samedi 11 mars - par Libertad14

Stratégie politique

Toute la bourgeoisie capitaliste est mobilisée. Spéculateurs, actionnaires, patrons, tous se regroupent derrière leur candidat afin de préparer le triomphe au deuxième tour du défenseur des inégalités, de l’injustice, de la finance française, européenne ou mondiale. Les grandes manœuvres ont commencé, des socialo réformistes qui quittent le PS pour rejoindre Macron, électeurs de droite qui soutenaient Fillon rejoignent l’extrême droite, des militants en désaccord avec la politique du FN quittent leur parti.

Que ce soit Macron, Fillon ou Le Pen ils soutiennent la continuité de ce système qui consiste à exploiter les travailleurs et ponctionner le peuple par des taxes et prélèvements divers.

 Avec l’aide de leurs médias, journaux, télévision, les barons de la finance s’arrangent pour favoriser au premier tour les candidats intégrés à leur économie capitaliste, réduisant au stricte minimum l’audience des candidats qui dénoncent les abus de ce système. Le but c’est arriver au second tour avec Macron et Le Pen. Ainsi la presse bourgeoise mobiliserait l’électorat contre Le Pen qui soutient le capitalisme français et de ce fait encouragerait à voter pour Macron qui incarne le capitalisme mondial. Comme cela le peuple aura eu l’illusion de servir à quelque chose alors qu’il aura été manipulé depuis l’ouverture de la campagne !

 Les électeurs auront ainsi voté pour des gens soupçonnés de manœuvres frauduleuses, en compte avec la justice. Autrement dit, ils mettront en place un président conforme aux agissements politiques et économiques de la Vème république. Donc pas de changements profonds, mais des réformes qui renforceront les intérêts de cette société capitalo bourgeoise.

Mesures autoritaires contre l’emploi

Remise en cause du droit de manifester pour les travailleurs

Application de la loi travail avec la reconnaissance des droits autoritaires des patrons dans les entreprises.

Par contre les patrons continueront à percevoir des aides de l’Etat pour s’enrichir aux frais des contribuables. Comme précédemment avec le gouvernement Valls dont Macron faisait partie intégrante où déjà il travaillait à l’intérêt des patrons : il a porté des coups sévères à la classe ouvrière en s’attaquant au code du travail, en généralisant le travail du dimanche, et contribué à la rédaction et l’application de « la loi travail ».

Pas une fois, que ce soit Macron ou M. Le Pen ne remettent en cause cette loi inique qu’est « la loi travail », ni les prétentions du patronat à décider seul des droits et devoirs des travailleurs dans son entreprise. Ces candidats acquis aux intérêts des banques et du patronat sont les garants et représentants du système capitaliste.

Il faut dire NON à la manipulation, dire non au Capital, dire non aux politiciens justiciables. NON au baratin sans lendemain.

Il faut en premier lieu déjà s’assurer de l’honnêteté, de la probité de chaque candidat. Puis ensuite analyser leurs propositions.

Propositions qui réduiront les injustices, qui prendront l’argent là ou il est pour créer des emplois, pour investir dans le modernisme, pour revaloriser les pensions des retraités, pour aider les jeunes étudiants à poursuivre décemment leurs études, pour rendre au service publique les moyens de fonctionner à l’écoute et au service du peuple. Mettre en place une vraie sécurité au service de tous et non pas au service du Capital comme c’est aujourd’hui le cas.

 

09/03/2017



6 réactions


  •  
     
    Et moi,
    La Baudruche négrière, serai le valet
     
    RABATTEUR pour Ma Crontesse de Rothschild
     
     
    dans sa chasse à courre des cochons libidineux gogochos bien roses ...
     
     
    « Sans les arabes et les noirs de Soros, le Boobaland ne serait rien » La Baudruche
     
    Il est laid le béret !
    Il est mimi le burkini !

     
    Comptine de Comtesse de Rothschild
     
    Nous permettrons l’expression raisonnable de la liberté religieuse.
    Dans l’espace public (rues, plages)
     
    https://en-marche.fr/emmanuel-macron/le-programme/questions-religieuses-et-laicite


    •  
       
       
      Macron, l’Obama du Boobaland (Laurence Haïm du peuple élu a raison)
       
      ET AUX US, JOSÉ EST LE MOHAMED DU CAPITAL
       
       
       
      « Que le dernier Américain à quitter les lieux ait la gentillesse de ranger le drapeau. » autocollant de Miami, bientôt au Boobaland !
       
      Depuis Clinton le sucé, c’est la politique du Québec hispanique des 5 états frontaliers avec le Mexique (90% des enfants de Californie du Sud sont hispaniques, justifiant l’enseignement en Espagnol, même le chinois est autorisé ! Mieux que l’arabe de Naïade Vagino Bécassine !)
       
      « La domination cubaine et hispanique de Miami a réduit les Anglo-saxons, tout comme les Noirs, à l’état de minorités que l’on pouvait souvent se permettre d’ignorer. Ne pouvant pas communiquer avec les fonctionnaires des administrations gouvernementales et victimes de discriminations de la part des commerçants, les Anglo-saxons avaient trois options. Ils pouvaient accepter leur position d’ « outsiders ». Ils pouvaient essayer d’adopter les mœurs, les coutumes et la langue des Hispaniques et de s’intégrer à leur communauté, par le biais de ce que les chercheurs Alejandro Portes et Alex Stepick ont appelé une «  acculturation renversée ». Où alors, troisième possibilité, ils pouvaient quitter Miami. C’est ce qu’on fait 140 000 d’entre eux entre 1983 et 1993, en raison du « caractère de plus en plus hispanique de la ville »

      « Un indicateur semble avoir une valeur prémonitoire : en 1998, José a supplanté Michael en tant que prénom le plus populaire pour les nouveaux-nés en Californie et au Texas. »
       

      http://www.alterinfo.net/Analyse-de-l-ouvrage-Qui-sommes-nous-de-Samuel-Huntington_a197.html


  • Alren Alren 11 mars 13:33

    Bien d’accord, pas Fillon, pas Macron, pas Le Pen, pas Hamon non plus qui ne vaut pas mieux, pire peut-être que les autres car plus hypocrite « à la Hollande » son comparse.

    Pour un vote utile, susceptible de gagner, il reste Mélenchon. Bien d’accord ...


  • aimable 12 mars 11:33

    le mouvement de Macron ne brille pas plus depuis l’arrivée du p s, de ceux qui se prennent pour des lumières, c’est la que l’on s’aperçoit qu’ils ne sont que des lampes a huile qui essaient de se rapprocher de se qu’ils pensent être un néon , comme arrivistes ils sont pitoyables .
    mais cela a peut être un avantage , c’est de permettre la refondation d’une identité pour la vraie gauche


    • Libertad14 Libertad14 12 mars 12:13

      @aimable


      Le PS s’est toujours dit à gauche, mais a toujours fait une politique de droite. C’est un parti social démocrate qui n’a pas l’objectif de changer la société tout au plus faire des réformes qui permet au capitalisme de perdurer. 
      Selon vous, c’est quoi une vraie gauche ??

  • aimable 12 mars 12:55

    la vraie gauche, pour moi, sans en faire le détail mais qui correspond a des valeurs , c’est l’aile gauche de l’ex p s du f d g , les verts, l o , le  n p a ,
    sans oublier quelques initiatives individuelles qui ont des valeurs de gauche 


Réagir