mercredi 29 novembre 2023 - par Luniterre

Tsahal Vs Hamas : la guerre est-elle un « spectacle privé » pour journalistes et députés ?

 

JPEG
 

Dès les premières heures de la pseudo-"offensive du Hamas" hors de son enclos de barbelés et de murs de Gaza, on s'est néanmoins également inquiétés, sur Ciel de France, du sort manifestement atroce réservé par le Hamas, dès ses premiers pas hors de son ghetto gazaoui, à ses proies israéliennes, qu'elles soient civiles ou non, du reste, mais le crime le plus apparent et le plus évident, à priori, étant le sort fait aux jeunes civils participant au festival Nova de Réïm. 

Or, de l'avis des "spectateurs sélectionnés" du film "privé" concocté par Tsahal pour nos journalistes et députés, cette "séquence" ne se retrouve qu'à la fin du montage, dont elle constitue en quelque sorte le "clou du spectacle", sinon le dernier clou sur le cercueil des victimes. 

Si ce massacre n'est évidemment pas contestable dans sa réalité, notamment en raison du nombre de témoignages d'israéliens "binationaux" présents sur les lieux et susceptibles de constituer la mémoire de ce crime, le fait est que l'on en a très peu d'images explicites directes, au point que différentes versions de ses causes, s'appuyant notamment sur le fait bien réel des "tirs croisés" entre défenseurs israéliens, ont pu circuler avec une chance sérieuse d'être "crédibilisées" par le nombre de republications dont elles font l'objet.

Le point historique de savoir si le Hamas était ou non au courant de la tenue de ce festival restera probablement longtemps en débat, mais le fait est bien qu'il est déjà totalement dépassé par la surenchère des horreurs accumulées depuis, d'un côté comme de l'autre, mais incontestablement, au macabre hit parade du nombre de victimes, avec un "avantage" très net pour le "score" de Tsahal.

Mais au fond, si l'on peut dire, quelle était la "mission" réellement assignée par le Hamas à ses commandos, et y en avait-il même réellement une ? C'est une question qui reste également historiquement posée, de manière plus générale, mais également déjà tout aussi dépassée, dans la pratique actuelle de la guerre, et non seulement par ses conséquences, encore indéterminées, à l'heure actuelle, à court terme, que par ses effets géopolitiques, encore indiscernables, à plus long terme.

Mais si cette "nouvelle" phase de la guerre au Moyen-Orient, commencée avec le 7 octobre, semble désormais focaliser les "passions" politiques et journalistiques, elle n'est précisément jamais "nouvelle" que dans le cadre d'affrontements géopolitiques déjà vieux de trois quarts de siècle, sinon plus (Balfour, 1917), et il faut donc bien comprendre que les morts du festival et des kibboutz, d'un côté, comme les victimes des bombardements et des assauts "hospitaliers" de Tsahal, de l'autre, ne sont que des battements d'ailes de papillons sanguinolents déclencheurs d'un nouveau séisme géopolitique sur cette "faille" moyen-orientale du mondialisme banco-centraliste en marche, néanmoins quelque peu "freiné", donc, par la résistance des peuples et des nations indépendantes.

C'est donc à cette aune qu'il nous faut évaluer l'impact et le sens des images qui nous sont "présentées" et/ou "cachées", pour l'essentiel, en fin de compte.

Parmi les très rares images explicites du 7 octobre, il y a celles du rapt de Shani Louk, dont on sait aujourd'hui qu'elle était donc déjà morte au moment de son "enlèvement", et, nettement plus récemment, publiée le 3 novembre, une également très brève vidéo de la découverte de cadavres, le 7 octobre, le jour du massacre, dans un baraquement du festival de Réïm.

Republiée le 4 novembre sur Agoravox, cette vidéo X, ex-twitter, https://twitter.com/HenMazzig/status/1720572307301708150 , a d'ores et déjà "disparu" du compte de son "auteur", un militant sioniste assumé... Disparition sans plus d'explications, au demeurant...

Pourtant, la date de sa publication, le 3 Novembre, en quelque sorte en "bande annonce" du futur film de Tsahal destiné à un public, quant à lui, "sélectionné", est remarquable, et n'est sans doute pas tout à fait un hasard, car ce 3 Novembre c'est aussi précisément le jour où Tsahal bombarde délibérément un convoi d'ambulances, en sortie de l'hôpital Al-Shifa, en partance, en principe, pour une évacuation vers Rafah, et sous prétexte, pour Tsahal, d'atteindre un commando du Hamas supposé se trouver dans l'une des ambulances, ce que l'évidence de la scène, au dire même des journalistes "mainstream", ne confirme pas.

De cette "action" remarquable de Tsahal on ne nous montra donc guère, néanmoins, dans la plupart des "reportages", que le devant cabossé d'une ambulance perdant son pare-choc et finalement halée à force d'hommes , l'essentiel de la scène à l'arrière du véhicule étant "flouté", et surtout, les instants précédents étant absents, pourtant vraisemblablement filmés sous différents angles, vu le nombre de portables et de caméras visibles parmi le nombreux public des réfugiés témoins de cette scène, selon d'autres vues et enregistrements encore plus "aseptisés" ( Voir https://youtu.be/QWJJWT2htYw , mais d'autres aspects de ce "reportage" anglais BBC sont néanmoins utiles).

Et encore, cet "aperçu" proposé par "Le Monde" fut donc considéré comme "choquant" pour Youtube, qui le mis presque aussitôt en "accès restreint" : https://youtu.be/3GrM5msnDyg

 

Copie MP4 vidéo Israël frappe sur ambulances à Gaza :

MPEG4 - 7 Mo

 ********************

 

Dans une précédente tentative de chercher à comprendre la "logique", s'il en est, de ces événements, nous avions déjà évoqué cet "incident" du 3 Novembre à Al-Shifa, et dans une autre plus récente nous avions même retrouvé le lien vers une vidéo "Reuters" à la base de différentes "interprétations" du reste de la presse "mainstream", mais dont la version originale, très peu republiée, était déjà néanmoins plus explicite concernant les effets réels de cette frappe israélienne sur ce convoi d'ambulances.

Récemment, parmi le flot cacophonique des centaines de posts reçus sur plusieurs dizaines de chaînes "Telegram" nous sommes retombés, tout à fait par hasard, vu le décalage, sur une autre très brève vidéo datant précisément du 3 Novembre et qui semblait relative à cet "incident" du convoi d'ambulances quittant Al-Shifa pour Rafah.

Ce que l'on peut vérifier, outre la configuration générale des lieux, par le numéro 101 de l'ambulance et la présence d'un cheval d'attelage également tué par l'attaque et coincé contre la roue arrière droite du véhicule. Présence également attestée sur la notice Wikipédia consacrée à cet "incident" :

Après la frappe, des images graphiques sont diffusées sur les réseaux sociaux, montrant une douzaine de personnes allongées à plat ventre au milieu de mares de sang, alors que les gens se précipitent pour les aider14.

Sur les lieux se trouvent également un cheval mort attaché à une charrette, ainsi qu'une ambulance du Croissant-Rouge palestinien émaillée de sang17.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bombardement_du_convoi_m%C3%A9dical_d%27Al-Shifa

 

 

JPEG

JPEG

 

 

 Copie MP4 vidéo Israël frappe sur ambulances à Gaza, version réalité :

MPEG4 - 10.7 Mo

 *************

 

 

C'est donc aujourd'hui en regard de cet "échantillon" de l'action de Tsahal à Gaza qu'il nous paraît important, intéressant et utile de reposer la problématique des "projections" cinématographiques de Tsahal destinées à nos journalistes et à nos députés. C'est à cette fin que nous avons choisi de republier, et là encore, une fois n'est pas coutume, une vidéo de BFMTV, située précisément entre la projection pour les journalistes et celle destinée aux députés. Elle a au moins le mérite de mettre en lumière les questions que ce type de comportement et de communication induisent dans la société.

La problématique de base est donc que le "public" simplement désireux de s'informer de la réalité de cette guerre est tout simplement jugé inapte à la recevoir et à y faire face. Autrement dit, la guerre serait faite par des gens "matures", tandis que la masse du peuple désireuse de s'informe serait essentiellement constituée de gens immatures, demeurés à un stade mental infantile...

Or, que nous disent ces journalistes ? Expressément ils nous expliquent que si seulement un très petit nombre de députés ont choisi d'assister à cette "séance", c'est précisément parce que la plupart s'estiment incapable de supporter de regarder la réalité de cette guerre en face, ne fut-ce qu'au cinéma ! Et les "journalistes", plus ou moins aguerris, c'est le cas de le dire, à ce genre d'expériences, nous disent donc qu'ils "manquent de mots pour nous décrire ces images" !!! Mais la véritable question est bien que leur métier d'informer est bien de nous montrer la réalité, et les images explicites, par définition, se passent de mots, et si leurs commentaires et avis circonstanciés peuvent évidemment avoir leur utilité, en termes de précision, la première chose, le premier devoir du métier de journaliste est bien précisément de montrer, et non pas de cacher, pour "décrire" ensuite, selon ce qui n'est donc plus que la seule subjectivité du "journaliste" et non plus un réel commentaire sur l'info, escamotée !

 

 

Une autre question importante évoquée dans cette vidéo est celle de l'"intentionnalité" de s'en prendre aux civils, lors de cette attaque du 7 octobre, de la part du Hamas, et qui n'aurait pas d'équivalent du côté de Tsahal. La violence des commandos du Hamas envers les civils israéliens est évidemment incontestable, et il est clair qu'elle a des racines nécessairement profondes chez un peuple qui ne voit le peuple israélien, par la force des choses, au premier rang desquelles des décennies de vie emmurée dans le quasi-ghetto de Gaza, que comme un peuple de colons. Il n'y a pas de "justification morale" là-dedans : juste un simple constat, une réalité dont ont été victimes, le 7 octobre, des familles israéliennes nées près de gaza, pas nécessairement "colonialistes" autrement que par filiation, et qui se sont donc simplement trouvées au mauvais endroit au mauvais moment. La question d'une "équivalence" entre l'acharnement du Hamas après les civils israéliens et celle de l'acharnement de Tsahal après les complexes hospitaliers de Gaza et les civils gazouis est donc bien posée, mais elle ne peut être comprise qu'en tenant compte des déterminants qui sont spécifiquement ceux de chaque côté : combattre le colonialisme sous toutes ses formes, pour les palestiniens, "nettoyer" ethniquement le terrain, pour les israéliens, afin de réaliser l'extension coloniale selon la règle : "une terre sans peuple pour un peuple sans terre".

Et quant à nos "députés", "représentants du peuple", la question est donc : se comportent-ils comme des enfants irresponsables parce qu'ils prennent leurs électeurs pour des attardés mentaux, infantiles et irresponsables, ou bien est-ce uniquement parce qu'ils le sont eux-mêmes, incapables de s'assumer et d'assumer leurs fonctions ? Ou bien encore est-ce une volonté délibérée d'infantiliser le peuple pour mieux le manipuler ?

Mais dans aucun de ces cas ils ne se sont donc montrés dignes de leur fonction supposée.

Et que ce soient les "journalistes" et encore plus, les "députés", s'ils n'ont pas confiance dans la lucidité du peuple, ou bien même, si précisément ils en ont peur, face à la réalité, en quoi peuvent-ils prétendre lui "expliquer" quoi que ce soit, en quoi peuvent-ils prétendre en être les représentants légitimes ? 

 

 

Enfin, un autre leitmotiv de ces deux vidéos, tant du point de vue des journalistes que des députés, est le constat d'une "jouissance perverse" des commandos du Hamas dans la souffrance des civils. Tout d'abord, dans le contexte d'agit-prop dans lequel a été effectué le montage du film de Tsahal, même si l'authencité des extraits choisi ne semble pas douteuse, selon ces spectateurs supposés "avisés" sur ce genre de question, le choix lui-même, parmi toutes les vues disponibles, répond par conséquent nécessairement aux critères d'agit-prop de Tsahal et ne reflète pas nécessairement la réalité systématique du comportement des combattants. Dans toutes les armées en campagne se produit un pourcentage récurrent de cas de comportement de violence perverse à l'égard des civils, et d'une manière générale, de jouissance de la destruction et de la déshumanisation de l'adversaire, dans sa globalité. Une dernière vidéo, pour "illustrer" ce point et cet article : elle ne montre pas directement de sang ni de violence "physique" au premier degré, mais simplement la "balade " d'un soldat de Tsahal filmée depuis son auto-mitrailleuse, dans un quartier de Gaza précisément tout à fait désert, sauf pour les autres véhicules militaires qu'il y croise, un quartier en bord de mer quasiment entièrement rasé, où l'on ne voit plus, pour l'essentiel, que des tas de ruines, parsemées d'une multitude de drapeaux israéliens, sur chaque tas de gravats, chaque trou, chaque vestige encore à peine debout : un paysage de bord de mer rendu quasi-lunaire. De temps à autre le soldat derrière sa mitrailleuse se prend en "selfie" en exprimant, poing levé, sa joie. On ne peut meilleure illustration du principe de nettoyage ethnique : "Une terre sans peuple pour un peuple sans terre" !

Luniterre

 

http://cieldefrance.eklablog.com/tsahal-vs-hamas-la-guerre-est-elle-un-spectacle-prive-pour-journaliste-a215022263

 

 


 
 
************

********************************

Fin de l'histoire ?

Pas tout à fait :

PALESTINE : 75 ANS D’EXODE !

 

Sauvegarde MP4 :

http://mai68.org/spip2/IMG/mp4/gaza_12nov2023.mp4

 

************************************************

 

SUR LE MÊME THÈME ET CONNEXE :

 

Tsahal Vs Hamas : LA LOGIQUE ET LA VÉRITÉ

 

http://cieldefrance.eklablog.com/tsahal-vs-hamas-la-logique-et-la-verite-a215038871

 

 

Une approche historique humaniste chrétienne du conflit israélo-palestinien (Nouvelle édition)

 

http://cieldefrance.eklablog.com/une-approche-historique-humaniste-chretienne-du-conflit-israelo-palest-a215031359

 

 

De Gaza à Rafah, deux millions d’êtres humains sur la route de la mort ?

 

http://cieldefrance.eklablog.com/de-gaza-a-rafah-deux-millions-d-etres-humains-sur-la-route-de-la-mort-a214965985

 

 

"Gaza devient un cimetière pour les enfants"

- Antonio Guterres, secrétaire général de l'ONU

 

http://cieldefrance.eklablog.com/gaza-devient-un-cimetiere-pour-les-enfants-antonio-guterres-secretaire-a214972635

 

 

 12 Novembre 2023 : Paris en marche (Sans commentaire)

 

http://cieldefrance.eklablog.com/12-novembre-2023-paris-en-marche-sans-commentaire-a214992349

 

 

 De l'Île St Denis à Nabi Saleh : Solidarité avec la Résistance villageoise palestinienne !

 

http://cieldefrance.eklablog.com/de-l-ile-st-denis-a-nabi-saleh-solidarite-avec-la-resistance-villageoi-a214979305

 

 

 Jabalia, crime de guerre : plus de 200 victimes "collatérales" pour 1 militant du Hamas abattu

 

http://cieldefrance.eklablog.com/jabalia-crime-de-guerre-plus-de-200-victimes-collaterales-pour-1-milit-a214954615

 

Et last but not least, si l'on ose dire, en parlant du Général, ce document historique qui reste pour l'essentiel d'actu, dans son principe, concernant la politique diplomatique à tenir envers le Moyen-Orient !!!

 

 Novembre 1967, Conférence de presse du Général De Gaulle : les sujets "brûlants", hier comme aujourd'hui !

 

http://cieldefrance.eklablog.com/novembre-1967-conference-de-presse-du-general-de-gaulle-les-sujets-bru-a214925165
 


****************************************************************

 



69 réactions


  • leypanou 29 novembre 2023 08:45

    est le constat d’une « jouissance perverse » des commandos du Hamas dans la souffrance des civils  : en ne parlant que des commandos du Hamas, l’auteur participe directement à la propagande msm qui dépeint le Hamas comme un mouvement tout ce qu’on veut de plus vil.

    Or, il est connu (sauf dans les msm français) que plusieurs mouvements ont participé dans les évènements du 7 Octobre et rien ne dit qu’ils partagent tous une même idéologie (sur les prétendus viols par exemple).

    Hier par exemple, « ils » ont parlé du traitement du jeune franco-israelien Eitan apparemment maltraité pendant sa détention, par contre, je n’ai pas entendu les propos de Daniel Aloni qui remercie ceux qui ont détenu sa fille de la manière dont elle a été traitée (détails ici, version anglaise).

    En voulant filtrer ce qu’on peut voir et/ou entendre, l’UE et la France donc se dirigent dans une direction dont on sait où ça mène.


    • Com une outre 29 novembre 2023 10:07

      @leypanou
      "traitement du jeune franco-israelien Eitan apparemment maltraité pendant sa détention

      "

      Oui, il a été maltraité puisque il a vécu comme vivent les palestiniens, ni plus ni moins. J’ai écouté le témoignage de sa cousine ou tante ou je ne sais quoi, le Hamas a osé le faire vivre dans un tunnel avec eux et manger chichement comme eux et boire ce qui était disponible. Un pur scandale qui a révolté les journalistes.


    • Luniterre Luniterre 29 novembre 2023 21:29

      @leypanou

      Je remarque simplement que vous n’avez pas lu l’article jusqu’au bout, où il y a précisément la vidéo on ne peut plus signifiante et expressive de jouissance du soldat israélien devant son travail de destruction de Gaza.

      Sinon, « remercier » les gens qui enlèvent vos enfants et vous les rendent en relativement bon état, ç’est clairement une « variante » du syndrome de Stockholm. 

      Faire passer le Hamas pour un club de baby-sitters, c’est bien sa nouvelle stratégie de communication, efficace pour mal de gens qui ne veulent voir que ce « bon côté », très relatif, pour le moins, des choses, et « oublier » les jeunes gens massacrés au festival de Réïm, entre autres, mais prêterait plutôt à rire, si ce n’était, précisément, le contexte...

      Luniterre


    • Luniterre Luniterre 29 novembre 2023 23:13

      @Com une outre
      Il y a le cas d’Emilia, 5 ans, qui est pas trop mal tombée, semble-t-il, et puis donc le cas d’Eitan, 12 ans, qui vous semble « normal » :

      « Otages français libérés : la tante d’Eitan raconte que le petit garçon a été frappé et forcé de regarder les vidéos du massacre du 7 octobre
      Deborah, la tante d’Eitan, franco-israélien de 12 ans libéré par le Hamas lundi 27 novembre, raconte ce que le petit garçon a confié à sa mère au moment des retrouvailles.
      Eitan, jeune franco-israélien de 12 ans, fait partie des trois mineurs français libérés par le Hamas lundi 27 novembre. »Il ne va pas très bien« , a confié Deborah, la tante du jeune garçon qui a pu s’entretenir avec la mère d’Eitan, actuellement avec son fils. »Le Hamas l’a obligé à voir le film d’horreur du 7 octobre, le film que personne n’ose regarder« , a poursuivi Deborah. »Si un enfant pleurait là-bas, ils le menaçaient avec une arme pour qu’il se taise. Ils disaient qu’il ne fallait pas pleurer« , a ajouté la tante d’Eitan, rapportant le récit du petit garçon fait à sa mère lors des retrouvailles. 
      Eitan a raconté à sa mère avoir été »frappé par des civils« à son arrivée à Gaza, après son kidnapping. »C’est le ’welcome’ du Hamas« , a fustigé la tante du petit garçon. »

      *************************************

      Bon, mais quand même, tout ça ne vaut pas les jolies colonies de vacances de mon enfance : on regardait des films de cow-boys, projetés le soir à la veillée, et y’avait bien quelques morts, parfois, mais on savait qu’c’était juste sur l’écran, et pas nos papas-mamans-frangins-frangines.

      Bref, on n’arrête pas le progrès, mais maintenant, je suis grand-père, et je trouve que y’a pas qu’du bon, là dedans, si vous permettez, et j’suis plutôt inquiet pour eux.

      https://youtu.be/oeCM3V2lqfw

      C’était l’bon temps...

      Luniterre


    • Com une outre 29 novembre 2023 23:40

      @Luniterre
      C’est marrant, moi j’ai écouté son interview sur une autre radio, sud radio je crois, il y a 2 jours et je n’ai jamais entendu de tels propos. Une nouvelle version plus Tsahal-compatible remixée RTL ? Il y a visiblement une embrouille.


    • Luniterre Luniterre 30 novembre 2023 00:43

      @Com une outre

      Marrant ??? Tout est donc relatif... :

      https://rmc.bfmtv.com/actualites/international/ils-l-ont-oblige-a-regarder-les-attaques-le-temoignage-fort-de-la-tante-d-un-otage-de-12-ans-libere_AV-202311280369.html

      3:40 d’interview devant différents médias : elle ne semble pas changer d’avis.

      Luniterre


  • papat 29 novembre 2023 09:02

    En assistant, impuissants, au massacre gratuit de femmes et d’enfants, au bombardement d’hôpitaux, d’écoles et de mosquées, il suffit d’allumer son smartphone pour suivre un génocide, en direct, 24/7, et même en HD. Notre rencontre avec l’horreur… l’horreur peut être vécue en se rasant le matin, en faisant du Pilates ou en dînant avec des amis.


    • Seth 29 novembre 2023 16:57

      @papat

      Qu’est ce que c’est qu’un pilates ? Un truc pour se laver les mains ? smiley


  • Étirév 29 novembre 2023 09:12

    « Guerres », Dollar, « Guerre froide », Palestine, « Rock ’n’ Roll », gay pride, Shoah, immigration, libération sexuelle, démocratie, chômage, IBM, mouvements antiracistes, « Windows », métissage, mur de Berlin, Internet, Union Européenne, « réchauffement climatique », accord d’Oslo, Tchétchénie, Poutine, 9/11, terrorisme « islamique », univers « Marvel », Obama, transhumanisme, mariage pour tous, Trump, grèves, Covid, élections, Macron, Ukraine, Israël, Hamas, otages… le doigt, toujours le doigt.
    La Lune, quand ?
    Blog


    • Yann Esteveny 29 novembre 2023 09:35

      Message à avatar Étirév,

      Il y a une guerre pour captiver la masse dans les rets de la désinformation.
      La simple évocation de cette évidence vous punit médiatiquement par le vocable « conspirationniste » en vous plaçant au banc de la société. Mais lorsque l’on a compris que nous vivons dans une société qui vénère le mensonge, « conspirationniste » n’est pas une insulte mais la reconnaissance à l’insu de nos ennemis d’une intelligence qui ne se soumet pas aux mensonges.

      Respectueusement


    • Yann Esteveny 29 novembre 2023 09:51

      Message à avatar Étirév,

      Pour revenir sur le sujet du génocide palestinien, voici le genre d’information qui doit être masqué par les longs articles oiseux de distraction publiés sur Agoravox :
      https://reseauinternational.net/lettre-dune-otage-israelienne-au-hamas-ma-fille-sest-sentie-comme-une-reine-a-gaza-je-resterai-a-jamais-prisonniere-de-la-gratitude/


    • Luniterre Luniterre 29 novembre 2023 23:02

      @Yann Esteveny
      Le cas d’Emilia, 5 ans, vu par sa mère :

      « Pour les généraux qui m’ont accompagné ces dernières semaines, il semble que nous allons nous séparer demain, mais je vous remercie du fond de mon cœur pour votre humanité extraordinaire que vous avez montrée envers ma fille Emilia.
      Vous avez été pour elle comme des parents, l’invitant dans votre chambre à chaque occasion qu’elle désirait. Elle avoue avoir le sentiment que vous êtes tous ses amis et pas seulement des amis, mais de véritables proches aimants.
      Merci, merci, merci pour les nombreuses heures que vous avez passées à prendre soin d’elle. Merci d’avoir été patients avec elle et de l’avoir comblée de bonbons, de fruits et de tout ce qui était disponible, même quand ce n’était pas facile. Les enfants n’aiment pas être confinés, mais grâce à vous et à d’autres personnes aimables rencontrées en chemin, ma fille s’est sentie comme une reine à Gaza et, en général, elle admet qu’elle est le centre du monde.
      Nous n’avons rencontré personne sur notre long chemin, des civils aux dirigeants, qui ne se soit comporté envers elle qu’avec douceur, tendresse et amour. Je resterai à jamais prisonnière de la gratitude, car elle ne sortira pas d’ici avec un traumatisme permanent.
      Je me souviendrai toujours de votre gentillesse ici, malgré la situation difficile à laquelle vous faisiez face vous-mêmes et les pertes douloureuses que vous avez subies ici à Gaza ».
      **********************************
      Le cas d’Eitan, 12 ans, manifestement pas logé dans le même tunnel :
      « Otages français libérés : la tante d’Eitan raconte que le petit garçon a été frappé et forcé de regarder les vidéos du massacre du 7 octobre
      Deborah, la tante d’Eitan, franco-israélien de 12 ans libéré par le Hamas lundi 27 novembre, raconte ce que le petit garçon a confié à sa mère au moment des retrouvailles.
      Eitan, jeune franco-israélien de 12 ans, fait partie des trois mineurs français libérés par le Hamas lundi 27 novembre. »Il ne va pas très bien« , a confié Deborah, la tante du jeune garçon qui a pu s’entretenir avec la mère d’Eitan, actuellement avec son fils. »Le Hamas l’a obligé à voir le film d’horreur du 7 octobre, le film que personne n’ose regarder« , a poursuivi Deborah. »Si un enfant pleurait là-bas, ils le menaçaient avec une arme pour qu’il se taise. Ils disaient qu’il ne fallait pas pleurer« , a ajouté la tante d’Eitan, rapportant le récit du petit garçon fait à sa mère lors des retrouvailles. 
      Eitan a raconté à sa mère avoir été »frappé par des civils« à son arrivée à Gaza, après son kidnapping. »C’est le ’welcome’ du Hamas« , a fustigé la tante du petit garçon. »

      *************************************

      Bon, mais quand même, tout ça ne vaut pas les jolies colonies de vacances de mon enfance : on regardait des films de cow-boys, projetés le soir à la veillée, et y’avait bien quelques morts, parfois, mais on savait qu’c’était juste sur l’écran, et pas nos papas-mamans-frangins-frangines.

      Bref, on n’arrête pas le progrès, mais maintenant, je suis grand-père, et je trouve que y’a pas qu’du bon, là dedans, si vous permettez, et j’suis plutôt inquiet pour eux.

      https://youtu.be/oeCM3V2lqfw

      C’était l’bon temps...

      Luniterre



  • leypanou 29 novembre 2023 10:55

    @tous

    ce que vous ne verrez probablement pas sur les chaînes françaises 2mn24s de débat en Belgique


    • placide21 29 novembre 2023 16:46

      @leypanou
      Les deux chiens de garde malgré tous leurs aboiements ne peuvent arrêter les mots : état terroriste ,apartheid ; ça fait plaisir.


  • AmonBra AmonBra 29 novembre 2023 11:25

    Merci @ l’auteur pour le partage.

    Et si on parlait aussi du traitement des travailleurs gazaouis bloqués par les $ionnards, sur le territoire de l’apartheid après l’opération palestinienne du 7 octobre ?

    Ou du sort des prisonniers palestiniens, croupissant sans procès ni charges connues, depuis des années dans les geôles $ionnardes, ayant vu également leur situation se dégrader depuis cette même date et dont même les dépouilles de ceux morts en détention, souvent suite à de mauvais traitements, restent emprisonnées, soit disant devant purger sa peine même décédés.

    Comparons cela au traitement des « otages »(*) par les palestiniens et posons nous les questions de simple bon sens, mais qui font pourtant monter certains sur leur grands chevaux :

    • Qui sont les véritables responsables de ce bain de sang et de larmes ?
    • N’y a t il pas un terrorisme d’état qui dure depuis plus de 75 ans ?
    • Peut on mettre sur le même plan de responsabilité la violence de l’opprimé et celle de l’oppresseur ?
    • Le faire n’est il pas donner blanc seing à ce dernier ?. . .
    • Le chemin de la paix ne passe t il pas en premier lieu par un terme à cette violence soit un cessez le feu inconditionnel ?

    Bref, comment mettre un terme pacifiquement à cet état suprémaciste, racialiste, ségrégationniste, ce régime d’apartheid que l’Ôxydant soutient inconditionnellement depuis des décennies, après l’avoir armé nucléairement, au nom du « droit à l’existence »,(d’un apartheid !?) des droits de l’homme, de la démocratie etc etc. . .

    .

    .

    .

    (*) Terme contestable car ne s’appliquant qu’aux seuls civils, les militaires étant des prisonniers de guerre, quant aux colons ils savaient ce qu’ils risquaient puisque tous armés.


    • Luniterre Luniterre 29 novembre 2023 13:30

      @AmonBra et en réponse générale à la majorité des intervenants :

      Cette guerre, comme toute guerre « moderne » est d’abord et avant tout, une guerre de communication. Une guerre gagnée sur le terrain militaire peut finir par se perdre sur le terrain médiatique, obligeant à des concessions, sinon même, à capitulation, celui des deux belligérants qui finit par endosser le rôle du « méchant » dans l’image que le public en reçoit.

      Dans un premier temps le Hamas a cru bon d’endosser le rôle du « méchant » sans complexes en espérant, contre toute logique, un effet de sidération de la part de la société israélienne, pourtant connue pour sa résilience, et qu’il a donc gravement sous-estimée.

      Se rendant malgré tout assez vite compte de son erreur, il a donc tenté de redresser la barre en tentant de se faire presque passer pour quasiment un club de baby-sitters venus rendre gentiment service à leurs voisins de Gaza...

      Au départ la cruelle et mortelle « expérience » de Shani Louk, montre donc pourtant qu’ils ne se souciaient pas trop de la condition physique et morale de leurs « otages », dans ce cas vite réduite à l’état de cadavre.

      Ensuite, prendre le meilleur soin des otages survivants, tout faire pour induire chez eux le bien connu “Syndrome de Stockholm”, de compassion, voire de sympathie envers ses propres ravisseurs, un truc d’autant plus facile avec les enfants, c’est donc à présent une très bonne arme de communication pour le Hamas.

      Dans un premier temps, c’est donc Israël qui a marqué le point, question communication, en utilisant l’”Effet Pearl Harbor” induit par le 7 octobre, mais sa nature d’Etat colonialiste reprenant vite le dessus, avec les débordements de violence typiques du genre, la « tendance » en termes de sympathie du public commence donc à se « rééquilibrer », sinon à s’inverser carrément.

      Le sujet de l’article, ici, au delà de la dénonciation évidemment nécessaire du colonialisme sioniste, c’est donc simplement de montrer le rôle plus qu’ambigü de la presse et de nos supposés “représentants” par rapport à la réalité de la guerre.

      Pour analyser, comprendre et faire face à la réalité, il faut d’abord la connaître, et donc ne pas tomber dans le piège de la communication, d’où qu’elle vienne. Si, d’un côté comme de l’autre il y a une volonté de “dissimuler” les horreurs de la guerre, elle ne peut donc que se prolonger. Pouvoir montrer la réalité aussi bien des crimes du Hamas, actuellement encore “cachés” au grand public, que ceux du colonialisme en marche sur les terres de Gaza, voilà ce que “revendique” en quelque sorte, cet article : le “public” est-il adulte ou bien doit-il systématiquement être “infantilisé”, pour être, en fin de compte et inévitablement, manipulé ?

       

      http://mai68.org/spip2/IMG/mp4/RAPT_SHANI_LOUK-07-10-2023.mp4


      https://fr.wikipedia.org/wiki/Syndrome_de_Stockholm


      Crimes de guerre du Hamas et « Effet Pearl Harbour » : avec ou sans préméditation ?

      http://cieldefrance.eklablog.com/crimes-de-guerre-du-hamas-et-effet-pearl-harbour-avec-ou-sans-premedit-a214883557

       

      Luniterre



    • Com une outre 29 novembre 2023 14:55

      @Luniterre
      "le “public” est-il adulte ou bien doit-il systématiquement être “infantilisé”, pour être, en fin de compte et inévitablement, manipulé ?

      "

      En d’autres termes, doit-on continuer à prendre les gens pour des cons ouvertement ? Vous avez d’autres conneries à écrire ?


    • Luniterre Luniterre 29 novembre 2023 15:46

      @Com une outre

      « En d’autres termes, doit-on continuer à prendre les gens pour des cons ouvertement ? »


      La logique de votre réponse indique que c’est donc bien plutôt ce que vous pensez...


      Elle induit nettement un doute sur le fait que vous ayez réellement lu l’article avant de le critiquer.


      Rien d’original. Dans le genre, vous n’êtes pas le premier...


      Luniterre


    • alinea alinea 29 novembre 2023 20:05

      @Luniterre
      Il faut juste entendre les infos ailleurs qu’en France ! tout est filtré ici, moins en Suisse ou en Belgique et ailleurs dans le monde si on lit ou comprend l’anglais.
      Sinon on écoute Thierry Meyssan, Youssef Hindi qui se forgent une opinion sans passer par nos médias de grands chemins et nous donnent toutes leurs sources.


    • Com une outre 29 novembre 2023 23:48

      @Luniterre
      J’ai lu votre article sinon je ne me permettrai pas. C’est bien pourquoi je ne comprend pas votre phrase pas vraiment raccord avec le reste. Vous oscillez entre plusieurs possibilités, vous louvoyez plutôt, tout au long de votre texte. Dites clairement ce que vous avez à dire, c’est tellement mieux.


    • Luniterre Luniterre 30 novembre 2023 01:01

      @Com une outre
      La phrase qui semble « compliquée » pour vous :

      « le “public” est-il adulte ou bien doit-il systématiquement être “infantilisé”, pour être, en fin de compte et inévitablement, manipulé ? »

      Le sujet de l’article, c’est précisément le fait que l’on cache au public la réalité, que ce soit celle des crimes du Hamas ou de ceux de Tsahal, et donc que l’on infantilise le public et dans quel but, sinon pour le manipuler ?

      La réponse, comme souvent, est donc déjà dans la question, même si cela reste, précisément, une « question » pour ceux qui ne veulent pas le voir.

      C’est on ne peu plus clair, donc, sauf pour ceux qui, précisément, ne veulent pas comprendre, en plus d’être éventuellement naturellement bornés !

      Mais, bien sûr, ce n’est pas votre cas... Du moins, je l’espère pour vous !

      Luniterre

  • pemile pemile 29 novembre 2023 13:38

    « La problématique de base est donc que le »public" simplement désireux de s’informer de la réalité de cette guerre est tout simplement jugé inapte à la recevoir et à y faire face. "

    Et sans vidéo publiée du viol et du meurtre de Estelle Mouzin par Fourniret avec Monique Olivier en arrière plan, comment la condamner ?


    • Luniterre Luniterre 29 novembre 2023 14:46

      @pemile
      Déjà vu dans le fil de discussion sur l’article de « Fanny »,

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/informer-ou-enfumer-251756

      Vous confondez justice et information.

      Luniterre


    • pemile pemile 29 novembre 2023 15:03

      @Luniterre « Vous confondez justice et information. »

      Non, je m’inquiète de ce nouveau discours exigeant que le public ait accès à toute information judiciaire non filtrée pour croire aux faits rapportés par les professionnels de l’info qui eux y ont accès.


    • Luniterre Luniterre 29 novembre 2023 16:26

      @pemile
      Dans le cas d’une enquête criminelle il y a évidemment une limite, en principe définie par la loi :

      https://www.legifrance.gouv.fr/codes/article_lc/LEGIARTI000006574847/2000-06-16

      Et par le code de déontologie des avocats :

      https://codedeonto.avocatparis.org/index.php

      https://codedeonto.avocatparis.org/index.php?option=com_deonto&view=articles&layout=pdf&id=38

      https://www.cnb.avocat.fr/fr/reglement-interieur-national-de-la-profession-davocat-rin

      Dans la mesure où ils n’interfèrent pas avec la marche de la justice, les journalistes sont donc sensés faire leur travail, qui est d’informer le public de la réalité des faits.

      Dans le cas du conflit à Gaza ce n’est donc pas le problème, qui n’est pas tant celui du « filtrage » de l’info que de sa quasi-absence, en dehors des campagnes de communication des uns et des autres.

      Sur Telegram il y a des avertissements et un « brouillage de surface » des images jugées trop violentes, mais il suffit de cliquer dessus pour voir l’image non brouillée.

      Il y a aussi beaucoup d’intox, vu la diversité des chaînes, mais par recoupement des infos contradictoires on peut arriver à reconstituer ce qu’est, au moins en grande partie, la réalité.

      Sur les médias français, il y a, pour l’essentiel, double déni : il n’y a de « crimes de guerre » que ceux du camp d’en face ! Et comme ils se tiennent tous, ou presque, du même côté, ils n’éprouvent pas même le besoin d’accréditer leurs accusations, ce qui facilite, en retour et paradoxalement, le déni par l’autre camp, même si sa voix est peu entendue sur les médias « mainstream ».

      Pour faire la paix, tôt ou tard, il faut pourtant que chacun soit mis face à ses responsabilités, et cela devrait, précisément, être le rôle positif de la presse.

      Luniterre


    • AmonBra AmonBra 29 novembre 2023 22:01

      @Luniterre

      Pour savoir qui a intérêt à occulter la réalité de ce énième et sanglant épisode d’un conflit de décolonisation, une lutte de libération du Peuple palestinien qui dure depuis plus de 75 ans, en la travestissant en combat contre le terrorisme, voire en guerre de civilisation, donc empêchant ainsi la compréhension de l’opinion publique occidentale en la matière, la seule qui leur importe, il suffit de constater :

      Or c’est ce Qui qu’on devrait croire sur images et paroles concernant les prétendues atrocités commises par les palestiniens, après salades des 40 bébés décapités ou au four, surtout quand il est fait état par les israéliens eux même, d’une soldatesque $ionnarde paniquée tirant sur tout ce qui bouge le 7 octobre, y compris aux canons de chars, aux canons de 30 mm et missiles « hellfire »(thermobariques) des hélicoptères « apache » ?

      L’internet et les réseaux sociaux contournent aisément la censure criminelle de nos merdias $ionisés jusqu’à la moelle, au point que même les citoyens occidentaux commencent a se poser les bonnes questions.

      La bataille de l’information est donc déjà perdue, la militaire suivra le même chemin car il est impossible d’éliminer la résistance palestinienne telle qu’elle s’est retranchée à Gaza, sans détruire totalement le territoir de Gaza ainsi que sa population et, surtout, sans subir de très lourdes pertes et les cacher longtemps à leur opinion publique, c’est étonnamment là, que l’issue de la bataille de Gaza se jouera.

      Le fait que les judéo-hitlériens aient accepté la trêve et sa reconduction, est un signe avant coureur d’une heure de vérité avançant à grand pas pour l’apartheid. . .


    • Luniterre Luniterre 29 novembre 2023 22:38

      @AmonBra
      Personnellement je m’informe essentiellement sur Telegram, principalement sur les chaînes russes et africaines. Sur Telegram il y a des chaînes, même en russe, de tous horizons idéologiques, encore actuellement.

      En espérant que ça dure...

      Luniterre


    • Luniterre Luniterre 1er décembre 2023 15:13

      Ce débat trouvant en fait une « suite » avec l’article de « Fanny », il me semble intéressant, pour les lecteurs qui le suivent, d’en republier ici un extrait, avec le lien :

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/informer-ou-enfumer-251756#forum6667239

      *****************************

      pemile 30 novembre 16:21

      @Fanny "Cette méthode de diffusion crée une sorte de hiérarchie« 

      Plutôt une sélection de personnes identifiées, formées et aptes, tenues par un mandat ou une éthique (flics, juges, experts, presses, élus, etc)

       »et empoisonne la médiasphère"

      Uniquement ceux qui croient au grand complot ou osent affirmer que sans vidéos publiques un fait n’existe pas ?

       ***************************

      Luniterre 1er décembre 14:59

      @pemile

      « une sélection de personnes identifiées, formées et aptes, tenues par un mandat ou une éthique (flics, juges, experts, presses, élus, etc) »

      Mais qui pense sérieusement que tous ces gens sont réellement « tenus par un mandat ou une éthique » ??? A part quelques individus exceptionnellement intègres et généralement marginalisés, de ce fait, dans leur propre profession, dans leur propre milieu. Et pourquoi les « associer » dans cette supposée démarche, alors que chacune de ces catégories a précisément des objectifs de résultats nécessairement très différents, y compris et surtout, en termes d’intérêts personnels, notamment en ce qui concerne précisément la presse !!!

      Donc on a nettement le sentiment, à vous lire, M. « pemile », que vous vous complaisez à lustrer les bottes d’un système en voie de décomposition avancée, et qui ne peut survivre, précisément, que par l’illusion du spectacle qu’il donne, sous la forme générale du « tittytainment », dans lequel il a réussi à faire rentrer ce qu’il ose encore appeler « information ».

      Et quant au fait de « montrer » publiquement telle ou telle réalité de la violence, il est manifestement ridicule, à moins d’intention manipulatoire délibérée, de confondre ce qui reste de l’ordre du fait divers criminel et ce qui est de l’ordre de la conscience politique d’un peuple et/ou d’une nation, y compris en termes de conflit militaire.

      Mais le débat va encore au delà de l’actu immédiate, puisque c’est, d’une manière générale, de la capacité de l’être humain à faire face à sa propre réalité, qu’il est question. On en revient au fait que la guerre est malheureusement une réalité humaine tout à fait endémique et qu’en cacher le vrai visage ne peut que contribuer à l’enraciner, et non pas à l’éradiquer.

      La vérité milite pour la paix, le mensonge pour la guerre, et surtout, concrètement, pour sa continuation.

      Luniterre


    • pemile pemile 1er décembre 2023 15:33
      @Luniterre "Donc on a nettement le sentiment, à vous lire, M. « pemile », que vous vous complaisez à lustrer les bottes d’un système en voie de décomposition avancée, et qui ne peut survivre, précisément, que par l’illusion du spectacle qu’il donne, sous la forme générale du « tittytainment », dans lequel il a réussi à faire rentrer ce qu’il ose encore appeler « information »."

      Un rapport entre cette attaque gratuite et ce débat sur montrer ou pas les vidéos ultraviolentes à tous pour soi-disant informer ?


    • pemile pemile 1er décembre 2023 15:37

      @Luniterre "La vérité milite pour la paix, le mensonge pour la guerre, et surtout, concrètement, pour sa continuation."

      Mais tout à fait d’accord avec cette conclusion !

      Tout en ayant conscience que dans le cas de l’Ukraine, militer pour la paix ne peut signifier se mettre à genoux devant l’agresseur !


    • Luniterre Luniterre 1er décembre 2023 23:11

      @pemile

      « montrer ou pas les vidéos ultraviolentes à tous pour soi-disant informer ? »


      Ultra-violente ou pas ? C’est la réalité ou pas ? Avoir le courage de faire face au réel ou pas ? ... On tourne en rond ou pas... ?

      Donc, non, ce n’est pas une « attaque gratuite », dans la mesure où, précisément, vous assumez vos positions, de défendre le principe que l’info réelle doit rester inaccessible au public, jugé incapable d’assumer, alors que les vidéos citées dans l’article montrent l’incapacité de nos « représentants » eux-mêmes, à faire face !

      Luniterre


    • Luniterre Luniterre 1er décembre 2023 23:43

      @pemile

      Ici, le sujet, c’est le conflit à Gaza, mais selon vous :
      « ...dans le cas de l’Ukraine, militer pour la paix ne peut signifier se mettre à genoux devant l’agresseur ! »
      C’est donc un autre sujet, mais ils ont effectivement un point commun : pour faire la paix, il faut être deux.
      Le conflit en Palestine dure depuis 75 ans, celui en Ukraine depuis dix ans, lorsqu’a commencé le Maidan.
      Lorsque Biden a rencontré Poutine, en Juin 2021 à Genève, il n’y avait rien de plus simple que de faire la paix : renoncer à l’extension de l’OTAN à l’Ukraine et faire appliquer les Accords de Minsk, bafoués dès 2016, rendus potentiellement caduques dès 2017.



      Dès lors l’aggravation du conflit était inévitable.
      L’obstacle à la paix, en Ukraine, reste celui du côté occidental :



      Luniterre

    • pemile pemile 1er décembre 2023 23:51

      @Luniterre « de défendre le principe que l’info réelle doit rester inaccessible au public »

      Non, l’info que Fourniret a enlevé, violé et tué Estelle Mouzin est accessible au public, seul un taré osera le nier tant qu’il n’a pas vu de « vidéo » !


    • pemile pemile 1er décembre 2023 23:55

      @Luniterre « L’obstacle à la paix, en Ukraine, reste celui du côté occidental »

      Ben voyons, il suffirait que l’Ukraine renonce à exister !


    • Luniterre Luniterre 2 décembre 2023 00:07

      @pemile

      Vous répondez sans lire les articles en lien avec le sujet...

      (l’heure des posts le montre, à l’évidence, au cas où... !)

      Luniterre


    • Luniterre Luniterre 2 décembre 2023 00:16

      @pemile

      Vous ne lisez pas non plus les posts, à moins que vous n’ayez vraiment la mémoire très courte... :

      Commentaire de Luniterre sur Tsahal Vs Hamas : la guerre est-elle un « spectacle privé » pour journalistes et députés ? - AgoraVox le média citoyen

      EXTRAIT :

      « Et quant au fait de « montrer » publiquement telle ou telle réalité de la violence, il est manifestement ridicule, à moins d’intention manipulatoire délibérée, de confondre ce qui reste de l’ordre du fait divers criminel et ce qui est de l’ordre de la conscience politique d’un peuple et/ou d’une nation, y compris en termes de conflit militaire.

      Mais le débat va encore au delà de l’actu immédiate, puisque c’est, d’une manière générale, de la capacité de l’être humain à faire face à sa propre réalité, qu’il est question. On en revient au fait que la guerre est malheureusement une réalité humaine tout à fait endémique et qu’en cacher le vrai visage ne peut que contribuer à l’enraciner, et non pas à l’éradiquer.

      La vérité milite pour la paix, le mensonge pour la guerre, et surtout, concrètement, pour sa continuation. »

      https://www.agoravox.fr/commentaire6667585

      Luniterre


    • pemile pemile 2 décembre 2023 18:09

      @Luniterre « On tourne en rond ou pas... ?  »

      Oui, et insinuer que je n’ai pas lu un post auquel j’ai répondu ça fout le vertige !


  • mcfr 29 novembre 2023 21:03

    Il est probable que les attaques du 7 octobre ne soient qu’une mise en scène d’Israël mise en place dans le but de justifier un véritable massacre de 15.000 personnes à Gaza. Les sionistes ne veulent pas que tous aient accès aux vidéo de l’attaques, les esprits les plus critiques risquant de tomber sur des anachronismes et des erreurs qui ridiculiseraient la version israélienne des faits.


    • AmonBra AmonBra 29 novembre 2023 23:16

      @mcfr

      Je ne souscris nullement à ce scénario, les $ionnards ont pété les plombs d’abord parce qu’ils ont été totalement cueillis à froid, précisément à 6 H 30 un jour de shabbat, d’où leur humeur massacrante, mais aussi parce que désagréablement surpris de l’ampleur et du degré d’organisation de l’attaque palestinienne du 7 octobre. 

      Car quelle que soit leur confession, les suprémacistes européens(pléonasme ?) ont toujours eu le fâcheux penchant de surestimer leurs capacités intellectuelles et, plus con, sous estimer celles des non européens.(*)

      L’historique des conflits de décolonisation ne manque pas de surprises de ce genre mais, à force de la bidouiller à son goût, l’Ôxydant impérialiste est devenu un indécrottable cancre en matière d’Histoire. . . 

      .
      .
      .
      (*) Ça ressemble fort à un complexe de supériorité à échelle collective, dont l’origine serait aussi culturelle qu’ancienne.


    • Luniterre Luniterre 30 novembre 2023 00:16

      @AmonBra

      Il y a pourtant énormément d’indices qui indiquent que Tsahal et les dirigeants israéliens savaient parfaitement ce qu’ils faisaient en laissant le Hamas rentrer à Gaza et commettre suffisamment de dégâts et surtout, de victimes, pour avoir une « bonne » raison de déclencher une offensive contre Gaza et « ressouder » ainsi la société israélienne quelque peu déstabilisée par l’extrémisme de Netanyahou :



      « Les observateurs, et leurs officiers, sont en majorité des soldates. Les rares survivantes des bases attaquées, qui ont parfois passé des heures cachées sous les corps de leurs camarades, dénoncent aujourd’hui le fait qu’elles n’étaient pas prises au sérieux par l’appareil sécuritaire. Ils nous disaient : vous êtes les yeux, pas le cerveau qui prend les décisions , rapporte Talia, 18 mois sous les drapeaux. »

      Le « cerveau », lui, calcule, et son calcul inclut les victimes civiles et même les soldates tombées en première ligne, donc. Maintenant, que ce calcul ait été le bon, ce n’est pas, pour l’instant, évident. De son côté le Hamas, qui a une vieille tradition de double jeu avec Israël, calcule aussi, en termes de provocations, et il est possible que son calcul soit meilleur, en fin de compte, sans pour autant que cela tienne à la « préparation » du 7 octobre, qui n’était donc qu’une action de provocation convenue, quoi qu’il s’en dise aujourd’hui, en termes de communication.

      Là aussi, pour comprendre, il est préférable de ne pas se contenter du narratif qui nous paraît le plus séduisant, en fonction de préjugés idéologiques.

      Luniterre

    • AmonBra AmonBra 30 novembre 2023 16:38

      @Luniterre

      Un calcul a très haut niveau est effectivement possible chez ces vicieux de $ionnards, mais en Histoire comme dans la vie, il y a quelques fois l’éternité entre la coupe et les lèvres.

      Qu’il l’ait pris en compte ou non, le Hamas est de toutes façons pour les $ionnards, ce que ces derniers ont été pour la perfide Albion, c’est a dire le serpent mordant la main qui l’a nourri, la boucle est donc mystérieusement bouclée et, dans les grandes lignes, la suite des évènements est prévisible :

      • Un affrontement qui dure avec des pertes de plus en plus lourdes en hommes et matériels pour une hypothétique, voire impossible éradication du Hamas ;
      • De plus en plus de victimes civiles et parmi les « otages », finissant de liguer les opinions publiques, occidentales et israélienne comprises ;
      • Le mécontentement d’une opinion publique israélienne de plus en plus remontée contre son gouvernement, ses mensonges(directive « Hannibal ») et qu’une grave crise socio-économique amplifie ;
      • Le danger que d’autres acteurs se mêlent au conflit si le massacre perdure ;
      • Sous réserves d’autres complications imprévues.

      Bref, si calcul y avait chez le judéo-hitlérien, il relève de l’apprenti sorcier et l’état pour les seuls juifs de ses rêves, « du Jourdain à la mer »,(pour commencer !) est bien parti pour allonger la longue liste des états disparus avant que de d’être réellement, tout comme le second état pour les palestiniens.

      On commence à parler de sortir M. Barghouti de la geôle où il croupit depuis plus de 22 ans, mais je ne vois toujours pas un De Klerk hébreu se pointer. . .


    • Luniterre Luniterre 30 novembre 2023 18:19

      @AmonBra

      « On commence à parler de sortir M. Barghouti de la geôle où il croupit depuis plus de 22 ans, mais je ne vois toujours pas un De Klerk hébreu se pointer. . . »

      Effectivement. Il y a le précédent d’Yitzhak Rabin, assez peu encourageant pour un éventuel « successeur spirituel », qui devra aller, en outre, nettement plus loin que les défunts « Accords d’Oslo »... Déjà rapidement considérés de part et d’autre, à l’époque, comme des accords de dupes...

      De plus, une « solution à deux Etats », même « provisoire », implique une continuité territoriale pour la Palestine « nouvelle », et surtout, un partage équitable des ressources naturelles, notamment en eau.

      Sans un tel partage il n’y aura jamais de coexistence pacifique des deux peuples possible.

      Luniterre




    • AmonBra AmonBra 1er décembre 2023 10:57

      @Luniterre

      La multiplication toujours en cours voire accélérée des colonies, n’a d’autre but que d’empêcher le partage territorial permettant la création d’un état palestinien.
      Les usurpateurs et spoileurs veulent toute la Palestine pour eux seuls, alors que les palestiniens, bonne pomme, étaient(¹) prêts à partager leur terre ancestrale !

      Mais se faisant, les $ionnards ont scié la branche les portant car ainsi, ils rendent inévitable la constitution de l’état unique pour tous, dans les frontières de la Palestine dite mandataire, donc automatiquement la dissolution préalable du régime d’apartheid nommé « Israël »,(²) conformément à certaines dispositions de la première charte de l’OLP et reprises dans celle du Hamas car, soyons sérieux, c’est quoi ce délire occidental du prétendu « droit à l’existence » d’un état suprémaciste, racialiste et ségrégationniste !?
      Autant remplacer la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, ou/et la charte de l’ONU qui s’en inspire, par le pentateuque pendant qu’on y est !

      À l’évidence les anciens grecs avaient raison, les dieux(³) aveuglent effectivement ceux qu’ils veulent perdre. . .

      .
      .
      .
      (¹) Ils sembleraient que dans leur grande majorité, les palestiniens veulent à présent vivre sur la totalité de leur terre ancestrale ce qui est parfaitement leur droit ;
      (²) Surnom attribué à Jacob par l’ange l’ayant affronté et signifiant fort avec, au sens contre Yahweh, que voila un terme pouvant aussi définir un autre personnage commun à tous les monothéismes !
      (³) En l’occurrence, Yahweh, Dieu, son fils, Allah et c’est déjà pas mal !


    • Luniterre Luniterre 1er décembre 2023 14:15

      @AmonBra

      Pour l’instant l’Etat d’Israël est encore reconnu par la majorité des autres pays, même parmi ceux qui soutiennent la cause palestinienne. C’est déjà pourquoi la solution dite « à deux Etats » est une étape incontournable vers la paix. Sauf victoire militaire complète, avec anéantissement total, dans un sens ou dans l’autre, qui réduirait la question au choix du vainqueur.

      Ensuite la haine accumulée entre les deux peuples au fil des décennies est telle qu’une « fusion » rapide des deux entités, palestinienne et israélienne, est carrément impraticable, à l’évidence. La solution « à deux Etats » semble donc pouvoir être une sorte de « sas de décompression » des tensions ethniques extrêmes dans cette région.

      A condition qu’elle se concrétise sur une base équitable, d’où :

      « …une « solution à deux Etats », même « provisoire », implique une continuité territoriale pour la Palestine « nouvelle », et surtout, un partage équitable des ressources naturelles, notamment en eau. »

      Ensuite, l’histoire de la réconciliation-fusion des deux peuples restera à écrire, et elle risque d’être encore longue. Il me semble que le fossé entre juifs et palestiniens est encore bien plus profond que celui entre noirs et blancs en Afrique du Sud. Et le 7 octobre ne va pas arranger les choses. Même si le Hamas, avec sa communication pendant la trêve, semble avoir obtenu une sorte de « sursis politique ».

      Pour concrétiser la réconciliation il est nécessaire, et le plus tôt le mieux, évidemment, que chacun soit mis en face de ses responsabilités, sur le plan humain :

      En 1997, Thabo Mbeki, le vice-président d’Afrique du Sud, succède à Mandela à la présidence de l’ANC.

      Au bout de cinq années de mandat du premier gouvernement dominé par l’ANC, les inégalités sociales restent très fortes alors que la question raciale demeure au centre du débat économique et social.

      L’ANC a par ailleurs été éreintée par les conclusions de la Commission de la vérité et de la réconciliation (CVR), présidée par Mgr Desmond Tutu et mise en place pour recenser toutes les violations des droits de l’Homme commises entre le 1er mars 1960 (juste avant le massacre de Sharpeville) et le 10 mai 1994 (accession de Nelson Mandela à la présidence). L’objet de cette commission concernait les crimes et les exactions politiques commis non seulement au nom du gouvernement sud-africain mais aussi les crimes et exactions commis au nom des mouvements de libération nationale80. Des crimes furent reconnus de part et d’autre. Le 28 février 1997, le comité d’amnistie de la commission accorde l’amnistie à 37 anciens responsables de l’ANC dont Thabo Mbeki, Aboobaker Ismail (commandant des opérations spéciales de Umkhonto we Sizwe impliqué dans l’attentat de Church street, devenu après 1994 officier général dans l’armée sud-africaine et chef de la police) et Dullah Omar (en) (alors ministre de la Justice). Dans son rapport final, la Commission épingle l’absence de remords ou d’explications de certains anciens hauts responsables gouvernementaux (Pieter Willem Botha, Frederik de Klerk) mais aussi le comportement de certains chefs de l’ANC, notamment pour les exactions commises dans les camps d’entraînements d’Angola et de Tanzanie.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Congr%C3%A8s_national_africain

      Luniterre


    • AmonBra AmonBra 2 décembre 2023 09:51

      @Luniterre

      Il ne faut jamais perdre de vue qu’il s’agit fondamentalement d’un conflit de décolonisation, la lutte de libération d’un Peuple subissant un colonialisme de peuplement depuis plus de 75 ans.

      Le simple fait que ce conflit perdure à ce jour, est en soi le signe de l’échec de ladite colonisation, car pour qu’une entreprise coloniale « réussisse », le colonisateur doit génocider ou/et submerger démographiquement le colonisé, ce que les $ionnards ne sont jamais parvenus a faire malgré tous leurs efforts.

      La reconnaissance internationale de l’apartheid sud africain, ne l’a pas empêché de disparaitre et il en sera de même pour le $ionnard.

      Si étapes intermédiaires il y a, je ne sais pas ce qu’elles seront et bien clairvoyants sont ceux qui le savent mais, pour moi, l’état unique à terme où les palestiniens pourront jouir de la totalité d’une terre ancestrale totalement décolonisée est une certitude.

      Chasser les palestiniens de Gaza et de Palestine comme en 1948, en assassinant des milliers de civils, sans autres considérations, afin de les terroriser, ne signe pas la fin de la lutte palestinienne, mais celle d’un colonialisme nommé $ionisme, ayant perdu ce qu’il a cru posséder, a savoir une quelconque légitimité.

      Comme la France en 1962, l’Ôxydant en faillite doit néanmoins se préparer a accueillir des millions d’individus, refusant de vivre à égalité de droits avec un voisin de palier arabe. . .


    • Luniterre Luniterre 2 décembre 2023 13:09

      @AmonBra

      Le propos de l’article, ici, n’est pas de juger de l’issue du conflit, mais de la manière dont les médias et la classe politique française le « gèrent » en termes de communication.

      Il s’agit de savoir s’il est utile et nécessaire, ou non, de dissimuler la réalité de la violence du conflit.

      Ce qui rejoint assez le propos de l’article de « Fanny », sur le thème : « journalisme ou « story-telling » ».

      Bien évidemment, on ne peut pas séparer le processus de son objet, qui est ici la question du colonialisme sioniste et donc, de fait, du soutien qu’il reçoit, pour l’essentiel, des médias français.

      Ce qui n’est pas du tout clair, dans votre propos, outre le fait que vous vous éloignez du sujet « médiatique », c’est que vous passez constamment de la notion de lutte anticoloniale à celle de lutte interethnique et même ouvertement « raciale ».

      Pour mémoire, les luttes interethniques entre ethnies noires ont continué, en Afrique du Sud, en « parallèle » de la lutte de décolonisation, qui, elle, a finalement transcendé non seulement ces luttes, mais aussi la lutte interethnique « noirs Vs blancs ».

      Il semble historiquement prouvé qu’avant l’émergence de l’entité sioniste il n’y avait pas de lutte interethnique ou « raciale » entre palestiniens et juifs, en Palestine.

      Il est possible, et sans doute même probable, qu’une partie des juifs préféreront quitter une Palestine « désionisée », mais une autre partie, notamment celle enracinée depuis l’époque antérieure, ne se sentira pas nécessairement concernée par ce futur « nouvel exode ». Si vous voulez faire un « parallèle » avec la situation au moment de la décolonisation de l’Algérie, pourquoi pas, mais faites le franchement, et de manière documentée.

      Personnellement, en tant qu’athée matérialiste dialectique, je n’ai pas de sympathie particulière envers une ethnie plus qu’une autre, et encore moins, envers une communauté religieuse plus qu’une autre : je cherche simplement à comprendre ce qui se passe dans le monde du XXIème siècle, et comment il évolue, notamment par rapport au siècle précédent, qui est donc, par la force des choses et pour l’essentiel, le mien !

      Personnellement, en tant que blogueur, je suis d’abord et avant tout l’ennemi du « non-dit ». Merci donc, d’éviter les ambigüités et les sous-entendus, si vous souhaitez continuer à commenter, car, même si je partage une grande partie de ce que vous exprimez, voire même l’essentiel, c’est néanmoins votre mode d’expression peu clair qui paraît tout à fait inapproprié et qui peut donc logiquement mener à ce que je bloque la suite. 

      Luniterre


    • AmonBra AmonBra 2 décembre 2023 21:44

      @Luniterre

      [. . .] "Ce qui n’est pas du tout clair, dans votre propos, outre le fait que vous vous éloignez du sujet « médiatique », c’est que vous passez constamment de la notion de lutte anticoloniale à celle de lutte interethnique et même ouvertement « raciale »."[. . .]

       !?

      Qu’ils soient publics ou privés et quels que soient les supports où ils sévissent, les merdias occidentaux, notamment « français », méritent totalement leur surnom et rien de plus.
      Par ailleurs, je vous met au défi de trouver dans mes propos, dans votre article ou ailleurs sur AV, un quelconque parti pris « ethnique » ou/et une seule allusion raciste, de quelque nature que ce soit !

      [. . .) "Personnellement, en tant qu’athée matérialiste dialectique, je n’ai pas de sympathie particulière envers une ethnie plus qu’une autre, et encore moins, envers une communauté religieuse plus qu’une autre"[. . .] 

      N’appartenant à aucune école de pensée et m’en félicitant plus que jamais, ce n’est nullement mon cas et j’avoue n’avoir jamais pu résister à la sympathie et la prise de parti pour l’opprimé, en me foutant totalement de son ethnie, sa religion, sa philosophie ou/et son idéologie.
      Il ne faut donc pas compter sur l’anticolonialiste viscéral que je suis, pour renvoyer dos à dos le colonisé et le colonisateur, car je sais depuis belle lurette, que c’est la façon la plus hypocrite de donner blanc seing à ce dernier et, bien qu’il m’en a souvent coûté, je persévérais ainsi jusqu’à mon dernier souffle, vous pouvez donc me bloquer si cela vous tente, vous ne serez pas le premier et peut être étonné qu’avant vous :

      • 2 baiseurs de mains chérifiennes et apprentis colonialistes,(Sahara occidental) dont 1 islamiste ;
      • 1 émirati $ionnisé sévissant toujours aussi inutilement sur AV ;
      • 1 prétendu docteur en Histoire mais véritable $ionnard(*). . .

      .

      .

      .

      (*) Je nomme $ionnard(e) tout individu soutenant, acceptant ou/et tolérant les prétendus « droit à l’existence » et « droit de se défendre » d’un état colonial suprémaciste, racialiste, ségrégationniste, autoproclamé en 1948 et instituant un régime d’apartheid en Palestine, quelle que soit sa motivation, son appartenance religieuse, ethnique, politique ou philosophique.


    • Luniterre Luniterre 3 décembre 2023 03:26

      @AmonBra

      Au lieu de lever les ambigüités concernant votre vocabulaire « personnel » vous répondez par une suite de déclarations de principes ronflantes qui ne répondent précisément à aucune question. Etant donné le caractère « personnel » de vos « définitions » on peut à la rigueur admettre que « racialiste » n’est pas équivalent à « raciste », mais c’est néanmoins, et même, en fait, carrément par définition, poser le problème en termes de « races » plutôt que de colonialisme, ce qui est le sens de ma critique.

      Par ailleurs, et sans doute plus important, concrètement, vous ne répondez donc pas sur le « parallèle » avec « la France en 1962 », qui a donc vu le « rapatriement », par vagues successives, dans des conditions à tout le moins discutables, d’un million de Français d’Algérie.

      « Comme la France en 1962, l’Ôxydant en faillite doit néanmoins se préparer a accueillir des millions d’individus, refusant de vivre à égalité de droits avec un voisin de palier arabe. . . »

      Beaucoup de gens qui sont nés sur place, que ce soit en Algérie où en Israël, ne sont pas nécessairement « racistes/racialistes » de naissance. C’est donc bien vous qui en présumez ainsi, selon la logique de votre façon de vous exprimer.

      Ensuite, et dans la mesure où vous ne clarifiez pas non plus votre position sur la question d’une solution provisoire à deux Etats, on peut penser donc penser, en fonction de ce « parallèle 1962 » que vous la condamnez et/ou la refusez d’emblée.

      Si tel est le cas il vous faut donc assumer et répondre franchement à la question, ce que vous ne faites donc toujours pas, à présent. Vu ???

      Pour info, et par comparaison, si la population « pieds-noirs » était d’un peu plus d’un million, la population juive d’Israël est d’environ sept million, selon Wikipédia.

      Si vous pensez donc que ces sept millions de personnes doivent être « rapatriées », et précisément où, expliquez le donc clairement. Et cessez de faire des phrases ronflantes pour tourner autour sans le dire franchement.

      Luniterre


    • Luniterre Luniterre 3 décembre 2023 05:55

      COQUILLE >>> correction, il faut évidemment lire :

      « Ensuite, et dans la mesure où vous ne clarifiez pas non plus votre position sur la question d’une solution provisoire à deux Etats, on peut donc penser, en fonction de ce « parallèle 1962 » que vous la condamnez et/ou la refusez d’emblée. »

      Luniterre

    • AmonBra AmonBra 3 décembre 2023 10:37

      @Luniterre

      Je vais donc être encore plus clair que je ne l’aie été :

      Dans le cadre d’une solution provisoire ou définitive à deux états comme, à plus forte raison, dans celle de l’état unique, abolition-dissolution obligatoire de l’état d’apartheid autoproclamé en 1948, ainsi que l’abrogation de toutes les lois, réglements et dispositions qui en sont issues.

      Est ce assez clair pour vous cette fois ci ou bien y a t il encore quelque chose qui vous chiffonne ?


    • Luniterre Luniterre 3 décembre 2023 13:52

      @AmonBra

      Vous ne répondez aucunement aux questions que vous avez-vous-même soulevées dans vos très longs et très nébuleux posts précédents et que j’ai donc simplement tenté de vous faire préciser.

      Si telle était simplement votre position, telle qu’exprimée dans ce dernier post, tout le reste était donc du bla-bla inutile et c’est donc simplement par là qu’il aurait fallu commencer : ça nous aurait fait gagner beaucoup de temps !

      Malgré tout, cela ne me « chiffonne » pas du tout, hélas, vu que depuis le temps que je tente de communiquer des analyses sur le net et d’échanger dessus, j’ai donc malheureusement eu largement le temps de constater l’incohérence de la plupart des prétendus « antisystèmes », qui, même si leur sincérité est souvent bien réelle, reste précisément le meilleur allié, en fin de compte, du système qu’ils prétendent combattre, y compris dans sa facette sioniste.

      Luniterre


    • AmonBra AmonBra 3 décembre 2023 23:33

      @ Luneterre

      Quand on se fout totalement des allégations $ionnardes et de leurs hérauts merdiatiques, notamment la prestituée française, on a plus de temps et de curiosité pour chercher l’info véritable, celle qui permet de comprendre la réalité du terrain et de savoir à qui on a factuellement affaire.

      Le 27 septembre 2008 à 11 heure précise ça ne vous dit rien ?

      Pourtant ce qui s’est passé ce jour là, outre le fait de représenter un honte absolue pour les israéliens, est aussi important que révélateur, car annonçant et préfigurant  l’horreur du génocide en cours à Gaza.

      Grâce à une personnalité admirable et mieux placée que quiconque pour savoir de quoi elle parle, on apprend quasiment de l’intérieur, que l’armée $ionnarde est la plus grande organisation terroriste, la plus armée, la mieux équipée et la mieux nourrie au monde, en comparaison de laquelle le prétendu terrorisme du Hamas, qui est en réalité une réaction au terrorisme étatique des judéonazis, fait office d’organisation artisanale à l’instar de ses rockets et autres Yassine 105. . .


    • Luniterre Luniterre 4 décembre 2023 08:09

      Le fait qu’Israël soit un Etat colonialiste, terroriste et génocidaire, ce n’est évidemment pas contradictoire avec la nature terroriste du Hamas, qui depuis ses débuts a toujours joué double jeu ; c’est au contraire complémentaire, même :

      Du 7 octobre au génocide actuel en Palestine : un seul et même cerveau criminel sioniste !

      http://cieldefrance.eklablog.com/du-7-octobre-au-genocide-actuel-en-palestine-un-seul-et-meme-cerveau-c-a215077073

      Luniterre


    • AmonBra AmonBra 4 décembre 2023 12:08

      @Luniterre

      Provoquer, laisser faire et prendre prétexte de la énième révolte palestinienne, quitte a en rajouter dans l’horreur contre ses propres coreligionnaires, pour mieux justifier auprès de l’opinion publique occidentale, sous prétexte de combattre le terrorisme, l’incitation, par la terreur, des gazaouis à fuir à nouveau leur terre comme en 1948, est habituelle dans les cerveaux malades des $ionnards de haut niveau, vivant en et hors Palestine, la spectaculaire et criminelle manipulation internationale du 09/11 l’a amplement démontré.

      Mais de là affirmer que les palestiniens du Hamas, ainsi que les autres organisations de résistance, souvent oubliées, et qui se sont jointes à l’opération du 07/10, en sont complices pour le même objectif ça ne tient pas la route, car si double jeu il y a eu à l’origine du Hamas et que je ne conteste pas, ce dernier inscrit depuis longtemps son action dans la résistance armée à l’état $ioniste.

      Par contre, que les décideurs de la résistance armée palestinienne, là aussi dans et hors de Palestine, l’aient exploité, intégré dans leurs calculs et ont néanmoins décidé d’agir, afin de piéger les $ionnards avec leur propre piège, est très probable et manifestement fonctionne mieux que le plan $ioniste, à la fois auprès de l’opinion publique internationale, y compris occidentale, comme au plan militaire malgré(grâce à ?) l’asymétrie des moyens engagés.

      De plus, le temps, les horreurs commises et le sort des prisonniers de guerre ne jouent pas en faveur de l’apartheid, malgré les fanfaronnades de ses dirigeants.

      Même si comparaison n’est pas raison et le fait que cela se passe à une toute autre échelle, il n’en demeure pas moins que je ne peux m’empêcher de penser au piège des anglo-$ionnards tendu aux russes en ex Ukraine, et que ces derniers ont retourné, comme au Judo, contre ses auteurs, aidé en cela par la crasse, sanglante et haineuse stupidité des ukronazis.

      À l’évidence en matière de ladite stupidité, continuant obstinément de scier la branche les portant, les judéonazis n’ont rien a envier à ces derniers, y compris en matière de destin de leurs apartheids respectifs.

      Quand on sait l’origine des ashkénazes composant 90% des israéliens, la boucle semble étrangement se fermer à nouveau. . .


    • Luniterre Luniterre 4 décembre 2023 16:42

      @AmonBra

      Ce qui « tient la route », en termes d’analyse, c’est la logique des faits. Or celle-ci indique nettement que le Hamas a été encouragé et soutenu par les sionistes, dès ses débuts, pour diviser ce qui restait de la Résistance Palestinienne et l’affaiblir, but qui a été atteint, et cela en « échange » de laisser régner le Hamas dans son « Bantoustan »-gazaoui.

      Il a donc été soutenu économiquement, et de fait, militairement, dans la mesure où cela lui donnait les moyens d’imposer son règne sur le « Bantoustan »-Gaza.

      Ce qui semble donc avoir changé, avec le 7 octobre, c’est que le projet géopolitique sioniste du « Nouveau Moyen-Orient » exclut la pérennité de Gaza en tant qu’entité un tant soit peu « indépendante », même sous la forme « Bantoustan »-contrôlée, comme il exclut, à terme, les restes de la Cisjordanie encore sous la pseudo-« Autorité palestinienne ».

      Dans cette affaire on peut donc effectivement considérer que le Hamas joue son va-tout, mais il l’a néanmoins fait encore clairement en « double jeu » avec les objectifs sionistes, en leur donnant le prétexte criminel dont Netanyahou avait besoin pour intervenir massivement à Gaza.

      Le « deal objectif » impliquait donc l’assassinat de suffisamment de citoyens israéliens pour « choquer » l’opinion publique, et israélienne et internationale : une « réussite », là encore !

      Dans cette affaire chacun joue donc à « qui perd gagne », avec des enjeux géopolitiques énormes, derrière, de chaque côté, vu que le Hamas espère ainsi se replacer en « interlocuteur valable », au nom de la cause palestinienne qu’il a pourtant plus que largement contribué à détruire, et donc se repositionner ainsi vis-à-vis du reste du monde arabe et musulman, en « position charnière », en quelque sorte, entre le monde sunnite, avec l’appuis des « Frères musulmans », dont Erdogan, et le monde chiite, dominé par l’Iran.

      Dans ce jeu les civils palestiniens sont les otages désormais les plus nombreux et les plus touchés par la violence, après que ce fut le tour des civils israéliens.

      La détresse des populations palestiniennes martyrisées arrange donc bien les affaires du Hamas, dans la mesure où elle pourrait amener la « communauté internationale » à mettre un frein à la violence sioniste, tant elle apparaît pour ce qu’elle est : monstrueuse. Le scandale risquant donc désormais de provoquer un retournement des opinions publiques même les plus modérées auparavant.

      C’est donc désormais une « course de vitesse » entre les chars israéliens continuant de faire « table rase » à Gaza et le nombre des victimes palestiniennes civiles susceptible d’atteindre un « trop-plein » vis-à-vis de l’opinion publique internationale, au point de « déstabiliser » les autorités locales prosionistes de chaque pays.

      L’histoire n’est donc pas encore écrite, mais ce sont bien les populations civiles, pour l’instant, qui l’écrivent avec leur sang, et pas nécessairement « de leur plein gré » !

      Il me semble que les choses auraient pu évoluer autrement si le Hamas avait su « profiter de la brèche » pour tenter une tête de pont, même provisoire, qui a bien failli pouvoir relier Gaza et la Cisjordanie, au plus fort de la « sortie » du Hamas hors de son enclos. Il me semble que cela aurait pu « galvaniser », mobiliser et fédérer bien plus d’énergies militantes, de tous côtés, plutôt que les massacres de civils dans les kibboutz et au festival de Réïm, qui ne peuvent pas être réductibles aux seuls « tirs croisés » dus à la panique des défenseurs, ni à l’ « effet Hannibal », même si possiblement en cause dans certains cas.

      Par ailleurs, effectivement, le « parallèle » entre la situation en Palestine et celle en Ukraine peut être intéressant et utile, mais dépasse largement le cadre d’un débat dans les posts, car il nécessite une étude spécifiquement documentée qui va évidemment au-delà du sujet de l’article actuel.

      Luniterre


    • Luniterre Luniterre 4 décembre 2023 22:39

      @AmonBra

      Je ne sais pas trop, pour les « 5 ans » à venir, mais en tout cas, c’est une excellente vidéo, que je vais donc pouvoir relayer, et je vous en remercie !

      https://youtu.be/Glm-9WMOzYA

      Luniterre


    • Luniterre Luniterre 6 décembre 2023 20:14

      Dans le contexte actuel, le débat sur la question de « solution » à « un Etat » ou « deux Etats », tel que développé ici dans les posts, semble aujourd’hui quelque peu dépassé par les problèmes de simple survie immédiate du peuple gazaoui et palestinien en général.

      Néanmoins, ayant reçu un courrier de l’association ACDN sur le sujet, je me suis donc efforcé d’y répondre en essayant, précisément, de le replacer dans le contexte tel qu’il s’est développé depuis le 7 octobre :

      Israël-Palestine : un seul ou deux Etats ? A l’heure du génocide la problématique est-elle encore de mise ?

      http://cieldefrance.eklablog.com/israel-palestine-un-seul-ou-deux-etats-a-l-heure-du-genocide-la-proble-a215090773

      Luniterre


  • mcfr 29 novembre 2023 21:05

    Globalement, les sionistes refusent tout déb réel. En cas de contestation de leurs mensonges, ils torturent les gens par ondes satellitaires Haarp, dans le monde entier, y compris la France et les Etats-Unis.

    Les sionistes sont une organisation criminelle qui tue dans le monde entier.

    https://fascismeetislamophobie.wordpress.com/2023/08/05/il-faut-empecher-les-sionistes-de-torturer-les-gens-par-haarp/


  • zygzornifle zygzornifle 30 novembre 2023 09:35

    En fRance 11 millions de citoyens sous le seuil de pauvreté il un « spectacle privé » pour journalistes, sénateurs, ministres, président et députés ?


  • sylvie 2 décembre 2023 17:12

    La photo en tête (bien que virtuelle) me trouble , ce désespoir ! et tout cela à 3000km, et autour on se fait des banquets comme à DOha.


  • jjwaDal jjwaDal 3 décembre 2023 08:52

    On sait maintenant que l’essentiel de l’« information » sur ce qui s’est passé le 7 octobre a été passé au filtre de la propagande sioniste et occidentale (nos prétendus grands médias). Les 40 bébés décapités n’ont jamais existé (un clin d’oeil aux couveuses du Koweit), le chiffre des morts sur le territoire occupé par les sionistes incluait largement des membres du Hamas tués par Tsahal (rien ne ressemble plus à un corps incinéré de juif occupant qu’un corps incinéré de palestinien, pardi...), que les victimes étaient largement militaires, qu’un bon nombre de victimes sont dûes à l’application massive de la doctrine « Hannibal » donc victimes juives tuées par « IDF », etc...
    Malgré la chape de plomb qui est tombé sur le territoire sioniste, les langues se délient et il est clair que l’opération génocidaire sur Gaza ne vise nullement à libérer les otages capturés comme monnaie d’échange par le Hamas (le probable motif de l’opération).
    L’armée sioniste a déjà éliminé 50 journalistes et interdit toute couverture de presse qui ne serait pas sous son contrôle et porter un brassard de journaliste quand ils opèrent équivaut à se changer en cible.
    Non seulement l’entité sioniste veut être l’unique source d’information sur ce qui se passe en territoire occupé mais surtout à Gaza, on les comprend, mais ils sont en bonne voie pour assimiler toute critique politique comme de l’antisémitisme et l’Occident les suit sur cette pente glissante, extrêmement dangereuse.
    L’entité qu’ils appellent « Israël » est probablement aujourd’hui ce qui se rapproche le plus de l’Allemagne nazie, vu le soutien massif de la population en faveur d’une opération génocidaire (après avoir avalisé l’épuration ethnique et le régime d’apartheid) et nos dirigeants ressemblent à un hérisson hébété faisant la boule devant la lumière des phares qui se rapproche à grande vitesse. Quand plus personne ne pourra nier le génocide perpétré, quel autre recours auront-ils en dehors d’un contrôle féroce de la liberté d’expression pour « débrancher » ceux voulant les mettre devant leur responsabilité dans la non assistance à peuple en danger ?
    C’est à craindre, car malgré la couverture (dissimulation) des grands médias, pas mal de monde commence à comprendre les enjeux de ce conflit.


    • eau-mission eau-mission 3 décembre 2023 09:45

      @jjwaDal

      Pour savoir la part de la population que représente ce « pas mal de monde », il faudrait un « médiamétrie » du net. Ca doit bien exister quelque part ?

      Le totalitarisme du net serait-il en train d’étouffer le peu de sincérité que portaient encore les retransmissions télé ? J’ai trouvé une synthèse des problèmes d’arbitrage (terrain, vidéo, ralentis) lors de AFS-France sur Youtube ; le gars dit qu’il ne met pas d’extraits du match sinon sa vidéo saute. Mes recherches pour trouver ailleurs ces extraits n’ont rien donné.

      Si vous trouvez ces considérations futiles, pensez à la part de téléspectateurs qui se sont sentis roulés. La prise de conscience du totalitarisme médiatique peut passer par là.


    • jjwaDal jjwaDal 3 décembre 2023 11:44

      @eau-mission
      En pourcentages, surtout chez nous, j’ignore, mais une large part de la communauté juive aux USA dit bruyamment qu’on ne peut assimiler la communauté juive à un Etat terroriste, cumulant racisme, épuration ethnique, apartheid et maintenant génocide patent.
      Je pense qu’ils estiment le risque que leur fait courir l’occupation sioniste en Palestine qui veut à tout prix mouiller la totalité de la communauté juive sur le thème « anti sionisme équivaut à anti sémitisme ».
      Le message des juifs américains est qu’il n’en est rien et que les sioniste sont un danger pour la communauté que certains « bas du front » pourraient associer à ce qui se passe en Palestine.
      C’est bien un gouvernement ouvertement racisme et génocidaire qui représente la menace pour la communauté juive mondiale et non un soi disant antisémitisme viscéral rampant en Occident qui n’existe pas.
      La communauté juive ne peut être tenue pour responsable de ce qui se passe en Palestine, même si elle oubliait de dénoncer les pratiques de l’occupant.
      Assez silencieuse chez nous au demeurant...


  • Le bilan des morts à Gaza s’élève à 15 523 Palestiniens depuis le 7 octobre - alors que Tsahal se vante d’avoir effectué quelque 10 000 frappes aériennes au cours de la même période

    ⭐️@BrainlessChanel


  • Le Grand Soir

    La fatwa mondiale du ministre des armées israélien

    En février 1989, le guide suprême de la révolution islamique iranienne, l’ayatollah Khomeiny, a lancé sa « fatwa » appelant tous les musulmans à tuer Salman Rushdie, l’auteur des « Versets sataniques », ainsi que tous les rédacteurs et éditeurs au courant de son contenu. Il a appelé les musulmans du monde entier à exécuter la sentence.

    En novembre 2023, le ministre de La Défense israélien, Yoav Gallant (photo), arrosant plus large, a déclaré en direct lors d’un point de presse internationale que «  toute personne dans le monde qui soutient le Hamas (1) doit mourir, même ceux qui ne sont pas armés ».

    Israël avait déjà commencé à exécuter la Fatwa juive en tuant prioritairement des milliers d’enfants palestinien à Gaza.

    Si personne ne passe à Yoav Gallant une camisole de force, notre tour viendra. Il se trouvera bien en effet un fanatique excité par Enrico Macias (Il faut les dégommer  ), Habib Meyer (Jésus est né à Nazareth, il était juif ! Ça fait 2000 ans que les juifs sont chez eux), Michel Boujenah (une bombe nucléaire), par nos journalistes, pour que nous soyons par millions considérés comme les coupables de l’attaque du 7 octobre 2023 contre Israël .

    Théophraste R. Récent acheteur d’un drapeau palestinien et d’un gilet pare-balles.



  • Luniterre Luniterre 4 décembre 2023 08:24

    Le fait qu’Israël soit un Etat colonialiste, terroriste et génocidaire, ce n’est évidemment pas contradictoire avec la nature terroriste du Hamas, qui depuis ses débuts a toujours joué double jeu : c’est au contraire complémentaire, même.


    La complicité, tantôt directe, tantôt « objective », Israël-Hamas, apparaît maintenant au grand jour. Elle était pourtant évidente dès le 7 octobre, à tout esprit logique, même sans être « Sherlock Holmes » ni « Hercule Poirot » !


    Du 7 octobre au génocide actuel en Palestine : un seul et même cerveau criminel sioniste !


    http://cieldefrance.eklablog.com/du-7-octobre-au-genocide-actuel-en-palestine-un-seul-et-meme-cerveau-c-a215077073


    Luniterre


  • Luniterre Luniterre 6 décembre 2023 20:12

    Dans le contexte actuel, le débat sur la question de « solution » à « un Etat » ou « deux Etats », tel que développé ici dans les posts, semble aujourd’hui quelque peu dépassé par les problèmes de simple survie immédiate du peuple gazaoui et palestinien en général.

    Néanmoins, ayant reçu un courrier de l’association ACDN sur le sujet, je me suis donc efforcé d’y répondre en essayant, précisément, de le replacer dans le contexte tel qu’il s’est développé depuis le 7 octobre :

    Israël-Palestine : un seul ou deux Etats ? A l’heure du génocide la problématique est-elle encore de mise ?

    http://cieldefrance.eklablog.com/israel-palestine-un-seul-ou-deux-etats-a-l-heure-du-genocide-la-proble-a215090773

    Luniterre


Réagir