samedi 19 novembre 2011 - par Defrance

Sarkozy, capitaine de sous-marin en eau trouble Pakistanaise ?

Melenchon aurait dû terminer sa phrase, un pédalo, même dans la tempête ça se voit, contrairement au sous marin que l'on cache très facilement ?

Sans faire de publicité à Hollande, pour qui, comme Sarkozy je ne voterai pas puisqu'ils n'apportent aucune solution au problème Européen et préfèrent amener le débat sur le nucléaire.

Hollande a déjà commis une faute GRAVE en incluant le traitre LANG, le traitre de la démocratie, dans son équipe de campagne ! Sachant que LANG est CELUI qui a permit le passage en force à Versailles, il doit être éliminé de tout parti qui se dit démocratique !

Exit du capitaine de pédalo, mais pourquoi un tel silence au sujet du capitaine de sous marin ?

On connait pratiquement tout l'équipage des fameux sous marin, mais impossible de leur mettre un grade ?

De Balladur et Chirac, qui était le général en chef ? Grand mystère, même si il y a des indices, le secret défense aide à ne pas savoir ?

De Villepin Lieutenant ou capitaine ?

Pour Sarkozy il était bien le Capitaine puisque sa signature, pas contestée, apparaît sur les documents de la société Heine amarrée dans les eaux claires (clearstream) du Luxembourg .

Boivin, le responsable de la cambuse chargé de repartir les pots semble s'être réfugié financièrement sur l'ile de Man pour éviter les pots cassés ? Au passage il a bien sur réclamé le prix de son silence et a probablement mis ce qu'il fallait dans un coffre au cas ou il se ferait suicider ?

Sarkozy, capitaine, cela est sûr, mais dans quel équipage ? Le doute existe puisque la félonie est un art qu'il maitrise a merveille, on ne compte plus les victimes de ses trahisons, il a même trahi 55% des français qui avaient refusé la Constitution de l'auvergnat accordéoniste !

Il y a quand même quelques indices qui laissent a penser qu'a l'époque des rétro commission il gérait les comptes d'une immense fabrique de tee-shirts de luxe vendus 500 € pièces. Balladur a été formel la dessus les 10 000 000 en coupures de 500€ provenaient de la vente des dits tee-shirts et porte clés !

Pour donner plus de véracité aux propos, on a appris récemment le conseil constitutionnel avait invalidé les comptes des généraux Chirac et Balladur mais que le dit conseil s'était finalement assis sur sa décision car « s'opposer, nous, Conseil constitutionnel, à des millions d'électeurs et ainsi remettre en cause la démocratie ? »

Je ne sais pas si les juges ont demandés les factures des tee-shirts, ou mieux demander par affichage que tous les détenteurs de tee-shirt à la gloire de l'ex futur président Balladur défilent sur les champs Élysée pour les compter , histoire de se faire une idée de la longueur du nez de Pinocchio ?

Même si j'essaye d'y mettre un peu d'humour, sachez que cela ne me fait pas rire d'être pris pour un des millions d'imbéciles Français !



2 réactions


  • BA 19 novembre 2011 21:02
    A propos de l’attentat de Karachi, le clan Balladur-Sarkozy tente d’envoyer le juge Trévidic dans une fausse direction. Sarkozy a demandé à la DCRI de mentir. La DCRI a contacté le juge Trévidic pour lui annoncer que le coupable de l’attentat de Karachi, c’était Al Qaida.

    En clair : Sarkozy utilise la DCRI pour envoyer un juge d’instruction dans une mauvaise direction.

    Lisez cet article :

    Dans cette lutte d’influence, la galaxie Sarkozy a aussi pu compter sur quelques électrons libres. Le plus remuant s’appelle Pierre Sellier. Ex-conseiller d’EADS, grand amateur de notes en tout genre, il est à la tête de la société Salamandre, soupçonnée d’avoir jouer un rôle trouble en marge de l’affaire Clearstream. Comme l’ont révélé Fabrice Arfi et Fabrice Lhomme dans « Le Contrat » (Stock), Pierre Sellier s’est également démené dans l’affaire Karachi. Avec un seul objectif : mettre en garde contre l’exploitation « fallacieuse » du dossier par la presse, et soutenir contre vents et marées la thèse d’une implication d’al-Qaida dans l’attentat de Karachi.

    En clair : l’attentat qui a fait 14 morts le 8 mai 2002 n’est pas dû à l’arrêt des rétro-commissions mais aurait été perpétré par des terroristes islamistes. Cette version, longtemps soutenue par le juge Bruguière, n’a jamais convaincu les nouveaux magistrats chargés de l’enquête. Elle continue pourtant régulièrement à refaire surface.

    Cette semaine, le Nouvel Observateur révèle ainsi que des fonctionnaires de la DCRI auraient approché le juge Trévidic, en charge du volet terroriste du dossier, pour lui servir à nouveau la thèse d’Al Qaida. Avec de nouveaux détails : l’attentat de Karachi aurait été commandité par un des cerveaux du 11 Septembre, Khaled Cheik Mohamed, aujourd’hui enfermé dans les geôles de Guantanamo. Un coupable idéal servi sur un plateau d’argent par les services de renseignements français, l’idée laisse un peu sceptique Olivier Morice, l’avocat des familles des victimes de l’attentat de Karachi :

    « Au début de l’affaire, la DST et le juge Bruguière avaient déjà caché aux victimes un rapport d’expertise qui excluait la piste d’un kamikaze. Je crains qu’en cherchant de nouveau à imposer cette version, la DCRI soit instrumentalisée par le pouvoir. C’est d’autant plus gênant que c’est le seul service dont le juge Trévidic dispose pour l’enquête sur le volet terroriste. Mais notre force, c’est qu’il y a plusieurs fronts judiciaires dans ce dossier. On peut étouffer un des aspects, il sera impossible d’étouffer l’ensemble de l’affaire. »



  • Defrance Defrance 19 novembre 2011 21:14

    Mercfi BA, 

        En fait cet article est la pour montrer le sac de noeuds qui fait que cette affaire sortira peut etre dans 10 ou 20 ans alors que la fait que BOIVIN ayant monayé son silence qui prouve que quelque chose est a cacher ! 

       Baladur est un voleur, Sarkozy est son complice ! 


Réagir