mercredi 13 juin - par Fergus

Un « média citoyen » doit-il être limité aux sujets majeurs ?

Régulièrement, des auteurs d’articles sont interpellés sur AgoraVox – mais cela vaut également pour d’autres sites du web ouverts au débat – par des intervenants qui leur reprochent, souvent de manière abrupte, de traiter des sujets mineurs, voire anecdotiques, alors que des questions socioéconomiques ou sociétales majeures sont au cœur de l’actualité ou de l’action gouvernementale. Cette mise en accusation est-elle justifiée ? Ou bien relève-t-elle d’un mauvais procès ?

Sur AgoraVox, ce type d’accusation est récurrent, et certains intervenants – ils se reconnaîtront – en ont fait un cheval de bataille en n’hésitant pas à interpeller sans nuance, et parfois avec virulence, des auteurs au motif que leurs articles sont consacrés au tennis mais pas à l’islamisation des cités, au cinéma mais pas aux massacres de Gaza, ou bien encore aux poupées gonflables et pas à la réforme de la SNCF ou celle, à venir, des retraites. Et de fait, les seconds sujets nommés ont une importance nationale ou internationale beaucoup plus grande que les sujets traités par les auteurs ainsi pris à partie au fil des éditions. Une évidence que personne, à commencer par les auteurs incriminés, ne songe le moins du monde à nier.

Lesdits auteurs n’en montent pas moins eux-mêmes au créneau de temps à autre en rédigeant des articles d’analyse ou d’opinion centrés sur les préoccupations majeures du moment, que ce soit sur le plan politique, sur le plan socioéconomique ou sur l’une de ces questions de société qui agitent la population et enflamment les débats. Mais peut-être ce fait échappe-t-il à ceux qui les brocardent – ou pire, qui les vilipendent – en leur reprochant un silence injustement considéré comme « complice » des dérives liées à l’action des puissants ? Des censeurs qui, en l’occurrence, perdent de vue qu’il n’est pas rare, sur certains thèmes omniprésents dans l’actualité, de voir plusieurs articles traitant des mêmes sujets dans l’une des éditions quotidiennes d’AgoraVox. À quoi servirait-il d’y ajouter d’autres textes au contenu plus ou moins redondant ?

Mais surtout, les intervenants qui, dans leurs commentaires, s’érigent en donneurs de leçons sur la ligne éditoriale du site et la liberté de choix rédactionnel des auteurs perdent de vue un élément essentiel : Agoravox est un média généraliste qui, via la modération, ouvre ses colonnes à toutes les contributions conformes à la charte. Dès lors, que les articles portent sur la politique, le social, l’économie, l’éducation, la santé, la justice, l’environnement, les mœurs, la citoyenneté, l’histoire, les arts ou le sport – sans oublier les parodies –, tous peuvent avoir leur place sur le site. Et plus l’offre est variée, plus elle répond aux attentes d’un public lui-même très divers dans sa composition sociologique. En cela, AgoraVox rejoint la plupart des autres médias, seule une petite minorité ayant choisi de cibler ses publications sur un ou plusieurs thèmes spécialisés.

J’invite en outre les censeurs à se livrer à une introspection : Ont-ils eux-mêmes leur attention focalisée en permanence sur les grands problèmes du moment ? Sont-ils à ce point étrangers à toutes les formes de loisirs (théâtre, cinéma, littérature, musique, sport) que leur seule évocation dans des articles d’AgoraVox suffise à les faire sortir de leurs gonds et à justifier les anathèmes qu’ils lancent aux auteurs « inconséquents » ? N’éprouvent-ils jamais le besoin de faire un break en s’adonnant à des activités légères, voire frivoles, de nature à induire une salutaire décompression ? Autrement dit, n’ont-ils pas de vie hors de la marche du monde et de la conduite de l’État ? Si tel est le cas, je compatis très sincèrement au sort de ces personnes car leur existence doit n’être qu’une succession d’indignations, de colères et de frustrations dont on peut craindre qu’elles puissent affecter leur entourage.

En conclusion, OUI, les médias à vocation généraliste comme AgoraVox sont évidemment légitimes à publier dans leurs colonnes des articles très divers, allant du sujet le plus grave au propos le plus léger. J’invite en conséquence celles et ceux que contrarie la vue d’un article sur les beautés du Val de Loire, sur les conserves de sardines, ou sur la prochaine compétition de football, à rédiger eux-mêmes des textes portant sur ce qui leur tient le plus à cœur en rapport avec l’actualité ou la marche du monde. Je suis d’ailleurs persuadé, au vu de leurs commentaires, que la plupart des personnes en question ont les capacités de soumettre des articles bien construits et suffisamment argumentés pour obtenir le feu vert des modérateurs du site. À cet égard, je m’engage personnellement à valider, comme je l’ai toujours fait, les textes respectueux de la charte d’AgoraVox, quelles que soient la couleur politique et les opinions sociétales ou religieuses de leurs auteurs. Et je ne doute pas que la grande majorité des autres modérateurs soit dans les mêmes dispositions d’esprit.

Mesdames et messieurs, à vos claviers... 

There are no uninteresting things, only uninterested people” (Gilbert Keith Chesterton)



223 réactions


  • Trelawney Trelawney 13 juin 08:24

    Et vous pensez qu’avec ce type d’article vous allez avoir une ouverture avec Rosemar ? il n’y a pas des sujets plus importants à traiter ?


    • Fergus Fergus 13 juin 09:07

      Bonjour, Trelawney

      Merci d’illustrer le fond de mon article ! smiley


    • Trelawney Trelawney 13 juin 09:41

      @Fergus
      Merci de comprendre le second degré. Ce n’est pas donné à tout le monde


    • Aristide Aristide 13 juin 09:48

      @Fergus

      Au juste prétexte de défendre les auteurs d’articles au sujet « secondaires » vous ne faites que semer la confusion.

      Vous tracez une ligne entre les articles dits mineurs et majeurs, en gros ceux qui traitent de la vie commune et ceux qui sont censés exposer des faits de société. Arguant qu’il faut de tout pour faire un monde, qui pourrait vous contredire sur ce point ?

      A mon sens la vraie ligne n’est pas là. Elle est entre les articles dont la qualité de la rédaction, la recherche fouillée, l’originalité du point de vue, la documentation sérieuse, ... sont indéniables et les articles de comptoir. Ce n’est pas le sujet qui importe, il existe des articles très médiocres sur la politique internationale et des articles sérieux sur la culture des fraises. 

      Alors, oui, quelques personnes s’autorisent à railler ces articles ... souvent d’ailleurs ce sont ces réactions qui sont intéressantes. Ici et là, une vraie connaissance face à des propos de concierge. Ailleurs des réparties à l’humour féroce. Mais c’est le jeu, il me semble. 

      Quoi de plus naturel à recevoir les fruits de son exposition. De temps en temps des tomates bien ciblées ... Allons, on ne peut à mon sens exiger que l’on ne soit publié et dans le même temps interdire la réaction, même sévère et injuste.



    • Fergus Fergus 13 juin 11:27

      Bonjour, Aristide

      Ce n’est pas moi qui trace une ligne entre « sujet majeur » et « sujet mineur ». Et cela pour une raison simple : dès lors qu’un sujet est de nature à intéresser des lecteurs - même peu nombreux -, alors il a sa place sur un site généraliste.

      Pour ce qui est de la qualité des articles, il ne m’appartient pas d’en juger car c’est le rôle des modérateurs d’approuver ou pas la publication des textes en fonction des critères qui leur semblent importants.

      Enfin, les commentaires sont les bienvenus tant qu’ils ne revêtent pas un caractère insultant ou raciste.


    • Aristide Aristide 13 juin 11:49

      @Fergus


      Les commentaires sont les bienvenus tant que ...

      C’est cela le problème « tant que ». Il n’y a pas de limite à la liberté d’expression, la seule est la loi. Nommer un article « une bouse », dire d’un auteur qu’il écrit avec ses pieds, ... n’est pas du domaine de l’insulte.

      Pourquoi donc un commentaire devrait être « bienvenu » ? Faut-il qu’il correspondent aux attentes de l’auteur, de sa vision personnelle de la liberté d’expression ? Faut-il que la contradiction soit apportée suivant la forme que vous souhaitez ? Faut-il que le ton, le contenu des réactions soit conforme à vos régles ?

      Allons, ce site est un lieu de liberté qui a été entaché par cette possibilité de bannissement d’un intervenant par un auteur. On voit comment la chaire Néant a fait le ménage à la mode soviétique, le pauvre Nabum a suivi, ...
       

    • Fergus Fergus 13 juin 13:49

      @ Aristide

      « Il n’y a pas de limite à la liberté d’expression, la seule est la loi. »

      Sans faire référence à celle-ci, c’est évidemment à cela que je faisais allusion ci-dessus.

      Personnellement, que l’on puisse qualifier l’un de mes articles de « bouse » me laisse indifférent. Et cela d’autant plus que la bouse est utile pour fumer le sol, et donc pour le rendre productif. D’où l’on peut conclure qu’une bouse rédactionnelle contribue à enrichir le débat ! smiley

      Un mot encore : dans les limites légales exposées ci-dessus, je ne mets pas de règles aux commentaires postés sous mes articles.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 13 juin 14:55

      En musique un sujet majeur sera ton ton 1/2ton ton ton ton 1/2 ton , et un sujet mineur ton 1/2ton ton ton 1/2ton ton ton .


    • Fergus Fergus 13 juin 16:15

      Bonjour, Aita Pea Pea

      Et en musique, c’est le mode majeur qui est léger, et le mode mineur qui est grave ; c’est donc ce dernier qui illustre le mieux le drame.


    • Doume65 13 juin 20:50

      @Trelawney
      @trollawney ?


    • mmbbb 13 juin 21:47

      @Fergus Vos petits copains Verdi, Dugue Grandgil n aiment que les thuriféraires Ils m ont censure Je n en ai cure Il est étonnant que ces gens la qui se veulent d une ouverture d esprit aient la censure aussi facile On dirait du Lyssenko au bon vieux temps de Staline Tolerant si tu me cires les pompes Peu importe , ce qui est quand meme marrant alors que ces auteurs notamment Verdi n ont de cessent de s en prendre aux grands médias . je finis mes travaux et après je passerai a autres choses J ecouterai de la musique sur les enceintes et ampli que je finirai a l automne et je reecouterai du Bach entre autre qui me manque . J ouvrirai a nouveaux les livres d art et d autres revues et je ne reviendrai plus sur ce media Salutations


    • Fergus Fergus 13 juin 23:10

      Bonsoir, mmbbb

      Bach est un excellent choix pour se relaxer, de même que la plupart des oeuvres du répertoire baroque.

      Je vous souhaite une bonne écoute et une bonne lecture de livres d’art, même si cela peut se révéler nettement moins détendant, eu égard à la dureté des sujets traités par certains artistes.


  • Decouz 13 juin 09:07

    Les sardines de la Loire délicieux !


    • Fergus Fergus 13 juin 09:33

      Bonjour, Decouz

      Evidemment disponibles en boîtes dans toutes les bonnes épiceries des villes baignées par le fleuve.


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 13 juin 09:54

    C’est quoi des « sujets majeurs » ? ^^


    • Aristide Aristide 13 juin 10:05

      @bouffon(s) du roi


      Ceux de Rosemar et Nabum, il y en a d’autres mais c’est eux les champions ...

    • Fergus Fergus 13 juin 10:10

      Bonjour, bouffon(s) du roi

      Excellente question. A laquelle il est facile de répondre : est un « sujet majeur » le sujet qui intéresse celui ou celle qui se pose cette question !

      Et pour illustrer cette question du « sujet majeur », je vous invite à lire cette nouvelle que j’ai publiée sur ce site en 2011 : Quand l’électeur prend la mouche.


    • Âne-Solo Âne-Solo 13 juin 10:16

      @Fergus

      C’est c’là oui, Fergie ! smiley

      @

      Do you ever feel as it makes to be unplugded in a fucking dominican boiling lake ?


    • Âne-Solo Âne-Solo 13 juin 10:16

      @Âne-Solo

      Et toi ?


    • Âne-Solo Âne-Solo 13 juin 10:18

      @Âne-Solo

      (excommunication possible du message précédent mal fragmenté si réponse rigoriste right now par la Sacristie officielle du Nil)


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 13 juin 10:45
      @Fergus

      Donc un sujet est bien relatif ^^

      Cela dit, ce n’est pas en « politisant » tous les problèmes que le sujet est forcément « majeur ».
      Citons Ellul dans « L’illusion politique » :


      • Tout penser en termes de politique, tout recouvrir par ce mot (en s’inspirant de Platon et de quelques autres, pour les intellectuels), tout remettre entre les mains de l’État, faire appel à lui en toute circonstance, déférer les problèmes de l’individu à la collectivité, croire que la politique est au niveau de chacun, que chacun y est apte : voilà la politisation de l’homme moderne. Elle a donc principalement un aspect mythologique. Elle s’exprime dans des croyances et prend par conséquent aisément une allure passionnelle.[...]
      •  
      • En réalité, ce ne sont plus les valeurs qui nous servent de critère de jugement pour estimer le bien et le mal, c’est le politique qui devient aujourd’hui valeur suréminente par rapport à laquelle s’ordonnent les autres. C’est lui qui, avec ses épigones (nationalisme par exemple), devient la pierre de touche du bien et du progrès. Le politique est par soi excellent. Le progrès de l’homme dans la société aujourd’hui consiste à participer au politique.[...]

      • Un autre aspect encore de l’illusion politique réside dans la conviction ancrée au coeur de l’homme occidental moderne qu’en définitive tous les problèmes sont politiques, et qu’ils sont susceptibles d’une solution par la politique, qui d’ailleurs offre la seule voie praticable.[...]

      • Or, nous prétendons que dans tous ces domaines nous sommes en présence de l’illusion la plus tragique de notre temps. Que la politique permette de résoudre des problèmes administratifs, des problèmes de gestion matérielle de la cité, des problèmes d’organisation économique : c’est certain, et ce n’est déjà pas mal. Mais elle ne permet absolument pas de répondre aux problèmes personnels de l’homme, celui du bien et du mal, du vrai et du juste, du sens de sa vie, et de sa responsabilité devant la liberté.

    • Ciriaco Ciriaco 13 juin 11:42
      @bouffon(s) du roi
      Il y en a certains qui aiment les concours de pets nationaux ; ça leur donne de la prestance. On en arrivera bien un jour à les voir se décomplexer de l’ENA ou Science Po en ajoutant un « sa mère la pute », pour mieux assoir encore l’ignorance et la bêtise sur laquelle il est plus aisé de gouverner que de le faire avec l’éducation à l’intelligence. Et cela tandis qu’à d’autres heures, « les comptes de campagne, c’est ouf comme c’est gratos »...

      Difficile de se trouver un peu d’air.

    • cettegrenouilleci 13 juin 12:13

      @Fergus
      Très jolie nouvelle, récréative. Merci de l’avoir signalée à l’attention des lecteurs récriminateurs ou pas de ce jour.


    • Fergus Fergus 13 juin 13:59

      Bonjour, cettegrenouilleci

      Je vous remercie très sincèrement.


    • Fanny 14 juin 02:15

      @bouffon(s) du roi
      Ellul est sans doute un grand esprit, mais ce texte ne me convainc pas.


      J’en reste au slogan soixantehuitard : tout est politique, jusqu’à l’intimité du citoyen.

      La religion majoritaire en France a régressé à grande vitesse. Les leviers de cette évolution sont principalement politiques.

      Le citoyen manque de courage et reste inerte en présence d’une agression. Les raisons en sont politiques.

      L’individualisme gagne du terrain. C’est politique. 

      etc.

  • bob14 bob14 13 juin 10:14

    Un « média citoyen ».. ?..encore faudrait il qu’ils existent ?..vous confondez avec les « torchons » politisés qui circulent en France sans doute ?


    • Fergus Fergus 13 juin 11:49

      Bonjour, bob14

      La France a bien des défauts, mais ni plus ni moins que la plupart des pays qui l’entourent.

      A quoi sert-il de dénigrer systématiquement ce pays ? Croyez-vous sérieusement convaincre qui que ce soit avec vos jugements aussi péremptoires que caricaturaux ?

      Autre question : n’êtes-vous pas fatigué de consacrer toutes vos interventions à déverser votre bile ?


    • bob14 bob14 13 juin 15:07

      @Fergus.....c’est vrai que beaucoup de monde sont comme vous à genoux devant les dirigeants..pas moi..question d’honneur mon bon !


    • Fergus Fergus 13 juin 17:28

      @ bob14

      « A genoux » devant qui ? A part Mitterrand en 1981, aucun dirigeant pour qui j’ai voté depuis que j’ai ma carte d’électeur n’a été au pouvoir !!!

      Qui plus est, vous dénigrez sans cesse la France et les Français, mais jamais vous n’indiquez quel type de démocratie vous soutiendriez et à quel type de peuple vous souhaiteriez appartenir.

      Confortable comme attitude ! smiley


    • bob14 bob14 13 juin 17:43

      @Fergus.....Oh la honte voter pour cette ordure ?..ça donne la véritable image de vous smiley


    • Fergus Fergus 13 juin 17:56

      @ bob14

      Précisément, je me suis soigné depuis cette date. Et notamment depuis le virage droitier de 1983.

      Mais sans doute n’avez-vous jamais commis d’erreur d’appréciation dans votre vie. Si tel est le cas, bravo !


  • cassini 13 juin 10:15

    « Pour un grand esprit il n’est pas de petit sujet » écrivais-je dernièrement à Rosemar pour lui donner davantage d’assurance, un jour qu’elle avouait dans son texte se demander parfois si elle n’allait pas trop loin dans les choses infimes. 


    • Fergus Fergus 13 juin 11:53

      Bonjour, cassini

      « un jour qu’elle avouait dans son texte se demander parfois si elle n’allait pas trop loin dans les choses infimes »

      En réalité, tant qu’il y a des lecteurs intéressés et participatifs, la question ne se pose pas à des gens comme moi. Elle peut le cas échéant se poser aux gestionnaires du site en relation avec l’audience mesurée.


    • cassini 13 juin 12:39

      @Fergus


      Naturellement l’idée du caractère infime de beaucoup de ses sujets ne l’a jamais effleurée. 

    • Fergus Fergus 13 juin 14:03

      @ cassini

      Si je peux me permettre, le problème de Rosemar est qu’elle confond le lectorat d’AgoraVox avec celui de son blog et ses élèves de collège. Mais elle n’en a pas moins un public ici-même.


    • JC_Lavau JC_Lavau 13 juin 14:24

      @Fergus. Elle est promue par les ennemis regroupés à Mais Disons. Sa mission qu’elle remplit à merveille, est de couler le niveau le plus bas possible.


  • ZenZoe ZenZoe 13 juin 10:59
    On dirait ici que beaucoup confondent petits sujets et sujets mal traités.
    Or déjà il n’y a pas de petits sujets, il y a les sujets du quotidien, et ceux des grandes occasions, - et chacun a sa place sur Agoravox, comme le dit Fergus si j’ai bien compris.
    Concernant les sujets mal traités (allez, au hasard, Rosemar !), ils ont aussi leur place, parce qu’ils sont le point de départ de commentaires et discussions bien plus intéressants que la simili-prose de cet auteur.

    Le pire à mon avis, ce sont les trolls et les agressifs, qui polluent lourdement l’ambiance bon enfant d’AX. Banissons plutôt les trolls !



    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 13 juin 11:08
      @ZenZoe

      Définissez un troll, je vous prie ^^

    • troletbuse troletbuse 13 juin 11:10

      @bouffon(s) du roi
      Zenzoe par exemple  smiley


    • Aristide Aristide 13 juin 11:36

      @ZenZoe

      Cela commençait bien et plan ... la censure.

      Trolls et agressifs ? Il faudrait donc que le simple fait de railler, de poser un mot acerbe, ... suffise à justifier la censure ?

      Vous vantez l’ambiance bon enfant, c’est votre choix personnel, comprenez que l’on puisse avoir de nombreuses motivations variées. Certains débusquent les « fakes », les manipulations, d’autres raillent les propos de concierge, les poncifs, ... chacun y va de bon ou mauvais coeur avec sa personnalité ou son humeur du jour. D’autres sont les porte-paroles de mouvements politiques ou spirituels, religieux, ... Une vraie richesse.

      S’il y a une demande que je ferai c’est de revenir sur ce droit inique donné à un auteur de bannir un intervenant. Alors « Bannir les trolls » ....




    • Fergus Fergus 13 juin 11:54

      Bonjour, ZenZoe

      Je partage très largement votre point de vue.


    • foufouille foufouille 13 juin 11:55

      @ZenZoe

      « Banissons plutôt les trolls ! »
      c’est fait depuis un certain temps, tout untermenschen peut être banni par un auteur pour une simple critique, désaccord sur la vérité du dieu auteur.


    • ZenZoe ZenZoe 13 juin 11:59

      @tous

      A la demande générale, je vais expliquer ma vision du troll : il n’apporte strictement rien au débat, son commentaire est une enfilade de mots grossiers adressés directement à l’auteur et sans lien avec le sujet, il gêne la lecture et fait perdre le fil de la discussion.
      A Aristide : certes, quelquefois on est mal luné, et le commentaire peut s’en ressentir - mais à mon sens, rien ne justifie de jeter à la tête de quelqu’un des propos orduriers juste pour se défouler et pas parce que les propos de l’auteur sont délirants. Un auteur n’est pas un punching ball. Question de respect de l’autre et surtout de soi-même, question de politesse - je sais, je sais, je suis de l’ancienne génération et ces concepts-là sont démodés. Ceci dit, sur AX, nous faisons tous la différence entre un mal luné, un caractère entier et un authentique troll.

      Bannir les trolls : je révise ma position, car effectivement je suis contre la censure et d’ailleurs il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis smiley. En effet, mieux que bannir : ignorer les vrais trolls complètement. On respirerait mieux.

    • Aristide Aristide 13 juin 12:52

      @ZenZoe

      Attendez, je ne justifie rien, pour ma part j’essaie de répondre au fond, de temps en temps agrémenté d’un peu de provocation de bon aloi, de moqueries, ... Je n’hésite à utiliser aucun moyen. Mais je ne me sens pas de juger la manière dont chacun intervient surtout s’il s’agit d’en justifier le bannissement. 

      La politesse n’a rien à voir ici, à mon sens. Fergus, nous dit « Bonjour » à chaque message. Il ne finit pas par Cordialement, c’est dommage. Quelle utilité à respecter des règles qui s’imposent dans le vrai monde. Ici, tout est virtuel, excepté quelques auteurs dont l’ego est tel qu’ils s’affichent sans retenue. 

      Un monde virtuel qui a la particularité de gommer toutes les positions sociales et autoriser le dialogue entre tous, dialogue mais aussi opposition, musclé de temps en temps. Dans ce monde les règles de bienséance et de politesse ont peu de place à mon sens.

      Quelle nécessité ? Aplanir les différences ? Pacifier les relations ? ... Non, vraiment, aucun interet. 

    • ZenZoe ZenZoe 13 juin 14:24

      @Aristide
      Je ne vous ai jamais considéré comme un troll, vos commentaires peuvent être musclés mais toujours en rapport avec le sujet et argumentés. Pas comme un troll.


    • Âne-Solo Âne-Solo 13 juin 14:31

      @ZenZoe

      #U2

      Tu m’envoies Pupuce007 fissa, stp ?


    • #Shawford #Shawford 13 juin 14:32

      @#Tandem42

      ...J’attends...

      Pronto ?


  • Âne-Solo Âne-Solo 13 juin 11:20

    Fergie (, chalut ! smiley )

    Passons au -THE- sujet majeur : c’est pour quand ce G5 à GUERNICA ?


    • Âne-Solo Âne-Solo 13 juin 11:23

      @Furtive Agora

      Sound track style/flow : Back in Vietnam - Kravitz - It si Time for a LOVÉ Révolution - 2008


  • #Shawford #Shawford 13 juin 11:31

    @Jean Luc MERLENCHON

    Je répète, c’est pour quand ce G5 ? smiley


    • #Shawford #Shawford 13 juin 11:38

      @#Kenny

      IT IS TIME : Chandelier - SIA - à 3’04’’

      Cya


    • kalachnikov kalachnikov 13 juin 12:21

      @ Guy Mauve

      Surtout qu’il devrait facilement le faire passer puisque ce mythomane prétend qu’avec sa bande de loubards il tripatouille la modé et fait interdire ou publier les articles


    • kalachnikov kalachnikov 13 juin 12:33

      @ Guy Mauve

      Pour être honnête : Mekissê a un blog avec des articles de bonne tenue, disons.fr Le dénommé Lavigue a aussi un blog bien percutant.
      Le problème est que tout le monde s’en branle, le ventilateur ne tourne que lorsque kalachnikov, votre serviteur, endosse le costard du commercial.
      La réalité est très simple, la culture, l’exigence, l’intégrité, l’authenticité, ne paient plus. Très XXeme siècle, ça, il faut vraiment être un pédagogo dans l’âme pour ne pas le percuter. Aujourd’hui, un soleil nouveau brille dans notre ciel, ’Nabilla über alles’.


    • Toners Guy Mauve 13 juin 12:43

      @kalachnikov

      Une bande de loubards, des blousons noirs ? Vous devriez demander à Pemile qu’il vous explique les finalités de son tag pour pister les anciennes racailles du 9-3. Mekissê et sa bande tripatouilleraient la modé et feraient interdire ou publier des articles et ensuite il viendrait lui même s’en plaindre. Mékissê n’a pas encore du prendre conscience que l’imprimerie est une invention capitale.


    • kalachnikov kalachnikov 13 juin 12:58

      @ Guy Mauve

      J’emploie ce genre d’images à dessein parce que cette côterie justement dénonce la décadence de certains quartiers du fait de racailles. Or, ils se comportent exactement en virtuel comme ceux-là en réel.

      Un des surnoms affectueux qu’ils donnent entre eux à AgoraVox est MinaretVox. Parce que selon eux, un des objets d’Av est de préparer les Français à l’Islam ; ne pourraient s’y exprimer que les islamocompatibles (dont je suis selon eux puisque dès que vous les contredisez ou désapprouvez vous en êtes).
      .


    • Toners Guy Mauve 13 juin 13:23

      @kalachnikov

      Ne vous inquiétez pas j’avais bien compris votre cliché.


    • kalachnikov kalachnikov 13 juin 13:41

      @ belin

      Lol, où ai-je qualifié av de site de nazes ?

      Peut-être que je ne partage pas la belle opinion que vous avez sur vous-même.


  • foufouille foufouille 13 juin 11:48
    « mais cela vaut également pour d’autres sites du web ouverts au débat »

    le débat autorisé dépend beaucoup des auteurs, certains autorisent uniquement le léchage de bottes

  • BA 13 juin 11:50

    Le scandale du jour :


    Mercredi 13 juin, le Canard Enchaîné révèle que Brigitte Macron et Emmanuel Macron ont commandé un nouveau service de table pour le Palais de l’Elysée. Les contribuables français vont devoir payer 500 000 euros !


    Article du Canard Enchaîné, page 2 :


    « La douloureuse devrait atteindre, voire dépasser, le demi-million d’euros, au vu des tarifs courants affichés par la manufacture de Sèvres (dont les comptes sont juste à l’équilibre). Soit 400 euros pièce pour les assiettes les plus simples, et à partir de 500 euros pièce pour les modèles contemporains. A ces prix-là, ce sont les comptables publics qui ne se sentent pas bien dans leurs assiettes. »


    • Fergus Fergus 13 juin 12:02

      Bonjour, BA

      Dans une période de difficultés budgétaires, cette dépense est en effet scandaleuse. Et cela même s’il n’est pas illégitime que la présidence soit dotée d’une vaisselle de prestige pour les hôtes de marque. Mais à ce niveau de coût, c’est évidemment inacceptable sauf à assimiler le président de la République avec Louis XIV.


  • Graal 13 juin 12:00

    @Fergus

    Vous avez tout à fait raison. Chacun doit pouvoir aborder quelque sujet que ce soit, et personne n’est tenu de lire un article qui lui déplait et, à fortiori, de faire un commentaire.

    Mais encore faudrait-il

    - que, par respect pour le lecteur, l’article ait une certaine tenue sur le plan rédactionnel (combien de billets rédigés à la va-vite, quelques lignes, sans plan, des « on..on..on » et moult répétitions, combien d’autres interminables, sans paragraphes et où l’on se perd),

    - que chaque article présente une certaine originalité et que ne refleurissent pas, avec une fréquence rapprochée, les mêmes sujets sous la même plume.

    On ne peut pas non plus, ne pas s’interroger sur les modalités de validation des articles.

    Force est bien de reconnaître qu’une grande opacité préside en ce domaine.

    Comment ne pas s’étonner que certains articles originaux et pertinents patinent indéfiniment en modération, alors que d’autres, s’appuyant peut-être sur la notoriété de leurs auteurs, soient publiés quasi instantanément ?

    Je n’irai pas jusqu’à parler de censure. Néanmoins j’ai, par exemple, été surpris de voir qu’un article de Rosemar (qui n’est pourtant pas une inconnue sur AV), consacré à JL Mélenchon, est resté bloqué.

    Enfin est-ce bien le rôle d’un « média citoyen » de publier des articles de pseudo ou obscurs écrivains ou journalistes en mal de reconnaissance, ou d’organes de presse en mal de lecteurs ?


    • Fergus Fergus 13 juin 12:47

      Bonjour, Graal

      Sur la qualité et l’origine des textes proposés, je suis en plein accord avec vous.

      Pour ce qui est de la manière dont fonctionne la modération, je n’ai en revanche pas de réponse à faire à vos observations, n’étant moi-même qu’un modérateur parmi des milliers d’autres personnes habilitées.


    • Aristide Aristide 13 juin 12:58

      @Fergus


      Pour ce qui est de la manière dont fonctionne la modération, je n’ai en revanche pas de réponse à faire à vos observations, n’étant moi-même qu’un modérateur parmi des milliers d’autres personnes habilitées.

      Vous êtes suisse ? Allons, vous savez très bien que de nombreux modérateurs « moinssent » les articles qui ne correspondent pas à leurs idées. 

      Je n’ose penser que votre neutralité sur ce sujet soit conditionné par votre tentation à ne vexer quiconque pourrait utiliser envers vous cette méthode que vous ne dénoncez pas.

    • Fergus Fergus 13 juin 14:23

      @ Aristide

      Je ne doute pas qu’il y ait des modérateurs qui ne jouent pas le jeu, et c’est dommage. J’espère simplement qu’ils ne sont pas en mesure de faire obstacle à des publications. Cela dit, je n’ai strictement aucune information sur les scores des articles avant d’avoir posté mon propre avis.

      J’ajoute que les avis en modération doivent être motivés. S’ils ne le sont pas, ou si les motivations relèvent de l’insulte, lesdits avis s’exposent peut-être à être invalidés par les gestionnaires...

      En ce qui me concerne, je valide toujours positivement, exception faite des articles qui n’en sont pas (du genre brèves de comptoir ou textes publicitaires) et de ceux qui sont trop mal rédigés, ou dont le contenu est insultant, voire diffamatoire. 


    • confiture 15 juin 11:54

      @Fergus
      désolée, vous ne modérez presque jamais, vous n’avez pas « autorité » sur ce sujet. par contre merci de répondre à presque tous les posts


    • Fergus Fergus 15 juin 15:13

      Bonjour, confiture

      Je ne sais pas qui a « autorité » en matière de modération dans la mesure où l’exercice est très largement partagé par les très nombreuses personnes autorisées (celles qui, rappelons-le, ont publié au moins 4 articles).

      En ce qui me concerne, je lis en général 5 à 8 articles par semaine en modération, venant notamment d’auteurs inédits : à quoi bon en effet passer du temps sur des textes qui ont toutes les chances d’être publiés comme ceux de Cabanel, de C’est Nabum, de Dugué, d’Herblay, de Rosemar ou de Verdi ? 


    • JC_Lavau JC_Lavau 15 juin 16:50

      @Fergus : « Je ne sais pas qui », bin, l’opacité du Parti Intérieur, c’est justement pour que tu ne saches pas qui peut pratiquer de grandes coupes de 80 messages d’un coup. 

      L’avantage de ces kapos pour Revelli, c’est qu’il sont gratuits pour lui, ils travaillent pour leur bon plaisir d’abuser.


    • Fergus Fergus 15 juin 16:56

      Bonjour, JC_Lavau

      A ce détail près que, personnellement, je n’ai constaté que quelques coupures effectuées ici et la les gestionnaires du site dans des cas flagrants d’atteinte à la charte potentiellement passibles de poursuites ; le reste du temps, les coups de ciseaux ont été le fait des auteurs eux-mêmes.


    • JC_Lavau JC_Lavau 15 juin 20:23

      @Fergus. Soit je suis totalement fou, soit tu es très ignorant.

      Les coupures de masse, octante à la fois, je les ai vu faire. Hélas, je n’anticipais pas une telle démesure dans la malhonnêteté, je n’ai donc pas fait de sauvegardes complètes avant, pour pouvoir en exhiber publiquement la preuve. Il s’agissait bien d’éradiquer les témoignages gênants des témoins gênants.
       
      Récemment par Nicol* Ch*v*ern*y autour de ses bouses de prétendus épandages aériens malveillants. Antérieurement sur les articles de propagande forcenée anti-pères, par le groupe Ravages, et par pedoqqh ou qqch-pedo. Là oui, j’ai des sauvegardes partielles avant-après.
      La criminalité anti-pères est intouchable, en ce Féministan.
       
      Vu la vantardise de Nicol* Ch*v*rn*y, il est raisonnable d’inférer que c’est la même qui charcute la database librement sans avoir de comptes à rendre à quiconque.
      J’ai également beaucoup de preuves d’atteintes flagrantes à la charte, qui sont soigneusement protégées par le même Parti Intérieur. Pour ceux-là ou celle-là, je suis un témoin gênant à abattre. Il est plus que probable que je serai prochainement abattu. Mes articles sont systématiquement barrés.

    • foufouille foufouille 15 juin 20:37

      @Fergus

      c’est totalement faux. à l’époque du dieu morice, la censure était déjà hors charte comme maintenant.
      les insultes et délires des auteurs ne sont pas censurés sauf dans un fil de commentaires.
      la censure est donc au bon vouloir des übermenschen auteurs.


    • JC_Lavau JC_Lavau 22 juin 17:53

      @foufouille. Tiens ? Le décompte des commentaires est passé cette nuit de 273 à 227.

      Quoi a été sabré ?

  • gueule de bois 13 juin 12:27
    La ligne de démarcation n’est pas entre les sujets ’majeurs’ et ’mineurs’. Il faut distinguer entre les articles qui N’APPORTENT RIEN et qui seraient avantageusement remplacés par un lien vers le wiki 100 fois plus riche. A mettre dans le même sac les reprises des titres de la TV avec un commentaire bien-pensant (qui se sent morveux qu’ils se mouchent).
    Qu’est-ce donc qui peut rendre un article intéressant :
    Un article drôle.
    Un petit morceau de littérature.
    Un article mettant en lumière une relation originale entre des faits avérés. Les faits vus donc sous un angle particulier et inhabituel.
    Un article apportant une véritable information, souvent négligée par les médias car pas assez spectaculaire.
    Un article d’opinion pur caractérisé avec si possible un peu d’argumentation.
    Une critique d’une œuvre d’art qui ne soit pas une reprise de tout ce qu’on trouve sur le web.
    etc...
    etc...
    Cette liste n’est évidemment pas limitative.
    Pour le moment beaucoup trop d’auteurs sont de simples plagieurs et d’autres écrivent pour écrire n’apportant que du vide. C’est sur ces critères qu’il faut faire le nettoyage et pas sur la noblesse du sujet.


    • Fergus Fergus 13 juin 12:55

      Bonjour, gueule de bois

      Je suis assez largement d’accord avec vous. Mais ni vous ni moi ne pouvons intervenir sur les votes des modérateurs et la ligne éditoriale du site.


    • kalachnikov kalachnikov 13 juin 13:04

      @ Fergus

      La ligne éditoriale est explicitée ici.

      Cependant, internet a évolué depuis sa rédaction. La réalité est qu’il faut maintenant faire un choix qualitatif ou quantitatif. Sachant qu’il n’y a pas plus de faits exceptionnels, porteurs de sens, qu’hier, il faut meubler.


    • Fergus Fergus 13 juin 13:16

      Bonjour, kalachnikov

      Je connaissais ce texte, cela va de soi. Au delà des principes qui y sont énoncés, et notamment la quête prioritaire d’articles traitant de faits inédits, il est clair qu’une édition ne peut être totalement consacrée à des sujets répondant à 100 % aux objectifs ambitieux des gestionnaires du site. Mais c’est également vrai pour la presque totalité des médias.


    • kalachnikov kalachnikov 13 juin 13:33

      @ Fergus

      Non, les medias qui veulent faire dans l’info continue = quantitatif.

      Il existe des sites qui trient les articles selon des critères qualitatifs et qui donc ont peu d’articles. Mais ceux-ci restent longtemps en devanture et donnent des discussions riches.

      Ce choix, qu’il soit fait consciemment ou passivement, entraîne un changement de nature du site. La qualité des articles étant moindre, ils deviennent un prétexte et ce sont les commentaires (en fait l’interaction avec le lecteur*) qui prennent le pas.

      A ce titre, agoravox est une réussite unique car il existe une liberté qui n’existe nulle part ailleurs : n’importe qui peut participer et dire ce qu’il veut. Il n’y a pas de censure à proprement parler sinon marginale ; à titre personnel, chaque fois que j’ai eu affaire à une censure, elle n’avait rien d’éditoriale mais relevait de la querelle personnelle (être banni par tel auteur, etc).
      Je parle à titre de commentateur puisque n’ayant pas produit d’article.

      *je préfère parler comme ça, sans affect, car je trouve qu’Av est en tant qu’objet une réussite.


  • Surya Surya 13 juin 12:47

    Bonjour Fergus,

    J’approuve bien sûr le contenu de votre article, mais je ne crois pas que cela va changer quoi que ce soit. Je ne sais pas si vous avez été victime de protestations ou d’attaques au sujet de vos articles ces derniers temps, je n’ai pas suivi (j’avoue ne plus venir sur Agoravox tous les jours, en tout cas en ce moment) mais d’un autre côté, j’ai juste envie de vous dire de ne pas vous préoccuper de ce que les gens pensent des sujets que vous abordez. Si vos articles ont été validés en modération, c’est qu’ils ont plu à suffisamment de personnes pour que l’article soit publié. Bien sûr que les auteurs ont le droit d’écrire sur les sujets dits “mineurs”. Encore heureux ! En plus, dire de la culture que c’est un sujet mineur ! Ils n’ont peur de rien, ceux là ! Donc, pour résumé, qu’est-ce que vous vous en fichez si des gens viennent lire vos articles, puis ensuite vous reprochent le sujet abordé ! Laissez les dire ce qu’ils veulent et continuez d’écrire autant que vous en aurez envie.

    A part ça, si Agoravox donne aux auteurs la possibilité de bloquer certains commentateurs, ce n’est pas au commentateur concerné d’en subir ensuite les conséquences s’il utilise l’outil mis à sa disposition. Le commentateur bloqué n’a qu’à se plaindre à la rédaction au lieu de s’acharner sur l’auteur. Il pourra alors invoquer l’atteinte à la liberté d’expression, celle là même qu’il refuse d’accorder aux auteurs dont il dit que leurs textes n’ont rien à faire sur le site.

    Personnellement, si je n’ai pas envie de lire un article, si le sujet ne m’intéresse pas, eh bien je n’ouvre pas l’article. C’est aussi simple que ça. 


    • Surya Surya 13 juin 12:50

      Pour résumer. euh ère.

      Par pitié, la rédaction, donnez nous la possibilité d’éditer nos coms pendant un certain nombre de secondes après publication, afin qu’on puisse voir et corriger nos fautes.


    • Fergus Fergus 13 juin 13:03

      Bonjour, Surya

      Je suis évidemment en accord avec vous sur tous les points abordés, à l’exception peut-être du blocage, parfois utilisé de manière excessive, me semble-t-il.


    • Aristide Aristide 13 juin 13:08

      @Surya


      Ouais, mais bon, il me semble que nous sommes plus dans une communication écrite qui a toutes les caractéristiques de la discussion orale. Alors, oui, des phrases mal foutues, des fautes d’inattention, plus grave des mots estropiés, ... Enfin tout ce que l’on trouve dans une discussion.

      Et puis, pour ne pas vous le cacher, cela m’arrange. Je ne suis pas sur qu’à la relecture, je trouverais mes perles ... et donc l’excuse d’inattention me convient assez bien.

    • Aristide Aristide 13 juin 13:12

      @Fergus


      à l’exception peut-être du blocage, parfois utilisé de manière excessive, me semble-t-il. 

      Avec cela on est sur d’avoir un doute sur ce que vous pensez. Cette mesure est inacceptable, se plaindre de l’usage qu’en font certains est une position intenable.

      Comment peut-on s’étonner de cette conséquence bien naturelle d’une liberté donnée sans aucune justification ? 

    • Fergus Fergus 13 juin 17:39

      @ Aristide

      Par « minimum de tenue », j’entends des articles qui ne sont ni truffés de faute d’orthographe ou de grammaire, ni construits de telle manière que le propos est incompréhensible.

      Pas besoin d’être un Prix Albert Londres pour proposer un article, mais au moins avoir une chance d’être compris des lecteurs et de ne pas les rebuter par une syntaxe par trop déficiente.

      A toutes fins utiles, je vous informe que lorsque je rencontre en modération un article qui traite d’un sujet de fond intéressant, mais présente des défauts d’écriture trop importants, je ne vote pas contre cet article, j’invite l’auteur à revoir le texte, le cas échéant en se faisant aider.


  • jymb 13 juin 13:11

    La seule attitude honorable est de tout faire pour que les opinions s’exprimement librement, même et surtout s’il s’agit de celle(s) qui vous révulsent 


    Bref, l’inverse des « grands » sites qui trient, se taisent, fragmentent, se vautrent dans le politiquement correct nauséabond et gluant

    • Fergus Fergus 13 juin 13:20

      Bonjour, jymb

      Je suis globalement d’accord avec cela, à condition de garder un minimum de tenue aux articles, même pour un virulent pamphlet.


    • Aristide Aristide 13 juin 13:28

      @Fergus


      C’est bizarre comme vous pouvez « juger » et interdire la publication sur la base d’un minimum de tenue. Cela existe ouù ce machin ? Il existe des lois, si l’article enfreint ces lois, il n’est pas publié sinon ... quelles raisons ? La bienséance ? La conformité à l’opinion majoritaire ? ...

      Je parle bien de votre position, que le site désire « policer » les propos tenus est son affaire(*), celui qui « collabore » à cette mascarade ne peut se cacher derrière ce « minimum de tenue » pour justifier la censure d’un article ou de messages qui sont conformes à la loi.

      (*) dans les deux sens du mot « affaire » : leur responsabilité mais aussi pour en faire.

    • Fergus Fergus 13 juin 17:41

      @ Aristide

      Désolé, je viens - par erreur - de répondre juste au-dessus sur le « manque de tenue ».


  • JC_Lavau JC_Lavau 13 juin 13:18

    Rédiger soi-même ?

    Tous mes articles sont barrés par le PARTI INTERIEUR.
    Nicole Cheverney s’en est vantée, mais depuis a effacé son aveu.
    Que je publierai prochainement, ailleurs, là où la parole est libre.

    • Fergus Fergus 13 juin 13:27

      Bonjour, JC_Lavau

      J’ai pourtant le souvenir d’avoir lu des articles de vous sur le site, notamment sur des questions scientifiques ou sur la Syrie.

      Qui pourrait vous « barrer » et pour quels motifs ?


    • JC_Lavau JC_Lavau 13 juin 14:14

      @Fergus. Je n’ai que trois noms à certifier pour le PARTI INTERIEUR des censeurs frénétiques :

      Olivier Cabanel,
      Bernard Dugué,
      Nicol* Ch*v*rn*y.
      Sa dernière bouse sur son délire des « chemtrails » est passée d’un coup de plus 120 commentaires à 62. Elle a aussi effacé sur un autre fil tout ce qui se rapportait à son coup de censure.
       
      Sous la plume d’Agatha Christtie, Hercule Poirot s’escrimait à identifier le style du criminel, ou de l’équipe de criminels. Là Nicol* Ch*v*rn*y nous a convaincus par son style de censure en grand, que c’est elle aussi qui a éradiqué tous témoignages gênants sous les papiers de Thibaud Leclech, de Caroline Bréhat, et de pédo-etc. 
      Guerre sexiste oblige.
       
      Citation sauvegardée à temps :Nicole Cheverney 19 mai 18:32@JC_Lavau
      Me ridiculiser ? Pas tant que vous, dans vos articles proposés à la modération qui ne sont JAMAIS validés, c’est peut-être cela qui vous rends si amer ? 
      Quand à votre néologisme, « sommedéquer » quand on veut faire de l’humour, encore faut-il avoir le talent nécessaire, surtout lorsque l’on veut jouer avec les mots. N’est pas Raymond Devos qui peut. Un bon conseil toutefois, si tu ne peux revenir sur le sujet que je propose dans l’article, pour moultes raisons, essaies au moins d’éviter les attaques personnelles. Cela te grandira. Tu sais, mon vieux, j’ai le cuir dur, mais il arrive un moment où il faut savoir s’arrêter surtout de la part d’un mec, bien planqué derrière son ordi s’adressant à une femme. Et si tu n’as aucun sens de la galanterie, aies au moins celui de la mesure. 


      Fin de citation.
      Sa censure de masse démontre qu’elle a un accès complet à la database sans avoir de comptes à rendre à quiconque. C’est cela le Parti Intérieur sur Gorgonavox : des kapos qui ont carte blanche de la part du propriétaire, au service de leur narcissisme frénétique.

      Il y a eu d’autres coups sournois, qui ne peuvent être perpétrés que par le Parti Intérieur, mais pas forcément par cette kapo identifiée (je ne les ai pas tous identifiés) :
      Un matin, mon premier commentaire sous un article de Christelle Néant est effacé, et d’autres commentaires par d’autres intervenants.
      Le même matin, me voilà bloqué sous les articles de Laurent Courtois.
      Plus tard, nous avons pu démêler qu’aucun de ces deux auteurs n’est l’auteur du coup bas. Le but réel était d’obtenir que nous battions entre nous.

      Sauvegardez vite mon message avant que le Parti Intérieur l’efface !

  • nono le simplet nono le simplet 13 juin 13:25
    partage total !
    j’invite, à ce sujet, ceux qui ne l’ont pas encore fait à aller lire ce petit bijou posté hier :

  • Elliot Elliot 13 juin 13:41

     

     Bonjour, Fergus

    Il y a aussi des obsédés de l’Islam parmi les rédacteurs, des chevaliers blancs qui se croient investis d’une mission, la première étant de de dessiller les yeux de leurs compatriotes sur le danger supposé de l’inéluctable grand remplacement. 

    Le moindre fait divers est recensé, scruté puis, s’il ressortit aux critères qui motivent essentiellement ces plumitifs dans leur production « littéraire », il est examiné , analysé à la loupiote de leur préventions anti-musulmanes et il fait l’objet d’un article plus ou moins bien torché où d’un détail insignifiant par lui-même sont tirées des conclusions catastrophiques pour l’avenir de la France.

    Ces prêcheurs de tempête et accessoirement de haine ( la haine n’étant que le carburant visant à alimenter leur dessein politique ou simplement leur ego de pythie annonçant les pires calamités ) font régulièrement leurs devoirs sur Agoravox rencontrant les souhaits de leurs indéfectibles soutiens dont la connaissance de la langue française est d’ailleurs parfois inversement proportionnelle à la fière identité qu’ils revendiquent de manière tonitruante .

    Maintenant la liberté d ‘expression de ces collaborateurs ne peut en aucune manière être entravée car ils expriment une vérité qui est celle de nombreux Français et est de ce fait légitime sinon pertinente.

    Sont-ils eux-mêmes persuadés des calembredaines dont ils se font l’écho ou sont-ce simplement des manipulateurs allant dans le sens de ce qu’ils croient être l’air du temps : je ne sais et pour leur bonne santé mentale je souhaiterais que cela soit la deuxième branche de l’alternative qui fût vraie.

    Toujours est-il qu’il est rassurant d’avoir de temps en temps des articles qui ne sont pas anxiogènes, qui traitent de sujets périphériques voire futiles, qui chantent le terroir et enchantent l’esprit par leur fraîcheur. 

    Pour ma part, je modère assez peu et jamais pour des raisons politiques. 

    Mes refus – d’ailleurs pas nécessairement suivis – sont toujours motivés quand j’estime que l’auteur prend des libertés avec les règles de la syntaxe française , le charabia n’ayant à mon sens pas sa place sur un organe de presse qui se doit d’être respectueux de la langue française ( cela vaut évidemment pour les articles et pas pour les commentaires qui doivent rester libres quelles que soient leurs outrances )


    • Fergus Fergus 13 juin 14:31

      Bonjour, Elliot

      Merci pour votre commentaire qui rejoint très largement mes propres observations et ma propre attitude relativement aux articles et aux commentaires d’AgoraVox.


  • Les plus grands lecteurs d’Agora et des commentateurs sont ceux qui écrivent pour AGORA. Certains enrichissent le débat (Vélosex, Etirev) ,....) et d’autres sont les mouches du coches. On répond,...ou pas. La réponse du berger à la bergère est souvent une perte de temps. D’ailleurs, il pleut.


Réagir