Commentaire de Marilou
sur Peur pour les RASED


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Marilou 3 novembre 2008 17:26

Très heureuse de voir que, malgré les présidentielles outre-atlantiques qui nous bouffent tout en ce moment..on pense à rappeler ce qui se trame à l’horizon de notre chère école laïque et républicaine.
Merci à l’auteur de l’avoir fait sur AV.
Il est regrettable de voir à quel point l’enfant et ses diffucultés n’est plus pris en compte.Car le constat est là...
On parle d ’abord de supprimer les petites sections et les moyennes sections....
Maintentant, puisqu’il faut réformer...on s’en prend aux Rased !
Un enseignant, tout ausi formé soit-il ne pourra jamais se substituer, en une demie-heure, et même au quotidien,au travail que font les enseignants spécialisés du Rased.
Cela correspond à une mise à mort de leur fonction, et de la reconnaissance de leur travail qui a une réelle importance et utilité.
Ces enseignants spécialisés, après avoir suivi volontairement une formation, sont à même d’intervenir justement là où un enseignant n’a pas les comptétences pour le faire.
Doit_on cmprendre alors qu’on demande aux enseigants de tout faire ? L’éducatif, le rééductif, la psycho-motricité, l’orthophonie....etc...
Cette demi-heure de soutien, c’est du pipo, de la poudre aux yeux !
Bien sûr que c’est utile, parce que l’enseigant a un moment privilégié avec l’enfant !
Mais vous croyez qu’ils ont attendu cette réforme,les enseigants, pour avoir une attention particulière à ceux qui ont des difficultés ? Comme si les groupes de réméditaions n’éxistaient pas ? Comme si la pédagogie différenciée n’éxistait pas déjà dans les classes ? Comme si les suivis individualisés n’existaient pas !
Ce que je constate, c’est que notre chèr ministre est en train de sacrifier des générations, et les futurs citoyens que seront nos, vos,enfants dans dix, quinze ans...
Cette demi-heure de soutien correspond aussi, rappelons-le à une déscolarisation massive sur l’année, pour les autres. Ou est l’égalité ? Principe répoublicain,non ?
Ainsi, ce sont l’équivalent de soixante heures de programme qui partent en fumée !! Normal ?!!
Et il ne faudrait rien dire ? Il faudrait se taire ?
Par contre, je me permettrais de réagir par rapport aux commentaires peu flatteurs et désolants concernant l’intervention des membres du Rased.
Les enseignants Rased ont un secteur délimité avec un nombre certain de classes ! trop même ! Et on veut les supprimer !! Bref...
C’est à eux de s’organiser et de tourner dans les écoles pour aller soutenir les enseignants qui en expriment le besoin. Un enseignant qui vien voir un enfant une fois l’an...vous avez vu ça ou ?!!
On dit qu’il y a des planqués dans l’EN...mais enfin, quand même !
Dans l’école de mes enfants, le Rased est très présent et très actif. Il coopère avec l’équipe enseignante, et je sais même qu’il existe des projets d’école où le Rased est inclu .
Et puis, il me semble que faire de ce personnel un personnel "volant"...ne sera pas forcément garant de résultats efficaces...Je ne sais pas. Je ne fais que proposer une opinion,
Mais, des enseigants Rased, en poste sur un même secteur, peuvent suivre les enfants d’année en année et ont vraiment une connaissance fine de l’enfant, qu’il soit en Petite section, moyenne section, grande section...Un enseigant spécialisé qui suit ainsi un enfant est à même d’apporter une aide réelle à l’enseigant de l’année en cours, mais aussi à celui de l’année suivante.
Alors que si on parachute un enseigant Rased comme ça, sur une école...il lui faudra le temps de connaître l’enfant...C’est un tout petit élément, j’en conviens, mais qui, je pense peut aussi avoir son importance en terme d’efficacité pédagogique pour l’équipe enseigante.
Et je ne sais ce qu’en pensent les psychologues scolaires, mais...ils risquent d’être pas mal débordés !!
Alors, après, ça fera des parents en colère parce que , à leurs yeux, l’offre ne répond pas àla demande ?
Alors ;..soyons attentifs, et les yeux, c’est maintenant qu’il faut les ouvrir, après il sera trop tard...et je crains qu’il ne sois déjà trop tard !
S’en prendre aux enfants, c’est s’en prendre à l’humain..., à l’humanité,à sa base....
Il y a péril en la demeure.
Soyons attentifs ! et réactifs si possibles, au lei de critiquer à tout va. C’est bien à nous, en tant que parents de s’occuper de l’avenir de nos enfants ? Ou doit-on accepter en courbant l’échine que les décisions viennent de là haut ?!!
Une mère d’élèves...inquiète pour le présent, et l’avenir de tous nos enfants.....






Voir ce commentaire dans son contexte