lundi 27 janvier - par gruni

Ségolène Royal - La revanche de l’ancien monde

66 ans et toujours jeune dans sa tête notre Ségolène, avec en prime une ambition débordante, voire mordante. L'ancien monde méprisé par Emmanuel Macron ne semble pas vraiment la concerner. L'ancien monde c'est plutôt Alain Juppé et d'autres qui n'ont fait que de la politique pendant toute leur vie, comme elle d'ailleurs, ce qui ferait de Ségolène une exception.

Une exception pour qui il n'est pas question de se laisser refroidir dans le frigo d'ambassadrice bénévole des pôles Arctique et Antarctique, ni de renoncer à sa chère "liberté de parole". Faut dire aussi que l'habit d'ambassadrice des pôles était bien trop étroit pour elle qui vient de lancer sa nouvelle association "Désirs de France, avenir de la planète", qui n'est rien d'autre qu'une réplique de "Désirs d'avenir" créé en 2006 pour l'aider à conquérir l'Elysée.

Donc, Madame Royal s'est fait virer de son poste diplomatique d'ambassadrice des pôles. En fait, l'ex de François Hollande a fait tout ce qu'il fallait pour se faire démissionner. Elle a donc gagné la première manche en faisant passer Macron pour un président autoritaire et méprisant qui ne supporte pas la liberté d'expression de ceux qui ne sont pas d'accords avec lui. Et là elle marque encore facilement un point tellement la cote du président est dans le rouge. L'explication officielle étant que l'ex "ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer" aurait "oublié" son devoir de réserve.

Publicité

Mais, on pourrait également citer d'autres reproches, comme son absentéisme aux réunions du Conseil de l'Arctique. Sans oublier l'ouverture d'une enquête préliminaire du parquet national financier (PNF) pour déterminer si "Ségo" a fait une utilisation irréprochable des 100 000 euros de frais de mission qui lui étaient attribués dans l’exercice de son ex fonction. 

En réalité, Ségolène voulait mieux que jouer un second rôle à la Hibernatus. Une place de ministre de l'Ecologie dans le gouvernement Philippe aurait pu lui convenir et surtout la faire taire. Seulement voilà, Le jupitérien n'a rien voulu savoir de ses appels du pied énamourés. Le jeune et inexpérimenté président Macron n'a pas tout de suite compris que l'ancien monde possédait encore un certain pouvoir. Pour Ségolène c'est même un pouvoir de nuisance certain. Il suffit de l'écouter déclarer...

"Macron et sa bande de gros machos pensaient que j’allais rester dans mon coin et me taire. Ils croyaient que la gauche était morte et que j’étais finie. Mais je suis très déterminée !"

Pour comprendre que la guerre est déclarée et que Ségolène Royal ne fera pas de cadeaux.

Mais, qui peut croire raisonnablement que celle que ses adversaires politiques appelaient autrefois la "folle du Poitou", possède encore suffisamment d'influence pour brouiller les cartes en 2022 ?

Publicité

Malgré tout, Ségolène est typiquement le genre de personne qu'il vaut mieux avoir de son côté que contre soi. Car, voilà une femme politique de l'ancien monde qui sait comment attirer les médias toujours avides de petites déclarations vachardes d'une personnalité présente au second tour de la présidentielle en 2007.

Ségolène Royal s'imagine déjà comme une troisième voie entre Macron et Marine Le Pen. Mais personne ne veut et ne voudra d'elle pour représenter son parti. Même pas le maladif PS d'Olivier Faure qui n'arrive pas à se remettre de 5 ans de présidence Hollande. Quant à penser que réaliser une union des gauches serait du domaine du possible en 2022, contrairement à 2017. Il ne faut pas y compter. Car, le chacun pour soi de tous ces partis qui se disent de gauche et ont tous la prétention représenter le peuple, ne fait aucun doute. Que pourrait-il donc se passer avec une gauche aussi minable et hypocrite. Sans doute est-il encore trop tôt pour l'affirmer, même si 69% des Français pensent déjà que Macron ne sera pas réélu.

 

Photo - CAPUCINE GRANIER-DEFERRE / PARISMATCH / SCOOP



49 réactions


    • eau-pression eau-pression 27 janvier 18:41

      @JC_Lavau
      Tu as raison de rappeler le suicide de Bernard Hanse, et l’attitude de SR en suivant, dont cette lettre à la famille Hanse.
      Je note les plussages, donc nous ne sommes pas seuls à donner un sens fort à cet évènement.
      Pas seuls, mais pas si nombreux. Sa ligne de conduite a consisté à ne rien remettre en cause de sa circulaire après le drame. Devant si peu de réactions à cette façon de faire, on peut se demander si les gens ne la trouvent pas normale.
      A ce jour, Macron a-t’il manifesté la moindre peine face au murjaune ? Est-ce que ça lui a fait perdre un seul de ses partisans ?

      Ne jamais reconnaître ses erreurs, c’est pas elle qui l’a inventé.

      Le premier responsable du suicide de B.Hanse est le proviseur qui a anticipé pour se faire bien voir la circulaire de SR.

      Au final, le déni de réalité, c’est gagnant en politique. Quand aux réalités techniques, souvenons-nous de nos cancres argumentant sur le nucléaire.


  • Laconique Laconique 27 janvier 09:23

    Ségolène Royal gouvernera.


  • Fergus Fergus 27 janvier 09:46

    Bonjour, gruni

    « Ségolène est typiquement le genre de personne qu’il vaut mieux avoir de son côté que contre soi »


    Macron vient de l’apprendre à ses dépens. Preuve que, contrairement à Royal, le flair qui l’a aidé à se propulser au pouvoir lui fait désormais cruellement défaut. Macron souffre désormais d’« anosmie politique ».


    « Quant à penser que réaliser une union des gauches serait du domaine du possible en 2022, contrairement à 2017. Il ne faut pas y compter. »


    Hélas ! Et c’est pourquoi, malgré le rejet massif dont il fait l’objet, Macron possède encore toutes les chances d’être présent au 2e tour en 2022, ni LR, ni le PS, ni LFI ne paraissant en mesure de dépasser le socle de centre-droit libéral qui continue de soutenir Macron contre vents et marées.




    • gruni gruni 27 janvier 09:54

      @Fergus

      Bonjour Fergus

      « Macron possède encore toutes les chances d’être présent au 2e tour en 2022 »


      C’est aussi mon avis, mais comme tu le disait dans un précédent commentaire, le pays est politiquement « Déboussolé » et tout peut arriver. Pour autant, Royal c’est quand même du passé.


    • Rera 27 janvier 11:16

      @Fergus Le Macroniste,
      je vous cite « Macron posséde encore toute ses chances pour 2022 »
      vos éléments de langage en macronie commence à bien faire...MAIS QU’EST CE QUE VOUS EN SAVEZ ??? Vous tirez comme votre ami gruni des plans sur la comète mais en réalité vous n’en savez RIEN !!! Je comprends que vous rêvez que votre mentor l’emporte en 2022.de grâce ne prenez pas vos désir pour des réalité. 


    • Rera 27 janvier 11:18

      @gruni,
      je me répète MAIS QU’EST CE VOUS EN SAVEZ ??? 


    • Fergus Fergus 27 janvier 11:37

      Bonjour, Rera le perroquet malveillant !

      « QU’EST CE QUE VOUS EN SAVEZ ??? »

      Strictement rien. Sauf qu’« en l’état »  mots que j’ai employés dans un précédent commentaire —, Macron possède bel et bien encore toutes ses chances, aussi dérangeant soit ce constat.

      Mais comme la souligné fort justement gruni, il peut encore se passer tant de choses que tout pronostic est impossible.

      A ce détail près, qu’« en l’état » c’est la division qui semble bien se cristalliser à gauche, ce qui serait de pain béni pour Macron dans l’optique de sa réélection !


    • Odin Odin 27 janvier 12:03

      @Fergus

      Bonjour,

      « le flair qui l’a aidé à se propulser au pouvoir lui fait désormais cruellement défaut »

      De quel flair parlez-vous Fergus ?

      Coopté comme marionnette par Minc, Jouyet, Attali… au service de la haute finance apatride après un passage chez Rothschild, oui.

      Sans oublier dans son CV, un passage par la FAF (young leader) et d’être passé par le groupe Bilderberg (2014) afin d’être intronisé 2ème banquier de chez Rothschild à l’Élysée, le 1er ayant été Pompidou avec sa fameuse loi du 03/01/1973 ayant fait perdre à la France sa souveraineté monétaire.

      Son élection ne résulte nullement de son flair mais d’une connivence machiavélique de ploutocrates pour paupériser toujours plus les français et liquider la nation au profit de multinationales. Pour 2022 il est plus facile de se rapprocher de la vérité en suivant les réunions annuelles du groupe Bilderberg.


    • Rera 27 janvier 12:38

      @Fergus Le Macroniste,
      je vous cite « sauf qu’en l’état »en l’état vous n’en savez rien !!! Sauf pour les éléments de langage de la république en Marche qui nous rabâche qu’il n’y a personne en face de Macron en 2022 ???
      Déjà Fergus le Macroniste qu’est qui vous fait dire que votre mentor sera au deuxième tour de la présidentielle de 2022 ??? RIEN !!! de surcroît face à MLP ??? là encore RIEN !!!


    • Fergus Fergus 27 janvier 12:50

      @ Rera le perroquet malveillant et radoteur !

      Je ne sais rien, en effet. Mais pas plus que vous qui êtes si péremptoire pour balayer d’un revers de main la réalité politique du moment.

      Or, je le répète, en l’état actuel du panorama politique français, Macron n’est pas encore hors-jeu, loin s’en faut.

      Votre attitude est d’autant plus aberrante que vos incantations sont démobilisatrices  : qui va faire l’effort de lutter contre un adversaire déjà à terre ??? Soyez logique ! 


    • Fergus Fergus 27 janvier 13:05

      Bonjour, Odin

      Que vous le vouliez ou non, Macron a bel et bien eu du flair en choisissant par deux fois le bon moment dans l’optique de la présidentielle de 2017. D’une part, en lançant LREM en avril 2016, ce qui – ni trop tôt ni trop tard – jetait de facto les bases de l’éviction de Hollande. D’autre part, en annonçant sa candidature en novembre 2016, juste avant que Valls n’en fasse de même sur un créneau à peu près identique, ce qui a coupé l’herbe sous le pied du « petit caudillo » et l’a écarté de la course.

      Cela dit, ce que vous écrivez n’est pas faux, mais sans un bon timing de Macron et l’affaire Fillon, les puissances d’argent que vous évoquez en auraient été pour leurs frais en vue de 2017. Je pense d’ailleurs qu’elles n’ont jamais cru à l’élection de Macron dès cette échéance, mais ont placé des pions pour 2022, Fillon étant pour eux un valet tout aussi servile d’un projet néolibéral.


    • Odin Odin 27 janvier 13:46

      @Fergus

       

      « D’une part, en lançant LREM en avril 2016 »

      « D’autre part, en annonçant sa candidature en novembre 2016 »

      « un bon timing de Macron et l’affaire Fillon, les puissances d’argent que vous évoquez en auraient été pour leurs frais en vue de 2017 »

      Micron n’est responsable de rien, c’est une marionnette. Il est similaire à un paquet de lessive dont la promotion a été faite par l’institut Montaigne. Lisez ce lien ci-dessous, il vous aidera à comprendre la réalité de l’élection de 2017.

      https://blogs.mediapart.fr/danyves/blog/060317/que-ce-soit-fillon-ou-macron-l-institut-montaigne-et-axa-sortent-vainqueurs-et-le-ci


    • Fergus Fergus 27 janvier 13:57

      @ Odin

      Précisément, cela montre que les puissances en question n’avaient pas d’intérêt particulier à booster Macron en 2017 puisque Fillon  et je suis en plein accord sur ce point  faisait l’affaire. De même que Juppé qui, s’il avait été adoubé lors de la primaire, aurait conduit Macron à se retirer du jeu.

      Bref, Macron n’était qu’une roue de secours. Et c’est pourquoi je persiste à considérer qu’il a parfaitement joué le coup en imposant son timing. La chance a fait le reste, par le biais de l’affaire Fillon que personne n’avait vu venir, mais aussi grâce à la haine de Sarkozy pour Juppé qui a amené l’ex-président à ne pas débrancher Fillon alors qu’il en était encore temps (Fillon était prêt à se retirer la veille du meeting du Trocadéro).


    • Rera 27 janvier 16:22

      @Fergus Le Macroniste,
      Je vous cite « Macron n’est pas encore hors-jeu, loin s’en faut »MAIS QU’EST QUE VOUS EN SAVEZ ??? En France il y a 47 millions de votants ,vous êtes pas ni vous ni gruni dans la tête de ces électeurs...pour info plus de 17 députés ont quitté LREM.


    • Fergus Fergus 27 janvier 17:40

      @ Rera le perroquet malveillant, radoteur et en risque de rupture d’anévrisme !!!

      « MAIS QU’EST QUE VOUS EN SAVEZ ??? »

      Question que je vous retourne : que savez-vous du contraire ???

      A ce jour  et je vous accorde que cela ne durera peut-être pas —, les études d’opinion continuent de mesurer le soutien d’environ un tiers des Français à Macron et à sa contre-réforme des retraites. 

      Pour ce qui est des députés LREM et des électeurs qui quittent le navire, ce sont des gens venus de la gauche qui se sont plantés et s’en mordent les doigts. Mais ne vous faites pas d’illusions, Macron les a passés par pertes et profits !


    • Rera 27 janvier 17:59

      @Fergus Le Macroniste,
      je vous cite « Question que je vous retourne : que savez-vous du contraire ?? »
      justement je m’avance pas contrairement à vous...
      Et vous ajoutez cela « ce sont des gens venus de la gauche qui se sont plantés et s’en mordent les doigts » MAIS VOUS LES CONNAISSEZ PERSONNELLEMENT ??? Contrairement à vous moi je ne sais pas si ces gens viennent de la gauche. 


    • Fergus Fergus 27 janvier 18:50

      @ Rera le perroquet malveillant, radoteur et en risque de rupture d’anévrisme !!!


      Manifestement, vous avez un gros problème de lecture. J’ai écrit cela :

      « les études d’opinion continuent de mesurer le soutien d’environ un tiers des Français à Macron et à sa contre-réforme des retraites »

      Si vous ne comprenez pas ce que cela veut dire, essayez de trouver sur le web un site d’assistance à la compréhension du français !!!


    • Rera 27 janvier 22:11

      @Fergus Le Macroniste,

      « les études d’opinion continuent de mesurer le soutien d’environ un tiers des Français à Macron et à sa contre-réforme des retraites »
      vous nous sortez les sondages maintenant pauvre Fergus le Macroniste c’est tout ce qu’il vous reste pour justifier l’injustifiable...


    • Fergus Fergus 27 janvier 23:26

      @ Rera le perroquet malveillant, radoteur et en risque de rupture d’anévrisme !!!

      J’espère pour la qualité de votre sommeil que vous enlevez vos oeillères XXL la nuit. smiley


    • adeline 28 janvier 18:42

      @Fergus
      23h26 madame a du ronchonner non ? la nuit sur le canapé


    • Captain Marlo Captain Marlo 30 janvier 08:21

      @Fergus
      mais sans un bon timing de Macron et l’affaire Fillon, les puissances d’argent que vous évoquez en auraient été pour leurs frais en vue de 2017.


      .
      Comme si tout cela n’était pas soigneusement calculé !
      Vous prenez les communicants pour des débutants ?
      .
      Il n’y avait qu’un seul opposant à Droite : Fillon, donné gagnant dans les sondages.Macron s’est servi du Parquet National Financier créé par Hollande, pour se débarrasser de l’adversaire le plus encombrant, Fillon.
      .
      Ensuite, il fallait s’occuper de la Gauche. C’était plus compliqué, il fallait éviter toute union à Gauche, ça tombe vachement bien, la Gauche est dispersée, façon puzzle. Le PS s’est débrouillé pour que Hamon ne se désiste pas au profit de Mélenchon.

      La suite a été un boulevard pour Macron, la voie était libre !
      .
      Les autres candidats ont été rendus inaudibles par la vague médiatique pro-Macron. Les médias des milliardaires ont fait un pilonnage éhonté pendant des mois, présentant Macron comme « homme neuf, moderne, nouveau monde, pensez printemps ! ». Marketing comme pour vendre une nouvelle marque de lessive.
      .
      Macron est arrivé au pouvoir grâce à un coup d’état médiatique, violant l’article 4 de la Constitution, qui prévoit un accès équitable des candidats à la libre expression politique.

      Dans un pays démocratique, un Président qui viole à de multiples reprises la Constitution, devrait être destitué et interdit de se représenter ! 


    • Kylo REN 42 Madinina42 30 janvier 08:24

      @Captain Marlo

      ♻️ #E5

      ☝️


    • Captain Marlo Captain Marlo 30 janvier 08:34

      @Madinina42
      Salut Zozo, tu as combien de comptes différents ?
      Ton message, traduit en Français courant, veut dire quoi ?


    • Kylo REN 42 Madinina42 30 janvier 08:37

      @Captain Marlo

      Que la course à 2022 se joue plus que jamais dans un Album PANINI. ^^^^

      Et que c’est vous qui voyez, le Multivers est assez vaste pour ne jamais avoir affaire au #U42 !

      Tschuss


    • Captain Marlo Captain Marlo 30 janvier 08:42

      @Rera
      .
       30% pour la réforme me semble assez juste, cela fait 70% qui sont contre !
      Pour une réforme « sociale & de Gauche », c’est un bide complet pour le Gouvernement, non ?
      .
      Et 30% pour Macron, c’est pareil, ça fait 70% des Français qui sont contre !

      S’ils utilisaient leur temps de cerveau disponible à lire les programmes, au lieu de s’informer par les journaux télévisés, et s’ils allaient voter au lieu de rester sous la couette, Macron serait cuit et carbonisé !


    • oncle archibald 30 janvier 10:58

      @Captain Marlo plus gonflée que Macron !

      Prétendre que si 70% des Français ne disent rien c’est qu’ils sont contre Macron et donc qu’il est minoritaire !

      En fait vous savez très bien que c’est faux, car sinon vous seriez déjà en train de préparer le champagne pour 2022.

      Normalement puisque le peuple unanime ne veut pas de Macron vous devriez n’avoir rien à foutre des décisions de ce gouvernement que vous allez défaire dès le lendemain de l’élection triomphale de ...... heuuuu ... de qui déjà ?


  • JC_Lavau JC_Lavau 27 janvier 09:46

    Curieux ! Gruni a omis de brosser à reluire la triomphale « route solaire » de la péronnelle du Poitou.


    • gruni gruni 27 janvier 09:56

      @JC_Lavau

      Heureusement que vous étiez là pour me le rappeler. Merci.


    • Captain Marlo Captain Marlo 29 janvier 21:18

      @gruni
      Et ce n’est pas tout !
      La Reine des pôles est une grande démocrate !

      Elle peut remplace Castaner sans problème !


    • JC_Lavau JC_Lavau 29 janvier 21:37

      @Captain Marlo. Et elle garde son jeu de battements de cils, la mère Marie-des-battements-de-cils.


    • Captain Marlo Captain Marlo 30 janvier 08:31

      @JC_Lavau

      De Gaulle disait :
      -Je n’aime pas les Communistes, parce qu’ils sont communistes.
      -Je n’aime pas les Socialistes, parce qu’ils ne sont pas socialistes.
      -Et je n’aime pas les miens, parce qu’ils aiment trop l’argent.

      .
      Je fais une allergie particulière aux Socialistes, des faux culs depuis le néolithique !

      Mais alors pour Ségolène, c’est plus de l’allergie, c’est le chikungunya, elle me file des boutons partout !


    • JC_Lavau JC_Lavau 30 janvier 10:38

      @Captain Marlo. Je peux bien garder de l’amitié voire de la reconnaissance envers les camarades du PS à Orsay puis à Saint-Quentin, au temps où une part notable du recrutement appartenaient sans contredit à la classe ouvrière  ou petits artisans. Mais depuis, ils sont presque tous morts ou peu s’en faut. Années 1976-1981, j’ai vu les arrivistes arriver en force.
      Dans « A quoi sert le Parti Communiste Français ? », papa relevait qu’une analyse de textes du PCF ne donnait que des termes péjoratifs sur le parti socialiste.

      Mon conflit personnel avec le PCF est beaucoup plus récent et est personnifié par Gudrun Schyman. L’Huma n’avait que du bien à dire d’elle au temps où elle dirigeait le Vänsterpartiet  Parti de Gauche. Puis elle a déposé au Riksdag son projet de loi d’un impôt spécifique sur le délit de masculinité, que 51 à 52 % des suédois commettent à la naissance. http://deonto-famille.info/index.php?topic=26.0. Peu après, en décembre 2004 elle a quitté le Parti de Gauche. Je me suis bruyamment réjoui quand j’ai vu son score aux législatives suédoises de 2018 : 0,46%.

      Là je lis la biographie de Léon Blum, je suis atterré des contradictions insolubles qu’il devait gérer, rien qu’à la magie verbale. L’héritage du mirage d’une classe sociale messianique est resté empoisonné. Ce qu’Emmanuel Todd avait exprimé en d’autres termes : une révolution ne peut réussir qu’avec les compétences de plusieurs classes sociales. Ce qui requiert quelles qualités managériales ? Hem ! Ne répondez pas tous à la fois !

      Quant à la Mère-Marie-des-battements-de-cils, elle a hurlé au sexisme, quand Lionel Jospin a osé critiquer ses fautes politiques de 2007. Sur Usenet fr.soc.environnement, j’avais vu détailler son autoritarisme et son incompétence, en imposant une alerte disproportionnée aux crues de la basse Seine en Normandie, au rebours des avis des spécialistes.
      Là où les Guignols furent géniaux, fut quand ils mirent en scène le crêpage de chignons entre Valérie et Ségolène : « Ah je te reconnais bien là François : même pas capable de tenir ta bourgeoise ! »


    • Captain Marlo Captain Marlo 30 janvier 12:30

      @ Lavau,

      Je vais regarder tes liens, merci, je ne connaissais pas.


    • JC_Lavau JC_Lavau 30 janvier 12:58

      @Captain Marlo. J’oubliais : la base documentaire invoquée par Gudrun Schyman en octobre 2004 était un rapport d’Amnesty International.
      Voyons, A.I. appartient à qui, déjà ? György Soros.


  • Leonard Leonard 27 janvier 10:20

    Bonjour Fergus,

    Le prochain président de 2022 sera probablement encore un énième guignol qui ne respectera même pas sa fonction...

    Alors Ségo, Manu ou Marine... même bateau...


  • zygzornifle zygzornifle 27 janvier 12:39
    Ségolène Royal - La revanche de l’ancien immonde ....

  • zygzornifle zygzornifle 27 janvier 12:42

    66 ans et toujours jeune dans sa tête notre Ségolène

    C’est l’avantage d’avoir la tête

    vide , au moins elle peut servir a mettre le « pognon de dingue » qu’elle a engrangée depuis qu’elle fait de la politique c’est a dire des la sortie de l’utérus de maman Royal ....


  • oncle archibald 27 janvier 13:31

    Les Français ont toujours été gouvernés « au centre » quel que soient les gouvernements qui se sont succédés.

    Quand Mitterand a réussi la première alternance depuis de Gaulle, après les gesticulations d’usage nécessaires pour amener les indécis à mettre un bulletin à son nom dans l’urne, il a bien été obligé de redevenir pragmatique et de faire le nécessaire pour que les entreprises tournent.

    Avant Mitterand comme après les gouvernements de droite, ou de centre droit comme sous la présidence de Giscard d’Estaing, les divers gouvernements ont pris les mesures sociales nécessaires pour éviter un mécontentement trop fort des salariés.

    Le « comble du comble » on le doit à Hollande qui se fait élire en criant on va voir ce qu’on va voir, on va tondre « les riches » boule à zéro, et qui arrivé au pouvoir essaye (en vain, il aurait pu s’en douter !) de tenir d’autres propos pour reconquérir la confiance des chefs d’entreprise dont tout le monde a bien besoin. Lui a réussi à mécontenter à peu près tout le monde !

    Et la dessus, sorti comme le lapin du chapeau du magicien, arrive dans l’arène un jeune homme très gonflé, jamais élu à rien, qui affiche clairement que la France doit être gouvernée au centre, que les clivages gauche droite appartiennent au passé, n’apportent rien de bon, et qu’il faut que les entreprises soient prospères pour que l’on puisse redistribuer les richesses produites. pas de richesse égale rien à redistribuer. Le discours est simple, compréhensible par tous, certains (dont je fais partie) pour une fois votent « pour » et non pas « contre », et il arrive au pouvoir.

    Pourquoi voudriez vous qu’une majorité de Français devenus pragmatiques par force vu le peu de résultats obtenus par de prétendus idéologues, changent d’opinion ? Alors je ne sais pas si Macron sera ou non candidat, mais de toute évidence son « socle électoral » ne se sera pas évaporé dans la nature.

    En plus il aura quelques bons résultats à présenter pour avoir réussi ce que beaucoup de ses prédécesseurs avaient raté, notamment à rendre confiance aux entreprises, qui du coup hésitent moins à embaucher.


    • gruni gruni 27 janvier 15:31

      @oncle archibald

      « Alors je ne sais pas si Macron sera ou non candidat » C’est effectivement une question qui peut se poser. Personnellement, je pense même qu’il sera réélu. Mais j’admets facilement que d’ici là il peut se passer beaucoup de choses.

      Quant à Ségolène, notre histoire d’amour n’a pas duré longtemps, surtout lorsqu’elle a su que j’ai voté blanc en 2007. 


  • oncle archibald 27 janvier 13:35

    Heu .. ; je m’aperçois que je n’ai pas dit un mot du « sujet » de ce billet : Ségolène ! Peut être parce qu’elle est « insignifiante » et qu’à part braser de l’air, ou récemment de la neige aux pôles, elle n’a jamais fait quoi que ce soit de constructif ! Pour moi elle incarne la « politicienne pro » dans toute son horreur !


  • cétacose2 27 janvier 13:57

    Nouvelle saison pour Pétasses story ,episode 1 : Ségolène l’éternelle séductrice ,la spécialiste des...popols....


  • ETTORE ETTORE 27 janvier 14:44

    Je vois un éclair de lucidité dans l’oeil du husky !

    Rien dans les yeux du glaçon ségO !

    Faut dire qu’à force de leur parler de ses « ambitions »....Tout au long de ses balades « protection de la banquise », les canidés ont une idée précise de ce qui nous attend.

    Et encore une promo de plus, sur la reine des chiens-chiens pour nous mener en « traineau » avec le logo PS en écharpe.


  • ZenZoe ZenZoe 27 janvier 16:19

    La Ségolène a bien vu que personne ne veut d’un duel Manu / Marine en 2022. Alors elle se dit qu’elle est très bien placée pour une alternative. Elle croit voir, comme on dit en politique, une fenêtre de tir. Même pas besoin d’un programme, juste rappeler qu’elle est là.

    Sauf que je ne crois pas un instant que sa popularité sera suffisante. Les Français savent à qui ils ont affaire avec elle aujourd’hui, ce qui n’était peut-être pas le cas au temps de sa candidature à l’Elysée. A vrai dire, je ne vois plus d’avenir politique pour elle, désir ou pas. Mais je ne suis pas devin.


  • fabrice68 fabrice68 27 janvier 17:13

    elle n’a aucune crédibilité. Elle a soutenu Macron, espérant avoir un poste ministériel important. Elle n’a rien eu, donc elle se venge en fustigeant Macron, (surfant sur sa faible popularité). C’est tout, tout n’est qu’envie, opportunisme en elle. Elle ne mérite meme pas d’article ou dinterview. Et on l’a vue à l’oeuvre en tant que Ministre sous Hollande. (les fameux portiques entre autres...)


  • Captain Marlo Captain Marlo 29 janvier 21:49

    Je trouve que ces Partis de l’ancien monde, sont d’une hypocrisie sans nom ! Ils sont tous dans le gouvernement Macron, et ils osent se présenter aux élections municipales, comme des Partis d’opposition !

    .

    Le Gouvernement de Macron est une Coalition. On y trouve des gens qui viennent de la société civile, mais aussi des Ministres qui viennent des Républicains, du MODEM, et toute l’aile droite du Parti Socialiste !

    .
    Mais Ségolène fait croire que le PS est dans l’ opposition. Elle se fout du monde ?

    Castaner l’éborgneur est Socialiste, et voui ! Le socialisme Macro-compatible !

    .

    Belloubette, qui ne sait même pas ce qu’est la laïcité, qui est tombée dans les escaliers de Matignon, qui s’est cassée le pied, mais pas sûr qu’elle ne soit pas un peu tombée sur la tête aussi, et bien elle est Socialiste aussi !

    .

    Et puis Florence Parly, Olivier Dussopt, Stéphane Travers, Le Drian, Didier Guillaume, tous des Socialistes ! Collomb aussi, était Socialiste .

    Il y a Sibeth Ndiaye, elle vient de l’ UNEF, tendance DSK !

    .

    Et j’allais oublier Marlène Schiappa, qui était avant Macron, tellement socialiste, qu’elle était opposée à l’augmentation de l’âge de la retraite !

    .

    Faut les écouter, tous ces faux culs, qui ont changé de pied et de convictions en entrant au Gouvernement... Castaner, Schiappa, Ndiaye, Dussopt, Le Drian  : parmi les anciens socialistes passés à la macronie, nombreux sont les ministres s’étant vivement opposés aux précédentes réformes des retraites.

    .

    Ségolène Royal, Hollande, le Parti Socialiste dans l’opposition à Macron, c’est aussi crédible qu’un crocodile végétarien. Les socialistes, c’est comme les radis, toujours près du beurre !


Réagir