mercredi 26 décembre 2018 - par Fergus

Shoah : une dérangeante enquête de l’Ifop

Le 20 décembre, l’Ifop a publié les résultats d’une étude portant sur la connaissance des génocides du 20e siècle dans la population. Réalisée en collaboration avec plusieurs partenaires dont la Dilcrah (Délégation interministérielle de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT) et la Fondation Jean-Jaurès, cette édifiante enquête a livré dans notre pays des résultats surprenants. Elle a également été caractérisée par un choquant « oubli » des promoteurs de cette étude...

« L’oubli drape les morts d’un second linceul » (Lamartine).

Toutes les données de cette enquête – réalisée les 12 et 13 décembre selon la méthode des quotas sur un échantillon de personnes représentatives de la sociologie française – sont à retrouver dans ce document : L’Europe et les génocides : le cas français. Comme l’on pouvait le pressentir, c’est le génocide des Juifs qui est le plus connu des Français : 90 % des personnes de plus de 18 ans interrogées disent en avoir entendu parler. Avec respectivement 85 % et 79 %, le génocide des Arméniens et le génocide des Tutsis sont moins connus dans la population.

Des différences qui n’ont rien d’étonnant, eu égard au poids considérable de l’« Holocauste » dans les livres d’histoire, la littérature, la filmographie et les commémorations relativement aux rares narrations du génocide arménien et du génocide rwandais dans la culture française. L’éloignement géographique de l’Arménie et du Rwanda, de même que la distance dans le temps du génocide commis par les Turcs, sont également des éléments explicatifs de cette moindre connaissance.

Ajoutons à cela que, contrairement à la Shoah, les génocides des Arméniens et des Tutsis n’ont pas donné lieu à des actes commis sur le territoire français, ce qui n’a évidemment pas été le cas du génocide juif : dans notre pays, celui-ci s’est traduit par des déportations massives vers les camps d’extermination nazis de dizaines de milliers de Juifs français ou étrangers résidant en France. La tristement célèbre Rafle du Velodrome d’Hiver en est l’une des illustrations les plus emblématiques.

Que 10 % de la population française n’ait pas entendu parler du génocide des Juifs est évidemment étonnant, et même inquiétant lorsqu’on apprend que ce taux de personnes ignorantes de la Shoah s’élève à 19 % chez les 25 à 34 ans et à 21 % chez les 18 à 24 ans ! L’enquête de l’Ifop met également en évidence de surprenantes lacunes chez ceux qui disent avoir eu connaissance de la Shoah. Si 79 % situent correctement le génocide durant la 2e Guerre mondiale, ils ne sont pas moins de 21 % à se tromper d’époque : 9 % placent la Shoah dans l’Entre-deux-guerres, 6 % durant la 1ère Guerre mondiale, 4 % au début du 20e siècle, les 2 % restant situant ce génocide durant la Guerre froide !

Ces données montrent qu’en dépit des programmes scolaires et des initiatives didactiques prises ici et là, l’enseignement de ce qu’a été la Shoah – plus de 5 millions de Juifs exterminés ! – reste un défi à relever sans cesse pour que ce terrifiant génocide ne soit pas oublié. 85 % des personnes interrogées par l’Ifop sont d’ailleurs favorables à ce que la Shoah soit enseignée dans les écoles pour prévenir le retour de l’antisémitisme et la résurgence de telles abominations.

Si les chiffres révélés par l’Ifop sont dérangeants en termes de méconnaissance du génocide juif par un pourcentage relativement élevé de personnes, notamment jeunes, est également dérangeante dans cette étude l’absence du génocide des Tziganes (Samuradipen) qui a pourtant débouché au sein de l’Europe sur l’extermination de plusieurs centaines de milliers d’êtres humains – principalement des Roms – dont environ 15 000 déportés dans notre seul pays.

D’autres épurations, qualifiées de « génocidaires » et commises elles aussi au cours du 20e siècle, ont également été passés sous silence dans cette enquête.

D’aucuns penseront évidemment au terrible génocide des Ukrainiens (Holodomor), mais peut-être à tort si l’on se réfère strictement à la définition communément admise d’un génocide : « un crime d’état visant à détruire un groupe national, ethnique, racial ou religieux  ». Or, la grande famine qui a touché la région dans les années 30 et fait tant de victimes dans la population a été dramatiquement aggravée par la politique de Staline envers les paysans ukrainiens – les koulaks – qui refusaient la collectivisation des terres, mais cette politique meurtrière visait à faire plier ces paysans sans volonté d’extermination de la population. On ne peut donc pas, a priori, parler de génocide même si l’Ukraine et quelques pays dans le monde appliquent officiellement ce mot à l’Holodomor.

Le même type de débat est posé par les massacres massifs commis sous l’autorité du Chinois Mao Zedong, du Cambodgien Pol Pot à la tête de ses Khmers rouges, ou bien encore du Coréen Kim Jong-il. Comme dans le cas de l’Ukraine, ces monstrueuses dérives criminelles ont été dictées par des objectifs politiques ou économiques à l’encontre des opposants au régime. Mais comme en Ukraine sans que ces massacres répondent stricto sensu à la définition du mot génocide.

Eu égard à l’horreur qu’inspirent ces faits qui ont marqué l’histoire du 20e siècle, n’auraient-ils pas dû, eux aussi, être soumis au questionnement des sondés ?



334 réactions


  • Arthur S François Pignon 26 décembre 2018 08:50

    Quitte à faire des piqûres de rappel, autant être complet et ne pas passer sous silence les vérités qui dérangent.

    Or, deux catégories de déportés ont été acheminés vers les camps d’extermination nazis :

    • les « déportés résistants et politiques » d’une part,
    • les déportés qualifiés de « raciaux » d’autre part, c’est-à-dire les Juifs et les Tziganes.

    La première catégorie comportait une proportion non négligeable communistes, mais cette réalité semble vous échapper, et vous prenez le soin d’anticiper la remarque en assimilant stalinisme et nazisme, ce qui à vos yeux est sans doute suffisant pour discréditer à la lumière du tribunal de l’histoire le mouvement contre lequel le nazisme avait été instrumentalisé pour briser un immense espoir populaire.

    Mais les faits, comme les chiffres, ont la tête dure, et les présentations biaisées ne changent rien aux réalités.


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 09:39

      Bonjour, François Pignon

      Je ne nie pas que des personnalités politiques aient été déportées  ancien électeur du PC, je sais parfaitement le sort qui a été réservé à de nombreux communistes, mais à ma connaissance, ces victimes du nazisme n’ont pas subi une action de type génocidaire, ce qui était l’objet de l’étude de l’Ifop.

      Vous auriez en outre pu évoquer les déportations d’homosexuels.

      Nulle part dans cet article, je n’ai assimilé « stalinisme » et « nazisme » !!!

      Doit-on pour autant nier les millions de victimes de la grande famine en Ukraine pour lesquelles la politique répressive et confiscatoire de Staline à l’égard des koulaks a eu un effet amplificateur de dévastateur ? Ce serait se voiler la face. Ce qui n’enlève rien au fait que Staline a effectivement été ensuite l’un des principaux piliers de la défaite de l’Allemagne nazie.


    • Legestr glaz Legestr glaz 26 décembre 2018 10:13

      @François Pignon

      Comment oublier, en effet, l’ouvrage de Paul Rassinier, communiste enfermé au camp de Buchenwald.

      « D’abord communiste, puis socialiste, il choisit durant les années 1930 l’option pacifiste de Paul Faure. Il entre cependant dans la Résistance où, en raison de ses convictions pacifistes, il ne participe pas à la lutte armée2. Il est arrêté le 30 octobre 1943 par le Sicherheitsdienst (SD)3. Les coups subis lors de son interrogatoire, qui dura 21 jours, lui valurent une mâchoire brisée, une main écrasée et la perte d’un rein. En janvier 1944, il est déporté vers le camp de concentration de Buchenwald d’où il est envoyé à Dora-Mittelbau  »

      « Une mise au point discrète à certains témoignages où la passion politique, la haine ou le ressentiment l’ont trop souvent emporté sur l’objectivité. »

      Le livre de Paul Rassinier, Le Mensonge d’Ulysse, est paru d’abord aux Editions bressanes en 1950. Cette première partie était parue auparavant sous le titre Passage de la ligne en 1948. C’est à dire que ce livre témoignage est antérieur à tout ce qui a pu être raconté sur le système concentrationnaire nazi. Comment se fait-il que Paul Rassinier n’ait pas vu ce que d’autres ont tellement décrit, mais postérieurement à lui ?


    • Christian Labrune Christian Labrune 26 décembre 2018 13:43

      @Fergus

      Eu égard à l’horreur qu’inspirent ces faits qui ont marqué l’histoire du 20e siècle, n’auraient-ils pas dû, eux aussi, être soumis au questionnement des sondés ?

      =======================================

      à l’auteur,

      Vous faites semblant de ne pas comprendre qu’on n’a jamais entendu en France -et que cela ne risque pas d’arriver demain !— des gens gueuler dans la rue : « Mort aux Arméniens ! », « Mort aux koulaks ! », « Mort aux Tutsis ! ».

      Mais les crapules de l’ultra-gauche à Sarcelles et à Barbès durant l’été 2014 — et ce n’était pas la première fois depuis la seconde guerre — n’hésitaient pas, sous les drapeaux du Hamas, à gueuler « Mort aux Juifs ! »

      L’objectif avoué, très explicitement formulé et reformulé par les mollahs iraniens depuis Khomeini, c’est de « rayer Israël de la carte du temps ». Pas de semaine sans que des Haniyeh, à Gaza, célèbrent comme des héros les tueurs de femmes et d’enfants en Israël ou en Judée-Samarie, lesquels seront rétribués, eux ou leur famille, à proportion du nombre et de l’atrocité des crimes commis.

      La shoah n’est pas une histoire du passé. Elle continue d’être le rêve des crapules antisionistes qui fréquentent ce site, et quelques videos tournées dans la rue ces derniers jours, montrant des gilets jaunes manipulés par les soraliens, font bien voir qu’on n’en a pas fini avec l’horreur génocidaire.

      Dès lors, à quoi bon publier un article aussi peu informé et aussi confus sur AgoraVox, si c’est pour y libérer la parole des imbéciles du négationnisme et si cela revient à inoculer l’antisémitisme sur un site déjà bien malade ?


    • njama njama 26 décembre 2018 14:06

      @Christian Labrune

      Je ne doute pas que vous en trouveriez aussi pour dire « Mort aux cons ! », « Mort aux arabes ! », « Mort aux vaches ! », faut pas vous démontez pour si peu, d’avoir croisé un hurluberlu aviné ou une paire de sots.

      La shoah n’est pas une histoire du passé. Elle continue d’être le rêve des crapules antisionistes qui fréquentent ce site...

      Mais vous êtes en plein anachronisme ! qu’est-ce que la shoah aurait à voir avec le sionisme ? d’avoir installé le Mémorial Yad Vashem à Jérusalem pour un drame qui s’est déroulé en Europe n’y changera rien, ni l’Histoire.
      Le sionisme est une idéologie politique du milieu du XIX° siècle née en Europe, la shoah c’est WW2 un siècle plus tard, toujours en Europe. Le sionisme c’est du colonialisme.


    • vesjem vesjem 26 décembre 2018 15:24

      @Fergus
      encore une fois, tu exprimes un avis partial des faits
      rien sur le génocide indien par les us (14 000 000 tués) ?
      rien sur les 125 000 000 de tués par les conquêtes espagnoles et portugaises en amérique du sud ?
      rien sur les 25 000 000 de tués russes pour sauver ta peau et la nôtre ?
      rien sur le génocide irakien par les us (1 500 000 tués) ?
      rien sur le génocide nord coréen par les us (4 000 000 morts soit 20%¨de la population) ?
      etc ...
      1) Si tu veux t’improviser promoteur du devoir de mémoire, tâche d’être au moins exhaustif dans l’énumération des faits à défaut de l’être sur les chiffres
      2) 76 000 juifs de france furent déportés, dont 24500 étaient français ;
      3) Toi qui dit avoir voté pour le parti communiste, ne te sens-tu pas coupable d’avoir encouragé un système politique dont tu fais essentiellement le procès aujourd’hui ?


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 16:51

      Bonjour, vesjem

      L’enquête portait sur le... 20e siècle !!!

      Pour ce qui est de l’Irak et de la Corée, il s’est agi de faits de guerre horribles mais qui ne relevaient pas de génocides.

      « ne te sens-tu pas coupable d’avoir encouragé un système politique dont tu fais essentiellement le procès aujourd’hui »

      Je ne fais pas le procès du PC actuel. Quant à ce qui s’est passé avant, j’ai cessé de voter PC dès lors que ce parti a chassé ceux qui dénonçaient les dérives staliniennes.


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 16:56

      Bonjour, Christian Labrune

      Je ne peux rien contre l’expression des antisémites, mais au moins savons-nous qui ils sont. Quant à cet article, il est en relation avec le contenu de l’enquête de l’Ifop, rien d’autre !


    • njama njama 26 décembre 2018 17:54

      @Fergus

      Bonjour, Christian Labrune

      ...Quant à cet article, il est en relation avec le contenu de l’enquête de l’Ifop, rien d’autre !

      C’est bien de lui rappeler car il dérape souvent dans ses commentaires qui partent souvent à hue et à dia comme celui auquel vous lui répondez.
      Diversions voulues peut-être (?) on se le demande...


    • oncle archibald 26 décembre 2018 18:00

      @vesjem

      Et vous-même, n’exprimez-vous pas un « avis partial des faits » ?

      Les 25 millions de citoyens de l’ex URSS qui sont morts pendant la guerre de 39/45 se décomposent en 11 millions de militaires morts au combat et 15 millions de civils qui ont perdu la vie dans les « dommages collatéraux ».

      Seuls les militaires pourraient éventuellement être décomptés dans ceux qui sont morts « pour sauver la peau de Fergus et la nôtre », mais contrairement aux soldats des Etats Unis ou du Canada ou encore d’Australie dont le territoire n’était en rien menacé et qui eux sont précisément venus pour nous aider à repousser les nazis hors de notre territoire les soldats des divers pays de l’ex URSS ont combattu d’abord pour sauver l’intégrité territoriale des états dont ils étaient originaires et empêcher les nazis de conquérir leurs pays.

      Ce deuxième front ouvert tardivement a bien mobilisé une partie des armées d’Hitler ce qui a soulagé les armées alliés mais aucun soldat Russe n’a combattu sur le sol Français. Ras le bol des communistes qui prétendent avoir sauvé le monde libre ! Ils ont d’abord sauvé leur peau pis quand la défaite d’Hitler a été quasiment certaine ils ont envahi leurs proches voisins pour les coloniser et augmenter l’emprise de l’ex URSS l


    • JC_Lavau JC_Lavau 26 décembre 2018 18:02

      @Fergus. Est « antisémite » quiconque est accusé par le CRIF et ses sbires.
      Voilà.


    • Patrick Samba Patrick Samba 26 décembre 2018 19:19

      "Si les chiffres révélés par l’Ifop sont dérangeants en termes de méconnaissance du génocide juif (...), est également dérangeante dans cette étude l’absence du génocide des Tziganes (Samuradipen)(...) D’autres épurations, qualifiées de « génocidaires » et commises elles aussi au cours du 20e siècle, ont également été passés sous silence dans cette enquête."

      Allons bon, Fergus, vous voilà à vous indigner que l’étude de l’Ifop passe sous silence des génocides du 20è siècle autres que celui des Juifs, des Arméniens et des Tutsis (enfin... « indigner », n’exagérons rien, vous trouvez cela « dérangeant », ce qui n’est pas tout à fait pareil...), et vous même vous ignorez, comme tous les commentateurs de votre article à cette heure (et il y en a un paquet), le génocide bosniaque

       !!!
      C’est inouï tout de même ! Et moi, cet oubli m’indigne profondément. D’autant plus qu’il est le seul, avec celui des juifs et des tutsis à avoir bénéficier d’un tribunal international spécifique ! (Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie — Wikipédia

      ).
      Et d’autant plus encore que l’enquête de l’Ifop ne prétend pas interroger les connaissances des sondés sur TOUS les génocides du 20è siècle, mais « La notoriété DE différents génocides du XXe siècle », pas « DES »

       ! Pas de « TOUS LES »génocides.
      Et d’ailleurs, si vous y réfléchissez bien, c’est cette sélection qui pose problème. Et qui n’est pas surprenante de la part des commanditaires de cette enquête. Cette attitude est très représentative de la volonté de l’intelligentsia française, à part quelques exceptions, de nier le génocide bosniaque depuis le début de cette affaire. Une sombre histoire de relation des français avec le Pouvoir, et en particulier, pour la gauche, de relation avec la mémoire de Mitterrand.

      Une honte, voilà ce qu’est l’oubli ou le déni de ce génocide du 20è siècle !


    • mmbbb 26 décembre 2018 19:26

      @Fergus Lorsque madeleine Albright pourtant d origine juive, n eut aucun regret de l embargo irakien ayant provoque la mort de quelques milliers d enfants de femmes et de viellards ( 500 000 , je n ai pas le nombre exact ). je réfute ce devoir de mémoire imposée par cette communauté , je réfute cette émotion selective imposée . Je n ai pas participe a cet événement historique .Je ne suis en rien coupable . Je n ai jamais entendu un juif du CRIF s emouvoir de ces morts . Il arrive un jour ou justement , les juifs auront l effet inverse de ce qu ils veulent imposer , un rejet massif de cet oukase . Ils en seront les promotteurs . Qu ils ne viennent pas se plaindre de la renaissance du rejet de leur communauté. Il arrive un moment ou il faut dire cela suffit. Quant au genocide , il y eut aussi celui des chouans des indiens d amerique des arborigene et des peuplades de l amerique latine Cela a commence tres tot sauf que c etait lors des conquêtes


    • Paul Leleu 26 décembre 2018 19:31

      @vesjem

      on peut aussi ajouter les 1,5 millions d’indonésiens massacrés en 1965 en raison de leurs opinions communistes, et de même pour des centaines de milliers de sud-coréens à l’été 1950... On peut ajouter quelques centaines de milliers de camerounais début des années 1960 par De Gaulle et Messmer... On pourrait aussi ajouter les 3 millions de morts et 10 millions de disparus dans les années 1990 en ex-URSS en raison de l’arrivée de la « liberté »... Un bilan comparable aux sombres heures des Purges Staliniennes ou de l’Holodomor...

      Mais on peut aussi ajouter les 80 millions de morts dus aux 2 guerres capitalistes (14-18 et 39-45)... juste pour permettre à des capitalistes de jouer au Monopoly ...

      Il faudra aussi qu’on m’explique la différence entre les déplacement de population par Staline, et les Réserves amérindiennes (Goulags modernes) qui sont encore en fonction au Canada et aux USA...


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 19:37

      Bonsoir, Patrick Samba

      Vous avez raison, j’aurais pu  et sans doute dû  évoquer les massacres commis par les Serbes en Bosnie. Je plaide coupable !

      « c’est cette sélection qui pose problème. Et qui n’est pas surprenante de la part des commanditaires de cette enquête. Cette attitude est très représentative de la volonté de l’intelligentsia française, à part quelques exceptions, de nier le génocide bosniaque depuis le début de cette affaire »

      Je partage ce point de vue. Merci de l’avoir exprimé.


    • Paul Leleu 26 décembre 2018 19:39

      @mmbbb

      il faut aussi ajouter les 25 000 morts par jour de la faim dans le monde capitaliste... à côté de quoi l’Holodomor stalinien est une rigloade...

      10 milions de morts de faim chaque année (dont 3 millions d’enfants) dans le monde capitaliste... les greniers sont pleins mais il faut soutenir les cours spéculatifs, en stockant les nourriture... une sinécure...

      une fois, un type sur A-Vox m’a expliqué que ces gens ne mourraient pas de faim mais de « malnutrition »... vous apprécierez la nuance !!!


    • mmbbb 26 décembre 2018 19:40

      @JC_Lavau La SHOAH etait une marque deposee par Elie Wiesiel . Claude Lanzmann eut des propos assez durs d ailleurs .


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 19:44

      Bonsoir, mmbbb

      Madeleine Albright est à considérer comme une femme politique, porteuse du cynisme inhérent à sa fonction, pas comme une Juive.

      Chacun son regard sur la Shoah et la manière dont la mémoire des victimes des camps est entretenu. il ne m’appartient pas de distribuer des bons et des mauvais points.

      Pour ce qui est des génocides et massacres que vous citez, ils ont été commis bien avant le 20e siècle et n’ont donc pas de rapport avec le sujet de l’enquête.


    • OMAR 26 décembre 2018 20:08

      Omar9
      .
      Bonsoir @Fergus :« Pour ce qui est de l’Irak et de la Corée, il s’est agi de faits de guerre horribles mais qui ne relevaient pas de génocides ».
      .

      En quoi un irakien ou un coréen qui a été exterminé avec du napalm est différent d’un juif exterminé dans un camp de concentration, sachant qu’un génocide est un crime qui consiste en l’élimination physique intentionnelle, totale ou partielle, d’un groupe national, ethnique ou religieux, en tant que tel ?


    • mmbbb 26 décembre 2018 20:28

      @Fergus Au dela de la subitilité sémantique et de l évolution du droit, in fine ces populations ont ete massacrées . Le résutat est le même . La méthode diffère et l epoque aussi . Les indiens d amerique ont ete massacres que vous le vouliez ou pas , Je vous rappelerais que le genocide armenien a eu lieu a la même époque ou les indiens d amerique furent quasiment tous occis . Quant au juifs , il existe désormais un hiatius entre l histoire et la politque de l Etat d Israel. Seul pays a avoit utilise des bombes au phosphore et le nom respect des resolutions de l ONU ( la liste est longue ). .Les dirigeants arabes, eux recoivent des bombes sur la gueule . Et les militaires vous le diront , suite a la resolution de l ONU numero, notre armee s est engaéee . C est cette volonte de la part de cette communauté d imposer ce devoir de memoire , et l enferment du dialoque ( si l on critique Israel on est antisémite ) qui devient problématique. Cette commuanute est uniquement tournée sur sa propre histoire et le sionisme, Le CRIF est un lobby , c est connu , il ne s emeut que pour eux mêmes , Quant au devoir de memoire, il aurait ete plus opportun de rappeler avant 1981 l engagagement de Mittérand. il avait comme ami Bousquet, celui qui fut l organisateur Vel Div . Cela n a pas empeche , Badinter d origine juive d etre son ministre. Je ne comprendrais jamais cela . Cette compromission intellectuelle . Mais ce n est pas le seul . Il y a aussi Hannah Arendt. Cette histoire répettée ad nauseam, je l a vois différement désormais mais il n empêche que le CRIF provoque des réactions violentes . C ’est la réalite. Ce devoir de mémoire est une expression maladroite et ambigue . Elle paralyse l analyse historique et elle est intrusive . Quant a moi, j aurais aime que l on me donnât les clefs d une education meilleure et plus structuree au lieu de m avoir entachée comme beaucoup de jeunes de ma generation par cette memoire mortifere . 


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 20:29

      Bonsoir, OMAR

      Ce n’est évidemment pas moins horrible  voire monstrueux —, mais il n’y a pas eu dans ces cas de volonté d’élimination systémique.


    • mmbbb 26 décembre 2018 20:41

      @Paul Leleu tout est dans la sémantique En revanant en IRAK , je trouve cela dégueullase, simplement . C ’est ordurier de la part des occidentaux . A quoi sert cette histoire répétée ad nauséam sur l holocauste, si les pays dit civilisés comme l affirme cette femme ( elle l a dit , et la communaute juive se serait rendu audible si elle avait protesté ) , son pays l a fait au nom de la raison d ETAT . On pourrait aussi lui retourner l argument, HITLER l aurait fait ce massacre aussi pour la raison d etat. A être cynique !  


    • Ouallonsnous ? 26 décembre 2018 21:47

      @oncle archibald

      Toujours aussi « con », tonton ; le deuxième front n’a pas été ouvert pour soulager le front "est’ dont les occidentaux attendaient que russes et allemands s’annihilent mutuellement mais pour réduire l’avancée des troupes russes jusqu’à l’Atlantique, auquel cas les anglo-yankees et leur oligarchie financière n’auraient jamais pu occuper l’Europe comme actuellement avec l’UE/OTAN !


    • mmbbb 26 décembre 2018 22:47

      @Christian Labrune je ne suis pas antisioniste, je constate simplement qu Israel peut bafouer le droit international et s assoir sur les resolutions de l ONU. Quand Bachar aurait employe des gazs avant qu aucune preuve ne soit apportée,d une comission d enquête internationale, Fabius sautait virevoltait et voulait lui foutre sur la gueule , En chef de propagande , il affirmait qu il avait la preuve . Il a du sang contamine sur les doigts c ’ a c est un devoir de memoire .Quand Israel employa du phospore et se justifia par un pretexte fallacieux, personne ne voulut bombarder Israel. Il faut être honnête intellectuellement. Le phosphore est comme le chlore un élément chimique simple . Ou est le droit international ? Que fait l ONU ? Quelle est la crédibilité de cette instance ? Un peu de sérieux. non . Khadafi n a pas eu droit a tant de clémence . La est le problème , la est la source de la haine . Que le droit s applique dans toute sa rigueur et cette haine disparaitra . Lorsque j entends BHL Attali, bon j arrête je ne veux pas paraitre déplaisant , il faut arrêter de nous prendre pour des cons . Il y des limites a l imposture intellectuelle . Vous semblez complaisament l accompagner. Et en particulier ces deux usent des médias . Quand BHL nous rappelle le devoir de memoire de la SHOAH lors de la mort de Lanzmann, il devrait se taire ce naze , il est un ferment de la haine . Il est con ou il le fait expres non .


    • oncle archibald 26 décembre 2018 22:50

      @Ouallonsnous ?

      Toujours aussi naïf cher ami si vous n’avez pas d’abord observé que les soviets ont attendu de voir dans quel sens allait souffler le vent avant d’entrer en guerre .... Voulez vous que je vous rappelle les dates du « pacte germano soviétique » ?


    • vesjem vesjem 26 décembre 2018 23:15

      @Fergus
      lis « 2 siècles ensemble » de soljenitsyne tome 2, et tu y verra plus clair sur les agissement de staline et de tant d’autres à propos de la révolution russe et de l’histoire du communisme
      çà te permettra d’énoncer des faits probables plutôt que des supputations d’origine merdias mainstreams occidentales
      à plus


    • mmbbb 26 décembre 2018 23:25

      @oncle archibald militairement ils avaient pris du retard notamment dans les chars et les avions . Les amerains les aidèrent financièrement et technologiquement . Les soviets mirent au point le char T 34 , Paulus lors de la bataille de Stalingrad en iinspectant l un deux savait que la bataille etait perdue . Par aileurs , Staline n avait peu de compassion pour la vie de ses soldats C est pour cela que les Russes payèrent le prix fort en vie humaine , C est en cela que les historiens marxites , eluderent le problème et mentèrent par omission . il faut reconnaitre que si les Italiens avaient eu la meme avancee technologique , cela aurait été encore plus mortel . Mussolini etait un pietre tacticien Il se planta en Grece contre les Angalis et Hitler dut le secourir Il retarda de facto l invasion de l IURSS et prit du retard L hiver terrible tel que le connut Napoleon arriva précocement .L histoire peut ainsi prendre des tournures diverses Tout n est pas trace d avance . Cette campagne de Stalingrad le prouve , la guerre eclair montra ces limites a cause de ce contre temps. 


    • vesjem vesjem 26 décembre 2018 23:32

      @oncle archibald
      dis tonton, et à quoi tu veux en venir ?
      "mais contrairement aux soldats des Etats Unis ou du Canada ou encore d’Australie dont le territoire n’était en rien menacé

      "

       11/12/41 : l’allemagne déclare la guerre aux us et non le contraire ; (la raison de l’entrée en guerre des usa) ; avant cela : la neutralité des us
      les russes ont bien sûr sauvé leur peau, mais collatéralement la notre en écrasant l’allemagne ;
      et qu’ont fait les saxons juste après guerre ?


    • vesjem vesjem 26 décembre 2018 23:40

      tonton archibal
      l’allemagne déclare la guerre aux us pour montrer aux japonais qu’ils sont leurs alliés dans la guerre japon/us, et ainsi inciter les jap à ouvrir un front anti russe à l’est (ces derniers commençant à réagir à l’invasion allemande)


    • Louisiane 26 décembre 2018 23:45

      @oncle archibald
      Pacte germano-soviétique signé après les accords de Munich par la France et l’Angleterre. Accords qui ont permis l’annexion des Sudètes par l’Allemagne et dont la Pologne a bénéficié en récupérant une partie de la Tchécoslovaquie grâce à l’accord germano-polonais signé, lui, en 1937.
      Alors, les Soviétiques avaient bien compris qu’ils ne pourraient compter sur la France et l’Angleterre pour une défense commune face à Hitler.
      Doit-on vous rappeler aussi « l’étrange défaite » de la France : Hitler plutôt que le Front Populaire.


    • oncle archibald 26 décembre 2018 23:55

      @vesjem

      Les saxons juste après guerre sont restés en Europe pour nous éviter d’être bouffés par les soviets comme la Pologne oú la partie Est de l’Allemagne, rebaptisée RDA .... Ceux qui aiment la liberté ne sauraient trop les en remercier, demande à Angela elle sait de quoi je parle !


    • oncle archibald 26 décembre 2018 23:58

      @Louisiane

      Les soviétiques auraient dû écouter Winston Churchill qui disait à propos des accords de Munich : vous avez accepté le déshonneur en croyant éviter la guerre, vous aurez le déshonneur et la guerre !


    • vesjem vesjem 27 décembre 2018 00:07

      @oncle archibald
      je n’ai pas dit le contraire, mais remarque qu’aujourd’hui, nous sommes les esclaves de l’otan et consorts (avec ses guerres de par le monde) et que la russie se porte plutôt pas mal dans une paix relative avec autrui


    • illiadegun illiadegun 27 décembre 2018 00:34

      @Fergus considéré par les sionistes comme "le génocide le plus important de l’Humanité’,nous sortons des dates et moments et des siècles et tout Historien hors considérations autres que la froideur des chiffres et des recherches pointues auront la pire difficulté à attribuer à la terrible Shoah plus que la médaille de bronze... Voilà pourquoi l’Holocauste est sacralisé interdisant...tout débat ..... au Kazoo...


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 27 décembre 2018 04:34

      @oncle archibald

      ... « Ce deuxième front ouvert tardivement a bien mobilisé une partie des armées d’Hitler ce qui a soulagé les armées alliés... »  

      On croit rêver ! Une déformation odieuse et délirante de l’Histoire.

      PJCA


    • Fergus Fergus 27 décembre 2018 08:40

      Bonjour, illiadegun

      La question de savoir si un génocide a fait plus de victimes qu’un autre est dérisoire, et peu nombreux sont à ma connaissance ceux qui, chez les Juifs, se prévalent de cela.

      Ce qui est certain, c’est qu’entre la planification industrielle de la Shoah par les nazis et l’appartenance de nombreux Juifs  peuple éduqué depuis l’Antiquité* — aux élites des nations, ce génocide a fait l’objet de recherches et de publications très supérieures à d’autres génocides perpétrés sur la planète.

      * Les Juifs, grands absents de l’agriculture


    • Legestr glaz Legestr glaz 27 décembre 2018 08:53

      @Fergus
      Sauf que, Fergus, cette « planification industrielle », comme vous l’écrivez, personne ne peut en débattre. « Ce génocide a fait l’objet de recherches et publications très supérieures à d’autres », écrivez vous, mais tous les domaines n’ont pas été abordés et sont même interdits. 

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Plan_Madagascar

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Accord_Haavara


    • machin 27 décembre 2018 09:07

      Comment peut-on ne pas connaitre les atrocités de la Shoah ?
      Régulièrement nous avons des piqures de rappel.

      Prétendre que nous avons oublié est aussi et déjà une piqure de rappel...
      Donnons, par exemple, la même importance à la traite des noirs, et il n’y aura plus de place pour de la publicité dans les médias...

      Rappeler la Shoah aux générations montantes est sans aucun doute indispensable, si toutefois l’on n’oublie pas de préciser que l’ horreur nazie ne concernait pas seulement la population juive... et qu’il n’y avait pas que des tortionnaires allemands...
      Les Français, entre autres, juifs ou pas, ont fourni leur quota d’ordures.

      Nous en avons d’ailleurs, eu quelques-uns, particulièrement notables, dans nos différents gouvernements « démocratiques ». Souvent à des postes clés, sans que cela n’émeuve grand monde...
      Sans les chasseurs de nazis, ils péroreraient encore sous les ors de la République avec le rouge de la honte sur le revers.

      Les années passent, les méthodes perdurent.

      S’approprier un génocide à des fins politiques, pour en masquer, ou en excuser un autre n’est guère glorieux.
      C’est bas, c’est mesquin et cela ne trompe plus grand monde.


      Monsieur Labrune :
       Inutile de m’invectiver, je reconnais de suite, la honte au front, être complotiste*, populiste*, et infiniment pire que raciste, antisémite*.

      *populiste,
      *complotisme,
      *antisémite
      Trois mots indispensables, rémanents et pratiques avec lesquels tout homme politique véreux ou « journaliste » servile et cauteleux type aphatie explique tout...


      -



    • oncle archibald 27 décembre 2018 09:33

      @Pierre JC Allard

      Vous avez raison j’aurais dû écrire « ce qui a facilité l’intervention des armées alliées » et il ne s’agit pas d’une « déformation odieuse et délirante de l’Histoire » mais d’un simple lapsus par inattention. Les communistes sont toujours très susceptibles, tellement surs d’avoir toujours raison, je l’avais un instant oublié.


    • OMAR 27 décembre 2018 10:09

      Omar9
      .
      Bonjour @Fergus :« ..mais il n’y a pas eu dans ces cas de volonté d’élimination systémique ».


      .
      Désolé de vous contredire, mais dans le cas coréen, si !!!
      Il fallait exterminer systématiquement des communistes pour y installer des capitalistes.
      .
      Et dans le cas irakien, encore plus, : il fallait exterminer des musulmans, beaucoup de musulmans, et rendre ce pays à l’âge de pierre ( dixit Bush) pour venger les tours de New York du 11-09. 
      https://www.humanite.fr/node/199677


    • JulietFox 27 décembre 2018 10:21

      @François Pignon
      Pour les Tziganes :
      Sur les 750 000 à 800 000 Tsiganes vivant en Europe, entre 250 000 et 500 000 moururent ou de mauvais traitements dans les différents camps ou exterminés comme à Auschwitz. Parmi tous ceux qui furent envoyés dans des camps, seuls 4 ou 5000 survécurent. Pourtant, il y eut un refus presque général après la guerre de reconnaître le génocide des Tsiganes.

      Mais, ils n’étaient pas Juifs.


    • Fergus Fergus 27 décembre 2018 10:41

      Bonjour, JulietFox

      C’est en cela que l’absence dans l’enquête de l’Ifop du génocide des Tziganes m’a paru choquante : ce génocide s’est déroulé dans les mêmes lieux et à la même époque que le génocide des Juifs. Il devrait, en termes mémoriels, est traité de la même manière.

      J’observe d’ailleurs avec beaucoup de déception qu’il n’y a quasiment pas eu de commentaires concernant ce génocide dans ce fil.


    • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 27 décembre 2018 13:52

      @Fer gus-gus
      Environ 20 millions de morts(civils et militaires) tel est le coût en vie humaine supporté par la Russie soviétique dont un million de juifs Russe.

      Fer gus-gus vous êtes un prescripteur d’opinion...
      Quant à la shoa cela regarde les juifs. C’est le mot hébreu qu’ils ont donnés à leur histoire vécu pendant la période Nazi...
      Et ils ne sont pas tous d’accord sur l’histoire, certains accusent les nantis U.S de l’époque.    

      Le peuple français était confronté à la déportation, au travail forcé et les conséquences mortelles.
      Le neveu de mon père(tous les 2, résistants) a été dénoncé et torturé .
      Je n’ai, nous n’avons aucune leçon à recevoir de quiconque.

      Aujourd’hui il faut passer à autre chose et aller de l’avant. 
       smiley

         


    • révolQé révolQé 27 décembre 2018 14:36

      @Christian Labrune,"Vous faites semblant de ne pas comprendre qu’on n’a jamais entendu en France -et que cela ne risque pas d’arriver demain !— des gens gueuler dans la rue : « Mort aux Arméniens ! », « Mort aux koulaks ! », « Mort aux Tutsis ! ».

      Trois populations qui ne nous emmerdent pas chaque jour sur ce qui est bien de dire,faire ou penser,qui ne détiennent pas les postes clés de feue la france,qui ne donnent pas leurs directives aux politiques, qui n’inondent pas les journaux,TV etc...
      de leur chouinerie,qui ne passent pas leur temps à faire des procès et réclamer de l’argent pour tel ou tel commentaire où que ce soit,qui ne demandent pas de dédommagement pour le chien de la voisin du cousin d’un beau-frère qui pris le train (parait-il) il y a plus de 70 ans ...etc...etc..etc...


    • vesjem vesjem 27 décembre 2018 16:51

      @Fergus
      Madeleine Albright est à considérer comme une femme politique, porteuse du cynisme inhérent à sa fonction, pas comme une Juive.

      ce que tu te goures !
      c’est juste bon pour izrahell
      mais bon, garde ta naïveté bisounourse, toi qui ne crois pas aux complots


    • Christian Labrune Christian Labrune 27 décembre 2018 18:15

      Je ne peux rien contre l’expression des antisémites, mais au moins savons-nous qui ils sont.

      ==================
      @Fergus

      Il y a des années qu’ils piaffent en attendant qu’on leur serve le moindre prétexte qui leur permette de débiter leurs conneries.
      Et ça sert à quoi de « savoir qui ils sont » ? Vous faites des fiches ? Vous êtes dans le Renseignement ?


    • Fergus Fergus 27 décembre 2018 19:09

      Bonsoir, Christian Labrune

      Je ne censure personne. Et je ne vois pas au nom de quoi je devrais m’interdire de traiter un sujet, quel qu’il soit. Et s’il y a des extrémistes qui s’expriment, ils ne réussissent à convaincre que ceux qui leur ressemblent.


    • osiris 27 décembre 2018 20:31

      @Fergus

       euh ce sont les musulmans bosniaques qui ont commencé les massacres contre les serbes comme ce sont les musulmans centra-africains qui ont commencé les massacres contre les chrétiens centre-africains lesquels en retour a commis des massacres contre le s muzz qui s’empilent en des monts de morceaux de cadavres de telle sorte que les journalistes l’ont cachés disant qu’il ne faut pas le montrer ou le dire de peur de répandre le racisme , l’amalgame et les mauvaises images portés sur les noirs africains ,il faut dire qu’il suffisait alors d e porter un nom à consonance arabo-musulmane pour être coupé en morceaux.

       j’en profite pour dire aussi que vous avez oublié les massacres de près d’une centaine de millions d’indiens indouistes lors de la conquête musulmane de l’Inde


    • vesjem vesjem 27 décembre 2018 20:52

      @Fergus
      tu regardes tes pieds par ignorance ?
      ou bien, ton fond de commerce c’est un certain devoir de mémoire ? parce qu’après 75 ans, tu ne crois pas qu’on peut passer à autre chose, au lieu de culpabiliser des enfants français qui sont, comme leurs parents, totalement innocents
      tu peux également t’intéresser à tous les génocides du monde passé, qui souvent ont été bien plus meurtriers que celui que tu veux absolument nous faire endosser


    • Fergus Fergus 28 décembre 2018 09:09

      Bonjour, osiris

      Il y a eu tellement d’exactions croisées entre les peuples de l’ex-Yougoslavie depuis 2 ou 3 siècles qu’il est difficile de déterminer le point de départ des haines. L’un de mes amis croates  un artiste peintre qui vit dans le Finistère  reconnaissait lui-même ne pas s’y retrouver !

      « vous avez oublié les massacres de près d’une centaine de millions d’indiens indouistes lors de la conquête musulmane de l’Inde »

      Je n’ai rien oublié du tout ! L’enquête de l’Ifop et mon articles portent sur les génocides du... 20e siècle ! Pas sur les massacres commis au... 8e siècle !!!


    • SPQR Sono Pazzi Questi Romani SPQR Sono Pazzi Questi Romani 28 décembre 2018 10:43

      @Christian Labrune

      Pas si simple que cela ....
      https://orientxxi.info/magazine/les-yeux-doux-de-benyamin-netanyahou-a-l-extreme-droite-europeenne,2651

      Le premier ministre Benyamin Nétanayhou a décidé de se rapprocher de ces mouvements, au nom de la lutte contre l’islamisme, quitte à fermer les yeux sur leur antisémitisme.

      .....

      Hé oui, M’sieur « La brune » la politique c’est comme les avions à géométrie variable de M Dassault. L’anti-sémitisme devient une variable d’ajustement dans la géométrie politique.... 

       smiley

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 29 décembre 2018 21:52

      @oncle archibald

      Rien ou si peu  a voir avec la communisme ; les Russes, qui l’ont gagnée, ne parlent pas d’ailleurs de communisme, mais de la grande guerre « patriotique ».... 

      Mais il faut dire sans complaisance que c’est la contribution des démocraties occidentales qui a été tout à fait marginale dans la victoire sur le nazisme. ! 
      Cette présentation inversée, fallacieuse, des faits me met en rogne, car elle laisse penser que NOUS avons gagné cette guerre, aidé de quelques moujiks - et donc que le système pseudo-démocratique que nous avions alors  (et avons encore !) - peut être un mode efficace de gouvernance.

      C’est une illusion dangereuse. Les démocraties occidentales ont PERDU LAMENTABLEMENT CETTE GUERRE. Sans les Russes, cet effondrement aurait conduit dans les années ’’40 à la destruction de la civilisation occidentale... et ce même systeme politique taré conduit encore tout droit aujourd’hui au désastre si nous ne le transformons pas.  Dieu Merci, je crois qu’on s’éveille en Italie... et les Gilets Jaunes sont peut être aussi une lueur d’espoir.

      https://nouvellesociete.wordpress.com/2014/04/21/la-russie-avec-nous/

      PJCA


    • Ouallonsnous ? 29 décembre 2018 22:28

      @oncle archibald

      Vos propos confirment le constat de mon post du 26/12 !


    • JP94 30 décembre 2018 20:22

      @Fergus
      A titre indicatif, 75 000 déportés pour « raisons raciales » sur 162 000, le nombre de déportés « non raciaux », politiques de l’ordre de 90 000 ( chiffre reconnu par les Historiens allemands, qui l’estimaient à 95 000).
      Le Ministère ne reconnaît pas tous les déportés, notamment les politiques, républicains espagnols ( ex la France a détruit les archives des Républicains espagnols (souvent communistes) qui ont été des forçats sur le Mur de l’Atlantique, communistes d’origine polonaise ou allemande : je peux vous le dire  j’en connais et dont les proches dans le groupe a Manouchian.
      Mais le statut n’a rien d’automatique...
      ( NB : même les Anciens combattants de nos guerres actuelles, pourtant des soldats nationaux, ont bien du mal à faire reconnaître leurs droits).

      Donc, il ne s’agit pas de les négliger. Sans compter les « déportés de l’Intérieur », les prisonniers restés en France, et exécutés ou non...

      Pour moi, vous vous trompez sur ce qu’ignorent les élèves ( je suis prof et je le constate) : la seule extermination qu’ils connaissent ,c’est la « shoah ». Quant aux déportations politiques, leur existence, leur ampleur, l’existence même de la Résistance communiste, en France ou ailleurs, cela ils ne le soupçonnent même pas  et mes collègues ne leur en parle jamais...

      On construit donc une histoire falsifiée, mais qui n’efface pas seulement le rôle des communistes et de l’URSS ( par exemple la dysproportion entre le nombre de divisions de l’Axe entre Est ( 90 % : entre 276 et 314 divisions) ) et l’ouest : 25 divisions au maximum  pas toutes combattantes...
      Ce qu’on efface aussi, c’est l’idée même de Résistance : les Juifs dont on parle ne sont pas les Juifs communistes polonais, persécutés par Pilsudski et Beck, les fascistes au pouvoir en Pologne, non, on parle de victimes passives, dont on fait mine de déplorer le sort. 
      Or cela a une fonction : apprendre aux citoyens, non pas à lutter, mais à se résigner.


    • Fergus Fergus 30 décembre 2018 22:05

      Bonsoir, JP94

      Merci pour vos réflexions présentées de manière très intéressante.

      Je ne crois pourtant pas à la fonction d’« apprentissage de la résignation » dans la façon dont est présenté le sort des Juifs passifs relativement aux Juifs actifs qu’ont été par exemple les résistants polonais.

      En France, cela tient essentiellement au fait que nous ressentons collectivement le poids de la faute d’avoir laissé se former des convois de la mort planifiée dans notre propre pays, dans nos villes, dans nos rues et parfois dans notre voisinage immédiat. 


    • kalachnikov kalachnikov 30 décembre 2018 22:14

      @ Fergus

      C’est dégueulasse ce que vous dites, Fergus. Un des principes élémentaires de justice, c’est de déterminer ce qui est fait en pleine conscience ou non. Ainsi, la loi dite du talion préconise l’oeil pour oeil, dent pour dent mais l’inaction si le transgresseur était dans l’ignorance de ce qu’il faisait.

      A moins que vous n’apportiez des preuves de cela, il n’y a pas de faute, ou tout au moins pas la faute que vous invoquez, l’Etat français (et non le peuple français) s’étant adonné à la persécution et n’ayant pas participé sinon indirectement à la Solution finale.


    • Fergus Fergus 30 décembre 2018 22:21

      Bonsoir, kalachnikov

      Je parle là du ressenti dans la population à l"aune de ce que l’on a découvert après 1943, évidemment pas de volonté délibérée de participation à la politique d’extermination des Juifs !!!


    • kalachnikov kalachnikov 30 décembre 2018 22:29

      @ Fergus

      Qu’est-ce qu’on a découvert après 1943 ?


    • Garibaldi2 31 décembre 2018 05:11

      @vesjem

      En terme de pourcentage, en Europe, pendant la seconde guerre mondiale, la seconde population qui a été le plus exterminée est la population des Tsiganes, qu’on les appelle Rom, ou Manouche, ou autrement, c’est le Porajmos, qui a fait entre 300.000 et 500.000 victimes.


    • Fergus Fergus 31 décembre 2018 08:51

      Bonjour, kalachnikov

      Ce n’est qu’après l’année 1943 que l’on a commencé en France à connaître la vérité de l’usage des camps de concentration pour les populations juives ou tziganes. 


    • kalachnikov kalachnikov 31 décembre 2018 15:04

      @ Fergus

      Vous dites n’importe quoi, ce n’est pas à votre honneur.

      http://ourielpost.com/qui-savait-quoi-durant-la-shoah-video/


    • Fergus Fergus 31 décembre 2018 15:12

      @ kalachnikov

      Vous n’êtes décidément pas sérieux ! Croyez-vous vraiment que la population française disposait des mêmes informations que les élites ???


    • kalachnikov kalachnikov 31 décembre 2018 15:22

      @ Fergus

      Expliquez-moi mot à mot ce propos et donnez-moi des sources, s’il vous plait :

      ’Ce n’est qu’après l’année 1943 que l’on a commencé en France à connaître la vérité de l’usage des camps de concentration pour les populations juives ou tziganes. ’


    • troletbuse troletbuse 3 janvier 09:53

      @Self con troll
       Ainsi, je me permets de douter qu’un enfant puisse se rattraper sans mal à une rambarde après une chute de 6 mètres, où un procureur ne voit pas d’incohérence.

      Toi, il te faut une bonne rééducation. Vite, un examen psychiatrique.
      Tous les merdias et même Micron le disent. Ca doit être vrai, non ? smiley


    • troletbuse troletbuse 3 janvier 10:16

      @Self con troll
      La veille de l’évènement ; Micron avait un rendez-vous avec un certain Mamoudou. Mais ce n’est qu’une coïncidence heureuse. Eh oui, ca arrive comme le fait de se rattraper au balcon 2 étage au-dessus. Tout celà est arrivé en même temps que la sarkosie, hollandouillerie et aujourd’hui, la maconnerie. La théorie de l’évolution  smiley


    • troletbuse troletbuse 3 janvier 10:18

      @troletbuse
      Je corrige, 2 étages au-dessous. Pour au-dessus, ca viendra peut-être smiley


    • kalachnikov kalachnikov 4 janvier 18:13

      @ Self con troll

      Fergus n’est pas venu donner une exégèse de son propos patriotique, cocorico.

      Sur le sujet, les nazis s’adonnaient aussi à une propagande pour garder les choses secrètes.

      https://encyclopedia.ushmm.org/content/fr/article/theresienstadt

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Theresienstadt

       


  • gaijin gaijin 26 décembre 2018 09:03

    dans un contexte ou 100% des présidents français ignorent que la guyane n’est pas une ile on s’en sort bien non ?

    je ne crois pas que ça soit une question liée a la shoh ni même a l’histoire mais a l’inculture galopante


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 09:43

      Bonjour, gaijin

      « je ne crois pas que ça soit une question liée a la shoah ni même a l’histoire mais a l’inculture galopante »

      Je suis assez d’accord avec vous. Encore qu’il faille se méfier du mot « inculture » : de nombreux jeunes ont perdu en culture historique ce qu’ils ont gagné en culture technologique relativement à leurs aînés.


    • gaijin gaijin 26 décembre 2018 10:07

      @Fergus
      «  de nombreux jeunes ont perdu en culture historique ce qu’ils ont gagné en culture technologique relativement à leurs aînés. »
      pas sur que ça remplace ....la technique c’est du comment et l’histoire c’est du pourquoi ....
      mais au delà de ces nuances il a chez certains une acculturation au même titre que les pauvres deviennent plus pauvres les incultes sont plus incultes ( alors que ceux qui veulent se cultiver ont des moyens de le faire comme jamais auparavant ) ça touche bien sur l’histoire mais plus inquiétant il me semble le vocabulaire qui se restreint dangereusement ( et si on restreint le vocabulaire on restreint la pensée )


    • Nicolas_M Nicolas_M 26 décembre 2018 11:26

      @gaijin
      30% d’illettrés en France. 10% qui ignorent tout de la Shoah, on ne s’en sort pas si mal.


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 11:41

      @ gaijin

      « pas sur que ça remplace »

      Vous avez raison, cela ne remplace pas, hélas !

      Et c’est d’autant plus choquant que, comme vous le soulignez justement, « ceux qui veulent se cultiver ont des moyens de le faire comme jamais auparavant ».

      Enfin, d’accord avec votre réflexion sur le vocabulaire. Ne pas maîtriser le vocabulaire, c’est se couper de la lecture, et par conséquent de la « pensée », en effet !


    • Giordano Bruno 26 décembre 2018 14:13

      @gaijin
      ...il a chez certains une acculturation...

      Savez-vous que l’acculturation est un objectif avoué et totalement assumé par l’Education Nationale ?


    • gaijin gaijin 26 décembre 2018 16:42

      @Giordano Bruno
      vu a quel point ils sont efficaces dans ce domaine ça m’étonnerait qu’ils le fassent exprès
       smiley


    • Ouallonsnous ? 26 décembre 2018 21:55

      @Nicolas_M

      Dans la mesure où la shoah est un élément de langage de la propagande sioniste, c’est bien trop peu que 10% des jeunes français en ignorent tout, ce devrait être 99% !


    • Ouallonsnous ? 26 décembre 2018 22:05

      @Ouallonsnous ?

      J’ajoute que notre « éducation nationale » est alignée sur les éléments de langage de cette propagande sioniste, il y a là aussi une perte de souveraineté à reconquérir !!!


  • leypanou 26 décembre 2018 09:32

    Que 10 % de la population française n’ait pas entendu parler du génocide des Juifs est évidemment étonnant, et même inquiétant 

     : ah oui, pourquoi ce serait inquiétant ?

    C’est avec ce genre de sentiment que la fameuse loi Gayssot a été votée. Personne n’a jamais parlé de génocide des natifs américains et personne ne s’en offusque.

    Il ne devrait pas y avoir de hiérarchie sur les crimes contre des peuples, en tout cas c’est mon opinion et Norman G Finkelstein est de cet avis je pense.


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 09:53

      Bonjour, leypanou

      Difficile de mettre sur le même plan mémoriel le génocide indien perpétré en Amérique du Nord aux 18e et 19e siècles avec le génocide juif commis à nos portes il y a quelques dizaines d’années ! Et cela d’autant plus que l’on côtoie encore des personnes ayant été déportées ou dont les parents ont été exterminés dans les camps. Savoir ce qui s’est passé chez nous il n’y a pas si longtemps me semble légitime.

      « Il ne devrait pas y avoir de hiérarchie sur les crimes contre des peuples »

      Sur ce plan-là, je suis d’accord : un génocide ne peut en occulter un autre, et c’est pourquoi j’ai trouvé choquante l’absence du génocide des Tziganes dans cette étude.


    • asterix asterix 26 décembre 2018 10:38

      @Fergus,
      Et moi, cher Fergus, j’ai trouvé choquant que tu aies omis le génocide des handicapés mentaux par le nazisme, ainsi que le génocide PAR les Tutsis de 7 millions de Congolais de la région des grands lacs, ainsi que celui des Arméniens par la Turquie, ceci pour se limiter au seul XXème siècle.
      Je ne mets pas ta probité en doute, mais lorsqu’on aborde un sujet aussi délicat, il y a intérêt à se montrer complet sans quoi l’oubli ou l’inculture que tu dénonces chez d’autres te revient à la figure comme un boomerang.
      De même, pas un mot jusqu’ici, y compris dans les commentaires, sur l’accaparement du mot génocide par une seule des victimes.
      Là, il s’agit d’un tout autre sujet autrement plus délicat à traiter.
      Je sais, la critique est facile mais c’est toi qui t’exprimes et nous qui répondons.
      Mes salutations quand même et merci pour ton travail.


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 11:48

      Bonjour, asterix

      Je plaide coupable sur les « malades mentaux ». En réalité, je ne l’ai pas cité 
      car l’étude de l’Ifop portait manifestement sur les génocides de masse.

      « celui des Arméniens par la Turquie »

       ??? Il faut précisément partie des génocides de référence de l’étude, et je l’évoque moi-même dans l’article !

      « pas un mot jusqu’ici, y compris dans les commentaires, sur l’accaparement du mot génocide par une seule des victimes »

      Je ne comprends pas cette phrase !


    • spearit 26 décembre 2018 11:56

      @Fergus
      « Difficile de mettre sur le même plan mémoriel le génocide indien »

      Haaaa la fameuse mémoire sélective, pour les juifs c’est la palme d’or direct (ça me rappelle un sketch de Dieudonné tiens !!!)

      C’est (presque) marrant de voir avec vos petites remarques distillés au fil de vos commentaires de remarquer à quel point vous êtes tout simplement infect, vous osez quand même ma hiérarchisation de la souffrance (peut-être lié à vie à un fameux peuple vous aussi ??)


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 26 décembre 2018 11:58

      @Fergus

      « pas un mot jusqu’ici, y compris dans les commentaires, sur l’accaparement du mot génocide par une seule des victimes »

      Je vous aide, ça commence par « shoah » et ça finit par « business ».

      Perso, je trouverais nettement plus important de lutter contre les campagnes de génocide ou de nettoyage ethnique qui se passent sous nos yeux, aujourd’hui, que de ressasser en boucle les vieux nanards, parce que, quand même, le but de ces campagnes chiantes, c’est quand même de bien culpabiliser les gens et de faire « que cela n’arrive plus jamais », n’est-ce pas ?


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 13:22

      @ spearit

      « Haaaa la fameuse mémoire sélective »

      La belle manipulation que voilà !

      Je ne fais évidemment pas de différence de gravité entre les différents génocides, où qu’ils ait été commis et quelle que soit leur époque. Je constate simplement que dans l’attention des personnes qui vivent de nos jours en France, il est inévitable que le génocide des Juifs soit plus présent que celui des Indiens d’Amérique !

      Ne vous faites pas plus sot que vous n’êtes !!!


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 13:24

      Bonjour, Philippe Huysmans

      Ce n’était pas le mot « Shoah » qui était en cause, mais le mot « génocide ».


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 13:26

      Bonjour, berry

      « Bingo ! »  smiley

      Que pensez-vous démontrer ? J’ai écrit ce texte parce que j’aime bien ce quartier et que j’aime observer ce qui se passe dans les lieux que je fréquente.

      Mais au risque de vous décevoir, je ne suis pas juif, pas plus que les autres membres de ma famille.


    • Giordano Bruno 26 décembre 2018 14:15

      @Fergus
      En tant que colonie des Etats-Unis, nous sommes concernés par le génocide des indiens.


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 16:58

      Bonjour, Giordano Bruno

      Certes ! Mais ce n’est pas le propos : on parle là des génocides du... 20e siècle, pas de ceux qui ont été commis aux ...18e et 19e siècles !!!


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 26 décembre 2018 18:35

      @Fergus

      Bonsoir,

      On peut jouer sur les mots, disons alors « génocide business » ? Quel est le génocide qui nous est servi soir et matin, accompagné de son délicieux lit de culpabilisation (Vel d’Hiv), afin d’en tirer un avantage politique ? Mmmh ? Non, ce ne sont pas les Sioux, non ce ne sont pas les Arméniens...

      Et pendant ce temps-là, on trucide joyeusement à tour de bras au Yémen, et en Palestine. Et ne vous y trompez pas, ça répond parfaitement dans un cas à la notion juridique de génocide et dans l’autre de nettoyage ethnique (au mieux).

      Le problème voyez-vous, c’est qu’on n’a jamais vraiment arrêté, et qu’il est probable que cela ne s’arrêtera jamais, parce que l’homme est un prédateur pour l’homme.


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 18:58

      @ Philippe Huysmans

      « Quel est le génocide qui nous est servi soir et matin, accompagné de son délicieux lit de culpabilisation (Vel d’Hiv), afin d’en tirer un avantage politique ?  »

      Nous ne vivons pas sur la même planète ! Personnellement, je ne me sens nullement importuné par les émissions, articles ou films qui, de temps à autre  et plutôt de loin en loin —, sont en relation avec ce génocide. Je suis infiniment plus agacé par l’omniprésence du football !  smiley

      Sur les massacres du Yemen et les exactions commises contre les Palestiniens, je regrette, comme vous, que l’on ne leur accorde pas une place plus importante.


    • aimable 26 décembre 2018 19:52

      @Fergus
      Moi ce qui me dégoûte c’est que de tous ces génocides l’on veuillent en tirer profit , je ne suis pas certain que si tous ces martyres voyaient a quelle sauces ils sont mangés , qu’ils approuvent en applaudissant des deux mains .


    • Paul Leleu 26 décembre 2018 19:59

      @Fergus

      « Personnellement, je ne me sens nullement importuné par les émissions, articles ou films qui, de temps à autre — et plutôt de loin en loin —, sont en relation avec ce génocide. Je suis infiniment plus agacé par l’omniprésence du football ! » ...

      là je crois que c’est bien dit... c’est là tout le problème...


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 20:02

      Bonsoir, aimable

      Il est probable que la plupart des victimes, si elles pouvaient s’exprimer, seraient en effet choquées des récupérations dont elles font trop souvent l’objet.


    • Ouallonsnous ? 26 décembre 2018 22:14

      @Fergus

      Hypocrite !


    • machin 27 décembre 2018 09:18

      Je voulais parler aussi de la déportation des palestiniens...

      Mais il ne faut pas.


    • spearit 27 décembre 2018 20:36

      @berry
      Oui j’ai vu le lien, Fregus (apprenti) sioniste !!! ou ???


    • osiris 28 décembre 2018 20:53

      @ Fergus

       Se cantonner aux génocides du 20è siècle c’est déjà de la grande manipulation.


  • Jelena Jelena 26 décembre 2018 09:38

    >> ce taux de personnes ignorantes de la Shoah s’élève à 19 % chez les 25 à 34 ans

    Cela me parait impossible... Je dirais plutôt que pour cette génération, la seconde guerre mondiale se résume à « Hitler et les juifs ».


    • gruni gruni 26 décembre 2018 09:55

      @Jelena

      Mais non, pas seulement « Hitler et les juifs », vous oubliez De Gaulle


    • Fergus Fergus 26 décembre 2018 09:59

      Bonjour, Jelena

      Comme quoi, il faut se méfier des idées reçues que l’on peut tous avoir sur ce que savent ou croient savoir les personnes qui nous entourent. Je vous invite à regarder les détails de l’étude.


Réagir