dimanche 6 août - par Jeussey de Sourcesûre

Trump est-il maboul ?

Les problèmes de santé, physique ou mentale, ne sont pas forcément dangereux dans la vie professionnelle, mais on imagine mal un pilote de ligne reprendre son travail après une crise cardiaque ! Or, même un gros porteur ne transporte pas 325 millions de passagers et n’embarque pas d’armes nucléaires.

Le comportement décalé de Trump fascine son public et consterne les autres. Ses soutiens médiatiques l'ont présenté comme « rafraîchissant » et ses explosions tumultueuses ont toujours un certain succès. D’autres le perçoivent comme « narcissique, puéril et dangereux ». Et en effet, souvent, Trump n'agit pas comme un adulte.

Il y a quelques semaines, un groupe d'experts psychiatres de Yale (1) a déclaré publiquement que le président Donald Trump souffrait d’une « maladie mentale », une forme de démence qui peut le rendre inapte à gouverner. Alors deux questions se posent : est-il fou ? Peut-on mettre en cause publiquement la santé mentale d'un dirigeant élu ?

Dans des situations où la sécurité de l'individu ou celle de son entourage est menacée, un diagnostic médical peut amener à remettre en cause l’aptitude à exercer une activité professionnelle en fonction du contexte. Une insuffisance cardiaque n’empêche pas un épicier d’exploiter son fonds de commerce, mais elle condamne un guide de haute montagne à renoncer à son métier.

Pour ce qui concerne la santé mentale, les choses sont moins claires. Un médecin dépressif peut-il exercer ? Un comédien paranoïaque présente-t-il un danger pour son public ? Là encore, le contexte est déterminant, mais beaucoup plus difficile à évaluer. Dans tous les cas, s’il y a doute, un examen doit être mis en œuvre ; un diagnostic sans consultation ne suffit pas. La spéculation à distance n'est pas une preuve. C'est au mieux une préoccupation bien intentionnée, au pire une conjecture malveillante.

Une maladie psychiatrique peut être difficile à repérer. Un comédien bipolaire peut vivre pendant des années sans inquiéter son entourage car ses symptômes n'apparaissent pas « anormaux » dans le contexte. Par contre, si votre notaire se met à courir autour de son bureau en plaisantant et en sautant, vous avez le droit de vous poser des questions.

En médecine générale, si vous vous sentez malade, vous allez chez le médecin. Si vous craignez qu'un membre de la famille soit malade, vous lui conseillez de consulter. Si votre père s'effondre avec une douleur thoracique, vous appelez le SAMU. Vous ne vous préoccupez pas de sa propre prise de décision ni de son libre-arbitre ; vous agissez dans ce que vous semble être son propre intérêt. On pourrait en dire autant d'un ami suicidaire.

Mais imaginez que votre père vient d’avoir une crise cardiaque et décide d’aller au travail, en tant que pilote d’un Airbus A380. Vous le voyez monter dans sa voiture grimaçant de douleur, et vous le laissez partir. Quelle est votre responsabilité ? Un nouvel infarctus ne signifiera pas seulement perdre un père, mais coûtera des centaines de vies, en l’air et au sol. L’empêcher de partir ou, à défaut, téléphoner à son employeur ne serait pas de la délation ni de l’obstruction !

Dans le cas des dirigeants, la question devrait se poser de la même façon. Si la santé (physique ou mentale) d’un chef d’état semble constituer un risque réel pour lui-même ou pour d'autres, il incombe au public de tirer le signal d’alarme. C’est ce qu’a fait l’équipe de Yale pour Trump.

Il ne s’agit pas de savoir si le diagnostic à distance de ces spécialistes est correct ou légitime. Il ne s’agit pas non plus d’établir des critères de discrimination à partir de l’état de santé isolé de tout contexte. Il s'agit de savoir si quelqu'un est apte à faire un travail et s'il est capable de le faire en toute sécurité. Pour Trump, les enjeux sont lourds. Il serait rassurant pour les habitants de la planète qu’un examen médical assorti d’une évaluation incontestable vienne infirmer les spéculations des chercheurs. En cas de confirmation, par contre, il serait impératif de lui retirer ses « jouets » dangereux.

______________________________________________________________________________________

(1) - Yale University est une université privée américaine située à New Haven dans le Connecticut.



74 réactions


  • philippe baron-abrioux 6 août 16:56

    @l’auteur ,

     Bonjour ,

     perdriez vous la raison ?

     comment envisager sérieusement et quel que soit l’état de santé mentale de Donald Trump , président élu de la (encore ) première puissance économique mondiale , que quelques médecins spécialistes en psychiatrie , puissent être à l’origine d’une mesure qui infirmerait la clairvoyance habituelle de l’électorat américain ?

     de plus Dieu a toujours inspiré le peuple américain et son président ne lui jure t il pas fidélité sur la Bible ?

     Impossible vous dis je !

     et nous , ne vous semble t il pas qu’il existe à la tête de notre pays un homme hautement « inspiré » ,« habité » « investi » d’une mission salvatrice ,qui ne cesse de parler de« ferveur » et de faire référence (par humour peut être et par conviction intime plus encore ) à un Jupiter sur son Olympe (en ce moment en vacances à la Lanterne ) .

     ce qui finalement me fait à moi aussi des vacances !

     bonne fin de journée !

     P.B.A

     

     

     


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 6 août 17:02

      @philippe baron-abrioux

      Que ce soit en France ou aux Etats-Unis, je suis partisan d’imposer aux dirigeant élus les mêmes obligations qu’aux fonctionnaires :

      - un casier judiciaire vierge (promesse de Macron non intégrée dans la loi de« moralisation »)

      - visite médicale et tests psycho-techniques.

    • Martha 6 août 19:37

      @Jeussey de Sourcesûre

       Informez-vous.

       =>Trump n’a rien d’un « maboul ».

       Lisez, svp, une presse fiable : cela existe sur le net :

       => Dedefensa, Voltairenet, les-crises, la cause du peuple, réseau international, comité valmy) upr.fr, Agoravox (surtout les commentaires) etc, etc..

       Le critère de choix pour juger de la fiabilité de ces sites est leur regard sur les attentats du 911 (ou de celui du MH17). C’est la clé.

       Il a fait la démonstration aux américains qui ne voulait pas le croire de l’existence de « l’état profond » belliciste qui prétend gouverner leur pays.

       Cet « état profond » n’est prévu par aucun article de la constitution américaine et le voilà maintenant en porte à faux : Ils ont pris la décision imbécile de resserrer encore le blocus contre la Russie, l’Iran et la Corée du Nord, ce qui va à l’encontre des intérêts de l’Europe jusque-là vassalisée et d’autres pays comme la Turquie.
       C’est donc intenable : on sait ce qu’il s’est passé pour Napoléon qui a voulu mettre sous blocus l’Angleterre et comment cela l’a entrainé dans la folle et désastreuse campagne de Russie.

       Il a marqué des points : 2h30 de tête à tête avec Poutine en huis clos. Démonstration du jeu dangereux et illégal de la CIA et le dernier, après avoir bien dit qu’il ne voulait pas signer la nouvelle loi d’augmentation du blocus mise en place par le Congrès, il l’a fait sous contrainte : c’est en réalité un pétard à retardement : ce blocus est inepte, il ne pourra pas tenir, en particulier si D.Trump n’en veut pas.

       Votre article me semble être bien éloigné des réalités.


    • baldis30 6 août 22:25

      @Jeussey de Sourcesûre
      bonsoir,

      deux humoristes jadis, voulaient imposer un permis de diriger les orchestres à cause des dérapages susceptibles de se produire au cours de mouvements rapides ( presto, prestissimo....).


    • JC_Lavau JC_Lavau 6 août 23:18

      @baldis30. Et un humoriste américain a mis sur la piste gauche la 5e symphonie de Beethoven, et sur la piste droite le commentaire sportif sur ce match entre l’orchestre et le chef.
      ...

      En conclusion le chef était victorieux et aurait le droit de se mesurer à d’autres orchestres.

    • JC_Lavau JC_Lavau 6 août 23:28

      @Jeussey de Sourcesûre. Et que feras tu pour le contrôle psychiatrique régulier des magistrats qui tranchent nos vies en toute désinvolture, en tout amateurisme, en toute partialité ? Article que j’ai proposé ici voici quelques années et qui a été refusé.

      http://debats.aristeides.info/index.php?option=com_content&view=article&id=172:2016-02-18-10-25-50&catid=25:qualit&Itemid=58


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 7 août 08:04

      @JC_Lavau

      Bonne idée, ce contrôle psychiatrique. Nécessaire mais pas suffisant : il faut y ajouter la suppression de l’inamovibilité et une limitation de la durée des affectations ainsi qu’un meilleur contrôle du recrutement. La justice fonctionne comme fonctionnerait l’état si l’ENA fournissait tous les dirigeants après que les élections aient été supprimées. Pardon ? On n’en est pas loin ? eh non !

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 7 août 08:06

      @baldis30

      Je me souviens de ce sketch : le code de la route pour le permis de conduire les grands orchestres interdisait de fumer et de jouer de la clarinette en même temps. Alors, pourquoi Macron le fait ? Hein ?

    • mursili mursili 7 août 09:26

      @Martha

      Excellent commentaire, Trrump apporte la preuve que le président n’est que le porte-parole de l’état profond. Avec Clinton, cela se serait moins vu, parce qu’elle en connaissait les codes, en parlait le langage. C’est parce que Trump est un outsider que l’oligarchie veut le virer.


    • baldis30 7 août 13:54

      @Jeussey de Sourcesûre
      bonjour,

      et que penser de Bruno le Maire qui a eu une place de ministre alors qu’au début de la campagne présidentielle il avait proposé de fermer l’ENA ...

      Ceci dit cette école de gestionnaires-sic aurait de réelles difficultés financières selon des informations qui transparaissent par goutte à goutte ... et qu’une des solution serait de réduire l’effectif de moitié ....


    • francois 7 août 15:48

      @Jeussey de Sourcesûre

      - un casier judiciaire vierge (promesse de Macron non intégrée dans la loi de« moralisation »)

      Pas vu pas pris


      - visite médicale et tests psycho-techniques

      Quand on voit ce que donnent les expertises psychiatriques, quel intérêt de dépenser des sous ?

    • tchitchi 7 août 17:18

      @Martha
      voltairenet, upr, 11 septembre, état profond, poutine, cia...
      ce blabla complotiste au secours !

       Le critère de choix pour juger de la fiabilité de ces sites est leur regard sur les attentats du 911 (ou de celui du MH17).
      Ah donc tant qu’ils ne croient pas en la « thèse officielle » sur le 11 septembre ou qu’ils ont des positions favorables au kremlin sur cet avion abattu en ukraine ils sont de jure crédibles ? ... c’est trop fort ! et vous vous offusquez qu’on vous prenne pour les guignols que vous êtes ?


    • Martha 7 août 20:02

      @tchitchi

       Avez-vous suivi de près tout ce que l’on sait de ces deux attentats ?
       Creusez un peu, svp.

       Vous verrez peut-être enfin qui sont « les gogos ».
       Pour le moment vous semblez faire partie du lot.
       Rassurez-vous, vous n’êtes pas tout seul, mais le nombre des gobe-tout ne constitue en aucune façon une preuve en faveur des deux « VO » concernées.


    • files_walQer files_walQer 13 août 14:41

      @Martha

      Je suis d’accord avec vous, mais concernant le site les-crises, il reste pertinent sur pas mal de sujets mais certainement pas sur le 11 septembre. Il y a eu une série d’articles sur le Pentagone... catastrophique ! Et impossible de commenter si tu ne colle pas à laa version officielle.


    • files_walQer files_walQer 13 août 16:18

      @tchitchi

      admettez qu’il puisse être difficile de faire confiance à l’expertise de quelqu’un qui serait persuadé que la terre est plate...

      Comment faire confiance à quelqu’un qui ne trouve rien à redire sur les attentats cités par Martha ?

      Pour moi aussi ce que pense une personne ou un groupe de personnes de certains faits historiques, me sers à me faire une première idée. Mais je ne suis pas comme les moutons, agrippé à mes opinions comme une moule sur son rocher. Je suis ouvert d’esprit.

      « Croire en l’histoire officielle, c’est croire des criminels sur parole. » Simone Weil - Philosophe Française - 1909 / 1943


  • bob14 bob14 6 août 17:46

    OUI..assurément..comme tous ses prédécesseurs !..faut être FOU pour vouloir devenir président...


  • Cateaufoncel 6 août 18:26

    Quand un psyciatre italien déclare que Macron est psychopathe, on l’enterre - le psychiatre, pas Macron, le psychiatre - en disant qu’il est proche de l’extrême-droite.

    Quand il s’agit de Trump, qui a contre lui grosso modo, la même clique mondialiste et mondialisante, que le Front national, on ne se pose pas la moindre question sur les mobiles politiques d’un « groupe d’experts psychiatres de Yale », qualifiés de « chercheurs » smiley

    Et ça se prétend de Sourcesûre


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 6 août 18:40

      @Cateaufoncel

      Quand le professeur Adriano Segatori explique que que Macron est un « psychopathe narcissique dont le développement a été stoppé prématurément en pleine adolescence », violé par Brigitte Macron qui lui a donné la possibilité de transgresser le tabou de l’inceste et fait sauter le verrou des interdits lui donnant la certitude que « tout lui est permis », il ne fait que mettre sur la table ce que tout le monde sait.


      Il ne me semble pas avoir porté un jugement quelconque sur ces déclarations qui me paraissent pleines de discernement. Le taux de pervers narcissiques est bien plus élevé chez les élus que dans n’importe quelle autre catégorie. Si vous avez une idée du profile de cette pathologie, vous comprendrez vite qu’il n’y a là qu’une évidente cohérence.

    • Cateaufoncel 6 août 18:54

      @Jeussey de Sourcesûre

      ...
      ce que tout le monde sait."

      Et bien, si tout le monde le sait, ça ne vaut pas la peine d’en parler... Effectivement.

      Et que Trump gêne beaucoup de monde, tout le monde le sait aussi. Donc, même prescription que ci-dessus.

      P.S. - Vous qui avez l’air très au fait des choses, vous savez où en est la fameuse histoire de la partouze à Moscou ? On n’en parle plus non plus, parce que tout le monde le sait ?


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 6 août 19:09

      @Cateaufoncel

      Une partouze à Moscou et personne ne m’a prévenu ?
      Ah les ingrats !

    • Cateaufoncel 6 août 20:28

      @Jeussey de Sourcesûre

      Ca a servi à quoi que les copains à vos psychiâtres se soient décarcassés pour la faire tenir debout, cette énième manipulation, à base de sextape celle-là, visant à faire tomber Trump ?

      A moins que vous ne soyez pas si au fait de l’actualité que vous ne le laissez entendre...


    • Jurassix Jurassix 7 août 15:52

      @Cateaufoncel : le probleme de Trump, c’est sa personalite.

      Il a tout de l’enfant unique gate. Il a fait fortune avec l’immobilier, le secteur ou meme un demeure pour faire fortune s’il avait une grosse mise de depart, ce dont Trump a beneficie. Malgre cette manne, il s’est plusieurs fois plante.
      Son manque de leadership commence a se voir : le management par le chaos, c’est une vieille technique qui eu marche au siecle dernier, tant que la societe n ;etait pas sur-exposee aux medias. Il se comporte comme l’enfant unique, il demande et il a. Si on lui donne pas, il chouine sur Twitter. C’est un bon communiquant, c’est sa seule qualite, mais de nos jours, cela suffit pur etre elu a n’importe quoi.
      J’aurai deteste bosser pour lui avant qu’il ne devienne POTUS...

  • Olivier Perriet Olivier Perriet 6 août 18:48

    Le problème c’est qu’on a vite fait de cataloguer fou ceux qui sont en désaccord politique.

    D’ailleurs, Hillary Clinton, selon d’autres sources sûres, était folle, elle aussi.


  • Takayaler 6 août 18:53
    Si le trump est maboul, il faut s’en débarrasser proprement.

    Au usa, il me semble que c’est possible d’au moins trois maniérés :
    -Par un vote de censure ou de destitution, avec l’autorité des représentants élus. 
    -En application de la loi existante sur la folie présidentielle, avec l’autorité de la justice.
    -Par la demande de mise sous tutelle par un proche, avec l’autorité médicale.

    Ceci fait.

    Moi je l’aime bien l’empereur mal coiffé, il est bien moins belliqueux que le deuxième noir le plus puissant du monde. Il est finalement assez efficace a l’international, aux regard du niveau de coopération que maintienne avec les état unis les pays ou il a fait un show.

    Il me semble qu’il a fait baisser la pression économique sur les ’ennemis lointains de l’Amérique’, ou il a déléguée le sale boulot a des gents moins infréquentable qu’auparavant (vous préférez vous faire chasser de votre maison par dalesh ou par des milices kurdes ?) 

    Il me semble qu’il est vraiment « atlantiste », que pour lui l’ue et l’us sont les deux moitié de l’occident. Il déploie des troupes us a notre est dans les pays non fédéré, ce qui empêche un nouveau scénario « ukrainien », et force les deux supranation a la diplomatie, a l’enchère.

    Il me semble qu’il ne génère pas le blocage institutionnel terrible que l’on nous avais promis. Que finalement les fonctionnaire américain font leur boulot, trump ou pas. Qu’il n’est pas si autoritaire que sa puiqu’il accepte que la justice bloque certains de ses décrets. 

    Bref je m’en fout mais je trouve qu’on as eu le moins pire des deux.

    ++



    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 6 août 19:04

      @Takayaler

      Aucun dirigeant américain n’a jamais considéré l’UE comme une « moitié de l’accident », mais au mieux comme une série d’états allés sous leur domination via l’OTAN, au pire comme des vassaux utiles pour écouler leurs stocks et assurer leur propre survie à travers la dette qui masque leur situation de faillite économique.

    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 6 août 19:11

      @Jeussey de Sourcesûre

      le lapsus clavieri « accident » au lieu d’« occident » était involontaire comme tout lapsus et révélateur de mon mauvais esprit comme tout lapsus.

    • Abou Antoun Abou Antoun 7 août 16:11

      @Takayaler
      Au usa, il me semble que c’est possible d’au moins trois maniérés :
      Il semble que pour JFK on en ait inventé une quatrième.


  • JC_Lavau JC_Lavau 6 août 19:47

    Qui détient l’information à laquelle tu accèdes détient ta tête.


  • coquecigrue coquecigrue 6 août 20:27

    ET VOUS, COMMENT VOUS SENTEZ-VOUS ? smiley


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 6 août 23:07

      @coquecigrue

      choisissez :

      - Je ne me sens pas bien

      - Je suis fatigué

      - Vivement vendredi hein !

      - Ca va !

      - Pas si mal !

      - Comme d’habitude !

      - Ca va super bien !

      - Je me sens en super forme !

      - C’est formidable !

      Lorsque nous disons que nous sommes fatigués, nous nous sentons fatigués.

      Lorsque nous disons que nous nous sentons en pleine forme nous nous sentons remplis pleins d’énergie


    • baldis30 8 août 08:11

      @coquecigrue
      bonjour,

      « ET VOUS, COMMENT VOUS SENTEZ-VOUS ? »

       avec mon nez !


  • leypanou 6 août 20:48

    Mais imaginez que votre père vient d’avoir une crise cardiaque et décide d’aller au travail, en tant que pilote d’un Airbus A380. Vous le voyez monter dans sa voiture grimaçant de douleur, et vous le laissez partir. Quelle est votre responsabilité ? Un nouvel infarctus ne signifiera pas seulement perdre un père, mais coûtera des centaines de vies, en l’air et au sol. : qu’est ce que vous pensez des autorités indonésiennes -les policiers surtout- qui ont laissé passer ce pilote dans cet état (texte total ici) ?

    Quant à D Trump lui-même, l’état profond qui est en train de tout mettre en place pour le destituer est encore plus dangereux à mon avis. Des cinglés, ce n’est pas ce qui manque chez l’empire.


  • troletbuse troletbuse 6 août 23:34

    Tous les psychiatres sont plus ou moins fous, c’est bien connu. Alors, leur demander leur avis !!!!!!!!  smiley


  • popov 7 août 06:07

    @Jeussey de Sourcesûre

    Ces malades qui nous gouvernent (1976, Pierre Accoce et Pierre Rentchnick)


    • JBL1960 JBL1960 7 août 09:43

      @popov Roland Magdane, en 1976, l’avait expliqué au plus grand nombre, à la téloche dans son sketch « LE ROI DES FOUS » et aujourd’hui ce ne sont même pas des Empereurs, mais carrément des Dieux ou demi-dieu autoproclamés...
      Un fou, même un demi-fou, reste un fou...
      Le monstre est tentaculaire... Aussi, arrêtons de se faire tentaculer...
      « Vous ne pouvez pas résoudre un problème en gardant le même processus mental » avait dit Einstein, alors Coluche avait prévenu qu’on ne pouvait pas tous sortir de la cuisine à Jupiter...
      Mais quand même, BabyMac ne pousse-t-il pas le bouchon un peu trop loin, même pour les psychopathes aux manettes, qui pourtant en ont vus passer... Des fous !


    • Abou Antoun Abou Antoun 7 août 13:40

      @popov
      Oui, je le cite aussi sans avoir lu votre intervention. C’est une bonne référence concernant ce problème.


    • popov 7 août 14:47

      @JBL1960


      Pour vot’bon roy Macron, pas d’inquiétudes. C’est vrai qu’il est tout frais, tout rose, à peine né, pas encore sec derrière les oreilles.

      Mais la royne-mère est là qui veille au grain. Elle saura le moucher et lui relever le pantalon à chaque coup.

      Je me demande même si la chanson « Le bon roy Dagobert » ne va pas revenir à la mode.

  • JBL1960 JBL1960 7 août 09:31

    @ JdS = Ce n’est surement pas la Nation Mohawk qui va vous donner tort ! D’ailleurs, jugez plutôt ; Moi, mes garçons et mes copains faisons le show maintenant. Je me suis nommé juge pour m’acquitter moi-même d’un claquement de doigt de tout ce que je voudrais. Je vais écrire un script pour un grand spectacle de Broadway sur la façon dont je suis merveilleux. Trump hypnotise le public en parlant des deux côtés de sa bouche en même temps. Issu de la dernière publication de Mohawk Nation News du 24/7 publié le 5/08 et que j’ai traduite et complétée hier par ce billet de blog « Seule l’ombre sait ! »
    Alors, nous avons Emmanuel « Jupiter » Macron, qui nous fait d’ailleurs un Caprice de demi-dieu qui veut absolument SES Jeux Olympiques à Paris en 2024, et le logo promotionnel ressemble fort au symbole astrologique de... Jupiter !!! ICI.
    Et maintenant, Donald « Mercure » Trump (puisque la Nation Mohawk l’appelle D. Quicksilver Trump). Alors, pour ma part, aussi bien avec Jupiter que Mercure, ce n’est pas faute d’avoir appeler à boycotter le Potus2016 comme le Barnum2017...
    Parce que dans un cas comme dans l’autre, plutôt que de risquer de se faire éparpiller façon puzzle par BabyMac ou KillerDonald, on peut se choisir NOUS alors ça demande un tout petit peu d’organisation, mais tout vaut mieux que le Choc des Titans non ?
    D’un Bozo à l’autre c’est toujours le même Barnum qui continue, alors qu’on peut retirer notre consentement, dire NON et en toutes les langues, plutôt que de mettre des garde-fous !
    JBL1960


  • Pimpin 7 août 10:16

    Les adversaires de Trump sont prêts à raconter et à faire n’importe quoi pour tenter de l’éliminer. 

    Il ne faut donc pas croire ce qu’ils racontent.

  • goc goc 7 août 10:33

    Le plus drôle de l’histoire, c’est que ce sont des mabouls complets qui veulent juger Trump et le déclarer « Fou », car comment peut-on appeler des politiciens qui votent a 98% pour des sanctions contre le Russie, alors que ces sanctions vont couter très cher aux USA.

    Comment peut-on appeler des boursicoteurs qui continuent d’acheter des actions, alors que la plus formidable bulle va exploser.

    Comment peut-on appeler des dirigeants qui votent des sanctions contre un pays puis re-votent de nouvelles sanctions simplement parce que le dit pays a osé, en réaction, décider des sanction en représailles. Et encore 

    Bref pour décider que Trump est fou, il est nécessaire d’avoir au moins une référence de bon sens et d’intelligence, ce que les ricains n’ont plus depuis longtemps


    • lloreen 7 août 12:02

      @goc
      "Comment peut-on appeler des dirigeants qui votent des sanctions contre un pays puis re-votent de nouvelles sanctions simplement parce que le dit pays a osé, en réaction, décider des sanction en représailles.« 

      Surtout que ces sanctions sont allègrement contournées par le truchement de sociétés qui s’engraissent au passage et contribuent au développement interne dans la mesure où le pays »sanctionné" s’organise pour contrebalancer le manque programmé et en profite pour se développer et devenir un concurrent de plus...


    • tchitchi 7 août 17:30

      @lloreen
      On sait les américains cons mais pas au point d’imposer des sanctions inutiles ! Les russes ont tout intérêt à faire croire que tout va bien, que les sanctions ne sont pas seulement inefficaces, mais qu’ils en profitent en fait ! très très forts ces russes décidément (surtout en comm...)


    • robert 7 août 18:52

      @tchitchi arrive les récoltes de céréales, on va bien rire.....


    • lloreen 7 août 20:14

      @tchitchi
      Je ne sais pas qui sont « les » américains et « les » russes. Si vous parlez des dirigeants, il faut les appeler par leur nom.


  • lloreen 7 août 11:39

    Cette propension à vouloir absolument destituer monsieur Trump est plus que suspecte dans la mesure où c’est exactement le plan fomenté par les soutiens d’Hillary Clinton qui elle, affichait ouvertement sa furie et ses projets démentiels.
    La réelle interrogation - si l’on en croit les déclarations des journaux dont on sait qui en sont les propriétaires et quelle politique ils défendent en considérant l’ échantillonnage des mesures du specimen français- serait de savoir pourquoi les candidats, une fois installés« aux affaires semblent »disjoncter« .

    Se rendent-ils compte uniquement à ce moment précis, qu’ils ne sont rien d’autre qu’une marionnette ventriloque ? Est-ce cette découverte qui les déstabilise au point de dire tout et son contraire ?

    Est-ce ce constat qui les remplit de tant d’amertume qu’ils en viennent à haïr ceux qu’ils sont censés »représenter«  ? On se rappelle en effet les »Casse-toi pauvre con« (Sarkozy), les »sans-dents ( Hollande) et les « riens » (Macron)...ce qui est une réaction pour le moins désinvolte pour quelqu’un qui prétend vouloir diriger un pays.

    Est-ce cette réalité qui rend toutes les manifestations officielles si ridicules et en total décalage avec la réalité dans laquelle la masse est plongée ?

    Ces réactions sont néanmoins compréhensibles -même si elles ne sont pas excusables- lorsque l’on sait que ces personnages ne sont rien d’autre que les PDG de corporations qui se sont engraissées grâce à la privatisation dès la période d’après-guerre et qu’elle commencé avec l’occupation de l’ Allemagne et la création de la CEE.
    Les Etats-Unis ne sont rien d’autre que l’union de toutes corporations pour faire avancer leur projet du nouvel ordre mondial annoncé par Georges Bush père, répété par leur agent Sarkozy et appliqué consciencieusement par tous les larbins appointés par les actionnaires de la City de Londres.

    Peut-être monsieur Trump a t-il pris conscience de cela et a t-il trouvé des alliés de poids pour commencer à inverser la vapeur. Les plus patients attendront de voir. Les autres ont déjà commencé à agir pour reprendre leur souveraineté, mise à mal par les interventions outrancières du personnel politique pour les en empêcher.

    Le fait est que le monde change et de nombreux indices sont là pour le confirmer. Ce changement est violemment combattu par ceux-là même qui ont compté sur la crédulité et la naïveté séculaires des populations qui commencent à se rendre compte -lentement mais sûrement- que ce n’est pas à ses bourreaux que l’on peut confier la gestion de ses affaires...


  • Buzzcocks 7 août 11:51

    Trump est surement une sorte de tyran colérique qui gère les USA comme sa propre boite, mais sur le dossier Russe, il est quand même à peu près le seul à Washington à vouloir la paix. Parce qu’autour de lui, le complexe militaro-guerrier des USA font tout pour que ça pète.

    Du coup, je ne sais pas quoi penser du personnage, mais je préfère, comme pour la France qu’on discute avec les Russes plutôt qu’on se mette sur la tronche.


    • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 7 août 12:01

      @Buzzcocks
      Pour un gars qui veut la paix, jouer la danse du sabre en Arabie saoudite et envoyer la « mère de toutes les bombes » sur l’Afghanistan est un peu rock’n roll, non ?


  • Spartacus Spartacus 7 août 12:04

    Juste de l’anti-americanisme...


    On peut travailler dès 3 jours après une crise cardiaque.
    .Le fait d’avoir eu une crise cardiaque n’a aucune incidence sur la vie courante.....Il faut juste bien être suivit.

    Un diagnostic de « psychiatres démocrate ou opposants » na aucune valeur. 

    Surtout qu’aucun d’entre eux ne l’a rencontré, ni lui a fait un test d’évaluation nécessaire a un diagnostic...

    La psychiatrie sur photo et vidéo, c’est de la voyance, pas de la médecine... 


    • zygzornifle zygzornifle 7 août 14:54

      @Spartacus


      On peut travailler dès 3 jours après une crise cardiaque.

       si on est politique ou fonctionnaire ok , je vois mal un maçon un conducteur de bus ou de camion , un employé de grande surface ou un artisan reprendre au bout de 3 jours , ce sont des métiers difficiles et fatigants qui demandent des efforts physique pas des métiers ou on n’use que sa langue et la machine a café ..... 

    • arthes arthes 13 août 11:55

      @Jeussey de Sourcesûre

      Vous savez...Travaillez un jour en brigade en cuisine sous les ordres d un chef ...La sortie de Trump c est de la gnognotte comparee a un chef qui passe ses nerfs sur l equipe smiley

      La cuisine c est mon taf, je suis a mon compte mais j ai bosse 5 ans dans ce milieu, et puis j ai aussi bosse dans le BTP, la aussi ca degage quand on a affaire aux boss stresses, faut avoir les nerfs solide !!! Tout le monde est fou si on va par la !!!



  • lloreen 7 août 12:44

    Qui est le plus fou ?
    Celui qui l’est ou ceux qui se laissent gouverner par des fous ?


  • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 7 août 13:12

    Juste réflexion, en effet mais quand on aborde des questions importantes on doit pouvoir généraliser.


    Le monde est fou !

    Je ne conteste pas ce que vous dites à propos de Trump, car le dossier demande une étude sérieuse, mais concernant Macron, les choses sont plus évidentes !

    Rien qu’à la façon de répondre et de montrer toute sa nervosité face à un général en activité et de surcroît tout près du centre des dédisons politiques, Macron a montré à la face du monde qu’il est RÉELLEMENT UN DANGER avec sa mallette nucléaire !
     

    • francois 7 août 15:52

      @Mohammed MADJOUR

      Macron fou ? pas sur. Un adulescent capricieux arrivé à l’Elysée par Hasard, plus surement.


    • Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 8 août 11:28

      @francois

      Je n’ai pas écrit « fou », mais « Dangereux » sachant bien sur que la folie est à plusieurs échelles. 

  • zygzornifle zygzornifle 7 août 14:49

    On a bien eut Sarkozy pendant 5 ans qui présentait des signes d’instabilité mentale , bon on a eut de la chance il a fait la guerre au Maghreb ....


  • Sigismond Sigismond 7 août 16:01

    C’est davantage l’état mental d’un Mc Cain qui me parait inquiétant depuis pas mal d’années. Sans doute la russophobie n’est-t-elle pas considérée comme maladie mentale dans les milieux spécialisés mais un tel acharnement sans aucune mesure des conséquences me parait hautement suspect.
    Par ailleurs puisqu’il s’agit ici de psychiatriser, l’hystérie collective de certains milieux américains, à commencer par le Congrès, me parait bien davantage inquiétante que les frasques d’un Trump qui nous a révélé finalement, ou plutôt confirmé puisque Obama l’avait déjà montré, que l’homme supposé être le plus puissant au monde n’a que des pouvoirs assez réduits. Ce n’est que quand c’est ’hommer de paille d’un système, comme le fut GW Bush qu’il peut donner l’impression d’être puissant et même dangereux. Mais ce n’est qu’une impression.


  • raymond 7 août 17:15

    Merci, le sujet de l’article est surtout (à mon avis) pourquoi n’y a t’il pas de suites ?
    sinon Trump maboul je ne sais pas, mais très instable c’est le minimum, c’est un acteur quoi.


  • clodius clodius 8 août 15:04

    Difficile d’être à sa place, les perdants n’ont pas baissés les bras. Il fallait un type comme lui pour bousculer ... 


Réagir