jeudi 5 novembre 2020 - par CN46400

Sanofi arrête la livraison d’hydroxychloroquine à l’IHU de Marseille....

L’IHU à Marseille, un haut lieu scientifique du service public et des questions...

Témoignage d’un malade du Covid

mardi 3 novembre 2020 par Charles Hoareau (ANC)

 

A titre personnel mais aussi collectivement dans le cadre de mon engagement politique et syndical je n’ai jamais voulu rentrer dans ces débats qui fleurissent sur les réseaux sociaux et qui peuvent donner l’impression que la France est un pays qui compte, depuis mars dernier, 60 millions d’infectiologues.
J’ai même lu sur la toile des écrits de ces médecins autoproclamés expliquant pourquoi, s’ils habitaient Marseille, ils n’iraient surtout pas à l’IHU (Institut Hospitalo-Universitaire dirigé par Didier RAOULT) haut lieu du charlatanisme selon eux.
J’avais bien des infos tout à fait contradictoires sur ce dernier point et émanant de camarades de la CGT de l’APHM (Assistance publique des hôpitaux de Marseille) mais n’étant pas médecin…

 

1er jour
Il se trouve que le mercredi 28 octobre, alors que je me mis à ressentir toux, fièvre et fatigue, j’appris par un camarade, dernière personne que j’avais vue, hormis ma famille, qu’il était malade et atteint de la fameuse COVID 19. Donc premier réflexe, appel de mon médecin qui est tout prêt à me faire une ordonnance pour un test PCR…à condition que je trouve un laboratoire disponible. Après plusieurs coups de fil je dois me rendre à l’évidence, aucun rendez-vous possible avant plusieurs jours ce qui dans mon cas, rend l’intérêt du test quasi nul si on veut prendre la maladie de vitesse et être soigné dès le départ.
J’appelle alors Guillaume, militant CGT hospitalier, il me conseille de me rendre le lendemain matin à la première heure à l’IHU sans rendez-vous.

2e jour


Me voilà donc le lendemain matin, dans la file d’attente (plus exactement dans l’une des files d’attente car selon votre situation vous êtes dans l’une ou l’autre file), celle des gens sans rendez-vous. Combien sommes-nous à attendre à 8h du matin ? 200 environ ? Quoiqu’il en soit le flot s’écoule grâce à un système efficace de filtrage alternant celles ou ceux qui ont rendez-vous et les autres. Après un peu plus de 2h je peux rentrer, montrer ma carte vitale, une pièce d’identité, donner mon numéro de téléphone et mon adresse électronique et passer le fameux test. Je ressors et selon les consignes que l’on m’a données, j’attends. Dans l’après-midi, par SMS et par courriel je suis prévenu que je suis positif. Le message de l’IHU donne de premières consignes me permettant d’aller voir mon médecin et m’indiquant que si je le désire je peux être suivi à l’IHU.

3e jour
J’y retourne le lendemain matin, toujours sans rendez-vous, on est vendredi et là je vais dans la file SUIVI COVID où patientent à peine une 20aine de personnes. Après un passage rapide au secrétariat je rentre dans l’espace réservé aux examens, un long couloir qui distribue des bureaux qui correspondent chacun à une salle d’examens spécialisés. Là, passant de pièce en pièce avec entretemps très peu d’attente dans le couloir, j’enchaine très rapidement : 1er bureau, questionnaire par un soignant sur ma situation générale et mes antécédents, 2e, prise de tension et mesure de la saturation en oxygène, 3e, prise de sang avec un nombre de tubes remplis qui est impressionnant, 4e , électrocardiogramme, 5e, consultation du médecin qui, au vu de mes résultats, appelle un cardiologue pour vérifier le traitement applicable dans mon cas (à l’IHU la chloroquine n’est pas prescrite dans 20% des cas), et enfin, après changement de bâtiment, scanner du poumon.
Lors de la visite du médecin, il m’est proposé le protocole classique de l’IHU, hydroxychloroquine, antibiotique et zinc en me précisant bien que je peux refuser la controversée chloroquine (ce qui est le cas semble-t-il de quelques patients) et on me fournit ensuite une ordonnance, une lettre pour mon médecin, un sachet contenant tous les médicaments nécessaires pour 10 jours tout cela (faut-il le souligner ?) fourni gratuitement par l’IHU comme tous les soins et examens dispensés par l’établissement. On me remet aussi une série d’ordonnances pour un traitement complémentaire au cas où les résultats sanguins montreraient la nécessité que je sois traité aux anticoagulants. Ce ne sera pas mon cas mais celui d’une personne de mon entourage, qui après appel d’un médecin de l’IHU le samedi matin, passera un angioscanner et bénéficiera du traitement complémentaire. Je rentre chez moi, il est 14h et je commence le traitement.

4e jour
La fièvre a notablement baissé. Restent de la fatigue et un mal de reins qui disparait avec du paracétamol pris en complément comme conseillé en cas de nécessité.

5e jour
La fièvre a disparu, le mal de reins aussi. Reste de la fatigue qui va se dissiper peu à peu les jours suivants.

7e jour
Retour à l’IHU, contrôle de la tension, de la teneur en oxygène, électrocardiogramme, nouveau test PCR. Tout va bien.

Qu’en conclure ?
Sur le plan médical j’entends déjà certains me dire que j’ai eu de la chance, que je fais partie de celles et ceux qui auraient guéri sans traitement, qu’il y a peut-être eu un effet placébo me concernant…etc.
Faisant partie de cette minorité de gens qui ne sont pas infectiologues, je n’en tirerai aucune conclusion médicale même si dès les premières heures d’administration du traitement j’ai senti une nette amélioration. Je n’ai aucune prétention de convaincre les adversaires résolus du protocole de l’IHU.
Comme on a beaucoup critiqué l’IHU, souvent en confondant la personnalité de son représentant médiatique avec le service en lui-même, ce dont je peux simplement témoigner c’est du sérieux, de la compétence et de la qualité du service public rendu par l’IHU.

Le point de vue de la CGT de l’APHM

J’en parle avec mes camarades Yves et Greg de la CGT du CHU Timone (centre hospitalier universitaire dont fait partie l’IHU) qui me confirment plusieurs choses.
« Personne ne remet en cause à la CGT, le sérieux et l’extrême compétence de ce service. Les personnels soignants de l’APHM qui sont positifs vont systématiquement se faire soigner (et très bien !) à l’IHU. La question de fond générale est qu’aujourd’hui les (quelques) financements octroyés à l’hôpital public ne correspondent plus aux besoins en soins de la population, mais sont le résultat de la course aux sponsors et aux appuis politiques ! De fait c’est une mise en concurrence des services entre eux et les services qui reçoivent des fonds, les reçoivent au détriment d’autres. C’est une logique qui n’a plus rien à voir avec le service public, dont les directions s’affranchissent de plus en plus. C’est la glorification de la concurrence libre et non faussée comme cela est vanté pour d’autres services publics comme le transport, l’énergie, la communication, l’éducation...qui est aux antipodes du droit garanti par le monopole public géré par et pour la population.

Dans ce contexte l’IHU est donc bien l’arbre qui cache la forêt carbonisée, et illustre, du point de vue de ses financements, le modèle libéral qui menace l’hôpital public...

Il y a aussi, concernant l’IHU, les méthodes de gestion du personnel que nous contestons.
Pour se démarquer des autres services de la Timone, la direction de l’IHU aime souvent parler de son "modèle" d’organisation qui n’est en fait rien d’autre que l’application de méthodes de management venues du privé :

Hiérarchie "resserrée" (traduction : concentrée et hyper verticale qui contrôle tout), méthode "positive" de motivation des équipes soignantes qui consiste à les "intégrer" à l’IHU, les faire se sentir à part (traduction : pressions et primes au "mérite", défiance syndicale +++), recrutement massif de "renforts" (traduction : CDD uniquement, flexibilité de la masse salariale), organisation du travail en 12h pour toujours plus de productivité.

Les agents de l’IHU ne sont pas plus "performants" que tous leurs collègues de l’AP-HM, ils ont le même niveau élevé de compétences mais plus de moyens...
La façon dont tu as été accueilli à l’IHU et qui est confirmée par tous les retours que nous avons, montre que l’hôpital pourrait être hyper efficace si on lui donnait de vrais moyens humains et matériels à la hauteur des besoins de santé d’un pays moderne mais vieillissant de 60 millions d’habitants ! »

Mes conclusions

J’ai pu aller me faire tester sans rendez-vous et avoir les résultats dans la journée car c’est un choix de l’IHU et il a su, dans cette jungle de la course aux financements, se donner les moyens pour ce faire.
Si j’ai finalement très peu attendu lors de la journée d’examens, c’est qu’il y a d’abord un personnel en grand nombre, que le service est très bien organisé et qu’il s’appuie sur le CHU.

N’y a-t-il pas là des conclusions à tirer pour l’ensemble de notre système de soins ?
Ce que je me dis au sortir de cette expérience c’est qu’il faudrait que chaque grande ville dispose d’un outil public, financé par le public et comparable à l’IHU par ses moyens. Cette mise en oeuvre relevant d’un choix de politique de santé, elle allègerait considérablement la charge des médecins traitants et des laboratoires qui devraient d’ailleurs tous être publics qu’ils soient d’analyse ou fabricants pharmaceutiques afin que la nation détermine ses priorités, question particulièrement impérieuse en cas de crise…Et on ne parlerait pas de confinement...
Dans un pays qui a supprimé 100 000 lits en 20 ans au point d’arriver péniblement à la 20e place mondiale pour le nombre de lits, soit 6,5 par 1000 habitants [1] la pandémie actuelle met en évidence le fait qu’il manque un vrai service public de santé et de sécurité sociale digne de ce qui a été mis en perspective en 1945 et que le grand patronat n’a jamais accepté visant depuis cette date un système d’assurances privées, une industrie pharmaceutique ayant le profit comme critère de gestion et choix des productions et une privatisation complète des établissements de soins.

Tout le contraire de ce que peut permettre un service public que le service rendu par l’IHU de Marseille laisse entrevoir.



152 réactions


    • doctorix, complotiste doctorix 6 novembre 2020 16:33

      @buratino
      578.711 personnes auraient pu être sauvées si l’HCQ avait été généralisée.
      Finalement, avec ses 6-10.000 morts, Veran fait figure d’apprenti (boucher). Tout juste un mini-Menguélé.
      Je vous cale la conférence au bon endroit, mais regardez là en entier (enfin ceux qui veulent savoir, ce n’est pas le cas de tout le monde).
      https://youtu.be/NIAosseY4fg?t=1742


    • xana 6 novembre 2020 19:34

      @pierrot
      Personne ne t’empêche d’y croire. Même au Père Noël tu as le droit d’y croire.
      Mais comme toi tu n’y connais rien, qu’est-ce qui te permet d’affirmer que c’est inefficace ?
      Moi, au contraire, j’affirme que c’est TRES efficace.


    • pierrot pierrot 7 novembre 2020 11:40

      @buratino
      Je ne souhaite pas l’interdiction de l’utilisation de l’hydrate de chloroquine mais sous la responsabilité du médecin et en informant le patient que l’on va le traiter avec un placebo.

      S’il accepte, pourquoi pas, chacun ses choix !


    • JC_Lavau JC_Lavau 7 novembre 2020 12:00

      @pierrot. Incurable !


    • JC_Lavau JC_Lavau 7 novembre 2020 12:30

      @pierrot. Les cris d’or pas frais d’un malade mental, totalement ignorant, et piloté par des escrocs et criminels, ne nous impressionnent pas.


    • Francis, agnotologue Francis 7 novembre 2020 13:09

      @pierrot
       
       ’’Je ne souhaite pas l’interdiction de l’utilisation de l’hydrate de chloroquine mais sous la responsabilité du médecin et en informant le patient que l’on va le traiter avec un placebo.’’
       
       Hé bien voilà, vous voyez que vous devenez raisonnable. Il suffira en effet, de dire aux malades que c’est un médicament déclaré placebo par l’industrie des vaccins.
       
      C’est pas plus compliqué que ça.


    • doctorix, complotiste doctorix 7 novembre 2020 13:39

      @pierrot
      Je ne souhaite pas l’interdiction de l’utilisation de l’hydrate de chloroquine

      On est contents de l’apprendre. On avait si peur que vous le souhaitiez...
      A vrai dire, je me fous de votre avis.
      Je prescris, et je n’ai pas de malades hospitalisés. Ni de séquelles.
      Il est vrai que je vois si peu de malades de coronavirus que je me demande d’où on les sort.
      C’est une pandémie parisienne, ou ehpadienne ?
      Les ehpads ont 0,9% de la population et 32% des morts.
      Mais je sais pourquoi : Veran les laisse crever pour grossir ses chiffres.


    • leypanou 7 novembre 2020 13:45

      @pierrot
      le chloroquine seul ou en association est inefficace.  : c’est ce que disent les crétins.


    • doctorix, complotiste doctorix 7 novembre 2020 14:40

      @leypanou
      Savez-vous pourquoi les media n’annoncent pas la victoire de Biden ?
       Malgré que depuis deux jours où il ne manque que 6 élus, ou un état, pour faire 270 ?
      Et que toutes les tendances officielles vont vers le passage en bleu de ces 6 états ?

      Eh bien c’est parce qu’ils ont compris.
      Ils ont compris qu’il y avait un énorme os dans le fromage, et que non seulement Biden ne sera pas président, mais qu’en plus il va être arrêté pour crime de haute trahison.
      Ils auraient l’air fin, s’ils l’annonçaient vainqueur... Grillés pour des siècles.
      Ce qui ne changera d’ailleurs rien.
      Les media se sont grillés définitivement, au profit de l’info alternative.
      Beaucoup de leurs dirigeants seront destitués, ou même arrêtés.
      Nous allons vers une république propre, après 50 ans de mensonges.
      Nous allons vers mille ans de bonheur et de justice. De fraternité et d’amitié entre les peuples.
      Nous allons aussi vers un Noël joyeux et en famille, parce que l’arme du deep state, le coronavirus, va tomber avec lui.


    • doctorix, complotiste doctorix 7 novembre 2020 14:49

      Je précise.
      On va bientôt vous annoncer que les morts attribués au coronavirus font en fait partie des 1680 personnes qui meurent aujourd’hui en france, comme chaque jour depuis 40 ans.
      Qu’on les a attribués au coronavirus pour faire peur, mais qu’en fait ils meurent de pneumonie, de cancer, de complications diabétique ou de lymphome, comme tous les jours, avec un petit rebond en période de grippe saisonnière.
      Que la « saturation » des réa n’a rien d’inhabituel, encore moins de dramatique et qu’on la retrouve tous les ans. Et les populations vont remplacer la terreur qui a envahi leur comprenette par la simple réflexion.
      Je crois que leur colère sera terrible, et que nos ministres félons ont intérêt à planquer leurs fesses.


    • pierrot pierrot 7 novembre 2020 15:08

      Effectivement un médicament qui a obtenu son AMM peut être commercialisé pour une toute autre pathologie que celle déclarée dans l’AMM.

      Mais ce fut le cas pour le Médiator qui a été prescrit hors AMM mais cela a généré une très longue affaire judiciaire et des pénalités lourdes.


    • doctorix, complotiste doctorix 7 novembre 2020 15:40

      @pierrot
      Sauf que l’HCQ a été prescrite pendant 70 ans avec 2 milliards de boites, et qu’une bonne partie des africains en prennent tous les jours.
      Laissez les médecins s’occuper de médecine, et allez jouer ailleurs.
      Enfin, quand je dis les médecins, je ne veux parler ni de Veran ni des pourris du Conseil Scientifique de Macron (dont d’ailleurs très peu sont médecins).
      Eux, ce sont des représentants de commerce.


    • Francis, agnotologue Francis 7 novembre 2020 15:48

      @pierrot
       
       ’’ mais cela a généré une très longue affaire judiciaire et des pénalités lourdes.’’
       
       Un petit mot d’empathie pour les victimes , peut-être ?


    • HELIOS HELIOS 8 novembre 2020 11:09

      @pierrot

      Si le protocole de Raoult et la Chloroquine est inefficace, pourquoi nous faites vous chier avec vos interdictions, en empechant les livraisons et l’usage etc....

      FAITES CE QUE VOUS VOULEZ, N’EMMERDEZ PAS LES AUTRES !!!!

      Il n’y a qu’une seule raison a cette cabale, c’est justement que le medicament marche tel qu’il est utilisé ! Peu importe qu’il ne marche pas parfaitement, l’important est qu’il soigne, même 1% des malades.
      Quand vous en direz autant du Remdezivir on en reparlera.


  • ETTORE ETTORE 6 novembre 2020 11:37

    Ce qui est sidérant....C’est ce silence atone en fréquence si basse, qu’il génère cette vibration incessante ....

    On nous bassine avec tellement d’annonces d’horreurs, de craintes, de résultats, de chiffres, de contraintes, de souffrances....au mégaphone hypnotique télévisuel.

    Et sur cette montagne de « morts », élevé sur le manque de cohérence de toutes ces actions menées par les gouvernements, les vas et viens incessants d’insultes à l’intelligence du peuple, les accusations en responsabilité des seuls « gens »quant aux conséquences.....

    ET....de l’autre, dans un panier de jonc, d’un lointain marché chinois, un pangolin et une chauve souris, restent les seuls témoins, excusables par le WWF de toutes ces calamités ?

    Vous ne trouvez pas, qu’à force de charger la mule que d’un côté, l’autre est devenu suspect de prévarication envers le muletier ?

    Rien, nada, aucune réprimande envers qui que ce soit, ? Un labo, un chercheur, un pays, un donneur d’ordre.....Ben non ! Le pangolin ailé reste indéboulonnable.

    Et toute la ribambelle des dirigeants se livrent à cette danse macabre en son honneur. Le nouveau veau d’or qui doit leur amener la prospérité et la solitude en ce monde.

    A en croire le Poudré Laxatif, « NOUS sommes responsables » et le mur

    ( le, « pas mûr aussi » ) s’arrête là !

    Il faudrait penser à se hausser un peu sur les doigts de pieds, et monter son cou, pour aller voir un peu de l’autre côté. Car bien que ce ne soit que de l’enfumage, ce mur de mensonges et d’inertie entretenu quotidiennement, n’en reste pas moins franchissable. Posons au moins les questions comme des échelles, et on verras la teneur des points d’appuis.

    Alors quand on en auras marre de se faire botter le cul, par ces débiles prédicateurs d’apocalypse professionnels, nous pourrions peut être passer de l’autre côté et leur rendre la monnaie de leurs pièces ( de théâtre morbide)


    • roby roby 6 novembre 2020 16:10

      @ETTORE
      Dans tous les merdias tombent journellement les chiffres des personnes infectées et le nombre de personnes en Réa , jamais le nombre de personnes guéries, bizarre vous avez dit bizarre


    • doctorix, complotiste doctorix 6 novembre 2020 18:11

      @roby
      Pas dans les merdia, mais ici, on le trouve
      https://dashboard.covid19.data.gouv.fr/vue-d-ensemble?location=FRA

      Un site pas tout à fait honnête cependant, qui publie d’un coup trois ou quatre jours de décès ehpads (la grande manne d’approvisionnement du gouvernement), et les rajoute aux morts du jour.
      C’est ce qui a permis à macron d’annoncer 532 morts le jour de son discours, alors qu’il y en avait près de 200 de moins ce jour-là.
      Et toujours : ehpads : 0,9% de la population, et 31% des morts.
      Et ça n’étonne toujours personne, ce 34,4 fois plus dedans que dehors...
      Ils ont des fours crématoires, la-dedans ?
      On se chauffe au vieux ?
      On en fait de la pâtée pour les chiens ?
      Ah non, c’est vrai, on a le Rivotril, bien moins cher que le zyklon B de Monsanto.
      Je vous choque ?
      C’est pourtant maintenant qu’il faut frapper les esprits, et se rendre compte de ce qui se passe.


    • doctorix, complotiste doctorix 7 novembre 2020 07:57

      @doctorix
      Par exemple aujourd’hui, on affiche + 854 morts.
      Mais cela inclue les 428 morts en ehpad sur 3 jours.
      En réalité, il faut en retirer les 2/3 (286), et le chiffre réel est +568.
      C’est beaucoup, mais si on se rappelle que presque tout ce qui meurt à l’hopital ou en ehpad est qualifié de Covid, il faut très largement relativiser ce chiffre.
      Mais le 854 est un mensonge destiné à faire peur, comme dab.


    • Adèle Coupechoux 7 novembre 2020 09:20

      @roby

      Et oui, vous avez raison, les guéris, pas un mot sur les guéris.
      Parmi ceux qui se sont faits tester autour moi et qui étaient positifs, ils ont gérés leurs maladies comme une bonne grosse grippe à la maison. 
      C’est ce que j’avais fait l’an dernier avec les mêmes symptômes, de grippe ou de COVID 19. 


    • doctorix, complotiste doctorix 7 novembre 2020 15:11

      @Adèle Coupechoux
      Il vaut mieux, dans le doute, avoir tout de suite recours à l’HCQ+AZM+Zinc, à tout hasard, sans même attendre le résultat du test.
      Moi, je donne AZM tout de suite, ça ne mange pas de pain, et j’ajoute l’HCQ et le Zn si c’est positif..
      Moins on attend, et plus on a d’efficacité.
      Ah oui : depuis quatre jours, 7225 personnes positives ont regagné leur domicile.
      On ne vous l’a pas dit ? Comme c’est bizarre...
      En prenant de l’HCQ, elles auraient pu éviter le déplacement.
      https://dashboard.covid19.data.gouv.fr/vue-d-ensemble?location=FRA


    • Adèle Coupechoux 7 novembre 2020 15:51

      @doctorix

      Merci pour l’info qui a encore bien du mal à passer. Oui, à petite dose et combinée aux antibio et au zinc, l’HCQ est efficace dès les premiers symptômes. 

      La malhonnêteté persistante de cacher :

      • que l’HCQ avait été administrée au départ à des doses beaucoup trop importantes et sans apport de zinc. 
      • et que les patients avaient été intubés sans discernement

      me fait terriblement peur.

      L’an dernier, je suis restée tout le week-end sous la couette + 2 inhalations par jours + de L’Efferalgan ® associé à de la vitamine C + un plateau de fruits de mer.


  • Réago 6 novembre 2020 11:42

    Ils ont le même problème en Italie d’une oligarchie qui empêche le traitement précoce des malades du Covid-19 par l’hydroxychloroquine. Vidéo très intéressante :

    https://www.youtube.com/watch?v=wVoeSrjOxs8




  • eddofr eddofr 6 novembre 2020 14:46

    On connait bien la grippe hivernale, ses modes de transmission et la surmortalité qu’elle provoque.

    Avec toutes les précautions qu’on prend actuellement « contre la COVID », il ne serait pas étonnant qu’on découvre dans pas longtemps (quelques mois pour avoir le recul) que la Grippe aura été particulièrement bénigne cette année ...


    • xana 6 novembre 2020 19:36

      @eddofr
      Il serait étonnant qu’un seul mort soit reproché à la grippe, car on a besoin de faire du chiffre pour entretenir la peur du Covid.


    • doctorix, complotiste doctorix 6 novembre 2020 23:58

      @eddofr
      Les maladies ont des niches. Il n’y a pas de place pour tout le monde.
      Ainsi, par exemple, quand vous tentez d’éradiquer un papillomavirus par un vaccin, c’est un de ses cent cousins qui prend le créneau, et le vaccin n’aura servi à rien.
      Il y a plusieurs centaines de milliers d’espèces virales, la plupart sans danger ou bénéfiques, mais tenter de nous vacciner contre les méchantes, c’est essayer de remplir le tonneau des Danaïdes. Ca ne remplit en fait que les caisses de Big Pharma.
      Mieux vaut compter sur notre système immunitaire, qui lui, est infaillible s’il est bien entretenu.
      N’oubliez pas de vous remplir de Vit D, il faut au moins 2000 unités par jour pour garder le taux minimum de 30, surtout l’hiver. C’est 7 gouttes de Zyma D/jour.
      Et un taux à 50 est nettement mieux.
      Le surdosage est très au dessus de ces doses.


    • Garibaldi2 9 novembre 2020 08:03

      @doctorix

      ’’Ainsi, par exemple, quand vous tentez d’éradiquer un papillomavirus par un vaccin, c’est un de ses cent cousins qui prend le créneau, et le vaccin n’aura servi à rien.’’

      Sans blague ? Allez expliquer ça à Didier Raoult !!! smiley

      https://www.mediterranee-infection.com/papillomavirus-faut-il-se-faire-vacciner/

      à partir de 3’40.


    • Francis, agnotologue Francis 9 novembre 2020 09:15

      @doctorix
       
       ’’Mieux vaut compter sur notre système immunitaire, qui lui, est infaillible s’il est bien entretenu.’’
       
       Ces lavages répétitifs à l’hydrogel tuent les microbes familiers protecteurs, et cet hygiénisme excessif fait de notre environnement familier un milieu favorable à la prolifération de bactéries redoutables.
       
       Les masques, le confinement, les vaccins c’est la négation pro-active de notre système immunitaire. Font-ils exprès ? Cui bono ?
       


    • Garibaldi2 9 novembre 2020 15:01

      @Francis

      Donc, si je vous ai bien compris, si le commis de cuisine dresse votre staeck-frites-salade avec les doigts, alors qu’il vient de sortie des chiottes sans se laver les mains, ça ne vous fait ni chaud ni froid ?!

      Bon appétit !


    • Francis, agnotologue Francis 9 novembre 2020 15:26

      @Garibaldi2
       
       non, vous ne m’avez pas bien compris.
       Pas grave.


  • hocagi@1shivom.com 6 novembre 2020 15:47

    vous avez de la chance car maintenant grace à Macron et ses amis Sanofi la majorité des cas comme vous resteront avec des séquelles à vie, condamnés par leur propre gouvernement assassin — CAUSE

    Sanofi arrête la livraison d’hydroxychloroquine

    • babelouest babelouest 8 novembre 2020 11:36

      @hocagi@1shivom.com il y a toujours la solution préventive de l’acheter soi-même à l’étranger. Mais oui, c’est possible , comme le traitement normal de la thyroïde introuvable désormais en France, mais qu’on peut se procurer ailleurs, à ses frais : je connais quelqu’un qui l’a fait.


  • TSS 6 novembre 2020 15:58

    l’hydroxychloroquine vaudrait le même prix que le redemsivir

    elle aurait été autorisée et même recommandée.. !!


    • CN46400 CN46400 6 novembre 2020 17:40

      @TSS
      Le redemsivir, 2000€ le traitement voici 2 mois, est désormais, après les échecs des essais, gratuit en France....


    • HELIOS HELIOS 8 novembre 2020 11:29

      @CN46400
      ... gratuit en France pour les patients, mais pas gratuit pour la secu qui l’achete...

      ... et puis, n’oubliez pas que le Remdezivir est un poison pour les reins, qui s’en souviendra quand le laboratiore fournira les anti-rejets pour ces mêmes greffes de reins qu’il a provoquée ???


  • ETTORE ETTORE 6 novembre 2020 15:59

    Tenez, écoutez la nouvelle « fuite » de ce gouverneMENT, puisque ce n’est que cette façon , qu’il « communique ».

    Le Poudrophile laisse entendre qu’il serait pour un confinement strict des personnes âgées ou étant considérés comme personnes à risque.

    (Peut être bien , si il continue à les emmerder de la sorte, une fois à ne pas les soigner, et une fois à les emprisonner coute que coute, les prochains bulletins de vote, des survivants, vont peut être l’enterrer LUI.)

    (Personnes à risques, y compris en surpoids, mais les camés de la Ripouxblique....NON !)

    Son âme damnée, Le Veran, s’empresse de déminer le terrain fangieux, mais sans poser de panneau « Achtung minen » afin de laisser le Grand Clairvoyant continuer son avancée ravageuse pour les libertés, cela dorénavant « pour notre bien , alors qu’avant c’était » pour les autres ".

    Bref, vous avez compris qu’on nous sert la soupe de l’emprisonnement à grosses louches, tout aussi louches que les motivations perverses de cette bande de pouilleux, qui ne sait plus quoi inventer pour faire ch...le monde !


    • Francis, agnotologue Francis 6 novembre 2020 16:33

      @ETTORE
       
       moi je suis d’accord pour ne confiner que les vieux, et j’en suis un.
       
       En fait, on ne devrait confiner que les volontaires. Ou plutôt, que ceux qui ont peur.
       
       Sans rire.


    • ETTORE ETTORE 6 novembre 2020 17:01

      @Francis

      Bah, si c’est un choix personnel, on peut déjà le réaliser sans passer par un dictat sans compromis.

      La chose la plus grave est la sournoiserie liée à l’incompétence de ce gouverneMENT.
      Beaucoup de personnes anciennes, vivent seules, parfois en ville ou à la campagne.
      Sans famille proche, ou voisins compatissants.
      Qu’y as t-il de prévu pour subvenir à leurs besoins journaliers ?
      Ne serais ce que le nécessaire alimentaire ?
      Attaquer la réserve de croquettes pour chat dureras un temps, et après ?
      Compter sur des âmes charitables ? Des associations ? La Poste ? Macron ?
      C’est ce vide sidéral que laisse apparaître chaque annonce, qui est inquiétant.
      Cette impression réelle d’impréparation à chaque communication, où on ne fait miroiter que le devoir des personnes , sans jamais parler des contraintes qui en découlent.


    • xana 6 novembre 2020 19:39

      @Francis
      Moi j’en ai seulement 72 mais je ne me ferai pas vacciner ni contre la grippe ni contre n’importe quel rhume ou covid.
      De toutes manières un jour ou l’autre je mourrai, place aux jeunes.

      Surtout dans un monde de pleutres...


  • TSS 6 novembre 2020 16:08

    Ce sera le confinement surveillé ou la « prune » de 15000 €-proposition

    faite par un deputé LREM.

    martine Wonner previent que l’etat d’urgence sanitaire est en realité prevu

    jusqu’en Mai et qu’il est question de l’inscrire definitivement dans la loi

    ordinaire... !!

     


    • roby roby 6 novembre 2020 16:21

      @TSS
      Vous parlez de ces espèces de députés LREM qui ne viennent pas souvent aux séances même quand il s’agit de protester contre l’écartement de l’Assemblée Nationale par nigaud et sa mam avec la complicité du comité complice euh scientifique qui de fait gouvernent sans contrôle a quoi servent nos députés et sénateurs que nous nourrissons en si grand nombre ?


  • ETTORE ETTORE 6 novembre 2020 16:50
    TSS 6 novembre 16:08

    Ce sera le confinement surveillé ou la « prune » de 15000 €-proposition

    faite par un deputé LREM.

    martine Wonner

    ______________________________________________________________

    Pour suivre cette caricature de député dans le département 67...

    Ce « médecin psychiatre » doit avoir du mal à poser ses valises, tellement elles sont molles, et sans poignées.....Plutôt, sacs poubelle remplies et vidées à la va vite.

    Virée des Marcheurs impénitents en Mai 2020,

    ( Comme quoi, être médecin et psychiatre à LaREM, et vouloir donner des rdv de consultations au Poudré, ça ne le fait pas)

    Elle a rejoint ( à la brasse coulée sur le Rhin) des verts peu comestibles du groupe parlementaire Ecologie Démocratie Solidarité.

    ( Déjà, je pense que son diplôme en psychiatrie à dû être nécessaire pour naviguer entre ces trois mots) 

    Pour enfin,( et c’est peut être pas fini) rejoindre un groupe « Libertés et Territoires ».

    ( Belle étiquette tue mouche, dont les centres Leclerc auraient pu s’inspirer tant elle sent le fromage qui pue, mais bon, ça attire les canards boiteux qui se disent que plus le nom est rassembleur, plus leur place au sommet de la pyramide des prédateurs est facilité )

    Voilà, qui est cette personne qui ne brille que par son : « peu importe ce que je fais, ce que je dis, l’essentiel est que ma connerie soit plus fleurie que celle du pot du voisin. »


  • SPQR audacieux complotiste chasseur de complot SPQR Sono Pazzi Questi Romani 6 novembre 2020 17:33

    LE DROIT ET LE TORDU

    Depuis que l’imposteur élyséen est aux manettes nous avons bien compris qu’il n’en a que foutre de la constitution, du droit, des droits et des valeurs humaines ....voir de la France.

    Donc afin d’arriver à ses fins, il s’est employé à tordre le droit.
    Ses coups tordus furent appuyés par les ministre de la justice , par le conseil constitutionnel et surtout par le sieur Richard Ferrand dit le maréchal « Ferrant » âpre frappeur de « faire » et grand tordu de l’Assemblée Nationale .

    Macron grand patron des imposteurs de la Raie d’Emmanuel Macron .
      


  • Duke77 Duke77 6 novembre 2020 20:36

    Contairement à ce qu’éructe Bubu à longueur de semaines sur l’hydroxychloroquine, les RCT sont bien moins fiables que les études observationnelles. La raison est simple : personne ne peut en vérifier la véracité, alors que quand un chef de service décrit les effets qu’il a constaté, s’il ment, les gens autour de lui peuvent le contredire et déclarer qu’il ment. Or, à ce jour, aucun de ses témoignages n’a été contredit par un membre du service ou un patient concerné par ce traitement. CQFD

    Depuis la fraude du Lancet, il est avéré que même les références les plus respectables sont infiltrées par le lobby pharmaceutique. Si ces 4 personnes ont réussi le tour de force de publier une étude de grande ampleur à charge contre la chloroquine dans le plus grand journal scientifique, c’est parce qu’on leur a donner de l’argent en échange.

    Par ailleurs, Bubu qui a le Q.I. et la culture scientifique d’une huître, ignore tout de la science, comment elle a progressé au fil du temps et surtout comment ont été faites les grandes découvertes. Par exemple, Alexander Fleming, a découvert la péniciline a cause d’un collègue qui a contaminé son expérience. Il n’a pas eu besoin des RCT du Bubu pour savoir si ça fonctionne. En règle général, les grandes découvertes scientifiques ont eu lieu grâce à l’observation du découvreur et ont ensuite pu être validées par des confrères qui ont prouvé leur caractère reproductible.

    Bubu avec ses RCT ne fait que répéter inlassablement la même ânerie, les RCT sont un effet de mode permettant aux industriels pharmaceutiques de prendre la main en matière de décision scientifique. Ces dernières étant très coûteuse et les fraudes difficilement vérifiables.


  • eau-du-robinet eau-du-robinet 7 novembre 2020 02:25

    Merci à l’auteur pour ce témoignage smiley


  • SPQR audacieux complotiste chasseur de complot SPQR Sono Pazzi Questi Romani 7 novembre 2020 09:35

    Quand il faut enfoncer le clou , frappons fort . !

    http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/et-si-nous-avions-tout-faux-en-ecartant-toute-manoeuvre-monstrueuse-dans-la-crise


    Lorsque l’on écoute, avec effarement, le nouvel avocat de Didier Raoult (menacé de mort révèle-t-il aussi) indiquer par exemple que le nombre de réanimations est volontairement gonflé en ce sens où certains n’auraient besoin que d’une « simple » oxygénation (ce que Martine Wonner avait déjà signalé, sans parler de Louis Fouché) et qu’existent des pressions pour que des revues n’acceptent plus d’articles favorables au traitement préconisé par Raoult (entre autres) cela interroge ; lorsque l’on apprend également que l’hôpital de celui-ci risque de ne plus avoir la possibilité de soigner selon son protocole parce que son fournisseur est empêché de l’approvisionner par le ministère de santé via ses officines, cela inquiète vraiment ; et lorsque, par contre, l’on découvre, avec étonnement, les colères, disproportionnées, d’un ministre français de la santé alors qu’il fait tout pour empêcher que cela aille mieux en interdisant par exemple aux médecins de prescrire, les bras en tombent ; enfin, lorsque l’on observe ce qui se passe très troublant dans certains États américains lors de l’élection présidentielle, il s’avère que tout cela, réunis, désigne bien, au-delà de leurs différences et causalités non nécessairement liées, la réalité d’un même état d’esprit imbu de cynisme avare et hypocrite poussé jusqu’à la monstruosité......



  • Réago 8 novembre 2020 09:12

    Philippe Douste-Blazy : « L’hydroxychloroquine permet de diminuer la charge virale, pour les cas précoces. En effet, l’hydroxychloroquine ne sert à rien dans les phases tardives. On le sait. Il y a là un dialogue de sourd. La stratégie doit être de dépister massivement et précocement, pour baisser la charge virale et regarder la saturation en oxygène. Une étude vient de sortir, il y a quelques jours, qui montre que la moitié des EHPAD, à Marseille, qui ont été traités par hydroxychloroquine et azithromycine, ont eu une mortalité à 13 %. L’autre moitié des EHPAD, avec la même moyenne âge, le même nombre d’hommes et de femmes et avec les mêmes facteurs de risque, n’a pas eu le traitement et sa mortalité est de 27 %. Cette étude, qui porte sur plus de 200 personnes, a été publiée et n’est remise en cause par personne. L’Agence nationale du médicament doit regarder ces chiffres le plus vite possible »

    https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/philippe-douste-blazy-tire-boulets-rouges-etat-relance-debat-hydroxychloroquine_37303051.html


  • yvesduc 8 novembre 2020 16:29

    Merci pour votre témoignage.


Réagir