mardi 22 août - par christophecroshouplon

Tristes et veules vieux ados - La comédie humaine, suite

L’irresponsabilité ça se cultive en troupeau, de bœufs en l’occurrence. Dans ce bétail Caliméro et le jeunot sont rois, le nivellement se fait par le bas, c’est jamais de la faute de celui qui merde, et l’ensemble enfonce celui ou celle qu’elle dit aider ou épauler. Mets un mec brillant et jeune là-dedans, en trois mois il devient veule et se comporte comme le dernier des abrutis. Pas simple après de se remettre à son niveau, faut accepter de raturer, de faire demi-tour, faut parfois lui forcer la main à l’enfant roi que ses copains crétins encouragent à rester à LEUR niveau, celui du nombre ou on se fout de l’autre comme d’une guigne, le but c’est qu’il reste dans la fosse à ricaner, à pleurnicher et à gigoter comme un âne.

Quelle pitié. Ne rien faire pour alerter et c’est la descente, celui qui était beau devient moche, celui qui était droit devient tordu, et tous les autres applaudissent. Chouette il est devenu comme nous, on est pas si bêtes du coup et on est encore plus nombreux.

Andouilles, vous l’avez simplement abaissé et le voilà loin de vous et honteux et pour le coup aux bornes de l’impuissance. Vous avez cimenté à plusieurs son sentiment d’impunité et l’avez abandonné sur le bas-côté. Trop occupes à vous regarder le nombril vous êtes passé à autre chose. Et lui qui a du partir eh bien il ne sait plus sur quoi ou sur qui compter.

La comédie humaine de Balzac regorge de ces cénacles de médiocres où l’on s’abaisse et où on abaisse et où on joue sur la loi du nombre. Tristes et mornes vies, triste et terne comédie. La Pension Vaubert a pignon sur rue et sur les réseaux sociaux, Loft Story est sur les petits écrans riquiqui de ces sous-développés du bulbe qui pensent ce qu’on leur délivre direct avec des alertes flash.

Dans cinq ans ils seront toujours là avec leurs petites histoires à deux balles et leurs vannes pourries et leurs certitudes bricolées et leurs centres d’intérêt de Super U pour tribus de classe maternelle. Pourvu qu’un attentat ne les aient transformés en rougail saucisse. Parce que du monde ils ne savent à 30 ou 40 ou 50 ou 60 ans rien de rien, ils ont tout faux et de toutes façons ne s’intéressent à rien, rien qu’aux gens, toujours les mêmes, pour en dire du bien ou du mal, le niveau zéro défini par Socrate en somme, avec un potentiel de développement nul. Des vieux ados sans éthique aucune, pas jolis avec du bide parce que ça picole trop et une peau pas belle parce que hygiène de vie zéro.

Quel gâchis ils ont tout foiré et rendu le brouet infâme à la longue, le cirque s'est comme ratatiné sur lui-même, de 100 ils sont passés à 20, autour ça se lasse et puis ça finit par partir, trop nul, de pire en pire chaque année, ils ont beau être fort bruyants ils sont archi minoritaires. Quand ça sent mauvais on s’éloigne, alors on est parti et pour de bon.

Irresponsables ils demeureront et partiront les deux pieds devant la cervelle vide dégoulinant sur le trottoir, avec l’impression d’avoir sans doute raté quelque chose…



12 réactions


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 22 août 11:08

    Bonjour christophecroshouplon


    D’habitude, j’aime bien ce que vous faîtes, mais là, désolé, j’ai l’impression que vous vous trompez de cible.
    Les beaufs, les Bidochon et le gros dégueulasse, même s’ils nous amusent en BD (plus que dans la réalité), sont plus à plaindre qu’à blâmer : ce sont les victimes les plus caricaturales du système, mais des victimes quand même.

    Les vrais gros dégueulasses, eux, considèrent qu’il faut avoir une Rollex à 50 ans ou que ceux qui « ne réussissent ps » ne sont rien.

    Mais ils portent des slips propres et boivent des grands crus, pas du pinard frelaté !


    • christophecroshouplon christophecroshouplon 23 août 15:27

      @Jeussey de Sourcesûre

      Bonjour vous
      Je ne parle pas des Bidochon mais des petits bourgeois , cf Balzac et La Pension Vaubert. Je respecte les gens que l autre appelle les RIEN.
      Bien a vous

  • BA 22 août 11:54

    Les classes populaires sont responsables, les classes moyennes sont responsables, les élites sont responsables.

    Cet été, nous avons appris trois informations essentielles :

    Jeudi 3 août 2017 :

    Climat : une partie de l’Asie bientôt inhabitable.

    Une étude montre que le réchauffement climatique risque de rendre inhabitable l’Asie du Sud-Est. Un cinquième de la population mondiale y vit.

    http://www.francetvinfo.fr/meteo/canicule/climat-une-partie-de-l-asie-bientot-inhabitable_2312093.html

    Jeudi 10 août 2017 :

    Depuis 1880 et le début des relevés de températures, il n’a jamais fait aussi chaud sur Terre qu’en 2016, selon un rapport publié jeudi.

    http://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/video-2016-une-annee-dans-le-rouge-pour-le-climat_2323591.html

    Mardi 15 août 2017 :

    En proie aux flammes, le Groenland devient l’emblème du réchauffement climatique.

    https://www.franceinter.fr/monde/en-proie-aux-flammes-le-groenland-devient-peu-a-peu-le-grand-responsable-de-la-hausse-du-niveau-de-la-mer

    Quelles vont être les conséquences du réchauffement climatique ?

    Réponse :

    Les conséquences du réchauffement climatique vont être les « très grandes migrations ».

    A cause du réchauffement climatique, en Afrique et en Asie, de plus en plus de pays vont devenir inhabitables.

    Les peuples qui ont la malchance d’y vivre vont être obligés de fuir leurs pays. Ils vont remonter vers le nord, vers la Russie, et aussi vers l’Europe. Normal. Si j’étais à leur place, je ferais pareil.

    Concernant les réfugiés qui partiront de la Turquie, ou alors qui partiront de l’Afrique, et qui arriveront en Europe, vous pouvez voir les trajets qu’ils suivront sur cette carte :

    http://data2.unhcr.org/en/situations/mediterranean

    Et nous ?

    Nous, citoyens français, que pouvons-nous faire ?

    Réponse :

    Nous pouvons écouter les lanceurs d’alerte qui nous avaient tout dit … en 1972 :

    - En 1972, « The Limits to Growth », le livre écrit par Dennis Meadows et son équipe, nous avait prévenus : nous fonçons dans le mur. Ce livre a été un best-seller mondial.

    - En 1974, « A vous de choisir : l’écologie ou la mort », le livre écrit par René Dumont, nous avait prévenus : nous fonçons dans le mur.

    Depuis 45 ans, nous savons que la seule solution, c’est la décroissance.

    ET POURTANT, depuis 45 ans, nous refusons de décroître.

    Dans notre vie de tous les jours, nous appliquons la déclaration du président des Etats-Unis George Bush au Sommet de la Terre à Rio en juin 1992 : « Le mode de vie américain n’est pas négociable. »

    Depuis 45 ans, chacun d’entre nous se dit : « Mon mode de vie n’est pas négociable. »

    Depuis 45 ans, nous consommons comme des porcs, nous vivons comme des porcs, nous pensons comme des porcs.

    Prenons l’exemple du CO2 que nous produisons.

    Evolution constatée des émissions mondiales du seul CO2 de 1860 à 2012, en millions de tonnes :

    https://jancovici.com/wp-content/uploads/2016/04/GES_graph13.png

    Depuis 45 ans, dans les pays occidentaux, à l’intérieur de chaque être humain, l’attachement à son confort personnel l’emporte.

    A l’intérieur de chaque être humain, la cupidité triomphe.

    Aujourd’hui encore, nous refusons de décroître.

    Nous refusons la décroissance. Donc nous aurons le réchauffement climatique, les « très grandes migrations », la dislocation de nos sociétés, les guerres, les guerres civiles.

    Nous aurons ce que nous méritons.

    Nous sommes responsables de ce qui va arriver.

    ______________________________________________________________________ __________

    Pour ceux que ça intéresse :

    Le journal « La décroissance » paraît chaque mois :

    http://www.ladecroissance.net/

    Le livre « Aux origines de la décroissance » :

    http://www.ladecroissance.net/images/marino-livreORIGINES.pdf

    Donella Meadows, Dennis Meadows, Jorgen Randers et William Behrens ont écrit « The Limits to Growth », paru en français sous le titre « Halte à la croissance ».

    Ce livre a été publié en 1972 aux Etats-Unis, en 1974 en France :

    http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/delaunay-janine-meadows-donella-h-meadows-dennis-l-randers-jorgens-et-behrens-ii/halte-a-la-croissance-enquete-sur-le-club-de-rome-rapport-sur-les-limites-de-la,72651842.aspx

    Un livre essentiel, dont le titre dit tout :

    René Dumont a écrit « A vous de choisir : l’écologie ou la mort », livre publié en 1974 :

    http://www.chapitre.com/CHAPITRE/fr/BOOK/dumont-rene/la-campagne-de-rene-dumont-et-du-mouvement-ecologique-naissance-de-l-ecologie-po,65749035.aspx


    • Abou Antoun Abou Antoun 23 août 08:03

      @BA
      100% d’accord avec vous.


    • Cateaufoncel 23 août 10:34

      @BA

      Les « informations » véhiculées par une presse mainstream qui roule pour l’instauration d’une gouvernance mondiale, sont à prendre avec d’infinies pincettes, comme aurait dit Louis-Ferdinand Céline.

      Les mettre en doute quand ça nous arrange et leur accorder du crédit quand elles vont dans le sens de quelque chose que l’on veut démontrer, est une attitude opportuniste.

      Je note aussi qu’on nous annonce que certains peuples s’apprêtent à quitter leurs terres ancestrales à cause de l’élévation du niveau des mers, et je mets en parallèle la réactivité des Bataves du XVe siècle, qui concevaient ce qu’il fallait faire pour vivre au-dessous du niveau de la mer (polders).


  • Rincevent Rincevent 22 août 13:23

    Mets un mec brillant et jeune là-dedans, en trois mois il devient veule et se comporte comme le dernier des abrutis. Tiens, ça me rappelle le service militaire…


  • Ruut Ruut 22 août 15:18

    C’est un autoportrait ?


  • chocolatine chocolatine 22 août 18:24

    bonjour à tous
    pour ma part je trouve que plus on a de sources d’information de moyens d’accéder à la réflexion, moins on réfléchit.C’est le paradoxe ,on est entouré sans cesse de « spécialistes » qui nous expliquent à nous la masse ce que l’on est incapable de comprendre(?) sur tel ou tel sujet.On nous abreuve de pseudos vérités que l’on finirait par croire,le tout répété rabaché plutot ...et comme l’ère internet fabriquerait des savants à qui la connaissance est acquise (merçi smartphone) ,on est face à un troupeau frustré,qui se rend bien compte qu’il est béte et en devient méchant.Sois comme nous tous,participe à la grand-messe de la bétise c**....sacré(s) ou bien tu seras rejeté mon fils.


  • zygzornifle zygzornifle 23 août 09:39

    les gros dégueulasses on les trouve dans la politique aux postes clés et dans la religion .....


  • ZenZoe ZenZoe 23 août 14:33

    Bonjour l’auteur ? Avez-vous un complexe de supériorité tapi quelque part au fond de vous ?


Réagir