Commentaire de Eratosthène
sur Interview de Sabine Herold


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Eratosthène 5 mars 2008 18:49

Mao laissa la place vers la fin de sa vie aux réformateurs, qui lancèrent les quatre modernisations. Lui-même mit un peu d’eau sans son vin.

Pour les conditions de travail, bien sûr qu’elles sont affreuses, mais elles sont quand même moins mauvaises que sous le régime communiste maoïste, et sont bel et bien dues au régime communiste actuel.


Voir ce commentaire dans son contexte