mercredi 13 mars - par Jules Seyes

Vérifions l’état de nos forces avant d’aller tirer les moustaches de l’ours !

Au moment où, à la suite des déclarations alarmistes de nos dirigeants, nos députés sont appelés à débattre sur la situation, l’heure sonne de réfléchir à l’état de nos forces.

JPEG

A première vue, si nous faisons, par un plissement de la mappemonde glisser la carte du monde pour rendre Avdiivka en bordure de Strasbourg l’affaire semble pliée et la communication de monsieur Macron toujours portée sur les concepts et l’imagination le projette très bien.

Nous allons voir pourquoi, vouloir affronter la Russie est irréaliste dans le domaine des armes stratégiques puis conventionnelles et enfin, pourquoi ce scénario est irréaliste.

 

Au plan stratégique la comparaison de fait dans le domaine des armes défensives et des armes offensives.

Sur le plan défensif, le match est pour ainsi dire plié d’avance : La Russie possède la défense AA la plus dense du monde. La France 8 batteries de Samba, système équivalent à un S400 même si sa portée est plus faible en raison de vecteurs plus légers. Mais bon, pour cette discussion à haut niveau, nous accepterons cette quasi-équivalence des armes individuelles : Elles servent à couvrir un point sur la carte.

Côté russe, la couverture est limitée. Pour nous français, trop courte est une aimable fiction, notre défense relève, pardonnez-moi cette image du slip kangourou au Groenland.

Les Ukrainiens avec un mélange de S300, patriotes et autres systèmes fournit en quantités échantillonnaires par d’autres pays d’Europe interceptent des missiles de croisière au prix d'une dépenses considérable de munitions AA. Cet effort est hors de portée des moyens français, car cette stratégie met à sec, l'ensemble des stocks OTAN. On constate alors, que nos armes sont trop chères, produites en quantités insuffisantes et cette grave faute de conception de nos défenses mettra du temps à être corrigée.

Au plan stratégique, les Américains ont développé un système anti-missiles adapté pour intercepter les Missiles Balistiques Intercontinentaux (IBCM). Cette capacité, certes apparemment limitée à contraints les russes à moderniser leurs armes offensives.

Cette modernisation est incarnée par les Satan 2 Sarmat.

 

Sur le plan des armes offensives, les arsenaux russes et américains s’équilibrent plus ou moins. Les Sarmat ont été explicitement conçus comme une solution pour percer le système ABM (Antibalistic Missile) US. On peut gloser sur les prétentions de Moscou, mais jusqu'ici, elles ont à peu près tenu sur le terrain et la menace doit être considérée comme valide.

D’ailleurs, peut-être devrions-nous nous montrer un peu prudent sur nos performances fantasmées, car les Anglais ont récemment eu une série de mécomptes lors de leurs essais de missiles tridents.

Glissons et puisque Monsieur Macron s’interdit les lignes rouges ramenons le à la puissance brute. Les mots ont cet avantage que les scénarios ne tuent que les arbres. Alors quelle est la comparaison des facteurs de feu bruts ? La Russie peut survivre à une salve française, l’inverse face à un tir russe relève de l’impossibilité physique.

Notre défense était taillée pour rendre non rentable l'entrée d'un adversaire sur le territoire français. Si nous allons provoquer, surtout sur un sujet considéré comme vital par les Russes, alors les hypothèses de départ s'effondrent.

Je trouve un peu dommage de devoir rappeler ces faits qui pour moi, relevaient de l'évidence.

Avons-nous si peu conscience de notre situation militaire et des fondements de notre dissuasion ?

 

Alors, bien sûr monsieur Macron n’a peut-être pas conscience de ce fait, puisse cet article l’aider à le réaliser.

Pour lui, occupé à découvrir les petits soldats, l’idée de "jouer" avec des troupes dans une vraie guerre, l’idée peut-être tentante de se faire passer pour un homme d’État. Mais permettez-moi de rappeler un détail : Le général de Gaulle avait, pardonnez mon ironie, une légère, expérience militaire. Jacques Chirac avait été en Algérie. Même Mitterrand avait fait son service et savait de quel côté du fusil sortait la balle. Ils avaient donc une certaine compréhension des rapports de forces basée sur leur vécu, notre actuel dirigeant ne saurait prétendre à cette finesse.

On parle beaucoup des dividendes de la paix comme cause de la faillite constatée de la doctrine OTAN. Permettez-moi de nuancer. Certes, la comparaison de l’armée de 1989 et de 2021 est cruelle :

En 1989, l'Armée de terre est composée de trois « piliers » : la 1re armée et ses trois corps d'armée, la force d'action rapide et la défense opérationnelle du territoire. Ses effectifs atteignent 296 000 hommes[1].

En 2021 l’armée de terre compte 114 818 personnels[2], soit une baisse de 62% des effectifs.

Cette armée a été construite pour chasser du Djihadiste à des milliers de KM. Pour monter une opération commando, elle est très adaptée, et nos soldats maîtrisent nombre de compétences.

Pourtant, je vais me permettre de poser une autre comparaison. L’occident, faute de véritable adversaire s’est laissé dériver conceptuellement. Nous avons une approche fondée sur la chevalerie et le duel. En l’absence d’adversaire capable de nous menacer nous nous sommes laissé entraîner dans une logique de supériorité individuelle. Autrefois, celle-ci s’établissait par la cadence de tir des armes, ou par le recours à une source d’énergie plus dense (Comme le moteur de char qui permet à trois bonhommes d’emmener un canon lourd et du blindage). Seulement, (faillite des élites ?) L’occident n’est pas vraiment parvenu à générer un avantage de puissance. Alors, nous nous sommes réfugiés dans l’électronique promise à conférer un gain individuel.

Cette logique du duel et du preux chevalier appelé à dominer de son bras vaillant ses adversaires à échoué en Ukraine contre la doctrine militaire russe. Telle fut la conception de l’offensive de Robotnye ou les supers soldats formés par l’OTAN armés de merveilleux chars occidentaux ont redécouvert cette vérité immortelle : Le feu tue[3] !

Le plus grave est l’incapacité des chefs militaires de l’OTAN a réaliser cette faiblesse doctrinale grave !

La doctrine russe, héritière pour le coup de communisme revient à une approche beaucoup plus roturière. Combattre le nez dans la terre, pendant que les obus tirés de loin accablent les adversaires comme les flèches des archers anglais ont annihilés les preux chevaliers français pendant la guerre de cent ans.

Et sur ce plan, je dois donner raison à monsieur Macron : Vladimir Poutine les attaque, car le système russe justement est une vision populaire, roturière qui met à bas l’illusion d’une élite détentrice d’une suprématie quasi biologique ou divine. Dans la boue de Robotnye gît le premier de cordée rappelé à sa condition mortelle.

Seulement, permettez-moi, humble moujik, déplorable devant Marx (Eh oui, je ne crois pas), de me poser la question : Pourquoi dois-je sauver les illusions du pouvoir macroniste ?

Voila ce qui se joue, voulons-nous contribuer à notre propre servitude ou non ?

 

Alors, bien sûr, impossible de l’avouer et le macronisme, pour inciter le troupeau à le servir et l’enrôler dans sa croisade se met à agiter des peurs. Y croient-ils ? Avec Macron rien ne saurait-être exclu, mais comme toujours l’enjeu est de déminer les mensonges du narratif pour ceux qui souffrent d’une information insuffisante.

Nous avons vu que nos armées sont formées pour affronter du fort au faible des adversaires peu puissants au bout du monde. Malheureusement pour elles, la guerre d'Ukraine s’effectue sur un tout autre scénario :

Envoyer des soldats dans des tranchés, des avancées lentes et brutale préparées par des déluges d'Obus, pour tuer, ou assommer les défenseurs sous le feu.

Pour cela, il faut des tubes de canons, des munitions en quantités pléthoriques, tous scénarios dont l'armée française a oublié jusqu'à l'existence. Nous sommes équipés pour livrer une poignée d’obus par avions au milieu du sahel, les Russes livrent eux des munitions par trains entiers sur le front.

Au passage, cela vous montre que l’idée de voir les Russes envahir l’Europe est un non sens.

Ils ont eu besoin de tirer dix millions d’obus par an durant deux années de suite pour tuer un demi-million d’ukrainiens et probablement en mettre autant hors de combat.

L’OTAN est elle donnée pour trois millions de soldats[4], si on admet un million de soldats US, il reste deux millions d’hommes hors réservistes.

La Russie serait alors contrainte mobiliser trente millions d’obus et en dehors de les produire, elle devrait les conduire sur les champs de bataille européens. Imaginez le simple défi logistique représenté par un tel volume de matériel ? Surtout si vous considérez que les écartements sont différents : L’écartement soviétique est de 1524mm, l’européen est de 1435mm et au moment où les Baltes ont voulu se connecter, ils ont dû reconstruire un nouveau réseau[5]. Avant, ils devaient transborder les marchandises.

Imaginez-vous transporter trente millions d’obus de la frontière de Biélorussie au cœur de l’Europe ? Tout transborder, protéger ces milliers de kilomètres de lignes contre les attaques aériennes de l’OTAN dont c’est l’un des rares facteurs de forces encore valable.

Il suffirait pour mettre les Russes à l’arrêt de les empêcher de nous prendre les trains à l’écartement européen et tout serait pour ainsi dire terminé. La Russie peut déployer sa force en Ukraine car elle, pardonnez cette métaphore sportive, joue à domicile. A l’extérieur le niveau de difficulté augmenterais.

L’armée russe sera sûrement capable de déployer des brigades, mêmes des corps d’armée, mais son soutient limité dans le territoire européen la conduirait à se retrouver en grave infériorité numérique face au force de l’OTAN dont le potentiel humain est supérieur.

Le plus terrifiant est que ces faits sont de notoriété publique et que les militaires ont dû les expliquer aux décideurs, où alors, la lâcheté intellectuelle dans les cercles dirigeants de nos forces est grave. Je préfère croire nos responsables politiques incapable de comprendre les hommes en uniforme.

Les amateurs étudient la tactique, les professionnels la logistique et comme l’avait dit monsieur Macron : Soyez fier d’être des amateurs ! Au moins cette promesse fut tenue.

 

Donc quelles conclusions tirer : Oui, l’OTAN commandée par des imbéciles davantage engagées dans l’Idéologie. Je présente mes excuses aux imbéciles non employés par l’OTAN, je ne voulais pas les insulter, ses armées sont largement inadaptées, pourtant, les lourdeurs intrinsèques de l’outil militaire russes l’empêchent de nourrir l’espoir de conquérir l’Europe dans un délai raisonnable.

Cette puissance qui broie l’armée ukrainienne, de par son empreinte logistique qui la rend irrésistible là, où elle peut se déployer, elle ne peut se projeter.

Alors, sachons raison garder et arrêtons l’hystérie.



166 réactions


  • Astrolabe Astrolabe 13 mars 18:40

    J’ai pas lu le tract, mais est-ce que l’invasion russe de l’Ukraine en 2022 est enfin un succès au bout de deux ans ?


    • Jules Seyes Jules Seyes 13 mars 19:13

      @Astrolabe
      Elle éliminé les troupes initiales de l’armée Ukrainienne.
      Vidé les stocks de munitions de l’OTAN.
      Détruit la réputation des armes occidentales.
      Ca fait déjà un beau succès !


    • Et hop ! Et hop ! 14 mars 14:26

      @Astrolabe

      Le but des russes n’est pas de conquériir militairement l’Ukraine, mais de la désarmer en détrusiant toutes les forces de l’OTAN.
      C’est ce qui est en train d’être fait.


    • Fergus Fergus 14 mars 16:21

      Bonjour, Et hop !

      « Le but des russes n’est pas de conquériir militairement l’Ukraine »
      Conquérir, si, d’où la piteuse campagne initiale dans la région de Kiev. Certes, pas pour y demeurer, mais pour imposer en Ukraine un pouvoir fantoche à la botte de la Russie comme celui du voisin biélorusse.

      En cela, la Russie a totalement échoué.
      Comme elle a échoué à affaiblir l’Otan : grâce à Poutine, cette organisation bénéficie désormais du renfort de deux nations aux portes de la Russie : la Finlande et la Suède. Beau succès !

      Pour ce qui est des « forces de l’Otan », vous rêvez ! D’une part, les forces étasuniennes n’ont pas été affectées, ou si peu. D’autre part, les budgets militaires des pays de l’Union Européenne ont été augmentés de manière significative, et les arsenaux sont appelés à être renforcés dans les prochaines années.


    • Jules Seyes Jules Seyes 14 mars 17:49

      @Fergus
      Si le ppouvoir kievien s’était effondré ca aurait surement bien arrangé les russes, mais ca ne signifie pas que leur plan dépendait de ce succès.
      La propagande est la derniére arme valable de l’enpire US.


    • roby roby 14 mars 18:19

      @Fergus
      Bonjour Fergus,
      En tous cas Poupou ne laissera jamais l’encerclement de la Russie par l’Otan c’est a dire par les amèreloques qui sont derrière cette guerre a pousser des abrutis genre Macon à les enrichir encore plus. N’oublions pas le gaz de shiste amerloque qui était au bord de l’effondrement économique et qui grâce a cette guerre a repris du souffle. Bizarre non ?


    • Et hop ! Et hop ! 14 mars 19:56

      @Fergus

      Tout le monde gagne :
      Poutine réalise ses objectifs de guerre de virer d’Ukraine l’OTAN, ses bases de renseignement, ses ONG et ses laboratoires bactériologiques,
      et l’OTAN réussit ses objectifs $$$ comme service commercial de l’industrie militaro-industrielle et de crédit-bail $$$  américain, ils remplissent leur carnet de commande $$$ pour remplacer tout ce qui a été détruit et font s’endetter les États $$$ auprès des banques de la FED.


    • Fanny 15 mars 01:55

      @Fergus
      Beau succès !

      Comme tout le monde raconte un peu n’importe quoi à propos des objectifs des Russes et du bilan de cette guerre au bout de 2 ans, à commencer par nos politiques (mon dieu, que leur niveau baisse), j’y vais de mon couplet.

      Le 1er objectif des Russes est d’empêcher l’adhésion de l’Ukraine à l’OTAN : succès, probablement durable.

      Le 2ème objectif des Russes est de protéger les russophiles/phones de l’Est de l’Ukraine des agressions des extrémistes de Kiev : succès, quoique incomplet (Kramatorsk … encore à conquérir).

      Le 3ème objectif des Russes est de maintenir la Crimée dans le giron russe : succès, malgré les attaques ukrainiennes.

      Ces trois points sont probablement l’essentiel des buts poursuivis par la Russie, qui peut considérer que son « opération spéciale » est plutôt un succès. Mais la guerre n’est pas terminée.

      Le 4ème objectif des Russes est d’épuiser l’armée ukrainienne : succès partiel. On constate en ce moment un mouvement de panique des UE/OTAN - de Macron en particulier - qui est la conséquence de ce succès (« si la Russie gagne en Ukraine, on est morts ???).

      Le 5ème objectif des Russes est un changement de régime à Kiev : échec.

      Le 6ème objectif des Russes est d’empêcher le basculement de l’économie ukrainienne vers l’UE : échec, mais l’Ukraine est encore loin de l’adhésion, avec les agricultures polonaise et française franchement opposées.

      Le 7ème objectif des Russes est d’éloigner les USA du conflit et de diviser les pays de l’UE quant à leur implication : succès, mais très incertain pour l’avenir (élections américaines, Allemagne).

      Le 8ème objectif de la Russie est d’affaiblir l’OTAN : échec, avec l’adhésion de deux pays dont un frontalier.

      Le 9ème objectif des Russes, bien qu’indirect, est de renforcer les Brics et de « cornériser » l’Occident, en particulier les USA : succès, les sanctions ont été massivement rejetées et l’Occident s’est replié sur lui-même.

      Le 10ème objectif des Russes est de réunir les citoyens du pays sur la politique de guerre de Poutine : on saura dans quelques jours si succès ou échec.

      Le 11ème objectif des Russes est de poursuivre les gains territoriaux vers Odessa, Kharkov et de fermer l’accès de la Mer Noire à l’Ukraine : c’est pas gagné, plutôt vers l’échec ou ce sera un enjeu de négociations futures si les gains russes se poursuivent.

      Le 12ème objectif des Russes est de diffuser une information factuelle assez sobre qui permet aux internautes sérieux dans le monde entier de commenter cette guerre sans raconter n’importe quoi, en s’opposant aux story-tellings divers et variés et à la vision bien tordue de la réalité (wishful thinking) dans le genre « généraux retraités de plateaux » et du post auquel je réponds.

      Le 13ème objectif des Russes est de fermer la liste à 12 objectifs, le chiffre 13 portant malheur -)

      Slava Ukraina ! (l’Ukraine authentiquement ukrainienne, sans les pièces artificiellement rapportées par Lénine, Staline et Kroutchev).



    • mmbbb 15 mars 09:18

      @roby l OTAN n est peut être pas affaibli mais en revanche l economie des pays de l europe notamment allemande ( pays rentre officiellement en récession ) est dans une mauvaise passe .

      Notre deficit commercial du commerce extérieur ( hors hydro carbure ) est abyssal et notre dette ne cesse de croître .

      En Allemagne ou l energie est devenue chere , les patrons menacent de délocaliser 

      et il est evident que l explosion du gazoduc est un coup des russes

      et que le gaz de schiste est tres ecolo 

      et les mêmes ecolos ne sont guere loquace 

      et il vrai que les partis ( populistes ) en Europe sont en bonne forme et Alain Minc s en inquiete . 

      Bref un tres beau resulat 

      Quant a l Europe , les pays de l OTAN sont sous le joug des americains et Fergus vient nous chanter son Europe ; lui européiste !

      L avion F 35 est la vion retenu alors que Macron prône la souveraineté européenne .

      Et cette guerre risque notamment de briser cette Europe .

      PS les Anglais ne sont plus capables d envoyer un missile ( deux echecs ) et l UK manquent de cadre dans son armée ,Probleme d affectation dans la marine notamment des sous marins .


    • Eric F Eric F 15 mars 10:04

      @Fanny
      Voilà une synthèse complète, et ma foi assez plausible en s’arrêtant aux 11 premiers points (car pour le 12ème, leur propagande de guerre vaut bien celle d’en face).

      Concernant le 7ème objectif, on peut penser que des moyens sont mis en oeuvre pour favoriser l’élection de Trump.

      Concernant le 8ème objectif, l’OTAN a gagné 2 membres, mais sa cohésion a montré des failles, notamment sur la question de troupes au sol. A force de s’élargir, les intérêts divergent (notons que la Turquie est un cas très particulier, mais l’a toujours été).


    • roby roby 15 mars 11:14

      @mmbbb
      Mon plus grand désir c’est que tous les pays cessent d’arroser avec du fric tous les Oligarques qu’ils soient Russes,Ukrainiens,Israéliens,Gazaouis,Hamas ce sont eux les vrais responsables de ces carnages ,domnner de l’argent c’est participer à la boucherie.


    • Fanny 15 mars 11:28

      @mmbbb
      L avion F 35 est la vion retenu alors que Macron prône la souveraineté européenne .

      Je crois que cette histoire d’avion de combat montre à la France l’orientation qu’elle doit suivre.
      Le Rafale, plus bel avion de combat au monde, est acheté par centaines par les BRICS. Cela a permis à la France de doubler la Russie en tant qu’exportateur d’armements.
      Tous les ploucs dans l’UE, ceux qui croient que les USA assurent la sécurité européenne, leur sécurité, achètent des F35. 
      L’avenir de la France, qui n’a pas besoin des USA pour sa sécurité, est de se tourner vers le reste du monde, vers le Sud global, et de se détacher en douceur de l’UE. Cela redonnerait le moral aux Français. 
      La dette est un obstacle et nous maintient prisonniers de l’UE/OTAN/USA, via les agences de notation (nos géoliers). Priorité : s’attaquer à la dette.


    • Fanny 15 mars 12:02

      @Eric F

      car pour le 12ème, leur propagande de guerre vaut bien celle d’en face

      Les deux extrêmes de nos propagandes nationales sont Tytelman et Moreau. Lequel des deux est le plus fiable ? Pour le moment, il me semble que c’est Moreau.

      Quant à ce qui se raconte sur la TV russe comparé à LCI, vous avez sans doute raison, même bouillasse, mais je ne regarde pas la TV russe.

      des moyens sont mis en oeuvre pour favoriser l’élection de Trump.

      Avec une efficacité proche de zéro, à mon avis. Les Russes n’ont aucune force de frappe en termes de communication mondiale, si l’on compare aux USA.

      Concernant le 8ème objectif, l’OTAN a gagné 2 membres,

      1200 km de frontière OTAN, tout près de Saint Pétersbourg, c’est énorme, rien qu’au plan symbolique. Sans compter les dépenses russes pour renforcer leur défense. C’est un gros coup dur pour les Russes. Cela doit faire réfléchir le citoyen russe : quel prix est-il prêt à payer pour récupérer la Crimée (que Macron lui conteste) et stopper le drang nach Osten de l’OTAN ? La réponse est dans le résultat de l’élection des 15/17 mars : quel taux d’abstentions et de bulletins nuls.

      Là se loge le risque d’escalade et de guerre franco-russe de haute intensité (destruction des potentiels militaires  bases, aérodromes  par missiles chargés de ... ) : entre la détermination du citoyen russe de récupérer la Crimée et celle de Macron à l’en empêcher.


    • mmbbb 15 mars 12:06

      @Fanny c est un bon avion il est vrai et qui demontre que nous avons un potentiel industriel et qui pourrait sortir ce pays de ce marasme .

      Il est aussi vrai que la mentalité francaise est un frein a cette evolution .

      Et notre élite en premier Macron, n a plus cette fibre patriotique ou si peu .

      Quant au F 35 , je ne puis qu avoir de la déférence envers les USA qui ont réussi à fourguer un avion dont les defauts ( pres de 800 ) ont été répertories par l administration américaine .

      Cet avion aurait été choisi parce qu il serait le vecteur de la bombe atomique B 61-12 .

      Une bombe qui n a pas les qualité du missile francais ASMP , qui peut etre largue a distance au moins 500 km ( secret defense ) et permet ainsi de ne pas d echapper aux radars 

      Je souhaite du courage a ces pilotes dont cet avion n est pas tres fiable .

      PS il est vrai que les Anglais ont eu l experience du retour du BREXIT , sans une economie forte , une sortie de l Europe est tout de même douloureux . 


    • Eric F Eric F 15 mars 12:13

      @Fanny
      la ’’force de frappe en terme de communication mondiale’’ n’a pas besoin de moyens considérables, quelques meneurs sur des réseaux sociaux, quelques politiciens acquis à la cause, et à partir de là, instrumentaliser des courants d’opinion anti-atlantistes.
      Il n’y a plus les relais communistes de l’époque soviétique, ce sont plus les courants ’’antisystème’’ qui sont instrumentalisés par les services russes.


    • Fanny 17 mars 11:20

      @Eric F

      ce sont plus les courants ’’antisystème’’ qui sont instrumentalisés par les services russes.

       

      On est un pays de vieux attachés à l’euro par trouille d’une crise inflationniste en cas de retour au franc : sauver nos économies (les petits français sont des épargnants et les gros français des rentiers) et nos retraites.

      Dans ce contexte, les « antisystèmes » sont ceux qui souffrent réellement, les gilets jaunes, les agriculteurs, les jeunes à emploi précaire dans l’impossibilité de trouver un logement à prix abordable, les marginaux de tous poils, les névrosés, les fous.

      Cela ne fait pas une majorité, les gros bataillons étant faits de retraités + classes moyennes supérieures (au-dessus de 2500 €).

      Cette clientelle que viserait Poutine, les « antisystèmes », n’a aucune chance d’accéder au pouvoir. Juste de pourrir un peu le « système » ce qu’ils font avec un certain succès.

      Avec maintenant Macron en chef de guerre européen faisant semblant de préparer la der des der contre la Russie, je vois mal les « antisystème » prospérer, au contraire. Tous aux abris derrière le Chef.


    • Fanny 17 mars 14:59

      @Fanny

      car pour le 12ème, leur propagande de guerre vaut bien celle d’en face

       

      A propos de propagande, j’ai remarqué un truc : l’avance de nos grands médias (tous plus ou moins liés au pouvoir par des mécanismes oligarchiques) sur le pouvoir pour préparer les Français à des engagements militaires français voire à des bombardements sur des civils.

      Il y a de cela une semaine, on a vu apparaître une nouvelle tête dans nos grands médias. Un type qui veut vraiment faire la guerre à la Russie, toutes armes confondues. En un mot, il veut y aller. C’est un employé français d’un think tank américain du nom de Nicolas Tenzer, haut fonctionnaire par ailleurs.

      Et, oh ! surprises, quelques jours plus tard Macron annonce « qu’il ne faut rien exclure » et que l’envoi de troupes au sol en Ukraine est sur la table.

      Mécanisme : les médias préparent le public français, le pouvoir confirme.

      Ma remarque est, comme je ne suis plus tout jeune et me souviens de la guerre de Yougoslavie, d’avoir remarqué le même enchaînement médias-pouvoir à l’occasion des bombardements de Belgrade par l’OTAN. Voilà ce que j’ai observé :

      Je suis dans ma voiture radio allumée sur FI et j’entends des commentaires sur les bombardements par les alliés de la Normandie en 45 (pourquoi revenir sur cet épisode ? j’ai compris après). Une dame au téléphone (le téléphone sonne sur FI) affirme à la radio que ça a fait beaucoup de morts français mais que ça en valait la peine car ça a permis de gagner la guerre. Oui ! Fallait le faire, fallait bombarder la Normandie.

      Et quelques jours plus tard, l’OTAN bombarde Belgrade. J’ai alors saisi toute la signification de l’émission de France Inter : préparer le public français à des bombardements sur des civils.

      France Inter -> bombardements de Belgrade

      Tenzer –> déclarations de Macron.

      Il faudra avoir l’oreille fine à l’écoute de nos médias pour être averti à l’avance de l’envoi imminent de troupes françaises à Odessa, venant de Roumanie où elles s’échauffent.

      Cet envoi sera certainement précédé d’une campagne médiatique du type : les atrocités commises par les bombardements russes sur les civils d’Odessa, ou mieux encore, le massacre de bébés par un commando russe dans une maternité d’Odessa (objectif : génocide en l’Ukraine par les Russes).

      Pour avertir d‘une frappe nucléaire tactique française sur l’Ukraine (Macron a dit « qu’il en a les moyens »), je ne sais pas ce que les médias vont inventer pour nous y préparer. Surprise.


    • microf 20 mars 16:50

      @Astrolabe

      Proverbe Russe : Les Russes tardent á se mettre en selle, mais ensuite, ils chevauchent très vite.
      Lorsque le Président Poutine celui á qui j´ ai donné le nom du Mozart de la politique, car il est á la politique ce qu´était Mozart á la musique á savoir un virtuose, aura décidé la fn de la partie en Ukraine, ce sera la fin. Pour le moment, en bon judoka qu´il est, il s´amuse avec les adversaires avant de les terrasser, soyez patient.


  • Clocel Clocel 13 mars 18:46

    Quand on pense que cet aliéné est sorti des urnes, autrement dit de la volonté de connards égoïstes qui désirent juste préserver leurs privilèges, voire de les étendre au détriment de la masse d’abrutis qui cautionnent cette escroquerie même lorsque d’évidence les dés sont pipés.


    • Astrolabe Astrolabe 13 mars 18:58

      @Clocel
       
      Il est vrai que le peuple russe n’a pas décidé de l’invasion de l’Ukraine, mais c’est bien poutine qui en a donné le top départ.
      Ce dernier ayant modifié la constitution pour se faire encore réélire, les élections ne sont que secondaires pour lui smiley


    • Jules Seyes Jules Seyes 13 mars 19:12

      @Astrolabe
      On sait maintenant que ce sont des snipers qui ont provoqué le Maidan
      https://youtu.be/mh6RYyhDmqU?feature=shared
      Donc, c’était une opération des serrvice US, l’ukraine a perdu sa souveraienté et son indépendance à ce moment.
      Elle a servit de base à la CIA.
      Elle se préparait à intervennir contre les populations du Donbass coupables d’avoir refusé le Maidan
      Sapit a fait une remarquable recenssion :
      https://twitter.com/RemiMondine/status/1767937762081075696
      Le dossier est accablant, mais continuez à mentir. Poutine n’avait pas d’autre choix.

      Quand aux election, même Levada, hostile à Poutine démontre que les russes sont d’accord avec Poutine
      https://www.levada.ru/en/ratings/
      Le peuple russe soutient cette politique au lieu de s’abstennir comme en France !


    • roby roby 14 mars 18:21

      @Astrolabe
      Et l’état catastrophique de la France nous le devons à l’Otan et à l’UE.


    • V_Parlier V_Parlier 14 mars 19:24

      @Jules Seyes
      En fait, on sait depuis longtemps que que ce sont des snipers qui ont provoqué le Maidan. J’étais encore naïf de croire que cette nouvelle aurait l’effet d’une bombe... J’avais encore beaucoup d’illusions !


    • Jules Seyes Jules Seyes 14 mars 21:33

      @V_Parlier
      Les médias mettent l’étouffoir sur la nouvelle !
      Notre problémes est que les médias alternatifs touchent 10% de la population !


    • V_Parlier V_Parlier 17 mars 15:19

      @Jules Seyes
      Pourtant c’était discrètement sorti dans des médias européens officiels https://www.youtube.com/watch?v=dbTBOVJxH2I (presse russe dès le début, et quelques mois plus tard : d’autres...). Mais quand on répète pas en boucle et que le gouvernement ne le répète pas, tout le monde s’en fout.


    • Jules Seyes Jules Seyes 17 mars 15:50

      @V_Parlier
      C’est tout le probléme, Le seul moyen d’atteindre le soeur de la population reste les médias main stream quoi que l’on en dise !


    • pemile pemile 17 mars 16:16

      @Jules Seyes « On sait maintenant que ce sont des snipers qui ont provoqué le Maidan »

      On sait donc, grâce à ce procès, que ton lien qui parle de false flag ose 10 ans plus tard répéter les mêmes infox !

      https://www.conspiracywatch.info/10-ans-plus-tard-que-sait-on-des-snipers-de-maidan.html


    • leypanou 17 mars 17:12

      @pemile
      C’est bien pemile, tu utilises conspiracywatch comme référence comme astrolab, tu as bien mérité de tes (3 ?) doses de vaccin covid.
      La « vérité journalistiquement établie » a été créée par le journaliste Thomas Legrand, agvx te remercie d’en faire la promotion.


    • pemile pemile 17 mars 17:27

      @leypanou « C’est bien pemile, tu utilises conspiracywatch comme référence comme astrolab »

      Si tu préfères te faire rouler dans la farine en gobant l’inverse de ce qu’a prouver le procès c’est ton problème ! smiley


    • leypanou 17 mars 17:44

      @pemile
      un procès sous Zelensky qui juge Maïdan ? Tu n’as jamais entendu parler de Gene Sharp ? Tu sais où il est Mikail Shakasvili maintenant ? Tu sais qui sont les pays qui sont les plus grands fournisseurs de mercenaires en Ukraine maintenant ?
      Même modus operandi que les prétendues attaques chimiques d’Assad.


    • pemile pemile 17 mars 17:47

      @leypanou

      T’es sûr d’avoir regardé le lien donné par Seyes ??!!


    • leypanou 17 mars 18:39

      @pemile
      non, l’affaire Maidan ça fait très longtemps que je ne m’y suis plus intéressé mais ayant fréquenté The Saker, Moon of Alabama, ainsi que des tas d’autres sources, j’ai une idée assez précise de ce qui s’est passé.
      Raphaël fils de l’autre (ex-conseiller du président déchu de la Géorgie) est d’ailleurs à 100% sur la ligne du poudré.


    • pemile pemile 17 mars 18:44

      @leypanou "non, l’affaire Maidan ça fait très longtemps que je ne m’y suis plus intéressé mais ayant fréquenté The Saker, Moon of Alabama, ainsi que des tas d’autres sources, j’ai une idée assez précise de ce qui s’est passé."

      Ben non, tu confirmes que tu aimes te faire rouler dans la farine !


    • @pemile
      « Ben non, tu confirmes que tu aimes te faire rouler dans la farine ! »
       
      Tu oses dire cela aux autres en citant conspiracywatch comme source d’info crédible ? smiley
      Du pur pemile dans son jus smiley smiley


    • @pemile
      C’est Macron qui roule les gens dans la farine, après avoir ruiné le pays ...
      il les entrainent vers la guerre, tu es un de ses idiots utiles à soutenir sa propagande.


    • @Astrolabe
      « ....Ce dernier ayant modifié la constitution pour se faire encore réélire, les élections ne sont que secondaires pour lui.. »

      Heuu < qu’en penser ? au vu de tes dires sur Poutine alors ?
      cf :
      Emmanuel Macron aurait fustigé la limitation à deux mandats consécutifs pour le président de la République, en qualifiant cette règle en vigueur depuis 2008 de « funeste connerie ». Une réforme de la Constitution pour lui permettre de se représenter dès 2027 semble en effet très difficile à faire adopter.



    • leypanou 17 mars 19:18

      @pemile 18:44
      c’est un triplement vacciné comme toi qui ose me dire que j’aime me faire rouler dans la farine ? smiley

      ça va faire rigoler ouam ça.


    • @pemile
      Un esprit si brillant que fais il ici ?
      En plus pour le pourrir de ses commentaires plus diots les uns que les autres auquel il participes à le pourrir
      Retournes donc poser ton auguste fessier devant LCI qui te donne des infos justes smiley smiley


    • @GRenart
      C’est lui dans toute sa splendeur, d’ou sa réputation ici qui n’est plus a faire aupres des habitués (Y compris des nouveaux qui s’en appercoivent tres vite) smiley


    • @leypanou
      "ça va faire rigoler ouam ça.

      « 

      Devines smiley smiley
       
      les deux génies dans toute leur splendeur
       »Les non vaccinés sont des criminels« 
       »Il faut embastiller les Parisiens avec des chars"

      Les sacs plastiques etc... j’arrette ici sinon fais un roman
       
      Cela en transpire l’intelligence, cela en innonde A Vox même smiley smiley


    • @leypanou
      Je relisais ton commentaire la, ce qui me permettais de réfléchir a d’autres choses à propos du poudré et de son logiciel embarqué (lol)
      J’suis persque sur que tu t’es fais la meme réflexion ou tu te la feras si ce n’etais pas déja fais apres la lecture de mon post, tu te souviens de ce narratif servis aux memes lobotomisés d’hier que ceux d’aujourd’hui
       
      « L’europe c’est la paix »
      « L »europe c’est la prospérité« ’
       »L’europe c’est la sécurité de nos frontières« 
       »L’europe c’est le respect des libertés & D de l’homme "
      (je comente pas la avec les enfermements, apartheids etc ^^)

      Si tu remarques bien cette propopagande n’est plus trop dans les meRdias lobotomisants à l’ordre du jour qui servent de références encore a quelques uns smiley smiley
       
      Mais un discours de va t’en guerre et ... pas qu’un peu ! smiley


    • Legestr glaz Legestr glaz 17 mars 20:29

      @pemile

      copié-collé : « Agoravox n’est pas encore mort mais s’est transformé en hub des théories conspirationnistes. Une dérive rouge-brun qui s’explique par un manque de sous mais aussi par une philosophie du web 2.0 très utopique. »

      Nous y voici. l’auteur parle de « théories conspirationnistes ». Certes. Mais de quels complots s’agit-il ? Impossible de le dire, seul l’auteur, au fin fond de sa pensée lumineuse, le sait !

      Puis une dérive « rouge-brun » si l’on met en doute la théorie lipidique, ou la théorie virale, ou une Révolution de « couleur » ? Bigre !

      Remettre en question une « théorie scientifique », qui montre des faiblesses, devient un « complot ». Les mots auraient donc changé de sens ? 

      N’importe quelle interrogation, qui ne concorde pas avec la pensée dominante devient un « complot ». Un adversaire politique devient rapidement un complotiste. 


    • @pemile
      Un test de QI que tu viens lamentablemet d’échouer une fois de plus ^^
      un indice ...6 lettres ...
      non ce n’est pas « abruti » cette fois fais 6 lettres aussi qui t’es réservé smiley
      moi qui ne connais pas... j’ai trouvé


    • @Legestr glaz
      Salut à toi
      JL le conseille, moi aussi va voir la Aldo Sterone sur TVL
      https://youtu.be/4qVRMscsdOc


    • Legestr glaz Legestr glaz 18 mars 08:05

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)

      Super. Merci.


    • chantecler chantecler 18 mars 08:31

      @Legestr glaz
      Mauvais exemple .
      Il s’agit d’un sophisme .
      Dans la mesure où il t’est impossible de démontrer que les virus n’existent pas alors qu’il y a des milliers de chercheurs qui ont travaillé dessus , sur les maladies adjointes et reproduit des photos de ces germes en microscopie électronique .
      Qu’on en connait les pathologies liées .
      Donc ici nous sommes dans le domaine de la croyance : on y croit ou pas .
      Et derrière s’y adjoint le complotisme :
      Mais qui ou quoi alors fabrique des substances qui rendent malades des populations entières ?
      La curiosité est que les antibiotiques ne fonctionnent pas .
      mais les macrophages si et on les connait depuis... 60 ans ?
      Comment s’explique par exemple les dégâts de la rubéole sur les divisions cellulaires chez la femme enceinte dans le développement normal de l’ embryon et des ADN ?
      Et tant d’autres pathologies dont « le sida » par exemple qui disparaîtrait faute d’agent pathogène reconnu , admis par certains (le VIH ) ?
      On peut s’amuser à tout nier , à douter de tout .
      ce qui est le propre des obsessionnels qui refoulent tout matériel psychique désagréable, tout affect .
      Mais c’est grave .
      Et pas scientifique .
      Maintenant il est évident que douter , remettre en cause des évidences , peut faire avancer les choses , la connaissance .


    • pemile pemile 18 mars 09:47

      @GRenart

      Merci, mais si je m’amusais de ce message codé c’est que je l’avais décodé !


    • Legestr glaz Legestr glaz 18 mars 13:36

      @chantecler

      Mauvais exemple chantecler. Copié-collé : « Dans la mesure où il t’est impossible de démontrer que les virus n’existent pas »

      Il est aussi impossible de démontrer que les licornes n’existent pas, que Dieu n’existe pas...

      chanteclerc, il faudrait simplement comprendre que jamais un seul « virus » n’a pas pu être extrait directement d’une sécrétion d’une personne malade de ce « virus ». Jamais. Ces « milliers » de chercheurs que vous évoquez n’ont jamais réussi à faire cette démonstration. Hélas. Mais vous l’ignorez ! 

      Le « microscope électronique » intervient après que les sécrétions humaines supposées contenir des virus aient été placées en « culture » à l’aide de cellules non humaines (cellules VERO), à l’aide d’antibiotiques, à l’aide de sérum de bovin. 
      On peut s’amuser aussi à tout inventer et profiter de la crédulité des gens.

      C’est votre totale ignorance du sujet qui vous fait écrire ce genre de bêtises. Vous êtes victime de l’effet « dunning-kruger » c’est à dire que vous n’y comprenez rien. Alors vous embarquez allègrement dans le « narratif officiel ». C’est d’ailleurs votre droit le plus absolu mais ne venez pas exposer votre position d’un point de vue scientifique : vous n’êtes pas équipé pour. 


    • Legestr glaz Legestr glaz 18 mars 13:57

      @Legestr glaz

      Et comme je n’ai pas de temps à perdre pour vous ouvrir les yeux, je poste ceci que j’ai déjà posté.Bonne lecture.

      ... " Lorsque l’on descend à la taille des nanoparticules et que l’on s’attend à des milliards de particules identiques à ce niveau, il serait logique de supposer que séparer complètement la particule exacte que recherche un virologue de tout le reste de l’échantillon est carrément impossible. Ainsi, demander aux virologues de purifier et d’isoler complètement les particules “virales” suspectées dans l’échantillon non altéré d’un patient malade peut sembler une tâche herculéenne et une demande injuste.

      Cependant, c’est dans ce coin que la virologie et la théorie des germes se sont fourvoyées. Pour pouvoir affirmer qu’une particule particulière est un “virus” et peut provoquer les symptômes de la maladie qui lui est associée, la logique veut qu’elle soit complètement séparée de tous les autres variables/facteurs potentiels afin de prouver que cette particule particulière est bien la cause de la maladie. C’est la seule façon logique de montrer qu’aucune autre particule présente dans l’échantillon n’a pu être à l’origine de la maladie et, dans le cas de la génomique, que les séquences d’ADN/ARN n’appartiennent qu’à cette particule particulière que l’on croit être un “virus”.

      Nous pouvons savoir si une purification/isolation complète est possible en examinant la recherche sur les exosomes et les méthodes utilisées. Les “virus” sont considérés comme des exosomes dans tous les sens du terme, car ils sont identiques en taille, en forme et en apparence. Les méthodes utilisées pour purifier/isoler les exosomes sont les mêmes que celles qui sont censées être utilisées pour les “virus” mais qui ne le sont jamais, surtout en l’absence de procédés de culture cellulaire toxiques. Ces méthodes sont considérées comme les meilleures méthodes de purification/isolement disponibles aujourd’hui.

      Examinons brièvement quelques-unes d’entre elles :

      Avancées et défis récents dans la récupération et la purification des exosomes cellulaires

      Bien que différentes approches pour la séparation, la purification et l’analyse des exosomes aient été explorées, il n’existe à ce jour aucune méthodologie offrant une robustesse suffisante en termes de rendement de purification, de sélectivité et de reproductibilité. En fait, en raison des propriétés biochimiques inhérentes de ces vésicules et des énormes différences entre elles qui dépendent de la matrice à partir de laquelle elles sont obtenues, il est généralement nécessaire d’adapter une combinaison de techniques pour obtenir les résultats de purification souhaités. Dans ce sens, différentes méthodologies physiques et/ou chimiques ont été étudiées et proposées pour obtenir un bon rendement de purification des exosomes. Ce travail vise à établir un état des lieux des stratégies d’isolement des exosomes en soulignant les avantages et les inconvénients de chacune des techniques les plus couramment utilisées tout en présentant une perspective d’avenir pour ce sujet important.”

      En outre, de nombreux défis se posent lors de l’isolement de ces particules d’origine naturelle. Par exemple, les exosomes appartiennent à un vaste domaine de vésicules extracellulaires, dont certaines présentent des propriétés physicochimiques qui se chevauchent. De plus, les exosomes eux-mêmes présentent une grande hétérogénéité en termes de taille, de charge et de marqueurs de surface.


    • Legestr glaz Legestr glaz 18 mars 15:52

      @chantecler

      Après un siècle d’expérimentation et d’études, ainsi que des milliards de dollars incalculables dépensés pour cette « guerre contre les virus », nous devons nous demander s’il ne serait pas temps de reconsidérer cette théorie.

      Depuis plusieurs décennies, de nombreux médecins et scientifiques soutiennent que cette compréhension communément acceptée des virus est basée sur de fausses idées fondamentales.

      Fondamentalement, plutôt que de voir les « virus » comme des entités indépendantes, exogènes et pathogènes, ces médecins et scientifiques ont suggéré qu’ils seraient simplement les particules de dégradation ordinaires et inévitables des tissus stressés et/ou morts ou mourants. Ils ne sont donc pas pathogènes, ils ne sont pas nocifs pour les autres êtres vivants et il n’existe aucune raison scientifique ou rationnelle de prendre des mesures pour se protéger ou protéger les autres contre eux.

      Les idées fausses sur les « virus » semblent provenir en grande partie de la nature des expériences qui sont utilisées comme preuve pour affirmer que de telles particules existent et agissent de manière pathologique comme décrit ci-dessus. Essentiellement, les publications en virologie sont en grande partie de nature descriptive, plutôt que des expériences contrôlées et falsifiables fondées sur des hypothèses qui sont au cœur de la méthode scientifique.

      Peut-être que la principale preuve que la théorie virale pathogène est un problème, c’est qu’aucun article scientifique publié n’a jamais montré que des particules répondant à la définition des virus ont été directement isolées et purifiées à partir de tissus ou de fluides corporels de tout humain ou animal malade. En utilisant la définition communément acceptée de « l’isolement », qui est la séparation d’une chose de toutes les autres choses, il est généralement admis que cela n’a jamais été fait dans l’histoire de la virologie. Il n’a pas été démontré que des particules qui ont été isolées avec succès par purification sont compétentes pour la réplication, infectieuses et pathogènes, elles ne peuvent donc pas être considérées comme des virus. De plus, les « preuves » de virus fournies par les « génomes » et les expériences sur les animaux proviennent de méthodologies avec des contrôles insuffisants.

      Les expériences suivantes devraient être menées à bien avant que la théorie virale puisse être considérée comme factuelle :

      1. une particule unique ayant les caractéristiques d’un virus doit être purifiée à partir des tissus ou fluides d’un être vivant malade. La méthode de purification à utiliser est à la discrétion des virologues mais des micrographies électroniques doivent être fournies pour confirmer la purification réussie de particules virales présumées morphologiquement identiques ;

      2. la particule purifiée est caractérisée biochimiquement pour ses composants protéiques et sa séquence génétique ;

      3. il doit être prouvé que les protéines sont codées par ces mêmes séquences génétiques ;

      4. il doit être démontré que les particules virales purifiées seules, par une voie d’exposition naturelle, provoquent une maladie identique chez les sujets testés, en utilisant des témoins valides ;

      5. les particules doivent ensuite être ré-isolées avec succès (par purification) du sujet de test au point 4 ci-dessus, et il doit être démontré qu’elles ont exactement les mêmes caractéristiques que les particules trouvées à l’étape 1.

      Cependant, nous réalisons que les virologues ne peuvent pas suivre les étapes décrites ci-dessus, probablement parce que toutes les tentatives à date ont échoué.

      Ils évitent maintenant simplement cette expérience, insistant sur le fait que ce qu’ils appellent des « virus » ne peuvent pas être trouvé en quantités suffisantes dans les tissus de toute personne ou animal malade pour permettre une telle analyse. Par conséquent, nous avons décidé de rencontrer les virologues à mi-chemin.

      • Dans un premier temps, nous proposons que les méthodes des usages actuels soient mis à l’épreuve. Les virologues affirment que ces virus pathogènes existent dans nos tissus, cellules et les fluides corporels parce qu’ils prétendent voir les effets de ces supposées particules uniques dans une variété de cellules de cultures. Ce processus est ce qu’ils appellent « l’isolement » du virus. Ils affirment également qu’en utilisant la microscopie électronique, ils peuvent voir ces particules uniques dans les résultats de leurs cultures cellulaires. Enfin, ils prétendent que chaque « espèce » de virus pathogène a son génome unique, qui peut être séquencé soit directement à partir des fluides corporels de la personne malade ou des résultats d’une culture cellulaire.

      • Nous demandons maintenant à la communauté virologique de prouver que ces allégations sont valides, scientifiques et reproductibles. Plutôt que de s’engager dans des échanges verbaux inutiles, mettons fin à cet argument en faisant des expériences scientifiques claires, précises qui, sans aucun doute, montreront si ces affirmations sont valables.



    • Legestr glaz Legestr glaz 18 mars 16:37

      @Legestr glaz

      L’examen au microscope électronique est méthodiquement un domaine de recherche morphologique très difficile.
      Tout scientifique biologique ou médical dans le domaine de la microscopie électronique doit faire face à la présence d’artefacts gênants provoqués par diverses procédures de traitement des tissus.

      Un artefact est un dommage causé par une technique de préparation et peut facilement être confondu avec une véritable découverte ultrastructurale.


    • Legestr glaz Legestr glaz 18 mars 16:59

      @chantecler

      Que vous le compreniez ou non, les « artefacts » sont nombreux en microscopie électronique. Vous semblez n’avoir jamais abordé ce sujet. Rares, très rares, sont les études qui parlent de ce sujet, pourtant incontournable. 

      Artefacts en microscopie électronique biologique. Richard FE Crang et Karen L. Klomparens, éd. Plenum, New York, 1988. 

      https://pubmed-ncbi-nlm-nih-gov.translate.goog/17787659/

      ... « En 1991, le Forum des Technologues a présenté un symposium sur les artefacts en microscopie électronique biologique [1]. Depuis lors, le sujet n’a pas été réexaminé dans nos colloques, sujets spéciaux ou tables rondes.

      Les artefacts sont des dommages causés lors de la préparation des échantillons et peuvent être confondus avec l’ultrastructure des échantillons. De nombreux artefacts sont le résultat d’une action mécanique ou chimique lors de la préparation de l’échantillon et certains artefacts sont dus à l’irradiation par le faisceau électronique lors de l’examen de l’échantillon au microscope.
      Reconnaître les dommages causés aux échantillons est la première étape pour éviter le même problème dans les préparations futures et ne pas signaler de données erronées.
      L’examen des nanoparticules par microscopie électronique à transmission (TEM) est devenue une méthode importante pour caractériser ces particules. L’agglutination des particules sur les grilles se produit souvent si les grilles ne sont pas déchargées avant utilisation [pour changer une surface hydrophobe en surface hydrophile] ou si la solution des particules est trop concentrée. Si une coloration négative fait partie de la préparation, il convient de prêter attention au choix de la coloration, de la concentration et du pH [2]. En fonction de l’échantillon, les artefacts de séchage peuvent modifier la caractérisation des nanoparticules [3]. Les flagelles bactériens tombent souvent si des taches acides sont utilisées et certaines structures peuvent être mieux préservées par pré-fixation avec 1 % (vol/vol) de glutaraldéhyde aqueux avant la coloration négative. Les artefacts dans les coupes peuvent être le résultat de mauvaises compétences en ultramicrotomie ou de problèmes d’intégration. »...


    • chantecler chantecler 18 mars 17:22

      @Legestr glaz
      Ja ja ... !
      Et les manipulations sur le matériel génétique des virus (greffes ,suppressions modifications ...) c’est du bidon ?
      C ’est vous qui vous aveuglez !


    • Gollum Gollum 18 mars 17:39

      @chantecler

      Mais non c’est tout des artefacts... smiley (des artefacts avec ADN, ARN)

      https://microbiologybook.org/French-virology/virol-french5.htm

      C’est un cas ce Legestr glaz.. (et ceux qui le soutiennent, je vais pas encore donner des noms, je pense à un en particulier lol)


    • chantecler chantecler 18 mars 17:45

      @Gollum
      J’ai jeté l’éponge depuis longtemps !
      La vie est ailleurs , voir plus haut


    • Legestr glaz Legestr glaz 18 mars 19:01

      @chantecler

      Je suis désolé de vous le dire, mais la pauvreté de votre argumentation me montre que vous n’avez pas les compétences suffisantes pour comprendre.

      Ce que je vous reproche, ce n’est pas vos manques de compétences spécifiques pour ce sujet, mais le fait que vous ne vous rendiez pas compte de la faiblesse de vos compétences. Et vous osez vous immiscer dans une discussion avec des arguments du niveau de maternelle.

      PS : il n’existe pas de manipulation sur le matériel génétique des virus, sauf dans vos rêves. 

      Ja ja.... ! 


    • chantecler chantecler 18 mars 19:15

      @Legestr glaz
      Ja ja !


    • Legestr glaz Legestr glaz 18 mars 21:04

      @GRenart
      Dès demain. Sinon il y a des articles.

      Il ne s’agit pas du tout de modestie, mais, visiblement, chantecler ne comprend pas grand chose. Sa maladresse est trop visible dans ce domaine.

      La science est faite pour être interrogée. Je la questionne, par conséquent, je n’avale pas tout ce qui se dit, je fais des mises en perspective. 


    • Legestr glaz Legestr glaz 19 mars 09:34

      @Gollum

      Une énorme farce ce lien. Dans le droit fil de « ce qu’il faut accepter », c’est à dire « toute la dérive de la science ».

      copié-collé (dans ce lien) : « Les virus se répliquent rapidement, et normalement il y a un grand nombre de particules virales produites à partir d’une cellule infectée. Les virus ont donc un plus grand potentiel que les organismes cellulaires à générer des mutations dans un laps de temps court . Les génomes viraux peuvent être modifiés par la mutation ou par la recombinaison. La nature du matériel génétique (ARN ou ADN, segmenté ou monocaténaire) joue un rôle important dans la génétique des virus, et la fréquence relative de la mutation et de la recombinaison. »


      Alors oui, ceci fonctionne comme un sophisme. « On » peut parler d’ARN et d’ADN, voire de « recombinaison », toute la vie. 2chaffauder des hypothèses diverses et variées. Mais dès l’instant ou « l’identification » de cet ARN, ou de cet ADN, est entachée d’une colossale erreur scientifique, lors de la soi disante « purification » ou lors du soi disant « isolement » du « virus », alors c’est toute cette tour infernale qui s’effondre.


      Gollum, il faut simplement comprendre que c’est au moment de « l’identification » du « virus » que vient la magistrale erreur. 

      ... « Après un siècle d’expérimentation et d’études, ainsi que des milliards de dollars incalculables dépensés pour cette »guerre contre les virus« , nous devons nous demander s’il ne serait pas temps de reconsidérer cette théorie. Depuis plusieurs décennies, de nombreux médecins et scientifiques soutiennent que cette compréhension communément acceptée des virus est basée sur de fausses idées fondamentales. Fondamentalement, plutôt que de voir les « virus » comme des entités indépendantes, exogènes et pathogènes, ces médecins et scientifiques ont suggéré qu’ils seraient simplement les particules de dégradation ordinaires et inévitables des tissus stressés et/ou morts ou mourants. Ils ne sont donc pas pathogènes, ils ne sont pas nocifs pour les autres êtres vivants et il n’existe aucune raison scientifique ou rationnelle de prendre des mesures pour se protéger ou protéger les autres contre eux.

      Les idées fausses sur les « virus » semblent provenir en grande partie de la nature des expériences qui sont utilisées comme preuve pour affirmer que de telles particules existent et agissent de manière pathologique comme décrit ci-dessus. Essentiellement, les publications en virologie sont en grande partie de nature descriptive, plutôt que des expériences contrôlées et falsifiables fondées sur des hypothèses qui sont au cœur de la méthode scientifique. »...


      Comprenne qui veut. Et vous, Gollum, vous avez tout à fait le droit de croire en cette théorie virale. Cela ne me fait ni chaud ni froid. Vous avez le droit de croire que les « statines » sont efficaces pour lutter contre les maladies cardiovasculaires, vous avez le droit de croire que les acides gras saturés sont « dangereux » pour la santé, vous avez le droit de croire qu’il existe du « mauvais cholestérol », vous avez le droit de croire que la « metformine » va vous soigner du diabète de type II, vous avez le droit de croire que les omega3 végétaux sont favorables à la santé cardiovasculaire, vous avez, en somme, le droit de croire que la médecine allopathique est la voie royale à suivre. Quant à moi, je pense et je vis ma santé en lien avec les « voies métaboliques » de l’organisme. Et cela me réussit très bien mais également à beaucoup d’autres. Une dernière chose : les virus ne tuent personne. Les gens qui décèdent, par exemple, d’une maladie respiratoire en hiver, meurent généralement d’une pneumonie, c’est à dire d’une attaque bactérienne. Il faut simplement y réfléchir. La « virologie » tient du charlatanisme.


    • Gollum Gollum 19 mars 09:42

      @Legestr glaz

      https://www.pasteur.fr/fr/espace-presse/documents-presse/institut-pasteur-sequence-genome-complet-du-coronavirus-sars-cov-2

      Faudra m’expliquer comment on peut séquencer le génome complet d’un virus qui n’existe pas hein... smiley

      vous avez, en somme, le droit de croire que la médecine allopathique est la voie royale à suivre.

      Et un bel amalgame foireux comme il se doit. Il se trouve que je ne me soigne guère avec la médecine allopathique. Perdu donc. 

      La « virologie » tient du charlatanisme.

      Mais faites donc un procès, une plainte contre Pasteur qu’on rigole.. Tenez nous au courant.


    • Legestr glaz Legestr glaz 19 mars 10:41

      @Gollum

      Je connais ce lien. Je vous parle de « sophisme » scientifique, essayez donc de comprendre au lieu de me demander de faire un procès à je ne sais qui. C’est parfaitement ridicule.
      La science doit être examinée, et c’est bien ce que font certains biologistes qui « contestent » le « protocole » servant à l’isolement et à la purification virale.
      Tout commence à cet instant (j’ai posté différents liens que vous ne voulez pas consulter). 

      Le processus qui est utilisé pour l’isolement et la purification « virale » ne remplit pas les conditions de la rigueur scientifique. Tant qu’il n’y aura pas eu d’isolement et de purification virale face à un prélèvement « témoin », toute cette affaire d’ARN et d’ADN, concernant les virus, seront sujet à interrogation et à critique. Seulement voilà : les opérateurs ont une sainte trouille de le faire parce que ceci dévoilerait la supercherie.

      J’imagine que vous ne vous êtes jamais intéressé à la procédure utilisée pour parvenir à l’isolement et à la purification « virale ». Le problème est là, précisément là, et non dans les développements qui suivent ce protocole. Cela procède du « sophisme ». Je ne sais pas si je me fais bien comprendre ? 


    • Gollum Gollum 19 mars 11:01

      @Legestr glaz

      Mais oui, mais oui... Z’avez le syndrome typique du savant fou qui a raison contre le monde entier.. ça se soigne vous savez.

      Et bien évidemment des tonnes de doc à consulter histoire de noyer le poisson et d’épuiser l’adversaire donc la critique. Vieille tactique bien connue des complotistes tcharbés.. Y a la même pléthore de docs soi-disant indiscutables dans l’affaire Jean-Michel Trogneux avec les mêmes invectives contre ceux qui ne veulent pas voir..

      Ce n’est pas sur ce plan là que je me place mais sur celui du simple bon sens dont vous semblez totalement dépourvu..

      Allez dernier post pour ma part, pas de temps à perdre.


    • Legestr glaz Legestr glaz 19 mars 13:40

      @Gollum

      Nous passons à l’attaque « ad personam ». Vous avez votre point Godwin ! Félicitations ! 


  • Berthe 14 mars 00:52

    Je ne sais pas comment vous faites pour connaitre tout l’arsenal militaire des pays évoqués. On n’est pas dans les secrets des deieux et il se peut même qu’on ait des surprises ... En 39/45, alors que le nazi innovait dans son arsenal mortel, ce qu’une fois en service que les alliés prenaient connaissance des engfins. En revanche, c’est l’escalade qui est à craindre parce que m’est d’avis que la Russie ne sera pas seule en face. 28 contre un !! mmm ! La Chine ne laissera jamais l’Otan arriver à ses portes en détrisant la Russie. Parce que c’est le but des US in fine.


    • Jules Seyes Jules Seyes 14 mars 11:11

      @Berthe
      Bonjour, il existe d’excellent sites comme army recongnition.
      Ils donnent une approximation de l’état des forces. Ensuite, il convient de connaitre les doctrines et les méthodes pour établir une aproximation de ce que chaque armée peut en tirer.
      J’objecterais si vous me le permettez à votre remarque sur l’innovation allemande.
      En réalité, les engins doivent être testés et souvent le sont en petite série au front,
      Le Panther est engagé en 1943, mais ne devient redoutable qu’en 1944 au moment où ses problémes sont réglés.
      Le tiger a été engagé devat Leningrad, dans de mauvaises conditions d’ailleurs et les soviétiques ont pu l’analyser avant son emploi en série.
      De même les renseignement alliés suivaient la base de prennemünde où les V1 et V2 ont été développés.
      La véritable suprise avec une nouvelle arme est rare, je ne connais que les missiles dans la guerre de 1973 ou les saggers ont ravagés les chars israeliens et les styx ont coulés un destroyer israelien.
      Et même là, les pertes auraient été bien moins dévastatrice si les israeliens n’avaient pas accordé trop de confiance à leur forces blindées au point de les engager sans soutient d’artillerie et d’infanterie.
      Cette grossiére erreur tactique corrigée, les pertes ont massivement diminuées et les israeliens ont gagnés le conflit.


    • chantecler chantecler 18 mars 17:48

      @Berthe
      Oui mais grâce aux V2 on a eu tintin (et le méchant saboteur) on a été sur la lune ....
      Cette fois c’est certain on va ramener un bout de soleil .
      ou un casse tête .
      Qui qu’en veut ?


  • GoldoBlack 14 mars 07:44

    Cette communication vous est offerte par le Propagandasteffel de Moscou.


    • Jules Seyes Jules Seyes 14 mars 11:12

      @GoldoBlack
      L’absence dÄargument caractéristique. Vous ne cessez de vous déconsidérer !


    • Seth 14 mars 14:08

      @Jules Seyes

      GoldoBlack a toujours des réponses simplettes et en plus il aime à être méchant, c’est dans sa nature.

      Ce qu’il dit est presque toujours trop facile mais il dit parfois des choses sensées, tout dépend des sujets... smiley


    • GoldoBlack 15 mars 12:43

      @Jules Seyes
      D’autres se déconsidèrent à force d’aligner ce qu’ils prétendent être des arguments.


    • Jules Seyes Jules Seyes 15 mars 13:01

      @GoldoBlack
      Vous savez, je relis mes articles d’il y a deux ans et même si au plan stylistique il y a une légére évolution, sur les arguments, je les maintients un pour un !


    • GoldoBlack 16 mars 11:36

      @Jules Seyes
      Tu es constant dans la déconsidération. C’est tout ce que ça prouve.


    • chantecler chantecler 18 mars 17:49

      @Seth
      Il a surement des gènes russes !


  • Gérard Luçon Gérard Luçon 14 mars 08:47

    On croit mourir pour la Patrie, on meurt pour des homosexuels !

    Anatole Trans


    • Gérard Luçon Gérard Luçon 14 mars 12:20

      @Gérard Luçon
      alors les ukrainios, l’humour ça vous fait malocu ?
      Comme chantait Brassens « le crime pédérastique aujourd’hui ne paye plus »


  • Nicolas36 14 mars 11:41

    @l’auteur. 

    Il faut examiner cette question d’un conflit avec les Russes sous un éclairage moins conservateur. 

    Le choc de moyens conventionnels entre l’OTAN et la Russie serait à l’avantage de cette dernière tant que cela se déroule sur son territoire. 

    C’est assez pertinent. 

    La véritable point fort de l’OTAN serait les forces aériennes. C’est possible mais cela reste à prouver car elle ne s’est frottée que contre des adversaires faibles jusqu’à présent. 

    Les missiles hypersoniques à charge conventionnelles Russes sont peut être un caillou dans la chaussure pour ce qui concerne les bases et les centre de commandement Occidentaux. 

    Il reste le concept d’utilisation des moyens nucléaires. Le problème est que ni les puissances Occidentales , ni les Russes ne veulent se suicider. 

    Ici on peut considérer une situation bloquée. 

    Un aspect essentiel est passé sous silence. Une guerre est totale et on en a eu quelques signaux que peu ont remarqués. 

    La destruction des gazoducs sous la Baltique a eu comme effet la mise à mal de l’économie Européenne et plus profondément elle sape la puissance industrielle Allemande. 

    On assiste à des attaques de saturation des serveurs informatiques stratégiques pour le fonctionnement de l’Etat Français. 

    Le canal de Suez qui assure le passage de 40% du commerce destiné à l’Europe est quasiment à l’arrêt suite à des attaques de drones contre les flux maritimes dans le détroit de Bab el Manded. Attaques de moustiques impossibles à arrêter et qui contraint de faire passer les navires commerciaux par le cap de Bonne Espérance soit + 3 semaines de navigation !

    Tout le pétrole et le Gaz qui passe par la voie maritime est concernées. 

    Les Russes prétendent disposer des moyens pour abattre des satellites. Pour peu que cela ne soit pas du bluff , que pourrait il se passer si le système GPS est détruit ? 

    Il suffit de faire une extension de ces signaux de moins en moins faibles pour comprendre que ce sont pas les outils militaires qui seront décisifs dans une guerre entre l’OTAN Europe et la Fédération de Russie. 

    L’interruption par destruction des différents gazoducs et oléoducs qui alimentent l’Europe venant du Nord (Gaz Norvégien) ou du Sud (Gaz Algérien ) ainsi que de certains oléoducs provenant du moyen Orient via la Turquie donnerait une autonomie de moins de 6 Mois et l’instauration d’un rationnement drastique. 

    La saturation des serveurs informatiques des administrations et des services publics ainsi que ceux des installations industrielles provoquerait un chaos immédiat et des dysfonctionnements considérables. 

    Plus de GPS et de nombreux services commerciaux et industriels seront impactés. 

    L’Europe est totalement dépendante des flux d’énergie, d’informations et de marchandises sans lesquelles l’économie et tout les services courants s’écroulent sans possibilités d’être compensées à court et moyen terme. 

    Dans l’avenir et l’hypothèse de chercher des noises ou de se défendre d’un gros voisin qui deviendrait agressif , il serait bon de revoir toute la stratégie de mondialisation et pas seulement de se contenter des moyens militaires. 

    Tout ceci peut se faire en moins de 48h pourvu que cela soit préparé et planifié. Ainsi il est connu que minage des Gazoducs de la Baltique était en place bien avant l’explosion. 

    Après 3 à 6 Mois de ce régime cela sera le chaos et la famine générale en Europe. 

    Fin de la partie.

    Tout ceux qui comptent les moyens militaires et dressent le cataclysme nucléaire sont en retard d’une guerre. 


    • Eric F Eric F 14 mars 13:56

      @Nicolas36
      Oui, il y a les moyens ’’non militaires’’.
      Mais l’occident est-il totalement incapable de répliquer par les mêmes moyens (hacking, sabotage d’infrastructures, etc.) ? Déjà aujourd’hui la Russie n’a plus le contrôle de la Mer Noire.


    • Jules Seyes Jules Seyes 14 mars 14:28

      @Nicolas36
      merci, votre analyse est excellente, mais mon but était de faire justice de la menace agitée sous nos yeux d’une « invasion » russe. 
      Vous décrivez l’ensemble des moyens, ca passerais peut-être ou pas.
      En tout, cas, aprés un tel traitement, la « conquête » serait non rentable.
      Mon but dans cette article était de détendre et de ramenner à la raison, pas, je l’admet de faire un Kriegspiel complet d’une guerre possible.
      Pour le coup, je serais ravi d’échanger avec vous en privé si vous êtes intéressé.


    • Fergus Fergus 14 mars 16:30

      Bonjour, Jules Seyes

      « mon but était de faire justice de la menace agitée sous nos yeux d’une « invasion » russe »
      La menace d’une « « invasion » russe » existe bel et bien, les ex-républiques soviétiques de l’UE et les ex-pays du pacte de Varsovie le savent parfaitement. Notamment les pays baltes que Poutine considère comme des membres de l’empire russe !


    • pemile pemile 14 mars 16:36

      @Nicolas36 « que pourrait il se passer si le système GPS est détruit ? »

      On utilisera Glonass !


    • pemile pemile 14 mars 16:38

      @Nicolas36 "La saturation des serveurs informatiques des administrations et des services publics ainsi que ceux des installations industrielles provoquerait un chaos immédiat et des dysfonctionnements considérables. "

      Les attaques de saturation (DDoS) ne peuvent durer longtemps et sont vite filtrées.


    • @Eric F
      ouais enfin la Russie elle a tout sur place enfin le primordial j’entend bouffe (blé erc) , élevage fzacilement, métaux, quelques terres rares, gaz, petrole , uranium, bois (forets) quazi illimité, flotte (grands lacs), je continue ?
       
      Nous on a les enrichissements culturels, les services et la finance et quelques pas finis du bulbe ici et au gvt ..
      qui est le plus dans la merde ?


    • Jules Seyes Jules Seyes 14 mars 17:51

      @Fergus
      Pardon ?
      Les baltes et les polaks peuvent crever.
      On devrais appliquer nos principe et exiger l’expulsion de ces gens de l’Europe.
      Les baltes violent nos principes (Officiels) avec leur législations discriminatoires.
      Quand à la polakie, Sikorski nous a dit quoi en penser : Merci aux US d’avoir fait sauter Nord Stream.
      Nous devrions bombarder ces criminels !


    • Jules Seyes Jules Seyes 14 mars 17:54

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
      Nous avons un approvisionnement illimité en Imbéciles. Arrétez de jeter l’opprobe, pardon, l’eau propre sur eux !


    • Eric F Eric F 14 mars 18:09

      @Ouam (Paria statutaire non vacciné)
      En effet, la Russie a davantage d’autonomie que nous en ressources naturelles, mais il pourrait y avoir des attaques informatiques ou des sabotages de leurs installations minières et de transformation (raffineries, etc).


    • Krokodilo Krokodilo 14 mars 18:59

      @Fergus C’est au contraire les pays baltes qui font peser une menace par leurs provocations, je parle des mesures discriminatoires à l’encontre des russophones de leurs pays, mesures totalement contraire à nos valeurs et que nos médias cachent soigneusement de même que la persécution d’Assange soit dit ne passant. Les gouvernements baltes et polonais (mais pas la population) sont de dangereux paranos qui jouent les boutefeux en se croyant à l’abri du parapluie nucléaire américain.


    • Christophe 14 mars 19:04

      @pemile

      On utilisera Glonass !

      Tu crois vraiment que les russes laisseront les occidentaux utiliser leurs satellites alors que nous leur faisons la guerre ? Seuls les russes l’utiliseront et bien sûr ses alliés.

    • V_Parlier V_Parlier 14 mars 19:32

      @Christophe
      Pour les usages civils (précision réduite) un opérateur de système de positionnement par satellites ne peut empêcher les autres de l’utiliser (sauf en l’arrêtant complètement, ou en le brouillant localement s’il n’en a pas besoin dans la zone concernée).


    • Gorg Gorg 15 mars 00:26

      @Krokodilo

      "Les gouvernements baltes et polonais (mais pas la population) sont de dangereux paranos qui jouent les boutefeux en se croyant à l’abri du parapluie nucléaire américain"

      Le parapluie nucléaire des américains est une utopie...

      Si d’aventure les Russes envoyaient une bombe nucléaire sur Varsovie, les amerloques ne répondraient pas car ils savent pertinemment qu’ils auraient la dose en retour sur les villes américaines...


    • Eric F Eric F 15 mars 10:30

      @Gorg
      Le parapluie nucléaire américain en Europe est dissuasif (’’touche pas à mon pote’’), il est donc fait pour ne pas servir.
      La Russie n’utiliserait pas non plus l’arme nucléaire au petit bonheur la chance.

      L’article 5 de l’OTAN évoque davantage des moyens conventionnels. Ainsi les pays de l’OTAN on positionné des détachements défensifs dans les pays Balte, Pologne, Roumanie, de telle sorte que si ces pays sont attaqués, c’est l’ensemble de l’OTAN qui est attaqué. Ouaih, on s’est mis en danger avec l’élargissement vers l’Est.


    • Nicolas36 30 mars 17:53

      @Eric F
      Sans doute mais la question reste : comment survivra l’Europe à un pareil traitement ? 
       Russie n’a pas le contrôle de la Mer Noire ? Qui a le contrôle actuellement ? 
        Réponse , un allié masqué de la Russie : la Turquie qui possède le détroit du Bosphore. 


    • Nicolas36 30 mars 18:00

      @Jules Seyes
      Merci du commentaire.
       Je n’ai pas de problème pour échanger en privé avec vous. Ceci dit je ne voit pas le moyen dans la mesure ou il n’est pas question pour moi de rendre public mes coordonnées ici sur le réseau commun. 
       Comme vous le savez il y a des intervenants constructifs et argumentés et il y a aussi des trolls malveillants. 
       Si vous avez un moyen quelconque , merci de me le faire savoir . Cela sera avec plaisir . 
       Cdlt 


    • Nicolas36 1er avril 12:35

      @Fergus
      Vous avez trouvé cela ou ? Dans la Pravda ? 
       En deux ans les Russes n’ont pas réussis à casser l’Ukraine et ils auraient les moyens d’envahir les Etats Baltes ? 
       Il faudrait apprendre à compter un peu : 
       En premier on raconte le bobard qu’un pays de 44 Millions d’Ha peut vaincre un voisin de 150 Millions. 
       Et cela ne marche pas trop bien. 
       Ensuite on raconte qu’un pays de 150 Millions d’Ha pourrait attaquer avec succès une entité (L’OTAN) de 450 Millions d’Ha. 
       Il faudrait choisir un narratif cohérent .
       Il faudrait aussi comprendre qu’en Avril 45 au Japon , le Monde à changé et qu’on ne peut pas regarder les conflits avec les yeux et la compréhension du 19 ème siècle. 


  • Eric F Eric F 14 mars 13:49

    Intéressante synthèse de la situation, en tenant compte toutefois que ce n’est pas la France isolément mais l’ensemble de l’OTAN, ou du moins des pays européens de l’OTAN, qui sont à prendre en considération.

    Macron est forcément informé de nos carences, notamment sur l’aspect ’’quantitatif’’, aussi son opération vise à ’’conscientiser’’ les pays de l’UE pour qu’ils forcent les feux du réarmement. Et par la même occasion, il se voit prendre la tête de l’alliance militaire en cas de repli américain (je ne pense pas que Trump ferme les bases de missiles US en Europe, mais il réduira la voilure).


Réagir