jeudi 23 mai - par Luc-Laurent Salvador

Un cyber-mémorial des gilets jaunes blessés ou tués... pour la France !

Un cyber-mémorial aux Gilets Jaunes blessés ou tués serait un formidable moyen de restaurer une conscience et une unité populaire qui nous font encore gravement défaut

Nombre d’observateurs ont compris que le mouvement des Gilets Jaunes est de nature révolutionnaire au sens où il change la France, là, maintenant. De sorte qu’il y aura un avant Gilets Jaunes et un après Gilets Jaunes. Nul ne sait encore sur quoi tout cela va déboucher et quelle sera l’ampleur des changements induits mais une chose est sûre : contrairement à beaucoup d’autres, cette lutte n’aura pas été vaine, elle fera date.

Ce constat n’est pas encore celui d’une victoire. C’est celui d’une lutte populaire, dont les batailles gagnées sur le pouvoir politico-médiatique, sans pouvoir atténuer ou effacer les souffrances endurées par ceux qui y ont pris part, contribuent à leur donner le sens dont chacune des victimes a le plus grand besoin.

Ces souffrances pourraient même avoir une utilité. Celle que le sacrifice a eue tout au long de l’Histoire. En effet, depuis l’aube des temps, les hommes gardent le souvenir et révèrent ceux qui ont été blessés ou tués pour le salut de tous.

L’ordre social s’est construit et a constamment été entretenu par les sacrifices religieux autant que guerriers. Comme le montre encore le cas des deux courageux soldats morts en combattant au Burkina Faso, le pouvoir est toujours prompt à organiser de grandes communions nationales qui rassemblent le pays autour de ses enfants sacrifiés pour la bonne cause, celle de la solidarité, de l’ordre et de la soumission à l’autorité. [1]

Les Gilets Jaunes veulent le pouvoir, alors pourquoi ne se serviraient-ils pas de celui dont ils disposent déjà, à savoir, le pouvoir de faire mémoire et de commencer à rassembler la nation autour de leurs victimes incroyablement nombreuses ?

Imaginons un cyber-mémorial où chacune des victimes de violences policières pourrait faire le récit détaillé de ce qu’elle a subi avant, pendant, après, en y associant tous les documents utiles dont elle dispose ainsi que les récits d’éventuels témoins. Imaginez l’impact qu’auraient ces milliers de témoignages sur la conscience collective et sur la compréhension de ce que nous sommes en train de subir de la part du pouvoir ?

L’effroyable mix de bien-pensance obligatoire, de censure tous azimuts, de propagande ininterrompue et de violences policières gratuites avec lequel la France est gouvernée apparaîtrait pour ce qu’il est : la manifestation d’une dictature néo-libérale qui, doucement mais sûrement, s’installe, dans les esprits, les mœurs et les pratiques.

Sous couvert de protéger les acquis et la sécurité d’une petite bourgeoisie panurgique qui va droit à l’abattoir mais ne veut pas le savoir, le pouvoir feint d’œuvrer au maintien de l’ordre public alors même qu’il en est le principal agent de destruction.

Un mémorial aux Gilets Jaunes victimes du pouvoir serait un formidable moyen de restaurer une conscience et une unité populaire qui nous fait gravement défaut en ces temps où le travail de division et d’individualisation à outrance de la société nous a amené au bord du précipice, celui de la guerre civile.

Sur le modèle des commissions Vérité et Réconciliation d’Afrique du Sud, un tel cyber-monument offrirait en outre l’avantage extraordinaire de permettre aux policiers eux-mêmes d’apporter leur témoignage et de dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité : sur les ordres reçus, sur les actes accomplis ou sur leur silence complice face aux excès de leurs collègues.

Cette idée de considérer les victimes gilets jaunes comme les héros d’une guerre révolutionnaire n’est pas de moi, elle ne m’appartient pas, mais elle m’a plu. J’ai simplement tenté de lui donner ici une forme concrète qui facilite sa circulation, en espérant que cela lui permette de trouver ses destinataires, que j’imagine nombreux. Car c’est seulement en collectif qu’elle sera réalisée... par des gilets jaunes, par nous tous, les citoyens, de plus en plus conscients des enjeux !

En pensant à toutes les victimes gilets jaunes, je vois ce cyber-mémorial comme un véritable devoir citoyen et je serais heureux si nous étions nombreux à exprimer ainsi notre reconnaissance à tous ceux qui ont douloureusement payé de leur personne afin que la France se ressaisisse, pour qu’elle se redresse et s’efforce de se libérer du marasme politico-médiatico-financiaro-économico-culturel dans lequel elle s’est progressivement enfoncée depuis des décennies. Non seulement nous garderions ainsi une mémoire indélébile de cette lutte de l’hiver 2018-2019 mais cela nous aiderait aussi sûrement à susciter et/ou renforcer l’élan et la cohésion populaire sans lesquels aucune victoire ne peut être obtenue.

 

 

[1] Rappelons-nous la belle formule de Clausewitz : « La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens ».



20 réactions


  • Jean De Songy 23 mai 13:12

    Le peuple est fini, vive les tribus (de gôôôôche...)

     

    Moi je suis de celle des souchiens pieds bleus, en face les djellabas du Calife et les singes blancs de la Reine Obono. Les gilets jaunes sont justes des pleureuses devant l’auge. Pas une tribu d’ « êtres humains » (comme dans Little big man), juste des animaux domestiques du Capital.

     

    VIEUX SOUCHIENS COLLABOBOS, VOS PETITS-ENFANTS VOUS VOMIRONT :
     
    Archipel boobalandais (Jérôme Fourquet, Ifop) :
    800000 naissances / an dont 45% d’origine africaine (test drépanocytose)
    420000 envahisseurs / an
    (110 pseudos-réfugiés, 50 pseudos mineurs, 260 « légaux »)
    =>
    Glands remplacement de 2 colons pour 1 souchiot
    =>
    UE terre d’Islam et banlieue de l’Afrique avant 2 générations. Orange mécanique version barbue.

     


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 23 mai 15:53

      @Jean De Songy

      Euh, il me semble que la pleureuse c’est vous qui la faites tout seul dans votre coin.
      Les Gilets Jaunes, c’est le peuple qui reprend sa souveraineté. C’est donc la solution de la plupart des problèmes que nous rencontrons et il est clair pour tout le monde que l’immigration de masse en fait partie.


  • sirocco sirocco 23 mai 15:21

    On n’en est pas encore à l’après Gilets jaunes, loin de là.


  • bernard29 bernard29 24 mai 11:17

    « Gilets jaunes » tués  ??? Vous parlez de quoi de qui ?? 


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 24 mai 11:25

      @bernard29

      Vous sortez d’où ?
      Oui, il y a eu des tués. Mais je vous rassure, ils n’ont pas été assassinés par la police ou des agents de services spéciaux, il s’agit d’accidents. Mais comme les militaires victimes d’un accident au combat, ils sont morts au combat et méritent notre respect et notre mémoire.


    • bernard29 bernard29 24 mai 13:04

      @Luc-Laurent Salvador

      vous n’expliquez pas, combien et de quoi et par qui ? 

      tués en raison des barrages de « gilets Jaunes » ?? 


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 24 mai 16:40

      @bernard29

      Non, en effet, je n’explique rien car je ne suis ni l’AFP ni une base de donnée. Vous trouverez toute l’info sur internet.
      Ce que j’ai en mémoire me permet de vous dire qu’approximativement il doit y avoir eu une dizaine de morts (j’ai le chiffre 11 en tête) et il me semble bien que la plupart sont liés à des accidents sur les barrages, avec donc des véhicules impliqués.


  • covadonga*722 covadonga*722 24 mai 20:25

    moi je peu , sur les 11 morts identifiés en corélation avec les actions gilets jaunes

    3 seulement étaient des gilets jaunes revendiqués , la première est une dame gj écrasée par une autre dame amenant sa fille chez le docteur et ayant omis de mettre son ausweis jaune obligatoire au pare brise .Les deux autres morts étaient eux sous l’emprise de l’alcool .Tout les autres sont des victimes collatérales des barrages et 8 familles ont déposées plaintes contres les divers gj présents sur les barrage ou a l’initiative des barrages en cause .Et au dernières nouvelles pour quelques chefs ’ il y a de la zonzon au programme" 

    Sinon sera t il inscrit sur ce mémorial le noms des trois gilets jaunes ayant incendiés le péages de la ciotat et ayant tous trois des salaires de plus de 2500e 

    ou les deux incendiaires du poste gendarmerie de Narbonne qui sont/étaient tous les deux fonctionnaires territoriaux , je pense aussi au révolutionnaire jaune qui s’est fait saisir ces trois appartements qu’il louait et puis les langues se délient a mesure que le mouvement se délite et ils ressorts de joyeuses histoire d’artisans et commerçant rackettés sur certain rond point , je suis d’accord avec vous monsieur Salvador il faudra dresser un mémorial de cette histoire 


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 25 mai 05:19

      @covadonga*722

      M. Covadonga, dites-moi quel est votre camp (républicain, royaliste, gauche, droite, tout ce que vous voulez...) et la chose humaine étant ce qu’elle est, je suis sûr de pouvoir le salir aisément avec des exemples édifiants.

      Alors, me direz-vous ?


    • covadonga*722 covadonga*722 25 mai 07:59

      @Luc-Laurent Salvador
      mon cher définitivement vus les membres des divers « clubs/camps » sévissant ici 
      je détesterais faire partie de tels rassemblements.

      paraphrasant Marx....le génie hein , Groucho , jamais je n’accepetrais de faire partie de clubs acceptant de tels membres !

      asinus : ne varietur 


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 25 mai 09:28

      @covadonga*722

      Feriez-vous donc partie du club de ceux qui n’en sont pas ? les misanthropes, les saintes-nitouches, les courage-fuyons de l’engagement, bref, ceux qui, du haut de leur tour d’ivoire, se tiennent à une distance respectable du réel et des hommes ?

      Si c’est le cas, je n’aurai pas à chercher bien loin des exemples édifiants des méfaits d’une telle attitude... smiley

      Allez, cherchez bien, vous avez sûrement une appartenance, une origine, une fidélité, une identité, que sais-je ? Car il faut vraiment que vous sachiez l’effet que ça fait de se faire salir comme vous avez cherché à salir l’image des gilets jaunes.


    • covadonga*722 covadonga*722 25 mai 10:06

      @Luc-Laurent Salvador

      « les courage-fuyons de l’engagement,  »
       yep , j’ai barboté dans bien plus de sang et de merde que vous n’en verrais volontairement de votre vivant Mr Salvador 
      de la peut être ma distance avec les grands mots dont l’engeance humaine couvre ses turpitudes 
      vous me voyez frayer avec les démocrates du lieu pratiquant la censure a qui ne les couvre de louange , avec des insoumis vantant leur non imposition et pratiquant le pilotage d’aéronefs de tourisme , avec des révolutionnaires fonctionnaire d’un état qu’ils conchient , avec des charlatans vendant subrepticement leur littérature
      sur le site avec des imposteurs antivacinistes  suggérant leur poudres de perlin pinpin en medication , avec des inventeurs de la pomme de terre centrale électrique enfin avec la longue listes des égotiques n’ayant plus que ce lieu 
      pour poser leur cul sur la commode ....non monsieur définitivement non et je n’ai rien salis vous avez dédaigner de donner des informations sur les sois disant martyr , j’ai répondu par des faits vérifiables et vérifiés comme disait l’autre mon cher fallait pas commencer  


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 25 mai 17:44

      @covadonga*722

      Eh bien disons que vos expériences extrêmes et la distance que vous évoquez font que vous ne voyez pas que votre première intervention était pour bonne part consacrée à salir les gilets jaunes.
      Vous ne pouvez pas vous targuer d’avoir apporté des précisions pour m’imputer le fait que je ne les avais pas moi-même données dès lors qu’il n’y avait pas de nécessité à cela.
      En conséquence, vous n’aviez aucune légitimité particulière pour « commencer », j’y insiste, à salir les gilets jaunes.
      Je crois que nous avons fait le tour de l’affaire, pour ma part, je m’en tiendrai là.


  • Xenozoid 24 mai 20:28

    c’est la fête au village


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 25 mai 05:20

      @Xenozoid

      Oui, la fête, on aime ça n’est-ce pas ?


    • Xenozoid 25 mai 18:43

      @Luc-Laurent Salvador

      je parlais des commentaires


    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 mai 08:31

      @Xenozoid

      Ah, oui, ben, qu’est-ce que vous voulez, ya des fois, c’est comme ça, faut faire avec smiley Et puis moi la fête au village, j’aime bien. On lance des pétards, on s’amuse quoi ! smiley
      Enfin, surtout, la révolution Gilets Jaunes, j’y crois, alors ça vaut bien une fête de temps en temps, même si, je dois le reconnaître, l’heure ne s’y prête guère, tant elle est difficile et incertaine...


  • 6 mois que ça dure, il va falloir un mémorial de la cirrhose smiley


  • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 26 mai 08:25

    J’ai tellement de défauts ! smiley

    Alors, être « l’exact portrait des Gilets Jaunes », là franchement, vous me faites un tel compliment... j’ai envie de vous embrasser !

    Allez teuf teuf, sans rancune !


Réagir