vendredi 27 juillet 2018 - par Elric Menescire

UBU Roi : fin de la commission d’enquête parlementaire

Ce court billet d'humeur pour souligner un fait marquant de l'actualité, qui me rappelle, au cas où j'aurais eu envie de l'oublier, que :

 

1/ nous ne sommes hélas plus en démocratie

2/ les membres de LReM, sous couvert de "modernisme", de "renouveau de la politique" et de "fin de l'ancien monde", sont des fascistes de la pire espèce, des dangers pour notre République.

 

La commission d'enquête parlementaire sur l'affaire qui embarrasse, bien qu'elle clame l'inverse sur tous les tons, très fortement l'Elysée et la majorité, cette Commission qui aurait pu, qui aurait dû faire la lumière et trouver toute la vérité sur cette affaire, vient d'exploser en plein vol.

La présidente et co-rapporteure de cette commission, Yaëlle Braun Pivet, est députée et membre de la République en Marche. Elle est à la fois juge et partie, chargée d'auditionner ceux qui sont en train de décrédibiliser le président et sa majorité, dont elle fait partie au premier chef. Et on veut nous faiire croire qu'elle serait indépendante en son âme et conscience ? MAIS QUELLE BLAGUE.

Comment se fait-il que ce conflit d'intérêts latent n'ait pas sauté aux yeux du plus grand nombre ? 

Rien d'étonnant donc à ce que l'opposition remarque, fort à propos d'ailleurs, que la présidente fait systématiquement obstruction aux demandes des députés de l'opposition, notamment sur les demandes d'auditions d'Alexis Koheler et Bruno Roger Petit, tous les deux membres du gouvernement. En douce, la présidente et son groupe LReM ont, sans en informer l'opposition et une heure avant la reprise des travaux, décidé unilatéralement de ne pas auditionner ces personnages-clés, pour se contenter et re contenter d'auditionner le menu fretin (le préfet de police et le directeur de la DOPC, déjà auditionnés...)

Ceci dénote clairement une stratégie élyséenne de blocage et de sabotage.

Le co rapporteur LR Guillaume Larrivé, a eu ainsi totalement raison de démissionner, et les députés de l'opposition, tous bords confondus, de faire de même.

Désormais, ceux qui se targuent d'être de "grands démocrates" pourront, en toute sérénité, interroger entre eux des témoins secondaires et ne pas poser les questions qui fâchent. Ils pourront auto approuver collectivement l'enterrement de l'affaire au plus haut sommet de l'état. Ils nous rejoueront le morceau de pipeau habituel, "les institutions ont bien fonctionné, la République est inaltérée et inaltérable, ce n'est pas une affaire d'Etat". Vont ils jouer la mascarade jusqu'au bout, en continuant de se réunir pour faire semblant de chercher la Vérité ?

A l'image d'un Benalla, ayant le CULOT de s'afficher dans le Monde, et d'affirmer qu'il n'a fait que "respecter la loi" en invoquant l'Article 73, et son "obligation de porter assistance quand on est témoin d'un délit". Il a juste oublié de parler de son petit déguisement de policier, et de tout le reste... ces gens-là ne reculent devant rien, c'est même à ça qu'on les reconnaiitra désormais.

Non seulement LReM nous prend pour des imbéciles, mais en plus ils s'affichent désormais pour ce qu'ils sont vraiment : un véritable danger pour la Démocratie et la Vérité, une bande de pleutres godillots qui n'illusionnent plus personne, à part peut-être eux-mêmes. Aux ordres du Roy. 

Et pourtant, l'heure est grave... quoi qu'ils en disent, c'est bien l'acte de décès des institutions authentiquement démocratiques et censées représenter le Peuple Français, qui sont mortes aujourd'hui avec ce torpillage de la Commission d'enquête parlementaire et le noyautage de l'Assemblée Nationale qui en découle.

Nous allons le payer sans doute très cher, car le pouvoir montre désormais au grand jour son vrai visage.

Ubu est Roi, certes, Ubu est content, car Ubu désormais règne sans partage. Il a réussi son coup.

 

Mais les Français le laisseront-ils faire ?

 



53 réactions


  • Clocel Clocel 27 juillet 2018 08:25
    La France est avant tout un pays de petits rentiers, des centristes mous, ne comptez pas trop sur eux pour le grand soir.

    Il faudra un de ces grands craquements dont l’Histoire a le secret pour sortir de ce piège à rat.

    • Elric Menescire Elric Menescire 27 juillet 2018 09:04

      @Clocel

      D’accord avec vous hélas. Cet extrême centre, pour reprendre la formule d’Alain Deneault, est pire que le pire des fascismes, car sous couvert de démocratie il détruit l’idée même de démocratie. Nous le constatons ici même avec cet événement : pour ma part je suis extrêmement inquiet de l’état de notre pays à tous les niveaux. C’est une dégradation sans précédent et je crains que des jours sombres ne soient devant nous. Je vote pour ce craquement de l’Histoire que vous évoquez en espérant juste qu’il ne soit pas trop violent .. 

    • zygzornifle zygzornifle 27 juillet 2018 13:17

      @Clocel


      Ouais la français ont acceptés sans moufter l’augmentation des carburants de rouler moins vite et contents de payer leurs vacances plus cher , ils méritent encore plus , je crois qu’ils sont majoritairement masochiste , plus ils en prennent plus ils en veulent et pour cela Macron est certainement le meilleur .....

    • HELIOS HELIOS 27 juillet 2018 19:05

      @Elric Menescire


      ***** Cet extrême centre, pour reprendre la formule d’Alain Deneault, est pire que le pire des fascismes *****

      .. ; et malgré tout vous continuer a refuser de voter pour Marine Le Pen qui etait la seule a proposer une démocratie intègre -enfin, la plus intègre possible- au nom d’un supposé fascime du RN (ex FN).

      en fin de compte vous meritez bien cela, mais 16 millions de français qui ont voté pour elle, spoliés par ce type d’élucubrations, vont devoir encore attendre....

    • Garibaldi2 28 juillet 2018 02:37
      @zygzornifle

      ’’sans moufter’’, vraiment ?!!! Vous devriez jeter un coup d’oeil sur les courbes de popularité de Macron et consorts !!!

    • zygzornifle zygzornifle 29 juillet 2018 13:28

      @Garibaldi2


      Les courbes de popularité les présidents s’en contrefichent , Sarko-Bismuth et Hollande s’en fichaient et Macron aussi , ces sondages a mougeons sont fait pour les Md Michu ....

  • Christian Labrune Christian Labrune 27 juillet 2018 09:40
    A l’auteur,

    Je suis un peu tenté, à lire le début de votre article, de trouver que vous exagérez quand vous parlez de « fascisme », et que vous dramatisez à plaisir en écrivant : « Nous allons le payer sans doute très cher, car le pouvoir montre désormais au grand jour son vrai visage. »

    J’ai passé presque deux jours à regarder les auditions à l’Assemblée. Ce qui saute aux yeux, c’est la naïveté profonde de beaucoup de députés, et l’imbécillité très particulière de ceux qui composent cette majorité de godillots. L’opposition s’en tire mieux pour cette fois parce qu’elle met en lumière des faits parfaitement avérés et que ceux qu’elle écoute se prennent régulièrement les pieds dans le tapis, mais on ne peut pas non plus se faire trop d’illusions là-dessus : l’extrême gauche/droite, en France s’est toujours montrée fascisante de la manière la plus explicite, ce qui fait que beaucoup de gens, dont mézigue, la mort dans l’âme, avaient voté pour Macron afin de différer autant que possible un danger qui paraissait imminent et qui persiste : ce n’est certainement pas ce qui se passe en ce moment qui permettra aux partis de Le Pen, de Mélenchon, ou même aux derniers survivants du PS de se refaire une virginité.

    Le « vrai visage » de cette majorité au pouvoir, ce n’est pas le fascisme, c’est la connerie. Une connerie gigantesque, proche de l’obscénité, et qui donne la nausée. La question est de savoir si le pays pourra jamais se ressaisir. Or, Macron vient après un certain nombre d’autres présidents particulièrement calamiteux qui ont succédé aux années sombres du mitterrandisme et n’ont jamais su redresser la barre. Il apparaît désormais que le macronisme n’est qu’une resucée du mitterrandisme et de ses méthodes, et que la France n’en a toujours pas fini avec les lâchetés et les compromissions qui furent celles de la collaboration dans les années 40.

    L’imbécillité de la politique intérieure saute aux yeux : ce n’est pas en appliquant servilement les méthodes ultra-libérales qui avaient paru réussir en Allemagne dans les premiers temps du règne de Merkel qu’on parviendra à redresser l’économie : après l’explosion de l’IA dès 2012, le monde n’est plus du tout ce qu’il était au début de ce siècle. Sur ce plan-là, on va droit dans le mur, et le chômage, qui sera bientôt la condition normale du plus grand nombre, ne risque évidemment pas de régresser.

    Le plus grave, c’est la politique extérieure misérable d’un pays qui piétine désormais les valeurs qui ont fait sa grandeur durant des siècles, et la collaboration empressée avec les régimes les plus pourris de la planète. Qui aurait pu croire que la France pourtant victime du terrorisme islamiste pourrait un jour soutenir le régime moribond des mollahs iraniens qui tyrannise sa population depuis quarante ans, est en train de mettre à feu et à sang tout le Moyen-Orient, et dont l’objectif déclaré est la destruction d’Israël et l’institution d’un califat mondial qui balaierait la civilisation occidentale ? Les Frères musulmans en France ont pignon sur rue, les salafistes continuent librement à prêcher la haine, comme cet imam de Toulouse qui récitait le hadith, à la fin du 7e article de l’ancienne charte du Hamas, appelant à l’extermination des Juifs. Il est toujours en liberté. Macron devait se prononcer sur la question de la laïcité. La trouille l’aura empêché de le faire.

    Comment un Président de la République Française, après avoir insulté le général de Villiers qui attirait l’attention sur la faiblesse de notre système de défense a-t-il pu faire dérouler le tapis rouge pour recevoir à l’Elysée un général Aoun, Pétain du Liban à la botte des terroristes du Hezbollah, et recevoir ensuite, dans le même palais, national le Mussolini des Turcs qui y insultera des journalistes français et s’y prétendra son « ami » ?

    J’entendais un journaliste, ces derniers jours, dire que l’affaire Benalla était la première du quinquennat. Ce n’était assurément pas la première, et en tout cas c’est bien la moindre et la plus inessentielle. Il est possible qu’elle permette à une opinion endormie, à une AFP à la botte et à des media voués à la désinformation, d’ouvrir enfin les yeux, mais ce n’est même pas du tout certain. La bêtise en France est désormais toute puissante. La bêtise n’est certes pas le fascisme, mais elle lui aplanit très bien le chemin.

    • jymb 27 juillet 2018 10:16

      @Christian Labrune

      Effectivement on n’est pas au début ...
      Un premier ministre qui crame 350 000 E car il craint un siège d’avion trop dur 
      Une fête de la musique où l’on beugle des insanités pseudos artistiques dans la cour de l’Elysée..avec nos impôts 
      Des retraités pillés, réduits à manger leurs pâtes premier prix 
      Des voyages incessants pour multiplier les photos et les poignées de main, où la grenouille se gonfle comme un troupeau de boeux 
      Des automobilistes humiliés et infantilisés, au mépris de l’opinion majoritaire écrasante du peuple ( pouah !) exprimée à travers des pétitions d’un niveau historique 

      Oui ce rebut de la politique est une catastrophe

    • Elric Menescire Elric Menescire 27 juillet 2018 10:22

      @Christian Labrune

      Bonjour. J’essaie toujours de mesurer mes paroles, donc quand je parle de fascisme j’ai toujours quelques arguments en réserve. 

      Pourquoi est-ce que je les qualifie ainsi donc ? 

      Il faut retourner à la définition même du fascisme. Et le dictionnaire en donne plusieurs acceptions, je vous les donne dans l’ordre dans lequel elles apparaissent  :

      Fascisme- :

      • -Régime établi en Italie de 1922 à 1945, fondé sur la dictature d’un parti unique, l’exaltation nationaliste et le corporatisme.
      • -Doctrine ou tendance visant à installer un régime autoritaire rappelant le fascisme italien ; ce régime lui-même.
      • -Attitude autoritaire, arbitraire, violente et dictatoriale imposée par quelqu’un à un groupe quelconque, à son entourage.
      V
      Vous l’aurez bien constaté c’est la troisième définition qui m’interpelle directement. Macron et sa clique, sous des dehors souriants et avenants, promeuvent la pire des violences, la violence sociale. Le « There IS No Alternative »cher à Thatcher, qui n’à pas hésité à déclarer des mineurs en grève hors la loi (résultat 3 morts et plus de 10 000 blessés par les forces de l’ordre qui attaquaient les piquets de grève déclarés« illégaux ») .

      Macron est souvent assimilé à un Thatcheriste. Il ne s’en cache pas et semble même le revendiquer. Mais qu’en est-il de son gouvernement ? 

      L’autre jour Collomb n’a pas hésité à insinuer que le droit de manifester pourrait être remis en question.


      « si on veut garder le droit de manifester on ne doit pas rester passif face aux violences et aux casseurs » à t il dit suite aux manifs du 26 mai dernier...mais de qui parlait-il ? De la FI qui avait organisé le rassemblement, à l’initiative du député Ruffin, ou de Benalla le barbouze protégé par ses services ? 

      Vous êtes prompt à tirer sur la Gauche et sur JLM et la FI c’est votre droit mais ne niez pas que ces derniers ont TOUJOURS respecté l’état de droit et la République. JLM, vous avez le droit de ne pas l’apprécier lui et ses idées, mais il parle constamment de vertu républicaine et il l’applique. Pensez-vous qu’un tel candidat a la présidentielle n’a pas été scruté attentivement ? Contrairement au chouchou des médias macron, JLM n’a aucune casserole à ses basques..macron,quand à lui comment dire... Bien sûr que mitterrand n’est pas un exemple (c’est d’ailleurs ce qui me dérange le plus chez JLM qui revendique son héritage mitterrandien constamment) mais JLM me semble bien, bien moins dangereux que ce macron qui arrive tout droit de chez rotschild déguisé en parangon de vertu, et se fait élire suite à un soutien sans précédent de la presse... Au fait, une autre caractéristique des régimes e’ voie de fascisation, c’est le noyautage de la presse. Combien de milliardaires possèdent 95% de la presse en France, au fait ? 


      Au cas où vous croiriez encore vivre dans un pays où la presse est libre et indépendante ;) 
      Et puis tenez, instruisez vous sur le donneur de leçons pour lequel vous avez voté, en ne vous renseignant pas suffisamment AVANT, sous couvert de de « barrage au fascisme » :


      Et si nous parlions de la duplicité du ministre macron, qui a privatisé des intérêts fondamentaux de l’état, avec l’affaire Alstom ? 


      Vous appelez ça comment ? Moi j’appelle ça de la trahison, je n’ai pas honte de le dire. 

      En conclusion que révèle tout ceci ? Mis bout à bout, une telle attitude conjuguant thatcherisme, fait du prince, menace sur les droits fondamentaux (droit de manifester, droit à la vérité au travers d’une commission d’enquête parlementaire impartiale, verrouillage de la représentation nationalediau travers d’une majorité de députés qui votent tout sans regarder, diminution des pouvoirs du parlement avec la modification de la constitution, dissimulation de preuves et favoritisme, menace sur les intérêts fondamentauxdel l’état..)

      tout ceci relève bien d’une dérive fascisante en restant mesuré, et du fascisme en restant plus large.

      Alors bien sûr il n’y a pas encore la violence physique envers les opposants (quoique..Allez demander aux lycéens d’Arago ou aux zadistes ce qu’ils en pensent, parmi les centaines de personnes maltraitées, tabassées voire assassinées par une police aux pouvoirs renforcés par un état d’urgence désormais permanent car désormais inscrit dans la constitution par un certain macron emmanuel ...) 

    • Christian Labrune Christian Labrune 27 juillet 2018 10:58

      @Elric Menescire


      Dans le commentaire que je faisais, je commençais par une petite réserve sur les termes que vous aviez employés, mais finalement, j’apportais de l’eau à votre moulin. Finalement, je suis bien d’accord : sans la crédulité des masses fanatisées, il n’y aurait pas de fascisme, et cette assemblée de godillots qui se lèvent périodiquement pour applaudir des ministres inconsistants à la botte du chef, c’est très inquiétant.

      Il reste que votre défense de Mélenchon m’induirait plus que jamais à prendre des distances. Mélenchon est bien un fasciste. Il a cela de commun avec un Erdogan, que son modèle de tribun face à des publics fanatisés, c’est Mussolini, et ses troupes complices de l’isamo-fascisme et de l’antisémitisme atroce qui va avec me donnent régulièrement envie de vomir. Ce Tartufe avait eu l’audace de vouloir rejoindre la marche silencieuse après l’assassinat de Mireille Knoll et il en avait été viré manu militari, ce que j’avais approuvé sans réserve.

      Il respecte les lois de la République, dites-vous. Je vois mal comment, étant dans l’opposition et aspirant à prendre le pouvoir, il pourrait faire autrement. Celui qui allait devenir le Führer de l’Allemagne n’est pas arrivé au pouvoir en 33 par un coup d’état, mais par les urnes.

      Et que se propose-t-il, s’il arrive au pouvoir, ce sinistre personnage ? De faire régner LA VERTU, peut-être ? Il me semble même que vous citez ce mot. Mais la vertu, on a déjà pu voir à quoi elle avait pu conduire, avec un Robespierre, les terroristes de 93. On a déjà donné. Merci.

    • Christian Labrune Christian Labrune 27 juillet 2018 11:07
      Une fête de la musique où l’on beugle des insanités pseudos artistiques dans la cour de l’Elysée..avec nos impôts
      ========================================
      @jymb
      J’avais oublié d’évoquer la fête de la musique. C’était pourtant beaucoup plus grave que l’affaire Benalla. L’affaire Benalla met en cause les coulisses du pouvoir, c’est une histoire d’arrière cuisine assez honteuse comme il y en a eu à toutes les époques. La fête de la musique, en revanche, c’était l’exhibition délibérée des voluptés de la décadence façon Héliogabale. Or, on n’a jamais envoyé un citoyen à l’Elysée pour qu’il se permette d’y fouler aux pieds la République et ses valeurs.

      Je pensais qu’après cela Macron se tiendrait à carreau, comprendrait qu’il était allé trop loin, mais
      son inconsistance, qui ne date pas d’hier, le rattrape, et tout ce qu’il fera pour essayer de corriger le tir se retournera contre lui. Nous voilà vraiment EN MARCHE, cette fois. En marche vers une belle chienlit !

    • Elric Menescire Elric Menescire 27 juillet 2018 12:25

      @Christian Labrune

      Vos raccourcis faciles ne vous honorent pas.. Avant de passer allègrement le point godwin le plus grossier en invoquant le führer (merci pour la barre de rire !) vous auriez pu parler du programme « l’avenir en commun » (élaboré collectivement et démocratiquement mais que vous n’avez sans doute pas lu) , ou même des contre propositions de la France Insoumise sur nombre de sujets portés par la majorité sur l’immigration, sur le droit de du travail, et j’ en passe. 

      Vous avez le droit le plus fondamental d’avoir des idées différentes sur la politique sur la manière de gérer les choses, c’est l’essentiel de la démocratie..

      Vous avez également le droit de vous ridiculiser en démontrant par a+b dan ns vis réponses pleines de raccourcis et sans aucun argument sérieux, que vous avez la fénéantise intellectuelle chevillée au corps, en ramenant toujours les mêmes poncifs sur Robespierre, les nazis etc. Lamentable mais hélas tellement fréquent dans le débat politique de nos jours... Si vous cherchiez un symptôme de décadence dans ce pays, je vous suggère de relire attentivement ce que vous venez d’écrire et d’y réfléchir. 

      Tenez au cas où vous seriez à court d’arguments éculés pour votre prochaine réponse, vous n’avez pas encore parlé des bolcheviques, vous m’en voyez d’ailleurs très surpris, vite vite réparez votre erreur !

      Plus sérieusement je veux bien débattre sur le FOND des choses, sur la vision sociétale et politique, voire sur l’économie .. Mais si vous cherchez des arguments au ras de la casquette désolé, je n’ai pas de temps à perdre. 

      Cordialement 

    • McGurk McGurk 27 juillet 2018 14:24
      @Elric Menescire

      En fait la situation est pire que ce que vous avez décrit dans votre article.Je ne sais pas si vous avez vu sur internet la réponse du Premier ministre à Mélanchon lorsque ce dernier lui a fait la remarque que c’était une honte de refuser de comparaître devant la commission et même de l’ignorer, que la politique avait besoin de respectabilité (et suivre la « vertu », enfin...dans l’idéal).

      Il a osé faire de la rhétorique pour meubler tandis qu’il appuyait sur le bouton « on » des robots-députés-applaudisseurs pour confirmer ses dires. J’ai déjà vu des séances d’engueulade (que j’adore) au parlement mais là j’avoue que c’était complètement surréaliste.

      D’autant qu’on voit déjà qui appartient à tel groupe. Ceux qui ont le regard vide et les yeux vitreux - c’est-à-dire les flagorneurs de EM avec un statut de député et payés pour faire uniquement du présentiel - n’ont absolument pas réagi, pas bougé un sourcil ou tourné les yeux. Juste incroyable...


    • McGurk McGurk 27 juillet 2018 14:48

      @Christian Labrune


      En fait ce n’est pas de la bêtise, c’est de l’amateurisme couplé à de la pure servilité. Leurs députés n’ont pas la moindre marche de manœuvre.

      Quant au Liban, la situation est complexe étant donné que leur armée est fragile et que le Hezbollah est plus fort et mieux équipé que l’armée. Ils doivent composer avec leur pire ennemi bon gré mal gré.

    • Christian Labrune Christian Labrune 27 juillet 2018 16:49

      Vos raccourcis faciles ne vous honorent pas.. Avant de passer allègrement le point godwin [...]

      Plus sérieusement je veux bien débattre sur le FOND des choses,

      ====================================

      @Eric Menescire

      Vous ne manquez pas d’air ! Vous écrivez un article qui nous explique qu’on est en plein fascisme - ce que j’ai rectifié sans recourir à la facile grossièreté de vous renvoyer au point Godwin -, et ensuite vous trouvez le moyen de me reprocher de dire que le chef de la France Soumise est inspiré par les pires idéologies totalitaires, ce qui est une simple évidence.

      Je ne pense pas avoir inventé que Mélenchon était un admirateur de Hugo Chavez dont l’admirable politique a conduit le Venezuela actuel à ces sommets de très grande prospérité dont bénéficie actuellement le régime très démocratique d’un Maduro.

      Je ne pense pas avoir inventé qu’il s’est trouvé dans La France Soumise des individus fort peu recommandables, proches de l’islamo-fascisme ou proches des Indigènes de la République, qui se sont illustrés, à la suite d’attentats atroces, par des déclarations absolument révoltantes, plus directes et moins ambiguës que celles d’un lider maximo qui essaie, lui, de sauver les apparences, mais étaient dans le droit fil de ses conceptions.

      Tout en continuant à très bien astiquer l’antisémitisme dans son arrière boutique, le parti Le Pen n’ose plus le mettre en vitrine. La France Soumise s’en charge désormais très bien à sa place. Si vous voulez aller « au fond des choses », je vous renvoie à des études plus sérieusement documentées que la réponse improvisée que je pourrais vous faire immédiatement.

      Lisez par exemple Une France antijuive ? de Pierre-André Taguieff, aux pages 145 et suivantes. Vous y trouverez ceci : « Selon les enquêtes de l’Ifop pour Fondapol, les sympathisants du Front de gauche et les électeurs de Jean-Luc Mélnchon (co-président du Parti de gauche) s’avèrent également plus sensibles à certains stéréotypes antijuifs (liés notamment à un anti-capitalisme complotiste ou à un propalestinisme messianique) que la moyenne nationale[...] »

      Je vous épargne les chiffres du sondage, qui sont très éloquents. Page suivante :

      « On peut également rappeler le discours prononcé le 24 août 2014 à Grenoble par Mélenchon devant les militants du Partti de gauche où il prétendait défendre « les populations martyrisées de Gaza » en déclarant : « Nous ne croyons pas aux peuples supérieurs aux autres ». C’était là en effet suggérer que les « crimes » commis à Gaza par l’armée israélienne s’expliqueraient, au moins en partie, par la croyance selon laquelle les Juifs sont un peu peuple doté de droits supérieurs. On sait, par ailleurs, que Mélenchon s’est monré un admirateur inconditionnel du commandante Hugo Chavez et du régime autoritaire qu’il a installé au Venezuela (1999-2013), et ce, sans jamais condamner le recours du démagogue-dictateur, héros du Lumpenproletariat, à l’antisémitisme . C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles le polémiste judéophobe Alain Soral, dénonciateur infatigable de « l’oligarchie financière » ou « mondialiste », n’a cessé de faire l’éloge de Chavez. »

      Fin des citations.

      Si j’insiste sur l’antisémitisme de La France Soumise, c’est parce que cette idéologie est probablement le symptôme le plus commun à tous les fascismes, celui qui fut responsable de leurs plus grands crimes.

      Demain, il est plus que probable que l’armée israélienne va devoir une nouvelle fois entrer dans Gaza, forcée de réagir à cause des tirs incessants de roquettes, des cerfs volants incendiaires et des attentats. Ce sera probablement encore une fois pour Mélenchon et ses sbires l’occasion de prendre le parti des terroristes du Hamas téléguidés par l’islamo-nazisme iranien. Macron l’avakit déjà fait le 15 mai ; c’était détestable, et ça, c’est vraiment tout à fait fascisant, mais il ne me semble pas que vous l’ayez rappelé.


    • Christian Labrune Christian Labrune 27 juillet 2018 17:00
      Quant au Liban, la situation est complexe étant donné que leur armée est fragile et que le Hezbollah est plus fort et mieux équipé que l’armée. Ils doivent composer avec leur pire ennemi bon gré mal gré.
      =====================================
      @McGurk

      Ben voyons ! En juin 40, l’armée nazie était sur le sol national comme le Hezbollah est, au Liban, la courroie de transmission des volontés iraniennes. Il n’y avait donc pas d’autre solution que de signer un armistice et de se lancer dans ce qu’on appellerait bientôt une « franche collaboration » ! C’est même pour cette raison qu’aucun mouvent de résistance à l’occupant n’aura essayé de renverser le cours des choses. Je me trompe ?

    • McGurk McGurk 27 juillet 2018 19:35

      @Christian Labrune


      Oui mais justement, il n’y sont pour rien si ce mouvement est de cette ampleur. Sans aide extérieure pour les chasser, il sera difficile à leur armée de reprendre le contrôle voire complètement impossible. Et ce sera probablement impossible sans mettre le pays à feu et à sang.

      Vous appuyez donc mes propos en fin de compte.

    • Christian Labrune Christian Labrune 27 juillet 2018 22:05
      il sera difficile à leur armée de reprendre le contrôle voire complètement impossible.
      ====================================
      @McGurk
      Quand le régime des mollahs sera tombé, ce qui ne devrait plus trop tarder tarder, le Hezbollah tombera aussi, faute de soutien matériel. Les Iraniens ne supportent plus du tout que le peu de sous qui leur reste puisse servir à engraisser les milices qui servent actuellement à déstabiliser tout le Moyen-Orient. La seule politique estimable est celle des Américains qui veulent, par des sanctions de plus en plus sévères, hâter la fin d’un régime exécrable. Les Européens ne l’ont pas encore compris, et c’est absolument consternant.
      Aoun est à la botte du Hezbollah ; pour un chrétien, c’est vraiment un comble, et il n’est donc pas du tout fréquentable. Macron a fait pis : pour déstabiliser l’emprise iranienne sur le Liban, l’Arabie de ben Salmane avait plus ou moins imposé à Hariri de démissionner. C’était très bien. Il aura fallu que Macron, à la demande probablement de Rohani, essaie de le convaincre de retourner au Liban pour continuer la même politique de collaboration désastreuse. Impossible d’imaginer rien de plus calamiteux et de plus con.


    • McGurk McGurk 28 juillet 2018 00:09

      @Christian Labrune


      Je me garderais bien de qualifier d’ « estimable » une politique pour brûler et piller des pays sous prétexte qu’ils sont différents de la vision américaine, tuer des milliers de civils et apporter à la fois un soutien matériel et logistique à des soi-disant « rebelles modérés » qui ne sont autres que des terroristes.

      On obtient jamais rien en brimant l’autre, c’est pourtant la leçon qu’ils auraient dû apprendre avec leurs échecs cuisants comme l’Afghanistan, l’Irak, la Libye et la Syrie. C’est pourquoi l’accord sur le nucléaire était une très belle réussite que seule la diplomatie aurait pu obtenir.

      Contrairement à vos pensées, les dictatures se cramponnent désespérément à leurs idéaux et folies, cela risque de durer encore un bout de temps. Seul le peuple a le pouvoir de les renverser quand bien même il devra verser beaucoup de sang hélas.

      Espérons qu’ils remettrons les armes lorsqu’ils comprendront que toute cette folie d’Etat religieux était une épouvantable erreur qui les a conduit tout droit à une impasse. Pour autant, il faudra qu’ils arrivent à garder leur pays intact des incursions extérieures, telles que les terroristes qui n’attendent que ça pour enfoncer la porte ou bien les Américains sous couvert de l’ONU (entreprise mondiale de démolition à grande échelle) avec l’aide de leurs toutous, la « coalition (criminelle) internationale » - qui fait le siège du Yémen sous des prétextes fallacieux.

      Parce que tout l’enjeu est là, se préserver d’un monde unipolaire à la pensée unique téléguidée par « la première puissance du monde ». Parce que, que vous le vouliez ou non, nous sommes aussi concernés étant donné que nous baissons régulièrement notre culotte contre ceux qui se prétendent « nos amis ».

      Concernant le Liban, que ce soit lui ou un autre au pouvoir à ce poste ça ne changera rien. Tant que ces terroristes gouvernent une partie importante du territoire, il n’y aura aucune marge de manœuvre possible.

    • Garibaldi2 28 juillet 2018 02:40
      @Christian Labrune

      Tiens, vous avez oublié le Grand Mufti !!!

    • Garibaldi2 28 juillet 2018 04:41
      @Christian Labrune

      ’’Mais la vertu, on a déjà pu voir à quoi elle avait pu conduire, avec un Robespierre, les terroristes de 93. On a déjà donné. Merci.’’

      “On vous a dit sur les Juifs des choses infiniment exagérées et souvent contraires à l’histoire. Comment peut-on leur opposer les persécutions dont ils ont été les victimes chez différents peuples ? Ce sont au contraire des crimes nationaux que nous devons expier, en leur rendant les droits imprescriptibles de l’homme dont aucune puissance humaine ne pouvait les dépouiller. On leur impute encore des vices, des préjugés, l’esprit de secte et d’intérêt les exagèrent. Mais à qui pouvons-nous les imputer si ce n’est à nos propres injustices ? Après les avoir exclus de tous les honneurs, même des droits à l’estime publique, nous ne leur avons laissé que les objets de spéculation lucrative. Rendons-les au bonheur, à la patrie, à la vertu, en leur rendant la dignité d’hommes et de citoyens ; songeons qu’il ne peut jamais être politique, quoiqu’on puisse dire, de condamner à l’avilissement et à l’oppression, une multitude d’hommes qui vivent au milieu de nous.”.



      Extrait d’un discours de Robespierre du 23 décembre 1789, lors d’un discours à l’Assemblée constituante sur le droit de vote des Juifs.

      https://www.lemondejuif.info/2013/12/le-visage-de-robespierre-revele-en-3d/



    • Ben Schott 28 juillet 2018 05:01

      @Zinzin
       

      « Si j’insiste sur l’antisémitisme de La France Soumise »
       
      C’est parce que tu es complètement secoué (j’insiste moi aussi, Zinzin) !
       
      J’espère que dans ton entourage on est conscient de l’urgence à te faire soigner.
       


       

       
      Hé hé...
       


    • Elric Menescire Elric Menescire 28 juillet 2018 08:25

      @Christian Labrune

      1/ vous ne savez manifestement pas lire, du moins vous lisez ce qui vous arrange..


       Concernant donc la terminologie du mot « fascisme », je m’en suis très longuement expliqué dans ma première réponse à votre post. Mais encore une fois, vous ne voulez voir que ce qui vous arrange. Maladie hélas très répandue dans ce pays, je le dis et le redis.Que voulez vous que je fasse de plus ?

       Vous mettez en doute une de mes affirmations, je réponds. Vous ne voyez rien, désolé pour vous : je ne peux plus rien y faire.

      2/ quand à citer et se baser exclusivement sur un seul ouvrage du néo conservateur Taguieff, pour appuyer votre obsession que JLM soit antisémite, ça ne pourrait être que risible si ça n’en était pas déjà très léger...Taguieff, membre du CRIF (et l’on sait que ces personnes là sont de grand démocrates ! ), lobby notoirement pro israélien...comment dire. Que vous souteniez la politique criminelle de l’entité sioniste en dit long sur les œillères qui me semblent être les vôtres...

      D’ailleurs, quand vous citez Taguieff cela ne m’étonne plus, je m’y attendais, surtout depuis que vous avez employé ce magnifique terme « d’islamo gauchiste »

      Un terme d’on l’on sait très bien d’où il vient : du marigot de l’extrême droite. De ces cranes rasés que nous, nous combattons depuis des décennies, et pas uniquement une fois tous les 5 ans lors d’un second tour bidonné. 

      Toute ma vie j’ai combattu l’extrême droite et ses dérivés, pas seulement les jours de manipulation, alors vos leçons, hein comment dire : vous savez quoi en faire !

      Aussi, je pourrais vous rappeler ici toutes les résolutions de l’ONU enjoignant l’état sioniste d’arrêter la colonisation et la déportation des Palestiniens, mais ce serait peine perdue.

      Vous ne liriez rien, et m’enverriez à la figure un de ces raccourcis magiques dont vous et ceux de votre acabit ont le secret, à savoir que je suis un « antisémite ».

      La bonne blague : monsieur vous êtes ce qu’on appelle un confusionniste.

      Vous êtes de ceux qui veulent nous faire croire, avec des gens de l’acabit de ce Macron, qui s’est pointé à ce diner du CRIF pour balancer ces énormités, qu’être antisioniste (comme JLM et y compris comme certains Juifs d’ailleurs) c’est être antisémite. Comme le grand philosophe et penseur BHL.....Misère de la pensée. 

      Pauvreté des raccourcis, facilité de ceux qui sont trop petits politiquement, pour regarder en face la vérité toute crue. Qui est qu’on peut parfaitement être antisioniste et n’en avoir absolument rien à faire de la race des juifs (comme des noirs, des arabes, ou des extraterrestres violets à pois bleus d’alpha du centaure) 

      Mais par corollaire (et c’est bien ça que les manipulateurs qui vous tirent les ficelles ne veulent pas que vous regardiez en face), que la colonisation mise en place par l’entité sioniste est illégale selon les principes fondamentaux du Droit International, maintes fois rappelés. Que les différentes attaques envers les Palestiniens, et la situation intenable dans la bande de Gaza, quoiqu’on puisse penser des méthodes du Hamas qui sont évidemment condamnables, n’empêche pas une chose : tuer des femmes et des enfants en les affamant, ou en leur tirant dessus, c’est un crime contre l’Humanité. Tuer des civils désarmés, les estropier et ensuite aller partout dégueuler ses justifications malsaines, c’est juste petit.


      Je n’irai pas plus loin dans mon analyse car je pense parfaitement vous avoir démasqué.

       je vous souhaite néanmoins une bonne journée et une bonne continuation dans l’entreprise de trollage qui est la vôtre (je sais, c’est un dur, très dur métier. J’espère qu’au moins le salaire en vaut le coup !)



    • Elric Menescire Elric Menescire 28 juillet 2018 08:48

      @Garibaldi2

      merci (on attend toujours à cette heure la réponse du grand démocrate, rempart contre les antisémites et contre les islamo gauchissses , j’ai nommé Christian Labrune)

    • Garibaldi2 28 juillet 2018 09:06
      @Elric Menescire

      Cessez donc de vouloir expliquer votre point de vue au monomaniaque Labrune.

      Quand il écrit

      ’’Ce qu’il faudrait à la France, c’est un parti conservateur - parce qu’il y a des choses à conserver !- qui soit capable de changer une politique extérieure imbécile, de faire face à la menace islamiste’’,

      il vous dévoile tout ce qui articule toutes ses interventions. Macron, fidèle à des décennies de politique étrangère française, aux décisions de l’ONU, et à l’opinion publique française, n’a pas voulu reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, S’il l’avait fait, Labrune n’aurait pas assez de mots pour faire ici tous les jours le panégyrique de Macron !

      C’est que, voyez-vous, aller faire allégeance au dîner du très sioniste Crif, ce n’est pas assez ! Et en plus Mélenchon a fait un bras d’honneur au Crif. D’où les accusations d’antisémitisme portée contre lui par des petits soldats comme Labrune.

      Labrune c’est comme BHL, qui a écrit un livre intitulé ’’La guerre sans l’aimer’’, mais en fait, chez BHL, c’est surtout ’La guerre sans la faire’, idem chez Labrune, soldats de la cause, mais pas au point de mettre leur peau en jeu !



  • Christian Labrune Christian Labrune 27 juillet 2018 10:03
    Vont ils jouer la mascarade jusqu’au bout, en continuant de se réunir pour faire semblant de chercher la Vérité ?
    .................................................................
    à l’auteur,
    Ils vont le faire, bien évidemment, mais les carottes sont cuites, et ils seront ridicules parce qu’il suffit d’avoir entendu ne serait-ce que dix minutes les déclarations embrouillées du ministre de l’Intérieur ou du secrétaire de l’Elysée pour comprendre qu’il s’est passé au plus haut niveau des choses qui sont indéfendables. En s’accusant avec excès (c’est moi qui suis responsable de tout, qu’on vienne me chercher, etc.) Macron s’est comporté comme le Tartuffe de Molière à la sixième scène de l’acte III. Or, c’est une scène de comédie, et qui fait rire - du moins, ceux qui ont un minimum de culture.
    Le problème, c’est que si la démocratie n’est pas dans le macronisme, elle n’est pas non plus dans les partis authentiquement fascisants de l’extrême gauche-droite. Elle est où, la démocratie ? On la cherche partout et on ne la trouve plus nulle part. La France à la remorque d’une Europe en pleine déconfiture et qui paraît jouir de son abjection, est en train de devenir un vrai pays de cons.

  • hervepasgrave hervepasgrave 27 juillet 2018 11:11

    Bonjour, les Français laisseront-ils faire ? Drôle de question ou la réponse est évidente« oui ! » a la rigueur une petite manifestation le Dimanche pour ne pas gêner,hum ! Perso je préfère prendre le risque d’affirmer les choses au risque de me tromper. La moralité de l’histoire c’est cela qui devrait être le sujet principal. De mon avis quand tu regardes de plus prêt que voyons nous des personnes aux nom qui sonnent la Noblesse que nous croyons éteinte.Elle n’a jamais été si nombreuse ,elle a fait des petits ,il faut bien les nourrir. Ils se pensaient intouchable et pour eux vendre le pays ,le peuple n’était pas un problème,mais se faire baisé a leur propre jeu.Cela ne n’était peut-être pas prévu ! Ils bossent nos élus parait-il.Il en font une émission sur lcp.C’est flagrant,Rien qu’a voir leur silhouette amaigri et les traits tirés par le boulot nous serions injuste de croire le contraire.Ils sont d’ailleurs de mon avis , très très efficace,nous les voyons partout ou il y a des journalistes, ils font des commémorations en veux tu en voila ! Ils sont de toutes les manifestations ,de toutes les cérémonies d’ouvertures,des pots divers et variés,des petits banquets et autre buffets festifs.Ils ne leur reste plus qu’a bosser dur comme du fer la nuit sur leur lit.Ils sont a plaindre je vous le dit ,le l’affirme.Regardez leur masse corporelle ,elle est a la hauteur du déséquilibre que ce métier produit.Regardez ces gentes dames obligé de se saper comme de reines du spectacle ,perdre autant de temps pour soigner leur apparences.Cestpasgrave ! je rigole,j’affabule,mais reconnaissez que vous aimer cela et que vous aimeriez avoir le privilège d’être aussi bon qu’eux !


  • foufouille foufouille 27 juillet 2018 11:22
    certaines personnes ont dormi toute leur vie, on dirait.


  • Taverne Taverne 27 juillet 2018 12:50

    Le roi Ubu.
    « Eu bu » c’est du passé antérieur. C’est donc du très vieux monde. smiley


  • zygzornifle zygzornifle 27 juillet 2018 13:13

    Macron tel le berger amène son troupeau de mougeons a grand coup de trique jusqu’à l’abattoir ....


    N’oubliez pas de faire le sursaut en Mai 2022 ....

  • Eric83 Eric83 27 juillet 2018 13:38

    Je crois que les citoyens n’ont pas pris le mesure de Macron. Il se comporte comme un Gourou dirigeant une secte.
    Quiconque ose le critiquer et pire le défier est un ennemi.
    N’a-t-il pas été rapporté par les médias que Macron avait supervisé lui-même toutes les investitures des candidats LREM aux législatives ?
    Macron ne se plaint-il pas régulièrement d’être incompris et de se poser en victime ?
    Macron n’abuse-t-il pas de son pouvoir de “Chef” ? ( Ex : Eviction du Gal de Villiers )
    Macron et son gouvernement n’organisent-ils pas des “séminaires” LREM ou autres ? ( Versailles )
    Une parole différente des éléments de langage est-elle autorisée aux députés LREM à l’Assemblée Nationale ?
    Ces mêmes députés ont-ils le droit, en conscience, de voter des amendements proposés par d’autres courants politiques ?

    Son “apparition” théâtrale devant uniquement les élus LREM est dans ce contexte révélateur. Il est venu rassurer ses fidèles soumis, ceux qui lui assurent le pouvoir car il ne faudrait qu’ils commencent à douter.

    Le peuple Français aujourd’hui est sous le joug d’un groupe d’environ 300 personnes ,le gouvernement et les députés LREM, qui se prosternent devant leur maître ! 


  • zzz999 27 juillet 2018 14:37

    Les français ne bougent plus que pour les matchs de foot, je ne sais même pas s’ils bougeraient si Hitler en personne revenait gouverner du royaume des morts


  • Attilax Attilax 27 juillet 2018 18:47
    Il n’y a rien à attendre de nos représentants.

    À qui Macron a-t-il dit « venez me chercher » ?
    Pas aux politiques, pas aux journalistes dont ce n’est pas le rôle, pas au fonctionnaires qui ne bougeront pas, non, c’est au peuple et au seul peuple qu’il a dit ça.
    Et je crois pas que le peuple l’ait bien pris.
    Alors on n’a qu’à le faire. Chiche. On se rend devant l’Élisée et on campe, on en fait une ZAD. Une Nuit debout utile, cette fois, devant le symbole du pouvoir français. Ilo se sentirait sans doute un peu con et bloqué, le Manu, avec des crevards par milliers sous ses fenêtres, non ?

    Il y a des trucs de prévus ici et là, spontanément : ce soir à la Contrescarpe, et surtout demain, j’ai pas compris si c’était devant l’Élisée ou sur les champs, mais on devrait vraiment tous le prendre au mot et y aller. Je sais pas où ça peut mener, mais si on n’y va pas on est vraiment des merdes et on mérite d’être traités en tant que telles...

    • Christian Labrune Christian Labrune 27 juillet 2018 22:28

      @Attilax

      Si vous ne voyez pas d’autre alternative à un macronisme désastreux que les hordes de braillards acéphales et pour le coup carrément fascisantes de Nuit debout, j’ai l’impression qu’on est bien mal parti. 

      Ce qu’il faudrait à la France, c’est un parti conservateur - parce qu’il y a des choses à conserver !- qui soit capable de changer une politique extérieure imbécile, de faire face à la menace islamiste comme à celle, extrêmement dangereuse, que représente l’extrême gauche-droite. Capable, par conséquent, de mettre sur pied une politique sociale intelligente et progressiste, qui permette d’affronter les grand défis qui vont résulter d’une généralisation de l’intelligence artificielle et donc du chômage. Malheureusement, je ne vois aucun parti qui se soucie actuellement de ces questions.

    • Attilax Attilax 28 juillet 2018 17:09

      @Christian Labrune


      « Ce qu’il faudrait à la France, c’est un parti conservateur »

      Non. Ce qu’il faut c’est changer de système, entièrement, et arrêter de cautionner un killer une fois tous les 5 ans contre qui on a aucun recours. Ce qu’il faut, c’est donner un vrai pouvoir politique aux citoyens et se débarrasser des « représentants ». Qui peut être plus représentatif et légitime que le peuple lui-même ? Personne.

    • McGurk McGurk 28 juillet 2018 21:57

      @Attilax


      Oui sauf que là tu tournes en rond. Les gens n’ont pas le temps d’aller voter des lois tous les quatre matins et choisissent donc...une représentant.

      Le problème de fond finalement de ces crises politique, c’est la représentativité, l’honnêteté et la loyauté à la population desdits représentants. Soit la base, même la première pierre, du système démocratique.

    • Attilax Attilax 28 juillet 2018 23:45

      @McGurk


      Les suisses votent toutes les semaines. Ils bossent aussi. Ils se plaignent que ça prend du temps, mais quand les politiques leur proposent de leur enlever cette charge de travail, ils refusent !

      Et de toute façon, le temps, ils vont l’avoir : d’ici 2040, 80% des emplois seront robotisés.

      Ensuite tu confonds comme tout le monde république et démocratie. Notre système est républicain, il n’a JAMAIS été démocratique, c’est un abus de langage.

      Pour finir, si les gens sont trop feignants pour imaginer et voter leurs lois, alors ils méritent leur république, ce ne sont pas des citoyens mais des électeurs. La démocratie, la vraie, oui, c’est du taff.

      Mais rassures-toi : Il est effectivement probable que tu aies raison et que ce soit le cas smiley

  • Germain de Colandon 27 juillet 2018 19:32

    LA COUPE EST PLEINE


  • Attilax Attilax 27 juillet 2018 19:46
    Ce type résume parfaitement ce que je pense de nos « représentants » :


    • Garibaldi2 28 juillet 2018 04:45
      @Attilax

      C’est rigolo mais totalement démago.

    • Attilax Attilax 28 juillet 2018 17:04

      @Garibaldi2


      Non, c’est la stricte vérité. Pour les réformes de la constitution, ils sont 40 en général, alors que c’est le texte le plus important de tous. Ça en dit long sur leur « engagement », à nos deputes.
      Regardez en ce moment même : ils sont tellement cons qu’ils ne comprennent même pas ce qu’est en train de faire Macron, ils vont voter pour leur propre émasculation. On les pleurera pas, mais c’est pas une victoire pour leur ripoublique.

      De toute façon, sachant qu’ils ont tous (sauf 10) voté pour le traité de Lisbonne alors que les français avaient dit non par référendum, voici leur taux de légitimité actuel : 10/577 soit 1.7%.

      Ça fait peu de représentants intègres, force est de le reconnaître.

    • Garibaldi2 29 juillet 2018 04:29
      @Attilax

      Nous sommes en 2016, sous F.Hollande, qui propose de modifier la constitution (déchéance de la nationalité et état d’urgence) ...

      La démagogie c’est le titre de la vidéo :

      ’’Cette semaine, les députés devaient voter une réforme de la Constitution. Sur les 577 députés que compte l’Assemblée Nationale, il y avait 441 absents...’’

      qui est mensonger car les députés ne peuvent pas voter seuls une réforme de la constitution ! Il s’agissait de débats uniquement, les positions des divers groupes étant connues.

      Le gars déclare :

      ’’Cette semaine [en 2016] à l’assemblée nationale ils devaient voter pour modifier la constitution ’’.

      C’est FAUX !

      Les parlementaires (députés et sénateurs) ont eu la peau du projet et finalement IL N’Y A PAS EU DE RÉFORME DE LA CONSTITUTION.

      Une réforme de la constitution ne peut se faire que par référendum OU par un vote du congrès, qui est la réunion à Versailles des parlementaires de l’assemblée nationale et du sénat, qui votent la réforme qui ne peut être approuvé que si elle réunit la majorité des trois cinquièmes des suffrages exprimés.

      Ca en dit long sur votre connaissance des mécanismes législatifs !

      Une grande partie du travail législatif se fait dans les commissions.

      Reste qu’il faudrait supprimer la possibilité de réformer la constitution en passant par le congrès (article 89 de la constitution), ce qui implique ... une réforme de la constitution !

      Pour info, j’ai voté non à Maastricht et au TCE.

    • Attilax Attilax 29 juillet 2018 11:32

      @Garibaldi2


      Vous chipotez sur des détails pour négliger l’essentiel : le taux de présence des deputes à l’assemblée. Sont-ils bien grassement payés pour poser leur cul à l’assemblée et voter les lois, oui ou non ? Sont-ils toujours présents pour faire le taff ? Non, presque jamais en fait. L’assemblée tourne très souvent avec peu de parlementaires à qui leur copains ont filé des pouvoirs.
      Ce qu’il dit sur le fond est donc juste, depuis longtemps : les mecs sont ailleurs à faire autre chose que ce pour quoi ils sont payés, cumulant au passage les casquettes, les retraites, les salaires et les primes, plus tout ce qui ne se sait pas, bien sûr... Tout en demandant aux français de bosser plus, plus longtemps, avec de moins en moins de droits et d’être « flexibles », pendant qu’ils s’arrogent des privilèges de plus en plus choquants. La retraite, c’est un mandat pour eux, 5 ans, quand ils demandent 45 ans de boulot ininterrompu aux prolos. Faut oser. Le chômage, c’est taux plein pendant 5 ans s’ils ne sont pas élus, trop pratique : le temps de récupérer leur mandat ! Etc...

      Ont-ils voté pour le traité de Lisbonne alors que les français l’avaient refusé par référendum, oui ou non ?
      Ont-ils jamais voté pour la destitution de l’un d’entre eux ? De Sarko à Hollande pour finir à Macron, les occasions étaient nombreuses, ils ne l’ont jamais fait.
      De DSK à Cahuzac, de Lagarde à Balkany, ils ne s’envoient jamais en taule, c’est le règne de l’impunité et du copinage. Ils peuvent raser des pays, trahir toutes leurs promesses, violer la loi internationale ou nationale, se faire prendre à détourner du fric, les mecs ne tombent JAMAIS, même s’ils sont condamnés. Au pire, leur carrière s’arrête deux ou trois ans, et c’est tout.

      Et pourquoi se priveraient-ils puisqu’ils ne risquent rien ?

      Tant que le gentil peuple gobera tout ça sans se fâcher, tant qu’ils se sentiront en totale sécurité, ça continuera.

  • Raymond75 27 juillet 2018 20:38
    Assimiler le gouvernement actuel et sa majorité LREM aux hordes nazies, et son fringant président à Adolf Hitler lui même est le signe d’une grande culture et d’une au moins aussi grande intelligence.

    Je remercie Agoravox de me permettre de m’élever et de comprendre le monde.

    • Elric Menescire Elric Menescire 28 juillet 2018 08:31

      @Raymond75

      avant de comprendre le monde, il faudrait vous cultiver un minimum

      allez relire dans le larousse ou ailleurs, les définitions de « fascisme » et de « nazi ».

      Ouvrez un bouquin d’Histoire, n’importe lequel, y compris un manuel de 5ème, et cherchez àù Hitler était fasciste, et où les fascistes étaient nazis. 

      Allez ensuite, chercher dans le texte du billet, la moindre fois où j’ai employé ce dernier mot, celui que vous citez, « nazi ».

      Ensuite, si vous êtes honnête et sincère, revenez ici poster vos excuses.

    • Raymond75 28 juillet 2018 10:32
      @Elric Menescire : Je n’ai pas votre niveau, mais justement je vais m’enrichir à nouveau : comment dit on ’connard’ en politiquement correct ?

      Passez un très bon week-end, et je sais que vous avez une érection lorsque vous vous relisez.

    • Raymond75 28 juillet 2018 10:44

      @Elric Menescire


      Ah !!! ça y est, j’ai compris, et je me confonds en excuses ... Macron c’est Mussolini, et les députés LREM ce sont les nouvelles chemises brunes !!! Mais oui, tout est clair.

      N’oubliez pas de répondre à ma question.

    • Elric Menescire Elric Menescire 29 juillet 2018 01:18

      @Raymond75

      Excuses acceptées merci ;)

  • Montdragon Montdragon 27 juillet 2018 21:28
    Constat accablant, quand la chance de bouger tout ça sera à portée, ne pas s’étonner qu’il y ait des coups et blessures sur tous les anciens collabos du système.
    Il ne faudra pas pleurer.
    Après, oui, être représenté par des jeunes députes semi mongoloïdes devrait nous faire nous bouger le cul, mais...boff...un dernier verre avant de partir ?

  • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 28 juillet 2018 08:20
    Il était déjà Ubu avec sa pompe à phynance.
    Merdre ! Il l’est avec sa façon de parler, son « mépris-arrogance »
    Il l’est totalement avec sa cour et son parti godillot.
    Il a dû inspirer A.Jarry dans une autre vie !

  • nono le simplet nono le simplet 29 juillet 2018 01:55
    en 2017 j’ai été ravi de l’éviction de Fillon qui se drapait dans le costume du chevalier blanc, costume largement usurpé ...
    Macron a fait deux propositions essentielles pour son élection :
    être ni de droite ni de gauche ...
    on sait aujourd’hui ce qu’il en est ... il n’est ni de gauche, ni de gauche
    construire une République exemplaire
    on sait maintenant aussi ce qu’il en est ...
    je lui adresse mon plus profond mépris, non pour sa politique ( que je n’approuve pas ), mais pour ses promesses mensongères ...
    comme Fillon il a voulu se draper du costume de chevalier blanc mais il n’est pas non plus à sa taille !

  • zygzornifle zygzornifle 29 juillet 2018 13:29

    Ne vous inquiétez pas pour Benalla il trouvera un boulot de chef de la sécurité dans une centrale nucléaire , un grand groupe industriel ou chef de la garde royale en Arabie Saoudite ou au Qatar , regardez Cahuzac il est bien directeur d’hôpital , pour ces gens la la reconversion est immédiate , Macron l’avait bien embauché malgré son délit de fuite ....


Réagir