mardi 25 janvier - par Octave Lebel

Zemmour et Le Pen, le mariage de raison ?

Présidentielles 2022, de vieilles recettes qui ont prouvé leur efficacité. Nous allons parler d’une cuisine particulière, une cuisine politicienne.

Parler de recettes donc dont la particularité est d’être bénéfiques pour le cuisinier et sa brigade et toxiques pour les invités. Avec un effet retard comme pour un mauvais plat de champignons. La recette est flatteuse pour l’amateur avant de délivrer son effet funeste dans un second temps. Mais c’est trop tard. Il n’y a pas de remède.

La comédie du trublion. 

Prenons l’affaire Zemmour. Pour Zemmour confronté maintenant aux questions pratiques et fondamentales liées aux fonctions qu’il prétend revendiquer, les spéculations rhétoriques devant un public acquis à partir du plateau de CNEWS ne suffisent plus. Les approximations, les réponses passe-partout, les improvisations, les ignorances, le flou commencent à se voir. Point besoin de loupe.

La comédie du trublion destinée à troubler la confrontation démocratique d’une présidentielle est devenue maintenant manifeste. Il s’agit de détourner les questions institutionnelles de dimension nationale et européenne ainsi que les questions économiques et sociales. Hors d’un débat citoyen mené en profondeur afin de l’enliser dans la polémique et l’impasse populiste qu’a installées le partenariat droite et extrême-droite en vue d’accaparer ainsi le maximum de temps et d’attention. Au grand contentement du pouvoir en place qui se frotte les mains.

Un candidat qui rame.

Le pseudo candidat, journaliste parisien qui vit au cœur du pouvoir médiatique et qui possède toutes les caractéristiques de ce type d’élites, notamment les ficelles pour s’adresser au grand public grâce à la connivence et la mise en valeur par d’autres compères journalistes, commence sérieusement à ramer.

Il doit sa base de lancement à un milliardaire de la mondialisation à la recherche de bas salaires au prix de l’immigration et du chômage qui en sont les conséquences. Il a lancé sa candidature par un supposé livre qui est simplement la recension de ses rencontres professionnelles depuis deux ans, quasi la moitié du temps dans un bon restaurant. Comme respect du citoyen, cela avait mal commencé. Devant s’exprimer maintenant sans la valorisation apportée par d’authentiques intellectuels dont il a su si bien se servir en plateau à la maison, il paraît déjà falot, fatigué et hésitant depuis qu’il a mis le pied dehors.

Un scénario connu.

Dans ce spectacle, chacun est dans son rôle.

Une bonne partie des médias critique l’extrême-droite tout en alimentant ainsi la polémique et procurant la lumière.

L’extrême droite fait son numéro depuis le temps bien rôdé.

Nous, nous sommes censés prendre au sérieux la comédie et voter dès le 1er tour, c’est très important, dans ce faux choix qui sert dans tous les cas la droite (quelle que soit la couleur affichée) et son objectif central, le maintien des fondamentaux nationaux et européens. Quel que que soit le nouvel habillage proposé mis au point à cette occasion.

Une famille dysfonctionnelle.

Zemmour se trouve maintenant conduit bien plus vite qu’il ne croyait devoir le faire à des mamours du côté de MLP afin d’éviter la sortie de route prématurée.

Va-t-on assister à un retour de flamme dans une histoire d’amour contrariée ou des scènes de ménage façon amour-vache et réconciliation ? Réconciliation très probablement. En raison d’intérêts et d’objectifs communs.

Car ici, difficile d’imaginer une garde partagée des grands enfants avec deux bulletins de vote différents. Une garde alternée étant inenvisageable parce qu’elle n’ouvrirait pas le droit d’accès au second acte, décisif pour la comédie en cours. On se serait donné beaucoup de mal pour rien. Ce qui ne plairait pas du tout à tonton Bolloré et d’autres de la famille.

Que faire avec tata Pécresse qui cumule à la fois le lourd héritage de Sarkozy (ministre de l’enseignement supérieur puis du budget, aïe,aïe,aïe) et celui de Fillon, mort-né à sa nouvelle vie dans ses bras ? J’avoue que mon expérience de conseiller familial débutant est ici en défaut et comme je ne crois pas non plus aux horoscopes, je n’irai pas plus loin.

Relisons donc les articles et les commentaires de ceux qui le soutenaient ici et ceux des autres. C’est très instructif de voir les certitudes et les affirmations si vite et si fort proclamées et ce qu’il en reste.

 

L’épilogue attendu.

La seconde partie de la comédie est plus aisée à mettre en place quand on contrôle le gros des médias. Chacun sera sommé de se mettre au garde-à-vous moral et de voter contre l’extrême-droite destinée à être sacrifiée alors (ou, si dérapage mal contrôlé, un peu plus tard comme en Italie). Et une nouvelle comédie encore plus grinçante recommencera.

Prenons-garde, si ceux qui ne sont pas dupes de la situation, découragés, restent à la maison pour le 1er tour ou se mettent à voter pour des qui sont là juste pour leur propre ambition de continuer à exister, ce sera tout bénéfice pour la droite de Macron ou une autre. Il vaut mieux ne pas l’oublier.

Et voilà, il faut bien une comédie un peu renouvelée pour nous inciter une fois de plus à voter contre nos intérêts pour ceux qui se penchent 3 mois tous les 5 ans si gentiment sur nos difficultés. Difficultés qui découlent des politiques publiques qu’ils ont mis en place et qu’ils ont bien l’intention de continuer en en changeant régulièrement parures et maquillages et nous proposant au moment opportun de nouvelles comédies.

Le dessous des cartes.

La mère des recettes est simple, il s’agit des fondamentaux évoqués plus haut. Assurer le pilotage adéquat des salaires et de l’impôt (impôts, taxes, TVA, successions …) pour au final protéger et améliorer les dividendes et le patrimoine. Diriger le monde et les sociétés par les marchés qui ne se dirigent pas tout seul et qui ont des maîtres en chair et en os comme nous venons d’en évoquer. C’est le moteur de l’UE et donc le nôtre. L’ensemble est complexe, le reste est important et déterminant mais il faut connaître la superstructure pour s’y retrouver et comprendre. Il y a mille et une variantes possibles et imaginables pour en assurer le bon fonctionnement (et nous y égarer) qu’habillent au mieux des éléments de langage et des indicateurs économiques toujours très impressionnants.

On peut dire aussi si on veut faire simple que c’est une forme de ruissellement mais toujours dans le bon sens. Par moment, on dirait même que cela déborde de ce bon côté. Mais jamais de l’autre. Certains y veillent de près et n’ont pas manqué l’occasion de réduire les indemnités chômage par exemple. Halte au gaspillage. La moitié de ceux qui partent à la retraite, toujours trop tôt bien sûr, sont au chômage. Joli paysage social. Impressionniste ou abstrait selon les goûts pour les nantis, hyper-réaliste pour les concernés.

Il faut aussi pour que cela marche sans trop d’irruptions intempestives de ceux qui n’ont que leur travail pour vivre un bon chef d’orchestre qui fait jouer aux chœurs leurs partitions différentes tout en contrôlant et imposant le canevas général.

Soyez rassurés, nous avons ce qu’il faut. Le service public de l’information que nous payons pour qu’il nous dise comment marcher et penser au pas et dans quelle direction aller. Et le reste est aux mains des champions du CAC 40 qui s’occupent de notre temps de cerveau disponible et qui ne vont quand même pas nous expliquer comment ils nous enfument.

A nous de jouer.

 Tout cela, si nous voulons que cela change, tient pour la meilleure part à nous si nous nous comportons en citoyens au lieu d’attendre une autorisation ou de compter les points comme si nous étions à la passerelle. A nous de voir si nous assumons la part qui nous revient en démocratie.

Si nous nous comparons à d’autres peuples européens, il serait tant que nous nous réveillions et que nous nous donnions des institutions à peu près correctes et un système d’information compatible avec un authentique débat démocratique au lieu de subir, de nous plaindre ou de dire qu’il n’est pas l’heure de changer ou que rien n’est possible pour la plus grande satisfaction de ceux qui nous dirigent.

 

Repères :

● Comment les milliardaires « fabriquent » nos Présidents (22/02/2022).J-B Rivoire, fondateur de Off Investigation , ex journaliste de Canal+.

Vincent Bolloré, Patrick Drahi, Arnaud Lagardère et Xavier Niel sont en cours d’audition au Sénat au sujet d’un thème important : la concentration de plus en plus étouffante des médias français aux mains d’une minorité de milliardaires, qui entretiennent des liaisons dangereuses avec les pouvoirs politiques.

Je pense qu’ils n’ont pas grand-chose à craindre, le président de la commission est venu s’expliquer sur France Inter en révélant imprudemment sa grille d’analyse aux angles bien arrondis. Décidément il est temps que des contre-pouvoirs soient installés et que nos concitoyens soient impliqués dans d’authentiques processus démocratiques. Ici quelques exemples édifiants d’interventions et de pressions. Si on se sent citoyen, écoute indispensable à mon avis.

https://www.les-crises.fr/comment-les-milliardaires-fabriquent-nos-presidents

● Algorithmes et démocratie. 

Une drôle de conception de la démocratie. Orwell était un enfant de cœur. Quand et où vont-ils s’arrêter ?

 C’est à nous de les arrêter. Il n’y a pas de démocratie sans citoyens porteurs de contre-pouvoirs et de réelles capacités d’arbitrage. Autrement, nous sommes condamnés à éternellement courir derrière ces bienfaiteurs qui auront toujours une longueur d’avance. 

 http://www.politis.fr/articles/2022/01/algorithmes-et-democratie-43978

● « Le passe sanitaire est une passoire sanitaire »

Censure d'un représentant du peuple français par une société privée californienne estimant que l'allocution contenait des informations médicales incorrectes. Cette intervention du député Bastien Lachaud (Seine Saint-Denis) a été retirée de Youtube.

http://bernard-gensane.over-blog.com/2022/01/un-elu-du-peuple-francais-censure-par-youtube.html

● Les revenus de l'État en France - Faits et chiffres.

"Parce que le milliardaire n'a pas récolté sans peine, il s'imagine qu'il a semé." Jean Jaurès .

https://fr.statista.com/themes/3802/les-revenus-de-l-etat-en-france/#dossierKeyfigures

● Quels impôts paie-t-on en France et pour quelle utilisation ?

http://impotsurlerevenu.org/la-fiscalite-francaise/726-quels-impots-paie-t-on-en-france-et-pour-quelle-utilisation-.php

 



58 réactions


  • Séraphin Lampion Schrek 25 janvier 09:04

    « A nous de voir si nous assumons la part qui nous revient en démocratie. »

    De quoi parlez-vous ?


    • Gégène Gégène 25 janvier 09:18

      @Schrek

      une sorte de part des anges (voir K.Loach)


    • Octave Lebel Octave Lebel 25 janvier 10:03

      @Schrek

      Vous avez le droit de ne pas vous sentir concerné.


    • Séraphin Lampion Schrek 25 janvier 10:20

      @Octave Lebel

      Si, dans l’omelette au jambon, la poule est concernée et le porc impliqué, je suis même « impliqué » dans cette histoire !

      Mais n’appelez pas ça « démocratie » ! Ni ce qui se passe maintenant ni ce qui s’est passé avant ! Appelez ça parlementarisme bicamériste dit « représentatif », pipé par les découpages électoraux et corrompu par le lobbies !


    • JulietFox 25 janvier 12:42

      @Octave Lebel
      Sur ce forum devenu le forum des complotistes et de l’ extrème droite, vous n’aurez, jamais raison.
      Pour ma part, je conseillerait à Monsieur Zemmour, de lire : Nos ancètres les Gaulois, et autres fadaises" de François Aynaert.
      Il y apprendrait que Charlemagne, est né en Allemagne -AAchen et que Clovis est né à Tournai, donc Belge. Que la fable de Roland de Roncevaux, est issue d’une aide apportée par ledit Charlemagne à un ami sarrazin,, si, si, en lutte contre ses voisins. Et que ce son les Basques, qui sont tombés sur les...basques de l’arrière garde.
      Et ainsi de suite. Toutes ces bribes sont référencées.
      Bien à vous, mais ne vous attardez pas ici.


    • Captain Marlo Captain Marlo 25 janvier 20:10

      @JulietFox
      Sur ce forum devenu le forum des complotistes et de l’ extrème droite, vous n’aurez, jamais raison.

      Erreur, vous avez plein de choses à apprendre sur Avox.
      Zemmour est piloté par des néo conservateurs adeptes « du choc des civilisations ». Ils veulent remplacer la lutte des classes par la lutte entre les civilisations.

      Vous voyez, il ne suffit pas d’être de Gôoche et de dire : « l’Extrême droite, c’est caca boudin ». Il faut faire une analyse politique, ce dont la Gauche est bien incapable.

      Dans une guerre civile, quand les gens se battent entre eux, ils ne s’occupent plus de la hausse des salaires ! Zemmour et ses soutiens comprennent que les Gilets jaunes sont les prémisses de révoltes plus violentes. La guerre civile est la solution que ces capitalistes espèrent, pour continuer à faire du profit.

      Mais vous aussi, vous manquez sérieusement de culture. On s’en fout de Charlemagne ! La réalité dans laquelle nous vivons depuis Maastricht, s’appelle Union européenne et l’euro. Il serait temps pour la Gauche, de comprendre que l’UE est une colonie de l’Empire américain.


    • Octave Lebel Octave Lebel 26 janvier 14:04

      @JulietFox

      Merci pour le conseil de lecture. En fait, j’avais lu ce petit livre très plaisant et très instructif. Par contre je n’avais pas pensé à le signaler. C’est fait.

      Je suis assez d’accord avec vous et je trouve cela navrant. Cependant, je pense aussi qu’il ne faut pas confondre les lecteurs et les commentateurs et notamment les commentateurs « professionnels » qui excellent à parasiter à peu près tout. Leurs motivations (rien de mieux à faire ?) me sont une énigme mais peu importe .Je crois qu’à force ils sont transparents pour la plupart d’entre nous.

      Je trouve utile et intéressant par ailleurs de demander à certains de défendre et expliquer leurs convictions ce qu’ils ont bien du mal à faire. C’est instructif pour tout le monde et en premier pour ceux qu’ils cherchent à influencer.


    • Octave Lebel Octave Lebel 26 janvier 21:27

      @Octave Lebel

      Une imposture.

       

      « Une bonne partie des médias critique l’extrême-droite tout en alimentant ainsi la polémique et procurant la lumière. »

       

      Régulièrement ici l’extrême-droite se plaint des médias et certains font comme s’ils étaient opprimés et ne pourraient se faire entendre. C’est une imposture. Une de plus.

      Nos concitoyens qui prêtent l’oreille aux discours de l’extrême-droite ont quand même besoin d’un minimum de cohérence et d’authenticité. Ils sont traités comme des imbéciles par les propagandistes de la maison. L’idée d’un vote contre leurs propres intérêts finalement a fait et continuera de faire forcément son chemin.

      ● Candidats mentionnés dans les médias : à droite toute ! par Maxime friot, mercredi 19 janvier 2022.

      Ainsi, entre le 30 août et le 31 décembre 2021 :

      1. Sur les chaînes d’info en continu, 16 % des noms cités étaient ceux de candidats de gauche (au sens large du terme : Hidalgo, Taubira, Montebourg, Jadot, Rousseau, Mélenchon, Roussel, Poutou, Arthaud). À titre de comparaison, les candidats d’extrême droite (Zemmour, Le Pen, Philippot, Dupont-Aignan) ont été cités à hauteur de 39 %, Macron 23 %, et la droite 21 %.

      2. Dans les journaux télévisés, la gauche cumule 22 %, derrière Macron (30 %), la droite et l’extrême droite (24 % chacune).

      3. Et dans les matinales radio, on constate presque les mêmes déséquilibres : gauche à 21 %, Macron à 35%, l’extrême droite à 34 % et la droite à 19 %.

      Ce sont donc les candidats de gauche qui sont les moins évoqués. Et quand on connaît l’accueil médiatique qui leur est en général réservé…

       

      https://www.acrimed.org/Candidats-mentionnes-dans-les-medias-a-droite

       

      .

       

       


  • Lynwec 25 janvier 09:17

    Je ne sais pas si ces deux-là envisagent un « mariage de raison », mais je sais que les Français seront cocus...


  • Gégène Gégène 25 janvier 09:17

    « Si nous nous comparons à d’autres peuples européens, il serait tant que nous nous réveillions »


    tu m’en diras temps ! smiley


  • Fergus Fergus 25 janvier 09:27

    Bonjour, Octave

    « Les approximations, les réponses passe-partout, les improvisations, les ignorances, le flou commencent à se voir. Point besoin de loupe »

    C’est le moins que l’on puisse dire ! Zemmour est resté un polémiste prêt à dire n’importe quoi pour provoquer ce qui a été son fond de commerce depuis des années. Mais cela ne fait pas de lui un candidat crédible.

    Peut-il y avoir un « mariage de raison » entre Le Pen et lui ?

    Non, car ce sont deux extrême-droite par trop différentes. Elle un électorat populaire rural et banlieusard déboussolé. Lui un électorat nationaliste plus cultivé et urbain.

    Le Pen n’aurait aucun intérêt à s’allier à Zemmour, encore plus rejeté qu’elle ce qui ne manquerait pas d’aliéner encore plus ses chances d’élection au 2e tour. Elle devrait donc logiquement continuer à l’affaiblir afin d’assurer sa propre qualification au 2e tour.


    • L'apostilleur L’apostilleur 25 janvier 09:48

      @Fergus
      « Les approximations, les réponses passe-partout, les improvisations, les ignorances, le flou commencent à se voir. Point besoin de loupe »

      Cela pourrait être un problème pour son thème principal l’immigration qui, s’il se discréditait par ailleurs pourrait en pâtir. Ceci dit, à l’étonnement de beaucoup, son programme économique a été plébiscité par un spécialiste chez Hanouna.

      Si comme on peut le penser il n’a pas la crédulité de croire à son élection, il doit s’amuser de voir les excités polémistes le commenter smiley


    • Séraphin Lampion Schrek 25 janvier 10:00

      @Fergus

      « Elle devrait donc logiquement continuer à l’affaiblir afin d’assurer sa propre qualification au 2e tour. »

      Collard et Rivière en ont décidé autrement.


    • Trelawney 25 janvier 10:04

      @Fergus
      Avec Zemmour, M Lepen a déjà gagné la première partie des élections, à savoir : Elle est maintenant plus fréquentable.
      Une grosse crise en Ukraine et la flambée des prix qui va aller avec lui fera gagner la seconde. Il ne faut pas oublier qu’elle a mis « la défense du pouvoir d’achat » en tête de ses préoccupations.


    • Octave Lebel Octave Lebel 25 janvier 10:07

      @L’apostilleur

      « Ceci dit, à l’étonnement de beaucoup, son programme économique a été plébiscité par un spécialiste chez Hanouna »

      Surtout ne vous gênez pas pour défendre et expliquer la cohérence de son programme économique.Avec tous les économistes que vous pourrez trouver.
      Nous sommes un certain nombre à être impatients.


    • Buzzcocks 25 janvier 11:05

      @postilloneur
      Le fameux programme énoncé ce week end « moi président, je vais fermer les kebabs »... La vache, ça, c’est du programme réfléchi et à la hauteur des enjeux du pays. 
      Zemmour est un pathétique clown qui n’a strictement aucun programme, « fermer les kebabs », c’est juste de la démagogie, c’est inapplicable, anti constitutionnel... votre économiste de chez Hanouna, il a aussi validé cette idée lumineuse ? 


    • Octave Lebel Octave Lebel 25 janvier 14:42

      @ Fergus

       

      Bonjour,

      franchement, je ne sais pas comment les conseillers de cette triade vont se dépatouiller. Ou devrais-je dire de ce quatuor. Parce que la droite que « représente » Pécresse a des frontières poreuses et mouvantes avec l’extrême-droite et la droite de Macron qui lui se sert de l’extrême-droite comme d’un faire valoir démocratique et de raison dont il serait le représentant.

      Il joue avec ses conseillers à tenter d’amalgamer populaire et populiste pensant ainsi invisibiliser (neutraliser ?) le mouvement social qui travaille le pays et qui a une issue politique ferme et construite comme noyau d’une authentique alternative qui elle a les moyens de se concrétiser dans les urnes au moins autant qu’en 2017.A mon avis plus parce que nos concitoyens ont appris depuis.

      Nos concitoyens qui prêtent l’oreille aux discours de l’extrême-droite ont quand même besoin d’un peu de cohérence et d’authenticité. Pas seulement des affirmations pompeuses, des analyses à la hache et des provocations à répétitions. Ils ont commencé à réfléchir un peu plus loin que ce qu’on leur raconte. Ils sont quand même souvent traités comme des imbéciles par les propagandistes de la maison. L’idée d’un vote contre leurs propres intérêts finalement fait forcément son chemin.

      Ce que je redoute, c’est que devant le danger, plus vite que l’on ne pense, une stratégie de tension, de provocation, de discrédit, coups bas et boules puantes, de violences soit développée par le pouvoir qui a déjà fait ses classes sur le sujet. Avec l’apport des médias experts à la fois en étouffoir et semences de division comme on l’a vu avec les gilets jaunes.

      Il faudra être très vigilant, ne pas se laisser déstabiliser dans nos analyses et convictions et ne pas perdre les enjeux de vue. Remettre sur pieds des institutions et des fonctionnements démocratiques avant qu’il ne soit bien ou trop tard.


    • Captain Marlo Captain Marlo 25 janvier 20:34

      @Fergus
      Non, car ce sont deux extrême-droite par trop différentes. Elle un électorat populaire rural et banlieusard déboussolé.

      Le FN est quand même la grande réussite de la Gauche ! Les classes populaires veulent à la fois du social, des services publics, la hausse des salaires, moins d’immigrés et plus de sécurité. Tout ce qui n’intéresse plus la Gauche. occupée par les minorités. 

      Marinette a bien compris que la Gauche lui offrait un boulevard !
      Elle a un programme social et étatiste que ne renierait pas le PCF des années 60. Plus la question migratoire et la sécurité. Comme Salvini et Orban, elle ne fera rien de tout cela, puisqu’elle veut rester dans l’UE & l’euro.

      Mais son programme explique ses scores hors des métropoles, peuplées de bobos, d’écolos, d’indigénistes, de wokistes et autres canards sans tête qui courent dans tous les sens.

      Conclusion : En participant à la censure de l’UPR, la Gauche a fait un choix clair.
      Elle préfère l’Extrême- Droite, à qui elle fait moult publicité, plutôt que le programme de l’UPR et le Frexit !


    • Captain Marlo Captain Marlo 25 janvier 20:45

      @Octave Lebel
      franchement, je ne sais pas comment les conseillers de cette triade vont se dépatouiller

      Et comment la Gauche, dispersée façon puzzle, va se sortir de la primaire populaire, probablement organisée en sous main par le Parti Socialiste ?
      Le fait que François Hollande sorte de sa boîte juste cette semaine n’étonne personne ? Ils vont « débrancher » Hidalgo et la remplacer par le tout mou ?

      Vous avez lu l’article de Marianne sur les initiateurs de la Primaire populaire ?
      Mazette, c’est la guérilla à Gauche !!

      "(...) Samuel Grzybowski distille par visioconférence des conseils aux adhérents de la Primaire populaire. Après avoir brièvement exposé la situation politique, le voilà qui décrit sa stratégie, pour forcer les candidats du « bloc des justices » à se rallier à l’initiative qu’il a lancée : «  Notre but est d’empêcher qu’Anne Hidalgo, Jean-Luc Mélenchon, Fabien Roussel, Arnaud Montebourg, Yannick Jadot puissent avoir les 500 parrainages. »

      Le jeune homme, pull rouge sur les épaules et Airpods dans les oreilles, veut même « faire baisser leur cote de popularité » en les critiquant dans les médias et sur les réseaux sociaux, histoire d’affecter leur performance dans les sondages et, par ce biais, limiter leurs chances d’obtenir des prêts de la part des banques. Assécher le carburant des écuries présidentielles pour inverser le rapport de force.etc


    • L'apostilleur L’apostilleur 26 janvier 10:05

      @Satanas
      « ..une mouche à quatre pattes avec des sabots... »
      La mouche s’appelle Eric Revel, titulaire d’un DEA en finance internationale, DESS de l’économie du développement et docteur d’État en finance internationale. 


    • Octave Lebel Octave Lebel 26 janvier 14:15

      @Captain Marlo

      N’exister que par la bile répandue, l’escroquerie (faire semblant de confondre gauche et Hollande et sa bande ), se morfondre à longueur de commentaires dans l’acrimonie, vous qui prétendez avoir quelque chose à voir avec l’UPR, vous n’avez rien à dire de constructif sur vos convictions et vos idées autrement que par le crachat sur ceux qui pensent différemment de vous ?


  • L'apostilleur L’apostilleur 25 janvier 09:38

    Belle succession de poncifs qui se termine en apothéose...

    « ... il serait tant que nous nous réveillions et que nous nous donnions des institutions à peu près correctes et un système d’information compatible avec un authentique débat démocratique ... »

    Bonne idée.

    Réveillez-vous donc et donnez-nous vos institutions (? ?) et un système d’information (? ?)

    Quand à l’authentique débat démocratique, faut-il prendre exemple sur Mélenchon, Hidalgo et Jadot ces champions de la démocratie qui refusent le débat de la primaire populaire ?


  • wagos wagos 25 janvier 10:13

    C’est toujours la même comédie à chaque élections ...reste notre conviction profonde , sachant déjà pour qui on va voter....

    Les tribuns d’opérette à grands coup de rassemblement populaires, pour un parterre d’idiots sans jugeotte et une kirielle de folles excitées dans une ambiance de foire à Neuneu....ça ouvre quel avenir ?

    Les concurrentes qui prétendent doubler les salaires dans un air purifié en vélo électriques ,

    Les révolutionnaires du Tupperware et de la layette ..

    Les bobos écolos gauchos qui prétendent revenir à l’âge de la pierre , eux mêmes habitant les beaux quartiers de Paris dans des apparts de 500 M2....

    Les damnés de la terre qui préconisent la répartition égale de tous les biens, comme les gosses de 5 ans ! 

    Et pendant ce temps....un pistonné Chérinounet à sa maman , épouse accessoire se frotte les mains ...

    Devinez un peu pourquoi ? 


    • Octave Lebel Octave Lebel 25 janvier 10:50

      @wagos

      Donc si j’ai bien compris, j’expose un piège électoral, rien de très nouveau, la manoeuvre est bien connue maintenant, je me contente de l’illustrer et cela vous dérange.On se demande pourquoi ?


    • wagos wagos 25 janvier 14:13

      @Octave Lebel
       

      Cela ne me dérange nullement, vu que ce vous écrivez n’apporte rien de plus que ce que nous sachions déjà .

      Ce n’est que mon avis .


    • Octave Lebel Octave Lebel 25 janvier 14:46

      @wagos

      Voilà au moins qui est clair.Merci pour votre confirmation.


  • Octave Lebel Octave Lebel 25 janvier 10:16

    C’est une grande journée aujourd’hui.

    Ne nous privez pas de l’exposition de votre conception de la démocratie et de l’intérêt de cette primaire populaire pour la bonne tenue de cette présidentielle.


  • Octave Lebel Octave Lebel 25 janvier 10:56

    Le découragement et sa conséquence l’abstention dès le 1er tour sert les pouvoirs en place et qui ne l’a pas encore compris ? Il y en a qui excellent dans la posture de la dérision avec une persévérance et une énergie admirables. Si cela ce n’est pas avoir de la motivation et poursuivre un objectif.

    Cela mérite bien de ressortir quelques commentaires anciens déjà.

     Faire vivre une démocratie, c’est faire vivre ensemble des gens qui ne sont pas d’accord sur tout en garantissant les droits de chacun, articulant autonomie et intérêts particuliers avec l’intérêt général, ses nécessités et ses priorités. Informations loyales, sourcées, vérifiées, débats publics sur les enjeux, les objectifs et les moyens, contrôles des mises en œuvre et résultats. Le contraire du type de démocratie dans lesquelles nous vivons qui s’apparente à un conseil d’administration et ses grands actionnaires puissants à l’abri du droit des affaires et du travail, protégés par les services de communication, des ressources humaines, de surveillance et sécurité qui garantissent la reconduction des mêmes choisis par une compétition qui départage leaders et challengers tout en perpétuant les mêmes règles. Un système dont l’évaluation et le pilotage échappe aux personnels d’exécution que nous sommes. 

    Seule une coalition, un rassemblement qui passe par les urnes au-delà des tactiques des mouvements ou partis peuvent nous faire avancer et c’est tant mieux pour la démocratie, l’intelligence collective et l’expression de sa créativité et de ses savoir-faire. Personne ne détient toute la vérité ni toutes les clefs. Il y a toujours à découvrir et à apprendre notamment en construisant. C’est une alternative, une mutation qui monte des profondeurs du pays que nous voulons et pouvons réaliser et dont nous avons besoin. Il serait temps de sortir du confinement démocratique dans lequel nous avons glissé progressivement depuis le début du siècle. Tout sera fait pour nous égarer et nous en dissuader.

     


    • Captain Marlo Captain Marlo 25 janvier 21:10

      @Octave Lebel
      Il n’y aura jamais de démocratie dans l’Union européenne. Il faudrait « un démos », un peuple européen. Or, il n’y a pas de peuple européen, il n’y a que des Nations. Et souvent des Nations qui existent depuis des siècles ; comme la France, où l’Etat a 800 ans !

      Les inventeurs de l’UE ont voulu faire « les Etats Unis d’Europe ». Mais aux USA, à part les Nations amérindiennes qu’ils ont promptement zigouillées, il n’y avait pas de Nations constituées. Les USA, c’est 1 seul peuple, ce qui n’est pas le cas des pays européens.

      Tous les pays européens sont différents, ils ont tous une histoire, une culture, une langue différente, des intérêts économiques et géopolitiques différents. Vouloir appliquer les mêmes lois, les mêmes valeurs sociétales, les mêmes réformes économiques et sociales à des pays qui sont tous différents, va faire exploser l’UE à un moment ou à un autre.

      Il serait temps que la Gauche comprenne qu’il ne s’agit pas « de nationalismes », mais du refus de se voir dépossédé de sa démocratie, de sa langue et de sa culture, au profit du franglais et des lubies des Démocrates américains que vous copiez bêtement.

       


    • Octave Lebel Octave Lebel 26 janvier 13:37

      @Captain Marlo

      Ne nous prenez pas pour des imbéciles. En fait ce que vous faites, c’est travailler pour la dispersion des voix et l’abstention au premier tour dans un système où l’élection se gagne au premier tour et tout le reste est une comédie.

      Vos éternelles ratiocinations sur tout, c’est du détournement de sujet et d’attention d’un enjeu qui est devant nous.

      Le train passe maintenant. Restez donc sur le quai si cela vous chante.

      Vos savez ce que disait l’économiste Keynes à ceux qui expliquait doctement que ce n’est pas possible, qu’il fallait du temps. « A long terme, nous sommes tous morts ».

      Nous n’avons que faire  de vos éternelles jérémiades.

       

       


  • zygzornifle zygzornifle 25 janvier 11:48

    En fait la droite et l’extrême droite sont très proches, la droite met quelques virgules dans son programme pour qu’il y ait une petite différence ce qui la rapproche de LaREM ....

    Zémmour est la version originale de LePen qui a voulu tellement devenir bien sous tout rapports qu’elle est devenue insipide pour beaucoup, comme une soupe de légumes sans les légumes, un coca oublié au soleil, elle est devenue un bon gros chien qui s’est placée lui même son collier étrangleur .... 


    • Fergus Fergus 25 janvier 11:59

      Bonjour, zygzornifle

      « En fait la droite et l’extrême droite sont très proches »
      Non, je pense que c’est faux : seule l’aile très à droite de LR (Ciotti-Wauquiez) est proche de l’extrême-droite. L’autre aile (les LR plus modérés et l’UDI) est plus proche de Macron. C’est pourquoi une défaite de Pécresse entraînerait très certainement une scission mortifère pour LR.


    • Captain Marlo Captain Marlo 25 janvier 21:29

      @zygzornifle
      En fait la droite et l’extrême droite sont très proches, la droite met quelques virgules dans son programme pour qu’il y ait une petite différence ce qui la rapproche de LaREM ....

      Non, la Droite est issue du Gaullisme. L’Extrême Droite vient de la collaboration. A mon avis, si la Droite s’allie avec l’Extrême-droite, c’est fini pour elle. Zemmour brasse du vent avec son Union des Droites.

      Ils promettent tous des hausses de salaires, mais sans sortie de l’UE & de l’euro, ils appliqueront les décisions de la BCE et de Christine Lagarde qui ne veut pas de hausses de salaires sans hausse de la productivité.

      "Les salaires en France ne doivent être augmentés que s’il y a une augmentation de la productivité, a déclaré vendredi Christine Lagarde. "Si on est capable d’augmenter, comme nos amis allemands, la productivité de notre économie, à ce moment-là, bien sûr qu’il faut des augmentations de salaire, mais s’il n’y a pas d’augmentation de la productivité, s’amuser à faire de l’inflation par une augmentation des salaires, là, on prend un vrai risque pour l’économie", a déclaré la ministre de l’Économie sur RMC.
       
      Les propos de Christine Lagarde font écho à ceux du président de la Banque centrale européenne (BCE), Jean-Claude Trichet, qui avait déclaré fin février qu’augmenter les salaires en réaction à la poussée inflationniste actuelle serait « la dernière des bêtises à faire ». etc 

       


    • HELIOS HELIOS 25 janvier 21:51

      @Captain Marlo

      vous savez trés bien, comme n’importe qui lorsqu’il n’intelectualise pas ses fantasmes au gré des forum, que la solution n’est pas du tout dans l’augmentation des salires mais dans la diminutions de la myriade de couts cachés.

      Faison le ménage déja dans ces surcouts et autres facturations abusives et nous adapterons de nouveau les salaires et le pouvoir d’achat.

      Le premier ecueil a été celui des importations de pays qui n’incorporent aucune responsabilité sociale... et donc entre en competitions avec nous.... mais ce n’est pas tout, il y a tout le secteur non marchand dans le même état.

      Je ne sais pas ce qu’il faut réellement faire mais ce que je sais c’est qu’un monde sans difference c’est un monde dur lequel regne la loi du plus fort, surtout comme dans le (bon) western : il y a celui qui a le colt, il y a celui qui a la pelle... etc.

      il est imperatif de retablir des frontieres physiques, economiques, culturelles, civilisationnelles pour homogeneiser notre societe... et en regardant bien, lvous savez qui sont ceux qui proposent ces frontieres, incompletement certes, mais les proposent.

      Les bobos de mon époque, ceux qui pensent le contraire ont tort et fond beaucoup de mal a notre pays...


    • Joséphine Joséphine 27 janvier 07:49

      @Fergus

      C’est quoi votre définition de l’extrême droite ? 


  • leypanou 25 janvier 12:06

    il serait tant que nous nous réveillions et que nous nous donnions des institutions à peu près correctes et un système d’information compatible avec un authentique débat démocratique  : se réveiller ?

    Votre ligne politique n’est-elle pas pour une neutralité carbone d’ici 2050 ? Qu’est-ce qui vous différencie de ce qu’on entend sur le « climat » 24/7 et tout le catastrophisme qui va avec ? (qui disait déjà qu’on n’a plus que 12 ans pour éviter la catastrophe )

    On parle beaucoup ces temps derniers de la flambée du prix de l’énergie, mais on se garde bien de parler de la cause, qui est la débile transition énergétique qui consiste à ne pas ne pas faire un accord sur le long terme avec les fournisseurs mais préférer acheter sur le marché spéculatif (il y a eu un article sur la question récemment).


    • Octave Lebel Octave Lebel 25 janvier 13:47

      @leypanou

      Ma ligne politique…je suis un indépendant qui ne joue pas à cache-cache contrairement à beaucoup d’autres et qui explique ses choix et ses raisons et la nécessité de travailler ensemble parce que nous sommes tous sur le même bateau.

       

      Transition énergétique, peu importe comment appeler le processus, il faudra bien «  décarbonner  » nos activités en général avec des priorités et ce n’est qu’une partie du problème. Les choses vont être difficiles et délicates quelques soient les responsables. Il faudra faire le moins d’erreurs et de tâtonnements possibles et mettre le plus de transparence possible dans ces affaires. Ce qui n’est pas vraiment dans nos habitudes. Cela renvoie à un processus décisionnel où ce ne sont pas les experts et les représentants du marché qui soient prépondérants et décideurs dominants en dernière instance. Concernant les contrats à moyen ou long terme, oui c’est intéressant et bien entendu à regarder de près. Je ne suis pas un spécialiste mais je sais une chose c’est qu’il faut aussi regarder attentivement les effets pervers possibles, les limites, les complémentarités qui peuvent exister.

      Enfin, il ne vous a pas échappé que ces sujets sont bien entendu hautement géostratégiques et que c’est notre intérêt de préserver au mieux notre indépendance et de développer des relations économiques et politiques équilibrées.

      Ce qui se passe actuellement concernant l’énergie, c’est le résultat des politiques économiques et géopolitiques menées depuis plus de 20 ans notamment à travers l’UE et bien entendu les responsables ou leurs disciples s’empressent de nous expliquer comment ils vont bien faire.


    • HELIOS HELIOS 26 janvier 23:02

      @Octave Lebel

      = = = il faudra bien « décarbonner » nos activités = = =

      Il faudrait commencer par decarbonner certaines de vos convictions !
      Le CO2, n’est pas un polluant c’est la vie ! il fut des époques historiques où le taux de carbone etait hors de mesure avec ce que nous avons aujourd’hui et la temperature du globe ne posait pas de problème.

      Commençons par etre raisonnable en ne polluant pas, en traitant nos dechets du mieux possible et en limitant nos exces y compris notre nombre, sur la planete.


  • troletbuse troletbuse 25 janvier 15:23

    Pour connaître le gagnant, il suffit de voir à qui le presque-maire de Barcelone va apporter son soutien. Si Pecresse ou Micron n’en veulent pas, il pourra proposer ses services indifféremment à Le Prn ou à Zemmour.

    Après le joker 1, le joker 2, voici le joker 3, un nouveau film avec Manouel Valse.  smiley


  • pierrot pierrot 25 janvier 18:42

    En cas de mariage Le Pen/Zemmou les enfants issus de cette consanguinité seront des petits monstres comme le nain Goebbels ?


  • Octave Lebel Octave Lebel 26 janvier 14:29

    La primaire ou l’art de la politique entre soi

     

     A lire attentivement, il ya beaucoup de choses à apprendre qui nous donnent une vue panoramique sur les acteurs du jeu politique en ce moment. A ne pas manquer.

     

    http://bernard-gensane.over-blog.com/2022/01/fais-gaffe-jean-luc-ce-type-est-extremement-dangereux.html

     

    Merci au commentateur cité plus bas de me donner l’occasion de signaler ce lien.

    ("Primaire Populaire, Mazette, c’est la guérilla à Gauche !! " dixit Capt’ain Marlo)


  • Octave Lebel Octave Lebel 26 janvier 17:08

    L’idée d’un vote contre ses propes intérêts.


    Il est difficile de savoir comment les conseillers de cette triade Zemmour/MLP/Pécresse vont se dépatouiller. Ou devrait-on dire de ce quatuor. Parce que la droite que « représente » Pécresse a des frontières poreuses et mouvantes avec l’extrême-droite mais aussi la droite de Macron qui lui se sert de l’extrême-droite comme d’un faire valoir démocratique et de raison dont il serait le représentant.

    Il y a des transfuges de longue date et d’autres qui de l’intérieur font le pont comme Ciotti. Du point de vue du fond des politiques publiques économiques et sociales, ils sont tous d’accord sur l’essentiel. Ce sont les directives de l’UE même s’ils exagèrent leurs divergences pour la parade électorale et font mine de s’opposer pour le petit combat des postes et des mandats. Qui va croire encore que ces gens là sont engagés par leur parole délivrée dans une campagne électorale. A part un nouveau-né de la politique.


    Macron joue avec ses conseillers à tenter d’amalgamer populaire et populiste pensant ainsi invisibiliser (neutraliser ?) le mouvement social qui travaille le pays et qui a une issue politique ferme et construite comme noyau d’une authentique alternative. Celle-ci a les moyens de se concrétiser dans les urnes au moins autant qu’en 2017.Tout simplement parce que suffisamment de nos concitoyens ont compris et appris depuis.

    Par contre, nos concitoyens qui prêtent l’oreille aux discours de l’extrême-droite ont quand même besoin d’un minimum de cohérence et d’authenticité. Pas seulement des affirmations pompeuses, des déclarations d’intention, des analyses à la hache et des provocations à répétitions. Ils ont commencé à réfléchir un peu plus loin que ce qu’on leur raconte. Ils sont quand même souvent traités comme des imbéciles par les propagandistes de la maison. L’idée d’un vote contre leurs propres intérêts finalement a fait et fera forcément son chemin.


    Ce qui est à redouter, c’est que devant le danger, plus vite que l’on ne pense, une stratégie de tension, de provocation, de discrédit, coups bas et boules puantes, de violences soit développée par le pouvoir qui a déjà fait ses classes sur le sujet. Avec l’apport des médias experts à la fois en semences de division et étouffoir comme on l’a vu avec les gilets jaunes. Avec la participation de l’extrême droite aussi qui comprend des éléments facilement manipulables et excitables.

    Il faudra être très vigilant, ne pas se laisser déstabiliser dans nos analyses et convictions et ne pas perdre les enjeux de vue. Remettre sur pieds des institutions et des fonctionnements démocratiques avant qu’il ne soit trop tard et reprendre aux marchés et à ses maîtres le pilotage et l’arbitrage des politiques économiques et sociales. Retravailler méthodiquement et fermement les traités européens.


  • Aristide Aristide 25 mars 09:59

    Quel bavard cet Octave !


Réagir