mercredi 25 novembre 2020 - par Ethan Roffe

Que se cache-t-il derrière la brutalité policière aux États-Unis ?

Liberté, égalité, démocratie. Ces mots n'ont rien à voir avec les États-Unis, comme tous les Américains le savent. Trump est-il responsable de tout cela ?

George Floyd et Breonna Taylor sont devenus des symboles du mouvement de protestation américain en 2020. Leur meurtre est devenu l'incarnation de la brutalité et du racisme dans la police américaine. Leurs portraits ont été diffusés sur les réseaux sociaux, peints sur les murs et imprimés sur des T-shirts. La terrible vérité est que leur mort n'est que la pointe de l'iceberg.

Breonna Taylor, 26 ans, a été abattue par la police le 13 mars 2020 à Louisville, Kentucky. Des agents du LMPD sont entrés par effraction dans l'appartement d'un agent de santé noir de 26 ans lors d'une opération anti-drogue. Six balles ont été tirées sur Taylor.

George Floyd, 46 ans, a été victime de la police à Minneapolis, Minnesota. Le policier a utilisé une technique d'étranglement lors de l'arrestation. « Je ne peux pas respirer », les derniers mots de Floyd, qui sont devenus le slogan de nombreuses manifestations.

Publicité

Ces deux incidents tragiques dans le monde entier ont montré à quel point le système américain d'application de la loi est imparfait. Même des pays comme la Russie, l'Iran et la Chine, où la répression est courante, ont une excellente occasion de critiquer les États-Unis. Et ici, il est important de noter que les politiciens libéraux américains et les médias ne s'en sont pas vraiment inquiétés. En une année électorale, ils ont retourné toute la colère populaire contre Donald Trump.

Malheureusement, au cours des quatre dernières années, de nombreux Américains n'ont jamais réalisé que Trump était une excuse. Obsédé par le pouvoir et l'attention, mais sans expérience politique, Trump, même avec toute la volonté ne pouvait pas créer la machine répressive qu'est devenue le système d'application de la loi.

En 2003, la police a pris d'assaut une école à Goose Creek, en Caroline du Sud. 107 écoliers ont été contraints de s'allonger face contre terre, menaçant avec des pistolets. Le raid faisait partie d'une opération anti-drogue qui n'a jamais été trouvée à l'école. L'incident lui-même a provoqué une indignation naturelle parmi les parents, car la police n'a le droit de poursuivre que des citoyens individuels, le lien avec la drogue a des preuves claires.

En 2013, en Californie, les adjoints du shérif ont abattu un garçon de 13 ans avec une mitraillette jouet dans les mains. Il y a six ans, Michael Brown, un jeune noir de 18 ans, fraîchement sorti du lycée, a été tué par balle par un policier à Ferguson, dans le Missouri.

On ne peut que mentionner ici le scandale Rampart de la fin des années 1990. Ensuite, des dizaines d'agents du département de police de Los Angeles ont été reconnus coupables de faute. Les passages à tabac, la présentation de fausses preuves, le vol et la vente de drogues, le vol de banque, le parjure et la dissimulation de preuves ne sont que quelques-uns des crimes de la police locale. Tout cela a fait du scandale l'un des cas les plus médiatisés de corruption policière documentée de l'histoire des États-Unis.

Chacun de ces incidents et de nombreux autres ont incité le public et les politiciens à discuter de la nécessité d'une réforme de la police. Certaines mesures ont même été mises en œuvre. Par exemple, en 2015, 95% des principaux services de police ont déclaré utiliser des caméras corporelles pour surveiller les actions des agents. Mais des études ont montré que cela n'affectait pratiquement pas le comportement des policiers.

Publicité

Ils ont tenté de neutraliser les préjugés raciaux dans les structures de pouvoir en diversifiant les forces de police. Jennifer Cobbina, professeur de justice pénale à l'Université du Michigan, a constaté que l'apparition de policiers noirs ne contribuait pas à la lutte contre le racisme.

La police américaine tue aujourd'hui environ trois personnes par jour, ce qui équivaut à peu près au nombre annuel de tels incidents dans d'autres pays riches. Un tel écart colossal peut être lié à la prévalence des armes aux États-Unis, estime le professeur David Hemenway.

« Là où il y a beaucoup de civils qui manient des armes, la police tire plus souvent » , note-t-il.

L'ancien chef de la police de Burlington, en Virginie, Brandon del Pozo, note à son tour que la police américaine ne peut pas abandonner ses armes, comme c'est le cas au Royaume-Uni et en Islande. Par contre, la police canadienne est également armée, mais le taux de tirs de la police y est beaucoup plus bas. Certains attribuent cela au fait que le Canada accorde une attention particulière à la désescalade du conflit. Cela s'applique-t-il aux États-Unis ? Non, et il ne s’agit pas de la prévalence des armes, ni de Trump ou du racisme.

La brutalité policière américaine est le fruit du système politique américain. La police ici ne protège pas les citoyens des criminels, mais l'élite des citoyens. Toute réforme de la police aux États-Unis est inutile, car elle ne fera que punir les soldats du système. Les changements devraient toucher à la structure même du pouvoir aux États-Unis, mais même les libéraux qui se sont agenouillés hypocritement devant les Noirs l'été dernier ignorent ce fait évident. Ils préfèrent l'illusion de la solidarité. Il est plus facile d'interdire aux policiers d'utiliser des techniques d'étouffement que de rechercher et de détruire les racines de l'inégalité américaine. Il est plus facile de blâmer Trump ou quelqu'un d'autre pour tout. Seulement, et malheureusement, lorsque nous regardons en arrière pour évaluer les années de présidence de Joe Biden, les statistiques n'iront pas vers une réduction des brutalités policières.



16 réactions


  • sirocco sirocco 25 novembre 2020 12:39

    Et en France, que se cache-t-il derrière cette même brutalité ? Deux choses :

    — L’assouvissement des pulsions sadiques (les métiers de la répression, matons inclus, recrutent tous les psychotiques de la société.

    Le sentiment d’impunité totale, conforté par les dernières lois en préparation.


    • sylvain sylvain 25 novembre 2020 17:29

      @sirocco
      en même temps en france, la police fait plutot trois morts par an que par jour
      mais ca pourrait changer


    • Super Cochon Super Cochon 26 novembre 2020 08:47

      QUI contrôle l’industrie du divertissement et du Cinéma à Hollywood ?

      .
      QUI impose le métissage des peuples comme modèle de société dans les films américain ?

      .
      QUI nous affirme que le patriotisme est un replis sur soi ?

      .
      QUI culpabilise les Blancs d’être des esclavagistes à longueur de journée alors que les autres peuples sont exemptés de cette accusation perpétuelle ?

      .
      QUI nous endette depuis des siècles en pratiquant l’usure alors que les Chrétiens en avaient l’interdiction ?

      .

      QUI nous empoisonne et nous à empêché de nous soigner pendant le Covid19 ?

      .
      .
      On retrouve TOUJOURS la même communauté !


    • Ouam Ouam 27 novembre 2020 18:42

      Pourquoi chercher si loin alors que cela se passe chez vous ?
       
      https://loopsider.com/fr/video/nouvelle-piece-dans-le-dossier-de-lagression-de-michel-zecler

       
      C’est pas 3 flics, c’est tout un commissariat !!
      Ils ont recu des ordres de tres haut pour agir comme cela,
      c’est inexpliquable autrement !
      Le lien ne va pas survivre longtemps, il va etre effacé c’est sur !


    • Ouam Ouam 27 novembre 2020 18:43

      @Ouam
      Faire tourner un max merci


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 25 novembre 2020 13:02

    C’est pas la guerre de classes que l’on camoufle sous diverses idéologies ? ^^


  • zygzornifle zygzornifle 25 novembre 2020 14:49

    Les flics n’ont pas besoin de cerveau leur moelle épinière suffit.

    En France les CRS et les Gendarmes Mobiles sont élevés en caserne chenil comme des chiens d’attaque et leur ministre est leur maitre chien, il les lâche sans état d’âme en fonction des besoins sur les gilets jaunes, les retraités , les étudiants, les migrants, les infermières ou le personnel hospitalier, il faut être une machine pour tabasser ces gens la, et en plus on nous demande de soutenir la police donc la répression et toutes leurs exactions, il faut être atteint du syndrome de Stockholm pour cela.

    Pas besoin d’étude pour être flic alors que pour être infirmier il en faut des années et un diplôme ....

    En plus on paye des impôts qui servent a payer grassement les flics fonctionnaire par rapport a un smicard, a nous casser la gueule et a acheter du matériel destiner a nous envoyer en soins intensif avec des yeux crevés et des mains arrachées, il est beau le pays des droits de l’homme, a gerber  ....   


    • osis 25 novembre 2020 17:18

      @zygzornifle

      Il y a tout de même une différence en la vrai police et les CRS.
      Mais effectivement les CRS sont juste des chiens d’attaque.

      Ils ressemblent plus à une milice qu’à de la police...


    • zygzornifle zygzornifle 26 novembre 2020 09:40

      @osis

      La dame tuée sur son balcon a Marseille l’a été par la BAC, d’ailleurs l’affaire elle en est ou ?
      je suppose que l’assassin va passer tranquillement les fêtes en famille ....


    • osis 28 novembre 2020 13:05

      @zygzornifle

      Hélas, je suis force de reconnaitre que vous aviez raison.
      https://loopsider.com/fr/video/la-folle-scene-de-violences-policieres

      Non à cause des 3 flics nazillons qui tabassent...
      Mais à cause de tous les autres flicaillons, « appelés en renfort » qui sont là et assistent, les bras ballants, à la scène sans intervenir.

      Le constat est sans appel, il y a là trois sadiques racistes plus une multitude de leurs collègues trop lâches pour intervenir et stopper les 3 tarés assermentés.

      Sans les vidéos, il est évident qu’en plus, ils auraient témoigné contre la victime, ne serait-ce que pour cacher leur pleutrerie et leur veulerie.

      J’ai froid dans le dos quand j’imagine le nombre scènes identiques non sanctionnées fautes de preuves de vidéo ou de photos...

      Alors oui, je pense honnêtement, que maintenant en 2021, il faut avoir peur de ce qu’est devenue notre police.


  • Lonzine 25 novembre 2020 16:52

    C’est quoi la photo ? la gaypride ? gladiator ? idiocratie ?


  • sylvain sylvain 25 novembre 2020 17:39

    c’est pas faux tout ça, mais bon vu que l’auteur écrit pour les russes il est tentant de se demander si c’est pas l’hopital qui se fout de la charité . Enfin en russie c’est comme en france, il n’y a pas de statistiques sur les violences policières .

    On sait quand même a priori qu’il y en a beaucoup . Pour ce qui est des homicides tout court, il y en a quand même plus en russie qu’en amérique, même si ils font un super score


  • sylvain sylvain 25 novembre 2020 17:41

    Plus généralement, en tapant sur des pays sans avoir aucunement l’intention d’améliorer les choses, juste pour en donner une mauvaise image, vous faites

    exactement ce que beaucoup de médias occidentaux ont fais avec la russie

    Cela aura certainement , au final, le même effet, à savoir renforcer le sentiment nationaliste . Mais c’est ptet le but


  • agent ananas agent ananas 25 novembre 2020 23:50

    Faire un article sur les violences policières aux US sans parler du rôle d’Israël est soit de la mauvaise foi, soit de l’ignorance.

    Pour ceux qui s’informent, il est notoire que la police US est formée aux techniques anti terroristes et du maintien de l’ordre par des unités du Mišteret Yisra’el qui a une grande expérience dans les territoires occupés.

    Ces mêmes unités forment aussi la police française depuis l’arrivée de Sarkozy au pouvoir, et peut être même avant lorsqu’il était ministre de l’intérieur.

    https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=us+police+militarization+israel


    • Super Cochon Super Cochon 26 novembre 2020 08:56

      @agent ananas
      .
      .

      On ne met pas des Noirs en prison parce qu’ils sont Noirs ...... mais parce qu’ils ont commis des crimes et délits !
      .
      .
      .
      Mais quelle Communauté à fait monter le racisme Anti-Blanc , Anti-Occidental auprès des populations d’origine Africaine et Arabe ?
      .
      .
      QUI  à créer le CRIF , le MRAP , SOS Racisme , la DILCRA , les étudiants Juifs de France , la LDJ , le Betar , la LICRA , etc etc  ? ....... Toutes ces associations communautaires qui nous coutent une fortune et vivent grassement sur le dos des Français doivent impérativement être INTERDITE et obliger de rembourser les centaines de millions d’euros quelles ont touchées !
      .
      .


  • Garibaldi2 26 novembre 2020 07:03

    e q

    https://blogs.mediapart.fr/le-cri-des-peuples/blog/230620/des-gilets-jaunes-george-floyd-comment-israel-militarise-la-police-occidentale

    Je n’ai pas raccourci l’URL afin que vous sachiez exactement de quoi ça parle !


Réagir