samedi 19 janvier - par Dr. salem alketbi

Trump a-t-il Abandonné la Décision de se Retirer de la Syrie ?

JPEG

Plusieurs fuites et déclarations ont eu lieu depuis l'annonce par le président Trump du retrait des troupes américaines de la Syrie. La plupart de ces fuites et déclarations sont proches de l'idée que le président américain se désiste de sa décision ou restructure ses plans de mise en œuvre prévus et les désavoue peut-être complètement.

Le président Trump bénéficie d’un avantage important qu’il a pu consacrer à tous les milieux politiques et médiatiques depuis son arrivée au pouvoir, la difficulté d’anticiper ses démarches et ses décisions, ainsi que sa capacité d’agir avec une flexibilité qui fait du changement la seule constante dans ses positions.

Il y a quelques jours, le président Trump a déclaré que la Syrie "a été perdue il y a longtemps et qu’il n’y reste que le sable et la mort", ce qui explique le désir de se retirer de ce pays arabe et confirme que ce désir est tenu malgré l'énorme pression exercée pour se retirer de sa décision, en particulier de la part du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, ce qui est prouvé par ce qu’il a dit "Nous ne parlons pas de richesse, nous parlons de sable et de mort, et je ne veux pas rester en Syrie pour toujours."

Jusqu'à présent, le président Trump n'a pas encore fixé de calendrier pour le retrait des forces américaines de la Syrie, mais il parle de manière à suggérer que le retrait n'est pas imminent. Trump insiste sur le fait qu'il n'a pas décidé de renvoyer les troupes du jour au lendemain. "Oui, nous nous retirerons, mais cela se fera dans le temps. "a-t-il dit.

Cette dernière déclaration pourrait bien faire éclater l'idée même du retrait, d'autant plus qu'il a déclaré que les États-Unis avaient commencé à retirer leurs troupes "progressivement", ce qui contraste avec l'annonce qu'il avait faite le 19 décembre qu'il avait décidé de "retirer immédiatement ses forces" et l'affirmation selon laquelle "nos fils et filles rentreront et reviendront immédiatement "a –t- il dit.

Au début, la position de Trump était claire. Il a annoncé un retrait immédiat des troupes au point que le secrétaire à la Défense James Matisse a présenté sa démission pour protester contre cette décision. Est-ce que Trump a répondu aux appels de Netanyahu pour que le retrait des troupes se fasse progressivement ?

La réponse est probablement positive, car le président Trump, qui a apporté un soutien sans précédent à Israël, ne peut pas perdre tout cela en retirant ses troupes rapidement et en laissant Israël dans un état de peur et d'inquiétude face à la présence intensive de l'Iran en Syrie.

Certains peuvent se demander si les soldats américains, qui ne sont pas plus de deux mille, protègent Israël malgré tout son équipement, ses forces et son développement militaire ? La présence militaire des États-Unis en Syrie ne se mesure pas au nombre de soldats américains, mais à la capacité des Etats-Unis d'influencer et de dissuader leurs adversaires. Malgré le nombre limité de soldats américains, ils représentent un élément stratégique actif dans l’équation syrienne, et tirent leur force de la puissance de leur pays et de sa capacité à trancher militairement de manière rapide en cas de crise.

L'indication la plus importante concernant la véracité des intentions du président Trump est venue d'une déclaration du sénateur républicain Lindsey Graham, dans laquelle il a déclaré que le président américain Donald Trump s'était engagé à rester en Syrie pour mettre fin à la tâche de "détruire l’organisation Daech". Cette déclaration a eu lieu après une réunion de deux heures entre le président Trump et le sénateur Graham, qui a confirmé que l président est conscient de mener à bien cette mission, et a ajouté : "Je pense que le président est déterminé à faire en sorte que l'organisation de l'État islamique soit complètement vaincue lorsque nous quitterons la Syrie".

La distance entre la déclaration du président Trump du 19 décembre, dans laquelle il a déclaré : "Nous avons vaincu l'organisation de l’Etat islamique en Syrie", et la déclaration du sénateur Graham, qui a parlé de la "défaite totale" de l'organisation Daech, va faire la différence par rapport au fait que les forces américaines restent ou non en Syrie.

Il est clair que certains éléments sont devenus une nouvelle considération pour le président Trump, notamment la protection des forces kurdes (Graham avait déjà déclaré : "Si nous quittons la Syrie, les Kurdes seront massacrés) et le fait de s’assurer que l'Iran ne sera pas le grand gagnant du retrait américain. C’est ce qui explique les insinuations de Kellyanne Conway, conseillère proche de Trump, lorsqu’elle a déclaré que "le président pourrait repenser ses plans pour se retirer de la Syrie".

L’alternative consisterait en un retrait lent et éventuellement progressif des forces américaines en Syrie, Trump tenant ses promesses, en tenant compte en même temps des préoccupations des généraux américains et d’Israël. Le président Trump lui-même a confirmé dans un nouveau "tweet" qu’il ramènerait lentement ses troupes à la maison.

Dans sa décision, le président Trump a retiré l'élément "d'urgence" et l’a remplacé par un retrait "lent", ce qui constitue une source de confusion pour toutes les parties en Syrie. Certains observateurs estiment qu'il s'agissait d'un "ballon d'essai" permettant à chacun de prendre le pouls et de réagir. Plus important encore, les intentions des parties influentes en Syrie (Russie, Iran et Turquie) sont maintenant ouvertes à la Maison Blanche et donc, elle agira en conséquence lors de la prochaine phase.



29 réactions


  • phan 19 janvier 18:58
    Une journaliste indépendante, Caitlin Johnstone, a inventé une petite saynète sur le sujet :
    Trump : On quitte la Syrie
    Bolton : On ne quitte pas vraiment la Syrie.
    Trump : On quitte la Syrie très lentement.
    Graham : Très, très lentement. 
    Bolton : Ou peut-être jamais.
    Trump : Lorsque l’État islamique aura disparu.
    Bolton : Et l’Iran.
    Trump : C’est moi qui ai embauché Bolton et je ne regrette rien. 

    Allez il est encore temps de faire le complet shutdown de l’Empire Anglo-sioniste !

  • Julyo Julyo 19 janvier 19:40

    La dessus, comme d’hab avec cet auteur, nous nous perdons en conjectures.

    En fait quand on a terminé la lecture, ben, on constate qu’on a pas appris grand-chose sinon des bruits de couloirs certainement bien dosés pour « informer ».

    On reconstate à nouveau que l’Iran c’est pas sa tasse de thé.

    On va aider l’auteur qui ne parle pas de l’attentat contre les américains à Manbij.

    Par qui ? Pour quoi ? Quelles conséquences ? C’est peut-être pour les aider à partir + vite ?

    C’est significatif que qque chose a changé dans le rapport de force.

    Les modalités du départ peuvent varier. Le désastre du point de vue des Kurdes sur le départ de leur allié est lui bien acté –et aussi par tout le monde/ géostratégie. C’est une donnée majeure qui ne peut qu’être pérenne.

    Que les US. restent, partent, de la manière qu’ils veulent, il faut constater qu’ils se retrouvent sans guère d’influence réelle sur le terrain. Et ça, ça ne changera plus, privés qu’ils sont désormais des supplétifs kurdes.

    L’essentiel étant qu’on entendent plus parler des méfaits qu’ils pourraient encore faire dans la région.


  • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 19 janvier 21:55

    Ouais, je ne souhaiterai pas être à votre place.

    L’Iran, un pays de 71 million d’habitants d’un Islam effectivement modéré où tout reste à faire ; Contre votre pays de moins de 1 million d’autochtones (9m officiellement, soit 8m d’esclaves) qui a déjà bâti tous vos mirages. Il n’y a pas photo, tôt ou tard, la mondialisation choisira l’Iran quelques soient vos gesticulations. C’est mathématique.

    Vous allez être lâché par tous vous partenaires au moment opportun. Et Lindsey sera le premier à le faire : c’est toute l’histoire de sa vie !


  • robert robert 20 janvier 11:36

    quelle est la résolution de l’ONU qui autorise les zuniens à intervenir en Syrie ?

    retrait d’Afghanistan total en 2014...

    avez vous vu les USA se retirer d’un pays où ils ont mit le pied ??


  • Massada Massada 20 janvier 13:04

    Indépendamment des usa, les responsables militaires israéliens et russes ont convenu de continuer à coordonner leur action militaire en Syrie. Sale coup pour l’Iran et le Hezbollah.


    • Julyo Julyo 20 janvier 16:19

      @Massada

      J’ai trouvé ça :

      https://www.jforum.fr/syrie-israel-et-la-russie-veulent-maintenir-leur-coordination.html

      Pas de quoi en faire un fromage.

      Passons sur la photo qui date, et, il faut constater le texte très vague. Les modalités pas décrites. ...« a déclaré jeudi l’armée israélienne ».

      Pas de quoi terroriser l’Iran.

       C’est plutôt la continuation de fin 2015, quand la Russie et Israël ont décidés d’un mécanisme de coordination censé prévenir tout incident dangereux lors des opérations en Syrie, où l’aviation israélienne attaque régulièrement des sites utilisés selon Tel Aviv par l’Iran et le Hezbollah libanais.

      Désormais, Poutine a bien vu, avec l’avion russe détruit et l’attaque en se protégeant d’avions civils, combien Nétanyahou était pervers.

      D’où le déploiement des S300.

      Il sait désormais à quoi s’en tenir et agira en conséquence.

      En conséquence de quoi, Massada a encore été pris en flag d’intox en voulant nous embarquer dans les vessies et lanternes.


  • Attila Attila 20 janvier 14:02

    Résultat de la coordination militaire entre la Russie et la Syrie :

    "La DCA syrienne a répliqué ce dimanche à des raids « israéliens » dans le sud du pays, a rapporté l’agence de presse Sana, citant une source militaire. « 

     »Une autre source a confirmé ces informations, ajoutant que « tous les missiles avaient été abattus et qu’aucun n’avait atteint sa cible ».

    Lien

    .


  • Le Sudiste Le Sudiste 20 janvier 15:57

    Bonjour Docteur,

    9 tweets de Donald Trump dans les deux dernières heures. Tout semble s’accélérer et venir confirmer la justesse, la pertinence et l’importance de vos analyses.

    Continuez, vous faites un travail que peu seraient capables de faire. Quand bien même il dirait que oui. On peut penser qu’en disant « oui », ils cachent peut-être une réalité : pourraient-ils vraiment (sans se mentir à eux-mêmes) prétendre être capables de passer, comme vous, toutes ces heures pour tenter d’expliquer de façon objective des choses qui révèlent bien toute l’importance du truc et c’est bien pour ça que votre analyse est indispensable.

    Malheureusement peu parmi les lecteurs, et vous le savez bien Docteur, pourront seulement effleurer la réalité de quelques éléments probables mais si sûrs que ça.

    La qualité des commentaires à venir risquent de s’en ressentir...

    Persévérez !

     

     


    • Le Sudiste Le Sudiste 20 janvier 16:02

      @Le Sudiste
      "La qualité des commentaires à venir risque de s’en ressentir...

      "

      Madame/Monsieur/L/G/B/T/X/W/Non Binaire, l’orthographe n’est pas votre fort.
      Persévérez !


  • Massada Massada 20 janvier 19:26

    Des attaques aériennes ont lieu actuellement et depuis ce matin en Syrie. Un missile ennemi a été tiré en direction des pistes de ski du Hermon où se trouvent 5 000 skieurs. Il a été intercepté par des missiles antimissiles israéliens.


  • Massada Massada 20 janvier 19:45

    Un haut responsable du Hezbollah a été tué dans l’explosion de sa voiture


  • Julyo Julyo 20 janvier 19:53

    Des systèmes antiaériens Pantsir et Bouk ont détruit en Syrie sept missiles israéliens tirés depuis la mer Méditerranée, selon des informations communiquées par la Défense russe. Le ministère israélien de la Défense s’est refusé de commenter l’attaque contre Damas.


    • Massada Massada 20 janvier 21:34

      @Julyo
       
      Dans deux jours maximum, on devrait avoir les images satellites qui démontreront l’inefficacité de la propagande syrienne, à l’image de ses missiles anti-aériens.


  • Massada Massada 21 janvier 07:45

    On a un peu plus d’infos sur ce qui s’est passé le 20 janvier.
    Les avions israéliens ont pilonné quelques entrepôts d’armes situés non pas sur l’aéroport mais dans sa proximité immédiate.
     
    Ce qui permit aux Russes et aux Syriens de claironner que tous les missiles tirés par les appareils hébreux avaient manqué l’aéroport international car ils avaient été interceptés par la défense antiaérienne de Bashar al Assad.
     
    C’est risible, mais cela correspond bien à la tactique d’intoxication – plus c’est gros mieux c’est – prisée par Moscou et la Syrie.
     

    Pour la première fois depuis le début de la Guerre Civile, les responsables syriens ont décidé de riposter contre Israël par le tir d’un missile sol-sol tiré à partir de l’une des bases de la région d’al Kiswah, à 36km de la frontière israélienne dans le Golan.
     
    Ce qui est extrêmement grave au sujet de cette riposte est qu’elle visait la station de ski du mont Hermon où glissaient au même moment 5 000 skieurs.
     
    Fort heureusement, les dispositifs antiaériens israéliens présents sur le mont Hermon identifièrent l’intrus et lancèrent deux missiles dans sa direction.

     

    Il est fort possible qu’Israel n’en restera pas là et décidera de nouvelles actions fortes pour dissuader les syriens de recommencer une telle initiative.


  • Massada Massada 21 janvier 07:58

    L’une des plus grosses frappes israéliennes se déroule en ce moment sur la Syrie.


  • Massada Massada 21 janvier 08:04

    Des témoins sur place rapportent d’énormes explosions, à l’occasion de « l’attaque la plus intense de ce genre à laquelle nous ayons assisté ».

     

    L’aéroport international de Damas, sur lequel les Russes ne travaillent pas de nuit, constitue l’une des cibles principales des attaques, de même que des bases iraniennes, gouvernementales et du Hezbollah dans toutes les banlieues de la capitale.

     

    De nombreux dépôts d’armes et de munitions sont la proie des flammes.


  • Massada Massada 21 janvier 08:14

    Sur les vidéos ci-dessous, on distingue la dislocation d’une batterie de missiles russo-syrienne. Les munitions devenues folles, décollent et retombent faisant exploser de qui reste de leur base de lancement. Une batterie anti aérienne Pantsir, étonnamment passive, ne « voit pas » venir contre elle le projectile qui va la détruire.

    https://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-5450240,00.html?fbclid=IwAR0eou37aMDZG_7aQRki6jk4SQQz-Ob3TOQNL-8jHsFzuVOQhrwNeMe9lmk


    • Jean 21 janvier 11:57

      @Massada
      bonjour, mais que font les S300 ???? ou pire les S400 !


    • Jean 21 janvier 12:00

      @Jean
      ceci dit, mettre un lien vers un site en hébreux sans autre langue qui montre des images non identifiables ni sources, c’est pas top


  • ETTORE ETTORE 21 janvier 12:34

    Dangereux de skier en Israël, les pistes sont surpeuplées !

    Nous ici, nous avons des cannons à neige !

    Après tout.....


    • Julyo Julyo 21 janvier 13:43

      @ETTORE
      Dangereux pour les skieurs qui ont vu un malheureux missile abattu à des dizaines de kms, mais pas pour les syriens qui sont autrement bien plus agressés en permanence par Israël.

      @ Massada
      Pour cette fois, on ne sait pas d’où les missiles israéliens ont été tiré.
      La fois précédente, c’était de Méditerranée.
      Et pourquoi pas alors, en faisant une incursion comme il n’y a pas si longtemps en survolant la Syrie ?
      Votre lien me fait penser à une « frappe chirurgicale » sur une cible Irakienne.
      Une vue + ou rapprochée donc. Ce qui me fait alors conclure que c’est un Fake.


    • Julyo Julyo 21 janvier 15:14

      "L’agence publique syrienne Sana a expliqué de son côté que des frappes israéliennes avaient été menées depuis l’espace aérien libanais et palestinien »,

      Alors qu’ils l’ont fait plus de 200 fois dans les deux dernières années c’est sûrement que la Dca syrienne est pourrie ou par souci de respect du droit international, que les aviateurs de l’armée israélienne s’abstiennent désormais de survoler la Syrie.

       


  • macchia 21 janvier 13:57

    Mr. Erdogan vient d’annoncer qu’il va occuper Manbj


  • Massada Massada 21 janvier 14:40

    Briefing de l’attaque israélienne en Syrie
    https://www.youtube.com/watch?v=Ey8cAky_TUc&feature=youtu.be


  • Massada Massada 21 janvier 19:38

    L’armée de l’Air iranienne se dit « impatiente » d’éliminer Israël « de la surface de la Terre »


  • Julyo Julyo 21 janvier 20:37

    Y’a une autre fil agoravox qui en cause de l’attaque israelienne :

    https://www.agoravox.tv/actualites/international/article/damas-annonce-avoir-intercepte-des-80207

    Avec video à l’appui : https://www.agoravox.tv/actualites/international/article/damas-annonce-avoir-intercepte-des-80207

    Massada, regardez et constater les petits points jaunes qui disparaissent successivement et sans traîner...C’est le tir aux pigeons...


    • Massada Massada 22 janvier 08:24

      le jour ou les syriens intercepteront un missile israélien, les poules auront des dents smiley
      Les images satellites des dégâts au sol, les témoignages de Syriens parlent d’eux-meme.
      Continuez à prendre les israéliens pour des bras cassés, peu importe, seul les résultats comptes.
      Le bilan est catastrophique pour l’Iran et ce n’est pas fini, je peux vous le promettre.


    • Le Sudiste Le Sudiste 22 janvier 18:13

      @Massada
      Oui oui, on sait... vous êtes les plus forts en tout, vous dirigerez le Monde, la capitale du Monde sera Jérusalem et toi tu seras certainement le Roi du Monde voire même de la galaxie... oui oui, on sait tout ça.

      T’imagines le bordel quand les gens vont se rendre compte du ridicule de le photo du Bataclan...
      Tu me diras et tu n’aurais pas tord : d’ici que les français le comprennent... le pays sera déjà massacré et transformé en sionnisteland.
      Mais tu vois, moi je remercie le type qui a balancée la photo de cette mise en scène. Ils vous a bien niqué. Et c’est un mec de chez vous en plus... Eh !


Réagir