jeudi 18 avril - par L’étrangère

Une photo vaut mieux que des mots

Lundi soir, après avoir fini ma deuxième journée, je décide d’écouter les tant attendues (ou pas) annonces faites par le "tout là-haut là-haut" et là, patatras, point d’allocution de sieur Macron, que nenni, Notre-Dame est en flammes place au direct Simone.

Je regarde quelques secondes le spectacle, dommageable assurément, puis me concentre sur Crépuscule de Juan Branco (que je recommande ardemment entre parenthèses), en me disant que bien que le bâtiment soit, il est vrai, un fleuron en termes d’architecture, un lien avec l'Histoire comme d’autres cathédrales d’ailleurs, il n’en reste pas moins qu’aucune victime n’est à déplorer (à ce moment-là, aucune information concernant le pompier blessé n’était disponible) point de drame comme je l’entends, on s’en sort pas si mal. Que voulez-vous, je suis une éternelle optimiste.

Je relativise d’autant plus en pointant mon regard à l’est. Les forêts d’Indonésie brûlent si souvent, la moitié a disparu en 50 ans (cf wikipédia), ce fait impacte directement des centaines de milliers de vies humaines si ce n'est l'ensemble de la population mondiale (https://reporterre.net/Pres-de-100-000-morts-a-cause-des-feux-de-foret-en-Indonesie) sans mentionner le triste sort de toutes les espèces, faune et flore, confondues qui sont à jamais détruites par notre avidité si « humaine ».

La Cathédrale de Paris sera reconstruite à n’en pas douter. On ne sait combien de temps le chantier prendra, ni combien cela coutera, mais de toute évidence, on ne laissera pas ce joyau « aimant à touristes du monde entier » péricliter sous nos yeux. Non !

Les forêts amazonienne et indonésienne n’ont qu’à en prendre de la graine…

Le lendemain matin, mardi donc, je regarde un peu la presse (tour d’horizon global, du local au mondial) et là, dans un article du quotidien Sud-ouest (https://www.sudouest.fr/2019/04/16/en-images-les-terribles-images-de-l-incendie-de-notre-dame-de-paris-5993103-10407.php), quelques photos.

Une particulièrement retient mon attention.

On voit Manu le malin et son Edouard premier (ministre) de la classe, en appuis spécialisés à 19h53.

En légende : « Emmanuel Macron et Édouard Philippe, sur les lieux du drame, peinent à cacher leur émotion alors qu’ils observent la progression des flammes. »

Je regarde attentivement le visage de notre cher, si cher Président, et faute d'y voir une quelconque émotion, je m’amuse à faire ce que j’avais vu dans une vidéo d’analyse de communication non verbale (https://www.youtube.com/watch?v=Fe-sjQ9EIfE) : je cache d’abord le bas du visage, puis le haut.

Et là surprise... (enfin non, confirmation), je vois bien deux expressions faciales émotionelles :

La première, liée au haut du visage, n’exprime rien d’autre que le côté calculateur du personnage.

Un regard froid, fixe, où l’on sent que derrière, ça cogite sévère pour voir comment récupérer le truc. « Yes Notre-Dame est dead » aurait dit Sibeth Ndiaye me glisse-t-on dans l’oreillette.

La seconde, celle du bas du visage, exprime à mon sens un très mauvais jeu d’acteur. Du fake tout simplement.

Une moue de théâtre feignant... quoi d’ailleurs ? La tristesse ? Un semblant de dépit mélangé à de la colère ? On ne saurait dire. On pourrait même sentir un léger sourire en toile de fond, mais j'ai l'esprit mal tourné.

Oui, c'est vrai, j'avoue et reconnais que je n'aime pas Emmanuel. Mon analyse est donc surement biaisée.

Mais je ne peux m'empêcher, quand même, de percevoir une distorsion évidente qui n’a rien de bien naturelle.

Bref, une photo qui résonne avec son discours du soir, où entre changement de ton, ralentissement de la parole et silences bien placés, il voulait nous faire croire qu’il était profondément ému, touché par cet incendie.

Remarquez, n’étant absolument pas touché par la misère humaine, pourquoi le serait-il pour des pierres, du verre et du bois mort ?



12 réactions


  • Vidéo très intéressante. Mais ne développant toute la complexité des situation. Un criminel n’a rien à voir avec un chercheur d’emploi pour survivre et qui (on le comprend) est sur ses gardes.


  • troletbuse troletbuse 18 avril 10:32

    Sue la photo, le président P pyromane est entrain de penser combien d’argent ses copains vont récolter pour la reconstruction, donc pour ses comptes en banque.


  • zygzornifle zygzornifle 18 avril 12:31

    Le soucis pour Macron c’est de faire glisser de l’argent des dons discrètement dans les caisses de LaREM ni vu ni connu ....


  • baldis30 18 avril 15:28

    bonjour,

     article lumineux ...
    des éclairages psychologiques compréhensibles pour tous !

    il y avait longtemps que le regard ne me trompait plus, mais la synthèse du visage est remarquable ... 


  • zygzornifle zygzornifle 18 avril 15:53

    Notre Dame comme Terminator s’est auto terminée , lassé de voire passer des curés pédophiles , des faux croyant et souillée par les politiques qui ont posé leurs culs crapuleux sur ses sièges osant même prier leur veau d’or dans ce lieu sacré , de désespoir elle a fait une combustion spontanée .....


    • Samson Samson 19 avril 13:40

      @zygzornifle
      C’est une interprétation qui fait sens !
      Mais toutes ces raisons ne datant pas d’hier, la question à 100 balles, ou plutôt à 1 milliard, est — bousculant fort brutalement le « timing » de l’éborgneur d’Amiens tout empressé à nous fourguer la réduction de la République et de ses institutions à vulgaire « startup » dans son numéro de télévangéliste de la Sainte-Croissance — pourquoi précisément maintenant ???
      Si vous avez une suggestion, ...


  • Samson Samson 18 avril 22:35

    Absolument ! Alors que le timing de son show pré-enregistré de télévangéliste de la Sainte-Croissance était brutalement bousculé, J’ai attentivement visionné sa première intervention devant Notre-Dame, espérant y déceler quelque indice sur base de l’improvisation de sa prestation.

    J’ai cru surtout dans les premières minutes - identifier à plusieurs reprises une mimique de forte contrariété voire de colère, liée probablement au fait de s’être laissé volé la vedette par la désolation de Notre-Dame en flammes mais même si j’ai eu une bonne pratique professionnelle du langage non-verbal et de son décodage— je peux me tromper !

    Pour tenter à tout prix de récupérer la mise qui lui est symboliquement arrachée et avec quelle puissance ! —, je l’ai trouvé plutôt doué à rouler comme à l’habitude le chaland dans la farine et beaucoup s’y laisseront probablement une fois encore prendre !

    Une fois néanmoins qu’on a compris le ressort psychopathique animant l’éborgneur d’Amiens faute de jamais pouvoir les ressentir, des émotions et une empathie mimées avec plus ou moins brio !  le masque tombe et la perversion narcissique et manipulatrice du petit Monarc nous apparaît dans toute son étendue, particulièrement déplaisante !


    • L'étrangère L’étrangère 18 avril 23:20

      @Samson
      Merci pour votre commentaire. Personnellement, je ne le trouve pas doué, l’éborgneur menteur, mais peut-être parce que j’ai de petites notions de commedia dell’arte smiley


    • Samson Samson 19 avril 00:01

      @L’étrangère
      Certes avec le soutien massif de tout l’appareil de propagande médiatique mobilisé et déployé comme la Panzer Divizion dans ses meilleurs jours : « Ach, Nostalgie ! » - pour vendre son poulain, achever de plomber Fillon descendu en plein envol, et nous indiquer le « bon » suffrage, il a quand même suffisamment réussi à bluffer l’électeur pour décrocher la « floche » du carrousel républicain, ... ce qui demande un certain talent !

      Mais j’en conviens, ce genre de duperies ne fonctionne qu’un temps, et une fois l’escroc démasqué, impossible d’encore ajouter foi à ses entourloupes !

      En vous présentant mes cordiales salutations ! smiley


    • L'étrangère L’étrangère 19 avril 12:10

      @Samson
      Je vous concède qu’il est largement et grassement aidé par sa « suite » du « petit-Paris » pour reprendre Juan Branco. Mais aucun mérite ni talent là-dedans smiley
      La connaissance des merveilleuses faiblesses du cerveau permettent aux influenceurs d’opinion d’orienter vers la « bonne » solution.
      La peur et la flatterie sont des outils très fiables ! (cf petit traité de manipulation à l’usage des honnêtes gens).
      Une fois qu’on en prend conscience, ça devient plus difficile de rassembler le troupeau.
      Une excellente journée à vous !


Réagir