Commentaire de dperez
sur L'Etat Kärcher


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

dperez dperez 11 octobre 2007 13:27

Faut peut-être décider de quel côté vous êtes. Si vous êtes du côté des braves gens qui vont au travail ou qui vont faire les courses, vous ne risquez pas d’avoir peur, au contraire, vous sentez qu’il y a des forces de l’ordre armées pas très loin et qui sont prêtes à vous défendre si un caïde vient vous raqueter (enfin, depuis le temps qu’on attendait un peu plus d’ordre). Par contre, forcément, si vous faîtes partie de ceux qui ignorent les victimes mais qui plaident pour la libération des criminels (bah oui les pauvres criminels, ils méritent mieux), alors je comprends cette peur : « Police Secours hier, au secours voilà la police aujourd’hui ». Personellement ce genre de mépris de la police à l’heure où la violence n’a jamais été aussi élevée me donne la nausée, je trouve ça même honteux et j’espère que quand vous serez dans un transport en commun vous soyez attaqué par des jeunes avec un jerican, et qu’il n’y aura pas un flic dans les parages, puisque vous les détestez autant. J’attends à voir une petite mémé ou une mère de famille se prendre une décharge dans les fesses ! Faut pas pousser mémé dans les horties non plus. Quant au petit con de Besancenot, voici ce qu’il a dit : « Le problème de ce petit pistolet, qui a l’air d’un jouet, tout simple et très sympathique, c’est que ça a déjà causé des dizaines de morts aux Etats-Unis. (...) En deux ans, on parle d’à peu près 150 morts aux USA ». On comprends bien qu’en exagérant de la sorte il soit poursuivi en diffamation par une firme qui a bien du mal à faire face à des extrémistes de gauche qui soutiennent les criminels. Ce qu’il mériterait c’est une décharge symbolique dans l’arrière-train, ça lui donnerait un avant-goût pour la prochaîne fois où il taguera les murs des sièges des compagnies d’assurance. Quel con smiley


Voir ce commentaire dans son contexte