largement le mettre en œuvre en trois mois, entre le moment où je suis passé devant la maison du rabbin et le moment où j’ai été arrêté. Mais je n’ai jamais eu un tel projet. Jamais. » Ainsi Salah est-il en prison depuis 3 ans, sans être jugé, car les auditions auxquelles on doit présenter un témoin susceptible de corroborer le parti pris de l’appartenance de Salah au FPLP sont annulées les unes après les autres, faute de témoin…. Et pourtant les témoins annoncés sont facilement « trouvables » : ce sont tous des prisonniers. Ce sont ainsi 25 ou 26 audiences qui ont été annulées. Et Salah est toujours accusé. Précédant la procédure judiciaire (si on peut appeler cela comme cela) Salah a connu une autre période : celle de l’interrogatoire. Pendant 45 jours, de manière continue, sans sommeil quasiment, les interrogateurs se sont succédés les uns les autres pour lui poser les mêmes questions et le faire « avouer ».

      « Une fois, me dit Salah, ils m’ont approché d’une vitre et derrière j’ai vu mon père. Celui-ci a eu des pontages coronariens. Ils m’ont dit : si tu n’avoues pas c’est vers ton père qu’on agira ». Salah qui a une très grande force morale n’a pas craqué. Il n’a pourtant que 22 ans… Je lui demande comment se passe ses journées en prison. Salah me dit se lever volontairement de bonne heure. Pour aller prendre une douche et surtout lire. Il dévore tous les livres auquel il peut avoir accès. « Je lis Karl Marx, Lénine, etc. », me dit-il en souriant, ses grands yeux bleus accentuant son doux sourire. Puis, outre les repas, « nous sortons dehors plusieurs fois quelques instants par jour. Je fais un peu de sport mais le carré est petit. Nous discutons entre nous où règne une bonne ambiance. Je regarde la télé et suis les informations. Nous pouvons aller dans les geôles des autres pour discuter. Nous sommes classés par groupe : Fatah, Hamas, FPLP. Ils m’ont mis avec les prisonniers FPLP en raison de l’accusation. A 17 heures chacun regagne sa cellule et on nous enferme jusqu’au lendemain matin. Je ne peux pas dire qu’ils me maltraitent. Le plus dur c’est quand je dois aller à une audience. On nous emmène à 5 heures du matin totalement menottés dans un véhicule, puis nous attendons jusqu’à 8 heures dans ce bus sans rien pouvoir faire. Ensuite au tribunal on nous place dans une petite pièce de 4 mètres carrés, toujours menottés, avec seulement deux autorisations d’aller faire nos besoins. Puis vers 18 heures on nous ramène dans les mêmes conditions. »

      Ma question suivante en résulte : « Et le moral, Salah, comment ça va ? ». Sur un ton qui ne laisse la place à aucun doute il me dit « mais je n’ai d’autre choix que de résister ! Je n’ai rien à perdre. D’ailleurs « résister » c’est un droit international. Il faut résister je ne vois aucun autre choix possible ». Puis il enchaîne « ils croient peut être m’atteindre au moral de façon qu’une fois sorti je renonce. Mais ils se trompent totalement. Car ici, en prison, je deviens encore plus fort et encore plus expérimenté pour poursuivre le combat quand je sortirai ». Il a un moral en béton, Salah…

      L’heure de nous quitter approche. Le Consul adjoint lui demande s’il a des plaintes à formuler auprès de la direction de la prison. « Aucune » répond-il. On se lève. On s’embrasse de nouveau. Il me dit à nouveau de remercier tout le monde. On se quitte et je lui lance : « On te sortira de là, Salah ! ». Il sourit. Sa grande et solide carcasse s’éloigne. Je ressors de la prison.

      J’appelle aussitôt sa maman. Je lui dis rapidement les choses. On convient de se voir à 20 heures à Jérusalem. Je remonte de Tel-Aviv pour Jérusalem. A 20 heurs je suis au rendez-vous et ses parents aussi. Je leur raconte la visite avec le plus de précision possible. La maman traduit mes propos au papa. Ils sourient de voir leur fils comme cela. Debout. Un homme déjà, a 22 ans…

      Mais une mauvaise nouvelle me tombe sur la tête. La maman de Salah, Madame Denise Hamouri, me dit que pour la première fois depuis trois ans le Procureur a appelé l’avocate de Salah - Léa – pour lui dire qu’un jugement pouvait intervenir rapidement : 7 ans d’internement. Avec un sous-entendu incroyable : si vous n’êtes pas d’accord cela peut être plus…

      Nous échangeons sur cette nouvelle. Le papa de Salah est particulièrement énervé. Sa maman touchée et interrogative. Cette nouvelle survient juste après le passage du ministre français aux affaires étrangères, Bernard Kouchner qui, dans une lettre, avait déjà la position française : obtenir une décision rapide du tribunal. Pourtant il a vu Madame Hamouri au Consulat général, le samedi soir. La rencontre n’avait duré que trois minutes. Il était en retard. Madame Hamouri avait quand même pu lui dire enfin : « trois ans pour ce qui lui est reproché c’est suffisant, monsieur le ministre ». Il avait répondu « voilà qui est clair, je le dirai aux autorités israéliennes que je verrai demain dimanche ». Et, lundi, voilà ce que nous apprenons.

      A Ramallah, samedi, le ministre français répondant aux journalistes avait déclaré que pour la France la libération du soldat Ghilat Shalit était « nécessaire ». Un journaliste lui avait alors demandé s’il en était de même pour Salah Hamouri. Réponse : « Nécessaire n’est pas le mot. C’est en effet, en tous cas, une exigence que nous présentons, aussi, à chaque fois, à nos amis israéliens. » Alors la position française est elle « une décision rapide de la justice » ou bien « une libération » qui n’est toutefois pas (ce qui est déjà incroyable) aussi « nécessaire » que celle du caporal Shalit ?

      Si la position française actuelle est : libération « nécessaire » d’un soldat membre d’une armée d’occupation et « procès rapide » par la force occupante d’un peuple occupé, en la personne d’un jeune franco- palestinien, alors cela signifierait que les autorités de notre pays admettent l’occupation et toutes ses conséquences. C’est une question politique majeure, on le mesure, qui témoignerait d’un virage absolu (un de plus) dans la position traditionnelle française. Ce ne serait même plus du » deux poids, deux mesures ». Ce serait très grave. Outre en effet que Salah n’a commis aucun crime, il fait partie d’un peuple sous occupation et rien ne peut nous faire accepter et reconnaître la moindre compétence au tribunal militaire israélien qui est en train de le « juger ». C’est une victime et non pas un agresseur.

      Dans ces conditions s’il est bien une exigence a faire valoir, alors que notre pays s’apprête à recevoir Shimon Pérès avec tous les honneurs, une exigence qui ne souffre d’aucune hésitation de nature politique ou de droit c’est bien : libération immédiate de Salah Hamouri ! C’est une question incontournable pour quiconque se réclame du respect du droit international – et nous en sommes !

      Salah Hamouri doit être libéré et non pas jugé par une force occupante ! Voilà notre exigence qu’il convient de faire partager. Il y a maintenant urgence, on l’aura compris !

      Consultez : le dossier et la pétition pour Salah Hamouri


  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 6 septembre 2008 18:32

    Je reviens sur cet "article" après être allée chercher des infos qui ne m’ont que peu éclairée au final parce que j’en ai marre de lire des pseudo-infos.

    Parce que votre manière de présenter les faits est inacceptable, Alain Julles. Vous commencez par exposer vos points de vue racialistes ("Il est de notoriété publique que la France estime que tout ce qui est Arabe ou considéré comme tel, n’est pas français"), que vous allez reprendre plus tard ("Il a le tort, me semble-t-il, d’avoir du sang arabe qui coule dans ses veines.") comme s’il s’agissait d’une évidence, d’un préalable à toute analyse, on rêve !!!

    Et ceci pour défendre non ce jeune homme, mais un discours digne des Ogres et des Indigènes de la République pour quoi l’on est "sous-citoyen" quand on n’est pas "pure souche", mais à partir de quelle quantité de mélanine sur la peau ? Ce discours est répugnant.

    Pour ce faire, vous allez jusqu’à comparer la situation d’Ingrid Betancourt et de Gilad Shalit, otages de terroristes, à celle de Salah Hamouri. Or l’injustice d’une détention arbitraire, si tel est le cas et si elle est du fait d’un Etat, ne peut être à la légère comparée à celle qu’exercent des groupuscules armés qui ne connaissent que le chantage. Même si effectivement l’on peut être révolté que de nombreux autres otages dans le monde ne bénéficient pas de la même couverture médiatique !

    Puis vous vous indignez, bien sûr, et n’hésitez pas à nous émouvoir, comme la France fut émue à n’en plus pouvoir avec la famille d’Ingrid Betancourt je vous l’accorde, avec le chagrin de la mère du jeune homme. Ah l’émotion, cette arme de propagande grâce à laquelle on espère faire oublier les idées !


    Vous pourriez avoir l’honnêteté de préciser dès l’introduction que c’est sur une France prétendue raciste et sur l’Etat d’Israël que vous voulez taper, car prétendre informer quand on insuffle habilement le communautarisme ("sachant que le « deux poids deux mesures » qui sévit ici, et qui est finalement la règle"), c’est pas très honnête.
     

    Tout ça pour en arriver à ne pas parler de la question principale (quels sont les accords entre la France et Israël concernant les prisonniers ? j’aurais souhaité l’apprendre, pour mieux comprendre, mais ce n’est pas votre but semble-t-il, de rendre une situation, fût-elle indigne, compréhensible), à ne pas même rappeler les faits (je suis allée faire des recherches, merci) et, surtout, à ne pas vous émouvoir du sort d’un autre jeune homme détenu au loin, Gilad Shalit.

    Alors, "deux-poids deux-mesures" ?

    Foutaise et manipulation, oui.


    • Marsupilami Marsupilami 6 septembre 2008 18:37

       @ Cosmic Dancer

      D’accord avec toi, cet article déssert plus la cause de Salah qu’il ne la soutient, du fait de son très mauvais point de vue. Lis néanmoins le témoignage de mon lien ci-dessus, c’est vraiment une sale affaire.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 6 septembre 2008 19:05

       Je vois pas en quoi c’est une sale affaire à travers ce témoignage que je viens de lire et qui ne m’apprend rien de pertinent.

      Même si ce rabbin a l’air aussi infréquentable que les petits copains de Morice, talibans et hezbollalis.


  • Lapa Lapa 6 septembre 2008 18:49

    Votre indignation qui sonne faux et vos propos outranciers déservent complètement le cas de ce gus dont on se fout complètement par ailleurs.



  • Lino Pralino La Praline 6 septembre 2008 19:03

    - Pour ceux qui ne connaissent pas l’auteur de cet article, Allain Jules Meynie :

    Vous remarquerez avec quelle finesse, le guru de la tribu ka introduit Israël dans l’affaire de l’Arche de Zoé. C’est bien le moins que puisse faire un bon gros antisémite, que défend, je le rappelle en passant, le mythomane Allain Jules Meynié (celui par qui passent les rumeurs puantes du net).


  • Leila Leila 6 septembre 2008 20:34

    L’article est habile, et je m’y suis laissée prendre. Mais la mise au point de la ministre Rama Yade fiche tout par terre :

    Lors de l’audience le 10 avril dernier, Monsieur Hamouri a reconnu avoir été en compagnie de Monsieur Moussa Darwish, accusé d’avoir voulu assassiner le rabbin Obadia Yossef et condamné pour cette tentative d’assassinat à 12 ans de prison. Monsieur Hamouri a reconnu qu’il avait essayé d’expliquer à son camarade qu’il valait mieux reporter cette tentative par manque d’armes et de munitions. Le juge a alors accusé le prévenu de tentative d’assassinat avec préméditation. Monsieur Hamouri a déclaré être en accord avec l’énoncé des faits et n’avoir rien à ajouter.

    Donc je retire ce que j’ai écrit, et je suggère à Kabyle d’en faire autant.


    • del Toro Kabyle d’Espagne 7 septembre 2008 00:30

      Je me joins à vous Leila.
      Les autres infos livrées par les "sceptiques" du fil ne sont pas à négliger.
      Reste à savoir dans quelles conditions "l’accusé" a avoué (un Etat qui pratique la torture est bien loin d’être honnête et crédible).
      Affaire à suivre donc, sans Tribu Ka ni autre "référence" de ce genre.


  • Deneb Deneb 6 septembre 2008 20:39

    On aimerait en savoir un peu plus sur ce jeune homme, vraisemblablement victime de la haine integriste. Je déplore dans cet article le manque de liens, on est obligé de googler pour avoir un peu plus d’info. Il est vrai que la théocratie sioniste n’est guère mieux que les regimes islamistes qui l’entourent Je vais encore me faire moinsser en disant que l’on ne peux pas faire confiance aux fanatiques religieux, qu’ils soient musulmans, juifs ou chrétiens. Pour le bien des peuples de la région il n’y a qu’une seule solution, pas miracle, mais qui a fait ses preuves : la laicité. Mais avec les national-sionistes d’un côté et les nazislamistes de l’autre, ce n’est pas gagné.


    • Sébastien Sébastien 6 septembre 2008 22:05

      Israel n’est pas une theocratie, c’est une democratie parlementaire. Je vous invite a vous referer a Wikipedia.

      Et puis ce n’est pas les ultrasionistes contre les nazislamistes. Le monde n’est pas bipolaire... Tous les juifs ne sont pas ultrasionistes et tous les musulmans ne sont pas des terroristes...


    • Sébastien Sébastien 6 septembre 2008 22:06

      Je me demande quand meme comment cet article peut paraitre sur un site qui est cense avoir un comite de redaction... Faut se renseigner un peu les gars sinon ca devient vite n’importe quoi...


    • Deneb Deneb 7 septembre 2008 06:57

      Mais Iran aussi est une democratie parlementaire sur papier. Lorsqu’on tolere la religion au parlement et que l’on érige les murs de honte, on peut ecrire n’importe quoi, mais les faits sont là. Israel est en guerre permanente depuis sa création et sert aussi d’alibi à toutes les derives intégristes. Et on peut toujours térgiverser sur le démocratie, quand le mot "dieu" est écrit dans la constitution on est une obscure théocratie , c’est tout. Je veux bien que les juifs puissent vivre quelque part, mais en escroquant un autre peuple, on a suscité tellement de haine que l’on porte une grande partie de responsabilité dans la radicalisation d’une partie de la population arabe environante.


    • Sébastien Sébastien 7 septembre 2008 09:48

      L’Iran n’est pas une democratie !! Et si vous lisiez un peu avant d’ecrire ?

      La république islamique d’Iran est un des seuls pays au monde à être une
      théocratie ; c’est-à-dire que le pouvoir, censé émaner de Dieu, réside dans les mains du clergé.

      Toujours dans Wikipedia... Vous avez acces a internet je suppose...

      Et sur Israel et sa constitution ou le mot dieu apparait :

      Israël n’a pas de Constitution écrite mais s’appuie sur les principes énoncés dans la Déclaration d’Indépendance de 1948 et sur les 14 Lois fondamentales adoptées par la Knesset. La Cour Suprême est la plus haute instance judiciaire israélienne. Les jugements sont rendus par des juges professionnels laïcs. Des tribunaux religieux propres à chaque confession gèrent les questions matrimoniales.

      Voila mon ami...

      Et vous savez le plus drole, c’est que mon commentaire va se faire moinsser alors que je ne fais que citer des sources. C’est ca Agoravox. Si c’est vrai mais si ca va pas dans mon sens, je moinsse.


    • Allain Jules Allain Jules 7 septembre 2008 09:58

      @Sebastien,

      Pour vous, un autre son de cloche doit simplement être trappé ? Soyons serieux. la liberté d’expression serait aussi à géométrie variable sur AgoraVox ? Vous vous trompez de maison. Ici au moins, on dit les choses. On peut discuter. Et c’est le but.

      En revanche, ce que je ne comprends toujours pas, c’est que vous vous appuyez sur du vide pour lancer l’anathème. Apportez donc des preuves sur vos affirmations.
       
      ce que je dis, c’est que, l’incarcération de ce salah est une escroquerie. Maintenant, il faut me prouver le contraire. Je lis certains qui disent du Rabbin Ovadia qu’il serait extrémiste, usant bien sûr du conditionnel. Très hypocrite en définitive. S’ils disent tout connaître, pourquoi ne connaissent-ils pas le parti Shass ?


    • Sébastien Sébastien 7 septembre 2008 10:08

      Ce n’est pas a moi de prouver que l’incarceration de ce garcon n’est pas une escroquerie. C’est a vous de prouver que c’en est une !

      C’est vous qui avez ecrit cet article. Pas moi.

      Alors demain je vais ecrire un article sur une vache volante et je vais vous demander de me prouver le contraire ? Ca ne tient pas debout.

      Jusqu’a present vous n’avez apporte aucune preuve. Votre article ne mentionne aucune source. Et quand on cherche sur internet, on trouve l’inverse de ce que vous avez ecrit. Alors apres on peut toujours remettre en question les communiques de Rama Yade comme vous faites en la traitant de negresse de service. C’est insupportable. Vous n’etes qu’un raciste. Assumez-vous au moins.

      Votre article est nul et temoigne d’un parti-pris hallucinant et vous venez nous demander de prouver le contraire ? C’est le monde a l’envers.


    • Allain Jules Allain Jules 7 septembre 2008 10:15

      Ne pouvant répondre à tout le monde compte tenu des mes obligations dominicales, notamment à Deneb dont j’ai particulièrement apprécié la mesure, je vais conclure en montrant un côté assez bizarre. Je sais, ce fut difficile de tout lire (57 commentaires) mais, je l’ai fait.

      Constat 1. Il y a des commentaires mal notés, pour peu qu’ils soient plus ou moins favorables à l’article.

      Constat 2. les mieux notés sont défavorables au texte et finalement des attaques ad hominem de ma petite personne.

      Constat 3. Au moment où je termine de rédiger ce post, sur les 142 votes, il y a 76% de personnes qui sont passés ici qui y sont plutôt favorables. Cherchez l’erreur.

      Constat 4. Des pollueurs, une vraie équipe de bras cassés, refusent le débat, se cachant, qui, derrière Rame Yade, qui, derrière mes écrits passés (compte rendu d’une réunion de Kemi Seba, article sur la supposée grossesse de Carla Bruni avec libellé rumeur et écrit au conditionnel qui a été repris dans le monde entier pour oser de traiter de mytho), qui, derrière mon cursus. J’ai lu un post "Diplômé de l’Iris ?" Amusant.

      Je me gausse de temps de faiblesses.

      Bon dimanche à tous sans exclusive !


    • COLRE COLRE 7 septembre 2008 10:29

      @l’auteur,

      Eh voilà, dès que la vérité t’est jetée au visage, une vérité brute et objective, le propagandiste tombe le masque de sa haine et de son racisme :

      la négresse de service du sarkozysme :  !!!!…c’est clair, non ?

      Le jour où vous pourrez disposer de toutes vos facultés mentales… s’appuyer comme un mouton sur les dires des autres
       : quand ton imposture est mise au jour, l’insulte haineuse à la bouche et le déni…

      Hélas ce sont des caresses pour moi
       : justement, tu es touché à cœur, ta rancœur s’exprime avec rage, insupportable d’être battu et que tes mensonges soient dévoilés.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 7 septembre 2008 14:19

       "En revanche, ce que je ne comprends toujours pas, c’est que vous vous appuyez sur du vide pour lancer l’anathème. Apportez donc des preuves sur vos affirmations."

      Ce culot... Et vos preuves à vous ? Et vos sources ?

      Votre seul "argument", c’est l’ultra-orthodoxie du rabbin Ovadia Yossef dont les diatribes anti-arabes inadmissibles sont connues.

      Est-ce une raison pour dédouaner une tentative d’assassinat ?
      Quand on prône, comme le faites, le dialogue ?


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 7 septembre 2008 14:23

       "Constat 2. les mieux notés sont défavorables au texte et finalement des attaques ad hominem de ma petite personne."

      Faux.

      Le mieux noté est celui de La Praline reproduisant la lettre de celle que vous appelez odieusement "la négresse de service du sarkozysme" et ensuite ceux qui vont dans votre sens.

      Attaques ad hominem, dites-vous ?


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 7 septembre 2008 14:45

       Ah.

      Les moinsseurs-plusseurs ont encore frappé.

      Maintenant, les deux commentaires les mieux notés vont dans le sens de votre manœuvre, dont l’un est celui de Leila qui vous a cru dans un premier temps et s’est élevée contre ce qu’elle pensait être du racisme. L’autre, évidemment, c’est celui de Morice smiley


  • Philippe D Philippe D 6 septembre 2008 21:37

    Bravo Allain jules, Vous nous avez donné un bien bel exemple de désinformation.


    • Allain Jules Allain Jules 7 septembre 2008 09:49

      Prouvez le donc !

      Vous voulez vous aussi rester sur les déclarations, que dis-je, la parole d’évangile de Ramatoulaye Yade ? Eh bien, bravo à vous. Vous êtes vraiment naïf ou faites semblant.


    • Sébastien Sébastien 7 septembre 2008 10:09

      Ca a ete demontre par les commentaires de la praline....


  • tvargentine.com lerma 7 septembre 2008 01:35

    OUi,car le contenu ne rentre pas dans le détail mais se contente de phrase comme celle ci :

    L’histoire de Salah Hamouri est totalement incongrue et fait de la France, un pays raciste, à défaut d’être à la botte de l’Etat hébreu

    On comprend que vous n’êtes pas responsable et objective mais bien parti pris dans un écrit antisémite primaire qui ne mérite rien d’autre que de l’ignorance car il est évident que vous recherchez de la publicité

    Le mieux est donc de vous ignorer



  • Siko 7 septembre 2008 03:27

    Bizarre, cet article n’apprend rien à personne, tout le monde connait ce gars, mais personne ne peut expliquer de quoi exactement il est accsé, je ne sais pas si il est innocent ou pas, mais je me renseignerais avant d’affirmer quoi que ce soit, ce que l’auteur n’a pas l’air d’avoir envie de faire. Agoravox prouve une fois de plus que son système ne peut pas fonctionner si l’on oblige pas les rédacteurs à un minimum de rigueur (par exemple, donner des sources...)


  • chmoll chmoll 7 septembre 2008 10:32

    c vrai que je l’constate souvent,que toutes personnes ayant un nom a consonnance arabe

    leur parcours (emploi -log’ment ect ect) ça vas du difficile au très difficile,voir impossible


  • Castor 7 septembre 2008 10:42

     M’sieur l’auteur,

    je suis proprement scandalisé, pour ne pas dire plus, en lisant cet article.
    Votre CV avance un amour de la justice incompatible avec votre article et avec les propos incroyables que vous avez tenus dans le fil.
    Ils sont outrageants et révoltants, d’une bêtise crasse et démontrant un racisme sélectif qui est, à mon sens plus grave que celui que vous dénoncez (sans preuve).

    Je consens à croire que la liberté d’expression puisse être défendue mais donner à des gens comme vous une tribune sur un espace se réclamant du journalisme est honteux, voire coupable !


  • Castor 7 septembre 2008 10:47

     et pourquoi ne suis-je pas surpris que Morice se joigne à ce cri du coeur de l’auteur ?
    Les mêmes idées, le même combat, les mêmes outrances...le même journalisme approximatif, affranchi de toute source cohérente, à la merci de l’idéologie.

    Agoravox renforce son équipe de propagandistes ?


  • COLRE COLRE 7 septembre 2008 14:50

    Cosmic

    Bravo Cosmic pour toutes tes réponses, quelle énergie, non seulement bravo pour la qualité et le nombre de tes interventions, mais merci, merci pour la démocratie, la raison, les droits de la personne, le journalisme (le vrai), l’enquête, la vérité…
    Cet auteur est un infect propagandiste, j’avais déjà remarqué le personnage à traver son site : abject.

    Figure-toi que j’ai découvert une brève de l’équipe d’AV sur l’affaire Sine Val en juillet. Lis cela : toute la propagande, les mots subliminaux, le retour en grâce de Dieudonné… je finirais par croire que TALL avait tort : ce site est un repaire idéologique et non une simple pompe à fric.
    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=42342



    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 7 septembre 2008 14:53

       @ COLRE

      Salut chère COLRE, merci pour tous ces compliments, que je te retourne sincèrement smiley

      Repaire idéologique ? C’est clair !

      Je vais regarder la chose que tu mets en lien de plus près. Thks.


    • rameur rameur 7 septembre 2008 14:57

       je finirais par croire que TALL avait tort : ce site est un repaire idéologique et non une simple pompe à fric.

      Voila la conclusion de la guenon colire (son i cone) . Tout est dit dans cette phrase, la pompe à fric c’est pas grave, mais les idéologies, quelle horreur. Faisons des affaires mais surtout n’ayons pas d’idées c’est mauvais pour le business......


    • rameur rameur 7 septembre 2008 15:04

      Je vais regarder la chose que tu mets en lien de plus près. Thks.

      La danseuse comique ne fait même plus mystère de son atlantoaméricanisme déchaîné, mais bien sûr les idées que défendent ces gens ne sont pas issues d’une idéologie quelconque, c’est caca les idéologies, non ils défendent l’évidence, la vérité, la justice.

      Amusant !

      Thks ! arff.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 7 septembre 2008 15:13

       Da, tavarich Rameur smiley


    • Allain Jules Allain Jules 7 septembre 2008 23:28

      @Léon,

      Excellentissime !


    • COLRE COLRE 8 septembre 2008 10:47

      Bonjour Léon,

      C’est bien de vouloir renvoyer dos-à-dos les protagonistes d’une guerre, mais vous avez mal lu :
      l’objet des commentaires critiquant l’article ne consiste pas du tout à défendre Israël (du moins pour l’immense majorité), mais :

      • à démonter les mécanismes d’une propagande hyper-simpliste (et qui marche, cf. Leila et Kabyle qui s’excusent d’avoir été blousés par une lecture rapide).
      • et à s’interroger sur la publication d’un tel papier sur AV. Les rédacteurs qui ont laissé passé cela avaient, quant à eux, du temps pour se rendre compte de la désinformation intentionnelle d’un tel papier.
      L’auteur ne s’y est pas trompé qui vous félicite d’avoir gobé sa propagande consistant à faire croire qu’il y a 2 camps qui ont chacune leur part de vérité.

      Que je sache, l’objet de cet article ne consiste pas à opposer les arguments des pro-x et pro-y, mais à mettre en avant la "honte française" et sa "lâcheté" (ce qui est FAUX), et à présenter un cas d’internement arbitraire et sans procès (ce qui est FAUX) tout en occultant la réalité de l’affaire.

    • COLRE COLRE 8 septembre 2008 11:54

      Léon,

      Je ne vois pas en quoi la citation (par La Praline) des 2 lettres de réponse du gouvernement français est une propagande et une désinformation ! c’est au contraire de l’info brute qui permet justement de montrer la désinformation intentionnelle de l’auteur de cet article !

      (entre parenthèses, cet agacement d’avoir été découvert l’a entraîné à tomber le masque et à montrer son racisme en traitant Rama Yade de négresse de service…)


    • COLRE COLRE 8 septembre 2008 11:57

      Léon, vous êtes hors sujet, vous vous trompez d article


  • Alexiy1 7 septembre 2008 23:10
    Réponse de la mère de Salah Hamouri à la lettre scandaleuse de Rama Yade
    publié le vendredi 23 mai 2008

    Denise Hamouri
     
    "Vous ne pouvez vous transformer en avocate de la justice militaire israélienne, Madame la Secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme en France !"

    Madame Annick- Denise Hamouri Po box 19587 Jérusalem

    Jérusalem, le 20 mai 2008

    Madame la Secrétaire d’Etat,

    Je me permets de vous adresser ce courrier suite à votre lettre datée du 13 mai que m’a transmis bien évidemment Monsieur Jean-Claude Lefort, député honoraire, concernant la situation de mon fils Salah Hamouri détenu injustement en Israël.

    Je dois vous avouer, Madame, que votre lettre m’a profondément choquée. Vous y donnez en effet certaines « informations » qui méritent corrections et rectifications.

    Tout d’abord, je rappelle que c’est dans le cadre d’une Cour de justice militaire que Salah et nous-mêmes ses parents avons du accepter un « plea bargain » (un compromis). Nous n’avions pas d’autres choix. C’était « soit vous acceptez 7 ans de prison, soit vous prenez la responsabilité d’encourir une peine plus lourde ». C’est à la suite de ce chantage et dans ce cadre tout particulier, qui ne vous échappera pas, que Salah a déclaré être en « accord » avec l’énoncé des faits et ne rien avoir à déclarer. C’est clair.

    Vous appelez une « tentative d’assassinat avec préméditation » le fait d’être passé en voiture avec un ami devant la maison du Rabbin Yossef Obadia et d’avoir pensé un moment à le tuer, cela sans aucune arme ni munitions et sans que rien de concret n’ait été prouvé. Vous ne pouvez vous transformer en avocate de la justice militaire israélienne, Madame la Secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme en France !

    Vous précisez ensuite que Mousa Darwish a été condamné à 12 années de prison pour ces « faits », sous-entendu : Salah doit s’estimer heureux de la clémence du juge qui ne lui en a donné que sept…. Peut- être devrions-nous aussi le remercier ?

    Concernant l’appartenance au FPLP, Salah est accusé (toujours dans le cadre de ce « plea bargain » qui ne laisse pas de choix) d’appartenir à un mouvement de jeunesse « proche » du FPLP. Il y a ici une nuance certaine (son avocate, Maître Lea Tsemel, pourrait vous l’expliquer)

    Vous écrivez plus loin que le 17 avril, Salah ne s’étant pas excusé, le juge l’a donc condamné !!!! Je dois comprendre que s’il avait présenté des regrets ou des excuses, il serait à la maison ? C’est bien mal connaître la justice militaire occupante !

    Nous avons aussitôt posé la question à Maitre Lea Tsemel, en présence du représentant du Consulat Général de France à Jérusalem qui peut en attester, et nous lui avons demandé si elle était en mesure de nous donner des garanties sur une autre issue s’il s’était excusé. Elle nous a répondu qu’elle ne pouvait évidemment pas en donner (ni peine moins sévère, ni encore moins libération). C’est un « plea bargain » encore une fois, où on se met d’accord par avance sur la sentence. C’est peut être étrange pour vous mais c’est courant ici.

    Salah ne s’est pas excusé et ne il s’excusera pas dès lorsqu’il n’a rien fait. Le rabbin Obadia Youssef s’est-il excusé auprès des Palestiniens quand il a dit publiquement que les Arabes étaient des « cafards qu’il fallait exterminer » ?

    Madame, on ne s’excuse pas de vivre sous une occupation étrangère car là est le problème central que vous occultez. Il n’est pas mentionné une seule fois dans votre courrier que la Palestine est occupée illégalement par Israël. Cet « oubli » est pour le moins étrange de la part d’une Ministre qui, de surcroît, est en charge des droits de l’Homme dans le monde.

    Les droits de l’Homme commencent par la dignité. Et Salah ne perdra pas la sienne en s’excusant comme un petit garçon honteux auprès d’un représentant de l’occupation.

    En conclusion, vous lui souhaitez de finir sa peine de 7 ans en prison avec, il est vrai, l’assistance des agents consulaires. Merci beaucoup…

    J’ai pourtant lu au point de presse du MAE (24 avril) que la France avait une nouvelle position officielle au sujet de Salah et qu’elle demandait désormais une « issue humanitaire » compte tenu des 3 années déjà passées en prison. C’est d’ailleurs ce que dit aussi l’Elysée. Mais rien de tel dans votre courrier… Pourrais-je savoir pourquoi ? Il s’agit pourtant de votre Ministère et de la Présidence ….

    En espérant que ces informations vous apporteront les éclaircissements nécessaires, je vous prie d’agréer, Madame la Secrétaire d’Etat, l’expression de mes sentiments distingués.

    Madame Annick- Denise Guidoux –Hamouri

    Voici la lettre honteuse que la Secrétaire d’Etat, reprenant à son compte les thèses de l’occupant, a osé écrire au député honoraire Jean Claude Lefort qui l’avait légitimement interpelée. Il a communiqué cette lettre à la famille de Salah :

    Ministère des Affaires étrangères et européennes

    Le secrétariat d’Etat chargé des Affaires étrangères et des droits de l’homme

    N° 1532

    Paris, le 13 mai 2008

    Monsieur le Député,

    Par votre courrier en date du 11 avril, vous avez bien voulu appeler mon attention sur le procès de Monsieur Salah Hamouri, ressortissant franco-palestinien, accusé d’appartenance au FPLP et de tentative d’assassinat d’une personnalité religieuse, et je vous en remercie.

    Afin de répondre à vos inquiétudes sur la situation de Monsieur Hamouri, je tenais à vous faire part d’un certain nombre d’informations sur le sujet.

    Lors de l’audience le 10 avril dernier, Monsieur Hamouri a reconnu avoir été en compagnie de Monsieur Moussa Darwish, accusé d’avoir voulu assassiner le rabbin Obadia Yossef et condamné pour cette tentative d’assassinat à 12 ans de prison. Monsieur Hamouri a reconnu qu’il avait essayé d’expliquer à son camarade qu’il valait mieux reporter cette tentative par manque d’armes et de munitions. Le juge a alors accusé le prévenu de tentative d’assassinat avec préméditation. Monsieur Hamouri a déclaré être en accord avec l’énoncé des faits et n’avoir rien à ajouter.

    Le 17 avril dernier, le juge a relevé que Monsieur Salah Hamouri n’a exprimé aucun regret et l’a condamné à une peine de réclusion assortie d’une peine probatoire de 3 ans à sa libération.

    Des agents consulaires représentant notre poste ont été présents durant tout le déroulement du procès de Monsieur Hamouri et ont assisté la famille du prévenu. Naturellement, notre représentation consulaire continuera de porter assistance au détenu et à sa famille dans le cadre de la protection consulaire.

    Je vous prie…

    Signé : Rama Yade


  • Allain Jules Allain Jules 7 septembre 2008 23:27

    @Alexiy1,

    Excellente conclusion. Je parie qu’il y aura des moins à la pelle pour dénigrer cette vérité qui va blesser plus d’un......non, 5 personnes en somme.

    Bonsoir.

    Les grands esprits se rencontrent. Comme par hasard, après une rude journée, je me connecte enfin pour mettre en évidence le courrier de la mère de Salah, puisque certains voulaient que j’apporte la preuve de mes dires et là, vous débarquez. Quel chevalier blanc !

    J’ai dit que Rama Yade, ne faisait que la volonté du Gouvernement et ne pouvait pas prendre position. Une négresse de service, simplement, n’en déplaise à ceux qui voient en elle une autorité ayant en plus une parole libre après ses aboiements téléguidés pour la venue de Kadhafi. On sait depuis qui lui avait demandé de faire ce coup de gueule, que dis-je, coup d’esbroufe.

    Les "chiens enragés", autant pour moi, les NRV, pour faire mon Birenbaum, ne sont pas si nombreux que ça. Il n’y a qu’à voir la minorité silencieuse qui vote pour cet article pour s’en rendre compte. Il ne leur reste que des critiques au ras des pâquerettes : site infect, article infect etc. Si au moins ils précisaient : "pour moi", mieux ça vaudra. Mais, vouloir prendre les autres pour des gobes mouches qui doivent faire leur volonté, c’est limite.

    J’ai donné un point de vue, on peut en discuter sans s’invectiver. Ce ne sont pas des paroles d’Evangile. Je n’ai pas cette prétention là. On apprend des autres. C’est mon dernier commentaire sur ce forum. Je ne le lirai plus d’ailleurs. Pour calmer les NRV.

    Et toc !


  • Lino Pralino La Praline 8 septembre 2008 01:08



    Salah Hamouri a pris des risques, en tant qu’informateur des services de renseignements français.

    C’est un choix qu’il faut assumer jusqu’au bout. Où alors, il faut choisir un autre métier.

     



    • Lino Pralino La Praline 8 septembre 2008 01:17

       L’affaire Salah Hamouri met une nouvelle fois en lumière le problème du recrutement à la DGSE.


  • COLRE COLRE 8 septembre 2008 11:21

    L’auteur qui se réjouit d’un vote positif élevé oublie de dire qu’il dispose lui-même de plusieurs pseudo et comptes à AV…
    Par exemple (mais c’est juste un sondage rapide, il doit y en avoir d’autres) :

    Brice = AJM = AllainJules

    Ce qui ne l’empêche pas de féliciter Brice de ses interventions…
    Quand on est un gros menteur, eh bien on ment tout le temps !


  • Annie 8 septembre 2008 13:12

    Je ne connais pas grand chose à l’affaire et je suis allée faire un petit tour sur la toile pour en savoir un peu plus. Je serai tentée de dire que la plupart des articles français et internationaux qui en parlent sont en général asez d’accord pour dire qu’il n’y a aucune preuve que les deux inculpés dans cette affaire avaient l’intention de passer à l ’acte. Je joins un lien vers la ligue de la défense juive, qu’il est difficile d’accuser d’être pro-palestinienne et qui me paraît dans ce sens assez impartiale considérant ses positions et son activisme, en expliquant qu’un complot dans le cadre d’une guerre est passible de longues peines de prison : La ligue ne semble pas douter un instant de l’innocence des inculpés, qui avaient abandonné l’idée d’un attentat : http://www.liguededefensejuive.net/spip.php?article110. Intéressant aussi que d’après la même ligue, Noam Shalit éprouve de la compassion pour un compagnon d’infortune dont il souhaite la prochaine libération. Peut-être parce qu’ils sont tous deux victimes d’un même système ?


  • Annie 8 septembre 2008 16:11

    J’ai un problème avec cet argument. D’abord il y a la définition de complot., puisqu’ils sont accusés de cela. Je ne suis pas juriste, mais d’après ce que je comprends, il y a dans complot le projet de nuire à quelqu’un. Ce à quoi avaient justement renoncé les deux accusés. A aucun moment je crois ils n’ont enfreint la loi. Ce qui est important est qu’ils ne sont passés à l’acte. On ne peut pas (apparemment si) inculper quelqu’un parce qu’il a des mauvaises pensées ou fréquentations. Ou bien la moitié du globe serait en prison. Il y a un gouffre entre réfléchir à un crime et le commettre ; en fait réfléchir à un crime peut même servir d’exutoire et empêcher le passage à l’acte.


    • COLRE COLRE 8 septembre 2008 18:00

      Bonjour Annie,

      Voyez-vous, le problème, c’est qu’après un article ET 120 commentaires (! !), on ne sait toujours rien des circonstances de cette affaire…

      TSUH a trouvé qques infos, et dites-moi, Annie, vous en savez plus ? parce que me demande une chose : si tout cela est resté dans le cerveau de ces jeunes gens et qu’il n’y a aucune trace de rien… comment se fait-il qu’ils aient pu être repérés par la police et accusés… ?!!

      Je n’ai rien contre ce jeune homme et j’espère que la loi sera indulgente pour lui s’il est vrai qu’il s’agit d’un acte stupide, d’une simple bravade comme le dit son avocate.

      Mais je trouve décidément que cet article n’est qu’un papier fumeux, sans contenu, de pure INTOX, simplement jeté dans la fosse aux lions pour faire un buzz de propagande… 
      Mais comme dirait Léon, si seule la cause compte, alors… en effet, on peut tout dire et n’importe comment, mentir… mais si la cause est bonne (laquelle, au fait ?)


    • COLRE COLRE 8 septembre 2008 19:26

      Léon,

      Quant à savoir quelle cause est juste, je suppose COLRE, que vous avez votre réponse.
      Bien moins que vous, Léon, bien moins que vous.
      C’est vous qui parlez de la justesse des causes (supérieure, même, aux moyens), c’est vous qui en parlez souvent, c’est votre façon de voir, ne retournez pas les choses (tiens, ça, j’ai l’impression de le dire souvent, ici).

      Moi, j’ai observé depuis l’âge de raison cette cacophonie historique, médiatique et propagandesque sur la question du Proche-Orient. J’ai vu n’importe quoi se dire et se faire, toujours pour la bonne CAUSE comme vous dites, et bien sûr chacun la sienne.
      On est là dans le règne du « qui a commencé »… mais avec le temps, les commencement ne comptent plus. Les erreurs, les fautes, les désirs de paix et les désirs de guerre se sont enchevêtrés.

      Tout a commencé en 1948, avec une décision de la législation internationale, l’ONU, créant à la majorité des pays 2 états. L’un l’acceptât, l’autre non et une guerre s’ensuivit déclarée par l’ensemble de pays arabes alentour.
      Tout finit aujourd’hui, 60 ans plus tard, dans un pur rapport de force. Depuis 2001, plus rien n’est pareil.
      En 2000, à Taba, sous Clinton, ils sont passés à 2 doigts de la paix. Arafat en a jugé autrement. L’ensemble des pays qui comptent n’a pas donné le coup de pouce nécessaire, laissant seuls les USA, les Israëliens et les Palestiniens dans un tête-à-tête crucial. C’est pour moi la plus grande faute de Chirac, il était juste à la bonne place pour le coup de pouce.

      Alors vous supposez mal : je ne sais pas quelle cause est juste, sinon celle de la paix, de l’entente, du compromis, du respect. Et ici, je combats justement les fous de la cause juste, la leur, bien sûr !

      Et quand je vois cette foire d’empoigne sur AV, ces insultes permanentes, ces procès d’intention continuels, cette intolérance, cette assurance d’avoir toujours raison, et d’avoir un avis sur tout ! Alors, je peux me dire qu’au Proche-Orient, je ne vois pas pourquoi ils devraient être plus intelligents que nous !
      Et en plus, eux, ils risquent leur vie tous les jours…

      La juste cause, pour nous, ce serait peut-être de cesser cette arrogance à leur égard, cette façon de leur donner des leçons ! Balayons devant nos portes, parce que chez nous, il n’y a pas de quoi être particulièrement fiers ni de la pauvreté ni des discriminations de toutes sortes !!

      (sinon, s’il s’agit de tuer des fous de dieu, entre nous, mais vraiment entre nous, cela ne me fait pas pleurer…)


  • Annie 8 septembre 2008 18:37

    Bonjour COLRE,
    Non je n’en sais pas plus que les autres, simplement je ne pense pas que quelqu’un devrait incarcéré pour ses intentions passées auxquelles il a renoncé, si c’est le cas. Je répondais simplement à un interlocuteur qui suggérait que si l’on a de mauvaises fréquentations ou pensées, il ne faut pas s’étonner de se retrouver en prison, un raccourci un peu rapide je trouve. Je ne portais pas un jugement sur la culpabilité ou l’innocence de Salah Hamouri, je disais simplement que si les faits exposés par la ligue de défense juive sont vrais, il n’aurait pas dû être condamné, mais je suppose qu’un tribunal militaire est un tribunal d’exception, et donc a tout pouvoir. 
    Je me méfie aussi énormément de la maxime "il n’y a pas de fumée sans feu". Le fait qu’il ait été répéré par la police et accusé ne constitue pas en soi une preuve de culpabilité. Les erreurs judiciaires sont là pour le prouver.


    • Annie 8 septembre 2008 20:35

      Pour Leon, COLRE et TSUH,
      je suis bien moins pessimiste que vous en partie à cause de la guerre civile en Irlande. Les deux parties belligérantes ont fini par déposer les armes après plus de vingt ans d’affrontements parce que les communautés qu’elles étaient censées représenter en avaient assez de la guerre, des exécutions, des bombes. Ce qui ne veut pas dire que tous les problèmes sont résolus. Il y a toujours en Irlande du Nord une séparation invisible entre les deux communautés qui se côtoyent, sans plus. Mais du moins ont-elles cessé de s’entretuer. L’Afrique du Sud est un autre exemple, frappant par sa similarité avec le Moyen-Orient où les anciens persécutés deviennent les agresseurs, mais le bain de sang a été évité, jusqu’ici. Je pense que sans interférences extérieures, il y a longtemps que les deux communautés au Moyen-Orient auraient trouvé un arrangement, ne serait-ce que parce plus de choses les rassemblent que les séparent. 
      Je pense aussi à titre anecdoctique, que les moyens comptent autant que la finalité. Une victoire arrachée à la déloyale (à savoir en assassinant quelqu’un, même si les gains sont importants à court terme) ne représente pas vraiment une fondation solide pour la paix. Mais j’accepte que l’on puisse ne pas être d’accord avec cela.


  • Zelote Zelote 9 septembre 2008 10:06

     "Article" biaisé qui fait la lumière sur une double "injustice" ; de traitement par rapport au soutient apporté par la France à des bi-nationaux français prisonniers, et concernant la peine d’emprisonnement dont ce jeune homme a été condamné.

    La principale différence entre le cas de Salah et celui de Guilad Shallit ou d’Ingrid Betancourt est que ces derniers sont ou ont été retenu illégalement par une milice sans aucune forme de procès, alors que Salah a été arrêté, jugé et emprisonné en application de lois votées par le parlement d’un état. L’auteur "oublie" également de signaler que Salah a été représenté par un avocat, que sa famille peut le visiter, lui faire parvenir des colis, communiquer avec lui, que le Consul de France lui a rendu visite, alors que dans le cas de Guilad Shalitt aucune de ces possibilités lui sont octroyés par le Hamas.

    La mère de Salah souhaite que la France intervienne auprès d’Israël pour faire réduire la peine de son fils qu’elle estime injuste. Son fils n’est pas passé à l’acte mais pour autant est-il innocent ?

    Salah a reconnut avoir planifier le meurtre du leader spirituel du parti politique Shass, le Rav Obadia Yossef ( que certains sur ce fil compare avec Cheikh Yassine, même si certains de ses propos peuvent choquer, il n’a jamais envoyé des gens tuer en son nom), il a été arrêté alors qu’il repérait l’endroit où habite le Rav, avec ses deux complices.
    Il faut comprendre que pour Salah il ne s’agissait pas d’une simple balade en voiture car résidant à Betlehem il ne pouvait se rendre à Jérusalem sauf à s’infiltrer en Israël par une filière du FPLP dont il était membre. D’ailleurs dans le petit film on peut apercevoir des photos de Salah en compagnie de Ahmed Saada (chef du FPLP), de Marwan Bargouti (chef des Tanzim) ou de Samir Kuntar récemment échangé contre les corps des militaires tués par le Hizballah, en plus de la photo de Hassan Nassralah, chef du Hizballah.

    Le fait de planifier et d’étudier la possibilité (repérage) de tuer, le fait d’appartenir à une organisation considérée comme terroriste a conduit la cour de justice israélienne a condamner Salah pour tentative d’attentat à 7 ans de prison. Où est l’injustice ? 

    La France a condamné les membres d’un groupe islamiste qui projetaient de perpétrer un attentat sur le marché de Strasbourg pendant les fêtes de Noël, tout le monde a trouvé cela juste, alors...


  • Jdemnahouby 9 septembre 2008 11:05

    Encore un article qui me confirme dans l idee que ce site pullule d articles de soi disant anti racistes, mais qui propagent la haine sous couvert de proteger le faible.

    Heureusement que des commentateurs courageux sortent des vraies infos et non sorties de leur contexte comme le fait l auteur de cet article....
    Lamentable et tres franchement plus ca va plus je suis decu par Agoravox, je lis moins d articles partisans dans le Figaro..... et je rigole pas

    Faut pas s etonner si l audience d Agoravox reste au meme niveau, il ne restera que les convaincus qui precheront entre eux, encore une belle idee devoyee par des extremistes qui s ignorent......

    Priere de m indiquer des sites web equivalents a Agoravox mais plus respectueux de la charte de depart.


  • Aleth Aleth 12 septembre 2008 13:28

    Salut Une vidéo à visionner et à faire circuler... http://www.dailymotion.com/video/x6i14h_la-democratie-selon-israel_news


Réagir