mercredi 10 juillet - par Carlo Gallo

Sur un ton humoristique, quoique…

En parcourant samedi dernier les unes de la presse française je suis tombé sur un titre qui m’a fait sourire.

Le Parisien titrait : « Les devoirs de vacances du président ».

Quel titre !!! On ne pourrait trouver mieux !!!

On imagine immédiatement le président Macron en short ou en maillot de bain - style « caraïbes » - jouer tranquillement au bord de la plage, à construire des châteaux (en Espagne ?). A ses côtés Brigitte le surveille de près (vitesse acquise oblige !).

Entre un esquimau aux fruits et le goûter de quatre heures, un cahier de vacances entre les mains en train de potasser ses dossiers de rentrée :

- comment satisfaire encore plus les riches

- comment privatiser ADP

- comment détricoter encore davantage le service public

- comment rallier encore plus d’arrivistes, afin de gagner les municipales

La liste est longue et je vais m’arrêter là, car je risque d’être lourd, par ce temps estival et donner des sueurs froides aux bas salaires, aux gaulois réfractaires et aux classes moyennes…

J’espère pour lui que son cahier n’a pas de couverture jaune !

En lisant ensuite l’article du quotidien en question, j’ai appris que le président allait suivre une étape du tour de France.

Pourquoi ce masochisme ?

Pourquoi lui imposer cela ?

Imaginez un instant : Le président Macron, sous un parasol gigantesque au sommet d’une des difficultés alpines (par exemple), en train d’attendre l’arrivée les premiers coureurs. Comment se sentirait-il s’il aperçoit arriver en premier le maillot jaune ?

N’est-il pas méchant de lui imposer encore du jaune ?

Il finira par détester les canaris !



2 réactions


Réagir