Commentaire de Philippe Vassé
sur Frégates de Taïwan : à l'Est, du nouveau !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Philippe Vassé Philippe Vassé 6 juillet 2007 13:31

Jakback,

Je profite de votre commentaire pour apporter des précisions complémentaires à l’article, qui, je pense, vous intéresseront aussi :
- La stratégie actuelle des autorités taiwanaises, qui m’a été expliquée en toute clarté et en détail, vise à récupérer l’argent qu’elles considèrent avoir été volé à leur pays, sans provoquer d’inutiles problèmes internationaux, autant que faire se peut.
- La tactique suivie est celle de l’information discrète des « intéressés » (en clair des personnes en France qui ont perçu indûment des sommes appartenant à Taiwan) afin de les convaincre de leur intérêt à les rendre de manière « amiable », pour ne pas dire « volontairement ».

C’est ce que démontre l’accord, valant exemple de la marche à suivre, ayant abouti à la restitution de 34 millions de dollars, ceci concernant des citoyens taiwanais, sur 524 millions identifiés.

L’alternative offerte est claire :
- soit les sommes prises illégalement sont restituées à l’Etat taiwanais en silence, discrètement et en toute sérénité, et Taiwan sera satisfait, ou
- les « intéressés » resteront sourds aux appels à la raison, et alors, la Justice aura à « connaître » de leurs secrets jusqu’ici bien gardés, tout comme les médias.

Pour ceux qui auraient encore un doute sur les « connaissances » des Taiwanais sur le dossier, je les renvoie aux déclarations du Juge suisse en charge des demandes taiwanaises très précises et documentés (490 millions de dollars avec les propriétaires identifiés).

Il évoque clairement la possible « deuxième phase » judiciaire, concernant les sommes exigées par Taiwan.

Il ne faut donc pas être grand clerc, ou enquêteur spécialiste, pour avoir compris le message du 13 juin 2007, aux personnes qui sont concernés par ce dossier.

Pour conclure sur votre voeu, il semble bien que les deux facteurs qui vont jouer sur sa réalisation seront bien : 1) les positions des personnes visées par ces informations -restitution ou refus. 2) les questions de corruption publique durant les élections taiwanaises, voire avant, vu le climat déjà plus que tendu, qui pousseront alors à la mise sur la place publique via les médias et la Justice suisse.

Bien cordialement vôtre,


Voir ce commentaire dans son contexte