jeudi 10 décembre 2009 - par R-sistons

Vers une dictature en France ?


 
Sommes-nous en dictature, ou sur le point d’y entrer ? Je viens de lire un article qui s’intitule justement "La dictature s’installe" en France. Alors, dictature, ou pas ? Certains parlent de "pré-dictature", d’autres prétendent que la France a à sa tête un dictateur.

Sarkozy, c’est sûr, a l’étoffe d’un dictateur : Imbu de lui, hyper complexé, maladif, arrogant, coléreux, imprévisible, émotif, sans scrupules, égocentrique, hyper-autoritaire, ne supportant aucune critique, décidant de tout seul, caractériel, etc, etc. Hitler aussi était un grand complexé, prêt à tout pour affirmer son identité.

Je voudrais rappeler un épisode de la dernière Présidentielle : Sarkozy, alors Ministre de l’Intérieur et candidat, était passé au micro de FR3, et il n’avait pas apprécié l’accueil des journalistes ; il s’était emporté et il avait menacé, une fois élu, de licencier tout le monde... châtiment collectif, d’ailleurs !!! Une réaction comme celle-ci, disproportionnée, anti-démocratique, en dit plus que tous les discours sur la mentalité de Sarkozy et sur ce qu’il nous réserve. Il suffit d’ailleurs de lire son écriture, pour n’avoir aucune illusion sur l’homme, sur son état mental. Il paraît d’ailleurs qu’il aurait fait l’objet d’une dizaine d’ouvrages sur le sujet. Qui en parle ? Censure ? Comme pour le livre de Paul-Eric Blanrue, "Sarkozy, israël et les Juifs" ? 

Les médias sont sous contrôle absolu, le Quai d’Orsay a été "nettoyé" de ses éléments les plus indépendants, gaulliens, tout est verrouillé, les inconditionnels du Maître occupent tous les postes clefs... pauvre France ! Une fois de plus, je le dis : A l’heure des débats sur l’identité de notre pays, celle-ci est en voie de disparition complète... Et c’est encore Sarkozy qui nous annonce, le plus naturellement du monde : "Le "Nouvel Ordre Mondial", on y viendra, de gré ou de force.." ! 

Dois-je aussi rappeler que c’est le même homme qui a bafoué, piétiné, le vote des Français contre le Traité Européen ??? Et imposé, par tous les moyens, le Traité de Lisbonne clone de celui rejeté par les peuples qui pouvaient s’exprimer ? C’est encore Sarkozy qui somme de nommer son fils au poste le plus élevé, alors qu’il est encore étudiant et incapable de décrocher un diplôme, ou qui menace les députés UMP récalcitrants, bref il faut... se soumettre ou se démettre ! Pas vraiment démocratique, tout ça ! Nous pouvons légitimement craindre un avenir très sombre...

La pandémie donne l’occasion rêvée à Sarkozy de concentrer tous les pouvoirs, en prétextant le Bien public, la sécurité, l’urgence, ce qu’on veut ! Il souhaitait d’ailleurs être le premier Chef d’Etat européen à établir des lois d’exception, mais le Syndicat de la Magistrature a réussi à s’y opposer, jusqu’à présent. Gageons que rien ne résistera au désir du Président de contrôler tout, de décider de tout, et d’éliminer d’une façon ou d’une autre toute trace d’opposition, comme déjà en neutralisant la Gauche, en gommant les différences, les repères - par exemple en débauchant des hommes de Gauche (réellement de Gauche ? Ou ambitieux, opportunistes - presque tous, d’ailleurs, sont des inconditionnels d’Israël, des sionistes...). Bref, machiavélisme, mépris de la démocratie, tentative d’accréditer l’idée du parti unique... pour mieux étouffer toute Opposition, et... toute opposition !

Dernier acte nous conduisant directement à la mise en place d’une dictature antinomique des valeurs de la France, de la patrie des Droits de l’Homme, en plus de lois de plus en plus liberticides, et non négociables : Le nouveau mot d’ordre, aujourd’hui, est de vacciner à tous prix, quels que soient les risques, les mécontentements, et même les conséquences pour les étudiants en médecine ou se destinant à la carrière d’infirmiers, et bien sûr pour les malades privés de soignants à l’Hôpital ! 

Le site Artemisia, que je cite régulièrement sur mon blog r-sistons à l’intolérable, gênait : Il a été supprimé, tout simplement ! N’avons-nous pas de quoi nous inquiéter ? Sarkozy, c’est sûr, ne reculera devant rien pour arriver à ses fins, oui, devant RIEN !!!

Vous voulez que je vous dise ? J’ai l’impression de me trouver dans la France d’avant la 2e guerre mondiale, démissionnant, se résignant, face aux périls qui s’annonçaient pourtant clairement. Sommes-nous aussi défaitistes que Daladier en 1938 ? Prêts à être, par notre silence, artisans de la ruine de l’identité française, artisans de la ruine de la France, artisans de notre propre ruine ? Car tôt ou tard, on passe de la passivité résignée à la collaboration.... et à l’intolérable !

Un autre élément particulièrement lourd de menaces pour la liberté et pour la démocratie chère au coeur des Français, est la concentration, sans précédent, de tous les pouvoirs, de toutes les fonctions importantes, entre les mains d’un seul groupe, d’un seul clan, de surcroît inféodé à l’Etranger, indifférent aux intérêts spécifiquement français, soucieux seulement de plaire à Israël. Il s’agit d’une démission incroyable de notre pays, d’une situation unique dans l’Histoire de la France. Tous ceux qui, à juste titre, sont attachés à l’indépendance de la France, sont révoltés, ulcérés, scandalisés. Il s’agit d’autre chose que du patriotisme : Il s’agit du Droit, de la Légitimité, de la Liberté. De l’identité même de notre pays ! A l’heure où l’on institue, là encore de force, des débats sur l’identité française, d’ailleurs pour masquer les vrais problèmes, il est nécessaire de rappeler cette dimension : La France, réellement colonisée, n’est plus elle-même... Une tragédie ignorée du grand public !

Et aujourd’hui, on nous impose de commémorer à l’école les honteux camps de la mort nazis ; Demain, la France sera peut-être un immense de camp de concentration, où chaque citoyen sera confiné, contrôlé, assujetti et peut-être même éliminé parce que, comme le Gl de Gaulle, il aura osé s’opposer à l’intolérable d’une dictature qui ne dit pas son nom, au service d’un homme, de l’"Elite" militaro-financière, et d’un Etat étranger...

Eva R-sistons 
 
 
Declaration-Dr-ho-j-copie-1.jpg 

 






 



167 réactions


  • ObjectifObjectif 10 décembre 2009 12:18

    Bonjour,

    Le problème est que ce sont l’auto-censure et l’auto-jugement qui conduisent à l’auto-dictature... Donc il faudrait que chaque personne prenne conscience de sa situation de peur cachée et d’auto-jugement pour sortir de l’illusion actuelle.

    Sur un autre aspect, je n’ai jamais trouvé d’enquête des médias officiels pour infirmer ou confirmer cet article pourtant lourd de conséquences, et qui explique bien le retour dans l’Otan intervenu après sa publication :
    Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française


    • clostra 10 décembre 2009 13:10

      Le problème est que l’auto censure vient d’une peur qui - si nous disions que l’insécurité était plus un « sentiment d’insécurité » qu’une insécurité réelle cf certains villages sans aucun acte délinquant votant pour l’extrême droite... - les 600 000 gardes à vue, du chiffre, sont bien là !

      L’auto censure vient d’une crainte bien réelle cette fois.

      Aux urnes citoyens ! (avant qu’il ne soit trop tard et que vous vous obligiez à voter sous la menace)


    • ObjectifObjectif 10 décembre 2009 19:57

      Tout à fait, j’en viens même à l’idée de « dictature économique », car l’illusion entretenue est que l’on ne peut plus vivre sans gagner de l’argent, donc la peur de perdre son travail est au-dessus de tout, y compris pour les « journalistes ».


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 10 décembre 2009 23:51

      Objectif :


      Il faut du temps pour faire entrer à la conscience populaire de nouveaux concepts de gouvernance. En attendant, on recycle les vieilles appellations qui, ne collant évidemment pas tout à fait à la réalité contemporaine, peuvent être battues en brèche. Ceux qui veulent exonérer le pouvoir actuel ont beau jeu pour prouver que ce n’est PAS du fascisme, ni du Fascisme, ni du Stalinisme.... et en conclure que notre gouvernance est donc respectueuse des droits.

      Il se crée en politique comme en santé de nouvelles maladies toutes aussi pernicieuses que les anciennes et qu’on ne doit pas se priver de combattre, mais en se souvenant qu’elles sont NOUVELLES , sans quoi risque de donner le mauvais vaccin.
       
      Ainsi le sarkozysme n’est pas une dictature personnelle, mais celle d’une caste dont il n’est que l’émanation. On est bien plus près de l’Ancien Régime que du fascisme. Sarkozy pourrait mourir sans qu’il y ait solution de continuité. C’est toute une « aristocratie » qu’il faut décapiter. 

      D’ou cette idée paradoxale, que ce qui rendrait Sarkozy plus fort pourrait créer en lui l’hybris qui le conduirait à s’opposer à ses commanditaires et faciliter la chute du régime actuel. Allant plus loin, TOUTE dictature personelle, dans le contexte actuel, serait une bonne nouvelle, car elle s’appuierait sur le peuple et ferait le ménage de l’oligarchie qui est l’ennemie.

      Le Sarkozysme n’est pas chauvin mais atlantiste, inféodé au capitalisme international. L’associer à une quête de l’identité nationale est farfelu. Il faut comprendre que les forces que Représente sarkozy sont l’antithèse du nationalisme et qu’il ne suscite ce débat que pour ouvrir un deuxième front et diviser l’adversaire.... qui est simplement le peuple français du monde ordinaire. Celui de droite comme de gauche.

      Le Sarkozyme, n’utilise la violence que comme outil d’appoint et à regret. L’arme de la classe qu’il défend est la corruption. Elle est imparable aussi longtemps que l’on croit a la valeur des assignats.... Une foi qui repose sur un parfait contrôle de l’information. L’information est la jugulaire du systéme. Les troupes d’élite du régime sont les agents provocateurs contre lesquels il faudra une génération au peuple jocrisse pour apprendre à se prémunir...

      Le totalitarisme qui fusionne capital global et État - et dont Sarkozy est la manifestation en France - est celui de notre époque. Il engendre les germes de sa destruction, comme tout autre totalitarisme, mais ses seuls adversaires efficaces sont le Fanatisme et l’Anarchie, ce qui fait du régime actuel un moindre mal... si on ne trouve pas mieux.



      Pierre JC Allard








  • abdelkader17 10 décembre 2009 12:27

    Un agent au service du racisme sioniste.

    Jérusalem : quand Paris se fait le porte-parole des injonctions israéliennes

    jeudi 10 décembre 2009 - 05h:30

    Alain Gresh
    Le Monde diplomatique

    http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=7771

    • projetX projetX 10 décembre 2009 15:26

      Vu ses recentes déclarations sur les minarets, je dirais plutot un traitre au service du fascisme musulman.


    • kako 10 décembre 2009 20:03

      @frère voiture
      Si vous n’existiez pas il faudrait vous inventer !!! Tant de bêtise me laisse sans voix.


    • abdelkader17 10 décembre 2009 20:48

      @Frère voiture
      La tonitruante amitié de Nicolas Sarkozy avec l’Emir de Qatar ne saurait masquer l’éradication systématique de toute sensibilité pro palestinienne de l’administration préfectorale et de l’audiovisuel extérieur français et la promotion concomitante de personnalités au philo sionisme exacerbé.

      La liste est longue qui va de Bernard Kouchner (Quai d’Orsay), à Pierre Lellouche (Affaires européennes), à Dominique Strauss Khan (FMI), à Arno Klarsfeld (Matignon) et François Zimmeray, ancien vice-président de la commission d’études politiques du CRIF, Ambassadeur pour les Droits de l’homme, en passant par Christine Ockrent (pôle audiovisuel extérieur), Philippe Val (France inter), à la toute dernière recrue Valérie Hoffenberg, directrice pour la France de l’American Jewish Committee, représentante spéciale de la France au processus de paix au Proche-Orient.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 11 décembre 2009 00:14

      @ Bourre-pif :


       Quelques-un des commentaires qui vous précèdent sont particulièrement typiques de cette désinformation provocatrice orchestrée qui rend l’information et donc la compréhension inaccessible au citoyen de bonne foi. Les lire attentivement permet de voir la structure à son plus primaire. Il faut bien commencer quelque part.


      Pierre JC Allard

    • robin 10 décembre 2009 13:46

      Oui mais c’est bel et bien une auto-dictature par abrutissement, par paradoxes, par désinformations permanentes


    • ObjectifObjectif 10 décembre 2009 14:21

      « Les syndicats reconnaissent le bien fondé des mesures. » Une fois reçues les valises bien remplies, ils reconnaissent bien tout ce qu’on leur dit...

      « La presse (marianne, charlie hebdo, l’humanite...) constate.et relais l’info » ils jouent aussi sur les émotions, les chiffons rouges, en duo avec l’autre bord apparent. Mais c’est bien la même pièce de théatre.

      Quand à ceux qui ne veulent pas jouer la même pièce de théatre, ils sont démissionnés même illégalement,
      Chauprade
      Richard Labévière de RFI, ou Moktar Gaoud et Agnès Levallois de France 24
      voire même ils doivent s’exiler, sont l’objet de tentatives de meurtre,
      Thierry Meyssan : « Si j’avais plié, je n’aurais pas eu à partir »
       leurs serveurs doivent être mis à l’étranger, et quels média officiels relaient leurs infos, comme :
      Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française

      Dictature ne veut pas dire militaire ou violence physique, sinon on n’aurait pas besoin de préciser « dictature militaire ». La dictature en allemagne a forme publique en 1933 par des élections, pas en 39...

      Et elle était financée par des banques américaines, et soutenue par les industriels du marché ouvert, comme Ford, ou par IBM qui a permis le recensement de la population, bien utilisé ensuite pour filtrer les méchants terroristes et les envoyer en camps... car c’était bien l’idée de l’époque, qui resurgit intacte.

      Mais c’est vrai qu’à l’époque, internet et le web n’existaient pas : cela fait une grande différence. Et je pense que c’est la vraie raison de Hadopi.


    • Flo Flo 10 décembre 2009 17:13

      Tu nous pompes l’air, Jacob.


    • Croa Croa 10 décembre 2009 18:17

      « Drôle de dictature ! » Bien vu Colonel !

      Comme en 39,  smiley
       la Drôle de Guerre !


    • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 11 décembre 2009 12:28

      « Les syndicats reconnaissent le bien fondé des mesures. »

      Vous avez raison Mon Colonel....

      Les Syndicats sont dans la rue pour gueuler Vive Sarko.....

      jf.
      www.lamauragne.blog.lemonde.fr


  • anty 10 décembre 2009 12:50

    Je dois admettre avec beaucoup d’agoravoxiens que nous vivons dans une dictature terrible.

    Jamais depuis füreur et son copain staline le bien aimé nous avons autant souffert jamais

    même le leader de la corée du nord doit s’incliner devant l’efficacité de la terrifiante dictature

    française.Mais que ses fans se rassurent il viendra en France pour les stages théoriques et

    appliqués de la boureaulogie.On pense même que castro et chavez seront egalement de voyage.

    Voilà un moyif de satisfaction pour les français et les française un savoir faire qui s’exporte

    et est reconnu internationalement et notre balence commerciale remonte.


    • ObjectifObjectif 10 décembre 2009 15:17

      Et un jour, les médias en France ne seront plus aux ordres du pouvoir...

      Pourquoi la France est-elle le seul pays européen dont les médias n’ont pas parlé et ne parlent pas du réseau Gladio ?
      Quand le juge Felice Casson a dévoilé le Gladio…
      Quand le Gladio fut découvert dans les États européens…
      Gladio : Pourquoi l’OTAN, la CIA et le MI6 continuent de nier

      Bien sûr, aucun lien avec l’ancien SAC, la tuerie d’Auriol, le beau-père du président actuel, ou son demi-frère :
      Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française

      Mais la vie est un roman...


    • Croa Croa 10 décembre 2009 18:26

      à ObjectifOjectif,

      Pour les même raisons qui font que nos médias nous bassinent avec les manifs Iraniennes largement provoqués alors que pour eux les bien plus forts, plus proches et plus spontanés évènements grecs n’existent pas !


    • Shaytan666 Shaytan666 10 décembre 2009 19:39

      Le SAC, cela me dit quelque chose, c’est pas un genre de milice qui était au service d’un certain président aujourd’hui décédé. Je me demande bien si Sarko a déjà été membre du SAC, chose à investiguer, allez Eva ou Morice en piste !


    • ObjectifObjectif 10 décembre 2009 20:11

      Pas besoin, le travail a déjà été fait et n’a pas été démenti à ce jour...

      "L’année suivante, il est élu maire de Neuilly-sur-Seine en remplacement de son bel-oncle, Achille Peretti, terrassé par une crise cardiaque.« 

      Alors que des années auparavant :
       »Autour de Charles Pasqua, ils créent le SAC, une milice pour le protéger.« 

       »Un troisième homme joue un grand rôle dans la formation du SAC, l’ancien garde du corps de De Gaulle, Achille Peretti « 

      Avez-vous lu  »Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française" ? Plutôt instructif...


    • kdb 11 décembre 2009 00:40

      , l’ancien garde du corps de De Gaulle, Achille Peretti "si s’est le mec qu’ont surnommais noeuneuile a cause qu’’il avait perdu un œil dans l attentat.. je l ai connu ;quand j’habitais le 92...je doute qu’il ai eu cette importance il semblais plutôt miséreux


    • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 11 décembre 2009 12:38

      Anty,
      votre ironie (ou ce que vous croyez en être) méprisante ne change rien à l’affaire.

      Et puis vous semblez l’ignorer ou l’oublier, c’est tout de même bien M. Xavier Bertrand, Secrétaire Général de l’UMP qui, il y a juste quelques semaines, a signé un accord de « coopération » entre l’UMP et le Parti Communiste Chnois !

      Alors, lorsqu’on veut prendre les autres pour des imbéciles, on mouche d’abord son nez, Cher Monsieur

      jf.
      www.lamauragne.blog.lemonde.fr


    • Shaytan666 Shaytan666 10 décembre 2009 13:26

      Ah que oui ! Petite question pour nos Iranophiles, comment il s’appelle « Le Canard enchaîné » de Téhéran ? La Voix des Mollahs !!!!!


    • robin 10 décembre 2009 13:48

      On en reparlera dans quelques mois de cette « liberté »....surtout avec HADOPI et tout le tremblement.....Internet n’en a plus pour longtemps


    • Traroth Traroth 10 décembre 2009 15:17

      Est-ce que vous niez la réalité de la dérive anti-démocratique depuis que Sarkozy est président ?


    • Shaytan666 Shaytan666 10 décembre 2009 18:08

      Il y a quand même une « vache » différence entre dérives anti-démocratiques (pratiquement tous les pays en connaissent, sauf l’Iran peut-être) et une dictature.


    • Traroth Traroth 10 décembre 2009 18:51

      Tout dépend combien de temps se poursuit la dérive ! On n’est pas encore au bout, loin s’en faut. Quand un autre président plus démocrate arrivera au pouvoir, on verra l’étendue des dégâts. Mais ça, c’est au mieux en 2012.


    • Mr-J 10 décembre 2009 19:05
      @ Colonel Kurtz et Shaytan 666

      On s’en tamponne de l’Iran. 

      Vos arguments, c’est ’mais non, vous voyez bien, y’a pas de dictature qui s’installe cet article à pu être publié’ c’est aussi : ’les autres font pareils, c’est légitime’, et : ’en Iran c’est pire, de quoi vous plaignez vous ?’. Mais vous n’aviez peut être pas remarqué que nous parlions de la France et que nous sommes en France, je le précise, au cas où, moi ça me fait toujours de la peine de voir des gens hors sujet.

      Vous ne réagissez par contre pas aux exemples et aux comparaisons développés dans l’article, pourquoi ? Si celà ne vous intéresse pas, vous pouvez toujours aller deverser votre haine de l’Iran ailleurs.

    • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 11 décembre 2009 12:45

      Y’ a de drôles de Colonels ici.....

      Et Mr-J ci-dessus a mille fois raison.
      D’autant que ce « Colonel » Kurtz ne se souvient déjà plus ( à moins qu’il s’en soit moqué au moment des faits) plusieurs internautes ont déjà été convoqués par la Police parce qu’ils avaient dit du mal de « Monsieur le Président »...

      Et quand « Monsieur le Président » se déplace en province, il mobilise environ 1500 CRS et Gardes Mobiles pour transformer les mieux où il se rend en camps retranchés.
      Même De Gaulle, malgré les attentats contre lui, n’organisait pas de tesl déploiements !

      Allez, Colonel Kurtz, rentrez dans votre caserne.
      Car lorsque les militaires en sortent, ce n’est jamais bon signe, n’est-ce pas....

      jf.
      www.lamauragne.blog.lemonde.fr


  • Jean Lerroux 10 décembre 2009 13:10

    Une ancienne de l’ORTF...

    Ca fait des dégats.


  • jymb 10 décembre 2009 13:13

    C’est peut-être cela le pire

    (presque) tout peut -être dit mais rien n’est pris en compte qui s’extirpe du politiquement correct et du prêt à penser imposé . Lorsque les décisions s’imposent on ne voit que les mêmes personnes, associations, partis invités à s’exprimer, c’est à dire souligner quelques variantes marginales. Les autres peuvent faire autant de bruit qu’ils veulent : ils n’existent pas

    De là la terreur étatique du moindre référendum, votation ou autre qui pulvériserait la purée qu’on nous fait ingurgiter ...


    • ObjectifObjectif 10 décembre 2009 20:47

      Et de là l’intérêt d’un processus de désignation des représentants des citoyens par tirage au sort, car le tirage au sort n’est par définition pas prévisible, alors que les élections le sont, par les études statistiques, les sondages.


  • Bernard Dugué Bernard Dugué 10 décembre 2009 13:17

    Bonjour,

    réfléchissez bien que vous constaterez que Sarkozy n’est pas la cause, ni le ressort de la dictature qui vient mais juste le résultat, un signe, interprétable comme le chant du signe de la démocratie


    • morice morice 10 décembre 2009 13:40

      C’est ça, disculpons-le... et puis encore quoi ? Qui a fait sienne les thèses du FN par pur calcul électoral ?? Qui a recruté des écrivaillons pétainistes pour écrire ses discours ? Guaino n’existe pas sans lui ! Et inversement !! Doriot ne s’est pas fait en un jour. Guaino non plus.


    • finael finael 10 décembre 2009 14:50

      @ Bernard Dugué

      Tout à fait d’accord ... espérons que cela ne se terminera pas comme la IIIème république !


    • werther_original werther_original 10 décembre 2009 14:55

      d’accord avec vous , dugué.

      Ce fait est connu depuis socrate. Apres la démocratie , l’oligarchie, puis la tyrannie.


    • Traroth Traroth 10 décembre 2009 15:19

      J’aurais plutôt dis : l’instrument de la dictature en train de s’établir.


    • Bodhi 10 décembre 2009 23:25
      • Ce fait est connu depuis Socrate. Apres la démocratie , l’oligarchie, puis la tyrannie.
      Si l’Anarchie pouvait être placée en même temps que la Démocratie on aurait plus à se soucier des deux autres...

    • robin 10 décembre 2009 13:52

      Tiens tout à fait au hasard et parmi de nombreux autres exemples :

      Essayez en France de demander un débat équilibré sur les circonstances des attentats du 11 septembre et vous verrez dans quelle merveilleux état de liberté nous sommes !
      ( des journalistes de France 24 se sont fait lourdés juste pour avoir osé faire un débat pourtant lourdement à charge des conspirationistes)

      Autre exemple  : le climategate, seul la France n’a pas osé en parler

      Etc. etc.


    • Croa Croa 10 décembre 2009 18:41

      « les journalistes notamment s’autocensurent par peur.. »

      Même pas ! Pas en France ou pas encore... En Russie sûrement !

      Les journalistes français veulent juste « faire carrière » !

      Le plus lamentable c’est que ça marche ! smiley


    • ObjectifObjectif 10 décembre 2009 20:42

      Bonjour,

      Il n’avait pas dit « par peur de violence physique ». Il s’agit bien de peur, mais plutôt de la peur de ne pas faire carrière, ou de perdre son travail.

      C’est pourquoi je parlais de dictature économique, mais en fait c’est plus une dictature émotionnelle, qui joue sur toutes les peurs ou les colères, par réaction contre quelque chose, par exemple :

      • voter pour un homme qui prêche la sécurité,
      • par colère contre les envahisseurs montrés à la télé...

  • Jean-paul 10 décembre 2009 13:24

    L’auteur devrait faire un petit voyage a Cuba ( sac a dos,pas le Varadero des hotels de luxe ) et reecrire un ( vrai )article sur la dictature .


    • robin 10 décembre 2009 13:52

      N’ayez crainte on en est plus si loin, mais ça sera trop tard pour venir pleurer


    • latitude zéro 10 décembre 2009 14:41

      @jean paul

      "L’auteur devrait faire un petit voyage a Cuba ( sac a dos,pas le Varadero des hotels de luxe ) et reecrire un ( vrai )article sur la dictature .« 

      Allez propager ailleurs votre propagande haineuse sur Cuba !!

      Cuba est bien plus démocratique que le monstrueux pays voisin ( les usa) gouverné par ses lobbies militaro industriel depuis ... J F Kennedy.
      Un pays qui a estouffé 600000 voix pour élire le pantin W Bush,un pays capable d’assassiner ces ressortissants pour provoquer un nouveau Pearl Harbour. qui propage la guerre dans le monde entier et l’insécurité. Qui propage la peur .Qui se sert du soit disant terrorisme international islamique pour controler ses approvisionnents en énergie ......etc

      Les USA sont une dictature vraie sous le vernis hypocrite de la »démocratie". De la liberté dans le monde, des mots qui n’ont aucun sens dans la bouche de ces monstres !
      La France est en bonne voie ...


    • anty 10 décembre 2009 21:22

      Alors les milliers de cubains qui se sont réfugiés aux USA se sont trompés ?


    • gimo 10 décembre 2009 23:58

      Affaire gladio enfin dévoilée 25ans aprés
       dictature édulcoloré et accepter par des laches

      redéclara : « Il fallait s’en prendre aux civils, aux gens du peuple, aux femmes, aux enfants, aux innocents, aux anonymes sans lien avec un quelconque jeu politique. La raison en était assez simple. Ils étaient censés forcer ces gens, le peuple italien, à s’en remettre à l’État pour demander plus de sécurité. C’est à cette logique politique qu’obéissaient tous ces meurtres et tous ces attentats qui restent impunis car l’État ne peut s’inculper lui


    • latitude zéro 11 décembre 2009 00:08

      @ anti

      « Alors les milliers de cubains qui se sont réfugiés aux USA se sont trompés ? »

      Pour simplifier :

      La première vague d’immigration était celle de la nomemclatura Cubaine, celle qui avait profité du régime dictatorial de Batista.
      Elle est parti LIBREMENT à Miami par avion. D’autres sont restés.
      Certaines classes moyennes ont suivi ... libre à eux , par avion aussi.

      Puis le gouvernement US a mis en route une énorme propagande anti Castriste , budgetée à hauteur de plusieurs dizaines de millions de Dollars chaque année pour déstabiliser le régime Cubain.
      Une de ces mesures était de provoquer une exode massive de la population, de faire venir en masse des « réfugiés politiques ». !
      Radio Marty à Miami fut créer , une chaine de TV aussi, qui rayonnent jusqu’à Cuba.
      Les appels à l’exode , le bouche à oreille, ont bien fonctionné !!
      Chaque exilé se voyait offrir à leur arrivée sur le sol US une somme d’argent qui représentait une petite fortune pour eux, puis un logement, un travail, un statut de « réfugié politique », bref un accueil royal pour ces faux réfugiés attirés par le « rêve américain ».
      Ces exilés étaient toujours accueillis quelque soit leur façon d’arriver sur le sol Américain, bateau, embarcation sommaire, et même détournement d’avion !!

      Voilà , pour simplifier d’ou viennent tes milliers d’exilés Cubains, « opprimés par la féroce dictature de Fidel Castro ».

      Lesbudgets de propagande anti castriste sont toujours d’actualités aux US sous Obama et le Blocus continue .....


    • Jean-paul 11 décembre 2009 05:01

      @ latitude zero
      Des milliers de Cubains disons plutot 3 millions de Cubains .
      Oui ,c’est cela , la France est une dictature avec Sarkozy et Cuba une democratie avec Castro.

      www.therealcuba.com


    • Jean-paul 11 décembre 2009 05:06

      @latitude zero
      Contrairement a toi compagnero , j’aime Cuba et le peuple cubain qui malheureusement souffre et effectivement je hais la dictature de Cuba .
      Toi tu n’aimes pas Cuba !!Et tu n’as aucune idee du mot dictature .


  • Shaytan666 Shaytan666 10 décembre 2009 13:34

    Vous voulez que je vous dise ? J’ai l’impression de me trouver dans la France d’avant la 2e guerre mondiale, démissionnant, se résignant, face aux périls qui s’annonçaient pourtant clairement.

    Là je ne peux qu’être d’accord avec l’auteur et je dirais même plus, c’est toute l’Europe de l’Ouest qui est concernée par ce « péril ». Oh ! non pas la dictature mais plutôt ce péril qui avance lentement, en rampant, et si je voulais faire un mauvais jeu de mot j’écrirais « ce péril voilé » !


    • Mr-J 10 décembre 2009 19:11

      Et si nous avions été avant la seconde guerre mondiale, vous nous auriez balancé la même chose, mais sur les juifs !


    • kako 10 décembre 2009 20:18

      @ frère voiture

      Il me semble que Kadhafi fut reçu en grande pompe en Europe et particulièrement en France !!! Donc, voilà déjà une bataille de perdue ; quant vous parlez des exigences des musulmans et de leur irrespect de notre culture, vous oubliez bien vite le mépris qu’ils ont subi de notre part, pendant la colonisation ... C’est un juste retour de baton.


    • ObjectifObjectif 10 décembre 2009 20:49

      "L’attititude générale des musulmans, leurs revendications autoritaires, leur manque de respect pour la culture européene, leur absence totale d’humilité et de remise en question, les insultes et agressions grossières auxquelles ils se livrent"

      Ah, je comprend mieux maintenant ! Vous m’avez ouvert les yeux ! Bush était musulman alors !


    • himmelgien 15 décembre 2009 03:47

       C’est pourquoi « ils » ne le font pas !... Car les mosquées ne sont pas des « casernes » et les minarets, pas des « missiles » !... Ou alors, nos cathédrales étaient des astronefs luminiques dont on avait oublié de nous fournir le mode d’emploi !...
       Tout ceci n’est que billevesées !.... De plus, l’Islam, n’ayant ni Vatican, ni hiérarchie ecclésiastique, ni clergé est indirigeable !... Il s’agit d’une philosophie proposant de relier le profane et le divin, comme toute « bonne » religion !... On ne voit nulle part de prédicateur haranguant les foules, on ne peut pas en dire autant dans le christianisme !... Par contre, des ambitieux ont déjà été responsables de guerres civiles sanglantes dans le passé, à l’intérieur de l’Islam !... C’est sans doute ce qui se reproduit à nouveau, et « l’Occident » ne sera une fois de plus que le dindon d’une farce qui ne le concerne pas !...
       


  • Daniel Roux Daniel Roux 10 décembre 2009 13:34

    Il faut l’écrire clairement, nous sommes sous un régime dictatorial.

    Lorsque les pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires sont entre les mains d’un seul homme avec la complicité, ou la lâcheté, de ceux qui devraient les exercer, c’est un pouvoir dictatorial. « Je décide, vous obéissez ! »

    Sarkozy n’a pas inventé ce régime mais il l’exploite à outrance. De de Gaulle à Chirac, tous les Présidents de la Vème gouvernaient sans se préoccuper de la Constitution, hors périodes de co habitation pendant lesquelles elle reprenait force de loi.

    La Vème république est un régime policier dès l’origine. N’importe qui peut être arrêté pour n’importe quelle fausse raison. Chaque Président s’est déhonoré avec ses « Irlandais de Vincennes ». Sarkozy a les siens. Alors qu’aucune preuve n’a été apportée pour démontrer leur culpabilité, Coupat et ses amis ont été arrêtés, mis en isolement, cent fois interrogés et toujours sous contrôle judiciaire.

    La Vème république baigne dans les scandales politico-financiers impunis, les officines secrètes, la corruption, les passe-droits. Nous n’aurons donc jamais la vérité et les coupables ne seront ni jugés, ni condamnés dans les affaires des Frégates Taïwanaises et des sous marins Pakistanais. Les affaires ont même disparu comme si les hommes de pouvoir et d’entreprise étaient subitement devenus des anges de probité à l’exemple du Président.

    Les différences sont dans la manière :

    - Aucun, avant Sarkozy, n’était entré dans l’illégalité en annulant le résultat d’un référendum.
    - Aucun n’avait accaparé à ce point tous les pouvoirs politiques, toutes les nominations stratégiques, tous les contrôles sur les grands médias.
    - Aucun n’avait fait condamné autant de citoyens pour leurs opinions.
    - Aucun n’avait menti à ce point sur ses intentions (Afghanistan par ex), sur sa famille (Cécilia), sur sa morale (« Je ne suis pas un menteur »), sur sa loyauté (L’Américain).
    - Aucun n’a fait autant d’erreurs, ni causé autant de dégâts dans notre système socio-économique.
    - Aucun ne s’est autant entouré de transfuges, ni n’avait autant brouillé les consciences.
    - Aucun n’avait cherché a opposé les français entre eux en favorisant le communautarisme.
    - Aucun n’avait renversé aussi soudainement les alliances, ni abandonné autant de terrain sur tous les fronts.

    Pour quel résultat ? Un désastre total.

    Jamais la France et par conséquent les Français, n’ont été aussi endettés, aussi dépendants, aussi humiliés, aussi trahis, aussi méprisés, aussi exposés à la misère.

    Même la lutte contre la délinquance, Le cheval de bataille de Sarkozy, son drapeau en quelque sorte, est un échec cuisant.

    Et à qui le devons nous ? A l’UMP, à Chirac, Villepin et surtout Balladur qui ont mis et remis Sarkozy en selle à chaque fois que son incompétence le faisait tomber et retomber.

    Ne votez plus pour vos ennemis.


    • Shaytan666 Shaytan666 10 décembre 2009 13:40

      C’est un fait, c’est De Gaulle qui a inventé le système, les autres ne font que s’en servir.
      Certains qui ici se réclament du Gaullisme feraient bien d’un peu étudier l’histoire de l’avènement de la Vème République.


    • Shaytan666 Shaytan666 10 décembre 2009 13:45

      Quelques réflexion du Général De Gaulle
      « La dictature momentanée que j’ai exercée au cours de la tempête et que je ne manquerais pas de prolonger ou de ressaisir si la patrie était en danger »
      (Charles de Gaulle. Mémoires. Tome III )

      « Il doit être évidemment entendu que l’autorité indivisible de l’Etat est confiée toute entière au président par le peuple qui l’a élu, qu’il n’en existe aucune autre, ni ministérielle, ni civile, ni militaire, ni judiciaire, qui ne soit conférée et maintenue par lui. »
      (Ouest France, 23 décembre 1960)

      « - Ce que j’ai essayé de faire, c’est d’opérer la synthèse entre la monarchie et la république.
      - Une république monarchique ? fis-je
      - Si vous voulez. Disons plutôt une monarchie républicaine. »
      (Alain Peyrefitte. Le mal français. Ed Plon, 1976)

      A propos du Général Franco, en 1970 :
      « L’homme qui assure, au plan le plus illustre, l’unité, le progrès et la grandeur de l’Espagne. »
      ( Cité par Nicolas Tanzer, La face cachée du gaullisme, Ed. Hachette, 1998 )


    • finael finael 10 décembre 2009 14:57

      @ shaytan666

      On a le droit de ne pas aimer De Gaulle et d’oublier qu’il a littéralement porté la France à bout de bras pendant 4 ans.

      Mais à part la première phrase (que je n’ai d’ailleurs pas retrouvée) ce ne sont pas des citations gaulliennes. Surtout pas en 1970 quand il est mort en 1969.

      Je vous sens un peu d’un parti-pris un tantinet excessif !


    • Shaytan666 Shaytan666 10 décembre 2009 18:14

      En effet j’aurais du citer mes sources, et bien voilà
      http://contreculture.org/AG%20De%20Gaulle%20id%E9es%20directrices.html

      Bon d’accord c’est un site breton et tout le monde sait que les Bretons portent un amour immodéré à la France.  smiley


    • Croa Croa 10 décembre 2009 19:04

      à shaytan666,

      De Gaulle avait le respect de son peuple.

      Le problème c’est que les présidents qui ont suivi n’étaient pas si bien. Et que les réformes suivantes n’ont jamais atténué ce régime très présidentiel, au contraire ! (par exemple en liant temporellement les élections législatives aux présidentielles afin de disposer de députés inféodés.)

      Avec Sarko nous atteignons des sommets ! Pour autant ce n’est pas un dictateur absolu mais le pantin d’une coterie car le régime est plus oligarchique que dictatorial.


    • anty 10 décembre 2009 21:27

      Il est mort le 9 novembre 1970


    • anty 10 décembre 2009 21:29

      De Gaule evidemment.


    • Massaliote 11 décembre 2009 10:02

      Croacroa
      « De Gaulle avait le respect de son peuple. »

      Du même : « Les Français sont des veaux, et de plus, ce sont des veaux couchés »


    • JacquesLaMauragne JacquesLaMauragne 11 décembre 2009 12:21

      BRAVO Monsieur pour cette belle diatribe qui complète bien le billet ci-dessus.
      Si vous avez quelques instants, je vous invite chez moi sur :

      www.lamauragne.blog.lemonde.fr

      Bien cordialement,

      jf.


    • himmelgien 15 décembre 2009 03:32

      à un détail près : les Irlandais de Vincennes ont été innocentés et libérés par les mêmes services qui les avaient fait emprisonner : François Mitterrand, informés de la félonie du capitaine Baril par son supérieur, le commandant Prouteau ( qui l’a payé cher ) a fait rendre au trio irlandais !... Fin de l’intrigue !...


  • Shaytan666 Shaytan666 10 décembre 2009 13:38

    La France, réellement colonisée, n’est plus elle-même... Une tragédie ignorée du grand public !

    Et là encore une fois je dois donner raison à l’auteur, la France colonisée, quelle belle phrase, j’aurais du l’écrire moi même  smiley


  • Png persona-nongrata 10 décembre 2009 13:41

    Un bien bon article ...

    Ensuite au niveau des commentaires rien de nouveau ...entre la descendance des collabos et celles des nazis heureusement qu’ il reste encore quelques âmes libres .

    Bravo Mle Eva.

  • robin 10 décembre 2009 13:44

    La volonté récente de limiter l’histoire dans les écoles n’est pas anodine, les dictatures en effet ont toujours eu des relations difficiles avec des gens capables de se rappeler !


  • morice morice 10 décembre 2009 13:47

    Le symbole de la dictature est l’emploi de traîtres aux plus hautes fonctions. Le symbole est ErIc Besson, parti dans une spirale où d’autres que lui en d’autres circonstances l’ont terminée devant un peloton d’exécution. Rien ne peut plus l’arrêter désormais : pour Caligula, il fallait toujours en faire davantage pour ne pas déplaire et risquer de perdre sa vie. C’est le propre de la dictature, ce TOUJOURS PIRE. On s’enfonce dans le nauséabond chaque jour un peu davantage. Le propre du dictateur est d’avoir des flatteurs à son service : ce n’est pas ce qui manque, avec Madame Sans Gêne Morano, par exemple....vhttp://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/madame-sans-gene-entre-au-37632


    Bref, on a déjà les deux pieds dedans là !!

  • Marc.M Marc.M 10 décembre 2009 14:01

    Il y a quelques petites choses que je regrette dans votre tribune

    - De ne pas en être l’auteur.
    - De ne pas en avoir été l’auteur plus tôt.
    - Que 90% des 53% de Français qui ont voté Sarkozy en 2007 ne la liront pas.
    - Que 99% des 10% qui la liront parmi les 53% de Français qui ont voté Sarkozy en 2007, l’auront oublié en 2012.
    - Qu’il n’y ait pas les mots : Despotisme, tyrannie, état policier, pervers narcissique, saboteur des institutions (Liste non exhaustive).
    - Que vous conjuguiez au futur des faits avérés au présent.


    • morice morice 10 décembre 2009 18:10

      on avait prévenu pourtant.... 







      Dans cette campagne 2007, ce qui ressortira dans quelques années, c’est la découverte d’une personne, d’un candidat, qui jusqu’ici paraissait relativement censée, et qui révèle, au fur et à mesure, une étrange personnalité. Personne, -jusqu’à une époque récente - n’aurait pu s’attendre à retrouver chez monsieur Sarkozy le double rajeuni de Pétain ou le clone aseptisé de Jean-Marie Le Pen. Et pourtant, toute sa rhétorique véhicule les mêmes idées et utilise les mêmes mots, mais personne n’y avait prêté véritablement attention, le tout étant noyé dans une hyperactivité médiatique entretenue par le personnage depuis des mois pour faire écran à ces idées nauséabondes.

      « Signes avant-coureurs

      Personne ne se serait donc rendu compte de cette proximité de pensée entre les dires de Nicolas Sarkozy et l’extrême droite ? Pourtant, des signes avant coureurs existaient : elles sont aujourd’hui à rappeler. Lorsqu’en janvier dernier le livre de Nicolas Sarkozy, un de plus, sort en Italie, fort peu remarquent sa préface : elle est pourtant signée Gianfranco Fini, le leader de Alliance Nationale, qui n’est autre que ce qui reste... du MSI déjà cité. Il suffit de se rendre au siège du parti pour s’en rendre compte. On n’y cache pas les bustes du Duce. Bien au contraire, c’est la base même de la décoration du lieu. Ce sont bien des néo-fascistes, terme élégant pour dire qu’ils sont les héritiers direct de ce système frère de l’hitlérisme. Pour mémoire, la flamme tricolore chère à Jean-Marie n’est que la copie de celle du MSI. pour mémoire encore, on a déjà oublié que le véritable mentor de Nicolas Sarkozy, Gérard Longuet, qui s’est fait le plus discret possible durant cette campagne avait déjà organisé celle de... Jean-Louis Tixier-Vignancourt en 1965. Pendant que Longuet bastonnait les colleurs d’affiche concurrents... le directeur de campagne de Tixier-Vignancourt peaufinait les discours, en les relisant... d’un seul œil. C’était... Jean-Marie LePen. Tous se connaissent donc, et bien. Résumé du personnage donné par Charles de Gaulle lui-même : »Tixier-Vignancour, c’est Vichy, la Collaboration, fière d’elle-même, la milice, l’OAS « . Là, tout est dit. Les liens sont évidents. De Gaulle, se retrouve représenté via Nicolas Sarkozy, héritier du mouvement, par des gens qui ont tous trempé dans ce qu’il a le plus combattu. Ce n’est pas le moindre des paradoxes. Mais on comprend mieux l’ire de ceux qui se disent les véritables héritiers du gaullisme. Et pourquoi la visite à Colombey de Nicolas Sarkozy est pour eux une énorme supercherie.

      De tout cela il ressort que les idées du candidat de l’UMP à la présidentielle ne sont pas anodines, et ont bel et bien un lien direct avec des mouvances d’extrême droite d’horizons divers. A la tête du mouvement se trouvent toujours trois personnes aux origines de la droite la plus violente dans les années 70. Si bien que la question, en cette fin de parcours électoral, est nettement plus claire et finalement plus facile à poser.

      Demain, en France, il s’agira tout simplement de choisir entre l’ordre juste ou... un ordre nouveau. »

      on a choisi... l’ordre nouveau !



    • Croa Croa 10 décembre 2009 19:16

      Morice croit « retrouver chez monsieur Sarkozy le double rajeuni de Pétain ou le clone aseptisé de Jean-Marie Le Pen. » alors qu’il est bien pire en fait !

      Les médias flattent si effrontément ce personnage douteux que même les meilleurs sont abusés !


  • Vilain petit canard Vilain petit canard 10 décembre 2009 14:03

    Disons qu’on n’est pas encore en dictature, et que Sarko à mon avis n’est pas un dictateur vrai. C’est juste un excité obsédé par le pouvoir, sans aucune idée ni sens moral. Mais il met les choses en place pour le suivant...


    • Shaytan666 Shaytan666 10 décembre 2009 14:09

      Le jour où l’obélisque de la place de la Concorde sera remplacée par une statue de Sarkozy, vous pourrez dire que là vous êtes dans une vraie dictature.


    • morice morice 10 décembre 2009 18:11

      Disons qu’on n’est pas encore en dictature, et que Sarko à mon avis n’est pas un dictateur vrai.


      `la différence avec un vrai est le nombre de cadavres derrière, sans doute...

  • Shaytan666 Shaytan666 10 décembre 2009 14:07

    On voit directement ici que certains n’ont jamais mis les pieds dans une vraie dictature.
    Soldats en armes à tous les coins de rue, patrouilles de pick-up avec mitrailleuse montée sur le plateau, couvre-feu etc...


    • ObjectifObjectif 10 décembre 2009 14:42

      Cela est une dictature militaire.

      D’ailleurs, quand je vais dans un aéroport ou une gare, je vois pas mal de soldats en arme, on s’y croirait, d’autant que c’est seulement le mythe des 19 furieux au cutter entre les dents qui le justifie.

      Il existe beaucoup de dictatures qui ne sont pas militaires, encore plus perverses : regardez autour de vous...


    • werther_original werther_original 10 décembre 2009 14:52

      et on voit ici directement que certains ne connaissent pas la différence entre une dictature molle , une dictature éclairé , la dictature du peuple, une dictature militaire.


    • Croa Croa 10 décembre 2009 19:23

      « ...dans une vraie dictature. Soldats en armes à tous les coins de rue, patrouilles... »

      ...donc ça vient tout doucement ! Il y a quelques années nous ne vivions pas dans un tel climat avec des soldats dans les gares et effectivement au coins des rues !


    • Shaytan666 Shaytan666 10 décembre 2009 19:46

      Et encore un coup dans l’eau, il y a quelques années Sarkozy n’était pas président, mais c’était Mitterand ou Chirac. Ah ! oui il était ministre de l’intérieur mais comme vous (pluriel) le dites toujours en France c’est le président qui a la main mise sur tout, cela a été voulu par le Général.


  • patroc 10 décembre 2009 14:07

     Bon article !..
     @ Daniel Roux,
     Bien d’accord avec vous !..


  • Ronny Ronny 10 décembre 2009 14:19

    Moi j’en suis persuadé et c’est ce qui m’a poussé à écrire ce papier toujours d’actualité
    http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/lente-derive-vers-une-dictature-48193

    Ce n’est pas une dictature où l’on nous jettera en prison (quoique, voir témoignage ci-dessous), nous serons torturé pour être ensuite abattu. Non, on nous fera peur (voir H1N1, les violences policières gratuites, etc.), on subira des pressions fortes (journalistes, élus, syndicalistes, « décalés » voir le sort des gens de Tarnac), et où l’on nous rendra inaudibles par un contrôle total sur les médias majeurs.

    Le pouvoir est et restera fort avec les faibles (sans papiers malades expulsés, chômeurs en fion de droit, immigrés, etc.) et faibles avec les forts (famille présidentielle, copains, patrons d’entreprise, banquiers, etc).

    La seule solution pour en sortir est un mouvement collectif de prise de conscience et de révolte non violente pour ne pas donner de bâton pour se faire battre : une bonne petite grève générale par exemple... Evidemment il faut aussi se prendre en main et refuser peut être un peu de notre confort d’aujourd’hui pour conserver et améliorer celui de demain. Pas forcemment facile !


  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 10 décembre 2009 14:45

    L’auteure ( ?) nous raconte n’importe quoi !

    Il suffit de voir le nombre de partis politiques qui existent pour se rendre compte que nous sommes en pleine démocratie : l’UMP a gagné de peu les élections et pourrait les perdre de peu également.

    Il suffit aux autres partis de trouver la bonne personne et les bonnes idées pour les remplacer.

    Le problème de l’opposition à l’UMP c’est qu’elle ne parvient pas à trouver un programme fédérateur ( plus de 50 % des électeurs ) et un porte parole crédible pour la majorité des électeurs.

    Cet article est GROTESQUE !


    • ObjectifObjectif 10 décembre 2009 15:00

      Effectivement, le système de partis officiellement médiatisés est le meilleur des attrape-nigauds. Et il va de pair avec les système des élections émotionnelles, où les troupeaux sont guidés par les mêmes contrôles marketing qui font la consommation de masse.

      Et si vous ne croyez pas à l’efficacité du contrôle marketing, continuez à bêler...

      Par contre, si vous acceptez de regarder un peu plus loin que le bout de votre télévision, cherchez ce qui est arrivé aux dernières élections présidentielles aux personnes qui essayent de monter un parti avec des idées qui apporteraient une vraie démocratie, où nos représentants nous représentent vraiment : en avez-vous entendu parlé dans les médias officiels ?
      La clérocratie c’est quoi ?


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 10 décembre 2009 15:04

      J’en ai l’au à la bouche : quels sont donc ces partis mirifiques que les MERDIAS nous ont cachés et qui n’ont pas envoyé de tract dans ma boîte aux lettres ni innondé Agoravox de communiqués exaltants ?

      Décidément, vous êtes PATHETIQUE !


    • ObjectifObjectif 10 décembre 2009 19:02

      J’ai découvert seulement après les élections présidentielles et par hasard un petit parti comme la clérocratie qui défend le tirage au sort des représentants des citoyens. Pourtant l’idée est originale et mérite au moins discussion. Et il doit y en avoir d’autres qui n’ont pas obtenu les feux de la rampe.

      Quand au jugement de leur mirifiquité ou non, cela n’a rien à voir avec le fait qu’ils ont aussi droit à la parole que n’importe quel autre parti.

      « Il suffit aux autres partis de trouver la bonne personne et les bonnes idées pour les remplacer. » on voit que vous n’avez pas idée des obstacles bizarres qui se dressent devant tout candidat potentiellement intéressant... Quand tous les moyens d’écoute et tous les fichiers cachés vont être utilisés, les problèmes financiers s’amplifient, les erreurs passée et oubliées ressortent par hasard,...

      C’est le processus électif qui est biaisé à la base, car les électeurs sont manipulés par le marketing émotionnel. Si le marketing ne fonctionnait pas, croyez-vous que les multinationales investiraient autant dans les études consommateurs et les publicités ?

      Au passage, savez-vous expliquer des arguments, en plus de crier des adjectifs négatifs comme « GROTESQUE ! », « PATHETIQUE ! » ?


  • 3°oeil 10 décembre 2009 14:47

    AGO est surveillé,un très bon piege à guèpes..


  • populi 10 décembre 2009 15:01

    Bonjour ,

    En terme d’anti-sarkosisme primaire contre-productif cet article atteint des sommets.
    On est en droit de reprocher a Nicolas Sarkozy beaucoup de chose, le style, une certaine concentration des pourvoir, ses idees, ses reformes et bien d’autres...Il est d’ailleurs sain de relever ces points, mais s’il vous plait, la DICTATURE !

    Premierement, c’est tellement demesure que ca fait rire, et detourne des vrais problemes.
     
    Deuxiemement, et c’est surtout cela qui me choque, avez vous la moindre idee de ce qui se passe dans une dictature. Je passerai sur les libertes, parlons de faits. Les morts, les deportes, les famines, l’absence de droit... Je suis francais, mais vis en Roumanie, pays qui a connu la dictature (mixee au communisme), et croyez moi les temoignages sont si durs, si bruts, si affreux pour certains, que ce terme, employe dans votre article est une heresie, irrespectueuse vis-avis de tous ceux qui ont vecu la dictature qui plus est. Et la Roumanie est loin d’etre l’exemple le plus dur en terme de dictature.
    Alors s’il vous plait, critiquez, faites part de vos reflexions sur Sarkozy, comme le font intelligement beaucoup de personnes ici, mais arretez de crier au loup, quand nous parlons d’un chaton.

    Bonne journee


    • Shaytan666 Shaytan666 10 décembre 2009 16:52

      L’auteur n’hésite pas à comparer Sarkozy à Hitler, si cela n’était pas si dramatique on en rirait.
      Je suppose que tout comme moi l’auteur ne connait Hitler que « livresquement », car en France je n’ai pas encore vu de camps où les militants communistes, disons plutôt du NPA ou du PAS sont emprisonnés.
      Je conseille à l’auteur de faire une petite recherche afin de connaître le nombre d’opposants allemands qui ont été interné ou exécuté.
      Encore un article qui aurait plus sa place sur radio islam que sur un site soit disant « citoyen ».


  • M.Junior Junior M 10 décembre 2009 15:08

    Une dictacture en France ?
    Il suffit de lire les lectures secretes ou Princesse.M fait sa Besson
    Les salaires sont démocratiques grâce aux retours des bigshoppers


  • R-sistons R-sistons 10 décembre 2009 16:07

    Coucou

    Je reviendrai ce soir, juste un mot, pour Frankerstein, Frankenbonberger ou je ne sais quoi

    Elections libres ? Les Médias nous disent comment voter. Et si ça ne suffit pas, un « bon » fait divers bien sanguinolent la veille des élections, et hop ! Les veaux décidés à franchir le rubicon le repassent en sens inverse. Voir le ptit vieux qui a eu sa maison brûlée la veille des élections, et Jospin out....

    Votre Eva, libre pour combien de temps encore ?


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 10 décembre 2009 16:37

      Vous me faites bien rire !

      D’après vous les médias manipulent l’opinion publique au point que les gens les suivent pour voter !

      Vous prenez vraiment les gens pour des idiots : les gens votent en fonction de ce qu’ils considèrent être leurs intérêts et les partis de l’opposition ont du mal à trouver un ensemble d’intérêts cohérents susceptibles d’attirer un plus grand nombre de voix !

      Voilà où est le problème : les programmes des partis de l’opposition ne sont pas attirants pour plus de 50 % des votants et ceci est dû à un déficit de communication entre la population ( à ne pas confondre avec les militants ) et les instances politiques des différents partis qui vivent dans leur tour d’ivoire.

      Rien ni personne ne les empêche de faire des sondages d’opinion pour avoir une idée des attentes des citoyens afin d’établir un programme qui y répond sans faux fuyants idéologiques !

      Ce n’est pas de la faute de l’UMP si l’opposition se fourvoie dans des postures peu crédibles sur la question de la sécurité des biens et des personnes !


    • clostra 10 décembre 2009 16:40

      là il y a une bonne question sous jascente : comment les médias sélectionnent-t-il les faits divers qu’ils nous présentent disons à raison de 4 par quinzaine.
      Je lis qu’il y a eu 343 (environ) morts sur les routes en novembre. A ma connaissance ces 15 derniers jours aucun accident sur les écrans.
      Si on compte : on doit avoir quelques centaines d’actes délinquants par an, quelques centaines d’enlèvements ou autre crimes sensibles...

      Alors, oui, leur présentation doit sûrement être stratégique.

      (NB mon papa et ma maman m’interdisaient de lire la chronique des chiens écrasés)


Réagir