mardi 10 septembre - par Carlo Gallo

Sexisme, homophobie, racisme…

Tout récemment, le 29 juillet, une affaire a secoué l’église orthodoxe de Chypre. Cette affaire a dépassé les frontières de l’île de Chypre (de la taille de la Corse à peu de choses près) et a fait le tour du monde. C’est pourquoi, avec son « dénouement » de la semaine dernière, j’ai décidé de vous la raconter.

En effet, le métropolite de Morphou, Neophytos, a défrayé la chronique en donnant des leçons sur le comportement sexuel et en exprimant ses opinions sur l'association des habitudes sexuelles d'une femme enceinte avec… les préférences sexuelles futures de son enfant. Il faut préciser que le métropolite n’est pas un novice en la matière ; il avait déjà exprimé des opinions pour le moins fantaisistes, mais cette fois, il s’est surpassé. 

Cette fois, dans son discours, il a attribué l'homosexualité des enfants mâles aux préférences sexuelles de la mère, en pointant (sans mauvais jeu de mots) la pratique du sexe anal pendant la grossesse.

Neophytos affirmait, par ailleurs, quelques jours plus tard, qu'un moine a perçu un homosexuel par… une odeur ! En effet, pour confirmer ce qu'il disait, il a raconté une histoire mettant en scène une personne sainte, comme il l’appelle, c’est-à-dire, un moine ! Selon Neophytos donc, des « personnes saintes » sentent « l’odeur différente », comme il dit, « l’odeur des homosexuels ». « J'ai un exemple concret », a déclaré le métropolite de Morphou avant de poursuivre : « Un homosexuel est allé voir un homme de Dieu et, comme il passait, le moine lui a dit : "Eh bien, jeune homme, entre. Arrête tes pratiques. Tu vas attraper une maladie. Tu as beaucoup de partenaires différents et tu fais certaines choses…" Le jeune homme lui a alors demandé comment il avait compris cela. Et le moine de répondre : "Pendant que tu passais il y avait une odeur, une mauvaise odeur, une odeur spécifique et je connais". Selon le métropolite de Morphou, cet homosexuel a été guéri par la prière ».

Quoi dire de plus ? Mettre ça sur le compte de la bêtise est trop facile !

Le pire néanmoins était à venir. Le Procureur de la République de Chypre a ouvert une enquête pour savoir si ces propos étaient discriminatoires envers une partie de la population et procéder à d’éventuelles poursuites pénales. L’Agence France Presse, précise, sur ce point que le Procureur général de Chypre, Costas Clerides, avait indiqué avoir ordonné au chef de la police d’« enquêter sur l’éventualité qu’un délit pénal ait été commis » lors de ces déclarations de l’évêque, qui ont suscité une vague d’indignation à travers le pays.

Le gouvernement chypriote de son côté s’est dit « profondément troublé et choqué » par les commentaires de Mgr Neophytos de Morphou, qui « insultent la dignité et l’égalité » des Chypriotes.

Cependant, début août, la police chypriote a publié les résultats de son enquête disant qu’il n’y avait pas de violations du code pénal.

La balle est maintenant entre les mains du Procureur pour d’éventuelles poursuites…

 



15 réactions


Réagir