jeudi 24 septembre 2009 - par Louis B

Sectes et anti-sectes : l’ancien adepte

Voici un extrait d’un chapitre du livre sur lequel je travaille depuis quelques mois. Le sujet est passionnant, « sectes et anti-sectes en France », et parfois on ne sait plus qui est qui dans ce conflit étonnant. J’ai lu pas mal pour attaquer le sujet, la presse, les forums, Internet, les études diverses des pour et des contre...


Mais ce petit passage du futur livre me fait souvent sourire :

"L’ingrédient indispensable : les anciens adeptes Dans la lutte anti-sectes, il fallait l’ingrédient sans lequel rien n’est possible, le ciment qui donne toute sa légitimité au combat, la preuve qu’on peut s’en sortir et témoigner : l’ancien adepte.

Toutes les sectes ont leurs anciens adeptes. Parmi eux, la grande majorité ne se prononcent jamais sur leur passage dans le mouvement qu’ils fréquentaient assidûment. Une page est tournée, elle est parfois un bon souvenir, parfois un calvaire, mais rarement suffisamment lourd pour qu’ils estiment devoir en parler et se retourner contre leurs anciens amis. Pour le combattant anti-sectes, il faut trouver deux types d’anciens adeptes. Le revanchard, et la victime. Tandis que la victime servira à apporter la preuve nécessaire à l’action en justice, le revanchard, lui, sera le porte parole de la victime, celui qui témoigne de ce qu’il faut pour que tout le monde comprenne que ce qui est arrivé à la victime est monnaie courante dans le mouvement et ne peut être remis en question.

Le problème avec le revanchard, c’est qu’il est contrôlable jusqu’à un certain point, mais peut aussi déraper et commettre des erreurs qui nuiront à la cause.

Un cas d’école : le revanchard ancien scientologue
La scientologie est peut-être le mouvement qui fait le plus de bruit dans notre pays (quoique les Témoins de Jéhovah ont été les premiers pendant longtemps, aujourd’hui c’est la scientologie qui défraye le plus souvent la chronique). Comme les autres, elle a ses détracteurs, mais ceux-ci sont peut-être les plus virulents de la scène mondiale. Dans chaque pays, elle a ses anciens adeptes revanchards en chef. La France ne fait pas exception, et elle a trouvé en la personne de Roger Gonnet un adversaire zélé et endurant, puisque depuis 30 ans celui-ci n’a de cesse de s’attaquer à son ancienne confession.

En 1982, après 8 ans passés à la tête d’une petite mission de scientologie d’une dizaine de membres permanents, Roger Gonnet est excommunié par la maison-mère, qui lui reproche des malversations financières et des falsifications des écritures du Fondateur, Ron Hubbard. Il consacre alors sa vie à la lutte contre la scientologie et sera utilisé par les uns et les autres pour porter haut la flamme de la lutte contre la scientologie.

Le problème, ce sont les erreurs qu’il commet. Récemment l’actualité a de nouveau amené la scientologie sur le devant de la scène, et c’est sur ce terrain que je vais tenter de donner quelques exemples de ce qui peut se produire lorsqu’un ancien adepte revanchard est lancé dans l’arène et échappe au contrôle.

Premier exemple : les petits mensonges qui choquent.
En plein procès de l’église de scientologie, Roger Gonnet enchaîne les interviews. Malheureusement, le discours qu’il tient, s’il est bien rodé dans ses grandes lignes, varie parfois sur des détails qui font taches. Lors d’un entretien avec Angélique Négroni publié le 25 mai 2009 dans le Figaro, Roger Gonnet déclare "J’ai quitté la Scientologie en 1982. Je leur ai versé au total environ 30 500 euros." C’est, d’après ce que m’a rapporté un ami journaliste irlandais présent à l’audience, ce que Roger déclarera à peu de chose près au tribunal devant lequel il a été cité par la partie civile. Mais dans La Tribune de Lyon du 18 juin 2009, il s’emporte et dérape : "De la base à Ot8 (un niveau de grade chez les scientologues, NdA), j’ai dépensé à peu près 300000 euros, et ainsi de suite jusqu’à OT 15". En plus du brusque changement dans les sommes versées, un ancien adepte me dira que cela est impossible, puisque les grades de Ot 9 à Ot 15 n’ont jamais été disponibles aux adeptes et ne sont censés l’être que dans l’avenir.

Deuxième exemple : les altercations entre revanchards.
Jean-Luc Barbier est à la Suisse ce que Roger Gonnet est à la France. Ancien adepte reconverti dans la lutte anti-scientologie, il a fondé une "association des victimes de la scientologie" qu’il anime tant bien que mal chez les helvêtes. Les deux hommes se connaissent, ils ont chacun leur site, et partagent leurs contacts, leurs articles, et fréquentent les mêmes associations anti-sectes qui ont leurs dépendances tant en Suisse que dans l’hexagone. Mais parfois leurs rapports sont houleux, et quand cela déborde sur internet, la lutte anti-sectes y voit une perte de crédibilité.
Quelques échanges entre les deux hommes sur un forum dédié à la lutte anti-sectes (soc-sectes) :
Roger Gonnet s’adresse à Jean-Luc Barbier : "continue à me faire rigoler avec tes associations, tes "président de ceci et cela", "artiste peintre et musicien. Retourne à ton métier au lieu de te draguer des clients via tes "associations" et tes sites webs fabriqués en piquant les textes des autres sans rien y ajouter dans la plupart des cas ; et ne t’occupe plus de la manière dont je fais le boulot, et quand les auteurs râlent, tu tentes de les manipuler avec des observations insultantes d’abord, puis avec toute une série de méthodes que j’éviterai de qualifier, et tu insistes." Jean-Luc Barbier, répond : "vos invectives et diffamations commençaient à m’apprendre bien des choses sur votre personne et me donnaient le sentiment d’être en présence d’une personne souffrant de jalousie." Puis s’adresse a d’autres membres de la communauté internet : "Par exemple dans de récents message M. Roger Gonnet n’a pas cessé d’appliquer les mêmes méthodes que la secte de scientologie : - insultes - termes victimaires ("lavé du cerveau" - "crétinisé" - Va te faire foutre, ... ) - diffamation et calomnie (Tu es un menteur, un voleur etc) - menace ( mon but est bien de "te nuire") - coupure de lien (je te parlerai plus) - autoritarisme (Tu dois me tutoyer) - copyright insensés sur des traductions d’articles qui ne sont pas de sa plume et cela dans le seul but d’empêcher leur diffusion !" Et cela Continue. Roger Gonnet : "C’est to qui dis ça ? Attends un peu, je vais finir par dévoiler TES méthodes si tu continues, JLB." Alors Roger Gonnet reprochera à Jean-Luc Barbier d’avoir été aidé grâce à un donateur milliardaire américain pour payer ses procès contre la secte, sur intervention de Roger Gonnet : "alors qu’ils vous ont aidé des années durant à tenter de récupérer du pognon de la secte, et qu’ils ont obtenu une grosse somme d’un mécène pour vos avocats... " Jean-Luc Barbier de répondre : "Aussi je trouve que vos tentatives d’harcèlement de ma personne ressemblent aux méthodes des scientologues. Vous étiez un "capo" de la secte de scientologie et des petits gars comme moi se devaient de vous obéir. J’ignore totalement cette affaire d’aide financière et je me demande si ce n’est pas vous qui avez utilisé cet argent car mes avocats n’ont jamais reçu le moindre centime d’un mécène. (Par ailleurs si cela avait été le cas je me serais empressé de vous remercier en vous rendant visite avec une bonne bouteille)." Et ainsi de suite.

Cela ne vole pas très haut et malheureusement sur Internet, tout le monde peut y avoir accès. Ce cas d’école des revanchards est malheureusement un peu trop fréquent pour les acteurs de la lutte anti-sectes qui tentent tant bien que mal de garder le contrôle sur ces hommes providentiels qui, tout en étant indispensables à la cause, en sont parfois le maillon faible..."

La suite au prochain numéro.



47 réactions


  • Paul Muad Dib 24 septembre 2009 11:06

    salut, vous avez oublié la secte capitaliste,responsable de millions de morts,les sectes communistes idem, les sectes religieuses monothéistes, les sectes nationalistes,les sectes xénophobes,racistes, etc.. et autres,elles aussi responsable de tant d’horreur, c’est a dire vous oubliez de mentionner ceux qui ont la main mise sur la planète,qui sont sectaires par nature ...... ?????ca n’exclue pas ceux que vous mentionnez , mais ce sera a venir peut être..
    salutations


  • orage mécanique orage mécanique 24 septembre 2009 11:09

    Comment l’air de rien faire un article pro - scientologue.

    Certains discréditent un combat juste, ne les écoutez pas, n’en parlez pas et les journalistes ne s’y intéresseront plus (pourquoi ne seraient il d’ailleurs pas toujours membres ?)

    la solution : ANONYMOUS

    [url]http://www.youtube.com/watch?v=uB8ZrM3Adxk&feature=related[/url]


    • Clojea CLOJEA 24 septembre 2009 12:48

      Pour une fois que quelqu’un est objectif sur les problèmes de sectes, d’anti sectes, de nouveaux mouvements religieux, de spiritualités, je dis bravo. Un petit plus, dans son livre Yves Gonnet, se décrit lui même comme une personne non fréquentable. Pas mal comme auto biographie...
      A part ça, un nouveau point de vue sur les minorités religieuses. Le livre de Yves Bertrand, « Ce que je n’ai pas dit dans mes carnets ». Très interressant le point de vue sur les religions et la Scientologie.


    • lucie1945 30 novembre 2010 15:10

      Mais bien sûr, mine de rien, ni plus ni moins qu’un article pro-scientologie avec son éminence aux multiples pseudos : Clojea !
      Mais facile à savoir de qui il s’agit !


  • jacques jacques 24 septembre 2009 11:20

    @ LouisB 2 articles et 2 articles qui tirent sur les anti-sectes ,vous en avez encore beaucoup comme cela ?Dans une actualité ou la question est de se demander si la scientologie n’a pas noyauté les corps d’état (disparition de dossier,loi sur mesure,etc...)à son profit, votre action est de décrédibiliser les anciens adeptes (escrocs affabulateurs aux égos hypertrophiés ).
    La question que je vous pose ètes vous scientologue ?


    • coudjouac 24 septembre 2009 11:47

      On a fait le coup à tous les universitaires qui ont eu le malheur de ne pas être d’accord avec la Miviludes... Dès qu’un point de vue n’est pas « dans le moule », c’est un scientologue. Pitoyable.


    • lucie1945 30 novembre 2010 15:16

      Vous avez vu qui applaudit pour cet article ! Le vénérable ministre présent sur tous les sites, dans les médias pour défendre sa nébuleuse et crier à la victimisation !
      Il en vient même à mélanger les prénoms de Mrs Gonnet et Bertrand !
      Et Lisa Mac Pherson ?
      Et Gloria Lopez ?
      Et la liste est longue de ceux qui ont cherché « le chemin du bonheur » dans la scientologie et ne l’ont point trouvé !
      Ah les marchands de bonheur ???


  • coudjouac 24 septembre 2009 11:44

    La lutte « anti-sectes » est en fait une lutte contre la liberté de conscience. Bien-sûr, elle est aidée par les médias pour lui donner un air de respectabilité. Quoi qu’il en soit, l’article montre bien le niveau...


  • jps jps 24 septembre 2009 11:47

    @ l’auteur
    Vous écrivez : « Toutes les sectes ont leurs anciens adeptes. [...] Une page est tournée, elle est parfois un bon souvenir [...] Dans chaque pays, elle a ses anciens adeptes revanchards en chef. [...] les petits mensonges qui choquent (vous faites référence aux anciens adeptes »
    ceci me semble un parti-pris en faveur des sectes. Rassurez moi... je me trompe ?


    • foufouille foufouille 24 septembre 2009 15:39

      @ jps
      dans certains pays les sectes sont les protestants ............
      tout depend de la religion majoritaire


    • iris 24 septembre 2009 16:14

      foufouille commens ça va ??bien le plaisir de vous lire à nouveau


    • foufouille foufouille 24 septembre 2009 16:57

      salut iris
      comme d’hab.........
      tu demenages et on te fait chier
      les bureaucrates prives comme public sont des plaies


  • curieux curieux 24 septembre 2009 13:49

    Article équivoque.
    Je vote NON


  • Amnon Amnon 24 septembre 2009 13:57

    « Ce cas d’école des revanchards est malheureusement un peu trop fréquent »

    Deux cas.

    DEUX !

    Et oui, ce sont des êtres humains. Un peu comme vous. Personne n’est infaillilble. Essayez Anonymous.  


  • Maryvonne Legoux 24 septembre 2009 14:17

    Très bien vu cette description des détrousseurs de sectes. On se demande vraiment pourquoi certains journalistes leur accordent tant d’attention, au détriment d’un débat pluraliste et enrichissant, faisant appel à des esprits équilibrés et raisonnables. La société se porterait mieux si l’on laissait de côté les personnalités maladivement haineuse qui dépassent vite les bornes. Les détrousseurs de sectes professionnels vivent tellement dans le mensonge qu’ils ne s’en aperçoivent même plus ! Ce serait les aider que de ne pas les encourager à s’enfoncer dans l’odieux et l’inhumain.


    • Lilibeth 25 septembre 2009 11:11

      Ces « détrousseurs de sectes professionnels » comme vous les appelez, Maryvonne, ont été à bonne école. Alors qui faut-il blâmer ? Le maître ou l’élève ?


    • Maryvonne Legoux 25 septembre 2009 12:35

      Bonjour,
      Je suis désolée, mais je ne vois pas de quoi vous voulez parler. J’ai l’impression que vous avez une foule de préjugés et d’idées toute faites. Votre reflexion ne correspond à rien du tout qui soit réel.
      Cordialement,
      Maryvonne


    • lucie1945 30 novembre 2010 15:24

      Et ceux qui détroussent les comptes en banque des victimes et abusent les enfants, cela ne vous dérange pas ?


  • Radix Radix 24 septembre 2009 19:23

    Bonsoir

    On essaie de déminer le terrain après l’entourloupe législative ?

    Vous vous étonnez de trouver parmi les anciens membres des gens peu recommandables !

    Vous devriez regarder ceux qui restent : ils sont pires !

    Radix

    PS Une phrase m’a fait rire :« ...celui-ci n’a de cesse de s’attaquer à son ancienne confession. »
    Seul un scientologue peut parler de « confession » à propos de cette organisation financière.


    • coudjouac 24 septembre 2009 19:42

      @Radix, « Seul un scientologue peut parler de « confession » »
      On voit en vous une perspicacité digne de Sherlock Holmes... Sauf que « confession » se dit de n’importe quelle religion, et c’est le mot qu’emploient tous les universitaires pour la scientologie aussi... Bref Sherlock Holmes avait l’avantage de ne pas être parano et de ne pas user de l’artifice qui consiste à taxer de « scientologue » tous ceux qui ne pensent pas comme la Miviludes et ses amis.


    • Radix Radix 24 septembre 2009 20:06

      Bonsoir

      Va falloir apprendre à lire jusqu’au bout !

      La scientologie n’est pas une religion... sauf du point de vue fiscal aux USA !

      J’ai lu « l’oeuvre » de Ron Hubbart avant qu’il ne fonde cette « religion » dans le seul but de s’enrichir. Faut dire qu’en tant qu’écrivain de SF il n’avait aucun avenir.
      C’est d’ailleurs ce qu’il a déclaré à un journaliste venu l’interviewer à une convention SF qui lui demandait s’il comptait faire fortune avec ses livres : « Pour être millionnaire il faut fonder une religion ».

      Pour un soi-disant universitaire vous manquez singulièrement de sources !

      Radix


    • coudjouac 24 septembre 2009 20:44

      Il me semble que c’est vous qui manquez de références et de culture. La Scientologie est parfaitement reconnue comme une religion aux états-unis, et le fait que ce soit l’IRS qui lui a donné ce statut est parfaitement normal dans ce pays.

      Elle est aussi reconnue comme religion dans la majorité des pays d’Europe, avec l’Espagne et le Portugal comme reconnaissances récentes. En France, une reconnaissance de ce type n’existe pas, pour aucune religion.

      Ensuite si vous aviez un peu étudié les sociologues des religions, vous sauriez que ceux qui l’ont étudié ont été catégoriques et unanimes sur la religiosité de la scientologie.

      Je ne connais pas les livres de fiction de Ron Hubbard, mais il me semble qu’il est plutôt reconnu comme un écrivain à succès dans le domaine.

      Quant à la phrase que vous lui attribuez, c’est Georges Orwell qui l’a prononcée.


    • Radix Radix 24 septembre 2009 21:00

      Ben il vous en faut du temps pour consulter Wilki !

      Je n’ai pas dit qu’il avait inventé la phrase, vu son talent il l’a seulement répétée !

      Le critère de religion aux USA est très souple et surtout fiscal, ce n’est pas un gage de respectabilité, voyez Moon et Jones.

      Ses succès littéraires sont imaginaires vu que ses livres sont en vente forcée dans la secte !

      Radix


    • Roseau Roseau 25 septembre 2009 00:44

      Non, les succès de Hubbard ne sont certainement pas imaginaires. Pas besoin d’être scientologue pour le savoir. Il a été un des meilleurs auteurs de l’Age d’Or de la Science Fiction. Les auteurs de cette époque et d’après l’ont toujours reconnu. Après, on aime ou on aime pas, c’est autre chose...
      Peut-être vous devriez justement moins consulter wiki...


    • Radix Radix 25 septembre 2009 11:51

      Il n’a pas fait partie de l’âge d’or de la SF, loin s’en faut !

      Si vous voulez vous informer, ce dont je doute fortement, lisez « En terre étrangère » de Robert Heinlein qui justement en a fait partie.

      Vous y verrez une critique du système des sectes américaines qui vous ouvrira (peut-être) les yeux !

      Radix


    • Roseau Roseau 25 septembre 2009 23:17

      Hum Hum, Il suffit de chercher un peu sur le net :

      Frederic Pohl :« L. Ron Hubbard a un don pour susciter des images éclatantes qui s’impriment dans mon esprit. Bien plus que la plupart des autres auteurs que je connais. »

      ORSON SCOTT CARD « Vous allez en perdre le sommeil. Vous manquerez vos rendez-vous... Lire Mission Terre est l’expérience la plus exaltante que vous puissiez vivre. »

      Stephen KING  : "Si vous ne craignez pas d’avir des frissons dans le dos, de gros frissons, et que vous n’avez pas lu ce livre, je vous recommande vivement de le faire. Pas la peine d’attendre une nuit noire et orageuse. Ce livre est vraiment un must du genre... »

      Isaac ASIMOV parle de « Fear » : « De tous les romans de L. Ron Hubbard, celui-ci est mon préféré. »

      Elisabeth Campos  : "Ron Hubbard, né en 1911, fut l’un des géants de l’Age d’Or de la Science-Fiction américaine au même titre que Robert Heinlein, Isaac Asimov ou Van Vogt avec qui il rivalisait d’ailleurs auprès des lecteurs. Il travailla exclusivement dans ce genre pour les magazines dirigés par John William Campbell, Astounding et Unknown (il signait dans cette dernière revue du pseudonyme de René Lafayette). Il eut également une production abondante, et antérieure à son œuvre de science-fiction, dans des domaines très variés : aventure, western, policier, policier et exotisme.« 

      Arthur C. CLARKE, auteur de 2001, »l’Odyssée de l’Espace« , « Je suis stupéfait — en fait submergé — par l’énergie de HUBBARD. »

      Et Robert Heinlein que vous aimez tant à propos de »Final Black out" : « Un parfait chef-d’oeuvre de science-fiction »

      D’autres ?


    • Radix Radix 26 septembre 2009 11:32

      "L’opération Snow White est le nom de code d’une opération lancée par l’Église de scientologie au cours des années 1970 pour faire disparaitre les dossiers défavorables à la scientologie et à son fondateur L. Ron Hubbard. Ce projet incluait une série d’infiltrations et de vols de 136 organismes gouvernementaux, ambassades et consulats, ainsi que d’organismes privés critiques à l’égard de la Scientologie, réalisée par membres de l’Église, dans plus de 30 pays.

      Dans le cadre de ce programme, de nombreux membres de la Scientologie ont commis des infiltrations, des écoutes téléphoniques, et le vol de documents dans les bureaux du gouvernement, en particulier ceux de l’US Internal Revenue Service.

      En 1977, les bureaux de Scientologie des deux côtes furent perquisitionnés par des agents du FBI cherchant des preuves de cette opération. A cette occasion ils découvrirent des dossiers que l’Église constituait sur ses ennemis potentiels, comme par exemple la journaliste Paulette Cooper[1], afin de les mettre hors d’état de lui nuire[2].

      L’Office du Gardien, l’organisation scientologue chargée de défendre les intérêts de l’Église de Scientologie, fut particulièrement impliquée dans cette affaire. Onze cadres haut placés de l’Église, dont Jane Kember, responsable de l’Office et Mary Sue Hubbard, épouse du fondateur L. Ron Hubbard qui était alors numéro 2 du mouvement, furent inculpés. Ils plaidèrent coupable ou furent reconnus comme tels par la Cour fédérale pour les délits d’obstruction à la justice, de cambriolage de bureaux du gouvernement, et de vol de documents et biens de l’État. Ils furent condamnés à des peines de 4 à 5 ans de prison, et à des amendes de 10 000 dollars[2]. Hubbard fut mentionné, par le procureur fédéral, comme « co-conspirateur non poursuivi », et aucun lien ne lui fut trouvé avec l’affaire [3].

      Suite à cette affaire, l’Office du gardien fut supprimé, et les scientologues impliqués dans l’affaire furent démis de leurs responsabilités dans l’organisation[2]."

      Toujours les mêmes méthodes ! What else ?

      Radix


    • Roseau Roseau 26 septembre 2009 20:49

      Si vos sources sont aussi fiables que celles qui vous ont fit dire que Hubbard ne faisait pas partie de l’âge d’or de la SF, je crains le pire...


    • Radix Radix 26 septembre 2009 21:34

      Désolé qu’elles soit aussi peu fiable que les vôtres, pourtant elles viennent du même endroit : Wilkipédia !

      Mais lisez « En terre étrangère » à moins que vous ne soyez analphabète, ce qui expliquerait beaucoup de choses !

      Radix


    • Roseau Roseau 27 septembre 2009 05:55

      Dites-moi Radix, vous n’êtes pas obligés d’en venir à des attaques personnelles... Si ?


    • Radix Radix 27 septembre 2009 22:37

      Vous insultez bien mon intelligence !

      Radix


    • Roseau Roseau 3 octobre 2009 00:34

      Impossible... smiley


  • Ann O’Nymous 24 septembre 2009 20:01

    Article amusant... et tellement dans la ligne des méthodes de la scientologie.


    Les critiques de la scientologie ne sont pas parfaits loin s’en faut. Mais la scientologie a tellement d’avance en termes d’abus qu’ils n’arriveront jamais à faire aussi mal qu’elle...

    Au fait, avez-vous lu les articles du St-Peterburgs Times sur la violence de David Miscavige ?

    On attend le livre avec impatience.

  • Roseau Roseau 25 septembre 2009 00:47

    Article ok. Ce genre de personnes prend trop de plaisir à répandre son esprit de vengeance.


  • roger gonnet 25 septembre 2009 06:58

    Je suis Roger Gonnet et je somme le scientologue anonyme qui a signé « Louis B » de retirer ses mensonges grossiers sur mon compte. J’en relève un : JAMAIS je n’ai dit avoir dépensé 300000 euros en sciento, le soi-disant étudiant en journalisme ne comprend même pas le français. Jamais non plus je n’ai dit que qqun avait fait OT 8 à OT XV, sachant parfaitement que ces niveaux n’ont JAMAIS été écrit par Hubbard, et encore moins, délivrés dans des organisations scientologues.
    Je vous somme de retirer l’ensemble de l’article, dont je ferai un critique plus complète, sans quoi je vous assigne en justice. On sait bien que les scientologues sont crétinisés au point de croire leurs propres mensonges, mais je ne laisse plus rien passer, vous êtes prévenu.


    • foufouille foufouille 25 septembre 2009 09:15

      @ roger
      il s’agit d’un article amateur
      tu as le droit de rectifier ........
      et avec autre choses que des bouts d’article de journaleux comme sur les sites anti sectes
      sites ou la religion dominante est jamais attaque, meme en cas de pedophilie


    • Roseau Roseau 25 septembre 2009 10:32

      Waouhou, c’est a guerre ! Par contre l’article de la tribune de Lyon est disponible sur le net, et les infos de l’article de Louis B sont confirmées...


    • jsth jsth 2 décembre 2009 20:37

      Bonjour

      je trouve que monsieur gonnet pour quelqu’un qui prône la liberté a une drôle de manière de faire avec celle-ci. En effet j’ai vu pendant de nombreuse année ce monsieur Roger Gonnet essayé de détruire un groupe dont il avait fait partie et maintenant que quelqu’un lui met le nez dans ses contractictions il menace, tempête et cri au charron. Je trouve que cet homme est un piètre exemple de la population de notre belle France.

      Je voudrais dire que Monsieur Gonnet n’en est pas à son coup d’essaie en manière de très mauvaise communication. La preuve en est dans les échanges qu’il a eu il n’y a pas si longtemps avec monsieur Barbier, son homologue Suisse, le traitant de tous les noms d’oiseaux possible et imaginable.

      Je me demande ce que peut bien faire les organismes Français comme la MILIVUDE, dirigé par monsieur Georges Fenech, L’UNADF, ect. Monsieur Gorge Gonnet visiblement n’est pas quelqu’un qui sait se tenir et sera pour les organismes cités le ver dans la pomme, celui par qui le malheur arrive si ces organismes ne prennent pas la précaution de l’écarter de leurs interventions ;

      Je n’invente rien et il n’y a qu’à regarder comme ce monsieur communique avec ces semblables. E plus il est atteint de ce que l’on peut appeler une idée fixe car lorsqu’on lui parle d’un sujet comme la psychiatrie il ne sait que répondre par des pages contre la Scientologie. Un homme normalement constitué sait faire la part des choses et se couper des activités qu’il a pour avoir des contacts constructifs avec ses semblables mais visiblement pas monsieur Roger Gonnet.

      Cordialement

       


  • matthey 25 septembre 2009 07:21

    Un article lucide


  • TSS 25 septembre 2009 09:56


    Sectes,Anti-sectes et dix de der... !!


  • Lilibeth 25 septembre 2009 11:27

    L’article n’est pas très intéressant dans son ensemble si ce n’est que ceux-ci qui l’approuvent, en particulier les adeptes, admettent haut et fort que les sectes sont des faiseurs de victimes. Et par là-même, que leurs méthodes n’ont rien d’extraordinaires ni de révolutionnaires et leur gougous ne sont pas des êtres surhumains (juste de bons calculateurs et de beaux parleurs). Qu’ils remettent enfin les pieds sur terre !!


  • olivierdorlain 26 septembre 2009 09:00

    Personnellement, je trouve l’agressivité des antisectes assez effrayante. Je me dis que ces gars pourraient aussi bien s’en prendre à mes modes de pensée, mes choix philosophiques. Vu leur acharnement, je ne suis pas certain qu’ils feront la distinction. Quant à l’intervention de M. Gonnet elle est proprement effrayante ! Scandaleuse, même ! On peut tout de même poster un article sur Agoravox sans se voir honnir de la sorte ! La liberté d’expression n’a pas l’air d’être son fort à ce monsieur… mince, j’ai droit à un procès là ?


  • ydenting ydenting 28 septembre 2009 03:32

    Une question toute simple : C’est quoi une secte ?


  • Littleclaro 1er octobre 2009 00:19

    Très bon.
    Ils ne différencient pas grand chose ces ex-communiés, ça s’appelle la folie ça, il n’y a que les fous pour se tirer dans les pattes comme ça.

    Et ces escrocs en bandes désorganisées d’assoc antisectes, bientôt quand elles n’auront plus que des murs à qui parler comme auditoire ce qui est déjà pas mal le cas, ça va nous manquer quand même.


Réagir