dimanche 19 novembre 2017 - par Nicole Cheverney

Volet N°1 Big Pharma, l’emprise de l’Industrie pharmaceutique sur la santé publique et les institutions

Tout juste après l'adoption par le Sénat, le 17 novembre 2017, de la loi sur la vaccination obligatoire de 11 vaccins administrés aux enfants nés à partir du 1er janvier 2018, et aux déclarations de madame Buzyn, Ministre en charge du dossier, très impliquée pour l'adoption de cette loi, il est urgent de nous pencher sur la vaste emprise de l'Industrie pharmaceutique sur notre santé. Et le rôle éminent que les Big Pharma jouent auprès des institutions de la République et de leurs représentants politiques.

Trois auteurs, respectivement Michèle Rivasi, Députée européenne, Serge Rader, Pharmacien et lanceur d'alerte, et Marie-Odile Bertella-Geffroy, avocate spécialisée dans les dossiers judiciaires de santé publique tirent la sonnette d'alarme, à travers un livre co-rédigé à trois, paru en 2015 aux éditions « Les petits matins » intitulé : Le Racket des Laboratoires Pharmaceutiques et Comment en Sortir ? dont je propose ici une « fiche de lecture » en plusieurs volets. Cet ouvrage est préfacé par Philippe Evin. Les auteurs sont partie prenante de l'opération « Mains propres sur la santé ».

Dans sa préface, Philippe Evin nous dit : « La situation est aujourd'hui si grave qu'il ne s'agit plus de lancer des alertes ponctuelles, ni même de donner l'alarme, mais de sonner le tocsin. Pour éviter le sauve-qui-peut, c'est un appel aux armes, aux décisions rapides et radicales qu'il s'agit, tant, derrière des apparences trompeuses, est aujourd'hui noir l'état de notre système de santé  ».

Mais passons aux problèmes générés par la main-mise des Big Pharma ou Grands Laboratoires Pharmaceutiques. D'abord, cernons leur champ d'action. Il est immense, de plus en plus puissant. Les Big Pharma représentent un empire financier gigantesque où des multinationales développent, produisent et commercialisent 1000 tonnes de médicaments par jour.1

C'est un empire financier :

Le système essentiellement financier, puisque tous ces laboratoires sont tous cotés en bourse, applique un marketing et des méthodes managériales particulièrement pesantes, pour ne pas dire agressives avec un lobbying actif et efficace : « 2000 milliards de dollars de capitalisation boursière, plus de 600 milliards de chiffre d'affaires et 120 milliards de bénéfices annuels. »

Inutile de préciser que les Big Pharma exigent des retours sur investissement de l'ordre de 20 % par an, totalement incompatibles avec de « véritables politiques de recherche, par nature lente aléatoire et risquée  ».

Qu'a découvert comme nouvelles molécules depuis trente ans, l'industrie pharmaceutique, par rapport au passé où des découvertes fondamentales ont été faites parce que l'on accordait aux chercheurs, le temps nécessaire à la recherche ?

Grâce à l'informatique et grâce aux transactions dématérialisées, le Big Pharma est devenu la Première industrie mondiale, loin devant :

  • « agroalimentaire, grande distribution, les constructions mécaniques ou électrique, automobile, aviation  » et même... le complexe militaro-industriel, pourtant un secteur mastodonte lui aussi. Le pétrole ne représente que 15 % de retour sur investissements, contre 20 % comme énoncé plus haut pour les Big Pharma.

Combien de gens savent que B. Pharma est le premier financeur des campagnes présidentielles américaines et qu'il a donc tout intérêt à placer des gens à lui aux postes clés ? Cela est valable aussi pour l'Europe.

Mais la Chambre des Communes britannique et l'ONU, en 2006 et 2008, dénonce : « L'industrie pharmaceutique ne respecte ni les règles de l'éthique ni l'intérêt des malades. Elle est aujourd'hui infiltrée et inter digitée à tous les niveaux décisionnels, nationaux et internationaux, médicaux, universitaires, administratifs et politiques et est devenue hors de tout contrôle ».

Ne pas confondre « recherche scientifique » et les « études d'évaluation-marketing », ce qu'appliquent surtout les Big Pharma, qui annoncent investir 20 % du Chiffre d'Affaires en matière de recherche, lorsqu'il n'investissent que 1 à 5 %. « Baptisant « recherche » ce qui n'est que développement et « recherche clinique » ce qui n'est qu'études d'évaluation-marketing, toujours plus ou moins falsifiées ».

Le calcul est simple : une molécule nouvelle lui revient à 2 milliards de dollars. « Ce qui justifierait à ses yeux leur prix exorbitant – alors qu'elle les achète quelques millions aux universités qui les ont découvertes et aux start-up qui ont commencé à les développer »...Chaque molécule lui revient 120 millions d'euros... un petit nombre entre 500 et 800 millions, soit 50 à 80 millions par an, sur dix ans.

Mais :

Le prix sur les marchés qui s'ouvrent pour la commercialisation de ces molécules par le Big Pharma, c'est 10 à 50 fois plus élevé.

Pour conclure : la recherche est longue, et le Big Pharma pressé de faire sur ces molécules, un marché fructueux, juteux, alors une question s'impose d'elle-même :

Est-ce que nos dirigeants, se sont déjà penchés sérieusement, en toute honnêteté sur ces conditions de fabrication, et de commercialisation, et de mise sur le marché ?

Les « me-too ». traduction : « je veux aussi ma part de marché.  »

« Ces molécules sont 4 fois plus chères que les molécules originales génériquées  ». «  Et finalement, n'inventant plus guère de grands médicaments, elle a inventé – pour s'ouvrir d'immenses marchés dans les pays riches – des affections fictives, virtuelles, qui menaceraient à terme presque tous les plus de 50 ans : pré-hypertension artérielle, pré-diabète, cholestérol, pré-ostéoporose, et des dizaines de prétendues pathologies psychiatriques ou comportementales de l'adulte et de l'enfant, ou encore de pseudo-maladies sexuelles ou de la libido masculine ou féminine » »

Comme traitement, B. Pharma propose comme prévention ou traitement, des molécules à l'action tout aussi fictive et virtuelle.

Mais comment cette diffusion de molécules virtuelles a pu être rentable ? Un marketing aidé par les médias qui ont participé à la « mise sous condition » du public, des populations et diffusé le risque de – menaces - !

Oui, il ne se passe pas un jour, sans que les médias – toutes catégories – n'envahissent les parloirs de la santé publique pour nous annoncer l'apparition de nouvelles maladies soit résurgentes, depuis longtemps éradiquées, soit nouvelles, soit des anciennes que l'on traitait avec quelques médications simples, comme la grippe pour justifier des traitements prophylactiques épuisants, agressifs, mais j'y reviendrai. Et la vaccination de masse !

Le public apeuré, soucieux est pris en otage, auquel on inculque des peurs, des angoisses, nous pouvons constater autour de nous, la multiplication de personnes devenues hypocondriaques, à tel point les Big Pharma insufflent cette angoisse et une épée de Damoclès permanente sur la tête du sujet sain mais qui devient malade forcément.

Pour ceux qui souffrent de pathologies bien réelles, les me-too leur donnent de faux-espoirs de guérison.

Parmi les me-too : de véritables médicaments tueurs. De par leur emploi injustifié comme les hypotenseurs pour les pré-hypertensions, de multiples antidiabétiques oraux peu efficaces et à risque ( l'Avandia et le Mediator).

8 statines (me-too) dont une mortelle (Cerivastatine)

Anti-ostéopénie parfois dangereux – comme le Protelos -

Les anti-dépresseurs comme le « me-too » du Prozac et quelques « neuroleptiques et antiépileptiques détournés : Zyprexa, Lyrica, Dépakine, dix fois plus prescrits que nécessaire ouvrant à l'industrie un marché mondial de 300 milliards de dollars et d'immenses bénéfices ».

Mais comme le procédé est maintenant éventé, les biologistes ont mis au point les « biomédicaments  ». Les « recombinants », les « monoclonaux  », ou les « médicaments de synthèse en cancérologie  », «  virologie et immunologie  », une révolution née dans les laboratoires universitaires et les start-up... à Boston. Boston est devenu le lieu privilégié des grandes firmes qui s' y implantent.

Bien entendu ces nouvelles molécules s'adressent aux marchés des pays riches, puisque leurs prix sont multipliés par 10, voire 100 - pour être rentables. Cela n'est qu'un début.

Les vaccins : c'est le morceaux de choix des Big Pharma !

Pourquoi ? Car c'est une révolution financière et commerciale. Ils sont chers, on n'a pas besoin d'en démontrer une véritable efficacité pour être administrés aux jeunes enfants.

Son injectés à des tous-petits, des jeunes enfants, « au système immunitaire en développement trois, quatre, six, sept, huit... vingt et un antigènes différents d'un coup, plus des adjuvants variés. Aucune étude sérieuse n'a été menée en « termes de mécanisme d'action et de risque ».

Déclaration de Marisol Touraine, ministre de la Santé : «  la vaccination, ça ne se discute pas  » !

Ah bon ? Et pour quelles raisons ? C'est une position autocratique qu'a reprise madame l'actuelle ministre Chantal Buzyn, pour imposer – la loi sur la vaccination obligatoire de 11 vaccins, en une seule injection, sur les enfants en bas-âge.

Pourquoi refuser « d'ouvrir un débat scientifique dépassionné sur cette question  » ?

Les Big Pharma ont pour but de se tailler de nouveaux empires, dans le secteur « vaccins » et « médicaments ».

Lorsque l'ouvrage dont je livre ici cette « fiche de lecture » est paru en 2015, la question de l’innocuité des vaccins est encore sous l'omerta médiatique, et les auteurs s'étonnent qu'aucun grand nom de l'immunologie de prix Nobel ou membre de l'Académie des sciences ne se soit intéressé à ce qui est au « cœur même de leur discipline : la vaccination et plus généralement la maîtrise de réponses aussi dangereuses qu'utiles du système immunitaire  » !

En 2017, avec une recrudescence de scléroses en plaques, de cas d'autisme, de cas de neurodégénerescences, de « sarcoïdose » neurologique rapportées de tous côtés, suite à des vaccinations, des médecins de renom comme le professeur Montanier, Joyeux, les plus connus, en France, les professeurs Montarini – Gatti 2– en Italie – et beaucoup d'autres montent au créneau pour qu'un débat soit lancé, scientifiquement parlant et citoyennement ouvert. Des associations, des politiciens, trop rares, il est vrai, des pétitions, des milliers de personnes en France lancent, conjointement à ces professeurs de renom, un véritable cri d'alarme, à la lumière de tous les témoignages qui commencent à faire tache au milieu du silence des médias et des institutionnels et leurs « sentences toutes faites ».

A suivre...

 

1Tous les chiffres communiqués datent de la parution de l'ouvrage en 2015.

2Voir l'ouvrage « Vaccins oui ou non ? » - Editions Talma Studio.



187 réactions


  • sarcastelle 19 novembre 2017 11:15

    J’ai compté quinze « Big Pharma » dans le texte. Je propose aux autres joueurs de vérifier. 


    • joletaxi 19 novembre 2017 11:32

      @sarcastelle

      je veux bien participer, mais comme je le comprends il faudra lire cette daube indigeste, si on jouait plutôt aux plus belles photos d’enfants atteints de polio, victimes des horribles vaccins ?


    • chantecler chantecler 19 novembre 2017 11:39

      @joletaxi
      Je vous signale que la dernière flambée de polio dans notre pays a eu lieu grâce à un vaccin anti polio injectable français dans les années 55 .
      Faites des recherches sur le net et vous trouverez .
      Ce qui ne veut pas dire que le vaccin anti polio actuel entraine les mêmes conséquences .
      Mais cela devrait tout de même conduire à une certaine prudence de la part des pouvoirs publics .
      Des accidents vaccinaux arrivent .


    • foufouille foufouille 19 novembre 2017 11:50

      @chantecler

      c’est faux. il existait simplement trois souches différentes. http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/197/?sequence=23


    • foufouille foufouille 19 novembre 2017 11:51

      @sarcastelle

      14 avec le titre en faisant une recherche de texte.


    • foufouille foufouille 19 novembre 2017 11:54

      @sarcastelle

      et 2 b. pharma.


    • foufouille foufouille 19 novembre 2017 12:12

      @chantecler

      ton lien n’est absolument scientifique. il existe aussi d’autres variantes plus rares du virus sauvage dont une très mortelle au gabon. depuis la génétique on peut le vérifier.


    • joletaxi 19 novembre 2017 12:36

      @chantecler

      tout à fait, d’ailleurs la polio a disparu de notre paysage,parce que les gens ont eu enfin une salle bain, les rares cas répertoriés étant tous du fait de la vaccination

      et c’est dommage, ces petits dans leur chaise roulante étaient poignants, non ?
      vivement que l’on arrête de vacciner, de toute façon, les milliers d’experts, à la fin de la sauterie(il y a des plaintes à caractère sexuel, sont en forme les experts) l’ont bien démontré ,on est trop nombreux.
      Une bonne grippe espagnole, une bonne variole, et les ours polaires pourront de nouveau faire joujou avec les glaçons


    • chantecler chantecler 19 novembre 2017 12:39

      @foufouille
      Ecoute foufouille ,
      Je sais que tu as de bonnes raisons personnelles de te révolter contre cette maladie .
      Et je n’en discuterai pas avec toi .
      Mais inutile de me parler de souches gabonaises pour un problème franco français de 1950 .
      Ces victimes, dont je parle , je les ai cotoyées .
      Et c’est trop grave pour que je m’engage dans un débat théorique ou uniquement idéologique .
      Je ne suis pas fondamentalement anti vaccin .
      Mais je suis très méfiant ou défiant :
      Encore faut il qu’ils soient de bonnes qualités , injectés au bon moment, avec la dose adéquate et pas trop d’un coup , et qu’il y ait une solide (pharmaco)vigilance en amont .
      Bonne journée .


    • chantecler chantecler 19 novembre 2017 12:40

      @chantecler
      surtout en aval, pardon .


    • foufouille foufouille 19 novembre 2017 12:50

      @chantecler

      c’est simplement beaucoup plus compliqué ce que nous savons depuis l’étude de la génétique des virus et bactéries. ce qui n’existait pas en 50. de plus les non vaccinés favorisent mieux la mutation du virus sauvage. le nouveau virus n’est donc plus reconnu par les vaccinés et c’est qui c’est passé au gabon avec 200 morts.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 novembre 2017 18:59

      @chantecler

      Bonsoir et merci de votre contribution. Je constate que la question vaccinale continue d’être largement commentée sur le site. Et je m’en félicite.

      Si au moins, à l’assemblée nationale, nous avions eu la même ardeur de la part des députés, pour ou contre, la Ministre aurait eu certainement moins de latitude pour faire passer le projet de loi, idem au Sénat, à part madame Laurence Cohen dont il faut saluer la ténacité sur la question. Malhereusement, elle m’avait l’air bien seule.

      Mon article - tiré de l’ouvrage de ces trois auteurs - ne traite évidemment pas que de la question vaccinale, mais des scandales liés aux Big Pharma.


    • Balamou Balamou 19 novembre 2017 19:10

      @chantecler
      Toujours aussi risible , le cul entre deux chaises mais qui tient à le faire savoir.
      .

      • _________ « Je ne suis pas fondamentalement anti vaccin .Mais je suis très méfiant ou défiant : »

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 novembre 2017 19:14

      @sarcastelle

      Bonsoir Tételle ! Ca a du être un gros effort pour toi, de compter jusqu’à quinze avec tes dix doigts !


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 novembre 2017 19:17

      @sarcastelle

      Bonsoir Tételle ! Ça a du être un gros effort pour toi, de compter jusqu’à quinze avec tes dix doigts !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 19 novembre 2017 21:06

      @sarcastelle 


      L’industrie pharmaceutique a remplacé la militaire comme meilleur moyen de ramener vers une petite oligarchie tout ce qu’on peut arracher de richesse aux Lambdas. Une opération qui va de paire avec la dictature qu’installe la caste médicale sur la population.... La plus cruelle des tyrannies...et on ne la voit même pas qui s’approche a grands pas !


      pjca

    • sarcastelle 19 novembre 2017 21:42

      @Nicole Cheverney

      .
      Vous avez compris que je regarde la répétition massive d’un terme polémique (et un peu couillon) comme infantilisante. Ici ce n’est ni l’école primaire, ni un parti, ni une secte, ni rien qui requière ces niaiseries. 


    • mmbbb 20 novembre 2017 21:12

      @joletaxi la je vous rejoiins la variole a disparu puisque l OMS a lance un plan de vaccination globale Quant à la conclusion concernant la sclerose en plaque, elle me parait hative. Le vaccin est peut etre un facteur qui permet a cette maladie de se developper plus tot . Les scientifiques ne connaissent pas les causes de cette maladie dégénérative comme tant d autres Le progrès est dans le diagnostic plus précis et la prise en charge preco .Cet article manque des statistiques serieuses Quant aux maladies infectieuses elles sont de retour en France notamment chez les personnes immigrées non vacinées " extrait de RFI Les voix du monde
      Les personnes d’origine étrangère sont aussi surreprésentées (56%), parmi elles une majorité sont nées en Afrique (62%). « Le risque plus élevé de maladie chez les personnes récemment arrivées en France pourrait être lié à leurs conditions de migration et de vie en France. "

      Quant aux laboratoires, les plus innovants sont les labos americains l un deux a mis au point un medicament conte l hepatite C en 2013 de mémoire Tous les protocoles de lutte contre le cancer viennent des USA. Il faudrait peut etre se poser cette question pourquoi les chercheurs francais ne peuvent pas décemment suivre leur recherche en France . Les prochains medicaments demandent de lourds investissements , ce seront des nano robot ciblant au mieux soit les cellules cancereuses ou respectant au mieux les rythmes biologiques . le medicament actuel sera un souvenir d une pharmacopée dépassée 


  • Satournenkare Satournenkare 19 novembre 2017 12:03

    Merci de cette piqure de rappel smiley


    • doctorix doctorix 19 novembre 2017 23:42

      De tout coeur avec Nicole.

      En plus des vaccins, que je connais bien, et sur lesquels j’écris beaucoup, je me suis un peu penché aussi sur la chimio anti-cancéreuse.
      La mode actuelle est de donner des AMM (avec quelles incitations sonnantes et trébuchantes ?) pour des produits à 1500 euro par jour pour prolonger de quelques semaines les souffrances d’un K du pancréas, par exemple. Je pourrais développer, mais je fatigue. Mais sur ce que je sais, jamais je n’accepterai pour moi la moindre chimio. Il y a d’énormes mensonges sur les performances de ces poisons.
      Egalement, AMM faciles aux bi-posphonates, des soi-disants antiostéoporose qui après trois ans d’usage vous perforent le palais avec un trou gros comme une noix (à 29’50" ci dessous). L’ostéoporose a 50 ans n’est pas une maladie, mais une évolution normale de l’os, qu’il vaut mieux laisser tranquille sauf dans de rares cas.
      La 5 a donné la-dessus un excellent reportage :
      Une journaliste d’un canard médical financé par BF avait fait un article sur le Protelos de Servier (à 42’).. Quand elle a voulu publier, on lui a dit non, que la dernière fois qu’on avait voulu publier un article semblable sur impact médecin, Servier avait supprimé sa subvention pendant 6 mois ; plus tard, un autre article a été modifié sans son accord, avec des rajoutes, et des falsifications, et publié sous le nom d’une journaliste qui n’existe pas, Claire BONNOT.
      On a du mal à parler des scandales de Big Pharma, parce que Big Pharma est un scandale permanent.
      Elle dispose d’un budget de 200 milliards annuel pour désinformer médecins et patients, et corrompre politiques, décideurs, spécialistes, enquêteurs, journalistes., et publier des mensonges par le biais des journaux médicaux qu’elle finance.
      Big Pharma, c’est le diable sur terre, et je ne plaisante pas. Elle a infiltré et corrompu les autorités de santé, l’OMS et les Ministères.
      Je suis convaincu qu’elle opère en coordination avec le Nouvel Ordre Mondial pour réduire l’humanité après l’avoir délabrée pour en tirer un maximum de profit. 
      Je suis conspi ? C’est bien possible. On le deviendrait à moins.

  • pallas 19 novembre 2017 14:52
    Nicole CheverneyBonjour,

    Les humains n’ont pas de conscience, agissant de manieres des plus basiques, juste des choses sans pensées.

    Que le profit immédiat soit la seule cause de tout à chacun, d’avoir de l’argent à profusion, au dela du raisonnable, ne sachant pas comment le dépenser, est logique.

    Ce monde est interessant, les gens ont peur d’un univers de contrôle, sans comprendre qu’ils ne sont pas vivants, juste des poupées de type « Pinocchio »

    Sa en devient fascinant, notre époque est un régal vu sous cette angle.

    Il n’y aura jamais d’avènement d’une nouvelle humanité, le néant est la réalité, le vide ténébreux est le seul futur possible.

    Salut


  • pallas 19 novembre 2017 14:56

    Bonjour, ( désolé pour le doublon).

    Les humains n’ont pas de conscience, agissant de manière des plus basiques, juste des choses sans pensées, mangeant, dormant, achetant, couchant, de manière mécanique.

    Que le profit immédiat soit la seule cause de tout à chacun, d’avoir de l’argent à profusion, au dela du raisonnable, ne sachant pas comment le dépenser, est logique.

    Ce monde est interessant, les gens ont peur d’un univers de contrôle, sans comprendre qu’ils ne sont pas vivants, juste des poupées de type « Pinocchio »

    Sa en devient fascinant, notre époque est un régal vu sous cette angle.

    Il n’y aura jamais d’avènement d’une nouvelle humanité, le néant est la réalité, le vide ténébreux est le seul futur possible.

    Salut


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 novembre 2017 19:12

      @pallas

      Bonsoir,

      Je ne suis pas d’accord avec votre pessimisme concernant l’humanité. En fait la ploutocratie au pouvoir très réduite en nombre fait tout pour entretenir la méfiance entre les groupes humains, il ne faut pas tomber dans le piège tendu.

      C’est vrai que l’époque est fascinante.


    • doctorix doctorix 20 novembre 2017 00:03

      @pallas
      Surtout ne pas baisser les bras.

      Avec internet, et des bonnes volontés, on peut vaincre cette vermine.
      Certes, c’est David contre Goliath, pour l’instant.
      Mais qui a gagné ?

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 20 novembre 2017 12:14

      @doctorix

      Merci beaucoup pour vos commentaires et votre soutien à mon article.


  • JP94 19 novembre 2017 16:10

    Etonnant de constater que certains ici s’en prennent à un article dénonçant la mainmise évidente de l’industrie pharmaceutique sur la loi et sur les instances de pouvoir alors qu’en principe, nous avons des élus qui défendent la Nation, pas les profits du Privé. Mais nous sommes dans une société capitaliste.


    Apparemment, on a oublié le scandale du talc Mohrange, les divers épisodes plus récents médicamenteux et vaccinaux.
    Qu’on me cite un seul médicament prescrit contre la maladie d’Alzheimer qui ait le moindre effet curatif et non aggravant ! 
    N’empêche qu’on en prescrit à tour de bras ....
    Je connais de gens qui ont perdu leur animal de compagnie suite à une vaccination. Bien sûr aucune enquête ne suit.
    Les médecins que je connais ( à titre privé) ne se vaccinent pas ...et parallèlement dénoncent aussi cette pression et ce lobby de l’industrie pharmaceutique.

    • sarcastelle 19 novembre 2017 16:23

      @JP94

      .
      Les médecins que je connais (à titre privé) ne se vaccinent pas...
      .
      Voyez-vous ça ! Personnellement je connais un cheval qui ne veut pas non plus se faire vacciner ; il me l’a bien dit lui-même.


    • foufouille foufouille 19 novembre 2017 16:32

      @JP94

      et dans coin rien ne se soigne, la douleur est dans la tête comme les maladies.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 novembre 2017 19:07

      @JP94

      Bonsoir et merci de venir soutenir ma démarche. Mais ce sont toujours les mêmes qui apportent leurs petites notes d’aigreur.

      Ce n’est pas grave, et comme vous le précisez, parmi les professionnels de la santé, comme les médecins, beaucoup ont renoncé à la vaccination. Pour les infirmiers cela reste obligatoire, d’après mes informations,ce qui reste bien sûr à démontrer.

      Personnellement je ne suis pas contre la vaccination, mais uniquement en cas de pandémie avérée, et non à titre préventif, surtout dans les conditions de mise sur le marché des produits issus des laboratoires pharmaceutiques, leur toxicité. Il s’agit pour eux, avant tout de faire du business.


    • Djam Djam 19 novembre 2017 22:38

      @sarcastelle

      Vous avez raté la saison des vaccins anti mépris... dommage, ça vous aurait beaucoup aidé !


    • Lancelot 20 novembre 2017 22:59

      @sarcastelle

      Pauvre naïf tu connais beaucoup de médecins qui vont crier haut et fort qu ils se font pas vacciner pauvre simplet !J’en connais mais je vais pas dire leur nom !

    • Alvares Alvares 21 novembre 2017 12:53

      @JP94
      "Etonnant de constater que certains ici s’en prennent à un article dénonçant la mainmise évidente de l’industrie pharmaceutique sur la loi et sur les instances de pouvoir"

      Comme dit dans l’article, ils utilisent des lobbyistes, et il y en a ici aussi.

      C’est toujours les mêmes qui viennent défendre les mafias pharmaceutiques et ce n’est pas un hasard !


  • novo12 19 novembre 2017 16:41

    Voir le documentaire de James Corbett « Rockefeller medicine » :


  • UnLorrain 19 novembre 2017 17:48

    @ JP94

    Le talc ? Racontez parce que je n’ai rien entendu a propos ? Ça me trouerai l’q d’apprendre des méfaits de ce produit si ancien.

    Talquer le petit cucul de la petite amie est un de mes fantasmes.


  • symbiosis symbiosis 19 novembre 2017 20:27

    De plus en plus de personnalités montent au créneau contre les méfaits de l’industrie pharmaceutique.
    Une de ces personnalités, Mary Holland a pris une initiative courageuse que les médias de masse se gardent bien de relayer et qui est la saisine du tribunal de Nuremberg concernant les vaccins.
    Ce tribunal est saisi pour cause de génocide, de destruction de masse.
    Nous devons soutenir l’action de Mary Holland et la compléter par d’autres plaintes : l’empoisonnement de l’eau, de l’air, des sols et des aliments issus de ces sols, des médicaments tueurs, des ondes, etc...
    Si nous faisons la synthèse de l’ensemble des prédations que nous subissons par empoisonnement, alors que les multinationales ont toutes les outils de contrôles et d’analyse sophistiqués pour identifier les poisons qu’ils diffusent, et sont donc sont au fait de ce qu’ils produisent et diffusent, nous sommes devant l’évidence du constat d’une volonté d’empoisonnement de masse avec l’usage d’armes de destruction massive insidieusement incorporées dans les aliments, l’air, l’eau et les médicaments, etc...
    La saisine du tribunal de Nuremberg est alors pleinement justifiée.
    Les responsables doivent être identifiés, ce qui est aisé, immobilisés et jugés pour empoisonnent de masse et donc pour tentative de génocide.


    • Ruut Ruut 20 novembre 2017 18:41

      @symbiosis
      ce tribunal est il vraiment compétant et non corrompus ?
      Pourquoi aucune autre instance n’est elle pas apte a faire ces enquêtes ?

      A croire qu’aucun organe de Justice en France n’est a même de traiter ces sujets pourtant fondamentaux.


    • symbiosis symbiosis 21 novembre 2017 11:45

      @Ruut

      Il est normalement compétent.
      Corrompu qu’il le soit, peu importe.
      Ce qui compte le plus est la démarche, ainsi que de multiplier les plaintes contre la ploutocratie génocidaire.
      Le phénomène fera boule de neige et se répandra plus vite que l’entreprise d’empoisonnement qui a commencé il y a quelques décennies et a été officialisé avec la déclaration de Bush père en 1991 lorsqu’il a décrété l’avènement du Nouvel Ordre Mondial et qui se consolide depuis le 9/11/2001.
      Ce qui compte n’est pas la procédure judiciaire en soi, qui sera truquée c’est sûr, mais les retombées d’une telle démarche dans l’opinion publique.
      Nous devons officialiser la volonté d’empoisonnement de la population mondiale par la ploutocratie globalitaire et criminaliser cette dernière en la harcelant sans trêve.
      Nous avons récolté suffisamment de preuves pour cela et l’obligation vaccinale pourrait bien être la goutte qui fait déborder le vase. 
      Le thème de l’empoisonnement de la population devrait être le mantra du XXI°siècle et l’arme de guerre contre la ploutocratie dans sa volonté de destruction de l’humanité. 


  • arthes arthes 19 novembre 2017 20:51

    Ce qui est singulier c’est que les petits chérubins qui auront la chance de recevoir dans leur organisme en formation ces 11 vaccins, lesquels sont forcément un bienfait pour l’humanité, devront être nés en 2018 et ensuite....Quant aux autres, ceux qui précèdent , il n’y aura pas d’obligation à les vacciner, et alors ils risquent d’être les innocentes victimes de parents indignes et irresponsables (bien évidement) qui ne voudront pas de ces bons vaccins pour leur progéniture.


    Conclusion ;à l’évidence, il s’agit bien ici d’un infâme complot destiné à éradiquer la partie de la population de la terre qui sera née avant 2018 qui ne sera pas protégé de toutes les épidémies qui s"annoncent !!!

    Sinon, je vois pas trop la logique smiley

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 novembre 2017 21:10

      @arthes

      Bonsoir Arthes, j’espère que c’est du second degré ! Sinon oui, on peut considérer comme une décision dictatoriale.cette obligation vaccinale sans débat public préalable - ce qui aurait été la moindre des initiatives à prendre de la part d’un gouvernement qui se prétend démocratique -

      La seule logique à relever c’est celle de faire des profits gigantesques !


    • arthes arthes 19 novembre 2017 23:51

      @Nicole Cheverney
      Bonsoir


      Oui c est au second.

      Je souligne simplement un manque de logique , j avais lu sur AV un billet d un toubib/dentiste /et autres casquettes qui defendait les vaccins et l aspect obligatoire en precisant que ne pas le faire etait irresponsable car un enfant contamine pouvait en contaminer d autres, et par consequent les parents incrimines risquaient theoriquement 4000 euros d amende et 6 mois de prison.

      Sauf(du coup, et c est ce qui me fait marrer ) si leur enfant est ne avant 2018...

      On impose aux uns en pretextant que c est pour leur bien et on oublie les autres(si on suit le raisonnement et les arguments) .

      Bon, il y a plein de petits details comme ca qui ne sont pas fouilles, et qui sont assez revelateurs de la legerete des arguments et du manque d esprit de ceusses qui veulent imposer comme de celle de ceux qui sont prets a accepter ...Au cazou...

      Faudra que j en parle a mon toubib tiens, histoire de connaitre son point de vue.




  • rogal 19 novembre 2017 21:24

    Danger sanitaire et danger politique majeurs, sans conteste, mais aussi danger pour la science, si certaines des accusations sont vraies. Si on l’admet ou si on le prouve qu’il en est ainsi, il faut conclure que, tels de vulgaires fabricants de cigarettes, ces industries du médicament achètent des scientifiques pour nous faire croire à de feintes maladies.
    Que des branches de la science puissent être pourries, ne serait-ce que partiellement, mais de façon durable, jette la suspicion bien au-delà des secteurs en question. La science, disons plutôt les sciences de la nature, sont, depuis quatre cents ans le haut-lieu de l’honnêteté. La méthode des sciences expérimentale a pour fonction centrale de garantir la confiance que tous peuvent placer dans les résultats estimés bien établis. Si la confiance dans le monde scientifique s’étiole, à qui s’en remettre ?
    Bravo pour cet article. Que le combat continue et que la dénonciation s’amplifie !


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 novembre 2017 21:30

      @rogal

      Bonsoir et merci, mais je pense que ce ne sont pas les scientifiques qu’il faut mettre en cause, mais ceux qui se servent de leur travail, comme les Labos comme expliqué dans l’article. Les molécules sont achetées à prix réduits et remises aussitôt sur le marché 10, 100 x plus cher, sous forme de médicaments ou de vaccins. Les Big Pharma consacrent un tout petit budget aux recherches et au contrôle de l’efficacité et de la non-dangerosité ou dangerosité des produits. L’essentiel pour eux est de faire des marges bénéficiaires les plus rapides et importantes possibles.


    • rogal 19 novembre 2017 21:43

      @Nicole Cheverney
      La valeur des théories et l’efficacité des remèdes sont censées être garantis scientifiquement, par la physiologie, la biochimie, les statistiques, etc. L’éthique scientifique exige des chercheurs qu’ils résistent à toutes les tentations.


    • doctorix doctorix 20 novembre 2017 00:18

      @rogal
      Personne ne résiste à 200 milliards annuels bien répartis.


      L’histoire est la suivante (j’ai besoin d’un peu de détente).
      "Si je te donne 10 euros, je pourrai t’enc... ?
      -Ben non alors !!!
      -100 euros ?
      -Ah non...
      -1000 euros ?
      -N...n...non...
      -10,000 euros ?
      -Euhhhhh...
      -Je vois : c’est pas les pédés qui manquent : c’est le pognon.

      Tiens, je me donne une claque. Mais avec le budget qu’il faut, tout le monde est corruptible. C’est juste une question de volume.
      Moi-même, je me demande...

    • foufouille foufouille 20 novembre 2017 08:37

      @Nicole Cheverney

      « Les molécules sont achetées à prix réduits et remises aussitôt sur le marché 10, 100 x plus cher, sous forme de médicaments ou de vaccins. » exactement comme les vendeurs de pillules vertes ..........

      en cas de pandémie, c’est trop tard pour un vaccin surtout que beaucoup de bestioles peuvent muter.


    • alberto alberto 20 novembre 2017 14:25

      @Nicole Cheverney : Merci et bravo pour votre article !

      Les connexions avec celui récemment édité par doctorix ici même sont évidentes : BigPharma et consorts ont mis en place un système financier ayant pour but d’enrichir les actionnaires et dirigeants de leurs sociétés sous couvert d’aides à la santé et de distribution de produits réputés combattre les maladies.
      Les instances nationales et internationales sont vérolées par les lobbies pour aider à la promotion de leurs saloperies aidées en cela par les « grands » médias eux même entre les mains de groupes financiers participant à la désinformation générale...
      Quoi faire ?
      Pour le moment : Résister !
      Refuser par tous les moyens ces obligations vaccinales dont les méfaits sont niés par les mêmes instances : le but n’est pas la santé, mais le pognon !
      Boycotter les médocs prescrits par le gentil médecin du coin lui même intoxiqué par la doxa, voir rétribué pour ses services à BP.
      Utiliser les moyens d’informations existants sur internet pour pratiquer les médecines alternatives dont nombreuses sont offertes en France, mais surtout à l’étranger et dont les succès sont niés par les mêmes qui nient les effets délétères de ceux inscrits sur les liste officielles.
      S’inscrire sur des forums où les malades échangent les infos sur leurs expériences vécues au contact des médecins bénis oui-oui et des médocs dégueux...
      Bien à vous


    • foufouille foufouille 20 novembre 2017 14:32

      @alberto

      « S’inscrire sur des forums où les malades échangent les infos sur leurs expériences vécues au contact des médecins bénis oui-oui et des médocs dégueux... » fais le et tout le monde hors khmers verts te dira due ça marche pas.


  • symbiosis symbiosis 19 novembre 2017 21:25

    Nous sommes en guerre.
    Il est prévu l’exclusion des admissions dans les établissements hospitaliers à ceux qui ne pourront justifier de leur conformité vaccinale.
    Rejet des crèches, des écoles, mise à l’écart des populations rejetant l’empoisonnement vaccinal.
    C’en est trop.
    Le peuple doit réagir, les éveilleurs de conscience, de plus en plus nombreux doivent réagir pour ceux qui n’ont pas la conscience de ce qui se trame.
    Car, nous sommes bien en guerre. La ploutocratie nous bombarde d’armes chimiques et bactériologiques pour exterminer la population.
    La ploutocratie considère la population mondiale comme surnuméraire et cherche les moyens les moins visibles possibles pour son projet de réduction de la population mondiale.
    Ils ont privatisé la planète, sont en possession de tout ou presque et l’étape suivante sera d’éliminer les populations qu’ils considèrent comme intruses sur leur propriété privée, la planète Terre dans sa totalité.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 novembre 2017 21:34

      @symbiosis

      Bonsoir et merci de votre contribution. Je pense que cette frénésie de vaccination maximale est pour le moins, suspecte.


  • alinea alinea 19 novembre 2017 22:18

    Ils ne se cachent même plus : tu obéis ou tu payes des sommes astronomiques et/ou tu vas en taule ; pas moins !
    Et cela ne réveille pas les gens ?
    La prochaine étape sera de nous obliger à prendre des anxiolytiques après un deuil, pour qu’on ne perde pas une miette de notre rentabilité, et puis ils nous diront que nous serons privés de soins en cas de grippe si nous ne sommes pas vaccinés...
    Mince, qu’attendons-nous pour virer ces politiques ripoux ?


    • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 22 novembre 2017 15:03

      @alinea

      Les politiques sont aux ordres. Alors ceux-là ou un autre ...

      Même si certains ont encore une conscience, ils n’ont aucun pouvoir face aux grandes gueules, les medias les feront taire ...

      Ceci dit, j’aimerais bien connaître le montant de la contribution financière des labos pour l’élection de Macron, pour peu déduite de leurs bénéfices dans le compte 623 frais de publicité.


  • sarcastelle 19 novembre 2017 22:50

    J’ai souvent donné la réplique aux doctrinaires antinucléaires, parce qu’ils sont... quelques uns... à montrer la mauvaise habitude de multiplier les faussetés en physique, ce qui revient à bâtir sur du vent et à égarer de façon malhonnête. 

    Cela demande une certaine masse de connaissances que tout le monde n’a pas, sans quoi évidemment il n’y aurait pas de gogos pour lire, pas d’ignare pour écrire, et donc pas de textes à critiquer.
    .
    Cependant, le niveau de physique nécessaire à démonter les foutaises que j’ai souvent épinglées, n’est rien du tout en comparaison du niveau de compétence qu’il faut pour parler avec assurance en biologie.
    .
    Compiler une masse d’articles anti-quelque chose en y ajoutant son propre sentiment, gratuit, emotionnel, est à la portée de tout le monde. Faire la même chose avec des articles pro-la même chose n’est évidemment pas plus difficile non plus avec l’internet. La jugeotte la plus élémentaire en déduit que l’un ou l’autre exercice est dépourvu de valeur probante pour qufaute de connaissnces, serait bien incapable de trancher entre deux articles opposés. Trancher dans ce qu’on ne sait pas, c’est voter. Voter en sciences est idiot. Il n’y a paas de démocratie en sciences ; le plausible n’est pas du côté de l’indignation citoyenne façon réflexe anti-système digne de Pavlov. 









    • sarcastelle 19 novembre 2017 22:57

      @sarcastelle

      .
      « la jugeotte la plus élémentaire en déduit que l’un ou l’autre exercice est dépourvu de valeur probante pour qui, faute de connaissances, serait bien incapable de trancher entre deux articles opposés »


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 novembre 2017 23:17

      @sarcastelle

      Oui, et toi qui es pleine de jugeote, tu veux prouver quoi ? Que tu peux expliquer les secrets de la biologie ? Mieux que les autres ? Bardée de tes connaissances ? Mais alors madame la grande scientifique qu’attends-tu pour faire profiter tes contemporains de tes protons lumineux ?

      Est-ce que tu comprends au moins que dans notre monde, il y a deux catégories d’individus, les serviles et les revêches. Je fais partie de la deuxième catégorie. Toi, tu n’es qu’une pauvre larbine du système que tu défends mordicus, et te permets d’aller juger des autres. Alors sache une chose je t’emmerde pauvre créature inconsistante et je demande le blocage de toutes tes interventions débiles, en prévision des articles à venir qui seront de mon cru. OK ?


    • joletaxi 19 novembre 2017 23:29

      @Nicole Cheverney

      je me demandais, une bonne définition de revêche, ?
      ah ben oui, c’est ça


    • arthes arthes 20 novembre 2017 00:29
      @sarcastelle
      Justement, s il est impossible de trancher, le bon sens veut qu on s abstienne.
      Mon cousin, militaire a la retraite a retenu un principe simple et vital de ses campagnes militaires ; « Materiel inconnu, touche a ton cul »

      Ensuite on peut trancher pour des raisons ethiques personnelles qui n ont rien a voir avec l emotif ou l epidermique, ni les croyances, d ailleurs la croyance elle se trouve plutot du cote de la confiance aveugle au dogme scientifique...


    • doctorix doctorix 20 novembre 2017 00:34

      @sarcastelle
      Argument d’autorité ?

      Moi je sais, fermez vos gueules, et vous êtes trop cons pour comprendre ?
      Mais ça ne fonctionne plus comme ça, vous êtes d’un autre âge.
      Je fais tous mes efforts pour me mettre à la portée des gens, et j’y parviens sans enfumage compliqué.
      En tous cas, dans le domaine médical, c’est parfaitement possible, spécialement pour ce qui concerne leur quotidien.
      D’une manière générale, quand les gens se montrent suffisants, c’est pour cacher leur insuffisance.

    • doctorix doctorix 20 novembre 2017 00:40

      @Nicole Cheverney
      Mauvaise idée de bloquer les enfoirés.

      Ils se détruisent eux-mêmes à chaque intervention.
      Laissez les chiens aboyer, la caravane passe.
      Je ne bloque que les plans Q et les indiscrétions.
      Mais les insultes et le mépris me stimulent.

    • Yanleroc Yanleroc 20 novembre 2017 01:42

      @doctorix, bonne tactique.


      Le Dr. Guy Kahane, une huile de l’Oxford Center for Neuroethics, affirme que
      « ..La science a ignoré la question de l’amélioration de la morale, mais la chose va de plus en plus s’imposer dans les débats car de nombreuses recherches montrent que certains médicaments influencent la réaction des gens face à un dilemme moral : ils sont plus empathiques, soudés s’ils sont dans un groupe, l’agressivité est également réduite.. ». 

      Des médicaments pour rendre « bon et solidaire » sans empathie pour qui est extérieur au groupe, c’ est très tendance et il n’ y a pas de raison que les marmots nés en 2018 n’ en bénéficient pas car
      le système aura bien besoin de toute leur empathie !

      Dommage qu’ ils n’ aient pas pensé à inclure une puce RFID dans le kit..
      pour leur 1er anniversaire peut-être. 

      « Viendra un temps où l’on développera des vaccinations qui pourront empêcher les tendances à la spiritualité…Ces inoculations auront une influence telle sur le corps humain, qu’elles l’amèneront à refuser d’accorder la moindre place aux tendances spirituelles de l’âme… » (Rudolf Steiner 1861-1925)



    • pipiou 20 novembre 2017 02:24

      @Nicole Cheverney
      «  il y a deux catégories d’individus, les serviles et les revêches. »

      Tiens voilà le retour de l’inspecteur HarrY !!

      Finalement Mme Cheverney est très américaine dans ses méthodes ! je tape et j’explique ensuite smiley

      Plus sérieusement, l’échange entre l’auteur-e-trice et Sarcastelle montre à quelle point le binarisme cloue le débat dans une belle caisse.
      Quand on parle science une telle rigidité pose problème ...
      ... encore qu’ici-même la médecine ne fait plus vraiment partie de la science, elle est un prétexte comme un autre.


    • Yanleroc Yanleroc 20 novembre 2017 03:52

      @ ♪♫ (pipiou) 

      pas de consensus, des preuves ! 

      Tu as la preuve que 11 vaccins à des nourrissons n’ en fera pas des zombies, à court, moyen et long terme ? 
      A coup sûr des zombies serviles dès leur enfance, pas regardant sur la couleur de la pilule par la suite, mithridatisés et heureux de l’ être ! Drogués dès l’ enfance en fait, je sais bien que ça commence avant, mais qd-même.
      Pourquoi pas leur greffer direct RFID et prothèses augmentées ? 

      Ah ben non, pour eux ce sera seulement la chimie qui rend utile 
      celle qui permet de mourir par politesse  !

      En attendant la vie de sa misérable vie, avec tous les métaux qu’ il aura dans le corps, le rejeton de la couvée 2018 pourra toujours ouvrir une casse 
      ou servir d’ antenne pour la NSA, 
      après une vie d’ esclavage à fabriquer des robots, 
      qui fabriqueront des prothèses bioniques pour la Gentry et ses Lords ! (dont tu ne feras pas partie à mon avis ♪).
                                    # Vous n’aurez pas mon bébé #

    • Yanleroc Yanleroc 20 novembre 2017 03:54

      @ ♪ ♪ (pipiou)


      pas de consensus, des preuves ! 

      Tu as la preuve que 11 vaccins à des nourrissons n’ en fera pas des zombies, à court, moyen et long terme ? 
      A coup sûr des zombies serviles dès leur enfance, pas regardant sur la couleur de la pilule par la suite, mithridatisés et heureux de l’ être ! Drogués dès l’ enfance en fait, je sais bien que ça commence avant, mais qd-même.
      Pourquoi pas leur greffer direct RFID et prothèses augmentées ? 

      Ah ben non, pour eux ce sera seulement la chimie qui rend utile 
      celle qui permet de mourir par politesse  !

      En attendant la vie de sa misérable vie, avec tous les métaux qu’ il aura dans le corps, le rejeton de la couvée 2018 pourra toujours ouvrir une casse 
      ou servir d’ antenne pour la NSA, 
      après une vie d’ esclavage à fabriquer des robots, 
      qui fabriqueront des prothèses bioniques pour la Gentry et ses Lords ! (dont tu ne feras pas partie à mon avis) .
                                    # Vous n’aurez pas mon bébé #

    • nono le simplet nono le simplet 20 novembre 2017 06:32

      @sarcastelle
      ma chère zaza,

      j’ai bien peur que tu te fourvoies dans tes conclusions ...
      la connaissance n’est pas le moteur de la Science et quand on répète ce que d’autres ont imaginé on vote pour eux en validant comme définitivement acquis ce qu’ils nous ont appris.
      le moteur de la Science c’est justement le contraire, c’est le doute, la remise en question des certitudes des autres ...
      sans ce doute, sans cette remise en question, la Science stagnerait et serait réduite au rang de religion ... et c’est le piège dans lequel tombent de nombreux « scientifiques » imbus d’un savoir qu’ils ont appris en manquant totalement d’esprit critique, de remise en question et de modestie ...
      sans parler de ceux dont le but est moins avouable, moins désintéressé ... voire mercantile ... et ce ne sont pas une ultra minorité, loin de là ...
      la Science n’est pas une bulle hors du monde, elle est faite de personnes humaines qui peuvent avoir les mêmes défauts où les mêmes qualités dans des proportions équivalentes aux garagistes, aux politiques ou aux journalistes ...
      savoir sans douter n’est rien !


    • arthes arthes 20 novembre 2017 08:09

      @doctorix


      Par ailleurs le systeme de blocage fait le jeu d une antidemocratie en ce sens qu il empeche les discussions contradictoires .

      Il faut savoir qu une personne bloquee sur le fil d un redacteur se retrouvera bloquee sur tous ses fils et ne pourra jamais intervenir sur un nouveau sujet qu il ouvrira.

      Doctorix , par exemple, vous ne serez plus ennuye par rintintin.

      Et enfin, un redacteur ne peut pas, techniquement par lui meme lever le blocage.

      Si tout le monde bloque tout le monde a un moment d agacement, au bout d un an, a ce rythme, il n y aura plus que des personnes aux idees identiques sur les fils, qui finiront d ailleurs par se bouffer la g., et a se bloquer aussi.

      C est vraiment curieux ce systus.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 20 novembre 2017 08:30

      @arthes

      Bonjour Arthès,

      Je suis d’accord avec vous pour le principe du « blocage ». Mais @ Sarcastelle n’est jamais dans l’argumentation. Relisez bien ses commentaires - du moins sur ce fil- et vous verrez qu’elle n’apporte absolument rien au débat de constructif. Elle s’acharne tout simplement contre « certains » rédacteurs, ses motivations m’échappent. Peut-être de la mysoginie ! Par contre, je ne bloquerai pas @ Joletaxi qui est aussi rédacteur et participe au débat contradictoire dans son style bien à lui. Et qui n’est absolument pas tendre avec ses contradicteurs.
      Le système de blocage a finalement permis d’éliminer sporadiquement des trolls très envahissants et qui donnaient à Agoravox une image désastreuse.

      Je trouve qu’il y a une amélioration notable.


    • foufouille foufouille 20 novembre 2017 08:41

      @sarcastelle

      si tu veut tu peut trouver des sites anti antivax, des cours de virologie, immunologie, etc. j’en connais quelques uns.


    • nono le simplet nono le simplet 20 novembre 2017 08:44

      @Nicole Cheverney
      autant je n’aime pas toujours les commentaires de sarcastelle, autant je trouve absolumement inadmissible de l’insulter et de la bloquer, ce que je n’avais pas lu avant d’écrire mes commentaires.

      Madame Cheverney, vous n’avez pas mon respect et je m’auto censure définitivement de vos articles ...
      je ne vous salue pas !

    • symbiosis symbiosis 20 novembre 2017 08:53

      @joletaxi

      Chante Vanessa, chante !!


    • doctorix doctorix 20 novembre 2017 08:57

      @Nicole Cheverney
      C’est un commentaire particulièrement odieux ou déplacé, indiscret surtout, faisant état de la vie privée, par exemple, ou blessant gratuitement, qu’il faudrait pouvoir bloquer.

      Mais pas le commentateur.
      Avec ce jeu, le commentateur pourrait devenir plus prudent dans ses attaques, et plus respectueux de l’autre.
      Education plutôt que répression, même en tapant sur les doigts.
      Mais pas en excluant. 
      Après tout, nous sommes tous à la merci d’un coup de folie passager..

    • symbiosis symbiosis 20 novembre 2017 09:01

      @pipiou

      Tu encourages le débat, toi ?


    • JL JL 20 novembre 2017 09:07

      @Nicole Cheverney
      bonjour,
       
      Agoravox publie les articles selon des critères qui demeurent mystérieux.
       
      Il n’y a aucune correction ni censure avant publication, si bien que n’importe qui peut y écrire les plus gros mensonges ou les plus grosses conneries.

      Agoravox ne vaut que pour la liberté et la qualité des commentaires qui corrigent ou enrichissent les l’articles, pas pour la qualité des articles : c’est sa spécificité.
       
      Je soutiens que ce bouton blocage tel qu’en l’état, protège in fine, les menteurs, les propagandistes les charlatans de tous bords, ainsi que ceux qui ne supportent pas la contradiction : j’en connais, j’ai été bloqué.
       
      Si rien n’est fait pour corriger cela, à court terme c’est la mort assurée de ce site tel que nous l’avons connu, qui sera rapidement déserté par ceux parmi lesquels j’ai la faiblesse de me compter, qui donnent de leur temps pour maintenir la qualité des débats.
       
      S’il ne met pas en place les structures éditoriales ad’hoc, ça deviendra n’importe quoi ; s’il fait la mutation, il deviendra comme les autres sites, et il devra y trouver sa place : ça n’est pas gagné !
       
      Les ennemis du site et de la liberté d’expression auront obtenu ce qu’ils voulaient.


    • JL JL 20 novembre 2017 09:10

      @doctorix
       
      La procédure actuelle pour bloquer un commentaires est lourde et permet à son auteur d’y répondre ; la procédure pour bloquer un intervenant est expéditive et sans appel !
       
      On marche sur la tête.


    • symbiosis symbiosis 20 novembre 2017 09:20

      @nono le simplet

      Tiens, je n’avais pas pensé au garagiste. Ce qui m’amène à faire la comparaison entre l’industrie pharmaceutique et l’industrie automobile.
      Quand une production d’automobiles dont les système de freinage, par exemple est déficient, les automobiliste et associations d’usagers montrent au créneau avec une armée d’avocat pour bloquer le mauvais constructeur et demander réparation à coup de millions.
      Pourquoi, quand on nous empoisonne avec des médicaments et des vaccins les réactions sont aussi résiduelles ?
      Certainement parce que cela se voit moins et moins vite, les dégâts sont plus insidieux et plus lents à venir. On part moins vite dans le platane.
      Mais par contre quand la mayonnaise commence à prendre comme c’est le cas depuis quelques années avec les médicaments et vaccins empoisonneurs, ceux qui refusent l’empoisonnement sont traités de conspirationnistes et sont prétendus mettre les autres en danger.
      Imaginons les sarcastelles prenant la défense des constructeurs d’automobiles avec des freins qui ne fonctionnent pas. 


    • symbiosis symbiosis 20 novembre 2017 09:28

      @nono le simplet

      Je trouve au contraire que Nicole résiste avec héroïsme aux attaques des foireux comme sarcastelle avec un art consommé qui trahit leur mauvaise foi et l’utilisation éhonté de leurs doubles standards.
      Bravo, Nicole, ne te laisse pas démonter par ces malveillants.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 20 novembre 2017 12:46

      @doctorix

      Cela demande une certaine masse de connaissances que tout le monde n’a pas, sans quoi évidemment il n’y aurait pas de gogos pour lire, pas d’ignare pour écrire, et donc pas de textes à critiquer.

      Voilà ce qu’écrit @ Sarcastelle qui est continuellement dans le mépris, la stigmatisation du rédacteur, elle utilise des procédés très désobligeants. Je rappelle en passant que j’écris sous mon vrai patronyme et que les sarcasmes d’une personne qui s’abrite derrière un pseudo, pour déposer ses petites vacheries humiliantes, j’appelle ça des procédés de voyou ! Et de lâche !

      Si l’affaire des Vaccins et des médicaments mis sur le marché n’était pas aussi grave, car il engage la santé et la vie de nos enfants, petits-enfants, je passerai outre ce genre de commentaire. @ Sarcastelle est coutumière du fait. Pourquoi ? Dans quel but ?

      Je pense qu’arrivé à un certain stade de mauvaise foi, il est un moment où il faut dire STOP ! Peut-être que le procédé est radical, mais derrière l’article, n’oublions pas qu’il y a un rédacteur qui donne de son temps personnel pour écrire ce qui sert à alerter et à diffuser. Si le commentaire est un argumentaire construit, intelligent et architecturé, je dis OK et je réponds aussitôt par un autre argumentaire de nature équivalente. Mais les critiques stériles, et la remise en cause, non pas de l’article, mais de la personne qui l’a rédigé, je dis non ! 

      Maintenant, ce n’est pas moi qui définit les règles d’Agoravox. IL est évident que oui, un blocage de commentaire serait plus approprié. Il existait avant que Agoravox ne change son procédé.

      Je pense d’ailleurs qu’il faut cesser de polariser sur les procédés d’Agoravox, et de pondre des litanies sur le fonctionnenent d’AV, il est ce qu’il est. Par contre du travail attend les citoyens, et cela commence par l’information. Ecrite et parlée.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 20 novembre 2017 12:51

      @symbiosis

      Merci pour votre soutien.


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 20 novembre 2017 13:02

      @JL

      Bonjour, je suis d’accord avec vous, la procédure est radicale. Mais c’est aussi parce que certains habitués du site, ne viennent que pour assombrir l’ambiance d’Agoravox, et s’en prendre bille en tête aux rédacteurs, sans même apporter l’ombre d’une critique argumentée. Si untel ou unetelle sont pro-vaccination obligatoire, mais qu’ils l’expliquent ! Qu’ils prennent sur leur temps de libre, comme nous le faisons, pour écrire des articles qui appportent une voix contradictoire au débat. Pour l’instant je constate que les « pro-vaccination obligatoires » n’ayant que très peu d’arguments à émettre ou des arguments pouvant justifier l’injustifiable, s’en remettent à l’anathème stérile contre ceux qui s’engagent pour contrer une politique autocratique, anti-démocratique.

      Je répète donc ce que je disais dans mes premiers commentaires, la question est épineuse et j’aurais bien voulu qu’il y ait autant d’ardeur dans les débats parlementaires. Mais il faut savoir passer au tamis certaines arguties qui ressemblent fort à une entreprise de démoralisation pour infantiliser, et réduire au silence ceux qui dénoncent l’entreprise. C’est exactement ce que fait à Sarcastelle.

      Mais pour moi, la question est close, je passe donc à autre chose.


    • foufouille foufouille 20 novembre 2017 13:12

      @Nicole Cheverney

      « Pour l’instant je constate que les « pro-vaccination obligatoires » n’ayant que très peu d’arguments à émettre ou des arguments pouvant justifier l’injustifiable, s’en remettent à l’anathème stérile contre ceux qui s’engagent pour contrer une politique autocratique, anti-démocratique. » je suis mort de rire. tes arguments sont des sources bidons antivax trafiquées qui tournent en boucle sur le net. rien ne sert de les contester puisque seules vos sources sont vraies. de plus, pour comprendre quoi que ce soit en médecine, il faut se former dans le domaine concerné et pas dans un autre. c’est le domaine le plus complexe que j’ai lu.


    • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 20 novembre 2017 13:35

      @foufouille

      Ce fil, c’est l’alliance des frappadingues genre Pierre Henri de Laterrecreuse, des anthroposophes et des mal-baisées « revêches » smiley

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 20 novembre 2017 14:20

      @foufouille

      Bonjour Foufouille,

      OUi, le domaine médical est complexe. Mais il y a des faits indéniables, par exemple les nombreux scandales liés aux médicaments mis sur le marché, comme le Médiator, le Lévotyrox et tant d’autres. Quant aux vaccins, il est maintenant scientifiquement prouvé, relire mon article précédent sur les « Vaccins oui ou non », auquel vous avez largement participé en commentaires, que des substances nocives sont incorporées ?

      C’est une réalité tangible, comment peut-on aujourd’hui - ( et pas que sur Internet mais dans la réalité - lorsque des dizaines de praticiens, de chercheurs, montent au créneau pour dénoncer ce nouveau scandale ) être à ce point dans le déni ?

      Combien nous a coûté la fausse pandémie -grippe H1N1 ? Et tant d’autres aberrations ministérielles ?

      Voilà, c’est simplement le droit qu’a tout citoyen de se poser des questions. Rien de plus. Merci de comprendre que les sources de ceux qui montent au créneau, sont tout aussi étayées que la plupart des sources pro-vaccinales obligatoires.

      Quant à la démocratie, oui, pourquoi n’y-a-t-il pas des débat public sur la question, pour, contre où chacun exposerait sa théorie ? Vous voyez, Foufouille vtre perception du problème se fait à travers votre cas personnel, je crois, mais ce n’est pas une raison pour dénier aux autres le droit de poser quelques jalons fondamentaux à une prise de conscience générale. Nous sommes avec ce gouvernement dans le dogmatisme le plus complet.

      Vous participez sans le vouloir, en étant mort de rire comme vous dîtes, à la chasse aux sorcières qui a commencé - et je le vois bien sur le fil de discussions, que la plus grande agressivité anime les pro-vax obligatoires. Pourquoi ne pas laisser le choix aux parents ? Pourquoi les menacer de prison ? De prison ! s’ils ne se plient pas à ce nouveau diktat ! Vous rendez-vous compte ?

      Est-ce que vous pouvez, une minute vous mettre à la place des victimes de ce chantage éhonté ?

      Merci.


    • foufouille foufouille 20 novembre 2017 14:52

      @Nicole Cheverney

      comme les autres, tu ne comprends pas car tes sources sont fausses. la seule façon de tester les médicaments pour des effets secondaires rares est bien de les commercialiser. ce sont des des médecins comme doctor X qui refusent de le reconnaître. même écrit sur la notice. non aucune substance nocive n’est dedans vu que c’est trop faible pour faire un effet quelconque sinon ce serait interdit comme le di-antalvic qui a permis à des crétins de se suicider. le H1N1 arrivera certainement un jour, la peur d’une grippe « espagnole » est tout à fait possible. ce n’est pas une théorie mais de la science. tes sources, je les ai vérifiés et elles sont fausses. le magnésium ne soigne aucune maladie comme la polio et autres délires antivax. pour finir, je n’ais pas été vacciner donc ma neuropathie ne peut venir d’un vaccin comme le diabète de type 2. certains patients cherchent simplement une source à leur problèmes et le mette sur les vaccins. pour certains la maladie est nié par les médecins comme doctor X ça fait cinq ans que j’étudie la médecine par faute des doctor X qui sont juste bon à gagner du fric.


    • Xenozoid 20 novembre 2017 14:58

      @foufouille
      tu as beaucoup de haine contre tes parents


    • Shaw-Shaw Shawford 20 novembre 2017 15:23

      @foufouille

      la seule façon de tester les médicaments pour des effets secondaires rares est bien de les commercialiser

      Et après ça tu oses dire que quiconque tient des propos irresponsables ?

      Là tu dis donc carrément que l’AMM n’a pas de sens, qu’il faut pouvoir laisser les labos vendre tout et n’importe quoi, et que c’est en comptant les victimes que l’on fait alors le tri a posteriori !?

      Et effectivement c’est bel et bien ce qui se passe

      On privilégie en toutes circonstances l’innovation comme seul viatique systémique, on le sanctuarise avec uniquement de grosses structures capitalistiques car pourvoyeuses d’emplois statistiquement valorisables, on laisse champ libre à leurs lobbys auprès des législateurs ou des structures technocratiques de l’UE pat tout moyen utile subtilement retouché dès que le peuple grogne, on se satisfait des fortunes dépensées sur le terrain avec des cohortes de représentants de commerce pour faire des praticiens des affidés de ces empires commerciaux sans même les enfumer, juste en les gavant de cadeaux et autres séminaires à vocation festive.

      Mais où se situent donc ici les principes de la responsabilité scientifique garantie par l’expérimentation, de la justification des coûts considérables de l’allopathie par la pharmacovigilance, de la nécessaire estimation bénéfices-risques !?

      Laissées au seul bon vouloir de ces mêmes empires, te référant toi même à leurs publications en les prétendant seules être objectives au détriment de toutes les autres.

      Bref tu agrées toute une mécanique de précision superbement organisée pour le seul objectif du profit en qualifiant au surplus tout contrevenant à cette doxa de menteur et d’hérétique.

      Ahurissant de mièvrerie et/ou de cynisme !


    • Xenozoid 20 novembre 2017 15:25

      @Shawford
      il a la haine,c’est une maladie sans vaccin...


    • Xenozoid 20 novembre 2017 15:27

      @Xenozoid
      et il est « miraculé »ceci explique cela


    • arthes arthes 20 novembre 2017 15:29

      @Sharpshooter - Snoopy86

      Ah ben tiens, v’la rintintin, le poto à Doctorix smiley


    • arthes arthes 20 novembre 2017 15:30

      @arthes

      arggg, « de » Doctorix

      (Et la capsule à Paulo, zut smiley )

    • Shaw-Shaw Shawford 20 novembre 2017 15:35

      @Xenozoid

      Tout à fait


    • Xenozoid 20 novembre 2017 15:42

      @Shawford

      trop façile ?


    • Shaw-Shaw Shawford 20 novembre 2017 15:44

      @arthes

      Ah non rantanplan c’est un de ses frères siamois de Disons.fr smiley

      Lui n’est pas instantanément désintégré ou plutôt comme a priori il est juriste, qu’il utilise un compte bien identifié, qu’il se garde de pratiquer d’aussi scélérates stratégies d’entourloupe et d’infiltration que l’autre canidé et son mentor Furtif, les « instances supérieures » sont apparemment moins expéditives. ^^


    • Shaw-Shaw Shawford 20 novembre 2017 15:45

      @Xenozoid

      Juste non elliptique quand il n’y a pas lieu d’être, donc nickel !


    • Xenozoid 20 novembre 2017 15:49

      @Shawford
      ok, j’ai un réplicateur ici,on en invente un et on le partage, ok ?


    • Xenozoid 20 novembre 2017 15:51

      @Shawford
      tu remarqueras qu’il traite les autres de « mythos »


    • Shaw-Shaw Shawford 20 novembre 2017 15:59

      @Xenozoid

      Qui ça ?


    • Xenozoid 20 novembre 2017 16:02

      @Shawford

      ben foufouille.toi bien sur tu ne fais pas ça


    • Shaw-Shaw Shawford 20 novembre 2017 16:05

      @Xenozoid

      Moi je n’enfume personne, je dis quand et quoi.


Réagir