vendredi 9 février - par Patrice Bravo

Un cessez-le-feu sera-t-il conclu entre le Hamas et Israël ?

Benjamin Netanyahou a rejeté le plan de paix sur la bande de Gaza et a déclaré son intention de lutter jusqu'à la "victoire absolue". Les conditions d'un cessez-le-feu temporaire proposées par le Hamas ont été qualifiées de "délires" par le Premier ministre israélien. Le secrétaire d'État américain Antony Blinken, qui effectue son cinquième voyage au Moyen-Orient depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza, n'a pas non plus réussi à le convaincre. 

Le plan du Hamas pour un cessez-le-feu comprend trois étapes : l'échange de prisonniers, la reconstruction de la bande de Gaza, et le retrait complet des forces israéliennes et un échange des corps des morts. Selon le projet publié par l'agence Reuters, les combats devraient cesser pour au moins quatre mois et demi. 

D'après l'agence, selon le plan du Hamas, les négociations de cessez-le-feu avec Israël se dérouleront au départ via des intermédiaires, et Antony Blinken est pressenti pour être le principal négociateur. C'est la cinquième visite du secrétaire d'État américain dans la région depuis le début de la guerre. Il tente de faire avancer les négociations sur le cessez-le-feu, tout en insistant sur un règlement plus large après la guerre, souligne The Guardian. L'Arabie saoudite pourrait jouer un rôle important dans ce processus. 

Autrefois considéré comme un paria, Riyad est désormais un partenaire central dans la stratégie diplomatique ambitieuse de l'Amérique. Le royaume est prêt à participer au processus de paix et même à reconnaître Israël en échange de concessions sur le dossier palestinien. 

Mais pour l'instant, les perspectives semblent sinistres. Les alliés de l'Iran au Liban s'affrontent avec Israël, attaquent les forces américaines en Syrie, en Irak et au Yémen, alors que plus de 27.000 Palestiniens ont été tués dans la bande de Gaza après quatre mois de guerre. En voyageant entre les palais arabes en marbre et les bureaux politiques austères d'Israël, Blinken tente de transformer la catastrophe de Gaza en une opportunité pour la paix, écrit The Economist

Mais Benjamin Netanyahou reste inflexible. "Nous continuerons jusqu'au bout", le cite The Times of Israel. Et de poursuivre : "Il n'y a pas d'autre solution que la victoire absolue." Selon lui, pendant les combats, 20.000 combattants ont été tués ou blessés, c'est plus de la moitié des forces du Hamas. La victoire est "à portée de main", une telle réaction du Premier ministre israélien sera probablement perçue comme un coup porté à Antony Blinken, estime CNN

The Guardian note par ailleurs la position précaire de Netanyahou lui-même. Sa coalition au pouvoir pourrait s'effondrer s'il faisant trop de concessions.

Alexandre Lemoine

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des éditeurs du portail. Elles n'engagent que la responsabilité des auteurs

Abonnez-vous à notre chaîne Telegram : https://t.me/observateur_continental

 

Source : http://www.observateurcontinental.fr/?module=articles&action=view&id=5688



7 réactions


  • saint louis 9 février 22:04

    Si on en croit Thierry Meyssan, les Palestiniens n’ont absolument rien à attendre d’Israël.

    Le Hamas serait même sous contrôle, pour avoir préparé l’opération Gaza.

    D’ailleurs, c’est étonnant que cette vidéo ne soit pas encore censuré.

    https://www.youtube.com/watch?v=jRNmKEzBdnw&t=6177s


  • https://www.rue89strasbourg.com/conference-milli-gorus-coran-unistra-293337
    À l’Université de Strasbourg, une conférence de Milli Görüs introduite par une lecture coranique

    L’organisation religieuse Milli Görüs a tenu une conférence dans un amphithéâtre de l’Université de Strasbourg mercredi 31 janvier. Son introduction par une lecture de versets du Coran pendant une dizaine de minutes pose question au regard du respect de la laïcité.


    • D’une part Les pouraves macronistes du web média se plaisent à écrire leur petite version et seulement leur petite version de l’histoire mais en plus ils contribuent à l’opération de réécriture de l’histoire des faits réels .

      INFECTE

      Ce n’est pas les journalistes français pouraves , ni Macron, ni LREM, ni Renaissance , ni FERGUS, NI ..... !
      qui ont développé les bases du web(www) mais c’est un chercheur de CERN .

      BANDE D’ESCROCS .

      Bien avant ce type du CERN les Hackers référents du milieu du numérique étaient des Allemands ils ont fondé le C C C . Sans oublier Mendax ...

      LA FRANCE ET SES BONS COLLABORATEURS , des vrais Lacombe Lucien .

      Syndrome LACOMBE LUCIEN ou les Stakhanovitch du pourrissement .


  • zygzornifle zygzornifle 12 février 08:41

    Combien de temps ?

    Juste le temps que le Hamas se réarme ....


Réagir