vendredi 27 août 2021 - par rosemar

Une société du prêt-à-jeter...

JPEG

Nous vivons dans une société où tout nous pousse à consommer : les publicités omniprésentes, la mode, les cartes de crédit, les soldes, les petits prix, les commerces qui regorgent de toutes sortes de produits...

Et si nous ne consommons pas, l'économie est à la peine, la sacro-sainte croissance est menacée.

Nous vivons dans une société d'hyperconsommation...

 

Et comme l'écrit Konrad Paul Liessman, "la société de consommation devrait en fait s'appeler la société du prêt-à-jeter, et pas seulement, parce que la stratégie dominante pour se débarrasser des objets consiste encore et toujours à les jeter au lieu de les recycler.

Au delà de cette pratique, jeter devient l'une des formes essentielles de l'utilisation d'un bien : on le voit, on l'achète, on le jette."

"Jette, achète...", telle est la devise de nos sociétés...

 

Les fabricants eux-mêmes font en sorte que les produits soient rapidement périmés : c'est le règne de l'obsolescence programmée.

La mode vestimentaire ne cesse de se renouveler : nouveaux modèles, nouvelles formes, nouveaux coloris, nouvelles longueurs, etc.

Les smartphones sont conçus pour ne durer que deux années.

Et Konrad Paul Liessmann d'évoquer les pics de consommation à Noël : "On achète une énorme quantité d'articles qui, sans avoir été utilisés -ils sont même souvent restés dans leur emballage d'origine- prennent très vite le chemin de la poubelle."

 

Nous jetons aussi des tonnes de nourriture. Chaque année, ce sont 1,3 milliards de tonnes de nourriture qui sont jetées ou perdues sur l’ensemble du globe !

Cette masse correspond à 1/3 des aliments que l’on produit sur la planète ! Paradoxalement, quelque 815 millions d’individus souffrent de la faim dans le monde.

 Plus on a accès à de grandes quantités de nourriture, plus on gaspille. Un Malien jette en moyenne 9 fois moins qu’un Français ou un Américain par an : 11kg contre 95kg ! Plus on peut consommer, plus on consomme. Rien qu'avec ce que l'Europe jette chaque année, on pourrait nourrir 1 milliard de personnes.

 

Ainsi, comme l'écrit Konrad Paul Liessmann, "les déchets sont l'affaire de l'homme. La nature ne connaît pas de déchets : tout ce qui voit le jour et meurt au cours du cycle naturel est réintroduit dans celui-ci, se transforme, change d'apparence, de forme, de fonction, mais rien n'est mis au rebut... Seul l'homme produit des déchets."

 

Et le philosophe de conclure : "Aller jusqu'à produire des objets, ce qui est parfois très énergivore, pour qu'ils se retrouvent à la poubelle sans même avoir été utilisés, frôle le cynisme quand d'innombrables personnes n'ont toujours pas le strict nécessaire pour vivre."

Le recyclage est sans doute une des solutions au problème... mais il faudrait aussi repenser notre façon de produire et de consommer... 

Vaste programme !

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2021/08/une-societe-du-pret-a-jeter.html

 

Source :

https://toogoodtogo.fr/fr/blog/penseataplanete-gaspillage-alimentaire-2019

 



114 réactions


  • ETTORE ETTORE 27 août 2021 20:01

    Rosemar, je crois que cet état à entendu votre complainte.

    Voyez avec quelle célérité, il s’emploie à réduire certains déchets, qu’il a étiqueté

    « non productif », « a retirer, pas à trier », « éliminer petit à petit »,« éradiquer les jeunes pousses à la naissance », « traiter et stériliser » « à composter », .

    Voyez vous, Rosemar, longtemps la France était connue pour ses jardins fantastiques, des oeuvres d’arts d’André Le Nôtre, dont les arabesques ornaient le sol de tapisseries sophistiquées. Joignant les perspectives, entre le ciel et la terre, comme un apparat mouvant, se reflétant dans les fontaines et les plans d’eau, en une parfaite égalité de puissance, entre le figé, et le mobile..

    FINI ! NADA ! TERMINE, ce temps ou les Rois avaient de la GRANDEUR à revendre. A montrer, ce qu’ils avaient comme idée de leur puissance, donc, de la France, patrie des lumières.

    Regardez actuellement, à quoi s’amuse le Monarc....Versa-tille .....

    Poser des étiquettes sur le museau de son peuple. Un avant tri sans cri ! Et pour certains résistants, un appel à la raison, pour dire qu’ils sont matière vivante, recyclables soit, mais par naissance, pas par incinération de masse.

    Rosemar, votre photo d’entête, est parfaite, pour exprimer le dégout du trop plein, la saleté débordante, l’incontinence, de cet état poubelle, où malheureusement les poignées, appelées urnes, ont été sacrifiés par intérêt d’argent, sans qu’ils se salissent les mains pour autant..

    Alors maintenant, soit nous rétablissons, le service de ramassage, des poubelles, soit, nous crèverons tous ensemble, dans une sordide usine, aux fumées de noirs mensonges, qui nous consumeras petit à petit.

    Bien à vous !


  • troletbuse troletbuse 27 août 2021 23:18

    Rosemar

    Votre vision est un peu courte, Rosemar car vous avez oublié le plus important :

    Pour faire du fric, on a encouragé le jetable mais sur Terre, il y a tellement d’inutiles comme vous, moi et beaucoup d’autres. Ils ont donc programmé

    L’humain jetable


  • roby roby 28 août 2021 15:25

    A la modération comment se fesse t-il que l’on ne puisse plus noter les commentaires ?


Réagir