Commentaire de JONAS
sur Ramdam à la Cour d'assises de Rennes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JONAS JONAS 7 septembre 2008 15:26

JONAS à : Jack NICO,

Toi et moi et nos collègues, militaires, gendarmes, policiers, avons tous risquaient notre peau pour protéger et assister ce peuple. Notre salaire ne l’a jamais justifié et on nous a souvent dit, vous êtes payés pour ça ! L’ingratitude est le plus souvent notre récompense et lorsque tu penses qu’une majorité d’entre eux ont comme devise : " On a qu’une seule vie, il faut en profiter ! ", tu te dis qu’il vaudrait mieux qu’ils nous disent en face que nous sommes des cons ! Ils nous le diraient peut-être s’ils sont en nombre, mais d’homme à homme, avec l’absence qu’ils ont dans les pantalons, nous n’entendrions que le chant des oiseaux… ! J’ajouterais que certaines femmes pourraient leur donner des leçons, j’en connais.

Ce n’est pas la " zigounette " qui fait un homme, c’est ce qu’il a ou pas, dans les tripes !

Avec des mots, ils refont le monde, mais en acte ce sont des moutons. Des moutons assez C.O.N.S, pour faire rentrer les loups dans la bergerie. Ils devraient relire les fables de La FONTAINE, elles sont encore d’actualités. Ils n’ont pas encore compris qu’ils sont des princes, qui vivent librement grâce à des millions de morts des dernières guerres, des prisonniers de guerre évadés comme mon père qui était chef de Section de réseau de Résistance début 1943.

Qu’ils vivent encore librement et confortablement, à cause de notre HONNEUR et DÉVOUEMENT.

Certains de mes jeunes collègues, sont prêts à rendre leurs tenues dans les grandes villes, ils en ont assez d’être insulté, de prendre des coups, sans pouvoir réagir. Je signale au passage que la pression d’une grosse lance à sa sortie développe 30 kg de poussée, soit, l’équivalant d’une balle de 22 longs rifles… ! Jamais nous n’en avons fait usage contre les voyous qui nous agressaient.

Tant qu’ils n’auront pas pris des coups, ils continueront de nous abreuver de leurs baratins, ils n’ont pas compris qu’un homme, quelle que soit sa race ou sa religion, lorsqu’il a faim ou que sa famille a faim, les Droits de l’homme ou toutes autres considérations n’existent plus, c’est un prédateur ! Plus dangereux que les fauves !

Dans peu de temps ils vont comprendre, car les volontaires ne se bousculent plus pour s’engager chez nous et dans l’Armée, c’est pareil je crois ? La vie n’ayant plus de prix ! Il va falloir un sacré budget pour conserver une Armée qui est pratiquement déjà une peau de chagrin. Pour ce qui est des policiers, gendarmes et pompiers, c’est pareil, les jeunes ont compris, ils préfèrent " profiter de la vie ". Alors bonjours les dégâts dans peu de temps, avec ces humanistes pacifiques, ce sont des asservis en perspective et à court terme.

Peut-être que la nature nous fera le cadeau de nous liquider globalement, avant que les horreurs qui s’annoncent ne voient le jour.

Amicalement à toi.

 


Voir ce commentaire dans son contexte