mercredi 28 juin - par Le Panda

Scandales : Pour Ou Contre la PMA

L’enfant d’un autre une richesse, une fausse pauvreté bien commue Le Panda

Le souvenir de mon vieux est l’amour le plus puissant que l’on porte à la vie de son enfant et aux autres Le Panda 

Ecrits qui font l’objet d’un vécu réel, en ma qualité de Panda j’ai toujours fait passer l’avenir de l’enfant avant celui des adultes. Une force de vie qui décuple, mes capacités et parfois m’a permis de retourner en leurs faveurs des situations inadmissibles. Allant en quatre circonstances à sauver leur vie. Par respect je tairai leur identité, mais ils vivent. En premier divers témoignages qui peuvent sembler poignant, que nenni, les plus grands scandales du siècle. Un leurre le mot est faible : la liberté de la femme, de l’homme semble en apparence un acquit ce sont ni plus ni moins que l’assassinat des enfants à venir pour strictement la modification des mœurs qui nous noient. Le pour et le contre réel débat de vie.

Le Comité consultatif national d'éthique CCNE a rendu, mardi 27 juin, un avis très attendu à propos de l'ouverture de la procréation médicalement assistée PMA à toutes les femmes. La PMA, qui désigne l'ensemble des techniques médicales destinées à aider les couples infertiles à avoir un enfant, telles que la fécondation in vitro ou le don de sperme, est aujourd'hui interdite en France aux mères célibataires et aux couples lesbiens. Dans son avis, le CCNE s'est prononcé en faveur de l'ouverture de la PMA à toutes les femmes, quelle que soit leur situation personnelle. Il estime que cette assistance "peut se concevoir pour pallier une souffrance induite par une infécondité résultant d'orientations personnelles". Anne-Laure, Julie et Albane, ainsi qu'Isabelle n'ont pas attendu que la législation évolue en France pour faire des enfants. Leur désir d'être mère, leur parcours d'embûches, les joies qui ont suivi.

Anne-Laure, partie seule en Espagne

De l'endométriose, trois échecs de fécondation in vitro en France. Un divorce, un désir d'enfant à gérer en célibataire, les années qui passent : voilà qui pousse Anne-Laure, 37 ans. À l'aventure de la PMA, seule et à l'étranger. "Après ma rupture, je me suis dit que si je voulais un enfant, il fallait que je retrouve un mec, que la relation soit suffisamment sérieuse pour qu'on aborde le sujet et que je lui impose ce parcours de PMA. Je n'avais pas envie de me mettre la pression. Cette envie d'enfant, c'était mon envie. Pressée à cause de mon âge".

Temps de réflexion, elle saute le pas de la maternité en célibataire. Décision difficile, payante : depuis quatre mois, Anne-Laure est maman d'une petite Pauline. Y parvenir, Anne-Laure se plonge sur internet. "J'ai tapé « avoir un enfant toute seule, sur Google". Forums articles de magazines féminins, elle "découvre un monde", ubuesques, témoignages. Un spécialiste de la reproduction l'aide à déterminer le pays. Les taux de réussite, établissements de santé, l'identité du donneur. Choisit l'Espagne pour une FIV avec don de sperme. Pays qui lui apparaissait le plus expérimenté. Le taux de réussite semblait le plus haut.

Anne-Laure

Elle appelle la clinique IVI Barcelone, spécialisée médecine de la reproduction. Deux mois plus tard, elle, en solo, un premier rendez-vous de trois heures. "Tout est prévu pour la clientèle étrangère. Reçue par un médecin français, pratique quand on n'est pas anglophone. J'avais tous mes examens. J'ai signé pas mal de papiers je donnais accord. Tout s'est enclenché."

Anne-Laure débute la stimulation ovarienne. Acheter le produit à s'injecter tous les jours, payer les prises de sang, les échographies de suivi, les billets d'avion, la chambre d'hôtel. Elle débourse 8 000 euros, dont 1 500 de produits, somme qu'elle réunit par la vente de son appartement. « Je suis tombée sur une pharmacienne qui a accepté de me donner les produits alors que je ne pouvais pas encore payer" "Moi, j'ai pu payer, mais je pense à toutes ces femmes qui se retrouvent dans un désarroi total car elles ne peuvent pas se le permettre"

Décidée "aller jusqu'au bout", tombe enceinte un cycle de stimulation. Ponction d'ovocytes, un transfert : deux embryons. En France sa grossesse suivie, comme n'importe quelle femme. Une fois enceinte, on ne demande pas qui est le père ! Prise dans le système médical français.

Anne-Laure

Quatre mois après son accouchement, Anne-Laure jette un regard apaisé sur son parcours. "J'étais très entourée par mes amis, ma famille. Son employeur facilite quand j'ai dû partir 10 jours. Je ne me suis jamais sentie aussi forte". Les interrogations : "Ce n'est pas normal de devoir se tourner vers l'étranger. Pourquoi les couples auraient le droit et pas les personnes seules ? En France, on est en retard. Horrible de se retrouver avec cette envie d'enfant, réalisé que c'est trop tard. Quand on a ce désir, on fait tout pour trouver une solution."

Julie et Albane, un bébé en Belgique

Elles se marient, pas de faire un bébé. Julie, 29 ans, Albane, 42 ans. "Commence à en parler assez tôt, au bout de trois ans" de relation. "On n'était peut-être pas tout à fait prêtes à ce moment-là, les longs délais d'attente nous laissaient le temps de nous préparer", raconte Julie. 2014, le couple, vit à Lyon, contacte un hôpital public de Bruxelles, qui leur annonce "12 à 18 mois d'attente". Leur dossier complété envoyé, Julie et Albane. Fin 2015, nous avons reçu un mail dans lequel on nous demandait d'abord si notre projet était toujours d'actualité.

Les premiers allers-retours belges. "Quatre rendez-vous, des gynécologues des psychologues, avant de savoir si l'hôpital acceptait notre dossier". En Belgique, le couple de lesbiennes suit le processus des couples hétérosexuels infertiles. "Plutôt rassurant encourageant, pousse à se poser des questions". Leur dossier progresse, Julie, portera l'enfant, doit également être suivie en France. Elle se tourne spontanément vers sa gynécologue, qui lui dit "tout de suite qu'elle désapprouve que les couples homos fassent des enfants", déplore la jeune femme.

Je me suis vraiment sentie hors-la-loi, criminelle : Julie

Le médecin traitant du couple oriente Julie et Albane vers une autre spécialiste. "Elle était d'accord pour me suivre, ne prenant pas la carte vitale 'pas de remboursement'." En cause : une circulaire de 2013, qui rappelle les sanctions encourues par les médecins qui aident les couples homosexuels à avoir des enfants, et abrogée depuis. Espérer un remboursement de la Sécurité sociale, sans exposer le médecin spécialiste, un casse-tête. "Elle m'a prescrit les examens de fertilité, le suivi de l'ovulation exemple, n'était pas remboursé" Julie. "Il est tout de même arrivé qu'elle me donne certains médicaments qu'elle ne pouvait prescrire". Le médecin traitant, se sait "moins surveillé que les gynécos", prend le relais prescrit certains actes. 

Julie mise sur l'alignement des planètes planning souple. "Repérer le moment de l'ovulation, s'assurer que l'hôpital ait bien reçu les paillettes de sperme. Prendre immédiatement le train", qui se sait "chanceuse" d'avoir un patron compréhensif un métier qui lui permet ces quelques journées d'absence. Quand ces éléments sont réunis, des événements plus grands que le désir d'enfant du couple. En 2016, "j'étais dans le train, impatiente d'aller à Bruxelles pour la première tentative d'insémination, quand les attentats ont frappé, dans le métro à l'aéroport. Mon train s'est arrêté à Lille, j'étais prête à louer une voiture pour poursuivre ma route, mais l'hôpital m'a dit que c'était inutile, ils recevaient trop de blessés". Système un peu hypocrite, une fois l'insémination faite en Belgique, tout se passe ici, comme n'importe quelle grossesse.

Julie

Julie et Albane tentent trois vrais essais. Chacun coût moyen 800 euros, avec les billets de train. Pour ça qu'on a choisi la Belgique un hôpital public". Le troisième fonctionne. Grossesse suivie par un maïeuticien, en France, une petite fille est née, en France, le 13 mars 2017.

"La PMA ouverte à toutes les femmes, serait plus facile pratique", pour trouver des médecins pour notre entourage. "Nous donnerait une légitimité". Le mariage pour tous, favorise les couples homos, montre que c'est parfaitement normal. Si la PMA leur est ouverte en France, Julie et Albane feront peut-être un second enfant, recommencé de la même façon le stress, l'attentat de Bruxelles. Etape, indispensable, "le mariage, dans les prochains jours, pour qu'Albane adopte notre bébé". Julie Albane les plus heureuses du monde.

Isabelle et son mari, un don d'ovocytes en Grèce

"Ça faisait longtemps que j'avais envie d'avoir un enfant mais pas envie de faire un bébé toute seule". Isabelle Kerrien. A 39 ans, elle rencontre celui qui deviendra son mari. En 2006, la jeune mariée décide d'arrêter la pilule contraceptive : "J'étais sûre que ça allait vite arriver." Après plusieurs essais une batterie de tests médicaux, le verdict tombe : Isabelle est atteinte de ménopause précoce. Elle enchaîne les traitements hormonaux, sans succès."Dans la salle d'attente du médecin, alors que je me disais que j'allais abandonner, je suis tombée totalement par hasard sur un article du Point, à propos du don d'ovocytes. La toute première fois que j'en entendais parler." Le gynécologue explique qu'il reste que deux options : l'adoption ou le don d'ovocytes. Isabelle et son mari rentrent chez eux, ils épluchent des sites web pour se renseigner sur cette pratique, méconnue dans l'Hexagone. "J'aurais fait une PMA en France, vu les délais, trop vieille. Une de mes amies a attendu sept ans pour que sa aboutisse !

Isabelle

A 39 ans, elle ne peut attendre. Le dispositif nécessite en effet des donneuses loin d'être assez nombreuses en France : rémunération. Multiples conditions doivent être réunies pour donner ses ovocytes, "probablement pour éviter l'effet catalogue marchandisation reproché aux Etats-Unis". En 2014, elles étaient ainsi 500 donneuses pour près de 1 000 demandes en France. Isabelle son mari décident, par l'association L'Enfant de l'espoir, en Grèce, "toutes les démarches sont simples plus rapides". Essai de fécondation in vitro en 2008, à Thessalonique "La clinique était très bien, les infirmières adorables et rassurantes". Elle rentre en France, perd le bébé après trois mois. Très dur. On a continué. 2010, trois essais, 15 000 euros de frais médicaux, billets d'avion chambres d'hôtel, le couple fait une dernière tentative. Cette fois, deux embryons sont accrochés. Les jumelles Emilie et Caroline ont aujourd'hui 6 ans et demi. Pour Isabelle, la différence entre la PMA en France ou en Grèce dans le regard de la société sur la pratique. En France, La Manif pour tous a diabolisé la PMA. 'Un bébé à tout prix'. Grèce, pays religieux, donner ses ovocytes, donner son sang ses organes. C'est altruiste tout simplement.

Isabelle

Depuis la naissance des jumelles, le couple s'engage pour faire connaître cette option et témoigne pour rassurer les futurs parents. Pour Isabelle, même si ces démarches sont "un parcours du combattant, un raz-de-marée émotionnel", il faut être persévérant. "Quand je regarde nos filles, c'est comme si toutes ces difficultés n'avaient jamais exister", conclut-elle.

Autres visions et concepts

Directement concernée, la première génération d'enfants issus de don de gamète anonyme estime avoir voix au chapitre. Le débat sur la PMA pour toutes les femmes ne pourra pas faire l'économie de la question sur l'accès aux origines. Depuis le milieu des années 2000, la première génération d'enfants issus de don de gamète anonyme cherche à se faire entendre. Directement concernés par le débat sur la PMA, une technique de procréation dont ils sont issus, ils estiment avoir voix au chapitre.

Témoignages PMA : le malaise d'enfants nés d'un don

La première génération d'enfants issus du don de gamète anonyme veut faire entendre sa voix.

« Nous sommes une génération d'abandonnés, orphelins de nos origines ». À l'heure où la procréation médicalement assistée revient sur le devant de la scène médiatique. La première génération d'enfants issus d'un don de gamète anonyme veut faire entendre sa voix. « Nous avons un recul de plus de 40 ans sur ces techniques. L'ouverture de l'assistance médicale à la procréation implique au préalable le devoir impérieux de prendre en compte notre expérience, celle des parents et des donneurs », scandent les membres de l'association Procréation médicalement anonyme PMA qui militent pour l'accès aux origines. Débat complexe, où se font entendre des partisans de l'anonymat. « À 12 ans, j'ai commencé à avoir des doutes. J'avais du mal à trouver les ressemblances avec mon père. Lors d'une promenade au bord de l'eau, il m'a confié qu'il n'était pas la personne qui m'avait fait. J'ai sauté dans ses bras. Choc,soulagement. Avant j'imaginais un viol, une adoption », confie Clément Roussial. Âgé de 23 ans, il étudie le droit des libertés fondamentales, « influencé par mon histoire personnelle, motivé par une sensation d'injustice », reconnaît cet homme né grâce à une insémination artificielle avec donneur anonyme. « À l'époque, cette révélation n'a pas changé nos relations. Un père, c'est celui qui se lève pour vous tous les matins, celui qui vous apprend à pêcher », explique Clément, avant d'évoquer la face plus sombre de son histoire, à l'adolescence. « Je me suis mis à la recherche de mes origines. Je me suis trop accroché à la génétique. J'ai eu l'impression que l'on m'avait fait signer un contrat sans que je le sache. Je suis allé voir un psychologue, un médecin du Cecos où j'avais été conçu. Il m'a fait miroiter mon dossier, je savais qu'il ne me le donnerait pas alors qu'il risquait une sanction pénale », dixit Clément. Savoir qu'un Cecos détient le secret de vos origines génétiques, que cette identité existe, qu'elle vous est interdite, une « forme de torture psychologique », « la partie de l'histoire impossible à accepter » Penser aux enfants nés d'un don membres de l'association. Ce principe que ces derniers veulent voir nuancer. « Nous plaidons pour la reconnaissance du droit à la connaissance de leurs origines pour les enfants, à leur majorité avec l'accord du donneur », dit Audrey Gauvin, sa présidente.

« Un sentiment d'injustice »

« Connaissance de son histoire, généralement, on considère que c'est un droit. Question de dignité. Pour moi, le législateur en a décidé », reprend Thibault, 23 ans, étudiant à Sciences Po Paris. La loi interdit même de donner accès à des données non-identifiantes, au dossier médical du donneur si je découvre que j'ai une maladie. Pour moi, faire de la prévention, impossible », dit ce fils unique, qui a appris « presque au berceau » qu'il était né à la suite d'une insémination artificielle avec donneur. « Nous sommes envahis par un grand sentiment d'injustice, d'humiliation. Tout nous renvoie à ce manque : la visite chez le médecin où l'on vous demande des informations médicales sur vos parents. Une remarque anodine sur votre ressemblance avec untel. Il n'y a pas de limite à l'imagination, au fantasme, c'est épuisant », renchérit Clément. Quand vient l'amour, la question refait surface. « Je n'ai pas envie de transmettre cette part d'inconnu à mes enfants ». Thibault, pour sa part, n'a pas entrepris de démarche pour ses origines. Le passage à l'âge adulte, ce secret lui pèse de plus en plus. « Les deux interrogations qui me hantent sont celles du visage de ce père géniteur, celle de sa motivation à donner la vie. Souffrance profonde, existentielle. Je ne sais pas si le donneur qui a permis mon existence est vivant ou mort. » L'association PMA rassemble également des donneurs qui se lancent peu à peu dans le combat. Le cas d'Alain Tréboul qui a donné son sperme dès 1974 dans le cadre d'une vasectomie. « À l'origine, j'ai dit oui pour aider des couples. J'entends le témoignage des enfants qui se posent ces questions, je me dis que, si ça se trouve, ils souffrent de ne pas me rencontrer, je serais prêt à le faire, je ne serai jamais leur père, si j'ai déjà une famille, dixit ce grand-père de sept petits-enfants. Je ne vois pas pourquoi je ne leur donnerais pas une photo. Suis pas curieux, c'est l'interdit qui est pénible. »

Un article difficile à écrire, autant il réveille de souvenirs, d’un temps pas si lointain et mon cœur sourd tout comme mes doigts en l’écrivant. A mes enfants, ma famille dans sa globalité, merci pour toutes vos richesses que vous m’offrez chaque jour.

 

Le Panda

 

Patrick Juan

 



83 réactions


  • Bernie 2 Bernie 2 28 juin 19:27

    Au début ça m’a paru clair, et je suis d’accord, étant sensibilisé aux problèmes de procréation des pandas en captivité. Oui, à la pma pour les pandas !

    Après c’est devenu plus confus, il faut relire plusieurs fois pour essayer de comprendre, ça devient vite lassant. Mais de ce qu’il en ressort, vous nous passez en revue tout un tas d’expérience de confort. La première est la plus croquignolette. Pas le temps de chercher un amour, je veux un gosse ! Je casse le codevi et en avant Guingamp !

    Je trouve ça déplorable, je reste convaincu que les lois de bioethiques actuelles sont suffisantes.

    Accepter les pma aujourd’hui, pour permettre aux femmes célibataires et lesbiennes d’assouvir leur désir d’enfants, c’est ouvrir la porte à la gpa dans 5 ans pour l’égalité des homosexuels homme.

    NON !


    • Le Panda Le Panda 28 juin 19:45

      @Bernie 2
      Bonsoir,

      Juste un point qui a son importance, en aucun cas dans l’article je ne parle des pandas, si c’est un mot d’humour il est le bienvenu.

      Que cela vous semble ensuite plus confus je puis le comprendre ce sont des témoignages plus ou moins poignants de personnes vivantes ayant traversées et qui continuent de vivre un espèce d’enfer permanent. En comprenant presque à mots couverts votre expression pour avoir travaillé dans un centre de création VIF. Il n’y a rien de plus terrible que ne ^pas connaître ses origines ni ses racines. Assouvir un besoin d’enfant n’est pas forcément le live motif, c’est aussi une manière de s’intégrer dans une société de plus e n plus permisse. Contrairement à certaines idées toutes faites la GPA existe mais n’est pas légalisée en France. Par contre je partage pleinement pour diverses raisons la fin de votre réaction, qui font que des enfants en âge de fonder un foyer constatent qu’au moment de fonder un foyer ne savent pas du tout d’où ils viennent et cela est terrible. Il m’est arrivée de constater en vécu réel des suicides ou séparations importantes, qui marquent les familles à vie, merci de votre réaction et au plaisir.


    • Leonard Leonard 28 juin 19:50

      @Bernie 2

      T’es pas sympa... dans 10 ans on aurait peut être pu avoir la GPA par berger allemand pour les zoophiles... et dans 15 ans même Marc Dutroux y aura droit ! (Plusieurs fois bien évidement car un jardin c’est tres grand)

    • Sozenz 28 juin 19:52

      @Bernie 2

      Accepter les pma aujourd’hui, pour permettre aux femmes célibataires et lesbiennes d’assouvir leur désir d’enfants, c’est ouvrir la porte à la gpa dans 5 ans pour l’égalité des homosexuels homme.

      c est tout à fait ça ..

      je rajouterais qu il est plus facile pour une femme d avoir une enfant sans compagnon. qu ’ un homme d avoir un enfant sans compagne

      donc cette histoire de Pma est un terrain vraiment glissant .

      tout comme le dialogue pour avoir un enfant quand on est homosexuel . ce n est pas une question de valeur entre hetero ou homo . mais vraiment un regard sur ce que va vivre l enfant durant tout son parcours. si cette question se posait vraiment par les personnes heteros ou homo . le fait d engendre ou d avoir un enfant serait réglé sans avoir à passer par la loi qui se donne le droit de décider de comment on a le droit de vivre .

      quelle sagesse ont ils pour décide pour tous ? ( dèjà )


    • Le Panda Le Panda 28 juin 19:58

      @Leonard
      Il n(’est pas sympa de comparer le genre le sens de zoophile avec l’espèce humaine, quant à Marc Dutroux si tu imagines une seule seconde ce que j’en aurai fait et je n’aurai pas été le seul....Je partage la parenthèse de ton commentaire qui correspond plus au Leonard que je connais et apprécies souvent, tu verras dans le post suivant et c’est le sens profond de l’article que cela va virer aux politiques et à l’Etat donc la mise en cause de la Loi Taubira donc nous tous Cdt


    • Le Panda Le Panda 28 juin 20:06

      @Sozenz
      Bonsoir,

      je rajouterais qu il est plus facile pour une femme d avoir une enfant sans compagnon. qu ’ un homme d avoir un enfant sans compagne donc cette histoire de PMA est un terrain vraiment glissant .

      Merci de cette réaction et de prendre connaissance du dernier post de source évidente et c’est le sens de l’article juste un peu surpris de ne pas aborder le sens politique donc familiale qui va aussi se manifester le 12 septembre 2017 c’est inscrit dans la manifestation, c’est une globalité essentielle, merci de l’intervention Cdt


    • Leonard Leonard 28 juin 20:06

      @Le Panda

      Je ne fais que promouvoir la liberté de genre dans cette société totalitaire liberticide !


      Les zoophiles aussi ont droit à leur chiot ! 


    • Le Panda Le Panda 28 juin 20:09

      @Leonard

      Je ne fais que promouvoir la liberté de genre dans cette société totalitaire liberticide ! Les zoophiles aussi ont droit à leur chiot ! 

      Vu sous cet angle la tu es disponible à servir d’entraineur ou de cobaye ?


    • Leonard Leonard 28 juin 20:11

      @Le Panda

      Je défends la liberté des gens mais mon déterminisme m’a poussé vers la norme et non la déviance...

      J’ai déjà compagne et enfant...

    • Le Panda Le Panda 28 juin 20:15

      @Leonard

      Je défends la liberté des gens mais mon déterminisme m’a poussé vers la norme et non la déviance...J’ai déjà compagne et enfant...
      Je le sais nous en avons déjà discuté tout comme moi et la majorité des gens j’apprécies la façon dont tu prends faits et causes pour éviter le maximum de déviances qui sont de réels dangers Cdt

    • Bernie 2 Bernie 2 28 juin 20:18

      @Le Panda

      Hé ben, c’est le grand amour entre Léonard et Le Panda. Si vous faites des petits, vous m’en gardez un ?


    • Leonard Leonard 28 juin 20:20

      @Bernie 2

      T’as vraiment aucun respect pour les anciens !!!

      Déjà qu’il se prend pour un panda qui fait des citations...

    • Bernie 2 Bernie 2 28 juin 20:25

      @Leonard

      Y a plus qu’a trouver une mère porteuse, faudrait peut être en parler à rosemar. Il sera pas stressé le gamin, sa vie in utero sera paisible entre le journal de 20 heures, et les chasses aux papillons dans les parcs du midi de la France.


    • Le Panda Le Panda 28 juin 20:45

      @Bernie 2
      Hé ben, c’est le grand amour entre Léonard et Le Panda. Si vous faites des petits, vous m’en gardez un ?

      Il faudra vous faire payer par Leonard, puis je prends les gens comme ils sont sans chercher forcément à vouloir les changer le tout reste de débattre sans vulgarité


    • Le Panda Le Panda 28 juin 20:48

      @Leonard

      T’as vraiment aucun respect pour les anciens !!!
      Ne t’inquiètes pas je te connais des fois il faut conserver le même ton bravo pour cela et quoi que tu penses je t’aime bien.... 

      Déjà qu’il se prend pour un panda qui fait des citations...
      Les citations je te l’ai déjà indiqué sont tirés de mes ouvrages sinon utilises un moteur en cherchant L’Ignorant ou Le Roseau et le Ravi tu en veux d’autres mon grand armurier ?

    • Leonard Leonard 28 juin 20:57

      @Le Panda

      Mais mets ton nom a côté pas un pseudo c’est horriblement ridicule, c’est comme signer kevin666 sur jeuxvideo.com


    • Le Panda Le Panda 28 juin 21:01

      @Leonard
      Mais mets ton nom a côté pas un pseudo c’est horriblement ridicule, c’est comme signer kevin666 sur jeuxvideo.com

      C’est de la mauvaise foi, car tu vois je t’ai rendu une intervention plaisante, mais tu en veux à la terre entière et aux pandas ? 


    • Le Panda Le Panda 29 juin 08:05

      @Leonard
      Bonjour,

      Je te demande stp d’être aussi correct à mon égard que je le suis au tien, je trouve qu’il y a des moments ou tu lances le bouchon trop loin merci point. Tes articles je les pulse je donne mon accord en modération, je reste correct encore une fois agit comme je le fais pour toi bonne matinée Cdt


    • Fergus Fergus 29 juin 09:56

      Bonjour, Bernie 2

      Non, la PMA n’ouvre pas la porte à la GPA !

      L’extension de la PMA aux lesbiennes n’est qu’un moyen pour celles-ci d’avoir un enfant sans passer par des rapport hétérosexuels pour lesquels elles n’ont pas de goût, voire éprouvent une répulsion. Il n’y a rien là de choquant à mes yeux.

      La GPA est en revanche inacceptable à mes yeux car il s’agit d’une forme particulièrement dégradante de prostitution, la mère porteuse acceptant de voir son corps déformé et modifié durablement au plan physiologique - avec de possibles conséquences ultérieures - contre rémunération.

      A noter que les militants LGBT sont formels sur un point : le désir d’enfant est infiniment supérieur dans les couples de lesbiennes comparé aux couples gays.


    • Le Panda Le Panda 29 juin 10:28

      @Fergus
      Bonjour Fergus,

      Non, la PMA n’ouvre pas la porte à la GPA !

      Je ne partage pas du tout ce point de vue, la clef est dans la serrure, elle est tournée il suffit de pousser la porte c’est une réalité !

      L’extension de la PMA aux lesbiennes n’est qu’un moyen pour celles-ci d’avoir un enfant sans passer par des rapport hétérosexuels pour lesquels elles n’ont pas de goût, voire éprouvent une répulsion. Il n’y a rien là de choquant à mes yeux.

      Merci de préciser sachant que ce n’est pas ton cas, mais si tu étais issu de ce genre de milieu et que l’on te fasse militer contre ton gré à certaines réunions, j’ai vu ces gens à l’oeuvre et je possède les trois ouvrages qu’ils ont publiés dont le 1er Le Livre Blanc.....

      Amicalement


    • Le Panda Le Panda 29 juin 10:36

      @Fergus
      La GPA est en revanche inacceptable à mes yeux car il s’agit d’une forme particulièrement dégradante de prostitution, la mère porteuse acceptant de voir son corps déformé et modifié durablement au plan physiologique - avec de possibles conséquences ultérieures - contre rémunération.

      C’est ce à quoi nous assistons, il y a bien plus de ventres à louer à divers titres, je peux te citer l’exemple d’une personne que je connais qui vit dans l’Allier 03, elle loue son ventre si le femme est infertile, mais elle perçoit à chaque fois 8000 € et remet l’enfant à la naissance aux parents qui l’ont contacté. Cela est un commerce que les services de l’ordre connaissent et ,n’agissent car ils ont des consignes. 

      A noter que les militants LGBT sont formels sur un point : le désir d’enfant est infiniment supérieur dans les couples de lesbiennes comparé aux couples gays.

      Non là aussi les proportions sont différentes d’accord, mais nous passons à ce stade de 1 à 3. Mais dans le milieu lesbien il y a aussi le fait de pouvoir toucher l’API une fois attribuée et changement de vie difficile de revenir en arrière tu ne crois pas ? merci de ta réaction.

      Bien à toi


    • Fergus Fergus 29 juin 11:40

      Bonjour, Le Panda

      Si je suis plutôt favorable à la PMA - qui, soyons clairs, ne dérangerait personne hors les militants de la « manif pour tous » -, je réaffirme là que je suis résolument hostile à la GPA pour les raisons évoquées plus haut. A cet égard, l’exemple que tu cites est lamentable dans la mesure où il existe en France d’autres moyens de subvenir à ses besoins qu’en louant son utérus.

      Je ne discute pas le rapport de 1 à 3 que tu évoques, mais le fait est qu’il est nettement plus équilibré - et de ce fait surprenant - que les chiffres qui m’ont été communiqués lors du « mariage pour tous » ou, il y a plus longtemps, par ce couple de restaurateurs homos de Morlaix avec qui mon épouse et moi avons souvent discuté de ces problèmes sociétaux tout en dégustant un bon digestif.

      Sauf erreur de ma part, l’API n’existe plus, elle a été remplacée par l’ASF.(allocation de soutien familial) à laquelle, comme les hétéros, les lesbiennes n’ont pas droit dès lors qu’elles vivent en couple, fût-ce en simple concubinage. Il n’est donc pas utile d’agiter à ce sujet un chiffon rouge pour une mesure qui n’existe pas.

      Cordialement.


    • Antoine 29 juin 11:51

      @Fergus
      qui, soyons clairs, ne dérangerait personne

      Soyons clairs, toucher au symbolique concerne tout le monde. Surtout ceux qui ne sont pas encore nés et qui sont notre avenir.


    • Le Panda Le Panda 29 juin 11:56

      @Fergus

      Bonjour Fergus,

      Si je suis plutôt favorable à la PMA - qui, soyons clairs, ne dérangerait personne hors les militants de la « manif pour tous » -, je réaffirme là que je suis résolument hostile à la GPA pour les raisons évoquées plus haut. A cet égard, l’exemple que tu cites est lamentable dans la mesure où il existe en France d’autres moyens de subvenir à ses besoins qu’en louant son utérus

      Dans la mesure ou je partage cette position sur laquelle tu reviens et je t’en remercie, tu n’es pas comme moi, un perdreau de l’année alors agissons en adultes responsables de nos enfants petits-enfants et générations à venir nous leur laissons une vie de M.....Tu sais comme moi et j’en suffisamment d’éléments pour le prouver la GPA est non seulement en route mais comme je l’ai indiqué dans mon post précédent je connais des personnes qui le pratiquent et lorsque j’ai posé la question pourquoi ? Réponse ce n’est pas un gros travail, cela me fait plaisirs en divers termes houpsss là en la circonstance il ne s’agit pas d’une location d’utérus dont chacun possède les clefs comme les bagages dans un gare en consigne, mais le fait de donner la vie et nous frôlons plus que le vice. Je puis te certifier que sur les quatre départements d’Auvergne tu as par an 170 naissances du même style, c’est une des causes qui ont fait que Le Couvige a fermé définitivement depuis deux années.....


    • Le Panda Le Panda 29 juin 12:03

      @Fergus
      Je ne discute pas le rapport de 1 à 3 que tu évoques, mais le fait est qu’il est nettement plus équilibré - et de ce fait surprenant - que les chiffres qui m’ont été communiqués lors du « mariage pour tous » ou, il y a plus longtemps, par ce couple de restaurateurs homos de Morlaix avec qui mon épouse et moi avons souvent discuté de ces problèmes sociétaux tout en dégustant un bon digestif.

      Tu m’en vois ravi, pour toi et to épouse et je ne doute non plus de ta curiosité qui fait parfois aussi la qualité de tes articles. Je connais aussi des homos, des lesbiennes ce ne sont pas mes fréquentions les plus axées mais nous sommes dans une région servi avec le cas de l’affaire Fiona là, où j’ai une conception évidente et regarde j’ai fais de la prévention en MST en clubs il y a plus de 10 000 naissances bavardes, pour le prix d’un repas ou d’un verre à 100 km de Paris si tu me contactes en privé je pourrai te donner toutes les précisions de ces lieux, ce que je ne ferai pas avec tout le monde et tu le sais.


    • Le Panda Le Panda 29 juin 12:13

      @Fergus
      Sauf erreur de ma part, l’API n’existe plus, elle a été remplacée par l’ASF.(allocation de soutien familial) à laquelle, comme les hétéros, les lesbiennes n’ont pas droit dès lors qu’elles vivent en couple, fût-ce en simple concubinage. Il n’est donc pas utile d’agiter à ce sujet un chiffon rouge pour une mesure qui n’existe pas.

      Mon cher Fergus, cela dépend des régions et si la personne est prise en charge par un Centre agréé mais effectivement en règle générale l’API est remplacée par l’ASF ce qui correspond à la même chose. Les lesbiennes sont bien plus futées que tu ne le pense elles possèdent deux domiciles l’un où elles se déclarent vivants seules et c’est pas après 20 h que les services vont se déplacer et ces droits je ne sais si le sais sont réservés dans le cadre la PMI à savoir une durée de 3 années, Clermont-Ferrand et avant tout une ville universitaire tout comme Paris (sorti de Michelin) Je n’agite aucun chiffon rouge sinon je ne m’occuperai pas d’enfants comme je l’ai fait toute ma vie et je continuerai il faut savoir que nous avons un rôle dans la société enfin il me semble, non ?

      Bien à toi.


    • Le Panda Le Panda 29 juin 15:48

      @Antoine
      Soyons clairs, toucher au symbolique concerne tout le monde. Surtout ceux qui ne sont pas encore nés et qui sont notre avenir.

      Fergus et un « ami » et je le connais très bien, donc nous utilisons souvent les mêmes prérogatives de fond.

      Quoi qu’il en soit merci de lui avoir répondu Cordialement


    • jmdest62 jmdest62 29 juin 15:54

      @Fergus
      Salut
      Je ne comprends pas bien la logique des gays et Lesbiennes qui revendiquent que l’on respecte leur différence mais qui n’assument pas les conséquences de cette différence et veulent absolument contourner les lois de la nature.
      °
      « Non, la PMA n’ouvre pas la porte à la GPA ! »
      Normalement Non mais...même si je suis entièrement d’accord avec vous sur la GPA , à votre place je ne serais pas aussi affirmatif...et il faudra rester très vigilant.
      Petit rappel :
      fin des années 70 la FIV avait provoqué un vif débat .....mais personne (dans le grand public) n’imaginait , alors , que cette avancée scientifique pourrait servir à autre chose qu’à aider des couples hétéros à avoir un enfant et finalement 2 % environ des bébés des pays riches sont maintenant issus de la pma.
      40 ans plus tard ....c’est pma « open-bar » (j’exagère à peine ) sauf que pour les gays ya à l’évidence un problème .....qui n’a pas 36 solutions.
      On pourra compter sur Monsieur Bergé (entre autres) et ses milliards pour faire tout ce qu’il faut pour essayer de régler ce petit problème au nom de l’égalité des droits entre hommes et femmes.(oeuf corse !)
      @+


    • Antoine 29 juin 17:14

      @Le Panda

      Tenez en ce moment sur le site de Le Monde :

      « Parents d’enfants nés par GPA, vous avez des difficultés à faire établir leur filiation.témoignez »

      La campagne pour faire pleurer dans les chaumières et obtenir l’adhésion des français est en marche.
      Remarquons que c’est la société qui est mise en accusation et non ceux qui s’affranchissent de la loi.


    • cevennevive cevennevive 29 juin 17:20

      @Antoine, bonjour,


      « Remarquons que c’est la société qui est mise en accusation et non ceux qui s’affranchissent de la loi. »

      Je ne résiste pas à recopier la phrase. Bien dit Antoine !




    • Fergus Fergus 29 juin 17:20

      @ jmdest62

      « il faudra rester très vigilant. »

      Entièrement d’accord.

      Pour ce qui est de Bergé et ses amis friqués, pas de problème : même si la France reste fermement opposée à la GPA, ces gens-là pourront toujours y avoir recours ailleurs.

      Pour eux, c’est moins la GPA qui est en cause que la naturalisation des bébés conçus dans ce cadre, et là se pose également une question aiguë car cela soulève des arguments contradictoires entre l’intérêt de l’enfant et le recours par ses parents biologiques à une pratique illégale dans leur pays.

      J’avoue être partagé sur cette question, avec une préférence toutefois pour une ligne dure : pas de naturalisation afin de ne pas encourager la pratique, d’autant plus que les bébés issus de GPA ne sont apatrides comme cela est parfois affirmé. Mais cette ligne dure est en contradiction avec les décisions de la Cour européenne des Droits de l’Homme.

      Bonne fin de journée.


    • Fergus Fergus 29 juin 17:23

      Bonjour, Antoine

      Je m’associe à l’approbation de cevennevive - que je salue - pour cette formule d’une éclatante pertinence.


    • Le Panda Le Panda 29 juin 17:58

      @jmdest62
      Bonjour,

      Petit rappel :
      fin des années 70 la FIV avait provoqué un vif débat .....mais personne (dans le grand public) n’imaginait , alors , que cette avancée scientifique pourrait servir à autre chose qu’à aider des couples hétéros à avoir un enfant et finalement 2 % environ des bébés des pays riches sont maintenant issus de la PMA. 40 ans plus tard ....c’est PMA « open-bar » (j’exagère à peine ) sauf que pour les gays ya à l’évidence un problème .....qui n’a pas 36 solutions.
      On pourra compter sur Monsieur Bergé (entre autres) et ses milliards pour faire tout ce qu’il faut pour essayer de régler ce petit problème au nom de l’égalité des droits entre hommes et femmes.

      Merci d’avoir compris le sens profond de l’article, je partage comme je l’explique à « mon ami » Fergus et à tous les intervenants que je remercie d’avoir donné un sens digne à ce débat. Il semble plus que difficile de ne pas faire la jonction entre PMA et GPA je l’ai écris à plusieurs reprises dans le présent, Sans oublier que depuis 30 années de par le monde et pas uniquement en France je suis de très proche ce que je considère à tort comme une nouvelle bravade inadmissible. Vous avez raison étant en même temps rédacteur de comprendre ainsi que tous les autres que nous ne pouvons accepter ces types de transformations, où je constate que l’Internet produit presque plus de réseaux d’un danger énorme pour les générations à venir merci de votre intervention et à bientôt je n’ai pas répondu plus tôt et je m’en excuse car je suis une affaire de très proche que je soumettrez sous peu j’ose croire que j’aurai la même qualité de débatteurs Cdt


    • jmdest62 jmdest62 29 juin 18:01

      @Fergus
      Salut
      « Pour eux, c’est moins la GPA qui est en cause que la naturalisation des bébés conçus dans ce cadre, »
      Vous avez raison .....avec leur fric ils peuvent malheureusement presque tout faire....
      En plus, si ils arrivent à faire aboutir leur projet , dans 20 ou 30 ans nous serons « Européens » d’origine française , Belges , Espagnoles etc...donc plus de problème pour la naturalisation .
      bonne soirée
      @+


    • Le Panda Le Panda 29 juin 18:03

      @Antoine

      Tenez en ce moment sur le site de Le Monde :« Parents d’enfants nés par GPA, vous avez des difficultés à faire établir leur filiation.témoignez » La campagne pour faire pleurer dans les chaumières et obtenir l’adhésion des français est en marche.
      Remarquons que c’est la société qui est mise en accusation et non ceux qui s’affranchissent de la loi.

      Je peux vous assurez que je prends note du débat que j’ai suivi et qui n’est terminé par ailleurs pour informations il sera reprit par France 5 dans l’émission « C’est dans L’air » Je ne pensais à son écriture qu’il y avaient encore des citations comme celles que vous nous offrez et je vous en remercie énormément. Cela prouve que la communication que j’ai faite hier sur en marche est des plus justes Cordialement


    • Antoine 29 juin 18:04

      @Fergus
      merci, j’en profite pour mettre un petit extrait tiré d’un article du Huff :

      "Et pourtant. Pourtant, ces couples doivent mettre en place une procédure et obtenir l’aval d’un juge afin d’établir la filiation de la mère sociale avec l’enfant, procédure qui nécessite attestations, photographies, le plus souvent convocation pour audition au commissariat, et l’explication aux enfants que dans leur famille, pour être parent, il faut passer par le Tribunal. Avec pour résultat en cas de jugement positif ... un nouvel acte de naissance indiquant que l’enfant est né « de Madame X et de Madame Y ».

      Tout ça pour ça."

      On lit bien :
      un nouvel acte de naissance indiquant que l’enfant est né « de Madame X et de Madame Y  ».

      On érige le mensonge en vérité. Ce n’est plus le simple mensonge de dire, bon , c’est pas tes vrais parents mais on va faire comme si. Là on parle d’une chose qui n’a jamais existé et qui n’existera jamais à savoir qu’un enfant puisse être né de deux mères.

      A partir de là, on peut dire tout et son contraire, sans que cela n’ait pas la moindre importance puisqu’il suffira d’adapter le sens du langage au gré des circonstances. Et si le langage n’a plus de sens, c’est que nous retournons à l’inarticulé.


    • Le Panda Le Panda 29 juin 18:08

      @Fergus
      Bonjour Fergus,

      Je m’associe à l’approbation de cevennevive - que je salue - pour cette formule d’une éclatante pertinence.

      Je te remercie à double titre aucun de nous ne possède la clarté plus que claire, ton concours d’ouverture sur le débat que nous avons lancé la formule que nous livre cevennevivre est d’une éclate véracité .

      Amicalement


    • Le Panda Le Panda 29 juin 18:14

      @cevennevive
      Bonsoir

      « Remarquons que c’est la société qui est mise en accusation et non ceux qui s’affranchissent de la loi. » Je ne résiste pas à recopier la phrase. Bien dit Antoine !
      Je ne peux qu’approuver la position d’Antoine ainsi que le fait de le remercier, comme j’ai modestement tenté de l’expliquer de le décrire c’est "la société que je pose en accusions, car ceux qui s’affranchissent de la loi c’est simplement que cette société est plus que permissive et effectivement avec le fric des pourris bien des actions peuvent avoir lieu hors le ventre des femmes ne sont pas des machines, merci de votre participation Cdt 

    • Bernie 2 Bernie 2 29 juin 20:47

      @Fergus

      Bonjour Fergus,

      Bien sur que si, c’est une lente acceptation d’un processus de modification éthique qui court depuis des années.

      Au départ, un certain fatalisme. Des couples hétéros pouvaient avoir des enfants, et d’autres non. C’est la nature qui décidait. Pour les couples homo ou lesbiens, la question ne se posait guère que par comme vous dites la répulsion de trouver un donneur mâle, ou d’autres subterfuges.

      La progression des techniques médicales a permis de déjouer la nature, et les premières questions éthiques sont apparues. On pouvait aider certains couples à avoir ce que la nature leur refusait. Certains hurlaient devant ce passage en force de la loi humaine sur celle de la nature. J’ai pour ma part trouvé ce compromis très correct. Et je continue de penser qu’il reste le meilleur.

      Maintenant, vouloir penser qu’autoriser la pma à des couples lesbiens ou des mères célibataires, c’est franchir un autre cap, et changer le niveau de réflexion éthique naturel.
      Dans le cas précédent, le postulat théorique de départ est favorable à la procréation (un homme/ une femme), mais pour des raisons de fertilité d’un ou des partenaires, elle s’avère impossible et on y remédie par la technique.

      Dans le cas qui nous est présenté, le postulat théorique de départ n’est pas favorable (2 femmes, ou une seule), mais comme la pma est rodée et sure, que la femme peut disposer de son corps, pourquoi ne pas lui permettre d’avoir cet enfant ?

      Validons ce concept que vous soutenez. Au nom des libertés individuelles, pourquoi un couple lesbien ou une femme seule pourrait avoir un enfant, et qu’un couple homo, ou un homme seul ne pourrait pas avoir ce droit ?

      Laissons 5 ou 10 ans, et la réponse sera oui. La gpa sera bien évidemment légitime. Et ne me parlez pas de votre refus du moment, on vous resservira les mêmes arguments. L’égalité pour tous, une technique sure, et le droit d’une femme à disposer de son corps.

      Mais vous aurez déjà accepté la défense « un pont trop loin ». Ce sera plié.


    • Garibaldi2 30 juin 03:02

      @Leonard

      T’as bien eu droit à un cerveau d’amibe ! (bestiole unicellulaire, faut-il le rappeler !)


  • Le Panda Le Panda 28 juin 19:59

    Emmanuel Macron va-t-il ouvrir un nouveau front dans un été qui s’annonce déjà chargé ? Alors que le projet de loi habilitant le gouvernement à réformer par ordonnances le Code du Travail vient d’être présenté en Conseil des ministres, la procréation médicalement assistée (PMA) revient dans le débat. Le Comité d’éthique (dont l’avis est consultatif) se dit favorable à l’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires. Cette évolution serait dans la logique de la loi Taubira, mais quatre ans après les manifestations contre le mariage pour tous, le sujet reste explosif. En mars, le candidat Macron s’était dit « à titre personnel » favorable à cette ouverture de la PMA. Le président est plus prudent. En 2013, alors secrétaire général adjoint de l’Elysée, Macron avait pu voir de près comment les débats autour du mariage homosexuel avaient dérapé et déchainé les passions. Au cours de sa campagne, il a d’ailleurs regretté que les opposants à la loi aient été « humiliés ». Aujourd’hui, le porte-parole du gouvernement insiste sur l’importance de chercher sur cette question « le plus large consensus » et la « sérénité », ce qui s’annonce difficile alors que partisans et adversaires de la PMA pour toutes sont déjà prêts à remonter au créneau. L’église catholique appelle d’ailleurs le chef de l’Etat à ne pas « réveiller les passions ». Macron va devoir trancher. Avec le risque de voir son écrasante majorité se déchirer sur ce sujet sensible.

    De plein actualité débattu ce jour au sein du Gouvernement


    • Fergus Fergus 29 juin 11:45

      @ Le Panda

      Très franchement, l’Eglise catholique ferait mieux de faire le ménage dans ses rangs en éradiquant définitivement tous les pédophiles qui rendent inaudible son message sur les mœurs. Et ce n’est pas l’actualité du jour qui viendra me contredire sur ce point.


    • Le Panda Le Panda 29 juin 12:31

      @Fergus
      Très franchement, l’Eglise catholique ferait mieux de faire le ménage dans ses rangs en éradiquant définitivement tous les pédophiles qui rendent inaudible son message sur les mœurs. Et ce n’est pas l’actualité du jour qui viendra me contredire sur ce point.

      A ne pas douter tu as mille fois raisons, mais c’est le même principe que de chercher en évidence une aiguille dans deux bottes de foin : http://www.midilibre.fr/2017/03/21/abus-sexuels-dans-l-eglise-25-eveques-auraient-couvert-des-dizaines-de-pretres,1481804.php pour éviter de mettre le lien concernant la 4e personnage au niveau du Vatican, tu as les qualités requises à ta mesure pour en faire un super article auquel je te promet de participer pleinement.

      Bien à toi


  • Pere Plexe Pere Plexe 28 juin 20:25

    le sujet est fort mal posé.

    et bien étrangement traité.
    Mal posé car la PMA ne fait plus débat dans notre pays.:23000 bébés chaque année voient le jour grâce à ces techniques..Par ailleurs il ne semble qu’aucun candidat a la présidentielle n’avait à son programme sa suppression.Ce qui fait débat, encore qu’un large consensus se dégage,c’est l’ouverture de ce droit aux femmes seules ou lesbiennes.sur le territoire national.
    Le droit en Belgique ou ailleurs n’étant pas l’affaire du législateur Français.

    étrangement traité par le biais de témoignage dont on ne sait pas grand chose au niveau de la représentativité 
    Et assez confus qui assimile PMA et droit a connaitre ses origines qui sont trés distincts.
    Quel est la proportion d’enfant né d’une PMA dans le total des enfants qui ne connaissent pas au moins un de leurs parents biologiques ?



    • Le Panda Le Panda 28 juin 20:42

      @Pere Plexe

      Bonsoir,

      le sujet est fort mal posé. et bien étrangement traité.

      Vu la qualité du commentaire je suis pleinement preneur de conseils multiples et divers, les chiffres indiqués quant au cadre des naissances sont plus qu’aléatoires et peuvent êtres multipliés par 10, on ne peut en la circonstance comparer nos amis Belges te la France.

      Quel est la proportion d’enfant né d’une PMA dans le total des enfants qui ne connaissent pas au moins un de leurs parents biologiques ?

      En France, en Belgique, en Europe ? En Afrique, il manque des éléments pour répondre avec assurance. Plus de 20 000 enfants en France connaissent bien plus souvent la mère que leur géniteur masculin, merci de lire et d’écouter svp le premier lien dés le départ de l’article. Connaître ses origines il faut les prendre au sens de ses parents en France ils sont plus de 12 000 à ne pas le savoir. Merci de cette intervention D’où Le Père Prodigue de Georges Chelon Ici


    • Fergus Fergus 29 juin 11:49

      Bonjour, Pere Plexe

      « Et assez confus qui assimile PMA et droit a connaitre ses origines qui sont trés distincts.

      Quel est la proportion d’enfant nés d’une PMA dans le total des enfants qui ne connaissent pas au moins un de leurs parents biologiques ? »

      Excellente question ! Une analyse ADN généralisée dans les familles françaises révèlerait sans doute de multiples surprises. smiley

    • Pere Plexe Pere Plexe 29 juin 16:42

      @Fergus
      Merci de votre soutien.

      Il est consternant que l’auteur use de cet argument fort douteux.
      Premièrement parce que toutes les PMA ne passent pas par un don anonyme mais surtout que le nombre de naissances « classique »sans père déclaré est important(6%)t...et ne fait pas débat.


  • kalachnikov kalachnikov 28 juin 22:15

    Tour de prestidigitation franc maçon classique et maintes fois éprouvé : de la main gauche capter la perception de la populace avec un sujet à controverse et très clivant, lié à l’émotionnel, et de la main droite, tandis que la populace s’écharpe sur le sujet alors qu’elle n’a rien demandé, en finir avec ce putain de modèle social qui les empêche encore mais pour combien de temps de transformer ta progéniture qu’elle soit naturelle ou issue d’artifices en parfait esclave.


    • Le Panda Le Panda 29 juin 08:12

      @kalachnikov
      Bonjour,

      Tour de prestidigitation franc maçon classique et maintes fois éprouvé : de la main gauche capter la perception de la populace avec un sujet à controverse et très clivant, lié à l’émotionnel, et de la main droite, tandis que la populace s’écharpe sur le sujet alors qu’elle n’a rien demandé, en finir avec ce putain de modèle social qui les empêche encore mais pour combien de temps de transformer ta progéniture qu’elle soit naturelle ou issue d’artifices en parfait esclave.

      Il y tellement à dire sur ton commentaire que nous savons de façons évidentes que les tour de passe passe des franc maçon planent sur bien des sujets. Oui cela ne peut faire autrement que lier l’émotion lorsque l’on constate que de plus en plus femmes comme les transgenre prennent un espace qui n’ait pas celui de la société. Oui le modèle est à réprouver bien plus que cela, il est dommage que y compris un bon nombre d’intervenants n’entendent pas les cris au secours de la majorité, merci de ce commentaire à bientôt


  • njama njama 29 juin 00:19


    Pour les PMA de « confort », pour célibataire ou lesbiennes, pourquoi devraient-elles être prises en charge par la sécu vu que ce n’est pas un problème de santé ?

    Il est vrai que le CCNE ne répond pas à cette question qui n’est pas de son ressort mais qui se posera aux députés qui modifieront la loi existante


    • Le Panda Le Panda 29 juin 08:41

      @njama
      Bonjour,

      Pour les PMA de « confort », pour célibataire ou lesbiennes, pourquoi devraient-elles être prises en charge par la sécu vu que ce n’est pas un problème de santé ?

      Cette prise de position temporaire ne va pas durer et va s’inscrire dans peu de temps dans les règles de nos Lois, effectivement ce n’est pas un problème de santé, cela devrait être un bonheur !

      Il est vrai que le CCNE ne répond pas à cette question qui n’est pas de son ressort mais qui se posera aux députés qui modifieront la loi existante.

      Oui nous en parlons plus haut le CCNE ne répond pas à la question et ne tranche nullement pour laisser aux parlementaires de l’Assemblée Nationale le soin de trancher à mon avis le constat nous le verrons sous peu Cdt


  • njama njama 29 juin 00:29

    enfants élevés par des homosexuel(le)s ce qu’ils en pensent, et comment ils l’ont vécu ?
    ... troublants témoignages qui invitent à la réflexion sur la PMA et GPA que le lobby LGBT réclame.

    Élevés par des homosexuels, ils confient leur souffrance à la communauté gay

    Un témoignage désarmant pour des activistes LGBT souvent tentés par la violence et l’agressivité lorsque certains, et même leurs propres enfants, leur rappellent la souffrance immense qu’impose leur négation.

    « Un grand nombre d’entre nous a peur de parler et de vous dire sa peine et sa souffrance parce que quelles que soient les raisons, vous n’avez jamais l’air de nous écouter. Vous ne voulez pas entendre. Si nous disons que nous souffrons d’avoir été élevés par des parents homosexuels, nous sommes ignorés ou catalogués comme haineux. Cela n’a rien à voir avec la haine du tout […] Je sais que vous avez vraiment été haïs et que vous avez réellement souffert […] J’étais là. J’ai pleuré et j’ai ressenti la colère directement dans la rue avec vous. Mais ce n’est pas moi. Ce n’est pas nous. »

    http://www.bvoltaire.fr/eleves-par-des-homosexuels-ils-confient-leur-souffrance-la-communaute-gay/

    Les couturiers homosexuels Dolce et Gabbana défendent la famille traditionnelle et se mettent à dos Elton John et le lobby LGBT

    Domenico Dolce et Stefano Gabbana, duo homosexuel célèbre dans le monde pour avoir créé la marque Dolce & Gabbana, ont surpris tout le monde en prenant la défense de la famille traditionnelle et en présentant plusieurs arguments contre l’adoption d’enfants par les homosexuels. Ils ont même réprouvé la possibilité de fécondation in vitro des enfants parce qu’à leur avis, chaque enfant a droit à un père et une mère.

    http://www.medias-presse.info/les-couturiers-homosexuels-dolce-et-gabbana-defendent-la-famille-traditionnelle-et-se-mettent-a-dos-elton-john-et-le-lobby-lgbt/27728/

    ce qui ne veut pas dire que les enfants d’hétéros soient forcément heureux ...


    • Le Panda Le Panda 29 juin 08:46

      @njama

      enfants élevés par des homosexuel(le)s ce qu’ils en pensent, et comment ils l’ont vécu ?
      ... troublants témoignages qui invitent à la réflexion sur la PMA et GPA que le lobby LGBT réclame. Élevés par des homosexuels, ils confient leur souffrance à la communauté gay.

      Réflexion qui vaut de l’or, je suis foncièrement contre à ne pas en douter c’est ouvrir la porte ou nous finirons par changer complétement de mode de vie et les maisons deviendront des harems comme ils en existent bien plus que ce que certains peuvent penser y compris dans le cadre des diverses conceptions religieuses, nous le constatons par l’inculpation de 4 eme personne la plus haute du Vatican qui passera suremnt aux oubliettes.


    • Le Panda Le Panda 29 juin 08:49

      @njama
      Un témoignage désarmant pour des activistes LGBT souvent tentés par la violence et l’agressivité lorsque certains, et même leurs propres enfants, leur rappellent la souffrance immense qu’impose leur négation.

      Il n’y aucune contestation cela se déroule à Paris en province comme je l’indique juste un peu plus haut, mais la question essentielle à se poser la souffrance peut se mesurer et jusqu’où peut-elle conduire je pense qu’à ce stade personne ne veut se pencher sur cette situation à diverses facettes. 


    • Le Panda Le Panda 29 juin 08:56

      @njama
      « Un grand nombre d’entre nous a peur de parler et de vous dire sa peine et sa souffrance parce que quelles que soient les raisons, vous n’avez jamais l’air de nous écouter. Vous ne voulez pas entendre. Si nous disons que nous souffrons d’avoir été élevés par des parents homosexuels, nous sommes ignorés ou catalogués comme haineux. Cela n’a rien à voir avec la haine du tout […] Je sais que vous avez vraiment été haïs et que vous avez réellement souffert […] J’étais là. J’ai pleuré et j’ai ressenti la colère directement dans la rue avec vous. Mais ce n’est pas moi. Ce n’est pas nous. »

      ==============================

      Vous exprimez là, comme si vous l’aviez presque vécu, les réelles souffrances comme j’en parle plus haut aussi, tout un chacun ou presque se décharge de l’essentiel de ses responsabilités, oui pour avoir discutés rencontrés des personnes il serait bien que temps de soumettre par référendum le nombre de personnes votantes qui iraient dans le sens de PMA et GPA car nous y allons tout droit, le ventre des femmes deviennent comme des garages, certains louent d’autres de font louer et ensuite lorsque les enfant n’aient de ces principes inadmissibles nous tombons dans le vide sidéral. 


    • Le Panda Le Panda 29 juin 09:02

      @njama

      http://www.bvoltaire.fr/eleves-par-des-homosexuels-ils-confient-leur-souffrance-la-communaute-gay/

      Les couturiers homosexuels Dolce et Gabbana défendent la famille traditionnelle et se mettent à dos Elton John et le lobby LGBT

      Domenico Dolce et Stefano Gabbana, duo homosexuel célèbre dans le monde pour avoir créé la marque Dolce & Gabbana, ont surpris tout le monde en prenant la défense de la famille traditionnelle et en présentant plusieurs arguments contre l’adoption d’enfants par les homosexuels. Ils ont même réprouvé la possibilité de fécondation in vitro des enfants parce qu’à leur avis, chaque enfant a droit à un père et une mère.

      http://www.medias-presse.info/les-couturiers-homosexuels-dolce-et-gabbana-defendent-la-famille-traditionnelle-et-se-mettent-a-dos-elton-john-et-le-lobby-lgbt/27728/

      ce qui ne veut pas dire que les enfants d’hétéros soient forcément heureux ...

      Mille merci pour ces liens forts instructifs et qui vont dans le sens que je ’efforce d’expliquer dans l’article et dont nous débattons, comme rarement nous l’avons fait . Il est frai et constaté aussi que les enfants d’hétéros ne sont pas forcément plus heureux mais ils ont au moins à ne pas fuir la réalité de leurs origines et cela dans le monde entier, y compris dans les régions, les pays où l’enfant est et reste roi, il est évident et vous l’avez compris vous comme les autres que la qualité des échanges concerne bien un réel phénomène de société la notre.


    • Antoine 29 juin 09:34

      @Le Panda
      lorsque les enfant n’aient de ces principes inadmissibles nous tombons dans le vide sidéral.

      Sacré lapsus.


    • Antoine 29 juin 09:39

      @Le Panda
      Une des réponses du lobby gay à la souffrance des enfants des couples homoparentaux est de dire que cette souffrance provient de la haine envers les homos, on leur jette des pierres, les gosses en souffrent, et qu’il suffira de faire accepter l’homosexualité comme partie de la norme pour que cette souffrance cesse.


    • Le Panda Le Panda 29 juin 09:48

      @Antoine
      Bonjour,

      lorsque les enfant n’aient de ces principes inadmissibles nous tombons dans le vide sidéral.

      Sacré lapsus.

      http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/on-se-retrouve-dans-un-vide-sideral-cinqanciens-candidats-a-la-presidentielle-racontent-les-jours-qui-suivent-la-defaite_2156299.html Donc oui on peut considérer ce propos comme un sacré lapsus merci

      Merci de me reprendre voici le sens dans lequel je parlez de vide « sidéral » J’aurai du m’y prendre de manière d’expression différente Cdt 


    • Le Panda Le Panda 29 juin 09:51

      @Antoine
      Bonjour,

      Une des réponses du lobby gay à la souffrance des enfants des couples homoparentaux est de dire que cette souffrance provient de la haine envers les homos, on leur jette des pierres, les gosses en souffrent, et qu’il suffira de faire accepter l’homosexualité comme partie de la norme pour que cette souffrance cesse.

      Oui et dans la majorité de la population chacun se cache derrière sa principale façade, mais seulement en apparence, comme je l’indique plus haut Cdt


    • Antoine 29 juin 09:59

      @Le Panda
      L’idée qu’il y aurait derrière est peut-être celle de dire que l’enfant est le fruit d’une filiation, donc d’un héritage. L’enfant est le prolongement de ses parents ; leur continuité dans le temps.
      Un enfant sans filiation est-elle une personne sans passé ? Une personne sans passé est-elle encore une personne ?


    • Antoine 29 juin 10:16

      @Le Panda
      A noter que pour des homos avoir un enfant est plus que le coming-out, qui finalement ne concerne que l’entourage proche (hors personne publique) : c’est s’exposer aux yeux de tous. Plutôt que de vivre dans la discrétion ce travers sexuel, voila nos homos qui font tintamarres dans l’espoir de devenir comme tout le monde, hélas ils finissent par retourner à la maison en pleurant.


  • Antoine 29 juin 09:29

    Merci pour ce témoignage.


    • Le Panda Le Panda 29 juin 09:53

      @Antoine

      Merci pour ce témoignage.

      Veuillez me dire simplement pourquoi vous me remercier c’est d’oser transcrire la réalité pour la défense des enfants, merci de vos réactions Cdt

    • Antoine 29 juin 10:04

      @Le Panda
      Je vous remercie parce que ces questions me touchent, non pas que je me sente personnellement concerné, mais parce que je vois le mal qu’on est en train de faire à la famille et aux enfants.
      Je n’ai pas envie d’une humanité qui s’enfonce davantage encore plus profondément dans la souffrance parce qu’elle ne sait plus prendre le soin de ses enfants.


    • Le Panda Le Panda 29 juin 10:22

      @Antoine
      Je vous remercie parce que ces questions me touchent, non pas que je me sente personnellement concerné, mais parce que je vois le mal qu’on est en train de faire à la famille et aux enfants.
      Je n’ai pas envie d’une humanité qui s’enfonce davantage encore plus profondément dans la souffrance parce qu’elle ne sait plus prendre le soin de ses enfants.

      Là je comprends bien mieux et je vous en remercie c’est le combat que je tente de mener depuis pas loin de trente années pour le respect de l’enfance dont j’ai fais une devise : Je me bats pour ce que je veux qu’ils souhaitent et qu’il n’ont pas. Dans une de mes publications je dis : Que puis-je faire à la place où je me trouve afin que l’exigence de l’institution s’estompe et celle de l’enfant qui porte autant d’espoirs et de richesses soient pleinement reconnu sans faire abstraction de son milieu familial, par lequel il se construit et se bâtit, merci de votre apport.


  • markos 29 juin 16:54

    Je ne vois aucune raison de m’opposer à la volonté d’une femme d’être mère, même avec la pma et même si elle n’est pas en couple avec un homme.
    mais jusqu’à présent, je n’ai jamais entendu clairement la question de savoir qui doit payer.
    la pma en france c’est cher mais c’est pris en charge par la sécurité sociale.
    elle s’adresse à des couples souffrant d’infertilité chronique.
    un couple lesbien qui souhaite avoir un enfant pourrait très bien le faire à ses frais dans la mesure ou ce ne sont pas des « soins » palliatifs à des problèmes médicaux mais à un choix de vie qui ne permet d’être maman « naturellement ».
    autrement dit, ce serait de la médecine de confort.


    • jocelyne 29 juin 17:20

      @markos
      oui, mais alors ou est l’égalité exigée par la constitution ?
      de plus si cela coûte cher il ne faut pas en faire le reproche aux patients mais aux soignants non ?
      ah je sais le Q7 est vraiment hors de prix... smiley


    • Le Panda Le Panda 29 juin 18:31

      @markos
      Bonjour,

      Je ne vois aucune raison de m’opposer à la volonté d’une femme d’être mère, même avec la PMA et même si elle n’est pas en couple avec un homme.

      En France il n’existe aucun centre agréé pour la FIV qui pourrait accepter ce type de pratique une clinique à Vichy dans le 03 avait tenté de faire cela il lui en couté de perdre l’ensemble de ces généticiens, à présent si vous souhaitaient les noms aucun problème, cela a été jugé donc public et remonte à 1985. 
      mais jusqu’à présent, je n’ai jamais entendu clairement la question de savoir qui doit payer.
      la PMA en France c’est cher mais c’est pris en charge par la sécurité sociale.
      elle s’adresse à des couples souffrant d’infertilité chronique.
      un couple lesbien qui souhaite avoir un enfant pourrait très bien le faire à ses frais dans la mesure ou ce ne sont pas des « soins » palliatifs à des problèmes médicaux mais à un choix de vie qui ne permet d’être maman « naturellement ».
      autrement dit, ce serait de la médecine de confort.

      Mais en quelque sorte c’est déjà le cas entre services publics et services privés, je l’ai vu et vécu en certains lieux le document mère enfant figurent depuis 2006 sur l’un de mes sites. La PMA ne peut s’effectuer en France sans l’aval patenté de gynécologues parfaitement établi d’où à regret le petit nombre de femmes accoucheuses et suiveuses de grossesses. Je n’ai ramené et constaté que des témoignages réels et vous avez raison plus deux fois qu’une lorsque vous parlez de confort payant, en certaines positions c’est le cas, dans les autres circonstances cela relève de K 100 Je vous garanti que les films que j’ai pu réaliser sont encore plus parlants mais jamais je ne pensais il y plus de 30 années que nous en arriverions à ce stade c’est bien un contexte de société et je vous remercie de votre apport Cdt 


  • Ruut Ruut 29 juin 16:54

    Quand est il du droit de l’enfant a connaître ses origines biologiques mâles et femelles ?
    Quand est il du développement psychologique d’un petit garçon au sein d’un couple lesbien ?

    Des question pourtant cruciales.
    L’enfant n’est pas un objet.


    • Le Panda Le Panda 29 juin 18:36

      @Ruut
      Bonjour

      Quand est il du droit de l’enfant a connaître ses origines biologiques mâles et femelles ?
      Quand est il du développement psychologique d’un petit garçon au sein d’un couple lesbien ?

      Des question pourtant cruciales.
      L’enfant n’est pas un objet.

      Vos propos sont plein de bon sens et renferment le sens le plus profond de l’article, ce sont bien des questions cruciales puisque dans le cas contraire nous sommes ou tout du moins les personnes concernés sont hors la loi, au travers de cela il y a bien plus que des lacunes, il y a un vide juridique puisqu’un enfant né en PMA à l’étranger une fois rentré en France est traité heureusement pour lui avec les mêmes droits que tous enfants C Q F D Merci


  • Christian Labrune Christian Labrune 29 juin 17:17

    à l’auteur,
    Je n’ai pas tout lu.
    Ne pas pouvoir faire d’enfants, être stérile, que ce soit pour une femme ou pour un homme, c’est la meilleur des choses qui puisse arriver. La contraception, c’est très efficace et très facile, mais on n’est quand même pas à l’abri d’un accident, c’est à dire, un jour, de tuer quelqu’un.

    Je sais bien que la plupart des gens ignorent totalement ces choses, mais ayant largement passé les soixante ans, j’ai vu mourir déjà beaucoup de monde, et ça n’est pas un spectacle bien exaltant. Quand je vois un bambin dans sa petite voiture, je le vois sur son lit de mort quelques dizaines d’années plus tard. J’ai quelquefois demandé à des jeunes parents s’ils avaient déjà rencontré des gens qui étaient nés sous l’Empire romain (c’était hier !). Et tous ont été obligés de me répondre que non. La plupart des règles connaissent des exceptions ; celle qui permet de prévoir, de ce qu’un individu est vivant, qu’il sera bientôt mort, apparemment, n’en souffre aucune et cela devrait faire réfléchir.
    Evidemment, la plupart s’en foutent : il y a de fortes chances qu’ils soient morts eux-mêmes avant de voir râler leur progéniture sur un lit d’hôpital, avec des tuyaux partout . Après nous, le déluge, se disent-ils ! Comme les gens qui, à cinquante ans achètent un perroquet qui leur survivra trente ans si on ne le laisse pas crever après qu’ils auront disparu.

    L’Homme est vraiment une sale bête, atrocement bornée et irresponsable.
     


    • Le Panda Le Panda 29 juin 22:40

      @Christian Labrune
      Bonsoir,

      Evidemment, la plupart s’en foutent : il y a de fortes chances qu’ils soient morts eux-mêmes avant de voir râler leur progéniture sur un lit d’hôpital, avec des tuyaux partout . Après nous, le déluge, se disent-ils ! Comme les gens qui, à cinquante ans achètent un perroquet qui leur survivra trente ans si on ne le laisse pas crever après qu’ils auront disparu.

      L’Homme est vraiment une sale bête, atrocement bornée et irresponsable.

      J’ai parcouru rapidement vos articles lorsque je vous voie en modération j’approuve, je comprends le sens du début et en ce qui concerne vos propos je réserve la fin de vôtre commentaire qui me semble bien plus à mon modeste avis répondre en partie à l’article, il est évident que nous sommes dans une crise de société et non d’utilisateurs fautifs mais merci pour votre participation, nous aurons surement l’occasion de discuter à nouveau, bien Cdt


  • L'enfoiré L’enfoiré 29 juin 18:23

    Salit Panda ou PPP,

    Bon, je ferai une entorse à mes décisions.
    Je dois respecter ce que j’ai écrit aujourd’hui, sur une autre antenne en disant que je ne ferme jamais la porte définitivement même si c’est moi qui la ferme.
    J’ai commencé à lire...
    Déjà dans les deux premières citations, j’avais un problème de compréhension.
    Bien avant le premier commentaire de Bernie.2ème du nom.
    Puis j’ai continué, un petit peu. Là, je tombais dans la semoule de riz que je connaissais en toi d’une autre époque. La sensiblerie fait le reste.
    Désolé je vais devoir être très critique à ce sujet.
    Je connais trop bien ta manière d’écrire sur un coin de table, vite fait, bien fait mais sans le moindre recul que tes souvenirs.
    C’est la première question que tu m’as posée, un jour : est-ce que tu sais faire cela ?
    .
    Il y a à peine cinq jours, je passais à proximité de Clermont-Ferrand en revenant du même endroit pour la cinquième fois. Non, les petits chats n’y étaient probablementt plus, mais je n’ai pas vérifié.
    J’en ai parlé dans la voiture.

    Les enfants pour moi ne sont que les précurseurs de ce que sont les adultes.
    Rien de plus... « Les femmes et les enfants d’abord » quand il s’agit d’un nouveau Titanic, cela ne se dirait plus. Cela se vit ensemble.
    Quand on doit se former tout seul, sans l’aide de qui que ce soit, c’est bien plus difficile que d’avoir un tuteur.,
    On n’apprend pas la sensiblerie, on apprend à être dur, à rester à l’état brut en réponse à la dureté du monde dans lequel on vit..
    De plus quand on entre dans la cour des grands on apprend à se défendre pour exister, à être opportuniste, pas dans le sens péjoratif du terme mais pour simplement exister dans notre société. Alors, parfois ça réussit et parfois cela rate.
    On fait exactement les mêmes glissades dans l’incompréhension du genre humain, que l’on soit petit ou grand.

    La PMA, j’ai dû chercher ce que cela veut dire. La GPA après même chose.
    On parle toujours en sigles en France en oubliant tous ceux qui ne sont pas Français ne savent pas ce que c’est.
    Pourquoi la PMA, la GPA quand il y a des enfants orphelins qui recherchent quelqu’un pour faire un bout de chemin jusqu’au stade d’adulte ? Pourquoi prend-t-on tellement de précautions pour l’adoption alors qu’on n’en prend pas pour des enfants dits naturellement vôtre ? 
    Faut-il transmettre son ADN dans l’étape suivant avec sa gueule qui ressemble et que l’on poussera plus grand par népotisme ?
    On est très en retard en France avec beaucoup de situations de notre époque comme l’homosexualité et les bondieuseries. ;
    Désolé, non encore une fois. Un grand en formation se fait sans push avec ses propres nouvelles idées et pas nécessairement là où papa pensait le placer par népotisme.

    Le monde change bien plus vite que les hommes qui en font partie. L’expérience des grands est souvent obsolète. Il faut leur laisser mettre les doigts dans la prise pour qu’il découvre par eux-même la décharge.
     
    Je peux le dire puisque j’avais de l’avance à l’allumage vers le futur et que la nostalgie, je ne connais toujours pas puisque nous ne faisons que passer sur cette Terre pendant très peu de temps et que demain, ce seront les robots, des « hommes augmentés » qui pourraient prendre la relève de pauv’homme du départ, qui n’avait pas même la force nécessaire autrement que par l’intermédiaire de ses neurones pour se défendre.
    L’évolution a oublié tellement de choses en allant de l’avant dans ses crash-tests.

    Le journal et le site Le Panda sont-ils morts que tu reviennes par ici ?
    Moi, cela fait plus de douze ans que je continue à écrire pour me faire plaisir en premier dans une sorte de challenge que j’avais promis à mon prof de français à la lecture de mes dissertations et rédactions qui étaient nulles.
    Il doit probablement avoir rejoint la plage des grands hommes d’une autre époque.
    Aujourd’hui, j’ai compris pourquoi j’étais nul.
    Je n’aimais pas les sujets balisés comme je n’aime toujours pas de courir dans des chemins fléchés par d’autres.
    De plus, je suis lent. Il me faut un temps long de gestation pour pondre un œuf, exactement ce qu’on en t’offre pas à l’examen.
    Si j’avais été aussi bon pour créer les dessins de ceux qui m’ont offert, les leurs pour les intégrer dans mes billets, je n’aurais peut-être pas commencé à écrire.
    Les dessins sont parfois beaucoup plus efficaces que l’écriture.
    Mais bon, chacun son truc en plumes ou à poils.
    Ouais, mon blog a le même âge que cette antenne.
    Avant cela, je n’aurais jamais eu du temps pour cela.
    Après deux visites entrecoupées, ici, je ne suis plus que commentateur.
    On revient toujours à ses premières amours, là , où est et reste maître à bord sans avoir à subir les OK de qui que ce soit par la modération...
    Pas besoin de commentaires sur mon blog, puisque je signe mes billets Eriofne et entre les commentaires au nom de L’enfoiré.
    Écrire des eBook, cela en fait quelques uns, mais jamais des livres papiers à présenter à des éditeurs... Tout est en freeware. Pas d’investissements et pas de retours sur investissements.
    Une conversation avec moi-même ? Non, bien sûr.
    Pas encore assez vieux pour cela.
    La tête et les jambes pour seules outil de l’imagination et du comptage de points de ce qui m’entoure.
    Mes billets ne sont pas fait pour être lus, mais pour être relus dans le futur, par moi, principalement, pour remarquer quels sont les billets qui sont obsolètes ou ceux qui ont encore un peu de poids dans les gencives.
    Google analytics me sert pour voir qui lit et quoi en direct et en différé..
    Il y a un gars que j’ai perdu de vue et que j’appréciais beaucoup dans nos joutes.oratoires
    Disparu corps et biens, j’en ai parlé dans ce billet.
    Ça, c’est dommage.
    Il m’a défendu quand ce cher québécois (comme tu l’appelais) est sorti de ses gongs parce qu’il pensait que je l’attaquais alors que je n’étais que moi-même dans mes constatations.
    Le cœur a ses raisons que la raison ne connaitra jamais totalement (et vice-versa).

    Eriofne alias L’enfoiré


    • L'enfoiré L’enfoiré 29 juin 18:25

      Salit ?
      Non Salut...
      Ce putain de clavier fait des entourloupes. smiley


    • Le Panda Le Panda 29 juin 18:45

      @L’enfoiré
      Bonjour,

      Toi tu sais par ou nous sommes passé tous deux donc je n’en parlerai pas du tout ni ici ni ailleurs, cela nous appartient de façon personnelle  smiley  smiley

      Je te revoie en qualité d’ami de ces gens que l’on garde toujours en soit, je te répondrai plus longuement sur ton 1er commentaire. J’ignore certaines choses volontairement je sais ce que tu as fait, les services rendus la porte de la maison est toujours ouverte.

      Je te fais parvenir mes amitiés sincères 


    • Le Panda Le Panda 29 juin 21:55

      @L’enfoiré
      Bonsoir Guy,

      Bon, je ferai une entorse à mes décisions.
      Je dois respecter ce que j’ai écrit aujourd’hui, sur une autre antenne en disant que je ne ferme jamais la porte définitivement même si c’est moi qui la ferme.
      J’ai commencé à lire...Déjà dans les deux premières citations, j’avais un problème de compréhension. Bien avant le premier commentaire de Bernie.2ème du nom.
      Puis j’ai continué, un petit peu. Là, je tombais dans la semoule de riz que je connaissais en toi d’une autre époque. La sensiblerie fait le reste.
      Désolé je vais devoir être très critique à ce sujet.
      Je connais trop bien ta manière d’écrire sur un coin de table, vite fait, bien fait mais sans le moindre recul que tes souvenirs. C’est la première question que tu m’as posée, un jour : est-ce que tu sais faire cela ?

      Je vais tenter de te répondre point par point, si je le peux, en 1er, oui je me souviens de cette question de nos entretiens au quotidien ou presque. Je te remercie pour tout ce que nous fait ensemble tu as toujours ton « avatar » chez Les Voix du Panda. Je suis content que tu ais pu franchir le pas, cela démontre que nous n’avons réellement jamais dans la réalité ni cassé, ni rompu, il y a eu bien trop de faits d’échanges dont je ne parlerais pas ici, sauf si tu ouvres toi-même la porte et en ce qui concerne, je dis oui, je ne peux te répondre en un seul post et tu peux le comprendre. Je remercie « Bernie » de t’avoir aidé. Je vais donc poursuivre, merci amicalement.

      Patrick


    • Le Panda Le Panda 29 juin 22:00

      @L’enfoiré
      suite

      Il y a à peine cinq jours, je passais à proximité de Clermont-Ferrand en revenant du même endroit pour la cinquième fois. Non, les petits chats n’y étaient probablement plus, mais je n’ai pas vérifié.
      J’en ai parlé dans la voiture.Les enfants pour moi ne sont que les précurseurs de ce que sont les adultes.Rien de plus... « Les femmes et les enfants d’abord » quand il s’agit d’un nouveau Titanic, cela ne se dirait plus. Cela se vit ensemble.
      Quand on doit se former tout seul, sans l’aide de qui que ce soit, c’est bien plus difficile que d’avoir un tuteur.,
      On n’apprend pas la sensiblerie, on apprend à être dur, à rester à l’état brut en réponse à la dureté du monde dans lequel on vit..

      Il m’est très difficile et tu le comprendras que de rentrer dans ce type de partage et d’explication sans violer tout ou partie de ce nous appartient donc je ferai l’impasse sauf si encore une fois c’est de ta décision que tu ouvres volontairement les vannes. Cdt


    • Le Panda Le Panda 29 juin 22:07

      @L’enfoiré
      suite

      Pourquoi la PMA, la GPA quand il y a des enfants orphelins qui recherchent quelqu’un pour faire un bout de chemin jusqu’au stade d’adulte ? Pourquoi prend-t-on tellement de précautions pour l’adoption alors qu’on n’en prend pas pour des enfants dits naturellement vôtre ? 
      Faut-il transmettre son ADN dans l’étape suivant avec sa gueule qui ressemble et que l’on poussera plus grand par népotisme ?
      On est très en retard en France avec beaucoup de situations de notre époque comme l’homosexualité et les bondieuseries. ;
      Désolé, non encore une fois. Un grand en formation se fait sans push avec ses propres nouvelles idées et pas nécessairement là où papa pensait le placer par népotisme.

      Oui et là aussi je comprends parfaitement les raisons pour lesquelles tu l’exprimes ainsi, la France à mutes retard par une certaine forme de liberté en Belgique, cela est une évidence. Quant au stade de la formation tu l’a connais puisque tu l’as pratiqué sur un plan professionnel et privé dont je ne parlerai pas là aussi. On ne vit pas en fonction de la tête que l’on puisse avoir, mais la sanction par contre que l’on que l’on s’impose de gré ou de force, c’est une question de choix dont tu as tous les éléments en mains toi et ta maisonnée. Bien à toi


    • Le Panda Le Panda 29 juin 22:15

      @L’enfoiré
      Suite,

      Le journal et le site Le Panda sont-ils morts que tu reviennes par ici ?

      ========================================

      Le site fonctionne toujours mon retour ici est du avant à des gros problèmes de santé diverses interventions chirurgicales des séjours en hôpitaux, puis maintenir un site de la taille du Panda que tu connais très bien et pour causes, nous étions une équipe très soudée et je n’ai pu continuer à gérer l’ensemble à la suite du décès de mes deux parents, mais je pense que tu t’en souviens ou pas ? 

      ======================
      Moi, cela fait plus de douze ans que je continue à écrire pour me faire plaisir en premier dans une sorte de challenge que j’avais promis à mon prof de français à la lecture de mes dissertations et rédactions qui étaient nulles.
      Il doit probablement avoir rejoint la plage des grands hommes d’une autre époque.
      Aujourd’hui, j’ai compris pourquoi j’étais nul.
      Je n’aimais pas les sujets balisés comme je n’aime toujours pas de courir dans des chemins fléchés par d’autres.

      ===========================

      Tu n’as rien de nul ou alors nous sommes similaires, je suis ici depuis le départ, sauf erreur de ma part je t’en vais parlé même si nous sommes connu ensuite plus étroitement mais là aussi peu importe le principal, l’essentiel reste que nous puissions continuer à être ouvert à débattre, par ce qui me concerne ce n’est nullement une faiblesse mais bien au contraire une force que tu sais parfaitement gérer. Cdt


    • Le Panda Le Panda 29 juin 22:32

      @L’enfoiré
      suite et fin provisoire

      Mes billets ne sont pas fait pour être lus, mais pour être relus dans le futur, par moi, principalement, pour remarquer quels sont les billets qui sont obsolètes ou ceux qui ont encore un peu de poids dans les gencives.
      Google analytics me sert pour voir qui lit et quoi en direct et en différé..
      Il y a un gars que j’ai perdu de vue et que j’appréciais beaucoup dans nos joutes. Oratoires
      Disparu corps et biens, j’en ai parlé dans ce billet.
      Ça, c’est dommage.Il m’a défendu quand ce cher québécois (comme tu l’appelais) est sorti de ses gongs parce qu’il pensait que je l’attaquais alors que je n’étais que moi-même dans mes constatations.
      Le cœur a ses raisons que la raison ne connaitra jamais totalement (et vice-versa).

      Les véritables personnes qui écrivent pensent exactement la même chose, nous laisserons une trace autant qu’Internet fonctionnera. Merci pour ton lien et là je souris car effectivement il faut du temps, simplement pour faire le point avec soi-même, je te remercie encore du courage qu’il t’a fallu connaissant tes ardeurs, tes capacités et les engagements qui te font conclure sur ton commentaire à la Belge en France il se dit de la même façon ou presque  ici merci si tu le souhaites de me dire si j’ai vu juste, mais je me dois de dire merci aussi à AGV d’avoir conservé pendant plus de 12 années les articles que j’avais pu écrire en son temps, bien il manque pas mal pour ne pas écrire énormément et ma venue ici date de la création du site puisque j’ai rencontre Carlo Revelli physiquement ^parlant lors de la "journée du 5 eme Pouvoir, j’ai encore les vidéos de l’époque et les clichés que j’ai pu prendre ni étions plus de mille et si je ne me trompe pas je t’avais proposé de venir et je crois que tu faisais encore beaucoup de vélo, à propos tu en fais toujours ? Je me souviens des merveilleux chocolats que j’ai reçu de ta part et de ton épouse. De nos ballades dans Clermont-Ferrand cela en ce qui me concerne démontre un fait essentiel, c’est que nous n’avons complétement perdu la mémoire ni toi, ni moi. Mais j’ai retrouvé ici, bon nombre des plus de 200 rédacteurs que nous étions à un moment donné et je me souviens toujours de l’article ou tu as répondu pour moi car j’étais avec ma femme en Espagne que de merveilleux souvenirs. Je t’adresse mes plus cordiales amitiés. Patrick  smiley  smiley


    • L'enfoiré L’enfoiré 1er juillet 13:27

      @Le Panda
      Peut-être rien à voir avec la GPA, quoique... avec humour et parodie....
      « La création du monde dans un Big Bang mais encore... »


  • confiture 1er juillet 11:42

    de toutes façons, cela existe déja et il y a un tarif....


Réagir